FAIRE DE LA POLITIQUE OU PAS ? par François Leclerc

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Ce n’est pas vraiment une découverte, mais on mesure la profondeur du contentieux à l’égard du Parti socialiste et de François Hollande à lire les commentaires à mon petit billet, qui ont largement ignoré mon inconvenante proposition !

À les suivre, une quelconque union avec le candidat de sa gauche issu victorieux des primaires ne peut se faire qu’avec « de sérieuses garanties », comme l’a formulé Mélenchon, et à la condition implicite de soutenir sa candidature, semble-t-il. Ce qui ne mènera évidemment pas loin. Il y a pourtant deux bonnes raisons de tenter une candidature unique. La première est qu’elle pourrait mener le candidat à gagner les élections, à condition toutefois de rompre symboliquement avec la politique du quinquennat. La seconde est qu’elle induirait une recomposition, qu’il ne faut pas stopper, car au point où en sont les choses la rupture avec la droite socialiste est souhaitable et probablement inévitable. La seule question est l’ampleur de ses répercussions dans l’électorat socialiste, mais rappelons-nous ce que Valls représentait dans son parti.

A ceux qui le veulent de rejoindre Macron ! Car se féliciter, prématurément, de la disparition du parti socialiste n’était pas la bonne approche. Le voir changer de ligne – « sérieusement » pourrait-on dire – éviterait de laisser électoralement isolé l’extrême-gauche et le parti communiste et permettrait de trouver une alliance « à la portugaise ». En se rendant à Lisbonne, Hamon est au moins clair sur ses intentions.

Une distinction pourrait être faite, j’y reviens, entre le mandat immédiat donné à un candidat (ou à un ticket), qui fixe des objectifs et des butoirs, une ligne de conduite, et un programme qui ne peut plus aujourd’hui tomber du ciel. L’idée d’une constituante, qui revient parfois sur le tapis, est de créer un large processus aboutissant à sa rédaction. A l’assemblée élue la responsabilité du travail législatif qui s’en suivrait… puis l’adoption étalée dans le temps des mesures correspondantes. Les présidentielles sont le point de départ d’un processus associant les partis politiques à la dynamique d’un large mouvement participatif (qu’ils ne conçoivent pas comme une base d’affrontement et de recrutement). En soi, c’est le premier stade de la préfiguration d’une société fonctionnant sur de nouvelles bases.

Il faut anticiper la situation infernale d’un second tour offrant comme choix Le Pen ou Fillon, avec le risque que la première l’emporte, la réédition de 2002 n’étant pas garantie. Et pour ne pas se rallier à Macron, s’il accédait au second tour, une candidature de gauche passant en tête est la seule solution. C’est devant cette responsabilité que se trouvent Hamon et Mélenchon.

Partager :

507 réflexions sur « FAIRE DE LA POLITIQUE OU PAS ? par François Leclerc »

  1. Et si tout n’était qu’une affaire de don- contre-don ?

    La grande faiblesse des candidats Hamon et Mélenchon c’est qu’ils ne donnent pas le sentiment de faire le don de leur personne (je rejoins ici Julien Alexandre) pour une cause qui les dépasse, c’est à dire dépassant une logique purement partisane pour se placer résolument sur le terrain des valeurs et des idées, oubliant alors au passage de s’attaquer sérieusement à MLP, si bien qu’ils laissent libre court aux passions tristes alimentées cette dernière, que Mélenchon alimente un peu lui-même lorsqu’il aborde la question sociale avec un biais franco-français. Hamon quant à lui comme candidat du PS (sic) concourant seul est dépendant de son aile droite. En même temps, comme le note encore julien, il ne peut pas non plus s’aliéner les voix de tous les socio-libéraux du parti.
    Il doit donc trouver avec FI un dénominateur commun à même de rassembler toute la gauche et même un peu au delà avec un positionnement à même de damner le pion au FN. Quel est -il ?
    Voyons le paysage politique dans son ensemble, en commençant par dessiner l’arc qui représenterait une majorité présidentielle potentielle. Cet arc va des électeurs potentiels de Macron (une partie d’entre eux tout au moins) à Mélenchon en passant par Jadot et Hamon. Or Macron est à certains égards plus universaliste que Mélenchon, mais beaucoup moins social que ce dernier. Macron ne peut donc être qu’un vote par défaut pour ceux qui à gauche font de la question sociale leur priorité. A l’inverse l’union de Mélenchon-Hamon-Jadot, gomme les aspects déplaisants du mélenchonisme pour affirmer l’universalisme (ceci n’est pas un jugement de valeur, mais un constat si l’on considère l’ensemble des forces de gauche, dont une partie ne se reconnait pas dans la sensibilité du courant mélenchonien) ET rassemble largement les forces de gauche attachées à la question sociale ce que ne peut pas faire Macron dont l’universalisme prime sur la question sociale.

