L’ESPAGNE DANS LA ZONE DES TEMPÊTES

The English version of this post can be found here.

Le taux à 10 ans sur la dette espagnole vient d’atteindre un plus haut historique. Le 25 novembre de l’année dernière, ce taux avait battu un record pour atteindre 6,72%. Hier en début de matinée, alors que les marchés européens étaient extatiques à la nouvelle d’une aide de 100 milliards d’euros aux banques espagnoles par le truchement de l’État espagnol, le taux avait plongé pour retomber à 6,02%. Il vient d’atteindre 6,809% (16h27 à Paris).

Le danger bien entendu de ce type de progression, est qu’une hausse du taux génère un feedback (rétroaction) positif : la hausse reflète le sentiment d’une détérioration du risque de crédit (le risque de non-remboursement de la dette et de non-versement des intérêts promis), détérioration qui fera que le marché des capitaux exigera que la composante « prime de risque » du taux soit plus élevée. Mais un taux plus élevé augmente la difficulté pour l’État de remplir les devoirs de sa dette (rembourser les sommes empruntées et verser les intérêts promis), ce qui fait croître le risque de crédit qu’il présente pour ceux qui lui prêtent… ce qui encouragera ceux-ci à exiger que la composante « prime de risque » du taux soit plus élevée, etc.

Il existe un seuil au-delà duquel l’effet de renforcement devient irréversible. L’Espagne vient, malheureusement pour elle, d’entrer dans ces eaux-là.

0Shares

102 réflexions sur « L’ESPAGNE DANS LA ZONE DES TEMPÊTES »

    1. Au risque de me répéter
      (mais j’ai la caution de Bergson – excusez du peu…
      http://www.fabula.org/actualites/le-comique-de-repetition-humoresques-ndeg26_12920.php)

      le tube de l’été sera bien
      http://www.youtube.com/watch?v=RosJptqJuvo

      à noter qu’il n’y a pas que l’Espagne, l’Italie suit la même pente
      http://www3.lastampa.it/economia/sezioni/articolo/lstp/457950/

      http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202112460901-apres-l-espagne-l-italie-defiee-par-les-marches-332963.php

      Mais où donc est passée la morgue espagnole…
      http://www.youtube.com/watch?v=IVhe1AzbBJI
      (Pour ceux qui ne connaissent pas, regardez jusqu’au bout !)

      Quant à un été chaud, ici c’est plutôt le déluge et ça donne envie de construire une arche…

      Je ne sais pourquoi me revient en mémoire cette chanson prophétique où soudain apparaît un nuage noir

      http://www.dailymotion.com/video/x4da8r_nino-ferrer-le-sud_music

  1. BMW cartonne puis — (un quart d’heure avant ce communiqué de l’AFP / 12 juin 2012 16h20 : Fitch dégrade 18 autres banques après BBVA et Santander
    MADRID – L’agence d’évaluation financière Fitch a dégradé mardi 18 banques espagnoles, après l’abaissement la veille des deux plus grandes, Santander et BBVA, et de la note de l’Espagne la semaine dernière de trois crans, à BBB. Cette décision a été prise en raison de portefeuilles de crédits de certaines banques qui pourraient encore se dégrader, précise l’agence dans un communiqué. ») — le Dax décroche dur. Un effort encore, ayons tous des BM’

  2. Spanish Bond Yields Hit 2012 Highs As Merkel Dismisses Eurobonds.

    Merkel remet un peu d’huile sur le feu…

    http://www.zerohedge.com/news/spanish-bond-yields-hit-2012-highs-merkel-dismisses-eurobonds

    Je me demandais si les déclarations de Lagarde( 2x),demandant aux Grecs de payer leurs impôts, n’étaient pas en fait volontaires et faussement maladroites afin de les insulter et de les pousser à voter pour le parti proche du FDG(syriza)?
    Idem pour le prêt aux banques Espagnoles ‘sans conditions d’austérité'(une provoc et un argument électoral de plus pour ce parti Grec…) et enfin Merkel qui en remet une couche avec son Nein aux eurobonds etc….

    On voudrait que les Grecs votent dimanche pour syriza que l’on ne s’y prendrait pas autrement non?
    Je crois qu’ils veulent expulser la Grèce de la zone Euro mais sans avoir le mauvais rôle.
    A l’approche du scrutin les traders se mettent à l’abri.
    A suivre.

      1. Exact. Ils ne veulent pas non plus exproprier toutes les banques…
        ni mettent en cause un appareil d’Etat au service du capital.
        Les Grecs devront agir, avec ou sans la direction de Syriza, ou se coucher.

