155 réflexions sur « LE TEMPS QU’IL FAIT, LE 10 DECEMBRE 2010 »

  1. Votre mise au point sur la propriété de l’argent déposé en banque n’en est pas une , et implicitement vous le reconnaissez vous-meme pus ou moins inconsciemment lors d’un instant dans votre vidéo …..

    Peu importe evidemment ; mais laissez de coté votre égo déplacé dans la querelle de petite vanité qui vous a opposé a cette dame dont le nom ne m’est pas familier.

    Reprenez surtout le fil conducteur de votre blog et ne vous lassez pas de donner toujours plus de contenu a vos idées parfois trop abstraites. Moins de sujets passés en revue et plus d’approfondissement sur tel ou tel point serait interessant.

    1. « de coté votre égo déplacé dans la querelle de petite vanité » ??? Mais vous êtes complètement à côté de la plaque ! L’ego n’a rien à voir dans cette histoire ! C’est une question de VERITE : est-on encore propriétaire de son argent après qu’on l’a déposé dans une banque ? Elle ne vous intéresse pas la vérité ? Les mensonges (ou erreurs) des autres vous laissent de glace ?

    1. Je l´ai vu. Rien appris de plus que grâce à Paul Jorion. Peut-être utile pour aider des personnes aveugles et sourdes pour comprendre. Mais ce qui me gêne profondément, c´est que ce type de travail ne fait que dénoncer. C´est utile pour une prise de conscience mais extrêmement dangereux d´en rester là. Tout le monde n´aura pas nécessairement l´envie, le goût, le temps, l´intérêt d´aller voir plus loin les solutions pour sorir par le haut de ce désastre. À partir de là tout est possible. Lorsqu´on dénonce des boucs émissaires sans proposer des solutions ou au moins des lignes de conduite on s´expose à de vieux réflexes de replis sur soi et de punition des coupables réels ou imaginaires.
      Je ne sais pas si vous avez suivi « à vous de juger » hier soir, mais j´ai le sentiment que nous avons légitimement de quoi nous inquiéter parce que les points de dénonciation soulevés peuvent faire mouche. Le problème c´est qu´ensuite les solutions ne sont pas les bonnes (mais alors pas du tout). L. Fabius avait raisons en parlant de bonnes questions mais mauvaises réponses.

    2. « Inside job »
      Il faut suivre quand même, les explications s’enchaînent très très vite. C’est drôle, Mme Lagarde a l’air d’une pauvre petite et DSK tout à fait compréhensif des conséquences sociales. Des anges quoi.
      Vous avez raison, ce film est plus qu’instructif.

    3. Quelques précisions :
      J’ai fait l’expérience je suis allé ce film avec une personne plutôt sympathisante UMP, de catégorie sociale on va dire moyen supérieur : Elle a convenue que ce film documentaire est plutôt factuel et sans parti pris.
      Peut être le plus intéressant j’ai senti chez elle LA COLERE ….

    4. A Grenoble, le film « Inside Job » n’est proposé que dans une seule salle, genre « Art et Essai », et en VO. Dérangerait-il ?

    5. « A Grenoble, le film « Inside Job » n’est proposé que dans une seule salle, genre « Art et Essai », et en VO. Dérangerait-il  »

      C’est bien connu Grenoble est le berceau de la rébellion 🙂

    6. @Maître Dong
      Si le cinema en question est Le Club, c’est deja pas mal pour Grenoble, vu le nombre de ciné par habitant!

    7. Bonjour,

      Yep, Grenoble est quand même pas mal a la pointe et tant qu’il y aura des cinémas comme le club avec une belle programmation en vo …

      Pour Inside Job, vu au Club donc et j’ai ri nerveusement tellement c’était sur réel mais réel.
      Un très beau résumé avec de belles images de New York et la fin sur Obama est tragique

  2. bonjour,

    je me disais bien qu’on allait parler de mr Cantonna a un moment
    après tout enthousiasme qu’il y a eu
    il faudrait peut être décortiquer un peu et expliquer ce qui n’a pas marcher
    puisque l’idée n’était pas si mauvaise.

    a un moment je m’attends a un sursaut du peuple
    qu’est ce qui fera réagir les gens, pourquoi et a quel moment.

    1. il n’y aura JAMAIS de sursaut du peuple….
      Peut-être des manifestations pour la forme, pour dire qu’on est pas d’accord mais si le gouvernement hausse le ton, alors tout retounera dans l’ordre….

      et je vais vous dire pourquoi….
      chaque Français, pendant 20 ans de sa vie, doit obeir à des ordres, executer des taches dont il n’a rien à faire, reçoit des injonctions et les exécute sans réflechir….

      C’est notre systeme d’éducation qui est à remttre en cause. Mais ce dernier a tellement bien fonctionner que « quasiment personn » n’est capable de le remettre en cause….
      Duant 20 ans
      -on obeit à coup de fessée et de chantage
      -on apprend bêtement sous la menace de mauvaises notes, de punitions, de redoublements
      -on devient de bon petit soldats parce que pendant 20 ans, on nous répête inlassablement
      (si vous voulez réussir, alors fonde rvous dans le système, épousez-le….)

      L’exemple le plus frappant est quand je vois les révoltes lycéennes qui demandent « bêtement » (pour moi) sans cesse plus de profs, plus de cadres, alors qu’ils sont incapables de voir qu’ils peuvent apprendre la majorité de ce qu’ils savent « seuls » (si on leur avait appris à rechercher, à mettre en doute et non pas à gober tout ce que le monde adulte leur dit…) et qu’ils auraient besoin des autres uniquement pour les « plus » .

      Si, dés la naissance, on apprenait aux enfants à se faire confiance (ils n’ont besoin de personne pour savoir marcher (c’est naturel), pour parler (idem), pour lire (idem)) si on apprenait aux jeunes a apporter leur fraicheur plutôt qu’à reproduire un système qui s’écroule….

      alors je pense qu’on aurait plus de personne capable de remettre en doute un système qui les « enfume »…. mais ça c’est une autre histoire

    2. bonsoir
      les gens sont en général otages des Banques qui proposent des domiciliations,des payements automatiques,des gestions de comptes etc etc..
      Changer de Banque ne se fait pas en un clain d’œil..les retrait sont juste pour ceux qui on de l’argent,la majorité des autres sont esclaves de leur crédits Maison,voiture etc, et changer de Banques est plus facile à dire qu’à faire tellement le système les tiens.Imaginer changer de Banque alors qu’il vous faut rembourser l’emprunt hypothécaire souscrit?
      Tout ce système est très cohérent et contrairement à ceux qui doutent des Banques,je pense plutôt qu’avec les moyens financiers dont ils disposent ,se faire entourer par les meilleurs n’est pas difficile ..
      Tout est prévus et dire que personne n’a prévus cette situation infernale c’est pour les gugus,car les Banques savent ce quelle font,la preuve?vous en faut il une??
      merci

    3. il n’y aura JAMAIS de sursaut du peuple….

      pas sûr ! est-ce votre souhait trés secret ?

      Le fait que cela cherche un peu partout n’est pas mauvais signe …
      Il faut, partant de l’histoire, réinventer …

      Un enfant n’apprend pas tout seul …il ne faut pas le briser, bien sûr mais l’accompagner et l’épauler …
      Mais l’école ne saurait remplacer la « bonne « éducation délivrée par les parents …
      L’ enfant-roi n’est pas la solution : émerveillé(e) ( il y a de quoi, la vie est magnifique en soi !), le ou les parents qui espèrent être tout de leur enfant, et plus rien d’eux-même, lui font porter, à
      l’enfant, un poids trop lourd ! et lui donne un sentiment de toute-puissance – qui n’a pas lieu d’être – et qui n’est pas rassurant … Il ne faut pas inverser les tâches : l’adulte est responsable de son enfant …
      L’école ne peut palier à une éducation de base, qui devrait être donnée au sein de la famille : respect, écoute …
      Alors, l’école peut faire son oeuvre d’éducation …(= apport de savoirs, en premier lieu, et ensuite analyse critique : développer un esprit critique est essentiel….)
      L’ignorance des peuples ouvre la porte aux tyrans et aux manipulateurs …

    4. @ coco

      « il n’y aura JAMAIS de sursaut du peuple…. et je vais vous dire pourquoi….
      chaque Français, pendant 20 ans de sa vie, doit obeir à des ordres, executer des taches dont il n’a rien à faire, reçoit des injonctions et les exécute sans réflechir… »

      Et avant 1789, 1830, 1848, 1870, 1934, 1968 ce n’était pas le cas?

    5. à Pablo75

      Ben non…. Ce n’était pas le cas….
      à l’époque il n’y avait pas la télé qui abrutissait les masses
      pas les médias qui etablissaient une pensée unique
      pas l’école (je ne dis pas que l’école c’est mal, je dis juste qu’elle est là pour former les gens à devenir des produits pour l’industrialisation…. Si à l’école on nous formait pour arriver à faire vraiment ce qui nous plait…. il y a pas mal de métiers qui ne trouverait plus preneur)
      et à l’époque
      avant d’entrer dans l’air du progrès industriel, chacun travaillait avec les limites de son corps
      (attention je ne dis pas que c’était bien, c’était comme ça et on y pouvait rien)
      maintenant nous sommes tellement baigné dans un comfort énergétique
      qu’il y aurait trop à perdre à se révolter pour tout recommencer…..

      par exemple, pour faire une comparaison
      chaque propriétaire même d’une petite voiture qui vit en appartement, même petit, est plus riche « énergétiquement » que le plus puissant des rois de l’époque….
      et ça ça change la donne….

      En revanche lorsque le pétrole trouvera son goulot d’étranglement alors là
      je pense qu’il y aura des surprises…..

