125 réflexions sur « Le temps qu’il fait, le 19 février 2010 »

  1. Très mauvais temps sur l’Angleterre

    La frise du Parthénon mis aux enchères par Christie’s sur le conseil de Mr Anthony Blair, a été acheté par un hedge fund (lundi 22/02/2010 à 09h00) dont il est un des conseillés; rachetée par Goldman Sachs (22/02/2010 à 9h01) puis titrisée avec la dette de la Grèce, de l’immobilier espagnol…. ; Fitch & co donne un AAA+, Black Rock qui appartient à BOFA, mais dont le patron est un mécène achete tous les titres sur le marché (récupère enfin les frises), titrise à qui mieux mieux ….. Bref, je ne pense pas comme Paul que l’écroulement attendra 2012.

  2. Grâce à vous, Paul Jorion, je me suis enfin abonnée à Arrêt sur images. Vous y étiez en guest star! que d’éloges…sauf bien sûr votre détracteur, qui parce que vous n’appartenez pas au sérail des économistes, n’a semblé avoir pour vous que mépris. Sauf qu’à la fin, il est criant qu’il s’agit d’orgueil mal placé voire de jalousie. C’est du « foutage de gueule » d’entendre que finalement beaucoup avaient prévu la crise, quand on sait qu’il n’y a pas si longtemps partout dans les journaux, chez les économistes, le maitre mot était: les fondamentaux sont solides, rien à craindre.Ce qui voudrait dire selon cette logique que tout le monde savait, mais que personne n’a bronché?!

  3. Les finances publiques du Royaume-Uni sont pires que celles de la Grèce.

    Le déficit public du Royaume-Uni sera de 12,8 % du PIB cette année, contre 12,7 % pour la Grèce.

    Britain’s public finances are in a worse position than those of Greece, according to the latest figures on government borrowing.
    The Office for National Statistics said yesterday that January alone saw a net shortfall of £ 4.3bn, far worse than City forecasts and in a month which has always previously shown a healthy surplus. It puts the UK on track for a deficit of £ 180bn this year, or 12.8 per cent of GDP, economists said, shading the Greek figure, hitherto the worst in the European Union, of 12.7 per cent.

    Independent.co.uk

  4. Vous courrez beaucoup mais il faut dire que grâce à cela, la communication ne se fait pas uniquement autour de votre blog. Très bons articles, encore, cette semaine, notamment celui de l’express. Désolé de ne pas pouvoir vous soutenir autrement que moralement… Bonne fin de semaine.

    1. Moi non plus, je ne peux pas, et pourtant je me nourris régulièrement de ce blog. Nourriture intellectuelle, ça va sans dire.

      @JFF qui dit :
      « Même pas quelques euros? Combien payez vous chaque mois pour accéder à Internet? ».
      En ce qui me concerne, 20 euros par mois pour du haut-débit, soit 5 % de mon RSA. 5 % du revenu mensuel, ce n’est pas beaucoup, c’est juste 2,5 jours de mon budget mensuel pour la nourriture (nourriture matérielle, évidemment). La crise dont nous parle ce blog a des conséquences matérielles réelles, qui touchent des gens réels.

      D’autres questions, M. (ou Mme) JFF ?

  5. Cher Paul,

    Je viens de regarder l’émission, n’ayez aucune crainte, comme « lou » il transparait de l’émission qu’Henri Sterdyniak vos attaque un peu gratuitement à la manière d’Eric Woerth: vous n’êtes pas économiste alors vous n’êtes pas crédible. Je pense qu’il illustre parfaitement le problème de l’économiste « de base », trop myope pour voir au delà de sa spécialité ….

    Il est pourtant entièrement d’accord avec vous sur le fond !

    J’ai beaucoup aimé vos interventions; le ton est juste, comme toujours.

    Merci!

  6. Bonsoir,
    Je viens de voir l’émission d’@si que j’ai trouvé très intéressante. Y compris l’attitude de Sterdyniak qui illustre parfaitement l’arrogance de ces gens qui se prétendent seuls détenteurs d’un savoir, inaccessible aux non-initiés et trop complexe pour être régi par des lois. C’est précisément ce genre de prestation qui permettra de prendre conscience de leur imposture. Merci en tout cas de votre éclairage salutaire.

