LE TEMPS QU’IL FAIT, LE 8 JUIN 2012

Pourquoi sont-ils là les bras croisés ?
La construction du radeau par les uns…
(paradis fiscaux et Cie)
… la construction d’un monde nouveau par les autres

Ray Bradbury (1920-2012)

Lettre de Karl Marx à J.-B. Schweitzer, le 24 janvier 1865
Euro : dernier verre au bar du “Titanic”, par Alain Frachon

Sur YouTube, c’est ici.

Partager :

279 réflexions sur « LE TEMPS QU’IL FAIT, LE 8 JUIN 2012 »

  1. De Jorion à Berruyer ,via Lordon,Leclerc(ci-inclus) ,j’en arrive ,passant par L.I.E.S.I (Si si ,tout n’est pas fumerie(s) ….) à mon sempiternel et vivifiant point de Départ-Arrivée : La Bible!!!
    “…Bien fol celui qui place sa confiance en l’Homme…”
    “…Que peut me faire,à moi,un Homme… ? ”
    Croyants et non croyants : et Paul Jorion ne peut–pourtant il “est fort”– me contredire =
    Trous noirs,nano-machins,Quant,De Broglie (trop peu cité) et tutti quanti… Qu’est-ce donc tout cela ?
    In fine ,comme révèle Rostand : Pourquoi ???
    Là est LA question .
    Quel Sens ?

  2. UBS aurait perdu 350 millions avec Facebook

    Mis à jour le 08.06.2012 7 Le Journal de Genève

    UBS aurait perdu jusqu’à 350 millions de dollars à cause des problèmes rencontrés lors de l’introduction en Bourse de Facebook le 18 mai, affirme la chaîne financière CNBC, citant des sources proches du dossier.

    La grande banque aurait perdu beaucoup lors de l’introduction en Bourse de Facebook. La chaîne CNB affirme que la perte se monterait à 350 millions de dollars. La banque n’a pas souhaité commenter ces informations.

    C’est presque dix fois plus que ce que le Nasdaq a mis de côté pour dédommager les investisseurs: la plate-forme boursière où est cotée l’action de Facebook a annoncé mercredi qu’elle créait un fonds d’indemnisation de 40 millions de dollars pour indemniser les investisseurs qui auraient perdu de l’argent à la suite des problèmes techniques rencontrés pendant le lancement de l’action Facebook.

    Le Nasdaq s’était retrouvé face à des volumes d’ordres boursiers très élevés qu’il s’est retrouvé incapable de traiter, ce qui a entraîné d’importants retards dans leur traitement, et par des pertes parfois lourdes pour certains investisseurs.

    D’après CNBC, UBS étudie des poursuites contre le Nasdaq pour obtenir dédommagement de ses pertes.

    (…)

    1. Dans la série : “C’est trop facile.”

      On perd ? on réclame un dédommagement au croupier.
      Logique.

      1. Si j’ose, Piot,r une correction :
        Leur grand casino , c’est le libéralisme.
        On ne se fait pas interdire de libéralisme, on le détruit.
        Ou du moins, on fait en sorte que son influence soit quasi nulle
        en “déflatant” la finance à sa partie utile.
        Paul dit que 80% est inutile.

  3. Pourquoi sont-ils là les bras croisés ?

    Peut être que, devenus fous par ce problème d’argent virtuel, de dette virtuelle, de démocratie virtuelle, ils adoptent dés à présent la posture d’une camisole virtuelle !!??

  4. Heureusement que le ton des critiques sur se blog est plus courtois poli et mesuré que celui de Marx vis-à-vis de Proudhon. Marx ne passerait sans doute pas le filtre du modérateur.

    1. Lapsus ?

      Vouliez-vous dire malheureursement plutôt que heureusement ?

      P.S. Nous sommes quelques-uns à passer le filtre du modérateur. Il suffit d’être de bonne foi.

  5. Un peu de concret, je reviens du marché, celui où l’on achète à manger:

    1 kilo de cerises 10€

    1 kilo d’abricot 8€

    Ce qui fait en francs:
    65,60 F pour les cerises
    52,48 F pour les abricots.

    Je n’ai pas souvenir avoir jamais payé aussi cher en francs. Encore s’il étaient bons, mais ce n’est pas toujours le cas: pas assez mûrs, pas de goût.

    1. Un ou deux conseils.

      Bouffez comme les américains, changez de marché, ou faites la Révolution, et d’abord en vous, en ne mangeant pas d’abricots ni de cerises cueillis par d’autres.