    Les français ne sont donc pas prêts au contre-don que serait leurs votes en faveur de l’un ou l’autre candidat, du moins de façon suffisamment massive pour créer une majorité présidentielle en tant que ces derniers, comme candidats isolés, n’offrent rien de nouveau sous le soleil, alors que par leur union ils peuvent contrer MLP en offrant aux français ET l’universalisme ET la justice sociale. Mélenchon n’est pas MLP, son souci de justice sociale n’est pas feint, il n’y a donc aucune raison, a priori, qu’une union avec les autres forces de gauche ne puisse se faire.
    L’union de la gauche comme telle ce serait un formidable démenti apporté à la logique mortifère à l’œuvre dans cette campagne présidentielle permettant du coup de battre en brèche la dynamique aujourd’hui favorable à Marine Lepen.

      1. Tu vises à coté vigneron, il ne s’agit évidemment pas de la même chose.
        Ici il s’agit simplement que ces personnalités voient plus loin que leur égos, leur plan de carrière à court et moyen terme pour donner ce qu’elles ont de meilleur, et l’offrir au bien commun, prenant alors le risque d’aller à contre-courant de leur électorat, le cas échéant. Il ne s’agit donc pas du don de leur personne au pays en proie à l’ennemi intérieur et occupé par un ennemi extérieur, mais à une cause, sociale, universaliste, ce qui est tout à fait différent.

      2. On s’en fout de c’que tu penses P-Y, c’est les éléments de langage qui comptent coco. On est en campagne là (i.e : War War War !).

    1. PS. J’ai oublié en dessinant l’arc présidentiel d’y inclure ceux des électeurs du FN susceptibles de basculer dans le camp de l’Union de la gauche, mais vous l’aviez sans doute déduit de mon raisonnement. 😉

      1. PS2
        Bien entendu, rien n’empêche Macron de se mettre en retrait pour favoriser l’union de la gauche.

      2. Ben tiens P-Y, le seul qui pèse encore un peu face à la pénienne va se mettre en retrait pour le bien de l’agauche morte, pardi. Tu veux pas qu’il cherche un loyer à Londres aussi ?

      3. PYD, vous êtes un grand romantique.

        Le jeu des élections est trivial:
        Hamon cherche à pomper un max de voix à Mélenchon, pour que Macron soit au 2nd tour face à Lepen.

        Ils s’en foutent de la gauche, et du peuple!
        L’important, c’est leur carrière, et celle des potes qui les soutiennent, accessoirement sous le sigle PS.

      4. Hyppolyte Bidochon
        Les « c’est pas lui (Mélenchon) le profiteur, c’est l’autre (Hamon) » très peu pour moi. Et vice et versa. Impasse totale. Trouvez mieux.

      5. Voyez l’empressement de Hamon à contacter Mélenchon: Après avoir vainement attendu un contact de Hamon, pourtant promis le jour des primaires, Mélenchon s’est fendu d’une lettre entamant une négociation.

        Réponse de Hamon: rien. Les discussions sont fermées, au prétexte que Mélenchon a comparé le PS à un corbillard.

        Pour Monsieur Hamon, l’avenir de la « gauche » a moins d’importance qu’une blague. Soit il est très léger, soit il veut faire gagner un autre…

      6. Regarde les choses en face Pierre-Yves. Si tu veux laisser une chance à ce pays et donc à l’Europe et donc éviter Fillon ou Le Pen, oublie Hamon et Mélenchon, séparés comme pacsés.