  7. Bonsoir.
    En tant qu’abonné d' »arrêt sur images », je viens de voir l’émission à laquelle vous avez participé.
    Fort intéressant, ce désagréable accrochage avec Mr Sterdyniak.

    J’ai surtout le sentiment qu’il vous reprochait d’être « médiatiquement visible » sans être du sérail sur des questions économiques, alors même que (ainsi que l’a justement rappelé Daniel Schneidermann) vous n’étiez pas le seul à avoir vu le désastre arriver…
    …D’où ce soupçon de charlatanisme lié à J. Attali qu’il a tenté de faire peser sur vos épaules pendant cinq bonnes minutes -il est vrai que Jacques Attali, contrairement à vous, goûte assez les retournements de veste (voire de garde-robe) après publication de prospectives souvent hasardeuses- (j’ai suivi vos échanges).
    Plus une question de personnes qu’autre chose, donc…D’autant qu’un économiste déclarant avec une certitude quasi hilare que « le marché est vain » ne peut pas être complètement mauvais…

    Quand aux CDS, il m’est apparu que, loin « d’apporter de l’eau à -votre- moulin », il est tout simplement d’accord avec vous, ce qui vous a permis d’affirmer à l’unisson qu’il « faut changer de système, et vite »…
    Je suis donc resté sur l’impression que l’intelligence partagée pouvait parfois supplanter les querelles de chapelles et les animosités personnelles… L’espace de quelques passionnantes minutes…
    … Ce qui n’est pas si mal par les temps qui rampent, non…?

    Cordialement,
    Serge.

  8. Il ne doute de rien ce bon Mr Sterdyniak. A l’aise et fanfaron. Un certain talent pour la comédie. N’ai vu qu’un court extrait.
    Bon week-end à vous Paul Jorion.

  9. Ah, un polytechnicien. Savez vous qu’un des ses confrère a fait couler l’union générale en 1882 ?

    http://www.alternatives-economiques.fr/la-faillite-de-l-union-generale_fr_art_51_5411.html

    Un bon exemple en est donné par le krach de l’Union générale en 1882, dont Zola va tirer son célèbre roman, L’argent. Tout démarre le 3 juin 1878 avec la création, à Paris, d’une nouvelle banque, la Société de l’Union générale. Un polytechnicien en devient, deux mois après, le président: Eugène Bontoux. Ancien patron des chemins de fer autrichiens, il a perdu sa fortune à la Bourse de Vienne. …

  10. Un article du Monde du 6 février nous renseignait sur les « difficultés » des économistes. « Les économistes en question ».
    Réagissant à une critique sévère de Niall Ferguson « les économistes aiment les histoires. A partir d’une histoire, ils ont une intuition, bâtissent un modèle, puis emploient des maths. Les historiens, eux, aiment les histoires… vraies ».
    Depuis, seulement, ils réagissent, font leur méa-culpa, ainsi en France Agnès Benassy-Quéré a écrit avec 3 économistes français un article critique.
    (abonnement nécessaire pour lire l’article du Monde)

    Bon courage M. Jorion et rechargez les piles ce we.

  11. « Experts », « intellectuels », nos « elites »…
    Des mots qui font frisonner (d’horreur) la neo-americaine que je suis.
    Votre contribution a Arret sur Image me rassuree. Que vive le generalisme et que perisse la myopie.

  12. Vous devez être vraiment TERRIBLE lorsque vous vous mettez en colère…. Quel calme!
    Mais quelle aisance dans le débit par rapport aux premiers « temps qu’il fait »! C’est mieux qu’une analyse!
    Je ne parle pas de votre bonne mine de « marin Gréco-Belgo-Breton » façon « c’est la Houât numérologiquo-numérique ».
    Le capitaine est calme dans la tempête. L’eau est plus forte que le Feu. Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles, respirons.
    J’ai longtemps habité un moulin à eau …..Mais certaines crues m’ont fait peur.
    Aujourd’hui, l’eau de ce monsieur « économiste »chez ASI-Schneiderman est arrivée jusque dans ma boite mail…
    « Dans le silence de la mer, il y a comme un balancement maudit qui vous met le cœur à l’heure. »
    Gaffe au cœur Monsieur Jorion!
    Dites, de toute façon, on s’en fout, le bateau sombre et je m’en contrefout que personne n’ait parié un jour sur le naufrage du Titanic. Enfin, personne de chez moi, du moins!
    Ici, tout est presque sinon déjà Interdit, mais sous contrôle. Vivement que cela le soit aussi Higher. Mais Highlander, c’est un métier inconnu des formations ANPE……
    Alors, je délègue. Merci à vous et que les nuits vous portent conseils.

