L’ENJEU

La déclaration in fine de François Bayrou ne conclut pas comme on l’entend dire, une longue hésitation, mais tire les conclusions qui s’imposent d’une dérive observée dans l’entre-deux-tours : réélire le président sortant s’assimile désormais à porter à terme le Front National au pouvoir. Ce dernier a su perfectionner à l’extrême l’art de déguiser un loup en agneau, et récupère avec un franc succès tout ce dont il faudrait encore parler quand a été épuisé l’objet que constitue le consommateur, à savoir parler du peuple. Le FN en appelle pour cela au terrain que balisent les définitions par défaut des sociétés humaines : travail, famille, patrie, dans la version française, Kinder, Küche, Kirche, enfants, cuisine, église, dans la version allemande. Il n’en reste pas moins que sous leurs formes diverses, les régimes totalitaires d’extrême-droite incarnent la forme de violence à laquelle le capitalisme se réduit quand il ne lui reste plus rien à offrir qui provoque la sympathie et qu’il a épuisé les boniments pour tenter de se vendre. 

Partager :

249 réflexions sur « L’ENJEU »

  1. Pesca à lire votre post on pourrait penser que nous somme déjà dans un régime fasciste
    ou disons que pour notre bien la démocratie a détourné les outils du fascisme pour se maintenir à tout prix. Je dis démocratie comme je pourrais dire Oligarchie.

  2. “Le racisme des intellectuels”, par Alain Badiou, philosophe, dramaturge et écrivain.

    “Honte aux gouvernements successifs, qui ont tous rivalisé sur les thèmes conjoints de la sécurité et du “problème immigré”, pour que ne soit pas trop visible qu’ils servaient avant tout les intérêts de l’oligarchie économique ! Honte aux intellectuels du néo-racialisme et du nationalisme bouché, qui ont patiemment recouvert le vide laissé dans le peuple par la provisoire éclipse de l’hypothèse communiste d’un manteau d’inepties sur le péril islamique et la ruine de nos “valeurs” !

    Ce sont eux qui doivent aujourd’hui rendre des comptes sur l’ascension d’un fascisme rampant dont ils ont encouragé sans relâche le développement mental.”

    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/05/05/le-racisme-des-intellectuels-par-alain-badiou_1696292_1471069.html

    1. Alors, et pour vous consoler, mais je désirais compléter mon commentaire précédent, je dirais, il y en a d’ autres (d’ intellectuels) ; j’ ai découvert ce livre par ce site et c’ est une perle que je tiens entre les doigts.

      Annie Lebrun, Appel d’ air (ed Verdier poche), je cite page 17 second paragraphe

      Les exemples en sont aujourd’ hui si nombreux qu’ on pourrait croire à une entreprise délibérée. Ce n’ est sans doute pas le cas mais plutôt le signe que de plus en plus rares se font les gestes, les voix, les démarches qui ne participent pas de ce vaste mouvement de repli sur le réel. Signe assez inquiétant toutefois pour se demander jusqu’ à quand nous acquiescerons à ce monde qui, semblant ainsi vouloir empêcher la moindre mise en doute de sa prétention exorbitante à occuper tout l’ espace, se donne peu à peu les moyens de restreindre l’ immensité de celui que nous portons en nous. Souvenez-vous, hier, aujourd’ hui, à l’ instant, vous aviez des matins plein les poches, des chemins qui montent, s’ escamotent et se déploient en interminables après-midi de soie. Chaque jour, des hommes partent pour ne pas retrouver les lointains troupeaux de l’ histoire qu’ ils prennent pour des nuages. Pourquoi faudrait-il donc que l’ horizon soit devenu inconcevable?

      http://www.youtube.com/watch?v=Th2XiEN2Dcg

  3. Ce qui amènera le plus rapidement le FN au pouvoir est de persister à refuser d’écouter ses électeurs dont on renforce ce faisant le sentiment d’exclusion, carburant de la machine à explosion extrémiste.
    A défaut de remédier à leurs véritables maux en ces temps de crise, il n’y a d’autre choix sinon le dialogue que du moins l’accusation de réception de l’expression de leur mal-être dans l’idée de les “recenter” à terme.

    Quant à ce pauvre Mr Bayrou, il aura démontré qu’il ne suffit pas de conduire au centre pour éviter de finir dans le mur ! Il est maintenant bon pour un stage de conduite accompagnée… à moins de la surprise d’un retrait de permis définitif !

    1. Certains malades divaguent . Les écouter , ce n’est pas les soigner .C’est au mieux , les calmer .

      En appelant à voter contre Sarkozy , ce “pauvre ” Bayrou s’est peut être enfin rappelé que tout homme peut refuser de se soumettre au plus puissant du moment .
      L’histoire dira si , dans son cas, ce ne fut pas un peu tard .

      Le vote xénophobe dans des régions où il y a peu d’étrangers confirment l’impact de cette peur injectée au quotidien à travers les JT . Le FN ne fait que souffler sur les braises .
      Le feu a été allumé par un président qui se fit fort de protéger des dangers de la “racaille” .Et c’est comme çà qu’au pays des droits de l’homme, des enfants , des familles , furent enfermés dans des centres de rétention . L’histoire jugera. Mon avis est que l’on paie déjà le prix de cette infamie.

      La peur de la misère et du chômage est réelle , la responsabilité des étrangers est un piège à crédules .Peur imbécile qui n’arrive pas à interpréter le fait que malgré les expulsions records de ces dix dernières années , le chômage augmente .
      Quand on enlève “la” cause , normalement , les conséquences disparaissent … Comme les médecins de Molière qui préconisaient des saignées, encore des saignées , toujours des saignées , l’extrême droite proposera d’expulser toujours plus pour , finalement , expulser toujours plus .