    2. Les Français ont déjà donné il y a 5 ans et ils ont été suffisamment généreux pour qu’il n’y ait même pas eu besoin de Mélenchon au premier tour. Toute l’Europe du sud était derrière nous qui plus est, et qu’en avons nous fait ?

      1. La générosité par essence cela ne se mesure pas, et donc cela ne s’épuise pas. Elle est là ou elle n’est pas là. Un rien peut l’étouffer, mais un rien peut aussi lui donne des ailes. Choisissons l’infini.

      2. qu’en avons nous fait ?

        On a fait acheter 200 Mds d’OAT à la BCE, autant en Italie, 100 Mds chez toi, 20 au Portugal ?

  2. Fillon Beurk, Macron Beurk, Lepen Beurk,Valls, Beurk,Melanchon, Beurk,

    Ya rien d’autre à manger?

    A moins que le repas ce ne soit moi?

    1. Fillon SuperBeurk, Macron BeurkBeurk, Lepen YperBeurk, Valls Hors jeu, Mélenchon MoinsBeurk, Hamon Rien, Amont Marcel la première émission en couleur,
      Jadot Sinistré, Ambulance Ne pas tirer.

      Il semble, après recherche, que Fillon SuperBeurk, soit le super chouchou du Monde. Il y joue à colonnes ouvertes, presque tous les jours. Alors que… guichet fermé…

  3. Je pense , après lecture assidue des commentaires , que Vigneron n’ est pas un être humain . Vigneron est une IA inventée par Paul , capable de poster 40 fois par jour le même commentaire mais sous 40 formes différentes , je pense que Vigneron est une tentative de contrôle belge du monde . Un test de notre résistance humanoide . Je pense qu’ on est quasi cuit . Adieu oiseaux vaches et abeilles .

    1. Vous avez découvert le pot aux roses ! D’ailleurs, n’aviez-vous pas remarqué que « Vigneron » est l’anagramme parfait de « Anella » ? Coïncidence ou réalité scientifique ?

    2. Le monde et les humanoïdes seraient bien fragiles et sans issues , s’il suffisait de Vigneron ou d’une IA pour les détruire ou sauver .

      Mais si je comprends correctement ce que je pressens ,il ne me serait jamais venu à l’idée d’assimiler l’un et l’autre.

    3. Vous avez bien fait de ne pas inclure les chats. En Europe, en 1 an, 400 millions de chats tuent 480 millions d’oiseaux ( approx. pour les 2 chiffres). Ces gentilles bêtes si câlines sont de redoutables tueuses….
      Encore un chiffre approximatif: environ 5 milliards d’oiseaux européens vont et viennent entre l’Afrique et l’Europe, migration annuelle. Ça donne une idée de la proportion du désastre.
      M’étonne pas que Vigneron soit si éradicateur d’oiseaux, son instinct carnassier est sans pitié, surtout pour le petit d’oiseau tombé du nid. C’est plus facile, pardine.
      Mais les abeilles ? Vigneron serait un varroa doublé de néonicotinoïdes ? Alors là y’a erreur: tout ça c’est la faute aux apiculteurs du Dimanche, incapables de gérer convenablement leurs ruches. Parole de chat, pinard ne saurait mentir. Et n’oublions pas: « le pinard ça devrait être obligatoire », tout vigneron, acharné à vendre sa daube liquide aux 4 coins du Monde et en Chine aussi, mondialisation/globalisation obligent, vous le dira. C’est pourquoi Mélenchon n’a rien compris à Ricardo. Il n’est pas viticulteur. Il se contente d’aller au supermarché du coin.
      C’est drôle comment naît une conviction politique…

      1. Non, mauvaise conclusion, c’est Le Monde qu’est pas à la page et Le Jardin des Délices Terrestres qu’est devenu notre Monde.

