LA SITUATION À FUKUSHIMA (XVIII), par François Leclerc

Mise à jour n° 274 (vendredi 07h35)

Tepco est engagé dans une nouvelle course contre la montre, pris entre les difficultés rencontrées à mettre en service les installations de décontamination de l’eau et la menace grandissante, dans les jours à venir, du débordement sur le site et vers l’océan de l’eau hautement contaminée, dont la quantité s’accroît de jour en jour.

Des fuites de celles-ci l’empêchent de lancer de lancer la décontamination de l’eau, après des tests positifs. De nouveaux réservoirs sont attendus, qui permettraient de stocker l’eau en attendant, mais ils ne seront livrés et installés que le mois prochain.

Par ailleurs, une réduction de la radioactivité a été constatée au sein du réacteur n°2, suite à la mise en service à l’intérieur du bâtiment, samedi dernier, d’un système de purification de l’air ambiant. Une porte va pouvoir être ouverte, afin de ventiler celui-ci et de tenter de diminuer le taux d’humidité très élevé, qui fait obstacle à l’engagement des travaux. Le taux de l’iode a été diminué de 9/10éme et celui du césium est désormais 25% du taux initial (sans autres précisions).

=============================================================

Mise à jour n° 273 (mercredi 10h05)

L’opérateur poursuit les tests et la mise en service des deux installations de décontamination de l’eau fournies par les industriels américains et français.

Le test du système américain a permis de diminuer le taux de césium-134 dans la proportion de 1/2.900éme et de césium-137 de 1/3.300éme. Le test du système français est en cours.


Comme prévu, Tepco va envelopper les réacteurs d’une structure métallique de 54 mètres de haut recouverte de bâches de polyester. L’objectif est double : réduire les émissions radioactives dans l’atmosphère et empêcher l’eau de pluie de pénétrer dans le réacteur, où elle est contaminée comme cela a été constaté.

Les travaux commenceront fin du mois pour le réacteur n°1 et devraient se terminer fin septembre, alors que la saison des pluies s’annonce.

Les éléments de la structure vont être pré-assemblés et montés grâce à une gigantesque grue, afin de minimiser la présence des ouvriers sur le chantier.

Il n’a été annoncé que la couverture des réacteurs n°1, 3 et 4.

===========================================================

Mise à jour n° 272 (mardi 08h40)

Les opérations pour tenter de reprendre en main la situation se poursuivent mais continuent de rencontrer des obstacles quotidiens imprévus et pour certains difficiles à contourner.

Autour du réacteur n°3, des débris radioactifs dégageant plus de 1.000 millisieverts par heure ont été découverts et vont devoir être enlevés par des équipements télécommandés. Le nettoyage du site est loin d’être achevé, contribuant à un niveau de radioactivité élevé dans des endroits où des travaux doivent être entrepris.

Au sein du réacteur n°4, des débris hautement radioactifs ont également été trouvés, des ouvriers y étant entré pour la première fois ayant trouvé un tuyau qui devait permettre le refroidissement de la piscine déchiré, et un mur de soutènement de celle-ci endommagé. Les travaux s’annoncent d’après l’opérateur très difficiles à mener. En attendant le refroidissement de l’eau n’a pas pu être effectué comme prévu.

Les opérations de décontamination de l’eau ont finalement pu débuter avec 4 jours de retard, en raison d’une fuite et du mauvais fonctionnement d’une valve des nouvelles installations construites afin d’y procéder. Des tests sont en cours avant de lancer l’exploitation.

Plus préoccupant, il se révèle que 6 nouveau ouvriers, après les deux précédemment découverts, ont été exposés à une contamination supérieure au maximum de 250 millisieverts. Dans au moins un cas, une exposition supérieure à 497 millisieverts a été mesurée.

Sur injonction de l’autorité de sûreté nucléaire, Tepco poursuit l’examen systématique des 3.726 travailleurs qui sont déjà intervenus sur le site. 1.359 ont encore à être examinés et d’autres cas pourraient être découverts. RECTIFICATIF : 7.800 travailleurs seraient déjà intervenus sur le site, d’après le Ministère de la Santé. Les 3.726 devant être examinés l’ayant fait durant la période cruciale du début de la catastrophe.

34.000 enfants de 4 à 15 ans de la ville de Fukushima, distante de 60 kms de la centrale, vont être équipés pendant 3 mois de dosimètres en permanence. Les autorités ont déclaré avoir pris cette mesure afin de rassurer les parents, alors que le niveau maximum acceptable a depuis la catastrophe été relevé par les autorités de 1 à 20 millisieverts annuels, maximum généralement fixé pour les travailleurs du nucléaire.