      Le nombre de chômeurs augmentera de toute façon tant que l’on aura pas compris que sans énergies nouvelles , robotisations et technologies prendront de plus en plus , partout sur la planète, la place de l’emploi des humains .

      La tendance est lourde , et les signes nombreux.
      http://fr.clint.be/actua/economie/mac-donalds-va-remplacer-les-caissi%C3%A8res-par-des-machines

    2. “remèdier à leurs véritables maux “…

      J’imagine que vous avez voulu écrire ” remèdier aux maux réels qui sont les leurs et les nôtres ” .

      Je note seulement que le Karcher et les charters étaient déjà de la potion d’il y a cinq ans et que , cvec la promesse de fins de mois plus grasses , c’est ce qui a assuré la victoire ‘ nette ) de Sarkozy en 2007 .Et que les potions ont bel et bien été en grande partie administrées ,avec le résultat que l’on sait .

      Il doit y avoir une faille dans les solutions ( y compris selon moi dans la police de proximité ) .

      Y a – t-il vraiment de réelles solutions , outre l’inévitable et nécessaire respect de la loi républicaine à faire appliquée dans l’urgence, ,que de moyen terme, passant par une réelle prise en charge internationale des flux migratoires , et une remise en cause des critères capitalistes des règles du jeu économique .Les G20 et l’ONU ,ça pourrait servir à ça , entre autre , non ?

      Ce qui se raconte sur ce blog ne fera jamais rien pour le droit et la force républicaine des temps présents.

      Mais pour tarir les sources qui peuvent alimenter la rage aveugle du dinosaure , c’est à coup sur , un lieu où s’éveillent les bonnes remises en cause .

      ça n’est pas le seul . Mais le temps presse pour s’épargner des souffrances inutiles et des impasses .

  4. par malheur ce constat prouve la rupture en devenir, faut-il en permanence laisser la bêtise trôner sur l’arche du destin des peuples. Relisez la page 312 de l’Implosion de Paul Jorion, au sein de l’épilogue, pour constater avec quelle rapidité la situation s’est aggravée.

  5. Extrêmisme (de droite surtout), totalitarisme (de droite aussi), violence (?) …

    Et dire que certains comme Fabius (et bien d’autres), se laissaient aller à dire que le FN donnait de mauvaises réponses à de vrai problèmes. Quels problèmes ? N’importe quoi ! Et dire qu’il a été premier ministre !

    Fin des tergiversations, il faut dissoudre le FN, et aussi ceux qui se sont abandonnés.

    Pour les cas les moins graves, il faut les rééduquer, ou les soigner (énérgiquement). Il est urgent de réouvrir et aggrandir “le pavillon des cancéreux”.

    1. Je crois qu’il va faloir revoir, et surtout cette idée de vouloir dissoudre ceux qui se sont abandonnés …

    2. euh, le problème, c’est que la rééducation, c’est plutôt de leur ressort, c’est leur façon de composer avec la liberté d’expression une fois le pouvoir entre leurs mains.

  6. J’interviens très très rarement sur ce blog. Je le lis pourtant quotidiennement même si parfois c’est en diagonale par manque de temps, et je ne saurais assez exprimer toute ma gratitude pour la qualité des billets qui y sont publiés. La vidéo de l’interview japonnaise de M. Paul Jorion m’ a conforté dans l’idée d’appartenir à la communauté de pensée formée ici par la plupart des bloggers. Je suis pourtant déçu de ce débat sur le FN. parce qu’il donne bien trop d’importance au personnel politique qui se contente d’être porté par des courants d’idées dont il n’est pas à l’origine et de ses intérêts divers. Je fais une différence entre le désarroi des électeurs et l’exploitation qui en est faite quel qu’en soit le sens. C’est la méta-politique, celle qui agit dans le champ culturel et médiatique (les blogs en autres) qui forment les valeurs de la société dans laquelle nous vivons. Je crois que nous sommes d’accord ici pour constater qu’il y a encore beaucoup de travail à accomplir. L’argument de “voter contre Sarkosy” est un peu court. J’affirmerai pourtant mon opposition aux valeurs mercantilistes et aux discours creux en déposant dimanche 6 mai un bulletin blanc dans l’urne et en continuant à soutenir ce blog, et bien d’autres mouvements et associations alternatifs. Je voterai parce que je considère que ce n’est pas seulement un droit à respecter mais aussi un devoir de citoyen. Je considère aussi que le vote blanc doit être reconnu comme un geste politique significatif. J’ai préparé un bulletin sur lequel est imprimé : “En votant comme des moutons, vous serez tondus comme des moutons” (merci à celui qui m’a inspiré l’idée sur ce blog au soir du 1er tour ).
    La suite aux prochaines élections législatives – “il va y avoir de la bagarre !”

    1. Comment sait on , en dépliant un bulletin blanc , que c’est une manifestation de l’opposition aux valeurs mercantiles et au discours creux ?

      1. @ juan nessy, parce que Paul Jorion sait bien que c’est en pensant notamment à vous que je me suis déplacé pour réaliser cet enregistrement.