  3. Deuxième bilan de l’appel : merci a ceux qui ont relayé l’appel qui passe brutalement à 720 signatures.
    http://www.mesopinions.com/sauver-les-citoyens-avant-les-creanciers-des-banques-petition-petitions-6bef22f8f66361b621bb7edd1b50fac0.html
    Le plan maintenant est d’attendre 3000 signatures pour le relayer par un journal ( je connais le journal Réforme qui a eu le courage de me publier sur un sujet délicat que je vais recontacter).
    Si certains d’entre vous connaissent des journalistes et/ou souhaitent participer à la communication, qu’ils n’hésitent pas à me contacter.
    Merci à ceux qui continuent à relayer le projet.

    Pétition mise en ligne le 3 décembre 2010.
    •Nombre de signataires le 9 décembre 2010 : 720
    •Les députés, sénateurs, ministres : 0
    •Les hommes politiques : 0
    •Les personnalités du monde de l’économie et de la finance : 0
    •Les autres personnalités : 0

    1. Voici ce que je pense du FMI dans un article que je viens de publier dans le Temps de Genève.
      http://www.letemps.ch/Page/Uuid/2173a850-03dd-11e0-b43c-ac4ff0b5bf35/Un_cheval_de_Troie_made_in_China
      Pourquoi prévoir comment agir quand le FMI et l’Europe va débouler ? Pour la bonne raison qu’a moins être sorti de l’Europe avant les tensions sur les obligations d’état et les restructurations bancaires (l’immobilier a monté de 20% à Paris…cela ressemble à une bulle ! bonjour les bilans bancaires après), l’Europe sera la et viendra nous proposer ses solutions. Cette loi vise justement à les recevoir en leur disant ce que nous ferons et non ce qu’ils voudront.
      Il vaut mieux avoir une stratégie claire si vous savez qu’un huissier va frapper à votre porte.

    2. @ Dupré,

      Et bien justement, il faut sortir de l’UE, et en sortir vite, très vite. Aucune autre possibilité pour rester digne : Sortir de l’UE est maintenant, vous le confirmez, une urgence nationale !

      Au plaisir,

    3. Il y a des avantages aussi à peser :
      si il n’y avait pas l’Europe, nous aurions supprimé le juge d’instruction…
      Voici un chapitre du livre « La planête, ses crises et nous » qui montre que la France est un pays très corrompu : http://denis.dupre.pagesperso-orange.fr/2.4.2-mafia.doc
      Je crains le pire lorsqu’il n’y aura plus de lien avec l’Europe car la corruption est le problème majeur. Sans le traiter, toutes les bonnes volontés s’avéreront vaines.

    4. Puis-je vous suggérer que pour bon nombre de Français de tout milieux, l’évidence de la séparation des activités bancaires de celle des banques d’affaires et assurances est de plus en plus, instinctivement ,ou pas, une mesure qui leur parait nécessaire, d’après ce que j’ai pu voire ,lire et entendre ces derniers temps ?
      Pourquoi vous boudez toujours l’introduction dans votre texte de cette « mesure de bon sens », la Loi LORION !?!!!
      Ou JORDON !!!!! Bref, un nouveau GLASS-STEAGALL ACT.
      Vous ne m’avez toujours pas, contrairement à Paul Jorion répondu. 🙁

    5. @ Dupré,

      Sur la corruption, on ne peut qu’être d’accord avec vous ; malheureusement ! C’est la raison pour laquelle je pense qu’il faut changer l’intégralité du personnel politique, ce qui peut se faire à l’occasion d’une élection, à la condition que les électeurs soient conscients du problème.
      Ceci étant, lobbying aidant, la corruption à Bruxelles est devenue légale…

      Cordialement,

  4. Bonjour,

    M’appuyant sur la fin de vos mots je surrenchéris volontiers. Il faut attiser le feu maintenant. Le système va collapser certes, mais plus on attend plus ce sera grave.
    Peut-être faut-il que les quinquas (et plus ) s’y mettent aussi ?!.
    Actuellement j’envoye des messages de soutiens aux étudiants anglais, par exemple à csulbesa@yahoo.com… ou sur les forums de la BBC, etc… . Si vous avez d’autres links à fournir ce serait bien.
    Par ailleurs, concernant Wikileaks, il est aisé de participer au mouvement contre les officines web qui ont des comportement visiblement trop Anti Wikileaks. Il suffit de se procurer un logiciel qui s’appelle Low orbit ion cannon. Facile à trouver et à mettre en batterie.

    Et mille autres manières de pousser à la roue…

    1. Se lancer dans des cyper attaques contre les Anti Wikieaks risque paradoxalement de légitimer la fin d’Internet tel qu’on le connaît en poussant les gouvernements à mettre la main une bonne fois pour toutes sur cette espace anarchique. Je dis cela je dis rien et j’espère me tromper (comme souvent).

    2. Attentions aux agents provocateurs.
      On les a vu avec leur vrai-faux brassard CGT dans les manifs cet automnes
      M’étonnerait pas qu’ils soient dans la foule des étudiants britanniques histoire de jouer l’opinion (en UK on est très « touche pas à mon Prince »)
      On peut s’attendre à ce que nos éminences dirigeantes rallonge la sauce sur les cyber-attaques
      On se dirige tout droit vers un régime fliqué transnational, sorte de partie visible à présent de l’oligarchie internationale capitaliste aux commandes.. et ne me faites pas dire ce que je ne dis pas, la theorie du complot c’est pas mon dada..d’ailleurs je pense qu’ils sont bien trop stupides et effermés dans leur immédiat désir de jouissance pour comploter correctement

    3. Le grand triomphe de l’adversaire est de vous faire croire ce qu’il dit de vous.
      [Paul Valéry]
      L’homme qui n’a rien à perdre est le plus dangereux de tous les adversaires.
      [Chris Carter]
      En politique, il vaut mieux avoir tort avec ses amis que raison avec ses adversaires.
      [Edouard Herriot]
      Même si ton adversaire te semble une souris, surveille-le comme s’il était un lion.
      [Luigi Manfredi]
      Connais l’adversaire et surtout connais toi toi-même et tu seras invincible.
      [Sun Tzu]
      Je considère le suicide comme une lâcheté : c’est un duel avec un adversaire désarmé.
      [Alfred Capus]
      Mieux vaut maintenir en place un adversaire docile qu’installer un ami indocile.
      [François Mitterrand]
      Quand je veux estimer le danger que représente pour moi un adversaire, je soustrais d’abord sa vanité de ses autres qualités.
      [Otto von Bismarck]
      L’adversaire d’une vraie liberté est un désir excessif de sécurité.
      [Jean de La Fontaine]
      Dans la lutte, on descend au niveau de l’adversaire.
      [Sénèque]
      Le piège de la haine, c’est qu’elle nous enlace trop étroitement à l’adversaire.
      [Milan Kundera]
      Une théorie nouvelle ne triomphe jamais. Ce sont ses adversaires qui finissent par mourir.
      [Max Planck]

  5. Bonjour,

    La base de tout se foutoir:

    Au-lieux d’un salaire équitablement partageaient entre production et bénéfice, a comme valeur réalité.

    Le pouvoir financier avide de toujours plus « pour moi », ont fait illusion de richesse, par crédit.

    Richesse travail= Réalité – Richesse crédit= Vertule.

    Et donc, tant que cela ne sera pas repris par les créateurs de la richesse travail ! ?

    Et bin! pauvre de nous, sans solutions.

    Voili, voila, voilou.

    Merci à vous, et bonne chance, a tout-tis.

    Amicalement votre.

    1. Les capitaux vont là où ils peuvent regarder les salariés travailler sans broncher
      et où ils peuvent pomper le maximum

      Il faut donc, dans la concurrence pour attirer les investissements,
      augmenter le taux d’exploitation, d’où le déséquilibre entre l’offre et la demande

      Le profit peut aussi s’investir, mais la faiblesse de la demande réduit les opportunités

      Le profit peut aussi être dépensé par les capitalistes, qui n’ont rien d’autre à faire
      mais ils se fatiguent à la fin des Rolex, des yachts, du Fouquet’s,
      des hôtels *****, des voyages en première classe, et même des petites pépés.

      La consommation du luxe, de l’inutile, du bling bling par 1 % détruit la planète,
      mais n’est pas suffisante pour compenser le recul ou stagnation de la demande du reste…

      Trop de profits, trop de cadeaux fiscaux, au top, trop c’est trop…
      Et si on met de l’ordre en France ?
      Ils votent avec leurs pieds, mettent résidence fiscale
      et unités de production ailleurs, nous dit-t-on.

      Bref, c’est l’agonie du capitalisme.
      Le capital se noie dans son propre sang.
      C’est illégal, tout un appareil d’Etat y veille….
      Mais c’est légitime, accordons lui l’euthanasie.

  6. Système aux mains de fantaisistes meurtriers. Justice à deux vitesses. Société à deux vitesses. Vivement que l’on passe la vitesse jamais passée, celle qui permet de changer de monde, celle qui donne les moyens aux peuples d’être libérés de ces règles ignobles, de cette expoitation inacceptable, de cet esclavage généralisé, tant protégées par « nos élites ». Cette minorité de parasites, tellement menteurs et profiteurs, sont si populaires, grâce aux médias et leurs matraquages, qu’ils sont élus GRAND COMMUNICANT ! Horreur !

  7. le Capitalisme est à l’agonie….La Notion même de Politique est à l’agonie….ne serait-ce pas au fond, la Civilisation Occidentale qui soit à l’agonie?
    Le Capitalisme,c’est comme la Nature,si on ne s’en occupe pas sérieusement,il devient farouchement hostile à l’idée même d’Humanité et au final de toute forme de Vie. Nous ne pouvons plus laisser ces « bêtes féroces » continuer à jouer avec les Peuples ,le jeu est terminé,stop!
    Non,la Vie n’a décidément rien à voir avec la 2eme lois de la thermodynamique….
    Merci pour votre intervention de ce matin….