Greenpeace a réclamé l’évacuation des enfants, estimant que ceux-ci reçoivent via l’atmosphère l’équivalent annuel de 10 à 20 millisieverts, non compte-tenu de ce qu’ils sont susceptibles d’ingérer ou d’inhaler par la poussière, l’eau et la nourriture.

==========================================================

Mise à jour n° 271 (mercredi 10h24)

L’opérateur annonce pouvoir terminer les travaux de consolidation de la piscine n°4, dont la structure de soutènement est endommagée, pour la fin juin. Des piliers d’acier vont être utilisés.

Les systèmes de décontamination partielle de l’eau devraient commencer à fonctionner le 15 juin et pourront traiter 1.200 tonnes d’eau hautement contaminée par jour. 500 tonnes d’eau sont contaminées quotidiennement sur le site, en plus des 10.500 tonnes d’eau existantes.

Après avoir duré un mois les travaux de déblaiement des débris radioactifs autour du réacteur n°3 sont terminés, facilitant son accès. Une nouvelle inspection d’ouvriers à l’intérieur du bâtiment va permettre de mesurer l’évolution de la radioactivité interne à celui-ci, qui était de 160 à 170 millisieverts par heure près de la porte, lors du précédent contrôle il y a un mois. Des système des purification de l’air ambiant devront être installées, ainsi que des plaques de plomb là où la contamination est la plus élevée.

L’objectif est d’injecter de l’azote dans le réacteur, afin de prévenir toute nouvelle explosion d’hydrogène, et d’installer un système de refroidissement, impliquant l’installation dans le bâtiment d’installations ad hoc.

===========================================================
Mise à jour n° 270 (mardi 15h18)

Le combustible des réacteurs 1 à 3 pourrait, après avoir fondu et percé la cuve des réacteurs, s’être répandu sur la dalle de l’enceinte de confinement, selon un rapport du gouvernement japonais à l’Agence International de l’Energie Atomique (AEIA).

Une telle hypothèse n’a jamais été soulevée par l’opérateur, Tepco. Sa prise en compte par le gouvernement souligne les divergences entre eux, qui sont de moins en moins masquées. Ce dernier vient, en perspective de la réunion de fin juin de l’AEIA, d’afficher sa volonté de faire savoir « tout ce que nous savons jusqu’ici » dans un rapport de 750 pages.

Il est notamment mis en avant dans celui-ci que, selon les estimations de l’autorité de sûreté nucléaire japonaise, les rejets radioactifs dans l’atmosphère pourraient avoir été le double de ce qui était juste là estimé : 700.000 Tbq (terabecquels) et non pas 370.000 Tbq, tout en faisant valoir que la majorité des particules aurait été emporté par les vents au-dessus de l’océan.

=========================================================

Mise à jour n° 269 (dimanche 23h12)

Contrairement aux attentes de l’opérateur, la diminution de la température de l’eau de la piscine n°2 n’a pas permis de diminuer le taux d’humidité de 99,9% de l’atmosphère interne au bâtiment, faisant obstacle au démarrage des travaux en raison d’une épaisse vapeur.

Il s’interroge désormais sur la possibilité d’ouvrir les portes du bâtiment pour l’évacuer, au risque que se dégage du bâtiment une radioactivité interne qu’il va à nouveau mesurer.

=============================================================

Mise à jour n° 268 (dimanche 08h57)

De nouvelles mesures de la pression interne à la cuve du réacteur n°1 ont été effectuées après installation de nouveaux instruments. L’équivalent de 1,26 atmosphères a été mesuré, alors que la pression interne est normalement de 70 atmosphères, démontrant que la cuve est percée.

Une autre donnée manquait à l’appel et a été communiquée. C’est de 500 tonnes d’eau que la masse d’eau hautement contaminée augmente quotidiennement, en raison des injections d’eau, non compte-tenu d’éventuelles pluies diluviennes.

Devant l’urgence du risque d’un débordement, l’opérateur a obtenu la décision favorable de l’autorité de sûreté nucléaire pour accélérer le pompage de l’eau et la stocker dans le réservoir qui avait été annoncé proche de la saturation, en commençant par l’extraire des sous-sols du réacteur n°2.