        Dans ces vidéos, des éléments pour une réflexion
        sur la nécessité de faire évoluer le système électoral:
        La démocratie est un régime politique dans lequel s’exprime la souveraineté du peuple,
        mais bien des régimes très différents peuvent s’en réclamer.
        Quelle représentativité dans l’élection: vote rebelle ou lassitude de l’électeur,
        confiscation sociale des voix?
        Vote censitaire de fait par l’oligarchie économique qui ne rêve que de se passer des citoyens électeurs ou vote rendu obligatoire afin d’obliger les futurs élus à prendre en compte la totalité de la population électorale?
        Bien d’autres questions pertinentes traversent ce débat à la VILLA GILLET, auxquelles il va falloir donner des réponses.

        http://www.dailymotion.com/video/xpapla_1-3-quand-le-peuple-decide-le-vote-en-question-villa-gillet-theatre-de-la-croix-rousse-lyon-9-fevrie_news

        http://www.dailymotion.com/video/xpapk7_2-3-quand-le-peuple-decide-le-vote-en-question-villa-gillet-theatre-de-la-croix-rousse-lyon-9-fevrie_news#

        http://www.dailymotion.com/video/xpapil_3-3-quand-le-peuple-decide-le-vote-en-question-villa-gillet-theatre-de-la-croix-rousse-lyon-9-fevrie_news#

      2. Me voilà avec un caillou dans mon jardin .

        Je vais prendre le temps d’éplucher tout ça , mais , sans avoir visionner , j’imagine qu’il s’agit de propositions pour faire évoluer le système électoral , pour un avenir plus ou moins proche .

        Mais , là , c’est demain qu’on vote, et l’affaire est sérieuse .

        Bayrou l’a mieux perçu que Perceval .

    2. Oui, je comprends, moi-aussi, au départ, je pensais voter nul,
      (cela d’autant que Marine Lepen a montré en sorte en exemple à son extrême-droite de voter blanc,)
      mais là, ce n’est même plus possible,
      (même si je ne suis pas centriste, et radicalement plus à gauche, )
      Cet homme
      avec toutes ses casseroles qui blingblinguent, et qui pour se maintenir coûte que coûte au pouvoir, rameute à l’extrême-droite et d’une telle manière
      est devenu bien trop dangereux

  7. Pendant ce temps, la Grèce vote elle aussi demain.

    Chrissi Avgi pourrait rentrer au parlement et y obtenir 15 députés. Chrissi Avgi – Aube Dorée – c’est un vrai de vrai, pur et dur parti néo-nazi. Son dirigeant n’hésite pas : “Hitler était une grande personalité”. Grand organisateur de ratonnades (pogroms pour bientôt) d’illégaux à Athènes, très secret jusqu’à il y a peu, inexistant sur la scène politique jusqu’à il y a peu, ce parti de fous furieux s’apprête à entrer dans une institution démocratique. Il peut pour cela remercier la Troïka, Merkozy et les zélés serviteurs que furent le PASOK, ND, et Papademos, sans qui jamais la population grecque n’aurait été projetée dans le chaos et le désarroi le plus total.

    On en parle bien trop peu. On explique bien trop peu. A côté de Chrissi Avgi, le FN c’est du pipi de chat, c’est du centrisme mou ultime. Ces types veulent mettre des mines antipersonnel aux frontières de la Grèce !

  8. Par pragmatisme, le Capitalisme étant droitier, j’aime autant qu’il me mette une gauche plutôt qu’une droite…En tout cas, on baisse pas la garde!

  9. Bravo: en 4 phrases, plus le titre, l’essentiel est dit.

    Hors-sujet, un conseil d’ami: concernant les tags (servant au référencement), il faut prendre des mots (ceux que l’on trouve pertinents, que pourraient utiliser une majorité de gens dans les moteurs de recherche pour trouver ce type de document…) qui se trouvent dans le texte du billet (au caractère près).

    Et moins nombreux seront-ils, plus ils auront de force, pour être référencés.

    Dans ce cas: “François Bayrou” et “Front national” en font partie. Pas “élections présidentielles en France”…

    1. Bruno, depuis l’avénement de l’algorithme Panda de Google, les tags n’ont quasiment plus aucune importance (c’était déjà le cas avant, de même que les balises méta). Ils servent surtout pour le moteur de recherche interne au site désormais.

  10. Droite, gauche, extrême droite, extrême gauche… foin des étiquettes !
    Indépendamment de l’étiquette qu’on revendique ou dont autrui vous affuble, la seule vraie question est de savoir si nous sommes sur le droit chemin ou si nous faisons fausse route, Or je crois que nous faisons fausse route.
    Macbeth met sa force au service du roi, il tue Cawdor ennemi du roi. Puis devenu lui-même Cawdor, il se retourne contre le roi, et il fait ce que Cawdor n’avait pas réussi à faire, tuer le roi., prendre sa place.
    Si le roi est le Bien, le monde occidental est Macbeth. Au nom du Bien, il a vaincu le régime nazi, le mal absolu. Puis, devenu lui même adepte de la force, il s’est retourné contre le Bien. Etendant son pouvoir sur le monde entier, désormais il fait le Mal, nous faisons le Mal.
    N’abusons-nous pas de mille façons de notre force ? par les armes dès que nous l’estimons nécessaire, par nos capitaux de façon continue, par la menace permanente de nos armes de destruction massive, par notre supériorité scientifique, technologique, industrielle, etc. N’est-il pas temps de sortir des vains débats droite-gauche et d’ouvrir les yeux sur ce que nous sommes devenus et sur ce que nous faisons ? N’est-il pas temps que la France ouvre les yeux, réalise qu’elle fait fausse route, et change de voie ? n’est-il pas là l’enjeu, pour nous Français, bien au-delà du score de tel ou tel parti ?

  11. Ce soir, je ressens un malaise.
    Une angoisse.
    Une peur.

    Et si.

    Et si on devait en reprendre pour 5 ans?

    Je note autour de moi des gens de classes moyennes, qui n’avaient pas voté au premier tour. Des gens “modérés” qui vont aller voter pour celui qui a démontré pendant cinq ans ce qu’il a démontré d’incompétence, d’accaparement de l’appareil d’état, d’esprit de clan et de mise en danger de la paix civile.
    Et tout ça pourquoi?
    Par peur de Hollande….(comment peut-on?)
    Et pourquoi ont-ils peur de Hollande?
    Parce que Hollande risque(je dis bien “risque”) d’augmenter les impôts.
    “vous comprenez mon bon Monsieur, avec ses 60 000 fonctionnaires qu’il veut embaucher”.