    1. CV dit :
      10 décembre 2010 à 13:35

      a écrit:

      «  »Non, la vie n’a décidément rien à voir avec la 2ème loi de la, thermodynamique…. » »

      Qu’est-ce que vous entendez par là? Je ne comprends pas par rapport à votre message.

    2. @ eza
      Ce que je veux dire c’est que le Capitalisme est le cadre naturel en terme de Production(énergies,infrastructures,biens de consommation etc) et d’échanges commerciaux,le Problème étant le Capitalisme Financier dont tout le Pouvoir s’exerce par le contrôle de l’argent .
      Le problème c’est que l’argent n’a pas de valeur intrinsèque ,en réalité elle ne doit représenter qu’une valeur symbolique d’échanges et de biens réels.Si comme aujourd’hui, la balance est rompue entre l’ensemble de l’argent émise et la valeur réelle du total de l’économie physique alors nous nous trouvons dans la situation désastreuse dans laquelle nous sommes maintenant.Il reste que nos Politiques ne font pas leur travail et qu’une petite oligarchie mondiale concentre de plus en plus le Capital(financier)au détriment des moyens de production et des Peuples.
      Par ailleurs,l’homme fait-il parti de la Nature et en quoi est-il une espèce si particulière?
      @ Rumbo
      Là,c’est aussi un problème de fond.La 2eme Lois de la thermodynamique est ce que l’on nomme par entropie ,le problème c’est que tout ce qui appartient au domaine du vivant est néguentropique ou anti-entropique par nature(apparition permanente de nouvelles espèces par exemple et disparition d’autres par ailleurs,organisation de plus en plus dense et complexe des organismes vivant tel que l’humus des forêt dont vous savez qu’il a l’ADN le plus complexe de toutes les formes de vies connues jusqu’à présent),de même pour notre Univers qui crée toujours plus de chaleur par l’apparition perpétuelle de nouvelles galaxies,pendant qu’un certains nombre d’autres étoiles disparaissent par ailleurs aussi .Pensez-vous que l’homme et les sociétés humaines soient en opposition avec ces principes du vivant?La problématique qu’a l’homme ne serait-elle pas induit par ses capacités créatrices et l’énorme responsabilité que cela induit?Qu’en est-il du Futur?

    3. @Rumbo
      Le deuxième principe de la thermodynamique (également connu sous le nom de deuxième loi de la thermodynamique ou principe de Carnot) établit l’irréversibilité des phénomènes physiques, en particulier lors des échanges thermiques. C’est un principe d’évolution qui fut énoncé pour la première fois par Sadi Carnot en 1824. Il a depuis fait l’objet de nombreuses généralisations et formulations successives par Clapeyron (1834), Clausius (1850), Lord Kelvin, Ludwig Boltzmann en 1873 et Max Planck (voir Histoire de la thermodynamique et de la mécanique statistique), tout au long du XIXe siècle et au-delà.

      Le second principe introduit la fonction d’état entropie : S, usuellement assimilée à la notion de désordre qui ne peut que croître au cours d’une transformation réelle.

    4. à CV
      10 décembre 2010 à 18:11
      Merci pour votre réponse à ma question adjacente au sujet. Je connais relativement le 2ème principe de la thermodynamique, ainsi que l’entropie dont le concept est d’une très grande portée. Certes si la vie en toutes ses formes biologiques s’opposent à l’entropie, jusqu’à plus ample informé la vie biologique qui retarde effectivement l’entropie ne la remonte pas à 100%, que je sache. L’entropie naturelle est très faible, c’est ce qui permet, par exemple, de « dater » le Soleil, sa « durée de vie ». Mais aussi, en mesurant, nous projetons nos mesures sans pouvoir contrôler notre connaissance. Connaissance certes irremplaçable, mais n’ayant de critères que par rapport à nous et « nos mesures ».
      Il y aurait dans l’Univers des zones de néguentropie, mais toujours que je sache, non confirmées à ce jour.
      Si nous pouvions remonter à 100% le 2ème principe de la thermodynamique, nous aurions, logiquement, découvert le mouvement perpétuel. Ce qui, normalement, changerait tout.

    5. @ Rumbo
      Certes,mais c’est bien là le problème,la 2ème loi de la thermodynamique peut-elle s’appliquer réellement aux lois du vivant et de l’univers et par renvoi aux sociétés humaines? Evidemment au regard du Chaos vers lequel nous nous dirigeons,l’on serait tenté de répondre par l’affirmative.Hors,si nous admettons que c’est bien parce que le système économique et politique est mort et qu’il n’est plus temps de le sauver mais bien d’en changer,alors nous pourrions éviter les effets dévastateurs et entropiques de sa désintégration .Les travaux du grand géochimiste et biogéochimiste Russe Vladimir Vernadsky(1863-1945) nous offre de sérieuses pistes pour un avenir potentiel avec ses concepts de Lithosphère,de biosphère et de noosphère:
      « La noosphère est un phénomène géologique nouveau sur notre planète.Pour la première fois,l’homme y devient une force géologique à grande échelle.Il peut et doit reconstruire le domaine de la vie par son travail et sa pensée,le rebâtir radicalement par rapport au passé.Ainsi s’ouvrent devant lui des possibilités créatrices toujours plus grandes.Peut-être la génération de nos petits enfants verra-t-elle cet épanouissement. »
      « Aujourd’hui nous vivons une période de nouveau changement dans la biosphère.Nous entrons dans la noosphère.Ce nouveau processus prend place dans un moment tourmenté,au cours d’une guerre mondiale destructrice.Mais ce qui importe c’est que nos idéaux démocratiques soient en accord avec le processus géologique,avec les lois de la nature et avec la noosphère.Par conséquent,nous pouvons regarder l’avenir avec confiance.Il est entre nos mains.Ne laissons pas cet avenir nous échapper. »
      A méditer….

  8. Il était bien difficile d’essayer de faire la revue de presse, au bistrot du port à Montjean sur Loire, car Paul Jorion était encore inconnu. Tout s’arrange aujourd’hui:
    Paul Jorion est à la une de ouest France et inspire l’article de l’éditorialiste.
    Y a ton Jorion dans le journal!
    Merci pour ces deux minutes de gloire au bar, et a la votre .

    1. « Les journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politiques, mais ils les répètent ! C’est pire ! » (Coluche)
      A couler dans le plâtre au bistrot du port à Montjean sur Loire . 🙂

  9. Hello,

    Lu sur le site http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=9876

    « C’est un document révélé par Wikileaks inédit, signalé par le blog Tic et net. Il n’a pas été publié parmi les documents choisis par Le Monde. Peut-être une explication à cet « oubli » : ce cable diplomatique est très critique envers la presse française. »

    « Ces propos se trouvent au sein d’un cable, rédigé par l’ambassade américaine à Paris, en date du 25 janvier 2007, qui a pour sujet principal l’intégration des minorités musulmanes. L’ambassade pointe alors « l’entre-soi » des journalistes et de la classe politique. « Les grands journalistes sont souvent issus des mêmes écoles élitistes que de nombreux chefs de gouvernement. Ces journalistes considèrent que leur premier devoir n’est pas nécessairement de surveiller le pouvoir en place. Nombre d’entre eux se considèrent plutôt comme des intellectuels préférant analyser les événements et influencer les lecteurs plutôt que reporter des faits » (paragraphe 17).

    Dans le paragraphe suivant, elle s’en prend à la composition du paysage médiatique français : « Le secteur privé des médias en France – journaux, TV et radios – continue d’être dominé par un petit groupe de conglomérats, et tous les médias français sont plus régulés et soumis à des pressions politiques et économiques que leurs homologues américains ». Et d’ajouter: « Les blogs sont fortement utilisés par les minorités comme un moyen de communication pour exprimer leurs opinions car elles estiment que ces positions ne sont retranscrites dans les médias traditionnels ».

    Petit commentaire : de l’utilité de ce qui est pompeusement appelé le dîner du siècle.

    1. [mode type= »ironie »] Croustillant. Il est vrai qu’aux USA et même ailleurs, la presse est totalement indépendante des milliardaires, des politiques et des militaires. La France, cette éternelle exception. [/mode type= »ironie »]

    2. La presse, ici est, en effet, majoritairement aux ordres (jusqu’à l’auto-censure), mais aux USA, réputées pour avoir une plus grande liberté de la presse, la manipulation exercée par les politiques pour enclencher la guerre d’Irack a marché comme une lettre à la poste : esprit critique et investigation = néant …idem chez les grands-bretons ! ….

  10. Paul,
    Une moralité que j’ai compris depuis longtemps.
    Si vous voulez que les choses bougent, il faut émouvoir les gens par les sentiments. Vous avez les sentiments qui se trouvent sur la poche révolver.
    Cantona n’est pas différent.
    Les crises seront nécessaires.
    Un bon incendie et on prend des initiatives toutes différentes de celles qu’on avait adopté avant elle.
    En tant qu’anthropologue comme vous, doit avoir reçu une leçon sur le sujet.
    Règle de la nature. Faire un maximum avec un minimum de moyen.
    Même le guépard joue à l’économie avec sa vitesse hors norme.
    Le capitalisme est une suite plus évoluée de cette loi du moindre effort.

  11. bonjour,
    A lire de petit livre de Stéphane HESSEL : « Indignez-vous » 29 pages 3 euros, ce n’est pas cher.
    A l’approche de Noel n’hésitez pas à en distribuer autour de vous !!!!!
    Merci Mr JORION, pour votre clairvoyance, les événements vous donnent raison.
    Cordialement.