    1. Fantasmagories… Dissy, si ça veut encore dire quelque chose pour vous, rappelez moi le taux de chômage espagnol, svp…

      1. Quel rapport ?
        La supposition de Dissy n’est pas si délirante que ça. La sortie de la Grèce est devenue une véritable hypothèse de travail, ça a été dit et répété.
        La maladresse de Lagarde, moi non plus je n’y crois pas. Elle n’avait pas besoin de la ramener, à deux reprises de surcroît. Si elle l’a fait, ce n’était pas sans raison.
        Alors, celle là ou une autre…

      2. Jason, quel rapport ?

        idem pour le prêt aux banques Espagnoles ‘sans conditions d’austérité’ (une provoc et un argument électoral de plus pour ce parti Grec…)

        Vous voyez pas le rapport ? Los indignados le voient bien eux.

    2. Bizarre, dissy, j’ai un peu la même impression. Mais je ne suis même pas certain que tout cela soit volontaire, calculé, machiavélique. On dirait plutôt que ça sent le roussi au point que Christine Lagarde fait (inconsciemment ?) le jeu de Siryza.

  3. La maison commune Europe brûle. Nous assistons en spectateurs médusés à cet incendie.

    Médusés , car les pompiers envoyés pour éteindre le feu, sont ceux là-même qui ont mis le feu à la maison.

    La caserne des pompiers est aux mains des pyromanes…

      1. Du réchauffé! fatigue?

        La « révolution par les urnes » à laquelle je crois ne sera pas un
        oxymore si nous le voulons.
        Je l’espère fortement; j’y crois, modérément mais plus
        que sans les urnes, une garantie de bain de sang.
        Avec, – pacifiquement-, ou sans, -avec violences- est secondaire
        à côté de la reconstitution d’une oligarchie.

      2. Il est en revanche attesté et amplement documenté que les vieilles lunes de l’historicisme sont elles caduques. Vous êtes un pithécanthrope de la pensée, mon vieux Charles, c’est même pathétique de vous voir margouiller à ce point dans la fange de vos croyances. Rien ne vous interdit d’ouvrir des livres, d’essayer de penser un peu avec le peu de neurones que l’aveuglement doctrinaires vous aura laissé. Je livre à votre méditation un résultat de la scolastique, vous voyez, ce n’est pas très récent : ex falso sequitr quodlibet : je traduis, parce que travailler un peu ce n’est pas le fort des gens que j’ai fréquenté à la ligue : du faux s’ensuit ce qu’on veut : autant dire : la dialectique ,c’est du blabla. On espère Grouchy (la

      3. @ Marlowe
        Ce magnifique tableau est le Radeau de la Méluse…
        @ Daniel
        J’attends depuis 45 que je suis engagé dans les luttes sociales et politiques,
        sur plusieurs continents, de voir un exemple
        où une classe dominante remet son pouvoir devant les urnes.

        Il n’y en a pas, car justement l’Etat, qui lui coûte si cher,
        n’est pas fait pour jouer des opérettes.

        Par contre, défendre une révolution contre un nouvelle classe dominante,
        là on sera tous d’accord, toujours contre le 1 %,
        c’est le deuxiième enjeu de la nécessaire révolution de civilisation.

  4. « Au-delà des différences d’acronymes c’est la «séniorité» de la dette émise par le MES qui inquiète les investisseurs: «En cas de restructuration de la dette espagnole, cela signifie que la dette du MES sera remboursée en priorité avant la dette achetée par les investisseurs privés, ce qui n’est pas le cas pour le FESF», dont la dette ne bénéficie pas de ce statut, explique Thibault Mercier, économiste chez BNP Paribas. «Et cette incertitude a un coût qui se traduit par un renchérissement de la prime de risque pour la dette de marché», poursuit-il. »
    http://www.20minutes.fr/economie/951765-espagne-pourquoi-plan-aide-banques-rassure-marches

    1. Bonpèredefamille : « C’est effroyable ! Le risque de restructuration de la dette espagnole augmente !! »

      Captain-capitaliste : « Augmentons les primes de risque, puisque le risque augmente ! »

      Bonpèredefamille : « Mais si nous augmentons la voilure, captain, le risque que la tempête nous drosse sur les récifs augmente !! »

      Captain-capitaliste : « C’est le risque, Bonpèredefamille ! C’est la vie ! Ou la mort ! Prenons de la vitesse, pour que les vents nous sortent de là !! »

      Anonyme : « les primes, c’étaient pas fait justement pour s’assurer contre le risque de restructuration ? Où sont passées ces primes ? »

      Captain-capitaliste : « Bonpèredefamille, jetez-le à l’eau, il freine la manoeuvre ! Il en va de votre vie ! »

      « Plouf ! » [entend-on dans le vacarme de la tempête]

      S’ensuit un épouvantable craquement. Et le vent qui hurle.

  5. Cela va bientôt faire 4 ans que j’ai affirmé à des amis espagnols, sans être compris, que le temps de l’euro était fini et que viendrait un jour où cela se verrait.
    Il est vrai que j’allais régulièrement à Barcelone (pour le travail) à cette époque, et que j’avais fait quelques voyages dans le Sud et l’Ouest du pays, et aussi deux îles des Canaries où j’avais vu la crise matérialisée.
    Cest peu de temps après que j’ai découvert le livre La Crise.

