Ce n’est pas Dieu qui nous sauvera !

J’essaie de rassembler en un projet cohérent le message du film Interstellar, les réflexions de Keynes sur la religion, ainsi que l’athéisme de Sade tel qu’il est capturé dans l’exposition Attaquer le soleil, en ce moment au musée d’Orsay, et dont Annie Le Brun est commissaire.

La discussion se poursuit à la suite de la retranscription.

Partager :

256 réflexions sur « Ce n’est pas Dieu qui nous sauvera ! »

  1. la vie n’est peut etre que la tendance de la matiere à s’auto-organiser (ça évite de parler d’amour , d’orgones et autres foutaises ).
    la mort n’ets peut etre que la recherche de la stabilité maximale de la matiere .
    dieu est peut etre la métaprobabilité réalisée d’un univers dans le multivers ?
    l’erreur de l’evolution est certainement la conscience .
    immanence et transcendance :
    le un engendre le deux et le deux engendre la multitude
    il y a 4 grands ,
    le homme se regle sur la terre ,
    la terre se regle sur le ciel ,
    le ciel sur la voie
    et la voie se regle sur elle même .
    ou alors le théoreme de Desargues pour les matheux ou pour les religieux la conformation de st françois au parcours du christ ou arjuna pour les indhouistes .
    synecdocque , antonomase le langage excelle à embrouiller la consicence avec des métonymies : on s’en sortira pas , pour toujours à l’interieur du cube ! (lire la nouvelle sf de duvic , jeury ou ligny , m’en rappelle plus) .

    ps j’ai rien fumé !

      1. ah bon
        j’ai pas retenu grand chose de cette piece « en attendant godot » , un peu comme ionesco , on peut dire que ça date une époque mais y voir plus que cela me parait hasardeux .

  2. FINANCIAL TIMES http://www.ft.com/
    Nov 23, 2014 WOLFGANG MUNCHAU from COLUMNISTS
    Radical left is right about Europe’s debt
    It is logically inconsistent for the eurozone to enter secular stagnation and not restructure

    1. Ah ! Ah ! L’idée fait son petit bonhomme de chemin !

      Je n’ai pas le droit de tout recopier, mais je vous mets le premier paragraphe.

      November 23, 2014 2:53 pm

      Radical left is right about Europe’s debt

      It is logically inconsistent for the eurozone to enter secular stagnation and not restructure
      The EURO logo is pictured in front of the European Central Bank, ECB in Frankfurt/Main, central Germany, on November 6, 2014. The European Central Bank held its key interest rates unchanged at its regular monthly policy meeting. AFP PHOTO / DANIEL ROLAND©AFP

      L

      et us assume that you share the global consensus view on what the eurozone should do right now. Specifically, you want to see more public-sector investment and debt restructuring.

      Now ask yourself the following question: if you were a citizen of a eurozone country, which political party would you support for that to happen? You may be surprised to see that there is not much choice. In Germany, the only one that comes close to such an agenda is Die Linke, the former Communists. In Greece, it would be Syriza; and in Spain, it would be Podemos, which came out of nowhere and is now leading in the opinion polls.

       

    2. J’ajoute la conclusion de l’article de Münchau :

      The tragedy of today’s eurozone is the sense of resignation with which the establishment parties of the centre-left and the centre-right are allowing Europe to drift into the economic equivalent of a nuclear winter. It is a particular tragedy that parties of the hard left are the only ones that support sensible policies such as debt restructuring. The rise of Podemos shows that there is a demand for alternative policy. Unless the established parties shift their position, they will leave a big opening to the likes of Podemos and Syriza.

    3. « It is logically inconsistent »

      Charles Melman (lacanien):
      « La barbarie est une relation sociale organisée par un pouvoir non plus symbolique mais réel » (L’homme sans gravité)

      Régis Debray*: « Il y a nécessité pour les systèmes politiques de trouver en dehors de leur espace propre, dans le domaine du religieux par exemple, leur fondement. »

      Allez Kurt*! T’es pas encore mort! 🙂 🙂

      Alors Méluche? Je ne pense pas que ton truc soit de fonder ta sixième république dans le religieux. Dans quoi vas-tu la fonder alors? J’ai bien peur que tu en sois resté aux lumièèèèèèères! La coupure galiléenne a été une cata: c’est pas une bonne idée de faire rebelote! 🙁

      * cf. « Le mathématicien et sa magie: théorème de Gödel et anthropologie des savoirs »

Les commentaires sont fermés.