  12. Compte-tenu de tout ce à quoi il a déjà survécu – crises en série, dont celle de 1929, 2 guerres mondiales, le marxisme-léninisme et l’empire soviétique, les fascismes, la colonisation et la décolonisation – je trouve imprudent d’annoncer la fin du capitalisme.

    La bête a des ressources insoupçonnées, dont seules l’anthropologie et les neurosciences me semblent à même de débusquer les origines. Il n’est pas sûr que l’effondrement complet de l’économie mondiale que la tenaille énergie-climat nous garantit pour ce siècle suffise à en venir à bout : les avantages de ce système pour les plus malins sont connus, les techniques pour le mettre en place aussi.

    Il peut donc redémarrer de pas grand chose dans une microsociété de survivants après un grand coup de balai, puis repartir à la conquête de la planète.

    Pour l’éliminer définitivement, il ne suffit donc pas d’en attendre l’écroulement, il faudrait faire surgir un autre système. Celui-ci ne devrait pas seulement être plus satisfaisant pour les gens, mais aussi capable d’empêcher tout retour du système actuel. Les tentatives antérieures en ce sens ont échoué, malgré l’élimination physique des opposants, et je ne vois rien de convaincant dans ce domaine aujourd’hui (les électeurs non plus, visiblement).

    Une autre voie est de mieux maîtriser le fauve, ce à quoi contribuerait l’interdiction des paris sur les prix, entre autres. Il y aura peut-être un créneau pour y parvenir lors d’une crise plus sévère qu’en 2008, qui frapperait tous les opposants actuels à une régulation sérieuse.. Il faudra sauter sur l’occasion et avoir alors les moyens de faire chanter les gouvernements libéraux.

    1. Hhmm… Pas tout à fait.
      D’ailleurs, pour ceux qui fréquentent le blog de temps en temps, les solutions, ont les a. Et pas seulement l’arrêt de la spéculation. Car si vous enlevez un outil, un autre prend la place.
      (voir cours sur la théorie de la repousse de la queue d’un lézard, reprise avec beaucoup de succès dans la SF)
      Là, il faut se dépêcher d’attendre que l’actuel tombe afin que les foules souffrent suffisamment pour se décider à agir.
      Rien d’autre ne s’est passé en 1789.

      Bonne crise.

    2. Té…
      Monsieur Leclerc avait écrit une série de propositions qui devraient faire l’objet d’un nouvel article ici, d’ailleurs.

    3. Herrmiss dit :
      10 décembre 2010 à 14:18
      à écrit:

      «  »La bête a des ressources insoupçonnées, dont seules l’anthropologie et les neurosciences me semblent à même de débusquer les origines » »

      Certes, je suis le premier à le dire, nous les êtres humains, nous ne sommes pas réduit au au système nerveux, ni au code génétique, ni à une ou plusieurs quelconques fonctions indispensables pour l’équilibre de notre métabolisme en général, etc. Mais il est temps de relire et de bien intégrer Henri Laborit, (1914-1997), médecin et chirurgien, chercheur en neurologie, il a fait faire des progrès à la chirurgie. Il était passionnant. Quelqu’un de ma belle-famille, médecin et pharmacien de renom, eut des relations étroites avec Henri Laborit. Dans ce domaine, H. Laborit est incontournable. Il est temps qu’on prenne sa suite.

    4. Yvan,
      c’est certain que maintenant qu’on a les solutions en magasin, il nous suffit d’attendre que le système tombe et qu’on (les foules reconnaissantes?) déroule le tapis rouge sur lequel Yvan le terrible pourra s’avancer aux côtés de Paul Jorion surmonté d’une auréole lumineuse. J’attends ce moment avec impatience! ;-)))

    5. Michel, non non.
      Je ne veux SURTOUT pas d’un tapis rouge et ni pour Jorion.
      De mon coté, je sais pertinemment que je suis trop dirigiste pour avoir des responsabilités publiques et suis au contraire une éminence grise parfaitement dévouée à celui qui voudra expliquer au peuple les idées que j’aurai pu proposer au peuple pour son bien. (je suis un fils spirituel de Lordon)

      Sachant que j’ai un énorme problème de communication, que je refuse spontanément, je n’ai pas besoin d’un Lacan pour me connaître.
      Monsieur Jorion vend ses livres et si je peux l’aider pour le faire, c’est encore mieux. Point.
      Pour la suite, on verra.
      La régression linéaire n’indique pas encore de tendance.

    6. Ben voilà, Mich’ Mich’, tu veux faire de l’humour et tu t’y prends mal, tu deviens blessant. Faudra que je t’expliques.

    7. @ Rumbo:

      Henri Laborit, « La nouvelle grille » et surtout « Eloge de la fuite »: révolutionnaire.

      http://www.dailymotion.com/video/x26csv_laborit-le-plus-grand-dealer-du-mon_tech

      Jean-Didier Vincent, suivant ses traces, ici il parle de la vision anarchiste d’Elisée Reclus (à 6′):

      http://www.dailymotion.com/video/xdd0zo_jean-didier-vincent-elisee-reclus-g_news

      Et avant Henri Laborit, Jean Rostand: cette vidéo juste pour le sourire qui nait de son point d’interrogation 😉

      http://www.viddler.com/explore/axolotl/videos/2/

      « Pour nous il n’y a rien à comprendre et, hors de nous, personne pour comprendre ».(Jean Rostand)

      Bien évidemment, lui-même passa son existence à chercher et à tenter de comprendre…

      C’est l’empilement des certitudes qui écrase le monde, broie les individus, bannit la véritable créativité du champ social, dicte une législation démente et précipite l’avènement des dictatures.

      Je continuerai à préférer le détachement et le sourire du doute absolu, le scepticisme suprême, même s’il s’accompagne souvent du vertige qui surprend le cycliste sur cimes.

      Et pourquoi ne pas réfléchir ensemble au Revenu Universel:

      http://www.dailymotion.com/video/xamvau_revenu-universel_news#from=embed

    8. Henri Laborit.

      ….
      Eloge de la fuite ?
      dans mes souvenirs un peu flous, il y avait une proposition paradoxale …mais compréhensive, parfois : mieux vaut tuer sa belle-mère que de faire un ulcère à l’estomac ! ….

      cela rejoindrait-il Lordon, lorsqu’il préfère la mort du système et la survie des populations …à la mort des deux ….
      A un moment, il faut faire un choix !

      Un chercheur ayant le sens de l’humour …Son labo, dans une sorte de préfabriqué, dans la cour d’un vieil hôpital, n’a pas bridé sa créativité ..(.et, sans l’aide de lobbies, ni de multinationales, avec peu de sous) ne l’a pas empêché non seulement de chercher, mais de faire quelques belles découvertes …
      De quoi méditer sur l’époque actuelle …
      C’était l’époque où les comités d’éthique tenaient le cap en France …et même en Europe …

    9. @ M

      Sens de l’humour noir et de l’ironie, ce qui lui valut d’être haï des médiocres, comme de coutume en ce beau monde:

      « Alors qu’il était pressenti pour le Prix Nobel, le doyen de la faculté de Médecine de Paris, envieux de son succès et supportant mal les remises en question que ses travaux suscitent, fait le voyage à Stockholm pour dissuader le jury de lui décerner la prestigieuse récompense »

      Notre facétieux tavernier lui non plus ne risque pas de se faire applaudir par l’intelligentsia, le dogme du capitalisme étant quasiment entré dans les gènes de nos gouvernants dont l’imagination est sans bornes quant il s’agit d’inventer un horizon borné.

    10. capitalisme étant quasiment entré dans les gènes de nos gouvernants

      là, je deviens anti-gène …et, même sans gène…car, où il y a gène, y’a pas de plaisir ….

      va falloir développer des anti-corps …

  13. bonjour!

    100% d’accord! (cela faisait longtemps^^) avec mr jorion, de 00.00 à 15.35!

    en complément sur l’éthique : sa distinction d’avec la morale est uniquement historique.
    l’éthique croit en l’immanence et la capacité de la gnose d’accéder sans intercesseurs à la connaissance (et donc celle du bien et du mal), et apparaît sous la plume des humanistes qui voulaient se démarquer de la transcendance de la morale religieuse… petit à petit cet exercice gnostique qu’est l’éthique se détourne des traditions spirituelles pour ériger l’expérience sensible pour seul juge, la critique empiriste sans foi spirituelle laissant naturellement la place (puisque c’est soit l’un soit l’autre, soit les deux) à un formalisme matérialiste.
    l’éthique, de morale laïque, ne peut que dégénérer dans ce positivisme en une incantation que l’on devra faire respecter pas la contrainte des corps. une telle liquéfaction de cette colonne vertébrale transparaît d’ailleurs dans l’appellation de « science morale ».
    j’en parle comme d’une incantation, parce qu’au delà du rituel, la racine qui légitimerait ce discours n’est jamais énoncée, voire est souvent niée par les axiomes.
    et cette perversion suit son cours comme vous le rappelez depuis deux siècles ( pour la philosophie, je daterais cela de Hegel qui raconte le passage dans sa philosophie de l’esprit). ces pensées des élites intellectuelles agissant pour le bien du peuple montre en filigrane à quel bien ils destinaient ce même peuple trop confiant. qu’un caricaturiste pourrait résumer à : « pas de bien : des biens, c’est bien! »^^. du coup on parle d’augmentation de, de production de, de droit à, de sentiment que, d’envie de : nié dans une de ses dimensions, l' »humain » disparaît des échanges humains, même de ceux de la connaissance (celle ci transmise au futur car c’est bien le futur que nous bâtissons réellement chaque jour)

    personnellement, je ne comprends pas l’exercice critique qui balaye plusieurs (dizaines de?) milliers d’années d’expérience et de transmission pour ne considérer que les données sensibles bien subjectives glanées quelque part entre sa naissance et sa mort. un tel étalon ne saurait accéder à la compréhension. comme un tel exercice dépasse le temps d’une vie humaine, il est bien nécessaire pour ses pratiquants de s’organiser en « école » comme ils disent.
    même s’il est vrai que l’église a commis bien des crimes au nom de ses valeurs (st Augustin, théoricien de l’Amour ET de la guerre « juste » (qui emplit Dieu de bonheur, j’imagine)). les églises devrais je dire… l’empirisme logique n’est qu’une posture critique, car il ne peut se suffire à lui même. il peut être source de questions, mais est porteur de très peu de réponses, en plus d’être déstructurant par nature.

