« Apopthéose », par Zébu

Billet invité. À propos de l’apoptose évoquée par Paul Jorion dans son billet L’allocution de M. Hollande, président de la République française, le lundi 26 mai à 20h.

Je ne sais pas si cela est ou non l’apoptose.

De ce que j’en ai compris, celle-ci est « le processus par lequel des cellules déclenchent leur auto-destruction en réponse à un signal », un processus programmé qui permet de précipiter la disparition d’un organe condamné.

Le problème, c’est lorsque ce processus est bloqué, parce que ladite cellule « ne veut pas mourir », ce qui engendre un cancer qui se généralise aux autres cellules : « Les cellules cancéreuses sont généralement des cellules dans lesquelles [l’apoptose] ne fonctionne plus ».

J’hésite sur l’identité de la « cellule qui ne veut pas mourir » : est-ce la cellule « Hollande » ou est-ce la cellule « classes populaires », ou les deux à la fois ?

Ou le cancer FN, dans un corps social exposé à l’explosion financière de la bombe des subprimes, puis aux rayonnements économiques qui s’ensuivirent, qui l’a créé, qui l’a entretenu, qui continue encore et toujours de l’entretenir ?

Qui fut irradié ?
Les classes populaires, depuis 40 ans. A moins que ce ne soit depuis toujours.

Qui manipule l’atome financier, à savoir la spéculation ?
La finance.

Qui sont ces lymphocytes qui ne jouent plus leur rôle de contrôle, de régulation et de destruction cellulaire ?
La classe politique.

Qui porte la destruction politique comme un remède à un corps social sous pression, comme la saignée pour un malade imaginaire ?
Le FN.

Qui croit pouvoir contrôler le pouvoir de nuire, comme le faisait alors François Mitterrand en son temps, un temps pourtant bien lointain, un temps révolu par les décennies de radiations néo-libérales, un temps que le corps ne peut plus supporter, quitte à en crever ?
François Hollande.

Qui refuse de mourir ?
Tout le monde.

Notre ADN néolithique est resté identique.

Il a pourtant muté, insensiblement.

Certaines cellules refusent encore de l’admettre.

Quel message leur adresser ?
Une dose, létale, d’apoptose : FN, abstention, vote blanc ?

Ou que les lymphocytes politiques peuvent remplir leur rôle social s’ils cessent de s’auto-détruire ?
« La compréhension des mécanismes chimiques de l’apoptose pourrait ainsi pallier cette fragilité intrinsèque du système immunitaire, et permettre donc le développement d’un type de vaccin particulier, non destiné à activer la réponse immunitaire contre le VIH (puisque celle-ci a bien lieu naturellement et produit de nombreux anticorps) mais à bloquer le déclenchement intempestif de l’apoptose des lymphocytes T CD4 chargés de leur neutralisation (et de la neutralisation des autres sources d’infection). » (‘Apoptose‘, Wikipedia)

Qui le leur dira ?
Tout le monde.

Partager :