PAUL KRUGMAN : « QU’EST-CE QUE L’ARGENT ? »

L’un d’entre vous m’envoie le mail suivant :

« Il y a quelqu’un qui manifestement n’a pas lu votre livre ! Voici le lien – pourquoi ne pas lui donner un coup de fil : What is money ? »

Effectivement, Krugman écrit dans sa conclusion :

Le fait est que de nos jours – avec les cartes de crédit, la monnaie électronique, les ‘repos’, et toutes les autres choses qui visent à être des moyens d’échange – il n’est pas évident qu’un nombre unique mérite d’être appelé « la » masse monétaire. D’un point de vue intellectuel, cela ne pose pas de problème ; de même que ce n’est pas nécessairement un problème de maintenir une politique monétaire même s’il n’existe pas de chose unique que nous soyons disposés à appeler l’argent ».

N’est-ce pas un peu embarrassant ? N’y a-t-il pas dans la liste un joyeux mélange d’argent, de moyens d’emprunter et de reconnaissances de dette ? Même si le prix qui lui a été attribué n’est qu’un prix d’économie « à la mémoire d’Alfred Nobel » ?

Quand on écrit des livres, on se pose un jour ou l’autre, pour chacun d’entre eux, la question de savoir pourquoi on l’a écrit. Dans le cas de L’argent, mode d’emploi (Fayard 2009), le confusionnisme de Krugman vient de m’apporter la réponse.

Et il y a bien sûr une autre question à laquelle son billet offre, même si c’est indirectement, une réponse très claire : « Peut-on vraiment compter sur les économistes pour enfin créer une véritable science économique ? »

Partager :

174 réflexions sur « PAUL KRUGMAN : « QU’EST-CE QUE L’ARGENT ? » »

  1. Qu’est ce que l’argent ? De l’énergie potentielle ? Un potentiel de vie ?

    Pour avoir de l’argent, normalement il faut fournir un travail, c’est-à-dire qu’il faut consommer de l’énergie, des calories, des joules, des kWh, ou des tep. Travail et énergie s’expriment dans les mêmes unités. Les hommes, comme les machines, convertissent l’énergie en travail avec un certain rendement.

    Posséder de l’argent, c’est de fait, disposer du pouvoir de faire travailler. C’est donc que l’argent équivaut à de l’énergie potentielle permettant d’obtenir du travail en échange. Pas étonnant qu’un $ d’énergie dépensé à faire travailler un chinois dépensant lui-même, en moyenne, 5 fois moins d’énergie qu’un étasunien, permette d’atteindre de bons rendements de conversion.

    Comme tous les êtres vivants, l’homme, sans même travailler, a besoin d’énergie pour vivre. Posséder de l’argent, revient donc à disposer d’un potentiel de vie. Etre endetté ne peut que le réduire.
    Certains ont estimé le potentiel de vie de l’humanité sur la planète terre et en ont déduit le nombre d’humains qui pourront y vivre dans le futur. http://www.paulchefurka.ca/WEAP/WEAP.html

    Rien de tel ne semble avoir été publié pays par pays, mais des études ont probablement été faites. Les agences de notation s’en servent peut-être pour quantifier la vie et attribuer leurs notes.

  2. Je lis vos mails avec attention, je crois que vous n ‘avez pas bien saisi la définition de la trappe à la liquidité.

    La trappe à la liquidité est une situation ou l émission de monnaie encouragée par des taux bas ou une politique monetaire expansionniste n a plus aucun impact car la monnaie ne circule plus.

    Deux choses : – soit les banques qui ont des liquidités décident de placer leur stock à la banque centrale.
    – soit les gens qui thésaurisent ( préfèrent avoir leur monnaie en liquide plutôt que placer ) gardent leur monnaie en liquide.Il ne s agit pas comme j ai pu le lire ici et là de se constituer des montagnes de cash en liquide mais de conserver cet argent en depot à tres court terme à la banque.

    En banque, les passifs font les actifs autrement dit ce sont les depots qui font les credits sauf que dans ce cas la, l endettement est tellement fort que l argent depose ne sert plus à alimenter des credits.

    Donc au final, c est comme si l argent cree etait detruit

  3. Escusez d’entrer par hasard, j’ai vu de la lumière et …
    Car en v’là une belle question qui interpelle :
    « Vous ne répondez pas à ma question : « Si un billet de banque est une dette, qui doit de l’argent à qui ? » »

    J’imagine que si le dollar baissait de trop , la chine estimerait que les usa ont comme une dette envers eux.
    Probablement que l’argent devient une dette quand il perd trop de sa valeur .
    Mais bon , ne pas s’en faire, je devise.

    1. Silvio Gesell nous est très familier. Et on ne se pose pas des questions, on apporte des réponses sur l’argent 😉

  4. Merci monsieur Jorion pour cet article, et pour tous les autres d’ailleurs. Je suis éditrice du site banque.org et nous aimerions, si vous le souhaitez que vous nous proposiez des articles à diffuser. N’hésitez pas, mon mail en renseigné dans le formulaire.

Les commentaires sont fermés.