    le kaïros, traduit par le pragmatisme romain par opportunitas, que je traduirais plutôt comme pertinence, est une notion morale coordonnant la vérité (aïon, ce que l’on peut faire, autorisé et possible) dans le temps(chronos) par l’action. cette dimension dont se réclament les éthiquetés, notamment notables, n’est presque jamais utilisée par ceux ci comme instrument d’analyse conscient. si les grecs antiques disaient d’eux même qu’ils étaient les seuls chez qui la pensée n’inhibe pas l’action. pire que cela, nous les avons épistémologiquement et fonctionnellement séparés. la philosophie morale héritière critique de la théologie d’un coté, et la philosophie naturelle de l’autre. par son applicabilité, la seconde pris le pas sur la première, pour n’en garder que les règles logiques qui deviennent au choix soient habitus soit miraculeuse harmonie d’avec la nature (dès lors, il n’est pas étonnant que le naturaliste procède par étonnement et le logicien par intuition, et que le politique comme ceux qui sont éduqués par ce système ne fasse que suivre des bouts disparates de théories (régulièrement conflictuelles). pourtant à l’origine et en droit, ce savoir est un.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Kairos cette notion me paraît un bon catalyseur pour retrouver l’unité et l’intégrité (et la cohérence^^ qq soit le sens que l’on donne à ces mots), car elle est « l’expression morale du moment » (en gras italique^^) (incluant l’impératif kantien, l’éternel retour de nietszche ou bouddha, ou d’autres impératifs moraux (sceptiques, cyniques, stoïciens, platoniciens, aristotéliciens…etc^^)), et joignant comme le rappelle l’article wiki : « Il échappe constamment aux définitions qu’on essaye de lui appliquer parce qu’il se trouve toujours à la jointure de deux notions : l’action et le temps ; la compétence et la chance ; le général et le particulier. Il n’est jamais tout entier d’un côté ou d’un autre. Cette indétermination est liée à son pouvoir de décision. Il retient pour chaque cas les éléments pertinents pour agir mais il ne se confond pas avec eux. » le rédacteur de l’article le rapproche d’avec un concept chinois, le chen. sans avis pour ma part^^
    je m’avance, mais j’ai envie de dire qu’il est la glande pinéale que cherchait Descartes.

    en espérant que cette évocation du kairos vous aide mr jorion à choisir le moment où votre livre sera achevé^^.
    bien à vous.

  14. L’éditorial de Ouest-France de ce jour commence par une citation de Paul Jorion .
    Ensuite ses théories sont plus ou moins reprises et défendues. Dans un langage simple et accessible à tous ( Ouest-France oblige …!)
    En résumé ,c’est très bien .

    1. « Dans un langage simple et accessible à tous ( Ouest-France oblige …!) »

      Dites que nous sommes simplets, tant que vous y êtes…

    2. Simplet est un bien grand  »maux », béni oui oui certainement, suffirait que l’ouest confesse son dévoiement.
      Qu’ils aillent vers des voix nouvelles, et je redeviendrai lecteur, Paul toute ma reconnaissance de les avoir accompagné dans de nouvelles prophéties, leur base lectorale est large. Le début de la fin de la pensée inique Oh PAUL PAUL merci !!!!!!!!.

    3. @ yvan,

      (Merci Yvan d’avoir corrigé mon lien. J’ai oublié que, sur la page générale « édito » de Ouest-France, le texte concerné sera remplacé demain !)

      Sinon, je me demande si Auguste ne voulait pas plutôt dire que, si Ouest-France s’oblige à utiliser « un langage simple et accessible à tous », c’est parce qu’il est le quotidien le plus lu en France sans discontinuer depuis 1975 ! Je sais que quelques journaux parisiens à faible tirage continuent à affirmer qu’il y a des millions de simplets en France, mais ne les croyez pas !

      —————

      @ jeannot14,

      Quelles voix nouvelles pour Ouest-France ?
      J’espère que vous ne pensez pas à quelques « éditorialistes » débarquant de Libé, du Figaro, de L’Express ou de Charlie-Hebdo ? Fameux prophètes que ceux-là en effet, jamais en manque de nouvelles prophéties. Pourvu que Ouest-France se garde de ces voies-là !

  15. C’est sur que c’est terrible cette attaque du carrosse mais c’est aussi pédagogique.

    L’espace d’un instant Charlie et sa greluche auront sentit ce que c’est d’être nous: poursuivis par une bande de pillards, à ne pas savoir d’où viendra la prochaine attaque, à se demander si l’édifice tiendra…

    Et puis tous les Charles n’ont pas eu cette chance :

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6f/Contemporary_German_print_depicting_Charles_Is_beheading.jpg

    1. Certes, cela frappe les esprits sur le plan symbolique, mais si l’on veut frapper le pouvoir, ce n’est pas la bonne porte.

      Ce n’est pas Buckingham Palace qu’il faut prendre d’assaut [je n’ai rien contre la brave mémé qui y loge], mais la City! La foule en colère incendiant les villas de banquiers, ça, ce serait jouissif… 😀

  16. Pour Wikileaks on verra bien, mais je ne suis pas convaincu que la mise à l’écart des claviers de M. Assange rende si difficile l’activité de ce groupe étrange dont on ne sait s’ils sont 5 ou 800. Si quelqu’un a des informations solides et vérifiées sur le fonctionnement et la composition de l’équipe Wikileaks, qu’il le fasse savoir. D’avance merci. 🙂

  17. Dire non et stop est une chose. C’est le début, dans certains cas, d’une prise de conscience. Les Français ont malheureusement la fâcheuse habitude de s’en tenir aux mots. Ils protestent verbalement, manifestent à la rigueur, mais quand il s’agit d’agir, il n’y a plus grand monde. Il faut dire que cela demande une réelle volonté de changement et plus de courage…

  18. Paul nous avait prévenu depuis un moment: les anglais ne sont pas ce que croient beaucoup.
    Regardez cette video de la manif d’hier !
    De quoi inspirer toute la jeunesse en Europe et au delà.
    La jeunesse américaine a mis fin à la boucherie au Vietnam il y a près de 35 ans.
    La jeunesse européenne peu mettre fin à un système social en agonie, le capitalisme:
    http://www.npa2009.org/npa-tv/all/all/23275

    1. Ils se révoltent parce qu’on leur bouche l’entrée dans les écoles « supérieur ».de commerce ………
      L’armée les embauchera pour parachever leur examen de fin d’étude de premier cycle..

    1. Je collais amoureusement les timbres de « La COOP » dans le « grand album cadeaux » avec ma grand-mère.
      Ils ont fini par construire le premier Hypermarché de ma ville en 1973.
      « Hyper-COOP la baleine » ça s’appelait…….
      Inauguré par des centaines de coopérateurs fières et heureux de cette grande invention Française
      révolutionnaire.

      Ne collaborons pas avec n’importe quel coopérant !……

    2. La création de ce centre le 19 novembre 1970 change radicalement les habitudes des consommateurs locaux et signe la fin d’un monde.
      Il reçoit 18 à 20 000 visites par semaines en décembre 1970.
      La cafétéria délivre 1500 repas par jour !
      Dés la première année « l’Hyper » réalise 62 millions de Francs de chiffre d’affaire……

  19. Est-ce vraiment l’agonie ou un faux espoir ? Le capitalisme a résisté à bien des crises et a su les utiliser dans certains cas pour devenir plus nocif. On a bien vu comment les états on sauver les banques, à coups de milliards (ce sauvetage leur a paru plus important que la lutte contre la misère…). Ceux qui détiennent le pouvoir économique et politique mettront tout en œuvre pour éviter que leur système ne s’effondre quitte à sacrifier comme toujours les populations qui sont à leur merci comme c’est le cas aujourd’hui en leur imposant une politique de rigueur. On parle d’une religion et de fanatisme…

  20. Mr Jorion,
    j’apprécie la façon et la manière dont vous présentez vos points de vue.
    Je trouve aussi qu’un cap a été franchi depuis la rentrée de Septembre en France et partout dans le monde.
    Ne craignez-vous donc pas une radicalisation encore plus importante, à court terme, d’une partie de population ? Je parle d’une sorte de « résistance » plus réelle que virtuelle.
    Les indices ne montrent-ils pas, qu’en corrélation avec la crise financière, puis économique, les plans de rigueur (et donc l’attaque des secteurs publiques partout en Europe), le chomage de masse accentué, les tensions sur une tentative de « régulation » de l’information (et des libertés d’expression), et bien d’autres encore… , que le système arrive inéxorablement à l’échec, qu’il va s’écrouler ?
    Pourquoi alors ne rien faire, ne pas changer de cap progressivement (car cela est sans doute possible) ?
    Ne rien faire n’est-il pas permettre à un état ultra-sécuritaire, et donc du controle de tout et de tous, de s’installer ?
    Dans ce cadre, avec ces données, n’avez-vous donc pas pensé qu’une réelle insurrection ne pourrait avoir lieu ? Même si seulement une minorité de gens la mène ?
    Au final, la révolution de 1789, qui a eu lieu parce que les gens avaient faim (comme environ 7 millions de français à l’heure actuelle), ne pourrait-elle pas se reproduire ? Où se trouve donc le point de rupture ? 10 , 12, 15 ou 20 millions de personnes affamées en France ?
    J’apprécierai que vous apportiez votre éclairage sur ces sujets graves, tout autant d’ailleurs que ceux qui postent ici comme moi.
    Bon courage à tous.

