LA BELGIQUE ET SES IMMIGRÉS

Il m’arrive de recevoir du courrier de personnes bien intentionnées qui me disent : « Vous ne savez pas ? Monsieur Jules Pongron de la Ferté-Alais avait lui aussi écrit un livre où il annonçait la crise. Son livre intitulé Bientôt la crise ! a été publié en 2008 chez… », et je me dis : « Oui, mais il ne fallait pas être tellement futé pour annoncer en 2008, une crise qui avait débuté en février de l’année précédente… »

J’ai eu le même sentiment hier quand j’ai vu à la une des journaux que M. Bernard Arnault avait l’intention de devenir Belge, je me suis dit : « Bon, d’accord, mais moi je suis quand même Belge depuis 1946 ! »

Ce qui m’a un peu étonné, c’est que quand M. François Fillon, ancien premier ministre en France – ce n’est pas rien, a parlé de stupidité à ce sujet, ça n’a pas été celle du candidat à l’émigration en question, mais celle des gens qui l’obligent, dit-il, de partir.

Ce M. François Fillon est quand même un homme politique qui voudra bien un jour ou l’autre se faire élire quelque part, est-ce qu’il croit vraiment qu’on trouvera beaucoup de gens pour admirer ce M. Bernard Arnault ?

Cela lui suffira peut-être, à M. François Fillon, qu’on en trouve un tout petit nombre, pour autant que ce soit sur un tout petit endroit, assez en tout cas pour qu’il puisse se faire élire. Si j’ai un conseil à donner quand même à M. François Fillon, c’est celui-ci : « Faites attention que le jour dit, tous ceux sur les voix de qui vous comptez en ce moment ne soient pas devenus Belges à leur tour ! » … à moins bien sûr qu’il s’agisse d’élections européennes… mais, avec le genre de pouvoir dont disposent – comme on le voit en ce moment – les députés européens, personnellement je n’appelle pas ça de vraies élections !

Partager :

141 réflexions sur « LA BELGIQUE ET SES IMMIGRÉS »

  1. M Fillon est élu de Paris après l’avoir été dans la Sarthe, je crois. Il sait où se trouve l’avoine sans doute.

  2. Fin de l’histoire pour Arnault :

    «Je suis et je resterai fiscalement domicilié en France et, à ce titre, je remplirai, comme tous les Français, l’ensemble de mes obligations fiscales», a déclaré Bernard Arnault, interrogé par l’AFP, après que la révélation de sa demande de double nationalité a enflammé le débat sur les projets fiscaux du gouvernement français, au moment où le président de la République a réaffirmé son intention de taxer à 75% les plus hauts revenus, selon des modalités largement assouplies néanmoins.

    «Notre pays doit compter sur la contribution de chacun pour faire face à une crise économique profonde dans un cadre budgétaire particulièrement contraint», a ajouté Bernard Arnault, quatrième fortune mondiale et première d’Europe selon le magazine Forbes.

    http://www.liberation.fr/economie/2012/09/09/arnault-je-suis-et-je-resterai-fiscalement-domicilie-en-france_845018

  3. En tout cas merci à Paul d’avoir fait un billet sur ce sujet. Je regardais le journal, j’étais tellement choqué par l’apparente banalité de la démarche d’Arnault, plus encore par le commentaire de Fillon.

    Ils croient tous que cela va continuer ainsi, qu’on les admire ou les envie. Comme ils se trompent…

  4. « Une bonne part de mes revenus part en impôts et c’est tant mieux. Même si je suis parfois agacé devant le gâchis de l’argent public, je suis fier de vivre en France, un pays où il existe une sécurité sociale pour tous, un revenu minimum pour les plus démunis, une assurance chômage, des aides publiques aux personnes âgées, aux familles, aux jeunes étudiants sans ressources, aux handicapés. Accepter de payer beaucoup d’impôts quand on gagne bien sa vie, c’est la première manière de partager. C’est pourquoi, contrairement à d’autres écrivains, je ne souhaite pas aller vivre en Irlande, en Belgique ou en Andalousie. Et puis il fait si bon vivre en France ! »
    (Petit traité de vie intérieure – Frédéric Lenoir)

  5. Je suis un peu béotien en matière de fiscalité et il y a un point qu’il faudrait m’expliquer. Si j’ai bien compris, Bernard Arnault s’est constitué une fortune de plus de 40 milliards en une trentaine d’années. Cela représente plus d’un milliard par an. Or il semble déclarer environ 10 millions de revenus par an, soit cent fois moins. D’où vient la différence ?

