À mes amis poutinophiles : mobilisez-vous !

Les poutinophiles sont nombreux, même parmi les lecteurs du Blog de PJ. Il ne se passe pas de jour sans que l’un ou l’autre m’écrive (le plus récent, c’était hier dans la soirée) m’assurant qu’il aime mon blog (je mets « il » en confiance, aucune dame qui m’écrit ne s’étant jamais déclarée poutinophile), mais que cela ne l’empêche pas d’aimer M. Poutine également.

C’est ce qui me permet de m’adresser à vous comme à « mes amis poutinophiles ». J’ai un service à vous demander, la presse annonçant (oui je sais que par ailleurs vous n’aimez pas beaucoup la presse) que votre ami envisage de livrer M. Snowden aux États-Unis comme geste de bonne volonté envers M. Trump.

La chose me chipote pour deux raisons qui se complètent : la première, c’est que M. Snowden ferait non seulement un bien meilleur président des États-Unis que M. Trump (ce qui n’est pas très difficile, je vous l’accorde), mais il serait en plus un excellent président (je l’appelle souvent le « Mandela américain »), et la seconde, c’est que M. Trump a promis de faire exécuter M. Snowden s’il revenait sur le territoire américain.

Alors vous voyez ce qui cloche là-dedans : une fois mort, Snowden ne pourrait plus devenir le président que les Américains méritent, à la place d’un qui ne mérite pas de l’être !

J’en viens au petit service que je veux vous demander. Si j’écris moi à M. Poutine, il jettera ma lettre au panier, sachant que je n’ai aucune sympathie pour lui (en fait mon opinion allait en s’améliorant, et puis l’autre jour, paf ! il décriminalise les violences conjugales, pour « améliorer la paix des ménages »), mais si vous, qui l’admirez comme vous m’en assurez tous les jours, lui écriviez pour lui dire que ce n’est pas une bonne idée selon vous, je suis sûr qu’il vous écouterait et que vous parviendriez à le fléchir !

Comment faire ? Je ne sais pas moi, une pétition, écrire à l’ambassadeur, les trucs qu’on fait d’habitude… je vous donnerais bien un coup de main mais si c’était moi qui mettais la pétition en ligne, je serais obligé de mettre mon nom et ce serait « contreproductif » comme on dit aujourd’hui !

Amis poutinophiles du Blog de PJ, mobilisez-vous ! Je compte sur vous !

26Shares