LE POINT DE FUSION DE L’AIRAIN

Comme les États-Unis ont mis le monde sous écoute universelle, les pays européens envisagent de contrer cette intrusion en construisant un réseau de télécommunications à l’abri des grandes oreilles étatsuniennes.

Les États-Unis réagissent : « Un tel réseau serait en infraction avec les traités commerciaux existants ».

Oui, vous avez bien lu : le bureau du U.S. Trade Representative menace à ce propos les pays européens.

Les pays européens doivent-ils s’écraser puisque ces traités commerciaux existent bel et bien ?

Je pose la question tout spécialement à certains éditorialistes qui poussent ces jours-ci des cris d’orfraie à la pensée que Paris pourrait se montrer insolent envers Bruxelles.

Je crains cependant que la réponse de ces éditorialistes ne soit : « Ô blasphème ! Ô sacrilège ! Ignorez-vous, misérables pécheurs, que ce que vous appelez ‘déraison’ est à jamais inscrit dans l’airain ! »

Peut-être, mais une fois atteinte une certaine température (°), même l’airain finit par fondre.

N’est-ce pas ce que nous rappellent aussi ces cent députés socialistes quand ils énoncent Les conditions de la confiance au nouveau gouvernement ?

 ===================================
(°) 1084 °C

Partager :