37 réflexions sur « La Poste – Paul Jorion : « C’est quoi, la confiance des marchés ? » »

  1. 1°/ Monsieur Jorion, votre bonne mine, fait plaisir à voir! Je m’en réjouis, pour vous d’abord, et pour nous tous ensuite!

    2°/ Voici que la réponse à votre question  » C’est quoi, la confiance des marchés ? » , est magistralement illustrée par le pan-eurocrate qu’est le sieur Mario Draghi qui a déclaré : » La BCE est prête à faire tout ce qui est nécessaire pour préserver l’euro. Et, croyez-moi, ce sera suffisant ». Du vent…du vent, rien qu du vent…sortait de la bouche de M. Draghi, bonimenteur patenté,,tandis que la Bourse, n’entendant qu’un message vide, mais plein d’espoir, a « compris « que c’était le jour où les affaires allaient reprendre…D’où ce hoquet à la hausse… de ce jour !

  2. Vous avez aimé le Libor vous allez adorer le DMD (Discours Mario Draghi) c’est du 8% / jour , comme quoi la confiance a du bon !!!!
    SOCIETE GENER… 8.21%
    BNP PARIBAS 8.13%
    CREDIT AGRICO… 8.09%
    Attention la DLC est courte

    1. Oui DLC très courte….
      par le passé, un discours Banquier Central c’était une perspective de 5 ans…. maintenant on se croirait dans un film de Lautner dialogué par Audiard… les donneurs d’ordre ne lâcheront jamais le grisbi et c’est le temps béni des affaires mirobolantes donc Mario mariole avec application.
      Facebook accident industriel potentiel, 1ère impression ce soir

    2. Tain ! A c’prix là y’en a pas mal qui s’raient prêts à jouer les mignons de couchette du Mario, sûr; y’a des oreillers de plume qui pèsent de l’or et du mal au paf qui fait du bien au larfeuille…

  3. « Confianza » est le mot qui revient chaque jour dans la bouche de nos politiques, ici en espagne, qui prétendent qu’il est ANORMAL que les marchés ne fassent pas confiance à notre pays…
    Mais, tel que je disais dans un autre post : Les gouvernants disent s’affairer beaucoup pour trouver l’argent à emprunter mais aucun ne dit jamais de quelle manière il pense rembourser
    Si quelqu’un m’offre de m’acheter ma vieille voiture d’occasion, nul doute qu’à priori, je lui demanderais de payer comptant car la confiance aux autres n’est pas naturelle chez moi, surtout dans notre société de compétition quotidienne où beaucoup n’hésitent pas à tricher pour avoir plus que le voisin…

    1. Je les aime bien La Poste où j’ai mon petit CCP, moi . Qui tournicote , couci-couça …
      Quand je demande un truc, la  » demoiselle « me dit : Ah! mais ça on fait pas, on est pas encore une  » vraie banque « .
      Mais Dexia, vous rachetez il parait ? Ben , c’est pour le marché des collectivités locales, mieux s’y introduire quoi ! Encore le Paf à Vigneron, pas celui de la frontière …
      Alors moi : Et en bourse , vous pourriez m’introduire ?
      Un peu plus et je ressors avec une assurance vit .

  4. Le bonheur des uns fait le malheur des autres.

    Quand on annonce le grand bailout général dans la joie et l’allégresse avec planche à billet et tout ca.

    Le bund allemand prend une claque de 4,75% dans la journée 🙂

    Et le 10 ans français baisse de 2,98%.

    Cela me laisse à penser que les allemands vont vite faire leur choix.

  5. Quand on voit l’image de vous qui annonce la vidéo , et si l’on imagine que les marchés sont devant vous , on se dit que si les marchés retrouvent un jour la confiance , vous n’avez pas l’air de trop faire confiance aux marchés .

  6. Après l’intro, on s’attend à ce que « les marchés » soient présentés comme des escrocs, à tout le moins comme des gens sans foi ni loi qui n’ont confiance en personne, ce qui aurait logiquement introduit le « risque » compté dans les intérêts. Mais c’est l’inverse qui arrive : ce sont les emprunteurs qui, ne remboursant pas toujours, apparaissent comme sans foi ni loi. C’était volontaire ou c’était une grosse erreur ?

    1. @Crapaud Rouge

      Il n’est pas nécessaire d’envisager la malveillance systématique des protagonistes pour expliquer le mécanisme.