  4. J; Bosch , une oeuvre artistiquement plus riche, un imaginaire plus fécond voire plus riche et plus profond que Van Eyck. Ce dernier est pourtant celui a cherché et découvert la technique du glacis, qui consiste à superposer de fines couches de peinture voire de pigments broyés mélangés à de l’huile de lin ou à de la térébentine, et d’offrir un rendu extraordinaire de profondeur et de transparence. Technique fabuleuse et laborieuse (attendre que chaque couche sèche, pas peindre dans le frais a contrario des impressionnistes, entre autres) pour un rendu et un résultat hors du commun, un précurseur .

    https://www.letemps.ch/culture/2016/06/05/jerome-bosch-500-ans-paradis
    https://laminutiechezvaneyck.wordpress.com/2013/03/15/la-technique-de-la-peinture-a-lhuile/

  5. L’heure est grave. Selon les derniers sondages d’hier les jeux ne sont pas encore faits. En tête de course toujours MLP suivie de Fillon et Macron au coude à coude. Je viens d’écouter le discours de Monsieur Bayrou . La France peut être fière d’avoir encore des hommes politiques de cette trempe.
    Car il est clair que ceux qui ne veulent pas être derrière Macron pour éviter une catastrophe auront non seulement leurs yeux pour pleurer mais aussi le fardeau du déshonneur…car ce n’est pas dans la rue que se réglera le problème. En politique ,lorsqu’il y a une menace sur le pays et depuis une cinquantaine d’années le danger n’a jamais été aussi grand, l’essentiel n’est pas de participer à la bataille mais de la gagner contre l’ennemi. Fillon et MLP sont des menaces pour la démocratie.

    Quelle image de la France pays des droits de l’homme, socle sur lequel on peut fonder la morale en politique vont donner ces deux énergumènes. Des heures sombres s’abattront sur la France si l’un des deux par malheur est élu. Eux qui ont jeté la morale aux chiens peuvent arriver au pouvoir c’est une des tares de la démocratie mais c’est comme çà. Sartre était en Allemagne pendant la montée des nazis, il ne voyait en eux que des bandits. Nous en sommes là pour le moment.
    Que reste -t- il encore de l’ombre de De Gaulle pour les Baroin et consorts pour cette droite rangée derrière cet homme qui a cité sans scrupule De Gaulle pour éliminer un concurrent. Elle aurait du le virer dans les oubliettes de son château sarthois pour rester digne du grand homme dont elle se réclame.
    Avec l’alliance de Bayrou le ciel s’éclaircit
    mais il n’est pas totalement dégagé. Il faut espérer que ceux qui attendaient sa décision pour faire leur choix éloignent Fillon du 2eme tour et lui fassent mordre la poussière.

    1. Dans l’ordre des catastrophes, Macron vient juste derrière Fillon.
      Il est prêt à brader l’outil industriel, les infrastructures, etc. du pays, pour que ses amis fassent des affaires.

      L’expérience d’Alstom, et autres plus petites entreprises, vendues ou fermées par le sieur Macron est pourtant éloquent. Ce type va ramener la France au niveau industriel de la Grèce…

      Mélenchon est le seul a prendre en compte nos intérêts essentiels…

  6. Pierrette sans son pot au lait ? J’avais vu ça. En petit tablier de soubrette, elle ne manquait pas d’humour, contrairement à gentil n’a-qu’un-oeil. Fifi le sarthois, lui pas encore président, mais déjà grand défenseur des faibles et des pauvres, est prêt, dorénavant, à leur verser un revenu universel de 7000 euros mensuels.
    Ces élections sont vraiment atypiques.
    Fifille à gentil-n’a-qu’un-oeil, a aussi des tis ennuis judiciaires. Les temps sont durs. Ainsi, je ne sais par quel vent mauvais, de Donald à Faldimir le magnifique, en passant par Fifi et marinette, TOUS sont victimes de complots malveillants.Peut-être un coup monté de la Cia et du Fbi ou du concombre masqué, voire de la NSA, pour dégommer les zamis à Bannon outdoor. En attendant de cuisiner, façon boeuf-carottes, les amis US indoor voire backdoor. L’espoir fait vivre, dit-on…
    Confidences d’un grand écologiste devant l’éternel , un ami : https://www.youtube.com/watch?v=Pxsh5iqxnGY

    1. Monsieur Gudule vous confondez Perrette et Pierrette.
      C’est très bête ! Vos propos n’ont plus de sens, si vous citez l’un pour l’autre.