      Et puis un scoop : le marché où l’on achète à manger, c’est le cousin germain de l’autre…

      1. ou faites la Révolution, et d’abord en vous

        Ben, c’est simple je n’ai acheté ni cerises, ni abricots…
        Car il y en a qui se remplissent les poches entre le producteur et le consommateur.
        Là aussi, il faudrait un peu plus réguler le marché: produire moins et de meilleure qualité, tout en payant mieux le producteur.
        Ne manger que de la bouffe industrielle comme les américains, pour peser trois quintaux, si on peut éviter ce n’est pas plus mal.
        Quant à ramasser ses propres fruits encore faut-il avoir accès aux arbres.
        Quoique l’on fasse il me semble impossible de vivre en autarcie, on aura toujours besoin du marché comme lieu d’échange. Mais encore faut-il que les termes de l’échange soient justes.
        Aussi bien dans le marché où l’on s’achète à manger, que dans les marchés des capitaux.

      2. Quant à ramasser ses propres fruits, encore faut-il avoir accès aux arbres.

        Si vous êtes prêts pour la Révolution, n’oubliez pas de collectiviser les ressources !

      3. Quoique l’on fasse il me semble impossible de vivre en autarcie, on aura toujours besoin du marché comme lieu d’échange. Mais encore faut-il que les termes de l’échange soient justes.

        C’est évident qu’il ne sera plus possible de vivre en totale autarcie.
        Au fond, est-ce souhaitable?
        Mais il serait souhaitable que le citoyen ou ensemble de citoyen se réaproprie les termes de l’échange.
        Nous savons tous où cela mène lorsqu’on laisse toutes les décisions aux marchands.

    2. Il est bien loin le temps des cerises… Ça s’achète les cerises ?
      Étude 2007 sur 4500 foyers français : prix moyen au kilo des fruits achetés en 2001 (avant l’€), 1,76€ ; en 2006 : 1,86€… Plus de pommes et moins de cerises peut-être mais inflation ?
      http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=4&ved=0CDkQFjAD&url=http%3A%2F%2Fwww.rungisinternational.com%2Fdocuments%2Ffr%2Fentretiens%2Fseptembre2007%2Fprix%2520des%2520produits%2520frais-SOFRES.pdf&ei=tk_TT5rGF8yFhQfi8czvAw&usg=AFQjCNF86xk8bY7tjl4ImU3CfQ0u5QAghA
      2001 cerise France 26mm vrac(1 kg) : 4,86€
      2006 “” “” : 5€
      http://www.journaldunet.com/economie/enquete/hausse-prix-produits-frais/24-tableau-fruits-legumes.shtml
      Acheter des cerises… très rigolo, merci.

    3. Dans ma B.A.D. (quart nord-est de la France), je dispose de quelques fruitiers. Or, cette année, en raison des conditions climatiques très chaotiques (et cahotiques aussi : hiver trop chaud suivi d’une longue période de froid intense, puis temps chaud et in fine gel tardif et brutal qui a tué les promesses des fleurs écloses), le cerisier, le quetschier, le mirabellier n’ont rien donné. Les pommiers semblent en bonne voie, mais j’observe avec inquiétude mon immense noyer, avec le pressentiment qu’il ne produira rien cette année. Une amie qui vit en Alsace où le climat est plus agréable me signale que c’est pareil chez elle. Je suppose que le prix des cerises, qui répond aux lois de l’offre et de la demande, et qui, de surcroît, sont un produit saisonnier, fragile, varie en fonction de la production. Ce qui est rare est cher, ce qui est surabondant voit ses cours s’effondrer (voir par exemple les crises que le Brésil a connues en relation avec la production de café – à une certaine époque, il servait de combustible dans les locomotives à vapeur). Pour revenir au prix des cerises, on peut se demander s’il s’agit d’un bon indicateur quant à la variation du coût de la vie depuis l’introduction de l’euro. En revanche, le vrai problème concerne la production des denrées alimentaires qui devient de plus en plus soumise aux aléas climatiques – cette année cela nous concerne directement :
      http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2012/04/18/cultures-detruites-par-le-froid-l-est-tres-touche

      1. Pareil malheureusement dans mon jardin (5 fruitiers en tout). Curieusement les griottes n’ont pas subi le sort funeste des cerises. Comme les lecteurs du Blog de Paul Jorion ont réponse à tout, l’explication ne saurait tarder…

      2. pour la première fois cette année mon cerisier en donne par kilos (je suis en Provence) et mon jardin n’a jamais été aussi beau…pourvu que ça dure!
        je les mangerai en pensant à vous:)

      3. Décalage de date de floraison favorable pour les griottes possiblement et pas de coulure.
        2,99€ les cerises espagnoles au lidl par ici…