    C’est à dire que par peur d’un hypothétique peur de payer quelques centaines d’euro de plus par an, des gens “modérés” et “sensés” sont prêts à valider toutes les invraisemblables dérives qu’on voit depuis cinq ans. Pour quelques centaines d’euros, ils sont prêts à vendre leur citoyenneté au diable fasciste qui tend sa cuillère à manche rétractable.

    Rien n’a changé depuis que Victor Hugo disait:
    “on ne soupçonne pas la stupide cruauté à laquelle est capable de condescendre le bourgeois qui craint pour sa pièce de cent sous.”.

    Sarkozy à plus de 50% demain, c’est un drâme.
    Mais même à plus de 48% c’est une catastrophe pour l’état moral et mental de notre pays.

    1. Malaise tout à fait justifié Kerjean. Votre commentaire perce un abcès et ce qui en sort n’est pas beau à voir. La citation de Victor Hugo, parfaite.

    2. Si je savais quelque chose qui me fût utile, et qui fût préjudiciable à ma famille, je la rejetterais de mon esprit. Si je savais quelque chose utile à ma famille et qui ne le fût pas à ma patrie, je chercherais à l’oublier. Si je savais quelque chose utile à ma patrie et qui fût préjudiciable à l’Europe ou bien qui fût utile à l’Europe et préjudiciable au genre humain, je la regarderais comme un crime.

      Montesquieu.

      1. “Si je savais quelque chose utile à ma famille et qui ne le fût pas à ma patrie, je chercherais à l’oublier.”

        Autre question: “Si je savais quelque chose utile à ma patrie et qui fût préjudiciable à ma famille, que ferais-je?”

      2. Merci Vigneron.

        Comme quoi, des siècles d’intelligence, de progrès matériel, d’ouverture d’esprit et d’exemples pourtant massifs des aboutissements des logiques paranoïaques ou perverse, n’empêchent pas une bonne forme pour le “ma gueule d’abord”.

      3. vigneron cite Montesquieu, c’est bien, par contre je ne sais pas si un jour lointain on citera vigneron… contentons-nous de citer vigneron citant Montesquieu, car ça, il le fait bien.

    3. Nous en sommes tous là, Kerjean.

      Car il y a aussi des employés et des ouvriers qui ne savent contre qui retourner leur mal de vivre et qui sont contents lorsque quelqu’un crie plus fort que tout le monde, quitte à prendre leur voisin pour tête de turc, ça leur permet d’évacuer.

      Tout cela est bien triste et jamais autant qu’aujourd’hui, je regretterais le manque de culture en France et ce, en partant d’en bas et en allant jusque dans les plus hautes sphères. 🙁

    4. Cette crainte est justifiée, car l’écart entre les deux compétiteurs s’est significativement resserré ces derniers jours. La stratégie du président sortant d’actionner le levier de la peur irraisonnée semble fonctionner.
      Le résultat risque d’être plus serré que prévu par les sondages, n’oublions pas que toutes les droites au premier tour totalisaient pas loin de 55%.

    5. Tiens Kerjean, si ça peut te tranquilliser :

      Problème: les statistiques ne sont pas aussi claires.
      Certes, le resserrement constaté ces deux derniers jours est manifeste.
      Distancé un temps par un fossé infranchissable, genre 56 contre 44%, Nicolas Sarkozy était crédité, vendredi, de 47,5% des voix (contre 52,5% pour son adversaire) par trois instituts de sondage – BVA, IPSOS et Opinion Way – avec une marge d’erreur d’environ 3%. Tandis que Louis Harris et CSA le créditent de 47%, et Sofres de 46,5%.

      La tendance lourde d’une victoire socialiste n’est donc pas remise en cause, y compris par les médias proches de l’actuel pouvoir comme Le Figaro.

      Celui-ci, après avoir envisagé de consacrer sa une à la remontée de Sarko, s’est d’ailleurs abstenu. «On a tiré les chiffres dans tous les sens, explique un éditorialiste. Mais l’écart a résisté.»

      http://www.letemps.ch/Page/Uuid/668e60b2-9624-11e1-a206-35179571d977/Les_derniers_sondages_relancent_le_suspense

    6. Pour patienter d’ici les résultats et si ça peut vous rassurer, j’ai fait mon petit sondage perso dans la poubelle de l’isoloir du bureau où je vote (on vote le samedi dans les DOM).

      Résultat : que du Sarko dans la poubelle…

      Plus loin dans l’épicerie du bourg, une grande personne (c’est ainsi que l’on nomme les vieux ici, la classe!) disait qu’elle n’avait jamais voté pour les élections “nationales” mais que là c’était trop…

      Et si la dérive droitière de ce petit président se retournait contre lui?

  12. Bonsoir,

    Demain,
    Dimanche,
    Nous mettons nos chaussures,
    Nous retournons à l’école
    Et nous glissons dans l’urne le bulletin qui trahit le moins ce que nous ont transmis nos aînés

    Et nos “élites”

    Après-demain est une autre histoire

    Je vous souhaite des lendemains meilleurs

  13. Vous allez rigoler mais moi, en France je vais voter Hollande.
    C’est le fameux grain de sable qui risque de coincer la machine néolibérale…
    Plus on met de sable dans le cylindre plus il grippe….
    C’est trés anar je sais…
    Mais avant de rever il faut démolir…Boum!
    Je suis un saboteur, et fier de l’etre…Ja! Sabotage!
    Vos interets? Rien à cirer: Le Titanic coule…Votre compte ou vos dettes dans son coffre ne veulent plus rien dire. (Surtout les dettes: Je te raconte pas le nombre qui souhaitent que le machin explose…)
    Sur mon canot, je reviens aux réalités de la vraie vie, face à la mer.
    Les autres ne noient: S.O.S….
    Leurs ames!
    Moi c’est pas mon ame que je veux sauver, mais mes fesses!