    1. La différence – pour autant que ce soit le mot qui convienne – est que la première somme est une valeur cumulée alors que la seconde est un flux de rentrées.

      Il est possible d’hériter un million alors qu’on ne gagne que 500 € par mois. C’est rare mais c’est possible.

    2. A mon avis, il est sous le même système fiscal que Bettencourt. Autrement dit, toute sa fortune est au nom d’une société qui lui verse des dividendes annuels. Ou quelque chose dans le genre.
      C’est très à la mode dans l’ingénierie fiscale. Cela fait des années que ça se fait aux USA, avec les fondations. Gates et Buffet ont fait pareil.

  6. M. le Premier ministre, Vous avez raison !
    Les malheurs de ce monde viennent du fait que nous ne savons
    pas toujours suivre les Bons Conseils que l’on veut nous donner…
    « Je vous recommande la positive attitude ! »
    – Jean-Pierre Raffarin –
    Et comme dit, le vieux druide positiviste : « Vieillir est un remède qui agit avec douceur. »
    Bernard Arnault, lui au moins, il a bien tout compris la leçon :
    – JE POSITIVE, je place. JE PLACE, je positive !

  7. J’ai l’impression, dans ce débat, qu’il peut être utile de préciser que la fiscalité ne tient, en France, absolument aucun compte de la nationalité mais se base sur d’autres critères comme la résidence, le foyer, la source des revenus, le lieu de l’immeuble en fiscalité immo…etc etc… »réalisme fiscal » on appelle ça.

    J’dis ça…j’dis rien.

  8. mouais
    j’ai vu en ouvrant la page orange sur le net la photo de Fillon acollée avec sa pensée du
    jour, le regard pseudo serein braqué vers l’horizon infini du ciel
    à 45° au dessus de l’horizon terrestre….
    quelle mise en scène!

    de toute façon dans la situation présente tant qu’une solution collective au problème de la finance mondiale ne sera pas organisée , il peut bien être belge s’il veut qu’est ce que ça change fondamentalement?
    une perte de quoi,
    des impots qu’il ne paye pas? comme mamie L’Or
    on a donc perdu ce qu’on n’avait pas
    et gagné une bonne raison de trouver une solution

  9. on n’a pas entendu la belgique sur le sujet
    la belgique montre bien que la notion de grandeur ne tient pas dans la taille des choses

  10. Le problème c’est que beaucoup de gens des classes moyennes (ie: qui ne deviendront jamais belges) pensent et votent en regardant quasi uniquement leur feuille d’impôt et se sentent concernés même quand ils savent pertinemment qu’ils ne seront jamais concernés…

    En outre on serine à ces « braves gens » que l’on a besoin des « riches » pour créer des emplois, que les riches sont la sève de l’arbre capitaliste patati patata… Tout cela dans :
    1- un monde de plus en plus individualiste
    2- et dans un univers politique qui s’est évertué à déconstruire et rendre vulgaire l’idée même de nation…

    Comme aux US et la Bush tax cut, toujours le même débat, les preuves sont là (à partir d’un certain point l’ultra riche n’apporte plus à la collectivité nationale, surtout dans un monde globalisé) mais ça veut pas rentrer dans la tête des gens…

  11. Cette expatriation ne vise peut-être pas à faire sortir ses « revenus », mais son capital, et notamment en vue de sa succession, non?