Tepco a également annoncé l’installation prochaine sur le site de 370 nouveaux réservoirs d’une capacité de 100 à 120 tonnes chacun, sans préciser la date. L’opérateur s’est déclaré confiant dans sa capacité à éviter des débordements.

============================================================

Mise à jour n° 267 (samedi 10h17)

Un robot télécommandé à découvert de la vapeur hautement radioactive dans le bâtiment du réacteur n°1. Dans une zone où se trouve une crevasse dans le sol, la radioactivité mesurée est de 3 à 4.000 millisieverts par heure. La vapeur provient de l’eau répandue dans les sous-sols du bâtiment, dont la température est estimée à 50°C.

L’opérateur, qui annonce les résultats de cette exploration, ne tire aucune conclusion complémentaire et s’en tient à l’explication selon laquelle de l’eau hautement contaminée fuit de la cuve du réacteur qui a été percée. En particulier, il n’évoque pas l’éventualité que le corium puisse se trouver dans l’enceinte de confinement, en totalité ou en partie.

Il n’en tire publiquement aucune conclusion à propos de la poursuite des travaux entamés dans le réacteur.

===========================================================

Mise à jour n° 266 (vendredi 10h09)

105.100 tonnes d’eau hautement contaminée ont fui de la centrale, estime l’opérateur, qui en donne le détail réacteur par réacteur, mais qui reste toujours autant démuni à l’approche de la saison des pluies qui va accroître cette masse.

La cote d’alerte qu’il s’était donné est dépassée : le danger d’un débordement sur le sol du site et dans l’océan est très grand. Cette masse d’eau contaminée charrie 720.000 terabecquels (TBq) de substances radioactives. [1 TBq correspond à 12 zéros].

Il cherche sur le site des lieux de stockage provisoires de l’eau, n’étant pas encore en mesure de commencer à la filtrer pour la décontaminer partiellement. Un réservoir souterrain de 100.000 tonnes devrait être prêt, mais seulement à mi-août, selon ses prévisions.

La capacité de filtrage qu’il met en place permettra de traiter 1.200 tonnes d’eau par jour. Environ trois mois seront nécessaires pour décontaminer partiellement les 100.000 tonnes d’eau actuelles, dont la quantité croît quotidiennement, avec ou sans pluie.

Les efforts de refroidissement de l’eau de la piscine n°2 ont par ailleurs été couronnés de succès plus rapidement que prévu. Si la vapeur qui envahissait le bâtiment cessait d’être produite, il pourrait y être installé des systèmes de purification de l’air afin de décontaminer l’atmosphère ambiante, sur le modèle de ce qui a été fait dans le bâtiment du réacteur n°1.

L’opérateur prévoir d’installer des systèmes de refroidissement de l’eau des piscines des trois autres réacteurs, en juin et en juillet.

Mais tous ces efforts seront contrariés, si la bataille de l’eau contaminée n’était pas prioritairement gagnée.

===========================================================

Mise à jour n° 265 (jeudi 14h06)

La centrale fuit de partout, et ce n’est pas nouveau. Cherchant les moyens d’y faire face, l’opérateur a identifié 5 tranchées ou tunnels et 39 puits qui pourraient être autant de voies permettant à l’eau hautement contaminée de rejoindre l’océan. Afin de les condamner, Tepco a commencé à y couler du béton et voudrait terminer ce chantier courant juin pour toutes les tranchées et 17 puits.

L’opérateur n’a pas évoqué cette particularité de l’eau qui veut qu’elle se cherche un nouveau chemin quand ceux qu’elle empruntait sont bouchés.

==========================================================

Mise à jour n° 264 (jeudi 08h34)

Il y a grande urgence sur le site de la centrale.

L’eau hautement contaminée continue de monter dans les sous-sols et tranchées techniques et menace d’en déborder. Les niveaux atteints sont très alarmants et l’opérateur a été pris au dépourvu, après avoir espéré pourvoir attendre la mise en service – prévue pour la mi-juin – d’un système de décontamination de l’eau afin de pouvoir plus facilement la stocker.

Des stockages très précaires vont être dans l’immédiat improvisés, sous-sols de deux bâtiments ainsi que condensateur de la turbine du réacteur n°3, afin de pomper l’eau hautement contaminée des endroits d’où elle menace de déborder. Ces possibilités laissent peu de marge de manoeuvre, étant donné leurs capacités limitées, alors que la pluie continue de tomber.