    1. Strictement la même situation, 8 ans en Espagne, retour en 2006 avec le sentiment de partir juste à temps.
      Je me rappelle de la route du retour  » se vende », tout le long. Dès 2006.

    1. Non, les russes ont déjà donné, bien obligés…, là c’est niet.
      « Pas d’autres solutions
      Chypre n’a en réalité pas d’autres solutions que l’appel à l’aide à l’Europe. Les marchés financiers lui sont fermés : les obligations chypriote s’échangent actuellement avec un taux de 15 %. L’an passé, Moscou avait accordé un prêt de 2,5 milliards d’euros à des conditions avantageuses, compte tenu de l’importance de la place chypriote pour l’argent russe et les investissements vers la Russie. Mais aujourd’hui, plus question mettre la main à la poche. Selon le Cyprus Mail, le quotidien anglophone de l’île, Nicosie négocierait séparément avec un autre pays tiers, sans doute la Chine. Mais cette aide ne servirait selon le quotidien, qu’à assurer à Chypre d’être en meilleur position pour négocier sa demande d’aide européenne.
      Conditions
      La grande crainte de Nicosie est en effet que l’UE réclame en échange de son aide une modification de sa politique fiscale qui est une des plus avantageuses d’Europe et qu assure la prospérité du pays. Vassos Shialy s’est dit « optimiste » sur les conditions qu seront imposées. Mais les négociations durent, ce qui prouve que, malgré l’urgence de la situation, un accord est difficile à trouver. Cinquième pays à réclamer l’aide européenne, Chypre arrivera de toutes façons affaiblie au 1er juillet, date à laquelle le pays prendra la présidence de l’UE… »

      http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20120612trib000703419/chypre-condamnee-a-appeler-a-l-aide-europeenne.html

      1. Pas sûr que les Commis de Bruxelles exigent la fin du dumping fiscal.
        Ils ne l’ont pas exigé de l’Irlande (12,5 % d’IS).
        Ils ont encouragé au contraire ce dumping,
        qui en 15 ans a fait tomber le taux moyen européen de l’IS à 25%,
        Ce dumping a contribué à creuser les déficits, mais il a bénéficié aux profits
        et élargit pour les bénéficiaires le marché juteux de la dette publique…

        Jusqu’à ce que nous décidions de répudier cette dette
        et mettre un terme à l’économie de profit.

  6. Esta vez, Europa está de verdad al borde del precipicio.
    Copié sans vergogne dans El Pais.
    Cette fois , l’Europe est bien au bord du précipice .
    A moins que…
    Vous me direz ,il y a des limites à l’inventivité en matière de rafistolage.

  7. La question du naïf de service : comment fait-on pour expulser un pays de la zone euro alors qu’on nous rabâche depuis des mois que les traités n’en permettent pas la sortie ?

    1. Comment fait on pour se séparer du second de cordée quand trois ou quatre alpinistes sont en dessous ?

      1. @ meson

        on ne coupe pas la corde en alpinisme. L’esprit de cordée, c’est la confiance qu’on donne à son compagnon, et sa confiance qu’on reçoit en retour. Lire à ce sujet « la grande tragédie du pilier central » sous la plume de Walter Bonatti, tragique et belle histoire de fraternité sur le pilier central du freney.

        Tiens, une exception : le même Bonatti avait été abandonné par ses compagnons de cordée sur les pentes du K2, pour de sombres histoires de gloire nationale (c’était l’époque où les expéditions himalayennes représentaient des nations : la Couronne britannique à l’Everest, Herzog à l’Annapurna, les Italiens au K2). Quand les considérations de gloire nationale prennent le pas sur la fraternité, les résultats sont rarement beaux à contempler.

      2. le premier coupe la corde
        les autres tombent
        soulagé il continue mais n’est plus assuré
        à la première glissade personne lui vient en aide
        et il a le temps de méditer a tout cela lors de sa chute

  8. Vous exagérez, tout de même…
    L’Espagne, ce n’est pas la Grèce.
    Ca n’a rien à voir.
    Tout ça c’est du populisme, Monsieur Jorion.
    Le gros de la crise est derrière nous.
    Les banques françaises sont solides.

    Etc.