  12. Bien dit ! M. Fillon fait partie de ses gens qui s’indignent que des jeunes footballeurs de 20 ans qui ne sont pas allé a l’école très longtemps ne chantent pas la Marseillaise dans le stade. Quel manque de patriotisme ! Mais en revanche, ils excusent et comprennent la désertion programmée de M. Arnault…

  13. En tout cas, il aura fait jaser, pardon bloger, l’homme le plus riche de France.

    J’espère que sa défense et ses dénégations seront vérifiées, sinon j’entends
    d’ici l’écho du café du Commerce: « la seule réponse à faire à ces messieurs,
    c’est: pan, pan »

    signé: le populo.

  14. chavez va se faire soigner à cuba -pourquoi alors que le vénézuela est riche de pétrole et cuba pauvre de son communisme??
    je connais des expatriés ou gens vivants au maroc en tunisie -car la vie là ba est -chère-mais pour se faire soigner ou opérer reviennent en france-
    vous trouver ça normal??peut etre qu’en france on s’applique le dicton bon et bète ça commence par la mème lettre
    tant que la fiscalité européeenne et mondiale n’est pas harmonisée il faut que la france ne se laisse pas faire -et pour les très riches faisons le payer très cher leurs dépenses de santé-supprimons leur la sécurité sociale -et faisons leur payer leur expatriation-je pense aux chanteurs
    joueurs de foot etc…

    1. Chavez c’est : « j’exporte mon pétrole aux zuhesses mais mon cancer à La Havane » ! La Révolucion oncologique quoi.

  15. Que ce soit le roi du luxe industriel qui soit en première ligne dans cet événement médiatique ne me surprend pas tant il est patent que cet individu vend au monde entier des indulgences, signes de l’appartenance à la communauté des adorateurs de la marchandise.
    Les critiques les plus radicaux du capital n’ont pas parlé pour rien du fétichisme de la marchandise.
    Qu’un ancien premier ministre de la République fasse ses louanges ne montre que son appartenance à la classe des propriétaires de ce monde, et sa solidarité avec ces êtres d’exception que sont les grands entrepreneurs.
    D’autre part, dans sa lutte pour la direction d’un des deux partis du libéralisme français, Fillon rappelle à tous que « s’il est moins à droite » que son concurrent principal, il n’est quand même pas « à gauche ».
    Quel beau spectacle !

  16. Avis aux populations: comme justement signale dans les commentaires, BArnault, est autant que
    FPinault, un corporate raider, et surtout pas le capitaine d’ industrie decrit par son futur adjoint
    F.Fillon.
    BArnault a effectivement commence a sevir dans le Nord de la France-, au terme de toutes ses annees on ne sait pas s’ il est flamingant, dans la maison individuelle Ferinel en epousant la fille
    du patron, on connait la suite.

    Le seul avantage de la Belgique, qui a considerablement transforme son administration fiscale,
    est que si le Vautour veut passer la frontiere, il risque les menottes et le placard. BArnault est
    un Corpotate raider, ergo un Charognard du Luxe, et les inspecteurs du Fisc vont enfin pouvoir se gaver avec un neo-Belge !

  17. Que de bruit pour pas grand chose. Ce monsieur veut devenir Belge, grand bien lui fasse. La Belgique est un chouette pays, mais pas plus ni moins que la France. Elle a ses avantages et ses inconvénients, ni plus ni moins. Je n’étais pas riche en France, je ne le suis pas plus en Belgique. Je vivais bien en France, je ne vis pas moins bien en Belgique.

    Les riches sont mieux « traités » en Belgique, c’est bien possible. Les pauvres ne le sont pas moins qu’en France. Ce qui est sûr, c’est que comme en France les pauvres sont moins bien traités que les riches, et n’ont pas plus d’espoir. Et en Belgique comme en France, les mêmes erreurs mentionnées dans ce site sont de mise. Et comme presque partout, c’est le moi d’abord et l’égoïsme qui dominent : riches et pauvres, même panier. Et j’avoue, je suis souvent dans ce panier…

Les commentaires sont fermés.