Au risque de débordement de l’eau vers l’océan s’ajoute celui de l’augmentation du niveau de radioactivité sur le site et de son impact sur les ouvriers, alors que l’autorité de sûreté nucléaire vient de rappeler à l’ordre Tepco pour ses manquements répétés à leur sécurité.

A l’inverse de la situation dans les autres réacteurs, le niveau de l’eau baisse dans le réacteur n°1, un effet pouvant être attribué au ruissellement dans le sol des eaux contaminées, qui pourraient ainsi rejoindre l’océan.

===========================================================

Partager :

418 réflexions sur « LA SITUATION À FUKUSHIMA (XVIII), par François Leclerc »

  1. C’est vrai que c’est sidérant : on a en cours trois fusions de réacteurs , on ne sait pas s’il reste une épaisseur de béton ou si les coriums sont déjà sortis (avec les consequences qui en découlent) et (presque) plus personne n’en parle !

    Les essais de fusion de réacteurs à Cadarache ne sont bien sur pas allés jusqu’à l’étude du comportement du corium en fusion qui aurait perçé l’enceinte de confinement ,
    donc on part dans l’inconnu avec ce syndrome chinois puissance trois !

    Va t on assister à un nouveau choc ( comme dans “la strategie du choc “chere à Naomi Klein ) ?

      1. Pour ce qui concerne le comportement du corium ayant perçé une cuve il s’agit seulement d’une modelisation : la vraie experience grandeur nature se déroule au Japon !

      2. Pour le percement de la cuve, c’est exact, ça a été fait avec un liquide simulant. Par contre, l’interaction corium-béton a été étudié (entre autre) avec du corium prototypique.

    1. C’est une nappe de brouillard (air frais et humide) qui vient s’ajouter aux évaporations d’eau des réacteurs.

  2. Merci, en particulier, à Jérémie, Reiichido pour les liens originaux et à Olindez Vasquez pour la vidéo, laquelle est effectivement inquiétante.

    Delphin

  3. Japon: les enfants de la ville de Fukushima vont être équipés de dosimètres

    TOKYO – La ville de Fukushima (nord-est du Japon) a annoncé mardi qu’elle allait équiper 34.000 enfants de dosimètres à l’automne afin de rassurer les familles inquiètes de la radioactivité venant de la centrale nucléaire accidentée, située à une soixantaine de kilomètres.

    La municipalité distribuera les équipements en septembre à tous les enfants âgés de 4 à 15 ans, qu’ils conservont en permanence sur eux pendant trois mois, a indiqué à l’AFP un responsable du bureau chargé de l’éducation.

    1. Les sanglots longs
      Des violons
      De l’automne
      Blessent mon cœur
      D’une langueur
      Monotone.
      Pauvre cobayes de 3 et 16 ans. 🙁

  4. Delphin,

    “…la vidéo, laquelle est effectivement inquiétante.”.

    …Mais les liens spécialisés que je viens de consulter nous disent que les apparences sont probablement trompeuses.

    Amicalement,

    Delphin

  5. Si c’est pour mieux faire des économies d’argent alors pourquoi pas ?

    Je pense que la plupart des dirigeants du monde ne devraient pas toujours informer
    les populations, que ce soit au sujet de Fukushima ou autre chose à venir.

    ” En l’espace de quelques heures, certains habitants du Japon reçoivent aujourd’hui
    une radioactivité équivalente à la dose maximale annuelle ”

    Ambiance très fin du monde l’actualité de nos jours, sauve qui peut général avant le prochain
    carnage de plus.

    Vanité des hommes, vanité des femmes, vanité d’un monde qui préfère continuellement
    se conduire comme ça à l’antenne et jusqu’à la propre autodestruction de l’humanité,

    C’est le système qui veut ça.

    1. @Jérémie

      Zut, on a le même prénom (moi je suis le Jérémie des liens plus haut…).
      Je change en JérémieDL 🙂

      Jérémie

      1. La parole de l’Éternel me fut adressée une seconde fois, en ces mots: Que vois-tu? Je répondis: Je vois une chaudière bouillante, du côté du septentrion.
        1.14
        Et l’Éternel me dit: C’est du septentrion que la calamité se répandra sur tous les habitants du pays.
        1.15
        Car voici, je vais appeler tous les peuples des royaumes du septentrion, dit l’Éternel; ils viendront, et placeront chacun leur siège à l’entrée des portes de Jérusalem, contre ses murailles tout alentour, et contre toutes les villes de Juda.
        1.16
        Je prononcerai mes jugements contre eux, à cause de toute leur méchanceté, parce qu’ils m’ont abandonné et ont offert de l’encens à d’autres dieux, et parce qu’ils se sont prosternés devant l’ouvrage de leurs mains.
        Jérémie

  6. @ Fr. Leclerc
    Avez-vous décidé d’arrêter les comptes rendus de la situation à Fukushima? C’est vrai que cela risque de s’éterniser…Mais la défection progressive des différents “veilleurs” en France est tellement désolante!