  9. Quelque part en France, dans une école primaire, cours d’économie en CM2….séance d’interrogations, le maître, un certain FL surnommé 2° DB par les potaches, on se demande pourquoi, cherche du regard la victime expiatoire….
    – élève Groucho! au tableau pour répondre à quelques questions d’actualité!
    le cancre se ramène, l’air abattu…
    – première question: à quel taux d’intérêt emprunte l’Espagne en ce moment ?
    – heu, à un peu moins de 7%, Maître…
    -bonne réponse! et quel taux de croissance faudra t-il à l’Espagne pour ne pas être submergée par le remboursement du capital et des intérêts ?
    – heu, à peu près la même chose, de l’ordre de 7%, mon vénéré maître…
    – élève Groucho, croyez vous que ce taux de croissance puisse être atteint par l’Espagne ?
    – heuuu, ben à part rejouer l’épisode des conquistatores, je ne vois pas mon cher maître…
    – et donc ?
    – Là, je tire un joker et vous demande de vous rapprocher de la délicieuse prof d’espagnol qui se fera une joie de vous traduire « bras d’honneur » dans la langue de Cervantes…(rires dans la classe..)
    bon; je vais me faire sans doute « modérer »…

      1. Je viens de voir passer un tweet de valérie Trierweiler.
        Je vous le retranscris:
         » Courage à Paul Jorion qui n’a pas démérité, qui se bat aux côtés des blogueurs depuis dans d’années dans un engagement désinteressé… »
        Sympa, non?

      2. Le 28 octobre de l’année dernière, j’ai intitulé un billet du nom d’une nouvelle d’Edgar Poe : Le démon de la perversité. J’écrivais ceci :

        Qu’est-ce qui pousse un individu à réduire en poussière, et d’intention délibérée, le capital de confiance investi en lui ? Edgar Allan Poe lui a donné un nom : « The Imp of the Perverse », que son traducteur Baudelaire, rendit en « démon de la perversité ».

        Poe :

        … sous son influence, nous agissons par la raison que nous ne le devrions pas.

        Or, la personne à propos de qui je posais la question à l’époque est l’alter ego de celle à propos de qui la même question se pose aujourd’hui. D’où une interrogation : est-ce contagieux ?

      3. Il y a quelques jours, sur ce blog, j’ai href= »href= »http://www.pauljorion.com/blog/?p=37957#comment-330069″ »>suggéré à Valérie Trierweiler de faire de la politique.
        Au vu du résultat, je crois que j’aurais mieux fait de m’abstenir 😉

    1. « bras d’honneur » passe une modération particulièrement laxiste au grand étonnement de Marx
      Tout fout le camp.
      Par dessus le marché ,si j’ose dire, le professeur Jorion lui colle un 10.
      Chouchou!

      1. Oups! Désolé d’interrompre une fois de plus nos programme mais l’information n’attend pas. Un nouveau tweet vient de tomber sur nos télescripteurs, d’un certain François.H:
         » Valérie, rentre immédiatement à la maison! Si tu reviens, j’arrête tout! »
        Bigre!

    2. Déficit budgétaire espagnol 16 mds/an soit 6 % du PIB 2011. S’ils ne peuvent plus emprunter sur les marchés ? Austérité + financement par le MES. La variable d’ajustement sera le peuple comme d’habitude. Quel est le problème ? La dette ? Dans l’histoire des dettes y a t-il eu des précédents ? Oh que oui…

  10. Il existe un seuil au delà duquel l’intervention européenne devient irréversible. L’Espagne vient, presque heureusement pour elle, d’entrer dans ces eaux-là.

    Et si la grande Espagne arrive à forcer la main à l’Europe, la Grèce en bénéficiera ; elle est si petite par rapport à l’Espagne.

  11. Cool monsieur Jorion cool !!!,

    Le 25 novembre 2011 le 10 espagnol quotait au plus haut à 6.729 et 6.703 le 30 mai 2012 avec respectivement un euro dollar qui clôturait (Globex CME) à 1.3266 et 1.2391 . Et pensez-vous que l’immobilier espagnol en six mois a changé en mieux ou en pire ? L’italie va mieux ou moins bien mieux au niveau macro économique, on la désigne comme prochaine proie ? Mais n’oubliez pas que c’est le seul pays du G20 à avoir son déficit annuel proche de 0 voir positif !!!! alors que l’Allemagne arrivera péniblement à 3.5 % et la France , reine de la maspérisation arrivera péniblement à 5.3 % en se faisant passer pour un bon élève ! Vous voulez parler de l’endettement par rapport au PNB ? Allez voir le Japon! La seule chose qui est vraiment étonnante dans cette pièce de théâtre c’est le pouvoir de manipulation aussi bien des marchés que des médias.

    Donc laissez moi rire avec cette pression sur l’euro donc sur les taux, il n’y a jamais eu tant de manipulation sur l’euro et bien malin d’en évaluer sa valeur réelle.

