Les Trolls ? Partis sans laisser d’adresse !

Je vous ai raconté vendredi que, répondant à une personne qui m’adressait moult remontrances face à la mauvaise opinion que je venais d’exprimer à l’égard du bitcoin, la réponse qui m’était venue de info@bitcoin.fr d’où le message reçu émanait apparemment, était celle-ci : « Nous ne sommes jamais agressifs et méprisants dans nos messages et nous ne signons pas le Bitcoin. Quelqu’un aura usurpé notre adresse email. »

Dans la même veine, j’ai reçu hier une longue lettre à la gloire de M. Donald Trump et de quelques-uns de ses amis dans une métropole de la Baltique, dont je vais vous dire quelques mots.

Je trouve curieux que les gens qui vous adressent des remontrances prennent toujours le soin de vous annoncer qu’ « ils sont déçus » par votre attitude : ils affirment vous admirer depuis plusieurs dizaines d’années mais là – catastrophe ! – en disant du mal du bitcoin ou de Trump, vous avez réduit en cendres la très haute opinion qu’ils avaient de vous, comme si des militants de différentes causes perdues d’extrême-droite pouvaient aimer ce que je dis autrement que par un tragique malentendu !

En fait, mes correspondants – que je déçois à tour de bras – sont les mêmes qui me reprochent en d’autres circonstances d’être l’un de plus à ne pas dénoncer le scandale X ou Y « dont personne ne parle ! », alors que la fachosphère tout entière ne retentit précisément que de cette clameur ! Le fait que personne ne parle de ces canards et que je déçoive profondément ceux qui les diffusent, se présentent toujours main dans la main.

Donc je réponds gentiment hier à l’ode reçue à Trump et à ses soutiens sur faux comptes facebook, par les mots suivants : « Merci pour votre courrier. Aviez-vous mis M. Trump en copie ? Il a besoin d’amis en ce moment et les candidats ne se bousculent pas. Vous lui feriez plaisir », et là, déception aussi mais cette fois de ma part – et non simulée ! – « Mail Delivery Subsystem – Adresse introuvable. Votre message n’est pas parvenu à Z… »

Décidément, les Trolls sont partis sans laisser d’adresse. Ils ne laisseront que des regrets ! Ma tristesse est à son comble ! N’en doutez pas, j’en serais déçu !

9Shares