  7. Voilà qui est pour le moins curieux … La théorie de “gouwy” sur le réacteur n°4 reprise chez Slate.fr !!

    Christophe Sabouret, ingénieur d’études au CNRS et historien de formation, nous livre une révélation détonante. Le réacteur n°4 de Fukushima, officiellement en arrêt au moment du séisme du 11 mars, serait selon lui en fonctionnement pour fabriquer une bombe nucléaire …

    1. Vous avez lu l’article Zorg ? Les élucubrations que vous prêtez à Gouwy (qui parlait lui en réalité d’un programme secret de J-Mox dont le réacteur serait rempli) sur le réacteur n°4 ne sont pas “reprises chez Slate”, elles y sont démontées point par point ! L’article dénonce une phrase d’un bouquin d’un ingénieur du CNRS qui fait état d’une rumeur qui serait propagée par de mystérieux «journalistes japonais installés à l’étranger» qui «laissent entendre» qu’un programme de recherche nucléaire militaire serait en cours.

      Le seul “journaliste japonnais installé à l’étranger” à l’origine de cette rumeur s’appelle Yoichi Clark Shimatsu. On lui doit les “grandes” enquêtes qui ont permis de révéler au monde le “complot international” des attaques au gaz sarin de 1995, l’accident de criticité de Tôkai-Mura qui était une attaque terroriste de la secte Aum avec des bobines Tesla, l’explosion de la navette Colombia causée par un espion israëlien qui surveillait en fait l’Irak à bord de la navette avec une caméra nucléaire qui aurait explosée en vol, etc.

      Allez, cerise sur le gâteau, ce brave “journaliste” de grande qualité qui déclare en vidéo que le dalaï-lama est un criminel nazi et devrait être exécuté.

      Du grand art !

      1. @julien – Alexandre: Yes pour le commentaire!, et j’ajouterai, si j’ose dire, que certains, au demeurant peu nombreux sur le blog, fument de la bonne : moquette haute laine, gazon de la pelouse….

      2. Cette théorie sur le 4ème réacteur a des fins militaires est ridicule.
        D’ailleurs, au moment du tremblement de terre, des techniciens allemands d’Areva travaillaient justement sur ce réacteur. Bref, Areva et la France seraient alors pleinement complices!

        Un article sur ces employés Allemands:
        http://www.thelocal.de/national/20110313-33685.html

    2. La conclusion de l’article est suffisante :

      “Il n’est, en fait, nul besoin d’imaginer un programme de recherche militaire secret ou de réactiver n’importe quelle théorie du complot. Le Japon n’a tout simplement pas besoin d’un site caché pour produire une bombe: ses éléments constitutifs sont déjà là, produits en permanence par l’industrie civile depuis des dizaines d’années. ”

      Le reste n’est que littérature…

      Après que les japonais sache faire une bombe ou pas, ne m’intéresse pas vraiment.
      On leur demande juste de savoir gérer les conséquences d’un accident nucléaire.

      1. Intéressante explication aujourd’hui sur NHK World retraçant la forte opposition au début des opérations entre les autorités japonaires et le POTUS.
        Les US reprochant vivement une rétention d’information et souhaitant que leurs spécialistes soient associés au processus décisionel du PM japonais.
        Divergence d’approche entre les japonais se contentant d’un manque d’information au niveau du cabinet de crise et laissant autant que possible la gestion technique de la crise à l’entreprise., alors que les US en aurait fait naturellement une affaire d’état.
        Différence d’approche dans la prise en compte des hypothèses, les japonais conservant les hypothèses les plus pessimistes pour les dirigeants, alors que les US prendraient des mesures de précautions sur la base des hypothèses les plus pessimistes (cf zones d’évacuation).
        La valeur de 80 km annoncée unilatéralement par les US s’avérant en fait un compromis optimiste compte tenu des informations disponibles. L’hypothèse d’une évacuation du Japon étant envisagée.
        Rabibochage depuis, Naoto Kan ayant précisé que bien que n’étant pas un ingénieur du nucléaire sa formation scientifique lui permet une certaine compréhension des problèmes
        en question.