      1. Non, Madame Pierrette, aucune confusion. Merci de votre aimable attention. Pierrette LPen était bel et bien « déguisée » et à minima, en Perrette, ne vous déplaise. Cela dit, je vous invite, courtoisement, à éviter les sens et les jeux qui vous sont interdits.
        Un cadre vaut mieux que 2 tu l’auras. Une truite dans la marmite vaut plus que deux saumons dans la rivière, dixit ce chèr Jean de la Fontaine.

        Same player, shoot again.

        PS : « Monsieur » Cool, Merci. Je savais qu’un jour je serais enfin reconnU à ma juste valeur…
        Amicalement votre. 😉

      2. « bazar radioactif »
        Si signore. Position Rafale à 37000 pieds, mach 2, ciel dégagé. Visuel Mig sur zone contaminée. Combinaison intégrale avant exploration de la base contaminée. Vérifié.
        Sas de décontamination obligatoire dès retour sur base, et avant pénétration poste de commandement. Confirmé. Préparation d’un kir royal pendant débriefing. Accepté. Grazie molto.

        Confirmation liste ci-jointe, prochain camion à viande : Bannon, Trump, Erdogan, Putin, le clan de la marinade MLP, Dugin.
        Analysis: The Russian ‘philosopher’ who links Putin, Bannon, Turkey: Alexander Dugin
        http://www.chicagotribune.com/news/nationworld/ct-dugin-trump-putin-turkey-20170203-story.html

    2. A lire (et à ne pas trop diffuser sans discernement (…), bazar radioactif), la retranscription de la conférence skype de Bannon au Vatican en 2014 pour une fondation traditionaliste proche du cardinal US Burke, le Human Dignity Institute. Pour les amateurs de plats lourds, sur-épicés et faisandés.
      https://www.buzzfeed.com/lesterfeder/this-is-how-steve-bannon-sees-the-entire-world?utm_term=.wl8zWwpLaw#.peGOAGY8NG
      http://www.dignitatishumanae.com/index.php/home/
      https://www.novaeterrae.eu/en/about-us.html
      https://www.nytimes.com/2017/02/10/world/europe/bannon-vatican-julius-evola-fascism.html
      https://youtu.be/uH7wrJSAer8

  7. Bonjour,

    Je découvre que les commentaires sont toujours ouverts. Formidable !

    J’ai proposé ci-dessus, http://www.pauljorion.com/blog/2017/02/18/faire-de-la-politique-ou-pas-par-francois-leclerc/#comment-605995, que l’on applique au blog de Paul Jorion la règle du quota masculin en vigueur au Rojava : minimum 40%, maximum 60%, pour les hommes comme pour les femmes, chaque conseil de ce type étant doublé d’un conseil exclusivement féminin qui a droit de veto sur le premier.
    vigneron a balayé comme d’habitude, en disant comme d’habitude : rien.
    Julien Alexandre a dit : « Leboutte, qui réclamait des «femmes » dans le débat, comme si cela allait en changer la physionomie » . Je ne sais pas pourquoi il a mis «femmes» entre guillemets, mais peu importe.
    Paul Jorion affirme que « de nombreuses dames utilisent des pseudos neutres. »

    Je considère qu’il est certain que la règle du Rojava changerait nos débats, comme il est tout aussi certain que la chose ne se décrète pas.
    J’appelais donc à une réflexion plus qu’à une mesure pratique, et cela aussi certains l’ont bien compris. De temps en temps, cette participation de la moitié des humains s’installe, souvent à la faveur de la guerre qui est une des rares circonstances où le suprématisme mâle, même éclairé, recule, et mon opinion est qu’il faut souhaiter ces temps-là (mais pas la guerre, bien sûr !)

    Je vous livre la phrase dont la lecture a produit mon commentaire :
    « Les preuves historiques sont claires…
    Quand les femmes s’engagent dans une lutte militante, tôt ou tard, la victoire est inévitable. »

    J’espère pour elles.
    Et je l’espère pour les hommes.

    *

    PS : La phrase citée appartient à une déclaration d’un groupe de femmes de l’université d’Ankara.