    1. La radicalisation est dans l’air.
      Je vois autour de moi une certaine prise de conscience, même si c’est encore embryonnaire aux PB, qui sont particulièrement imbibés pas la pensée unique néo-libérale. Enfin, du moins les élites.

      Spannende tijden! 😛

    2. Pour la première fois depuis quinze ans, le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde a baissé en 2010, à 925 millions d’individus, selon la FAO.
      Une armée de 920 millions d’homme armés jusqu’aux dents n’arrive toujours pas à révolutionner le Monde des ventres pleins à dentier.

  21. @ Paul Jorion
    Pour info : il y a une vingtaine d’années, au cours d’une grève, le salaire de personnels des hôpitaux publics – le mien, entre autre – a été versé directement en numéraire par le Trésor public, sans intermédiaires bancaire.
    Les entreprises publiques ou privées n’ont-elles pas toujours le droit de payer directement leurs salariés en monnaie, sans rémunérer leurs comptes bancaires, non ???

    1. Le salaire doit obligatoirement être payé par chèque ou virement bancaire ou postal lorsque son montant excède 1 500 € net par mois.
      Si la somme due est inférieure ou égale à ce montant, le salarié peut demander à être payé en espèces.
      Le salaire peut également être payé au moyen de dispositifs particuliers : chèque emploi-service universel ou chèque emploi-associatif.

    2. Il n’y a aucun intérêt à phantasmer sur un retour 50 ans en arrière avec un paiement en espèces . La multiplication tous azimuts des échanges rend illusoire , contreproductif et pénalisant pour celles et ceux que l’on espère libérer d’une contrainte ,le projet d’un retour à un paiement systématique en espèces .

      J’ai déjà donner l’exemple des millions de virements journaliers opérés par les seuls services de la sécurité sociale ( plus de un milliard d’euros par jour en valeur ) . Ceux qui se souviennent des attentes aux guichets à une époque où les occasions de donner ou recevoir de l’argent étaient infiniment moins nombreuses , ne sont pas près à vous suivre ( sans parler des employés !) par contre les installateurs de distributeurs de tickets d’attente pourraient se frotter les mains.

      L’issue est à chercher dans la pureté et la maîtrise publique de l’outil , pas dans la suppression de l’outil .( et dans tous systèmes qui réduisent les échanges en monnaie , mais qui ne peuvent être qu’en sus ou à côté) .

    3. Les payements sur un compte courant sont justifiés amplement par ses aspects pratiques, le problème n’est de toutes façons pas là puisque c’est de l’argent qui circule en permanence (à au moins 90% pour la grande majorité des gens). Ce qui mettrait les banques en difficulté c’est que les gens vident leur compte d’épargne et autres produits financiers, ça c’est de l’argent stocké qu’elles peuvent utiliser. Ou au moins retirer la partie non attribuée à une dépense précise prochaine ou prévisible.
      Si les billets sous le matelas de produisent pas d’intérêt, ils perdent peu de valeur vu la faible inflation (actuelle), et il y a moyen de s’en prémunir en achetant du tangible durable, pièces d’or et d’argent, montre de luxe, pierres taillées, etc. Moins liquide que des billets, ce qui n’est pas grave pour de l’argent stocké à long terme, avec la possibilité d’une augmentation de valeur, et bien sûr on peut panacher billets et objets.

  22. C’est curieux, on a trouvé les lois de Keppler mais on a été incapable de théoriser, depuis Pythagore que tout système fondé sur la valeur conduit à des inégalités, la quantité de valeur des uns étant le manque de valeur des autres.

    Aussi surement qu’un force centripète produit des orbites elliptiques dans l’espace, aussi surement la valeur; libre et flottante, conduit à l’inégalité ou plutôt elle en est le synonyme…

    Tant qu’on organise la valeur, sans l’écorner par l’inflation, on organise la pauvreté et donc tintin la croissance.

  23. Dans votre intervention de ce matin, vous avez évoqué la possibilité de privilégier la forme coopérative, en soulignant les tentations auxquelles les responsables de certaines entreprises coopératives n’ont pas su résister.
    Pour ce que je connais d’une partie de ce secteur (mutualité, coopération, crédit agricole) les idéaux des fondateurs du XX° siècle ont été abandonnés sur le fond, tout en préservant la forme comme une église morte. Où sont les études sur ce sujet ? Je n’en connais pas.

  24. Paul Jorion insiste sur un point fondamental : les signes de la décadence sont de plus en plus nombreux et évidents.
    Les signes du durcissement des pouvoirs attaqués, pour qui sait lire, sont aussi de plus en plus nombreux et évidents.
    Un dernier verre avant la guerre !

  25. Bien qu’il soit trop tard pour donner son avis sur le titre de votre prochain livre ( aurons nous encore de quoi l’acheter quand il paraîtra ?) , je note qu’agonie est un terme qui semble donner au capitalisme statut de personne humaine .

    On doit se rappeler qu’agonie a deux sens :

    – étymologiquemnt c’est une lutte , une angoisse , une très grande souffrance morale ,
    – c’est devenu ensuite : dernière lutte , extrémité , fin , mort .

    Ce qui est sur c’est que la fin s’accompagne de souffrances .

    Je serais curieux de faire examiner l’éditeur par Lacan si c’est lui qui a imposé le titre .

    1. Vous savez, le communisme s’est fait agonir longtemps, puis enterrer, ……
      Et nous redécouvrons Marx et les partis communiste centraux Chinois et Coréen……. 🙂
      « Et le canards été toujours vivant ! »

    2. @juan nessy : « agonie est un terme qui semble donner au capitalisme statut de personne humaine » : il peut y avoir agonie pour tout être susceptible de mourir. On peut parler de l’agonie d’une étoile, d’une époque, d’un village ou d’un animal pris au piège ou empoisonné. Le terme s’applique d’autant mieux au capitalisme qu’il est bien… vivant !

    3. Je pense que, Historiquement, si Histoire il reste, Marx survivra à la société du mont Pellerin comme référence ultime d’un capitalisme fossoyeur.

  26. Incroyable injonction de Trichet( non élu par le peuple méga impliqué dans l’affaire du crédit lyonnais et j’en passe):
    Trichet appelle l’Espagne à approfondir sa réforme du travail

    vendredi 10 décembre 2010, 18:51 afp

    Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Jean-Claude Trichet a appelé vendredi l’Espagne à « approfondir sa réforme du marché du travail » et mener sa réforme des retraites, deux éléments « essentiels pour la prospérité de l’économie ». « Dans tous les pays, les réformes structurelles sont l’essence, non seulement pour consolider la position financière mais aussi pour élever le potentiel de croissance », a estimé M. Trichet, qui s’exprimait à Madrid en clôture d’un séminaire sur les banques centrales en Europe et en Amérique Latine. « Il est extrêmement important que l’objectif de déficit pour cette année et la suivante soit concrétisé par des mesures », a-t-il ajouté.

    Les retraites nous y voila donc..quel dogme!Comme si cela allait faire un chomeur de moins en Espagne..Marché du travail ‘flexible’, salaire de chinois pour plaire à cette lumière de l’univers qu’est Trichet!!Ces gens ne vivent plus dans la réalité…ils osent tout et puis ils feront les étonnés quand leur tête roulera…
    Je serais un Espagnol fier, c’est un bras d’honneur que recevrait en réponse trichet.
    Et puis il viendra nous parler de l’indépendance de la BCE alors que cet individu non élu et pseudo élite auto proclamée s’occupe de donner des ordres à des pays souverains!
    Qu’ils s’en aillent tous et trichet le premier !!

    1. Trichet est un porte-parole d’une idéologie, celle du néo-libéralisme, qui se soucie très peu de certaines réalités, spécialement de celles de la plupart des gens. Ses avis sont des menaces destinées aux politiques quand ils n’obéissent pas assez vite.
      approfondir sa réforme du marché du travail = mettre en place les moyens légaux de payer moins de salaires
      mener sa réforme des retraites = diminuer les pensions
      élever le potentiel de croissance = ce n’est certainement pas avec les mesures précédentes que la prospérité viendra pour tout le monde… la croissance dont il parle concerne uniquement les actifs financiers.
      Il est extrêmement important que l’objectif de déficit pour cette année et la suivante soit concrétisé par des mesures = sinon? sinon les autres pays risquent de faire faillite à la suite de l’espagne, les créanciers de perdre de l’argent, et ça c’est pas possible.