  14. Quel que soit l’issue du scrutin de demain, nous resterons affligés d’un mal profond.
    Puisqu’il est question ici d’enjeu, je dirai que ce mal est du à une contradiction fondamentale:
    le terrain de jeu économique est désormais mondial, alors que le terrain de jeu politique est resté national.
    Cette contradiction est aggravée par le fait que sous l’influence de l’idéologie néo-libérale tous les gouvernement de droite comme de gauche ont accepté de devenir les vassaux de leur suzerain le dieu Marché.
    Ce faisant ils ont créé les conditions de leur propre impuissance, cette impuissance de plus en plus évidente, nourrit la colère de parties de plus en plus importantes des populations, qui sont dès lors tentées de donner leur suffrages à des populistes démagogues qui leur promettent de reprendre le manche dans le cadre de la nation, et de les protéger socialement dans ce même cadre.
    C’est la résurgence au sens propre du terme, du National-Socialisme sur le sol européen.
    National Socialisme de sinistre mémoire dans l’histoire des européens.
    Il semblerait que l’histoire bégaye, même si elle ne repasse pas deux fois les mêmes plats.
    Mais l’on ne devrait jamais oublier cette règle fondamentale: “L’économie de marché dérégulée, le “laisser faire”, conduisent immanquablement à des régimes monstrueux.”

  15. Bayrou, n’est-ce-pas une tempête dans une tasse de thé?
    Il a pondéré les dangers, du pire au moindre mal, et opté contre le pire.
    Nous en sommes tous réduits à ce choix du moins mauvais,
    à voter non pour un programme mais contre un danger.

    Les mises en garde contre le porteur de talonnettes ont été
    si généralisées, et si précises en particulier par Mélenchon
    ( et bien entendu ici ) , que la majorité de ses électeurs
    feront d’eux-mêmes le même choix.
    Le “centre” rassemble les modérés, souvent des notables,
    il me semble inconcevable qu’ils puissent opter pour le fourrier
    brunâtre. Ces gens-là ont quand même quelques principes,
    il faut le croire.
    Si Bayrou avait choisi l’autre bord, il ne serait plus rien, discrédité à mort.
    Avoir fait le bon choix n’assure pas, pour autant, qu’il soit quelque chose.
    En fait, dès avant, il n’était déja pas grand chose:
    Les modérés en tout sont condamnés à bénir tout ce qui se présente…
    L’enjeu est grand, mais par pour eux. Le Centre, comme l’âne de Buridan,
    n’est acteur de rien. A quelques exceptions près, par exemple si “Centre”
    désigne en réalité une vraie Droite.

    1. Oui Daniel le “fourrier brunâtre”, le “Grand Forestier”, le candidat de la guerre civile pensais-je en 2007.

      1. Trop rapide:
        la majorité de ses électeurs : les électeurs de Bayrou.

        Bayrou.. si… discrédité à mort : le discrédit attaché au choix marinesque
        aurait signifié sa mort poltique. ( Mais il, et ses électeurs, n’étaient déja pas grand chose dès la fin du premier tour.)

  16. Il faut chasser Sarkozy du château, c’est la prioirité des priorités.
    L’avenir de la nouvelle présidence dépendra aussi de la force de résistance de Mr. Hollande. Merkel peut être redoutable, une tacticienne sans scrupules, une avocate fervente de l’ordre néolibéral et médusée (comme d’autres) face aux marchés financiers. La vision des allemands est claire: maintenir la pression sur des pays comme la France.

  17. Question qui tue :
    Pourquoi on ostracise autant le FN ?

    Il faudrait rappeler que le régime de Vichy n’était ni fasciste, ni totalitaire ou je ne sais quoi. Mais il a eu deux particularités : la collaboration active avec l’Allemagne Nazie et une politique antisémite qui alla jusqu’aux rafles et à la déportation des juifs de France.

    Parmi les 76000 déportés juifs de France, 55 000 étaient étrangers. Par ailleurs, 7000 enfants juifs qui par le droit du sol détenaient la nationalité française bien qu’enfants de parents étrangers ont été déportés.

    C’est pourquoi le discours du FN dès les années 80 (qui se payait le luxe de faire huer des immigrés que l’on projetaient sur des écrans en meeting) a rappelé à de nombreuses personnes ces heures noires. Idem quand on entend dans les meetings de Marine Le Pen des “dehors les gris !”. Juste des pulsions à proposer, c’est honteux.

    De même, quand on voit ce clown se plier en quatre devant la politique d’austérité de Merkel et singer Marine Le Pen en fustigeant à longueur de journée les immigrés musulmans, on pense à ce cher Maréchal. Sarkozy, c’est le Pétain de la farce.

    Politiquement parlant, il y aurait beaucoup de choses à dire sur les similitudes entre pétainisme et gaullisme (surtout en ce qui concerne la constitution actuelle).

    On peut parler d’immigration, bien sûr. Mais, on peut le faire dignement aussi. Comme a pu le faire François Hollande. Ou même Georges Marchais en 1980 (et non, ce n’est pas ce que dit Marine Le Pen, il n’y a pas l’idée de préférence nationale).

    Avec cet entre-deux tours, Sarkozy a ouvertement pris les Français pour des cons. Et certains le sont tellement pour ne pas le remarquer.