    Relisez des articles d’il y a six mois ou un an c’est le même cinéma, personne ne tombera en faillite même pas le Zimbabwe !!!! ces fluctuations rapportent plus de fric qu’un marché totalement baissier ou haussier . Même à la bourse de Chicago sue les 20 dernières années, les maximums de fluctuations* de certains produits ont fortements augmenté et même supprimés !!!! ( Euro/Dollar par rapport dollar/mark), alors qu’avec un marché aussi volatile, celà devraît être le contraire
    * fluctuation maximum avant suspension du cour
    Lisez ceci et je pense qu’un grand pas aura été fait sur la compréhension de ce qu’il se passe actuellement.

    http://finance.wharton.upenn.edu/~rlwctr/papers/9013.PDF

    Sans passer du coq à l’ane, regardez l’or comme tout le monde s’excite avec leur or à US$ 2.000 ou plus l’once, mais 31/08/1976 de 104 à 850 US$/once le 31/01/1980, donc multiplié par huit en 3,5 ans,et ensuite entre 250 et 500 jusqu’en 2006 et de 500 (2006) jusqu’à 1800 en 2011 ( 4,5 fois en 5 ans et encore gràce aux économies émergeantes, sans elles l’or serait revenu à 500 US$,voir moins. Un peu de bon sens croyez-vous que structurellement ( pas conjoncturellement) l’économie est meilleure maintenant ou en 1976 ?

    1. @Trend

      L’italie va mieux ou moins bien mieux au niveau macro économique, on la désigne comme prochaine proie ? Mais n’oubliez pas que c’est le seul pays du G20 à avoir son déficit annuel proche de 0 voir positif !!!

      Euhh, c’était pas près de 4% du pib le déficit rital en 2011 ? Et 1% le teuton ?
      Et c’est sûr qu’un endettement à 120% du pib, ça pèse au moins 4% du pib dans le budget. Et même de plus en plus, même en raccourcissant les maturités…

      1. Le zéro% du PIB pour l’Italie, c’est pour le déficit structurel (hors servie de la dette publique)

      2. Le « déficit structurel » timiota ? Quand comme l’Italie on paye 4,5% du pib en intérêts chaque année (plus de 70 milliards), qu’on est plus qu’au seuil de l’effet boule de neige sur sa dette, que ses banques croquent 30% du Ltro, le « déficit structurel zéro » ou « l’équilibre primaire »…

      3. Juste je me suis planté, dans les années.

        Sources Eurostat(20010&2011) Barron’s (2012) ( les moins traffiqués) 2010 : – 4.6%; 2011- 3.9 % et pour 2012: +0.6 %

  12. Le yield espagnol a bien grimpé (6,83% bloomberg), mais l’italien suit pas loin (+0.22 à 6,25%) et le français prend +0,16 à 2,72%…
    Les marchés frétillent d’aise en attendant les facilités de Bernanke le 20 juin.

  13. Encore une fois, même à 6,8 %, ce qui m’étonne c’est que l’Espagne trouve encore preneur !
    Si j’emprunte sur 5 ans à ma banque, je vais grosso modo payer ce taux. Je suis aussi risqué que l’Espagne ? C’est vexant…
    Connait-on le volume des CDS adossés à la dette Espagnole ? Leur taux ? Combien sont à nu ?

    1. Oui, combien ??
      Pour la Grèce, c’était pas grand chose me semble t-il, ~10 milliards d’euros ?
      Et puis je croyais que c’était fini le coup des CDS, que l’on ne les activerait jamais ?

    2. Même à 10 % elle trouvera preneur car les pigeons européens malgré eux qui casquent !!

      N’oublez pas que le 10 ans Fetta est monté à 35 % !!

  14. Qui sera le Gorbatchev de la zone euro ? L’apparatchik, qui essayant de réformer, précipitera l’effondrement ?

    1. On est passé directement à un wagon entier d’Elstines qui gesticulent dans les gouvernements les banques centrales et la commission.
      Quand tout aura pété, ça sera le temps des Poutine, mâtinés de Pinochet. Bien peinards, chacun chez soi à gégenner son peuple sous les applaudissements des anglo-saxons et des »‘élite » indigènes.

      Les Européens ont eu leurs rois nègres, les Yankees ont leurs chefs de gouvernement européens.

  15. Mais qu’est-ce qui va suivre maintenant qu’on est vraiment dans la descente aux enfers ?

    Si je me souviens bien, Mr Jorion, au niveau monetaire, vous envisagiez que la zonne euro se scinde en au moins deux entites, l’une avec les allemands et ceux qui veulent les suivres, et les autres qui s’arrangent comme ils le peuvent.
    Au niveau politique vous pensiez a la creation de comite de salut public, apres la debandade des politiques traditionelles, afin de gerer l’indispensable.

    Comme les allemands semble refuser les euro-obligations, j’ai l’impression suivante:
    Si la BCE intervient pour alleger les taux, on va avoir une forte inflation voir hyper-inflation vu les sommes a mettre sur la table.
    Si la BCE n’intervient pas, suite a l’ecroulement de l’euro, on (les francais) va avoir une forte inflation (devaluation monetaire).

    Qu’en pensez-vous maintenant ?

    1. Faut pas s’inquiéter
      la propagandestaffel mondiale de la Freedom est entrain de nous préparer un bon petit Sarajevo en Syrie. Profitons bien de ce bel été 2012.