  8. l’action TEPCO +25% mardi , +32% aujourd’hui
    Elle est pas belle la vie ? vomi…………

    1. @ Ardéchoix,

      Bonjour,

      On recycle les milliardaires et les élus au Japon?

      Dans un souci sanitaire et moral?

      En leur envoyant un carton d’invitation?

      Les gros chiffres ils connaissent bien, non?

      Milliards, en dollars, ou en becquerel, pareil au même,

      Tout baigne dans l’huile pour les voleurs

    2. Ce gars a bien raison de s’indigner…le pire est de banaliser ce qu’on devrait appeler un crime contre l’humanité: une atteinte non seulement à la santé, mais aussi et surtout à la dignité humaine, pour très très longtemps.

  9. Merci pour ces infos sérieuses et compréhensibles par tous.
    Serait-il possible de mettre la date complète à côté de chaque mise à jour ? Quand on débarque après une recherche Google cette donnée importante est très floue.

  10. “(…)De nouveaux réservoirs sont attendus, qui permettraient de stocker l’eau en attendant, mais ils ne seront livrés et installés que le mois prochain.”…Si Dieu nous prête vie!

  11. Glané sur NHK :
    “Radio Japon :
    Que faudra-t-il faire une fois que le traitement aura commencé ?

    Akio Koyama :
    Le plus important sera la gestion des substances radioactives retirées de l’eau. Le système utilisé cette fois fonctionne en utilisant de la zéolite, un minéral qui absorbe du césium, et différents agents chimiques pour isoler les autres substances radioactives. Cela signifie qu’il restera d’importantes quantités d’absorbants et de dépôts très contaminés. Quand les 100 000 tonnes d’eau radioactive seront traitées, les résidus représenteront 2 à 3 pour cent de ce volume. Cela signifie qu’il restera 2 à 3000 tonnes de déchets très contaminés.
    Le pire est que le niveau de radioactivité de ces déchets est 100 à 1000 fois supérieur à celui de l’eau contaminée. Or, pour l’instant, il n’y a aucun projet de traitement de ces déchets. S’en occuper représentera une tâche importante.

    RJ :
    C’était Akio Koyama, professeur à l’institut de recherche sur les réacteurs nucléaires, qui dépend de l’université de Kyoto.”

    Source :
    http://www3.nhk.or.jp/nhkworld/french/top/news02.html

  12. Nouvel Obs / Berlin/ Reuters….A Berlin, Sarkozy promet des tests transparents sur le nucléaire
    “Et naturellement, vos experts seront associés de façon à ce qu’il n’y ait aucun doute de ce côté-là”, a-t-il ajouté en assurant que la volonté de la France était de “poursuivre l’énergie nucléaire avec le plus haut niveau de sûreté du monde”.
    ….Mais alors que Nicolas Sarkozy a déjà indiqué que la décision allemande ouvrait des perspectives d’augmentation des exportations d’électricité de la France vers son grand voisin, la chancelière a fait valoir que l’Allemagne entendait assurer elle-même “la couverture nette de ses besoins”.

  13. Du thé vert japonais radioactif intercepté à Roissy
    Jamais jusque-là des produits radioactifs n’avaient été détectés en France suite à la catastrophe de Fukushima. Des analyses se poursuivent sur les autres produits qui accompagnaient ce lot
    http://www.sudouest.fr/2011/06/17/du-the-vert-japonais-radioactif-intercepte-a-roissy-428786-736.php

    M6 met en ligne la vidéo d’Eric Besson quittant son plateau
    http://www.sudouest.fr/2011/06/17/m6-met-en-ligne-la-video-d-eric-besson-quittant-son-plateau-428766-755.php

    1. Eric B. n’aime pas les cheveux longs pour les hommes…Donc il a quitté le plateau…C’est son libre arbitre qui l’a guidé…C’est pas ça la liberté de l’individu?…Et l’homme aux cheveux longs a probablement quitté la société telle qu’elle est actuellement conçue…Donc match nul…J’aime bien être l’avocat du diable des fois…Surtout avec Eric.B, c’est rigolo.

    1. Ca fait plusieurs articles (NHK, …) qui mentionnent que le thé vert de Shizuoka, qui a été récolté en Mai, souffre de pollution radiologique (dépôts de cesium radioactif datant de Mars certainement).