    1. C’est peut être une idée plus masculine que féminine …

      Quand je suis parti en retraite , j’avais sollicité les invités à mon pot de départ pour ( plutôt que de se congratuler comme habituellement) , ils me fassent une collection de questions sur lesquelles je m’efforcerais de répondre sans détour . Parmi les 74 questions dont j’avais hérité , l’une demandait de traiter de « l’apport de la mixité dans le travail » . Je vous livre ma réponse d’alors , conservée sur mon PC :

      « En général une femme s’organise pour faire en deux heures ce qu’un homme démontre en deux heures comme étant impossible à organiser .
      J’ai autant de difficulté à admettre la supériorité ou infériorité féminine que masculine .
      Il n’y a aucune turpitude ou aucune bêtise masculines ( à part éventuellement écrire son nom en faisant pipi sur la neige gelée) qu’une femme ne sache faire aussi bien qu’un homme .
      Les groupes mono-masculins se « supportent » mieux et plus longtemps que les groupes mono-féminins .
      Les groupes mixtes (sauf trop grandes affinités) sont plus riches , plus solides sur le long terme et plus créatifs .
      Un homme oublie , une femme jamais . Mais , heureusement Alzheimer les attend tous les deux . »

  8. Juannessy, soyez heureux d’être arrivé à l’âge de la retraite …et à la retraite.
    « J’ai autant de difficulté à admettre la supériorité ou infériorité féminine que masculine » , certainement. Mais être homme ou femme s’apprécie largement en termes historiques, sociologiques, anthropologiques. Votre réponse du jour de la retraite énonce, elle, des prédicats assez essentialistes. Si nous nous limitons à la condition féminine toute actuelle, quasi universelle et quasi éternelle, de mémoire d » »homme » en tout cas, les « règles du Rojova » se conçoivent aisément. Elles sont en actes une réponse à cette turpitude incommensurable, la condition féminine n’existant pas sans l’imposition masculine. Je considère qu’elles valent leur pesant d’enseignement, émanant d’un peuple en lutte et en guerre, depuis plusieurs siècles privé d’autonomie et de souveraineté. Les Kurdes sont plus de 40 millions et n’ont pas de pays! L’obsession majeure de l’autocrate qui dirige la Turquie est de réduire la voix kurde, dans son pays comme dans les pays voisins. L’invention kurde qui m’épate s’est donc construite dans un questionnement de vie ou de mort, elle est une nécessité. Cela demande un peu plus d’attention que nos débats en chambre, dont je ne m’extrais pas bien entendu.

    Et pour la question d’une différence des sexes trans-historique, ne croyez que jouer à « écrire son nom en faisant pipi sur la neige gelée » soit plus insignifiant que d’avoir du sang entre les jambes à chaque mois à partir de la puberté. Il suffit de voir la panique d’un moustachu qui pisse du sang pour la première fois de sa vie à quarante ans (expérience vécue) pour se poser des questions fécondes. La différence ontologique homme-femme est par là.

    1. La différence ontologique homme-femme est par là.

      Voui, ontologique, d’ailleurs, c’est bien connu, Shakespeare a été censuré, déformé, dénaturé, à cet endroit crucial. J’ai pu consulter le manuscrit d’Hamlet et y lire :

      To bleed, or not to bleed, that is the Question,

    2. Let it bleed
      https://www.youtube.com/watch?v=yS5NQW8QGGw

      @ Leboutte
      Votre enthousiasme pro-kurde et pro-rojava fait plaisir.
      Le caudillo d’Ankara et ses forces armées répriment et tuent du Kurde turc de toutes les façons:
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Cizre
      Wikipédia ne dit pas quel est la suite pour les Kurdes de cette ville. Se renseigner vaut l’effort.
      Cizre n’est pas seule a être partiellement brulée et rasée.
      Pas de surprise, les villages aussi:
      http://www.kedistan.net/2017/02/23/xerabe-bava/
      Au cours de 30 dernières années, 3000 à 4000 villages dans les montagnes ont été brulé et détruit avec 40000 morts et des milliers de réfugiés.

      Et juste pour comprendre que les choses kurdes ne sont pas si simples: Le gouvernement régional des Kurdes d’Irak est un très bon allié du caudillo d’Ankara. Et comme Kurdes de Turquie et Kurdes de Syrie (Rojava) sont très proches, le gouvernement régional des Kurdes d’Irak soumet le Rojava a un embargo très serré, comme la Turquie.

    3. Je me contentais alors de répondre ,à ma façon, à la question sur l’apport de la mixité au travail , tel que mes années de terrain confrontées à cette situation avaient pu avaient pu me le faire percevoir .