  16. En clair , pour un grec apres un mauvais vote electoral:
    – retrait en especes limités à 150 euros par semaine
    – cheque obligatoire au dessus de 100 euros avec maximum de 750 euros, au dela virement bancaire soumis a une comission de controle
    – controle des devises et carnet des devises especes
    – interdiction de sortie du territoire sans visa et retablissement du controle aux frontieres
    – conversion des avoirs dans une nouvelle monnaie que l’on va dévaluer progressivement
    ……..tu te leves grec, tu te couches argentin !

    1. Sauf pour ceux qui s’achètent des apparts à Paris.
      Il parait qu’ils tiennent à la hausse l’immobilier Parisien à eux seuls.

  17. Pendant ce temps, les députés PP reçoivent leurs ordres afin de retarder la comparution de Rajoy devant s’expliquer, devant l’assemblée où son parti est majoritaire, au sujet du sauvetage dont il s’autosatisfait…

    http://www.lasextanoticias.com/videos/ver/rajoy_dilata_sus_explicaciones_sobre_el_rescate/610513

    Pendant ce temps, l’augmentation visibles des « vols de la faim »… Les auteurs de vols à l’étalage ont changé de profil pour faire place à des retraités et des mères de familles qui volent de la nourriture

    http://www.lasextanoticias.com/videos/ver/aumentan_los_robos_para_comer/610553

    Pendant ce temps, les mineurs continuent la lutte avec des affrontements avec les forces de l’ordre, grenades anti-émeutes d’un côté contre pétards et fusées de l’autre… Aujourd’hui même, deux heures d’affrontements dignes d’une guerre civile…

    http://www.youtube.com/watch?v=H2WfCUZYGFk&feature=relmfu

    Enfin, sous pression des actionnaires de « banco de Valencia », l’état español, pour la première fois de son histoire, assigne une banque en justice pour fraude…

    http://www.lasextanoticias.com/videos/ver/el_estado_demanda_al_banco_de_valencia/610523

      1. Vous n’allez pas vous y mettre aussi Marlowe!
        Déja que certains doutent que D.L-50 soit vraiment D.L-50…
        Plus P. Jorion qui croit que l’Espagne est en train de s’effondrer…
        N’importe quoi!
        Faut arrêter d’être parano…
        Ah j’allais oublier ça 🙂 au cas où…

      2. Le détective est génétiquement programmé.
        Dans les temps plus poétiques, on aurait dit : c’est son caractère.

      3. @ Marlowe

        « Le détective est génétiquement programmé.
        Dans les temps plus poétiques, on aurait dit : c’est son caractère. »

        L’inné et l’acquis.

        « Le rôle du génome apparaît plutôt comme un dépôt culturel… »

        René Thom est un poète.

  18. Un traitement de faveur pour l’Espagne.

    En Grèce, une fenêtre s’ouvre. A une semaine des élections législatives grecques du 17 juin, l’accord conclu avec Madrid est perçu comme une « fenêtre espagnole pour la renégociation », selon le quotidien proche de Nouvelle Démocratie (ND, droite), Eleftheros Typos.

    Tous les partis s’engouffrent par cette fenêtre en espérant un changement de l’Europe et un infléchissement de la position allemande, qui permettrait de desserrer le corset de l’austérité. « Les développements en Espagne confirment la position que nous défendons depuis le début », a indiqué Alexis Tsipras, le dirigeant de la coalition de la gauche radicale (Syriza) dans un entretien au quotidien Avgi. « A savoir : la crise est un problème européen et la manière dont il a été traité jusqu’à présent a été complètement inefficace et désastreuse sur le plan social. » Le Syriza demande l’annulation du Mémorandum…

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/06/12/un-traitement-de-faveur-pour-l-espagne_1717015_3214.html

  19. Le prochain pays dans la tempête: l’Italie, à coup sûr.
    Son économie se contracte continuellement, ses dettes augmentent, les revenus baissent. 65 pourcent des italiens ont une opinion négative de l’euro. Ce serait la faute des allemands, de Merkel en particulier.
    A partir de demain jusqu’à vendredi, le pays va emprunter en tout 20 milliards.

  20. Hi,

    The definition of insanity is (via Bloomberg TV) :

    « When you realize that of the potential $100 billion to spend, 22% of that has to be provided by Italy and their lending to Spain is at 3% but Italy has to borrow at 6%. They have to lend to Spain $22bn at 3% – it is just madness. Everybody is getting worried again. The solution that they seem to have come up with seems to be worse than the problem in the first place. »

    http://www.zerohedge.com/news/rosenberg-defines-european-insanity

    1. On hésite, au choix:

      1/ les ultra-libéraux déjantés de Zero-Head savent compter mais non l’ Italie.
      2/ Un mauvais arrangement est préférable à un bon procès.
      3/ Le cadre est si pourri que quoi qu’ils fassent, c’est mauvais.
      4/ L’ Italie mérite la médaille d’ « Européen exemplaire au péril de sa vie. »
      Ho!