  18. Dans “Victor Hugo maintenant”, publié par Le Monde, le 11 mars, Annie Lebrun rappelle :

    Lamartine ne s’y est pas trompé, voyant dans Les Misérables « l’Épopée de la canaille », en ce qu’y prédomine « la plus meurtrière, la plus terrible des passions, à donner aux masses », la « passion de l’impossible », c’est-à-dire « l’excès d’idéal », laissant « espérer aux peuples, fanatisés d’espérance, le renversement à leur profit des inégalités organiques créées par la FORCE DES CHOSES », jusqu’à les persuader que « les deux bases fondamentales de toute société non barbare, la propriété et la famille, ces deux constitutions de Dieu et non de l’homme, peuvent être déplacées sans que tout s’écroule à la fois sur la tête des radicaux comme des conservateurs, c’est là le rêve, c’est là la démence, c’est là le sacrilège, c’est le drapeau rouge ou le drapeau noir de la philosophie sociale » .

    1. « Quel est le problème aujourd’hui ?
      C’est d’inspirer le respect de la propriété à ceux qui ne sont pas propriétaires.
      Or je ne connais qu’une recette pour inspirer ce respect, pour faire croire à la propriété à ceux qui ne sont pas propriétaires, c’est de leur faire croire en DIEU !
      Et non pas au Dieu vague de l’éclectisme, de tel ou tel autre système, mais au Dieu du catéchisme, au DIEU qui a dicté le Décalogue et qui punit éternellement les voleurs… Voilà la seule croyance réellement populaire qui puisse protéger efficacement la propriété.
      Oui, nous avons cherché trop longtemps à faire perdre de vue l’explication divine des souffrances de cette vie, de l’inégalité des conditions du travail, de la peine. Eh bien maintenant, ayant écouté nos enseignements, il ne veut plus accepter ni cette négalité des conditions, ni le travail, ni la peine.
      Nous lui avons appris à ne plus attendre, à ne plus mériter sa part dans le bonheur céleste et il en résulte qu’il réclame le bonheur sur la terre.
      Et il veut être heureux à nos dépens, remarquez-le bien A la place de cette part des espérances du ciel que nous lui avons ôtée, il demande une part dans notre patrimoine, et la plus grosse !
      Oui, c’est ainsi que nous payons la rançon de son incrédulité.

      Qui donc défend l’ordre et la propriété dans nos campagnes ? Est-ce l’instituteur qui a été si longtemps caressé, choyé par les propriétaires, les bourgeois comme on dit aujourd’hui ? Non, il faut bien le dire, c’est le curé. […] »
      Vicomte Charles de Montalembert (qui fut aussi, jeune, proche de Hugo, mais sa mère recevait Lamartine…), chef du parti libéral-catholique, les ancêtres des démocrates-chrétiens, comme Bayrou quoi – lequel Bayrou, ministre de l’éducation, avait ses enfants au Lycée Privé Notre Dame de Bétharram : discours à l’Assemblée en 1850 pour faire adopter la Loi Falloux sur l’école libre….
      Mais bon, Montalembert, lui, avait beaucoup, beaucoup tardé avant de s’opposer à Napoléon le petit.

      1. “L’ordre et la propriété dans nos campagnes” sont désormais assurés par la gendarmerie et par les lois votées par le peuple français. L’idée de progrès, inventée par le christianisme, semble s’être retournée contre lui.

    2. right on that Jo Rions, sauf que – pire et mieux – pas même “l’excès d’idéal” (plaît aux nasmes) , “la plus meurtrière” déjà… “l’idéal” suffix comac. L’équivalence pptété = god : sure. Important(s), comme disait de Retz.

      Drôle de monde où Annie Lebrun y écrit… isn’t it ?

      vigne (“la plus grosse”) ron, Falloux.

    3. Ma citation plus haut est justement tirée des Miserables.

      J’avais été extrêmement surpris en lisant l’édition intégrale de cette oeuvre.
      Dans mon adolescence, comme tout le monde, j’avais lu l’édition expurgée qui, en fait, ne conserve que l’aspect scénario et escouille toute la dimension révolutionnaire.

      Car en terme de roman, avec les Raisins de la Colère, je n’ai jamais rien lu de plus profondément révolutionnaire que ça. Zola, à coté, c’est un “prolo-tour’ pour bourgeois humanistes.

      Bref, dans les Miserables, le plus désespérant , outre le fait qu’on aimerai jouir d’une mémoire colossale pour se rappeler de chaque citation géniale présente au moins une fois par page, c’est justement la description de la façon dont peut tenir indéfiniment un système socialement oppressif.
      En fait, déjà à cette époque ,Hugo décrivait une société dominée, tout en haut par des magnats ayant tout pouvoir et une richesse infinie. Pour que ce système horrible tienne, outre la repression d’état, il suffit que l’organisation offre un pouvoir exorbitant à chaque classe sur la classe juste en dessous. Ainsi de suite jusqu’au petit boutiquier, pauvre, certes, mais qui a tout pouvoir sur son ouvrier, qui lui même a finalement tout pouvoir sur sa femme et ses enfants.

  19. sur le sujet de l’extreme droite, il y a quelqu’un, un peu plus haut dans cette discussion, qui citait fabius disant “le FN pose les bonnes questions mais il donne les mauvaises réponses”
    ce point de vue ne semble pas partagé par la plupart des gens sur ce blog, et je ne sais pas à quelles “bonnes questions” pensait fabius; mais, tel que je l’entend, la question de l’identité culturelle française est une question importante. La réponse qui consiste à cracher sur tout ce qui est différent me fait gerber, mais la meilleure manière de la combattre serait peut-être de chercher les bonnes réponses à ces questions sensibles. Ca n’inspire personne?