      Je reconnais que mon à côté « neige gelée » n’avait qu’une vertu d’explicitation locale étayée par des exemples savoyards vécus .

      Je vous remercie de me consentir le bonheur de profiter encore un peu du temps familial ( et blogueste ) que la science médicale et le sourire des infirmières m’autorisent ( avec la sécurité sociale et la mutualité ) .

  9. En ce qui concerne le « débat en chambre »…
    C’qui s’rait pas mal, souvent, c’est que les hommes développent leur côté féminin et inversement.

      1. adoque

        « Cela demande un peu plus d’attention que nos débats en chambre, dont je ne m’extrais pas bien entendu. »

        J’ai repris l’expression de Guy Leboutte (plus haut) et je ne pense pas qu’il l’employait dans le même sens 🙂

        PS : post précédent avec fautes, excusez-moi.

      2. Par contre, le dialogue (s’il existe !) entre M. Hamon et M. Mélenchon devrait sortir de la chambre et se partager avec les électeurs à mon avis.

    1. @Armelle :

      J’avais déjà avancé ici qu’en fait la nature est bonne mère et qu’avec l’âge , c’est bien ce qui arrive en gros . Le hic , c’est qu’on n’est jamais tout à fait au même niveau au même moment .

      Comme il y a une ruse de la raison , il doit y avoir une ruse de la nature , pour qu’on ne s’ennuie jamais .

      1. « bonne mère » certainement oui.
        L’écrit provoque beaucoup de confusion quand on a pas la vidéo. Cela me rappelle une étude faite sur les formations en ligne via un forum, génératrices d’interprétations négatives fréquentes et de conflits. Ce mode d’expression est à prendre avec des pincettes…. Le développement soudain des commentaires en ligne le montre aussi, les impressions sont faussées.

        La situation politique ne s’accorde pas vraiment, ni entre les politiques ni entre leurs électeurs. Et comme les comparaisons, les analyses et les jugements ne donnent pas grand chose à part des « intrusions » mutuelles musclées à force de vouloir persuader dans une course au plus intelligent, je pense qu’il vaudrait mieux s’atteler à « capter » l’environnement. Plutôt que de « s’introduire » 🙂 et d’envahir l’espace (ce que nous avons toujours fait), « capter » ou ressentir me paraît un plan bienvenu afin de ne pas nourrir les impasses.

        Sinon, une équipe de femmes, je suis d’accord, ne cultive pas nécessairement l’harmonie….

    1. DCB? Le vieux rouquin (routier? routard? L’éternel revenu de là-bas) qui s’acharne à rendre possible et plausible la prise de pouvoir par la grosse blonde?

    2. Voter Macron ? J’entends bien son argument. Ça m’resterait en travers de la gorge et pour le moment, je ne veux pas l’envisager du tout, du tout.
      Macron : non.

      1. Armelle
        à propos des « débats de chambre »…
        j’entends bien, qu’il peut y avoir confusion quant à la portée… voire même une certaine forme de détournement de ma part 😉
        Cela dit, (avoué ?), il me semble que les petits espaces sont souvent des prototypes d’espaces plus grands.

        D’ailleurs, comme vous le soulignez, les discussions entre deux, devraient s’élargir avec un peu plus… et même beaucoup plus.
        Mais le résultat ne risque-t-il pas d’être identique ?

    3. Racisme en col bleu et folklore nationaliste chez l’une et racisme en col blanc et mépris de classe oblige chez l’autre.
      Cohn-Bendit recyclé comme flic de la pensée unique. Tout ce petit monde tire ses idées d’un cadavre en décomposition. La vieillesse est véritablement un naufrage braves gens.

    4. Le vote par défaut, le seul qui nous reste … Voter Macron pour faire barrage à MLP … En cas d’urgence, agiter l’épouvantail .. quelle misère .
      Dany tu t’est pas assez gavé au PE toutes ces années ? Faut encore que tu la ramènes ?

      1. La gauche est pareille à elle-même, elle est prête à soutenir tous les Hindenburg pour éviter le caporal autrichien , et elle finira par se faire mettre par tous les Hindenburg ET par les caporaux autrichiens .