    2. Les allemands empruntent à un peu plus de 1 % et et pretent à du 3 % et les 2 % de bénef serviront à renflouer une augmentation de sa contribution à la BCE car l’espagne à diminué ou pas du tout honoré sa part qui va encore demander du pognon à 3 % pretée par l’Allemagne qui l’emprentera à non plus 1 % mais 0 % voir moins ( comme le 2 ans),… , etc ….

  21. Christophe Barbier : demain, rayer la Grèce de la carte ?

    Mais pourquoi n’y a-t-on pas pensé plus tôt ? Dans un édito proprement hallucinant, Christophe Barbier affiche une fois de plus sans vergogne ses idées d’extrême-droite (au sens classique, c’est-à-dire anti-parlementaires et pro-dictatoriales) en prônant ni plus ni moins qu’une colonisation de la Grèce par le condominium franco-allemand si sa sortie de l’euro se profile après les élections de ce dimanche 17 juin. Merci à Pascale Fautrier d’avoir signalé cette vidéo sur son blog Mediapart.

    http://www.agoravox.tv/actualites/europe/article/christophe-barbier-demain-rayer-la-35402

    1. condominium franco-allemand ?

      En tant que français, on pourrait voir dans ce « condominium » de bras cassés préposés à l’ordo-libéralisme de l’Europe un effet de l’arrogance allemande.

      Heureusement qu’il n’a pas dit « gauleiters associés » !

  22. L’Italie n’a pas besoin de plan de sauvetage, selon Monti.

    L’Italie n’a pas besoin de plan de sauvetage pour surmonter la crise de la dette, a déclaré mardi le chef du gouvernement italien Mario Monti dans un entretien avec la radio publique allemande ARD, alors que les craintes se multiplient sur un recours à une aide extérieure. « L’Italie, même à l’avenir, n’aura pas besion d’aide du Fonds européen de stabilité financière » (FESF), a déclaré Monti cité par les médias italiens.

    http://www.lesoir.be/actualite/le_fil_info/2012-06-12/l-italie-n-a-pas-besoin-de-plan-de-sauvetage-selon-monti-921128.php

    Ben voyons…

    1. Ce doit être une sorte de message codé, à l’intention de quelques initiés.
      « Notre pays n’a pas besoin de plan de sauvetage », ça veut dire « Quittez le navire! »
      C’est un peu comme à la belote, quand on se gratte furtivement le nez pour prévenir son partenaire qu’on n’a plus d’atout.

  23. Les dirigeants européens ressemblent à des explorateurs du XIXè siècle coincés au milieu de la savane africaine. Vous savez, ce genre de savane avec des herbes trop hautes pour voir au-dessus ? Mais comme ils entendent les feulements et autres grognements des bêtes sauvages autour d’eux, sans les voir, ils prennent peur et leur jettent tout ce qu’ils ont de nourriture pour les calmer. A un moment, ils n’ont plus rien à jeter… Les bêtes sont toujours là. Alors, ils commencent à se couper les membres. Des doigts, des orteils puis des mains, des pieds… D’abord, ceux des plus faibles d’entre eux pour préserver les forts. Le sang coule, la mort menace. Tout çà dans l’espoir de faire durer la situation au maximum jusqu’à un sauvetage hypothétique qui, de toute façon, laisserait de trop grosses séquelles aux quelques survivants pour vivre comme avant… Tout cela devient grotesque.

  24. un jeu de dominos, ils tombent inexorablement, les uns après les autres. On espère qu’ils tombent jusqu’au dernier par « beauté du spectacle », par un regard jeté sur l’actualité avec le même sentiment que devant des séries B où l’on se délecte des choses « horribles » qui arrivent aux autres et qui nous permet de nous sentir nous à l’abri? Ou l’on espère que le déroulé s’enraille, parce que derrière, ce sont hommes-femmes et enfants qui dérouillent, et demain, nous?
    Lorsqu’ils s’en sont pris à… je n’ai pas réagit, parce que je n’étais pas… Lorsqu’ils s’en sont pris à … et lorsque ce fut moi, il n’y avait plus personne pour réagir…
    Qui est « l’ennemi », mon voisin boursicoteur, le patron de telle entreprise,… moi en restant assi? Il n’y a pas moyen de lui mettre un visage.
    A t’on les moyens de stopper ces dominos? Un phénomène mathématique est-il à l’oeuvre, purement scientifiquement ingérable? (phénomène qui n’est plus entre les mains ni des uns ni des autres, quel qu’en soit le degré de volonté?)

  25. Je viens de voir un reportage sur BFMTV.

    Tous les mineurs espagnols bloquent les routes et s’affrontent avec la police.
    Ca commence sérieusement à barder la bas. Il faut dire qu’ils ont des raisons, le gouvernement vient de supprimer 150 millions d’aide au secteur minier ce qui met 30 000 personnes à la rue.