      1. non, je ne vais pas aller sur minute ou le figaro, je préfère largement ce blog (j’en profite pour remercier tout ceux qui l’animent et l’enrichissent)
        visiblement je me suis mal fait comprendre….je ne m’intéresse pas à toute la merde que dit le FN et tous les courants qui s’en rapproche
        pour moi, si on parle de l’identité d’un peuple, on parle de son histoire et des peuples avec lesquelles il est liées, de ses “amis”
        et donc les “bonnes réponses” à la question de l’identité française consisteraient à davantage cultiver les liens avec nos “amis”, ceux avec qui on a une histoire commune, et à réfléchir à ce qu’on partage avec eux. Ceux à qui je pense, ce sont surtout les pays d’europe de l’ouest, évidemment, mais aussi toute l’afrique francophone
        je veux bien tenter ma chance sur minute avec ça, mais je ne suis pas convaincu que j’y trouverai beaucoup d’écho

        1. @ ugh

          Il s’agit alors de discuter de géopolitique, pas de culture. Posez le débat en ces termes peut-être intéressant, mais il me semble que le travail a été largement entamé il y a 60 ans avec l’Europe.

      2. à minuteman

        “Trop d’émigrés en France ?”

        Question stupide….

        Le FN est dans une logique de combat horizontal….les pauvres (surtout c’est un fait) “de souche” contre les pauvres “immigrés” (parfois depuis 3 générations)…cela fait le jeu de l’hydre.

        Passons au combat vertical…là, il y a un combat à mener…et à gagner.

        For the lulz : Missy Elliot – One Minute Man

        http://www.dailymotion.com/video/x28tr8_missy-elliot-one-minute-man_music

  20. je vais essayer d’être plus clair
    le discours du FN ne m’intéresse, donc, je ne peux pas vous en parler. Moi, j’ai voté mélenchon, et l’une des choses qui m’a particulièrement touché dans son discours, c’est le fait qu’il parle pas mal de renouer les liens avec les pays d’afrique (en particulier l’algérie), dans un esprit d’amitié et en assumant pleinement le carnage qu’a pu être la colonisation.
    Ca se limite pas à de la géopolitique, à des liens politiques et commerciaux. Il s’agit de mettre en avant les liens humains et culturels qui existent entre la france et l’afrique, à reconnaître l’histoire commune que l’on partage avec eux, et à la reconnaître avec honnêteté, évidemment

    1. Prisme franco-français : ces pays ont les yeux tournés ailleurs. La culture commune, c’est essentiellement la langue. La francophonie est une réalité vivante et partagée, je n’y vois pas matière à débat.
      Le discours de Mélenchon, c’est surtout celui d’une blessure d’enfance qui n’a jamais cicatrisé. De là à poser un débat sur “l’identité culturelle française”

      1. ben justement, j’ai été une fois en algérie (une semaine, c’est bien peu pour prétendre parler d’un pays), et j’ai eu le sentiment que les gens s’intéressent encore à la france. J’ai rencontré des gens qui avaient envie de parler de la france et de l’algérie, de politique, de religion, etc…sans chercher à éviter les sujets sensibles. Bon, ça se limite à une petite expérience, mais je voulais l’évoquer pour savoir ce qu’en pensent des gens qui connaissent mieux le maghreb
        je me fiche pas mal de l’enfance de mélenchon, mais j’ai le sentiment que la proximité culturelle avec le maghreb est beaucoup plus importante qu’avec la scandinavie, ou l’europe de l’est. Il s’agit pas seulement d’histoire, mais aussi de l’avenir, il se passe pas mal de chose là-bas, faudrait peut-être s’y intéresser

  21. désolé d’en rajouter encore une couche, mais pour répondre à ce que vous écrivez, j’ai plutôt le sentiment que ce sont les français qui regardent ailleurs, et qui se foutent pas mal de ce qui se passe à côté de chez eux ( surtout un peu plus au sud)
    le débat entre nos deux joyeux candidats est particulièrement éloquent: sur 3 h de débat, à peine 15 minutes sur la politique internationale, et tout ça pour ne parler que d’AQMI. Ca fait franchement pitié de voir que la france se regarde le nombril à ce point-là. Et ne me dites pas que c’est la faute du FN vu qu’il n’était pas là à ce débat

    1. Ben vous vous trompez à fond les manettes.”Ils” y étaient, gros comme un camion.
      Pour l’un, y’a pas foto, il ne pensait qu’à ça. Il espère encore.
      Pour Hollande ( plus bas que la mer ?) c’est moins sûr, je ne sais pas.
      La preuve qu’ils y pensaient tous du plus au moins, c’est le nombrilisme, obligé.

      C’est déja un truc à reprocher aux Bruns : obliger les autres à rester au ras du bitume. Ils sont sommaires et ils sont contagieux.
      Faudrait être exceptionnel pour s’en extirper, les deux ne sont que médiocres.
      C’est pourquoi les “idées” et ses “questions” à la marine brune il est inutile d’en discuter,
      trop d’honneur pour l’une, un risque inutile pour nous.

      Le discours de Mélenchon, “c’est surtout celui d’une blessure d’enfance…”


      Vous avez l’art de démolir en vous apitoyant un peu.
      Une phrase assassine, s’il en est. Un fait, une observation pour justifier cette
      flèche ? Une intuition ne fait pas le printemps.
      On ne confondra pas ‘en queue d’aronde’ et venimeux.
      Si je puis me permettre : freudisme café du commerce.

  22. Bonjour à tous

    Il y a une montée des extrêmes partout en Europe.

    Je viens de lire une analyse assez détaillée de l’évolution du marché de l’emploi aux US par John Mauldin ( site: B.I.) il y a en plus un tableau sur l’augmentation du chômage des -25 ans en Europe.