    1. Macron a donc une vie privée, et des revenus privés.
      Privés de quoi? Privés de rien.

      Retenons l’essentiel:
      Emmanuel Macron, après l’école catholique privée, l’ENA, l’inspection des finances, la banque Rothschild, le parachutage du néant politique jusqu’au gouvernement, ce type, comprenez-le bien, n’est ni de droite ni de gauche, ni système. Macron est anti-système.

      Entre Le Pen et Macron, je ne vote pas.
      Je n’appartiens pas à cette alternative.
      Que la cinquième République aille se faire fiche!

  10. http://www.ouest-france.fr/elections/presidentielle/emmanuel-macron-attaque-sur-son-patrimoine-par-le-fn-et-la-droite-4825217 :
    Emmanuel Macron a déjà été interrogé à plusieurs reprises sur ses revenus et son patrimoine. Il a fait plusieurs fois valoir que son engagement politique s’était traduit, après son départ de la Banque Rothschild, par une forte baisse de ses revenus et de son train de vie.

    Il rappelle également régulièrement qu’il a démissionné de ,la fonction publique pour se lancer dans la course à l’Élysée et vit aujourd’hui des droits d’auteur de son livre Révolution.

    Emmanuel Macron a changé de « train de vie » . Pour toujours, bien sûr, pas passagèrement.
    D’ailleurs, la hausse de son train de vie lors de son passage chez Rothschild était un accident, qui n’a rien à voir avec les vraies raisons de son engagement dans cette banque.

    Emmanuel, casse-toi! Expatrie-toi!
    Ce pays ne te vaut pas.
    La France déteste ta Révolution.
    La France est un modèle mondial du pantouflage – des petits, du conservatisme – des pauvres, des privilèges – de la classe salariée, du déclin, des blocages.

    Nous allons te créer, cher Emmanuel, un paradis off-shore pour les gars de ton genre, un pays nommé La bourse ou la vie », et cette République boursoulave sera un phare pour l’humanité, où seuls vivront des gars et des filles comme toi, engagés, travailleurs, créatifs, flexibles, performants. Le spectacle sera merveilleux et historique, un exemple pour des siècles et des siècles – tant qu’il nous en restera.

  11. Quoique le Vénézuéla (voire même la Grèce) soit une bonne illustration du résultat catastrophique à long terme de prendre le pouvoir sans avoir les moyens de réformer la société, on peut considérer que cette élection est si particulière par sa totale ouverture (au moins cinq candidats peuvent potentiellement obtenir l’investiture suprême) qu’il est effectivement dommage que la division de la gauche garantisse un futur gouvernement de droite dure.

    Dans ce cadre, la proposition de François Leclerc de non pas « bâtir un programme commun de gouvernement, mais de donner un mandat présidentiel sous forme d’objectifs à atteindre et de bornes à ne pas franchir » est intéressante, et sauf erreur de ma part la partie « bornes à ne pas franchir » est novatrice, et la seule à pouvoir éventuellement remédier au problème qu’est l’impossibilité de faire confiance à un PS fondamentalement incapable de tenir parole sur quelque sujet que ce soit.

    Malheureusement, on ne voit pas quel mécanisme institutionnel pourrait permettre de s’assurer que les bornes ne seront pas franchies? Sachant que selon le mot de Coluche mais aussi l’expérience concrète de 35 ans de PS, une fois les bornes franchies il n’y a plus de limites…

    Peut-être Hamon pourrait-il, en gage de bonne foi, déposer dès à présent un projet de loi instituant le référendum révocatoire pour les députés? Ainsi non seulement le risque d’une trahison future – crainte très légitime de tout électeur de gauche qui pourrait se laisser tenter de voter PS, même tendance Hamon – serait réduit, mais en voyant dès à présent quel député s’engage à voter cette loi, cela permettra d’achever le nettoyage que la vague de départs vers la Macronie a déjà débutée; et d’ainsi reconstruire les bases éventuelles d’une confiance minimale nécessaire à un accord politique commun à la gauche réformiste.

    Puisque Paul Jorion a semble-t’il l’oreille de Hamon, sera-t’il capable de lui faire entendre une telle proposition?

Les commentaires sont fermés.