  13. Je dois dire que cette agression ne m’étonne pas outre mesure…D.Schneidermann n’ignorait certainement pas qui il invitait « contre » vous, en la personne de Mr.Sterdyniak…

    Je pencherais presque, même, pour une sorte de « traquenard »…

    Ah…La cauteleuse hypocrisie des questions insistantes du Maître des lieux, sur votre « non-qualification » en matière économique (« voyons, comment se fait-il, vous qui n’êtes finalement qu’un simple ethnologue-de-formation »)…
    Les premières piques, pour fatiguer le Taureau, avant de le livrer, pantelant, au Matador-Sterdyniak, qui, manque de bol et surtout de talent, rate lamentablement la mise à mort…
    Vous avez déjà eu ce scénario dans une émission de radio, où le préposé (j’ai oublié son nom) s’est également vautré en essayant de vous enfoncer.

    Parfois certains organes d’information se laissent aller à ce genre de, passez-moi l’expression, « ratonade ».
    On l’a vu dernièrement à Canal Plus, contre V.Peillon, où deux journalistes ( Aphatie et Duhamel, efficacement soutenus par Denisot) l’ont violemment agressé.
    On l’a vu, de la part du même D.Schneidermann, d’ailleurs; contre P.Péan, après son ouvrage sur B.Kouchner, sur un (faux) soupçon d’antisémitisme.

    Ce genre d’avanie, ne peut que vous conforter dans votre démarche, si tant est qu’elle en ait besoin.

    Ce Monsieur Sterdyniak transpire la suffisance autant que le dépit devant votre notoriété.(et j’aimerais voir ses déclarations, si elles ont existé, d’avant 2007…)
    Ce Monsieur, qui est rien moins que « Directeur du Département économie de la mondialisation de l’OFCE », je doute qu’à ce poste il ait fait autre chose que d’enfoncer consciencieusement le clou de la mondialisation lobbyiste que nous subissons.

    Ce qu’il n’a pas compris, c’est que cette célébrité, vous la devez surtout à votre intransigeance lucide et courageuse, qui vous permet de « sonner » si juste dans toutes vos interventions.

    Vous êtes « notre courageux », et c’est pour cela que vos lecteurs vous aiment.

    1. Henri Sterdyniak, au moment des prédictions de l’OFCE à la date de parution de l’ouvrage de Paul Jorion:
      « Le modèle qui a fondé la croissance mondiale ne sera pas remis en cause par le ralentissement
      américain. Les pays asiatiques et les pays producteurs de pétrole continueront à recycler une
      partie de leurs importants excédents courants dans le financement de la dette extérieure
      américaine, prévenant la remontée des taux longs. La crédibilité des autorités monétaires
      rassure sur leur capacité à maîtriser les dérapages inflationnistes et contribue aussi à la
      sagesse des taux longs, peu sensibles au resserrement monétaire engagé il y a un peu plus de
      deux ans aux états-Unis. La crise immobilière en resterait alors au stade de l’ajustement d’un
      marché momentanément en excès d’offre, et ne se transformerait pas en un krach aux
      conséquences dévastatrices pour la croissance. »
      Dans : Revue (N°276. perspectives 2006-2007 pour l’économie mondiale) et
      Lettre (N° 99 perspectives 2006-2007 pour l’économie mondiale-par le département d’analyse et prévision de l’OFCE). On aimerait que des types comme Henri Sterdyniak qui nous éclairent loin devant eux puissent perdre un peu de leur superbe pour se retourner. Ce serait déjà un gage pour comprendre le présent. mais ne préfèrent pas, perdre de leur superbe, c’est d’habitude, le roi est nu.

