L’ÉCLATEMENT DE LA ZONE EURO : L’INSTANTANÉ

Ce que vous voyez sur ce graphique produit par l’agence de presse Bloomberg, c’est l’éclatement de la zone euro. Sous la ligne horizontale, on voit les sommes qui quittent de mois en mois différents pays tandis qu’au-dessus de la ligne horizontale, on retrouve les mêmes sommes ventilées par pays où ces sommes aboutissent.

Les gagnants :  1. Allemagne, 2. Pays-Bas, 3. Luxembourg

Les perdants (les plus tristes en premier) : 1. Italie, 2. Espagne, 3. Irlande, 4. Grèce, 5. Portugal, 6. Belgique

© Bloomberg

Le graphique a été produit par la rédaction de Bloomberg à partir des données fournies par les banques centrales des différents pays de la zone euro. Un pays dont l’argent sort, en signale les montants. De même pour un pays qui le reçoit, la réglementation intérieure de la zone euro obligeant le pays receveur de prêter le même montant au pays donneur.

Si des sommes quittent un pays, c’est bien sûr que leurs habitants (riches) craignent de se retrouver du jour au lendemain en possession de lires, pesetas, punts ou Irish pounds, drachmes, escudos, francs belges, dévalués.

Pour donner un ordre de grandeur, en mars, par exemple, 65 milliards d’euros ont quitté l’Espagne.

N.B. : La Suisse n’étant pas dans la zone euro, les mouvements de capitaux vers la Suisse n’apparaissent pas sur le graphique.

Partager :

140 réflexions sur « L’ÉCLATEMENT DE LA ZONE EURO : L’INSTANTANÉ »

  1. Amsterdam, 15 avril 2012

    Quelques-uns?

    Réfléchissons…

    Paris Gare du Nord – Bruxelles Midi: en TGV 1 heure et 25 minutes.
    (à comparer avec tous ces employés de chez Philips qui voyagent cotidiennement entre Amsterdam Amstel et Eindhoven: 1 heure et 14 minutes, et eux, sans croissants, sans café, et à basse vitesse..).

    http://www.assemblee-nationale.fr/12/rapports/r3246.asp

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Expatriation_fiscale

    http://frerealbert.be/fiscalite/impt-sur-la-fortune/la-belgique-ses-frites-sa-bire-ses-refuges-pour-grosses-fortunes/

    http://archives.lesoir.be/les-emigres-fiscaux-la-belgique-et-en-particulier-bruxe_t-20101204-015JDQ.html

    http://forum.actufinance.fr/immigres-fiscaux-P127342/

    😉

    J’estime que nous avons retrouvé un morceau des 600 milliards manquant à la France.

    Bien à vous,

    Johan Leestemaker

  2. Un documentaires des plus explicites sur la puissance de la finance, les paradis fiscaux etc…..
    Les politiques sont bien dénués de moyens face à ces mastodontes fuyants.
    Un documentaire que ne renierait pas Marc Roche.
    Horaires indiqués non garantis, je viens d’en découvrir la seconde moitié ce dimanche soir vers 18h00.
    La City : Finance en eaux troubles
    Rediffusion le :
    lundi 16/04/2012 à 17h15, samedi 21/04/2012 à 15h20, dimanche 22/04/2012 à 09h00
    Durée : 52 minutes

    Ce document a déjà été diffusé en octobre 2011.

    http://www.larecherchedubonheur.com/article-la-city-la-finance-en-eaux-troubles-connait-ton-ennemi-citoyen-87539639.html

    http://www.dailymotion.com/video/xlpx1f_documentaire-city-de-londres-la-finance-en-eaux-troubles_news

  3. Cela me fait bien marer !

    Cette Europe c’est bien la “libre circulation des biens et des personnes”….
    Il suffit donc que cela ne circule pas dans bon sens pour que l’on pleure !
    Falait peut-être y penser avant de signer les traités non ?
    Je note sur ce graphe de Bberg, qu’il y a de la perte en ligne. Les capitaux sortent de l’Europe et cela signifie que l’avenir en Europe n’a pas le vent en poupe !

  4. Pour quelle raison les grands médias ne parlent pas de ces mouvements de fond ? Auraient-ils des consignes ?

    1. oui, des consignes étoilées comme la bannière européenne, c’est lorsqu’on ramène ses bouteilles vides qu’on manque de liquidités, on cherche du cash !

  5. Lors de la création de l’euro et de l’euro-système, l’Allemagne a insisté pour que les banques centrales nationales continuent à exister indépendamment et des comptes des transferts nationaux soient faits. C’est pour cela que l’on est capable de mesurer ces transferts.

    Oui, les intervenants sont en train de commencer à dénouer l’euro. En particulier, certaines banques changent de statut en passant par exemple de banques locales à filiales de la banque mère pour bénéficier de sa nationalité histoire de ne pas être victime des dévaluations en cas d’éclatement de l’euro.

Les commentaires sont fermés.