  6. Je vois que tout le monde s’éclate,

    J’écris pourtant des choses très graves des fois,

    Qui viennent un peu comme ça me dire sur le moment,

    Et de plus en plus en décalage avec les gens de mon temps,

    LES GRANDS QUI NE COMPRENNENT PAS, ET LES PETITS QUI COMPRENNENT, par Asami Sato

    Hélas le sujet du jour ne s’y prète pas trop dans le temps qu’il fait,

    Comme c’est bien dommage je trouve tout va tant de travers,

    Tant de gens qui écrivent pourtant de très belles choses,

    Mais tant aussi de trop longs commentaires savants,

    Comment pourrais-je alors aujourd’hui et ainsi,

    Leur faire entendre des choses plus frugales et douces,

    Et qui ne veulent peut-être pas vraiment saisir ce jour là,

    Je reviendrai alors un autre jour vous parler d’autres choses,

    Peut-être qu’ils seront alors plus disposés à écouter avec le genou,

    Oui il y a vraiment beaucoup trop de monde aujourd’hui sur le fil du jour,

    Pourtant je vous assure j’avais bien des choses très courtes à pondre,

    Et puis je ne peux pas non plus toujours faire le prophète,

    Qui plus est avec un Grec de quoi j’aurais l’air alors ?

    Mais bon comme tout le monde préfère s’éclater,

    Je reviendrai alors un autre jour les voir,

    Mais pas aujourd’hui trop fatigué,

    Demain peut-être qui sait,

    Ou alors la semaine prochaine,

    Mieux encore le mois prochain trop grave je suis,

    Hum je vous assure j’avais bien écrit un petit truc très court,

    Mais bon comme je suis bien doux et bien peu tolérant,

    Je pense que cela ne serait pas mieux aujourd’hui,

    Que je devrais transmette la chose qui sort,

    Je vais donc les laisser s’éclater un peu plus,

    Comme ça demain j’aurais meilleur audience attentive,

    Oui y a vraiment beaucoup trop encore de Grecs aujourd’hui,

    Alors promis un autre jour je reviendrais vous dire plus longue chose,

    Preuve donc irréfutable que le prophète n’a pas plus existé,

    Comme je suis en réalité bien trop spartiate,

    Preuve qu’il est bien coureur de chèvres,

    Preuve irréfutable qu’il est bien monothéiste,

    Preuve irréfutable qu’il est un petit peu chiant,

    Où alors très dégoulinant où je ne sais quoi,

    Preuve encore qu’il est bien grave pour la cité,

    Pourquoi par exemple mon Dieu on parle souvent en préférentiel,

    Des grandes cités Grecs d’hier et jamais des petits lieux-dits du jour,

    Pourquoi ceux qui n’aiment pas le livre n’en saisissent-ils pas toutes les nuances,

    Hum j’aurais aimé par exemple lire un peu plus de choses plus gratinées sur l’écriture,

    Je reste donc sincèrement et très franchement sur ma faim aujourd’hui chez les Grecs,

    Pour par exemple n’avancent-ils pas plus de choses prouvantes contre le livre,

    Oui Paul je trouve qu’il y a encore aujourd’hui un très grand relachement,

    Pourquoi sont-ils tous là les bras croisés à se regarder entre-eux ?

    Pourquoi ça vient encore, je ne peux pas non plus tout le temps ?

    Mais comment je vais faire si je ne peux même pas …

    1. @Jérémie

      ///Comment pourrais-je alors aujourd’hui et ainsi,
      Leur faire entendre des choses plus frugales et douces,///

      Dans Arles, où sont les Alyscamps
      Quand l’ombre est rouge, sous les roses,
      Et clair le temps,
      Prends garde à la douceur des choses,
      Lorsque tu sens battre sans cause
      Ton coeur trop lourd,
      Et que se taisent les colombes:
      Parle tout bas si c’est d’amour,
      Au bord des tombes.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul-Jean_Toulet

  7. vous parlez du nazisme… si les masses se sont jetées dans les bras du nazisme c’est aussi à cause d’une “formidable” propagande rondement menée et d’une terrible efficacité.

  8. Bonjour,

    Pour les radeaux je ne vois pas tres bien à quoi cela peut servir. Ouvrir ses comptes à l’étranger (ile maurice par exemple) n’empechera pas de tout perdre si le systeme financier mondial s’écroule…
    a la rigueur un peu d’or peut servir (et encore l’or ne se mange pas : à la chute de l’urss, c’est le troc utile qui marchait bien).
    Ou alors ils vivent dans l’illusion qu’ils auront un radeau.

    Pour l’identité à tobago…cela va être délicat, puisque le travail de la majorité se trouve dans les pays européens loin des paradis fiscaux : il y a donc pas la possibilité d’être hors systeme par ce biais.

    Pour le reste, très intéressant comme d’habitude et je suis en phase avec vos analyses.

    Cdt

Les commentaires sont fermés.