  7. Certes les plus vieux gags sont souvent les meilleurs, mais M. Draghi ne pourra pas faire remonter l’euro tous les jours de 250 points face au dollar.
    Quant à la faillite de la Grèce, c’est la douzième depuis son indépendance en 1830 (vous pouvez me corriger si la valeur 12 n’est pas exacte, n’ayant pas le détail..). Certains prêts sont plus risqués que d’autres, à un certain moment on peut effectivement se poser la question de la naïveté du prêteur qui se fait systématiquement prendre au même piège.

  8. Recherche Google :

    Friedrich Engels : Environ 5 240 000 résultats (0,33 secondes) ou 0,16
    Nicolas Sarkozy : Environ 53 800 000 résultats (0,24 secondes)

    http://fr.wikiquote.org/wiki/Friedrich_Engels

    « Avec la prise de possession des moyens de production par la société, la production marchande est éliminée, et par suite, la domination du produit sur le producteur. L’anarchie à l’intérieur de la production sociale est remplacée par l’organisation planifiée consciente. La lutte pour l’existence individuelle cesse. Par là, pour la première fois, l’homme se sépare, dans un certain sens, définitivement du règne animal, passe de conditions animales d’existence à des conditions réellement humaines. Le cercle des conditions de vie entourant l’homme, qui jusqu’ici dominait l’homme, passe maintenant sous la domination et le contrôle des hommes qui, pour la première fois, deviennent des maîtres réels et conscients de la nature, parce que et en tant que maîtres de leur propre vie en société. »

  9. L’ex président de Bankia casse le morceau :

    Lors de son audition devant la commission parlementaire, Rodrigo Rato, déclare que sa décision de la fusion et l’introduction en bourse de Bankia a été prise sous pression des la banque d’espagne et des gouvernements, tant antérieur que actuel bien que les ayant alertés préalablement de l’état de la caisse à ce moment là…

    Les gouvernements ont insisté sur la nécessité de l’introduction en bourse de Bankia pour attirer de nouveau la confiance des marchés, demandant à Rato de présenter des chiffres « provisoires favorables » d’où les 350 millions de bénéfices annoncés une semaine avant les 6 milliards de déficit « comptabilisés » depuis…

    http://www.eleconomista.es/economia/noticias/4145617/07/12/Rato-asegura-que-se-actuo-correctamente-en-sintonia-con-organismos-publicos-sin-coste-y-aplicando-la-ley-.html

  10. Les marchés étaient sur la plateau de C dans l’air en la personne de Monsieur Six et l’on dissertait sur la crise.
    Les intervenants avaient confiance en l’Europe ….à condition que des actes suivent les paroles et vite contrairement aux mesures d’assainissement qui doivent être dosées dans le temps avec moins de brutalité, pianissimo.
    Nous sommes dans une crise de confiance, c’est la faute aux marchés qui ne comprennent rien, ils agissent comme des casinos, bingo.
    On répond, oui, mais tard et en désordre.
    Au sujet de l’Espagne qu’il faut sauver, Bernard Maris assène « c’est comme d’être cocu et de payer la chambre » !
    Il a été repris , responsabilités partagées par toute la « famille », elle a fait des erreurs ou on lui a demandé d’en faire.
    Pour les banques, il faut y mettre le nez, un gros coup de balai est indispensable et ensuite il faut les mettre sous la coupe de la BCE.
    Planche à billets, pas bon.
    Le couple France/Allemagne est le moteur, les intérêts sont communs, pas de géométrie variable nord/sud.
    Ne pas comparer un fédéralisme US à ce qui pourrait se faire en Europe, trop de différences majeures (budgets, langues, mobilité du travail, …)
    La première marche à franchir : budgétaire et fiscale.
    Le cas de la Sicile a été abordé.
    Comparé aux USA et à l’Asie la situation de l’Europe est meilleure. mais il faut changer de modèle., laisser la place à une responsabilité collective plus qu’aux élites financières et politiques.
    A la fin des échanges (touché, coulé ?) on aura une réponse à la question « qui veut la peau de l’Europe ? ».
    Bonnes vacances.

    http://www.france5.fr/c-dans-l-air/economie/pas-de-vacances-pour-la-crise-36660

  11. Bonne petite video informative, mais je regrette qu’elle soit associée a un ouvrage dont l’édito est signé J.P Bailly. Ce sombre personnage fossoyeur du service public et de la lutte sociale; vaillant petit soldat du néo-libéralisme; ne mérite aucunement votre collabaration.