  14. Le monde dans sa diversité, est sous la coupe d’ experts de tout poils depuis trop longtemps. Ils nous
    conduisent inéluctablement à notre perte que ce soit sur le plan économique, environnemental,
    agricole, ou social.

    Le temps est venu de virer ou de faire taire tous ces incapables et de revenir à des pratiques plus humaines plus raisonnables inscrites dans nos culture ou ce qu’il en reste!

    Excellent week-end M. Jorion

  15. Tient, il a dû avoir Attali comme prof d’économie à Polytechnique…….!
    Une équipe en passe de gagner.
    Merci, pour la présentation du « caractor », simple-avec-tête fidèle au post.
    Tenez, quelques réflexions de jacques Attali sur la chaine public (sénat).
    http://leweb2zero.tv/video/alainfini_85491e06705cfc5
    Et celle-ci, pourquoi pas si paul en veut bien malgrés la musique de fin qui fait un peu de bruit.
    Jérusalem capital du NOM. Le « il faut bien rêver » de la fin de sa phrase a été coupé.
    http://leweb2zero.tv/video/lesiecle_094b7c164cc2989

  16. http://www.dailymotion.com/video/x52a4a_crise-financière-avec-henri-sterdyn_news

    j’ai compris après avoir vu le personnage et son discours … communiquer n’est décidément pas facile. Il ne m’y semble pas vraiment bon et ça doit déteindre sur le débat.

    Déstabiliser, sous-entendre, provoquer, détourner le sens il y a tant de pièges possibles. Il y a vraiment des attitudes, des tons et gestes à prendre ou éviter. Comment intégrer tout ça sur le tas? Les pros de la politique et des médias ont bien plus d’expériences et de moyens.
    Alors beaucoup dépend du présentateur.

  17. Le comportement de votre contradicteur, de total mauvaise foi, est hélas « monnaie courante » en pesudoscience économique universitaire et pour cette clique de prétentieux qui sont totalement décrédibilisés, comme les médecins du temps de Molière!
    Nous en sommes là, rien ou presque, de l’économie politique ne peut être sauvé, tant que l’on n’admet pas à quel point le fonctionnement de la monnaie est simple et qu’il détermine vraiment TOUT en en économie, quand on sait voir!

  18. Personne ne vous a prévenu que Seesmic, plateforme calamiteuse d’une vague startupe d’un copain de Sarkozy, est à peut près en panne tout le temps et que ses diffusions de vidéos fonctionnent de façon fort aléatoire ?

    Typiquement à cette heure c’est écran noir, ce qui n’est pas inhabituel avec leur machin, dans quelques heures peut-être ça ira mieux.

  19. Bonsoir Paul,
    la réaction du ministre et encore plus, l’agressivité de cet économiste sont proportionelles à leur PEUR … Ces gens ont peur car vous êtes le grain de sable qui va enrayer la machine … Nous sommes de plus en plus nombreux à consulter votre blog. Des idées s’expriment, des cohérences se dégagent … Surtout, ne changez rien !!!
    Merci à vous.

  20. L’agressivité fait partie du déni de réalité.
    L »expert » à qui vous avez eut à faire face se devait de faire plaisir à son chef , un certain Cotis .

    Pour rappel , pour ceux qui ont envie de rigoler , ci joint un extrait d’article de Capital , juin 2008 , juste avant la crise .
    On peut comprendre que des mauvais prévisionnistes soient excédé par une personne qui démontre leurs incompétences
    http://vazimonga.over-blog.com/article-24743327.html

    Bien @micalement.

    1. Incompétence ou volonté bien organisée de camouflage. Qui aujourd’hui encore, nous dis ce qui se passe réellement. Quelles sont les prévisions de « croissance » du gouvernement Français pour 2010……

  21. Il existe encore des personnes qui accordent de l’attention aux économistes de l’OFCE ! Pourtant leur médiocrité, en commençant par leur président le pauvre Fitoussi, n’est plus à démontrer. Ils ont la chance d’être des fonctionnaires planqués !

Les commentaires sont fermés.