    Il serait peut être judicieux de se rappeler sans cesse que nous sommes, en Europe, face à un changement de civilisation – cf Serres et Morin- comme il n’y ne a pas eu beaucoup depuis le néolithique: c’est CA le problème!
    Les discours du FN ou des autres ne sont que des tentatives d’analyse de ce problème et des solutions selon eux à y apporter pour retourner à “comme avant”.
    Elles sont évidemment partielles, partiales et donc fausses. Car il faut sortir des cadres habituels de notre pensée: la solution qui émergera au niveau mondial, car la crise est mondiale, sera , parce que toutes les civilisations actuelles sont impliquées, imprégnées des différents cadres de pensée qui se sont élaborés ici et là au cours de l’évolution….

    Le vrai danger ce n’est pas le FN, ou un autre, c’est la situation générale qui pousse des gens vers eux ou de l’autre côté. Notre vieux monde qui s’est bâti sur notre supériorité matérielle aux dépens des autres pendant plusieurs siècles est en train de basculer…. Croire qu’on pourrait même seulement penser une solution franco française , à nos problèmes serait un signe de myopie narcissique extrême….Mais combien d’entre nous ont t-ils bien intégré que la perte de l’absolu induite par la théorie de la relativité générale s’applique aussi bien aux cadres mentaux?

    Pour ce qui en va des théories, je rappellerai le point de vue des scientifiques: une théorie ça ne sert qu’à faire des prédictions d’observations; tant qu’on observe des résultats prédits par une théorie, on la garde; le jour où on observe des faits qui ne cadrent pas avec une théorie, ou on la modifie ou on la jette!
    J’ai vu ici parfois mentionnés l’expression de “communisme réel” ! C’est , aujourd’hui, une absurdité du fait que toutes les tentatives d’instauration du communisme, tel que décrit dans les manuels , dans quelque culture que ce soit , ont toutes échoué! Parler de “communisme réel ” ( ou de “bon capitalisme”) signalerait donc chez l’employeur de ces formules une tendance à confondre la longueur d’avec la mesure de la longueur – la carte et le territoire en français courant-
    Et tous les régimes qui se sont revendiqués du communisme ont tous été encensés, de leurs débuts, jusqu’au delà du tolérable, par tous les meilleurs esprits reconnus comme spécialistes de la chose!
    Cette fâcheuse tendance est , hélas, devenue assez répandue. A long terme c’est même peut être plus dangereux pour l’humanité que n’importe quel groupuscule qui prospère sur ce terreau!
    Par ailleurs, il y a quelques peuples d’Amérique du Sud pour qui l’avenir est situé derrière et le passé devant -( car on ne voit pas l’avenir comme on ne voit pas derrière soi mais on voit le passé comme on voit devant soi ) Peu ton penser que classer l’humanité par latéralisation spatiale ( gauche /droite) soit le signe d’un très grand progrès de l’esprit par rapport à cet état premier?

    Cordialement

    1. “il y a quelques peuples d’Amérique du Sud pour qui l’avenir est situé derrière et le passé devant ”

      Ca alors! parfaite contre vérité!
      Ca vous plait le passé de l’Amérique du Sud depuis 50 ans?
      Au contraire, l’Amérique du Sud s’ouvre, enfin, sur l’avenir en reprenant le controle de la globalisation, interdisant les flux de capitaux trop dangereux, cherchant l’autonomie, reprenant le controle de leur pétrole (Nationalisation en Argentine ces jours derniers).
      Bientot pas un seul puit de pétrole sera sous controle USA/Europe…Exactement comme l’ a fait Poutine pour éviter le crash archi complet de la Russie…

      Non, c’est nous qui sommes aveugles, et qui avons notre passé devant et notre avenir derreire, par la cause du néolibéralisme qui finit par détruire son créateur:
      Le monstre de Frankeinstein!

  23. La première chose à faire, en politique comme en art de la guerre, me semble-t’il, est de savoir distinguer notre ennemi mortel de nos faux-alliés. Les uns et les autres demandent des traitements différents… Sinon quelle confusion !

  24. “11h00 La Guyane, comme la plupart des Dom-Tom, a voté dès hier. A Trou Poissons, les électeurs ont dû attendre qu’un serpent soit chassé avant de pouvoir glisser leur bulletin dans l’urne.” (libération)
    Le serpent Ouroboros ? 😉

      1. St Barth c’est comme Caiman…A moins d’un million par mois tu ne pas pas survivre…

  25. Pffh ! Z’êtes trop nombreux en France ! …Plus aucun de nos sites Belges d’infos ne fonctionnent normalement…;-)

      1. Oui Pierre-Yves, …..je veux juste dire que nos sites n’affichent plus que les résultats des élections Françaises…Et que je n’arrive même plus à savoir quel chien à été écrasé en Belgique ce matin ! …;-)

  26. Les premières semaines vont être déterminantes. Que voudra vraiment, et que pourra vraiment FH ?

    This looks important — German finance minister Wolfgang Schäuble appears to have offered an olive branch to François Hollande.

    Bloomberg has the details: The German government will allow a victorious Francois Hollande to “save face” while expecting him to uphold French commitments to Europe’s budget treaty, Finance Minister Wolfgang Schäuble said.

    Schaeuble’s comments are the clearest indication yet that Chancellor Angela Merkel’s government is preparing for a Hollande victory at France’s presidential election May 6 after publicly backing Nicolas Sarkozy to win a second term. Earlier today, the German government said that diplomatic contact had been made with the Hollande camp.

    “We’ve told Mister Hollande that the fiscal pact has been signed and that Europe works along the principle of pacta sunt servanda,” meaning agreements must be kept, Schaeuble said in a speech in the western German city of Cologne today.

    “I’ve said that everybody who gets freshly elected into office must be able to save face,” Schaeuble said. “So we will discuss this with Hollande in a very friendly way. But we won’t change our principles.”
    http://www.guardian.co.uk/business/2012/may/04/eurozone-crisis-elections-greece-france

Les commentaires sont fermés.