      Le plus grave est que la préfecture a apparemment tenté de minimiser les incidents, et le gouverneur s’en est même pris directement a la NHK, l’accusant de répandre des “rumeurs”.
      Plein d’articles a ce sujet sur le blog EX-SKF:
      http://ex-skf.blogspot.com/search/label/Shizuoka

  14. http://www.bastamag.net/article1605.html
    L’Écosse veut 100% d’énergie renouvelable en 2020
    Par Raphaël Baldos (17 juin 2011)
    Le nouveau gouvernement écossais a placé la barre très haut : il s’est fixé un objectif de 100% d’énergie renouvelable d’ici à 2020. Le Premier ministre Alex Salmond ambitionne de faire de son pays l’atelier mondial de la haute-technologie, en créant 130.000 emplois dans ce secteur. « Cet objectif favorisera la réindustrialisation de Écosse à une grande échelle, a-t-il déclaré. De la même manière que nos chantiers navals étaient l’atelier du monde à la fin du XIXe siècle, la révolution de l’énergie verte nous donne l’opportunité de devenir l’atelier mondial de la haute technologie du XXIe siècle. »

    1. Cette annonce a quelque chose de contradictoire, un peu comme “champion de la décroissance” ou “numéro 1 de l’économie d’énergie” . Cela sent le discours électoral, avec des vues sur des financements européens….
      L’adaptation aux conditions futures d’accès à l’énergie ce devrait être plutot la fin de la compétition.

  15. TOKYO, 18 juin (Reuters) – L’opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi au Japon, Tepco, a annoncé samedi la suspension d’une opération de décontamination de l’eau radioactive, quelques heures seulement après son lancement, en raison d’une hausse inattendue du niveau de radiation.
    “Le niveau de radiation dans une machine utilisée pour absorber le césium a augmenté plus fortement que prévu”, a indiqué un porte-parole de Tokyo Electric Power
    “Nous ne connaissons pas pour le moment la raison de cette hausse”, a-t-il dit lors d’un conférence de presse. “Nous ne sommes donc pas en mesure de dire quand nous allons relancer l’opération. Mais je pense que cela ne devrait pas prendre des semaines.”

    1. bonjour très simple l explication, le niveau de contamination de l eau à traiter et beaucoup plus important que prévue , donc accumulation rapide des contaminants et augmentation du niveau de radiation .

  16. Moi je vous dis que la grande catastrophe du monde est déjà là,

    Il n’y a d’ailleurs même plus besoin pour l’homme et aux nouvelles du soir d’attendre un autre météor de plus venant s’écraser à toute vitesse sur la terre des hommes, car en réalité la grande catastrophe de cette bien folle civilisation commerciale est déjà là sur le fond.

    Pourquoi vouloir toujours cacher aux êtres les plus basses et viles pratiques mercantiles
    de ce monde en faillite.

    Oui pensons bien encore jusqu’au bout à faire des économies d’argent sur toutes choses,

  17. “34.000 enfants de 4 à 15 ans de la ville de Fukushima, distante de 60 kms de la centrale, vont être équipés pendant 3 mois de dosimètres en permanence….Greenpeace a réclamé l’évacuation des enfants, estimant que ceux-ci reçoivent via l’atmosphère l’équivalent annuel de 10 à 20 millisieverts, non compte-tenu de ce qu’ils sont susceptibles d’ingérer ou d’inhaler par la poussière, l’eau et la nourriture.”

    Hallucinant ! De la criminalité gouvernementale…Au lieu de les évacuer, mesure de simple humanité, on les rendra complètement stressés, paranos des mois durant avec ses froides machines qui comptent le temps de leur survie en permanence.
    Ce gouvernement maffieux et à la merci des multinationales, comme le nôtre, préfère laisser mourir les enfants que de les évacuer.

    Tout celà n’est même pas repris dans la “presse” de notre pays. Mais on continuera à voir les mêmes ânes à micro raconter que la presse est le marqueur de la démocratie.

  18. Bonjour,

    Jérémie : “Moi je vous dis que la grande catastrophe du monde est déjà là,”

    Jérémie, il ne faut pas prendre ses désirs pour des réalités.

    Notre civilisation industrielle actuelle est, comme vous dites, “bien folle civilisation commerciale”. Mais c’est parce que les dominants actuels ont eu l’opportunité historique de s’appuyer sur les conséquences en boule de neige de l’accumulation d’évolutions technologiques au cours des âges, pour assoir leur dominance. (production de masse, possibilités techniques quasi sans limites).
    Au Moyen âge, par exemple, ils s’appuyaient sur l’obscurantisme pour asseoir leur domination en aliénant les foules au religieux. Il ne faisait pas bon ne pas être croyant à cette époque, ni femme vu la domination masculine et les enfants à répétition, ni pauvre écrasé par les dominants, nobles par essence. Actuellement, ils utilisent la religion de progrès. Il aliènent à la marchandise.