    Surtout que la finalité de la manoeuvre est de faire entrer la poste en bourse et de faire des salariés des actionnaires…

    Un article interrésant sur cet homme et sa facon de faire ici :http://www.article11.info/?L-alarme-sociale-et-autres#pagination_page

  12. On peut également voir les marchés comme les directeurs d’une prison culturelle dans laquelle se trouve désormais incarcérée la majeure partie de l’humanité.
    Les états ne sont que le personnel de cette prison.
    Les marchés sont confiants lorsque les prisonniers consomment le monde.

    Extrait du livre Ishmael de Daniel Quinn :

    Eh bien voilà : le monde de Ceux-qui-prennent est une vaste prison et, hormis quelques peuples-qui-laissent dispersés dans le monde, la race humaine dans son ensemble se trouve à l’intérieur de cette prison. Au siècle dernier, on a offert à chacun des derniers peuples-qui-laissent vivant en Amérique du Nord le choix entre être éliminés ou accepter d’être emprisonnés. Beaucoup ont choisi la prison, mais peu d’entre eux se sont révélés capables de s’adapter à l’existence de prisonniers.

    – Oui, il semble que ce soit le cas »

    Ishmael me fixa d’un regard brouillé de larmes.

    « Naturellement, une prison bien gérée doit intégrer une industrie. Je pense que vous voyez pourquoi.

    – Eh bien… cela permet d’occuper les détenus, je suppose. Pour qu’ils oublient l’ennui et la futilité de leur existence.

    – Oui. Pouvez-vous me dire quelle industrie est pratiquée dans votre prison culturelle ?

    – Là… à brûle-pourpoint ? L’industrie dans notre prison ? Je suppose que c’est évident.

    – Plus qu’évident, à mon avis. »

    Je réfléchis une minute : « Consommer, consommer le monde. »

    Ishmael acquiesça : « Touché ! Du premier coup. »

  13. « un ouvrage dont l’édito est signé J.P Bailly »

    Vous devez confondre avec un autre livre, aucun texte, ni même une préface ou un avant-propos de cet ouvrage n’est signé J.P. Bailly.

  14. « La confiance en finance, c’est le fait qu’il y a de l’argent qui ne sera pas rendu »

    Et si ma grand-mère avait des roues, ça serait un tramway 🙂

  15. Nikolay Alexeyevich Nekrasov

    ‘ve just translated a short extract from the famous poem by Nekrasov – please-

    There are women in Russian places
    With the calm importance of faces,
    With the beautiful force in the motions,
    With a gait and a look of the queens, –

    A blind only does not notice them,
    But everyone who can see will say:
    “She walks like the sun is shining!
    She looks like she’s giving you money! “

    They go the same road
    What all the people go,
    But the mud of the miserable environment
    Does not stick to them. The beauty

    Blossoms the world to be in wonder,
    Elegant, healthy and slim,
    In every garment is beautiful,
    In any work is handily.

    She endures cold and hunger,
    Always patient and smooth …
    I’ve seen how she mows:
    One sweep – a whole stack!

    She is busy even on weekends.
    But you do not recognize her
    When a smile of fun will wipe out
    The imprint of hard work from her face.

    You can not buy for a money
    Such a heart of laughter, a song and a dance,
    “She is a wonderful pleasure!”
    All the men discuss among themselves.

    No person will catch her in a game.
    In troubles she won’t fear and will save;
    She will stop a galloping horse
    And will enter the burning house!

    Her beautiful, straight teeth
    Look like natural large pearls,
    But her strict red lips
    Hide their beauty from the people –

    She has clear and strong mind,
    That the salvation is in work,
    And her work is the reward:
    The family is not struggling in poverty,

  16. En effet, Mr Jorion; aprés vérification sur piéce : aucun texte, ni même une préface ou un avant-propos de cet ouvrage n’est signé J.P. Bailly.

    J’ai été induit en erreur par le site de la poste qui en fait la présentation…

    Mes excuses donc, et c’est avec d’autant plus de plaisir que je continuerais à vous lire.

Les commentaires sont fermés.