  27. @ Paul Jorion. Comme on est en période de cadeaux de fin d’année et que nous sommes pas mal sur ce blog à nous intéresser à vos analyses et au déroulement de la crise, en plus de vos livres déjà sortis et celui qui va paraître, quels livres sortis récemment seraient intéressants d’acheter ? Merci

    1. J. Hessel, J. Généreux, B. Stiegler, R. Sennett,…

      Yessssssssss ! + F.Lordon …
      et, un peu de poésie ! c’est indispensable ! cela aére les neurones, et évite la surchauffe !
      et, c’est du bonheur !
      PERNAMBOUCO
       » Victor Hugo l’appelle Fernandbouc aux montagnes Bleues
      Et un vieil auteur que je lis Ferdinandbourg aux mille Eglises
      En indien ce nom signifie la Bouche Fendue
      Voici ce que l’on voit aujourd’hui quand on arrive du
      large et que l’on fait une escale d’une heure et demie
      Des terres basses et sablonneuses
      Une jetée en béton armé et une toute petite grue
      Une deuxième jetée en béton armé et une immense grue
      Une troisième jetée en béton armé sur laquelle on édifie
      des hangars en béton armé
      Quelques cargos à quai
      Une longue suite de baraques numérotées
      Et par derrière quelques coupoles deux trois clochers et
      un observatoire astronomique
      Il y a également les tanks de l' »American Petroleum C° »
      et de la « Caloric »
      Du soleil de la chaleur et de la tôle ondulée
      Blaise Cendrars

  28. Pendant les travaux..les fraudes continuent !

    Le directeur commercial d’Airbus mis en examen pour « délits d’initiés »

    vendredi 10 décembre 2010, 17:45
    Le directeur commercial d’Airbus, l’Américain John Leahy, soupçonné d’avoir tiré partie d’informations privilégiées sur le groupe aéronautique, a été mis en examen début novembre à Paris pour « délits d’initiés », a-t-on appris e sources proches du dossier.

  29. En Belgique la fraude fiscale est partout …rien que ce vendredi dans la presse deux exemples voir liens, puis on viendra s’étonner de la hauteur de la dette publique si on ne fait rien pour stopper la fraude fiscale, n’est ce pas M Reynders ministre des finances(mr l’ump belge)?

    http://www.lalibre.be/economie/actualite/article/629185/kb-lux-la-cour-declare-les-poursuites-irrecevables.html

    http://www.lalibre.be/toutelinfo/afp/300525/pharmacies-un-vaste-systeme-de-dissimulation-fiscale-mis-au-jour.html

  30. @Pierre – 10 décembre 2010 à 19:14

    Pour Pérol, sa venue va dans un sens qui ne laisse aucun doute pour la suite.
    Pour DSK, le procès d’intention sert d’argumentaire, plus souvent qu’à son tour.
    S’ils sont « deux grands spécialistes », ça ne concerne pas le sujet
    Bercy pour rien.

    1. Nouvelle tentative plus édulcoré.
      Il est intéressant de noter que dans la fiche wikipédia de DSK, n’est pas évoquée sa profonde réforme en 1999, du statut des mutuelles et coopératives, autorisant les Caisses d’épargne et la Banque Populaire à se lancer dans la finance spéculative à hauts risques avec l’argent des déposants, et la création dans la foulée du groupe Natixis dont on sait ce qu’il en est actuellement advenu…
      François Pérol, « ancien » de la banque Rothchild, membre du groupe de Bilderberg (voir l’article de l’Express : http://www.lexpress.fr/informations/secrets-bien-gardes-a-bilderberg_723648.html ), et du Siècle; conseillé de nicolas Sarkozy à Bercy, puis à l’Elysée, actuel patron contesté du nouveau groupe Caisse d’épargne- Banque populaire, alors jeune chef du bureau des marchés financiers à la direction du Trésor de 1996 à 1999, le secondait très activement dans cette opération « RADICAL »…
      Notons qu’au même moment, et dans un bel effet d’ensemble, que l’actuel secrétaire au Trésor américain de Barack Obama, Timothy Geithner, tenait la main de Bill Clinton pour qu’il abroge le Glass-steagall act (1933) de Franklin Delano Rooseveltt, permettant ainsi aux banques de dépôt de se lancer dans l’assurance et la banque d’affaire.
      La porte des subprimes et des produits dérivés (CDS) était ouverte en grand et avec elle la fin plus ou moins mathématiquement programmée du capitalisme.

      Bercy qui, les « rhums de cerveaux » ? 🙂

  31. Hormis le titre du prochain livre qui est superbe, (le titre…), je me suis ennuyé et ai quitté les gradins à la mi-temps. Heureusement, on trouve toujours des pépites sur le Net, en particulier cet article de Chomsky la sauvagerie de l’impérialisme états-unien.

    Les États-Unis ont été un pays très raciste pendant toute leur histoire, et pas seulement à l’encontre des Noirs. Les idées de Jefferson étaient assez communes, les autres étaient globalement d’accord avec lui. C’est une société de colons. Le colonialisme de peuplement c’est ce qu’il y a de pire comme impérialisme, le genre le plus sauvage parce qu’il requiert l’élimination de la population indigène. Ce n’est pas sans relation, je crois, avec le soutien automatique des États-Unis à Israël, qui est aussi une société coloniale. La politique d’Israël d’une certaine façon fait écho à l’histoire états-unienne, en est une réplique. Et, il y a plus, les premiers colons aux États-Unis étaient des fondamentalistes religieux qui se considéraient être des enfants d’Israël répondant au commandement divin de peupler la terre et de massacrer les Amalécites, etc.

    Ah, c’est quand même beau, la religion, y’a pas à dire. Ca passe partout à en croire cette citation de Steven Weinberg, extraite du dernier n° de La Rcherche:

    Certains se font de Dieu une idée si large et si souple qu’inévitablement ils le trouveront partout où ils le chercheront. On entend dire ainsi : « Dieu est l’ultime » ou « Dieu est ce que nous avons de meilleur en nous » ou « Dieu est l’univers ». Bien entendu, « Dieu » est un mot auquel, comme tous les autres, on peut donner le sens que l’on veut. Si vous dites « Dieu est énergie », alors vous le trouverez dans un morceau de charbon.

    Et si l’on dit précisément ce qu’est Dieu, par exemple une personne comme ceci et comme cela, alors on ne le trouve nulle part. Rigolo, non ?

    1. Quand le centre est partout, la circonférence est nulle part.
      Il y a des « mots » comme ça.
      Liberté, égalité, amour, au delà……….

    2.  » « Dieu » est un mot auquel, comme tous les autres, on peut donner le sens que l’on veut. Si vous dites « Dieu est énergie », alors vous le trouverez dans un morceau de charbon. . » (Steven Weinberg)

      Purée, le niveau philosophique de Weinberg… Et il a écrit un article du haut de son Prix Nobel de Physique pour dire des banalités aussi accablantes? C’est de la métaphysique d’adolescent boutonneux…

  32. bonsoir
    imaginer vous libre d’exprimer vos idées?
    imaginer PLUS,vos idées sont utiles mais pas encore exprimées
    Une solution ….
    DSK le poison PS ?
    Actualisée tout les jours sur le Nouvel Obs..
    L’info qui actualise vos idées
    merci NO
    comme dis l’autre c’est le dernier pour la route..

  33. Bonsoir,

    j’ai répondu à l’appel suite à la proposition de cantona.

    J’ai prévu de vider au 4/5éme début janvier mon compte et de faire déplacer mon argent entre deux banques, tout les mois environ et sous forme fiduciaire : il me sera donc remis un certain nombre de billet de 500 euros que j’irais déposer à la banque d’en face ! est ce que ce moyen va en pratique empêcher ces deux banques d’utiliser cette somme à autre chose, est ce que cela va en pratique immobiliser cette somme au regard des pratiques spéculatives possible avec ce montant ?

    Est ce que les delais de mise à disposition de l’argent par les banques est encadrée par des lois ? les délais maximum, un taux d’emprunt à partir d’un certain délais …

    merci pour vos réaction car je peux vous dire que les réactions du chef d’établissement furent trés limites à mon égard, me prennant presque pour un quasi idiot ce qui n’a pas attenué mon courroux car je trouvais les délais trop long (j’aurais préferer avoir mon argent au moins en 4-5 jours : en fait 10 jours ! … ils ne sont en pratique absolument pas organisés pour délivrer de l’argent en espéce.

    Manipuler un maximum d’espéces dans nos transactions de tout les jours serait à mon avis trés embêtant pour les banquiers car l’importance de la logistique des transports de fond deviendrait trés envahissante chez ces cols blancs.

    Quelle proportion de la masse monétaire comptabilisée est réellement en circulation sous forme de billets et piéces ?

    L’argent dématerialisé (chéques, carte bleu, écriture comptable ) est vraiment un mirage qui a rendu fous le systéme financier, l’origine des bulles est peut être aussi dans cette dématerialisation poussée.

    Donc : retour aux sources avec Cantonna …à défaut d’or !

    merci
    cordialement

    1. En pratique, ce que cela va faire, c’est que vous allez drôlement vous embêter tous les 15 jours à devoir prendre rendez-vous avec votre ancien/futur banquier pour retirer/déposer vos espèces, sachant que cela ne changera rien du tout aux pratiques de votre ancien/futur banquier.

    2. La monnaie en pièces et billets représente quelques pourcent de la masse d’argent, tout compris. Tout le reste est électronique. Ces pièces et billets n’ont de toutes façons aucune valeur propre, contrairement aux pièces en argent-métal (abandonnées en 1968-69) ou en or. La valeur de la totalité de l’argent-monnaie est uniquement conventionnelle.
      La contrepartie en or des monnaies de circulation en toc est devenu un mythe, ces lingots d’or des banques centrales sont généralement loués, prêtés, vendus, au mieux stockés à l’étranger, mais certainement pas disponibles.
      Si l’inflation officielle est faible, elle est bien visible dans le cours des métaux précieux, dont sont friands les pays émergents. Pour être juste, ces cours dépendent surtout de la (non-)confiance dans la stabilité de la monnaie et du peu de goût pour les actions et produits financiers.