    La “grande catastrophe”, comme vous dites, nous l’avons dejà vécue ( Hitler, l’Europe à feu et à sang, 6 millions de personnes d’origine juive exterminés). La soeur de ma mère est morte de tuberculose, son frère, résistant, tué par les allemands. La mère de son amie est morte de tuberculose également… (la tuberculose, les autres maladies infectieuses faisaient des ravages).
    La grande question est plutôt : Allons nous sortir de l’animal (je n’ai rien contre les animaux), allons nous sortir de l’archaïsme dominant – dominé ?
    Les possibilités destructrices illimitées que donne la technique aux dominants, masquées par les bonnes intention affichées (ex. “nourrir la planète avec les pesticides et OGM) sont en train d’apparaître au grand jour (réchauffement, Fukushima…), désaliénant les foules à grande vitesse (la réalité s’invite au banquet).
    Peut-être allons nous, dans la douleur, devenir raisonnables.

    Amicalement,

    Delphin

    PS : Il n’y a qu’a voir la luxuriance de la nature à Tchernobyl, pour comprendre les extraordinaires facultés d’adaptation de la vie. Votre désir de pureté catastrophiste (tout détruire pour recommencer) restera un voeu pieux. Heureusement.

    1. Votre désir de pureté catastrophiste (tout détruire pour recommencer) restera un voeu pieux. Heureusement.

      Allez donc dire plutôt cela aux premiers destructeurs de la terre, de la vie, du règne végétal ou animal, des cultures, des peuples, des nations à nos élites mondiales mais pas à moi s’il vous plaît, en espérant alors que mes prières ne restent pas toujours lettre morte auprès des gens de mon temps.

      Vous avez peut-être vécu de votre coté la « grande catastrophe », mais peut-être que depuis
      la seconde guerre mondiale, les gens ont préférés de nouveau oublier et forcément éprouver le besoin de se rouler davantage dans la fange en masse, c’est-à-dire dans le tout machinal
      et consumérisme de plus.

      Pourquoi vouloir alors constamment cantonner l’obcurantisme de l’humanité qu’à la seule époque du Moyen-Age dans l’éducation du monde ?

      Comme s’il suffisait toujours de parler du Moyen-Age dans les mêmes termes bien plus flatteurs pour les élites de notre époque pour mieux ensuite conduire tout le temps le monde à un meilleur éclairage automatique public.

      Je ne savais pas non plus disposer d’un tel pouvoir de destruction à travers ma seule personne, comment vous dites par seul désir de pureté catastrophique et bien dis donc vous m’en voyez ravis, vous m’encouragez vraiment à vouloir détruire ce monde et cela par la seule volonté de mon esprit sur le plus grand nombre.

      Je vous cite

      Peut-être allons nous, dans la douleur, devenir raisonnables.

      Surtout lorsque je me rends bien compte à longueur de temps que la grande catastrophe
      du monde est déjà bien là sur le fond, pourquoi vouloir alors attendre constamment la fin
      du capitalisme pour le changement. alors quand nous savons bien que le tout socialisme bureaucratique ce n’est pas toujours mieux à voir pour les plus mal lotis ou habiles en matière d’intellect humain ou social.

      La grande question est plutôt : Allons nous sortir de l’animal (je n’ai rien contre les animaux), allons nous sortir de l’archaïsme dominant – dominé ?

      Vous me dites qu’il ne faut pas prendre non plus mes désirs pour des réalités, soit, mais vous croyez vraiment que ce sont les choses que les gens veulent d’abord voir et entendre dans leur propre existence ?

      Du changement certes, mais pas trop quand même dans la rencontre d’un autre, il est vrai
      que ma grande mère et mon grand père ont également connus les camps de concentration soviétiques ou pas, où il n’était pas toujours bon et plus rationnel non plus de paraître trop pieux croyant, si vous voyez également ce que je veux dire, trop simple et peut-être pas assez savant à saisir pour vous.

      Ha si seulement je pouvais toujours prendre avec mes semblables mes nombreux désirs sociaux pour des réalités. Mes voeux pieux comme vous le dites si bien et fort heureusement !

Les commentaires sont fermés.