    Et pendant ce temps là on ne parle en France que d’un tweet hasardeux !!!

  26. Je viens d’écouter « l’apprenti Gauleiter  » , M. Christophe Barbier … Hallucinant effectivement.

    Il en appelle à une dictature pour rendre hommage au peuple Grec qui nous a donné la démocratie. Par Jupiter, quel lumineux raisonnement !

    Sur la vidéo, on voit le petit Barbier, avec sa célèbre laisse pourpre au cou, assis sur un trône rudimentaire, apostropher une salle vide pendant qu’un obscur greffier griffonne une ordonnance médicale d’urgence…

    Une bien étrange vidéo en vérité où l’on entend un pauvre bougre en appeler à une tutelle franco-allemande et à un pouvoir directe sur la Grèce… si jamais …un  » gouvernement clair  » (?) ne sortait pas des urnes le 17 juin prochain.

    C’est quoi un  » gouvernement clair  » pour « l’apprenti Gauleiter » Barbier ? Il se garde bien de n’en rien dire et s’époumone à imaginer la fantastique dictature européenne qui naîtrait nécessairement de la fin de la démocratie grecque… Si jamais un  » gouvernement clair  » ne sortait pas des urnes le 17 Juin prochain, ne vous inquiétez pas, le gouvernement obscur arrive ! Clé banco-franco-allemande en main.

    Pas de doute, M.Chistophe Barbier aurait fait fureur au Chili sous Pinochet. Nous vivons une folle époque, n’est -ce pas ? Qui aurait pu croire que nous entendrions aujourd’hui tant de vilenies proférées sur le ton de la nonchalante évidence ?

    Un gouvernement pro- banques, est-ce cela un  » gouvernement clair  » pour M. Barbier ?

    Et si jamais ce n’est pas le cas le 17 juin prochain ? Si le peuple grec choisit librement, souverainement, les mandants qu’il aura décidé d’avoir, Que se passera t-il que M.Barbier ne pourrait imaginer, tant il comble le vide de sa pensée par la certitude de la dictature tutélaire…?

    Il conviendrait donc d’envoyer d’après M. Barbier dixit, les chars financiers et autres banksters pour tordre le bras des grecs ? Remplacer le gouvernement élu par une dictature européenne? C’est bien ça M. Barbier ? C’est ce que vous dites ?

    Hallucinant. Vraiment. M. Barbier en appelle à un putsch ! Je n’exagère pas, c’est ce qu’il dit.

    Il veut faire  » le bien  » du peuple grec dit -il , mais évidemment sans son consentement , c’est ce qu’il dit vouloir faire. Une dictature pour apprendre à vivre aux grecs dans le droit chemin néolibéral. Et tandis que M. Barbier imagine déjà une dictature financière au cœur du berceau de la démocratie occidentale, le bonhomme à côté de lui, sur la vidéo, rature son papier et disparait. Allo, les secours ?

    On renverserait un gouvernement librement élu pour le remplacer par une tutelle européenne et ce serait le paradis ! ???

    Non, môssieur Barbier, on appelle ça une colonie. Et qui dit colonie, dit colonisation et pouvoir illégal, pouvoir dictatorial. N’avez -vous point étudié à l’école pour diriger l’ Express ?

    Le bonhomme Barbier a dû miser une sacré somme d’argent car il a dans la vidéo, le ton ferme, militaire et la joie mauvaise, le petit Barbier…. Rien à voir avec celui de Séville, celui là !

    CV : Christophe Barbier, directeur de la rédaction de L’Express et prescripteur de guerre civile.

    ( A suivre )

    1. De la part de ce barbant personnage, il fallait s’y attendre…
      Et pourtant que n’a t’on entendu des cris d’orfraie lorsque JLM l’avait assimilé à un fasciste.
      Sur ce coup là il avait vu juste….

  27. Je viens de trouver ça.
    Une vidéo de Max Keiser où les banques françaises en prennent pour leur grade.

    http://blog.crottaz-finance.ch/?p=9705

    Je ne sais pas trop quoi en penser à vrai dire.
    Max Keiser en fait souvent trop pour instiller la polémique.
    Mais sur le fond de ce qu’il dit, s’appuie-t-il sur du vrai, du concret?

  28. Faillite bancaire : des Indignés traînent en justice financiers et politiques
    PAR NATHALIE PÉDESTARRES (13 JUIN 2012)

    « C’est peut-être un tournant dans la bataille qui oppose les citoyens, frappés par les plans d’austérité, aux responsables des faillites bancaires, sauvés par l’argent public en toute impunité. En Espagne, une plateforme réunissant avocats, juristes et journalistes s’est donné pour mission d’enquêter sur les responsabilités des politiques et des banquiers dans la crise financière. Une première action en justice devrait être lancée contre l’ancien PDG de Bankia, grâce au soutien de milliers de citoyens. » lire la suite sur Bastamag

Les commentaires sont fermés.