  34. Dans la video, Paul vous dites que le capitalisme a brisé toutes amarres vers le milieu du XIXe siècle. Et qu’est-ce donc qui a été éffacé du paysage dans la 1ere moitié du XIXe ?? Allez un ‘tit zeffort …. Les sources de notre monde occidentalisé et soviétisé ?? Quelles sont elles ??? Allez, encore un effort …

    1. À un certain point de l’histoire, le chat disparaît complètement jusqu’à ce qu’il ne reste de lui que son sourire. Alice remarque alors qu’elle a « souvent vu un chat sans sourire mais jamais un sourire sans chat »
      Moi j’ai souvent vu des chats sans souris, mais jamais des souris sans rats……

    2. Waterloo 18 / 06 / 1815.
      Un paris sur une victoire…… ou sur une défaite des paris.
      (Si, comme Platon vous connaissez la science des nombres, amusez vous.)

    3. Quelques explication de Paul Jorion à ce qui peut nous paraitre hermétique.

      On appelle les réalistes de cette manière parce qu’ils estiment que les mathématiques rendent compte de quelque chose de réel. À leurs yeux, celles-ci sont une  » science  » : celle qui décrit le monde particulier où vivent les entités mathématiques. Pour eux donc, les mathématiciens ne sont pas des inventeurs mais des découvreurs : ils mettent à jour les objets cachés de ce monde qui aux yeux du commun des mortels demeure invisible. La raison pour laquelle on appelle également les réalistes, platoniciens, est que les disciples de Platon supposaient que la réalité ultime est faite de nombres. Cet univers caché où vivent les entités mathématiques se confond alors avec la réalité ultime. Dans cette optique, le monde sensible est la matérialisation de la réalité ultime de nature mathématique. Alors que pour certains les mathématiques sont une méthode d’abstraction de propriétés simplifiées du monde empirique ayant son origine dans les problèmes pratiques de mesure, pour les platoniciens, c’est au contraire le monde sensible qui n’est qu’une vaste application des mathématiques. C’est à raison alors, dans leur perspective, qu’ils s’interrogent pourquoi il n’existe pas de Prix Nobel de mathématiques : loin d’être la  » servante des sciences « , les mathématiques seraient la  » mère de toutes les sciences « .

    4. Alice et son monde merveilleux sont justement le monde dans lequel on nous oblige à vivre. De quoi donc ce monde merveilleux a donc pris la place. Je vous aide un peu: nous sommes toujours au XIXeme siecle.

  35. Oulala, le ton change de plus en plus dans les medias, du moins sur france culture. Avez-vous entendu la fin du journal de 22h00 d’aujourd’hui ?
    L’idée du défaut de paiement et de la restructuration de dette pour certains pays de la zone euro commence à faire son chemin dirait-on.

    http://www.franceculture.com/emission-journal-de-22h-journal-de-22hde-renaud-candelier-journal-de-22h-2010-12-10.html

    Faut que je re-écoute ça, je n’en crois toujours pas mes oreilles.

    1. Oui, il l’a dit et moi aussi je n’en revenais pas : solvabilité vs liquidité, restructuration « cool » pour éviter le propagation systémique…
      Sur le fond, J’ai repensé au « jubilée » de la Bible et aussi chez les Grecs à Solon,
      Quant à l’auteur des propos, je ne sais pas si c’est un économiste « standard », « attéré », ou viralement « jorionisé ». Quelqu’un connait le gus ?

    2. Il s’agit de Steve Ohana
      Steve OHana web site a ECSP

      Avec une Bio dorée sur tranche à première vue

      Steve Ohana is an assistant professor of finance at ESCP Europe. He graduated from Ecole Polytechnique in 2000, then obtained a Master Degree in Finance at Paris VI. His Ph.D. in Finance at University Paris-Dauphine was done in partnership with Gaz de France and dealt with energy price modelling and dynamic commodity portfolio optimization. He joined ESCP Europe after a post-doc of two years in Birkbeck, University of London, where he taught commodity finance in a Master of Financial Engineering. He consults in quantitative portfolio optimization and risk management for energy companies and hedge funds.

      His current research focuses on capturing rare events in portfolio optimization, modelling carbon and agricultural markets, and analyzing the new trends in investment decisions (commodity and socially responsible investments).
      .

      C’est dans les 5 ou 6 dernières minutes du player FQ du journal de 22H de ce vendredi.

  36. Bonsoir à tous,

    Je profite du temps qu’il fait pour balancer un commentaire à la dérive, juste une question qui surgit dans mon esprit, ou ce qu’il en reste et dessine une ombre au dessus de ma tête comme un vol noir de corbeaux.

    Quelqu’un dans cette aimable assemblée virtuelle a-t-il une idée, je n’ose dire une information, sur l’état d’esprit des états majors militaires de nos gentilles démocraties et sur leur hypothèse de travail en ce moment ? Par moment je vois pointer qui une info sur l’armée allemande, qui sur l’armée américaine, etc. Et je ne peux m’empêcher de penser que ces individus disposent de moyens et sont organisés pour agir, puisqu’ils ont les armes, l’entraînement et la configuration requise pour. Alors lorsque qu’un sociologue voit arriver la limite, identifie des signes, aperçoit la ligne rouge, imaginons ce que peut voir un militaire avec des étoiles sur les épaules ! Hein je vous le demande, qu’est-ce que ce gars en kaki peut bien voir avec ses jumelles du haut de la colline ? On n’est que des civils, rien que des civils, uniquement des civils.

    Et je repense au passé, à cette Histoire et je me dis que les corbeaux volent bien bas ce soir…

    1. sur l’état d’esprit des états majors militaires

      Depuis quand ils ont des états d’esprit les militaires? On n’arrête pas le Progrès.

    2. @Moi :

      Pourtant, depuis la disparition de l’armée de conscription , il y a tout intérêt à se soucier sérieusement de qui sont les militaires , qui les fait , et quel esprit y règne .

    3. Le « canard enchainé » et « l’Evénement du jeudi » avait fait il y à dix ou quinze ans d’intéressantes enquêtes sur la proportion très inquiétante de sympathisants d’extrême droite dans les écoles de guerre.
      Le temps , pardon, L’OTAN est passé, ces « jeunes gens » ont pris du gallon………

    4. Pourtant, depuis la disparition de l’armée de conscription , il y a tout intérêt à se soucier sérieusement de qui sont les militaires , qui les fait , et quel esprit y règne .

      oui, mais aussi il faut de soucier de la privatisation des armées …les mercenaires, est-ce une avancée ?
      Les crimes de guerre, c’est pas nous, c’est eux …..

    5. @M :

      Cela va de soi et c’est ce à quoi je pensais en redoutant dans un vieux post ( mais je crois que c’était chez JA ) la sous traitance rampante des fonctions régaliennes de l’Etat en matière de défense , justice ( prisons ) et même écriture de la loi ( au sens premier d’écrire ) en lieu et place des parlementaires .

  37. Sans doute dans un contexte de : « Capitalisme à l’agonie »
    Publication des magouilles de la FED relayées par médiapart
    ici http://www.mediapart.fr/club/blog/jean-paul-baquiast/051210/le-plus-grand-hold-de-lhistoire

    21.000 documents détaillant les opérations qu’elle a conduite dans le plus grand secret au plus fort de la crise financière des 3 dernières années (voir http://www.federalreserve.gov/newsevents/press/monetary/201
    La Fed a fait cette révélation contre son gré, en exécution d’une instruction incluse dans la loi fédérale de régulation du système bancaire……..

    Alors que les marches réclament toujours plus de transparence pour fixer les « vrais » prix, dans le même temps des autorités soutiennent en secret avec de la fausse monnaies de la fed de faux prix de marché en soutenant arbitrairement tel ou tel secteur de marché, entreprises ou banques…….. Tout est pipé…….

  38. Il est un fait connu depuis longtemps que les britanniques en groupes peuvent faire preuve d’une extrême violence ex abrupto contre les représentants du pouvoir. Même les rois en tant que cible n’y étaient pas exempt quand le bouchon sautait. L’histoire de l’Angleterre, particulièrement celle du 16e et 17e siècle l’illustre bien.
    En 1782 par exemple, on notait que tout le mobilier en bois à l’intérieur du parlement fut cassé, les parlementaires molestés et exposés à un public en colère, après une intervention peu appréciée d’un partisan des Whig.
    Le francais, semble-t-il, a besoin d’une (sa) bastion socio-professionnelle (SNCF, RATP, éducation nationale…….) pour monter au créneau. En cas de conflit (et non seulement là), la réalité en dehors de la bastion socio-professionnelle s’évanouit; « moi d’abord, à bas les autres » (graffiti repéré dans la station métro Sèvres-Babylone à Paris).

    1. moi d’abord

      « moi d’abord » est une non-valeur récente, au vue de l’histoire du Pays ….
      ( une trentaine d’années tout au plus …peut-être vingt …) trés liée, je pense, à la montée en puissance du tertiaire, qui, sauf individus éduqués autrement, porte à l’individualisme …au soi d’abord , et à une forme de soumission intégrée : soyons prudent, parce que « je le vaux bien » ,
      et à la confiscation du temps de cerveau disponible par les medias poussant à la consommation : »on » consomme donc « je » ne suis pas ; si « je » ne suis pas; « nous » ne pouvons exister…=) perte de l’esprit critique, paresse intellectuelle …
      Les autres secteurs étaient obligatoirement plus solidaires ( travail dur =) entr’aide, pour tenir !

    1. belles photos …
      effectivement, approche différente de chez nous …
      A chacun son style ! Il en faut pour tous les goûts !
      =) effet cocotte-minute, lié à un contrôle de soi exigeant …un jour, ça fait boum !
      [ il n’y a rien de plus délicieusement « fou » qu’un british qui lâche la pression ! j’adore !]

      les Peuples d’Europe en marche ??…

Les commentaires sont fermés.