28 réflexions sur « Prendre un selfie ou sauver sa peau ? Cruel dilemme ! »

  1. Dilemme que je comprends tout à fait.
    Mettre sa vie en péril pour immortaliser un spectacle aussi splendide, ça vaut le coup.
    Il est plus que probable que les appareils photographiques n’existaient pas en 79 avant Jésus-Christ et que le corps découvert récemment ne soit pas celui d’un photographe imprudent 🙂
    https://www.francetvinfo.fr/sciences/archeologie/italie-un-squelette-decapite-par-un-bloc-de-pierre-decouvert-sur-le-site-archeologique-de-pompei_2778001.html
    Néanmoins, qui nous dit qu’il ne s’est pas attardé au mauvais endroit un peu trop longtemps pour profiter du spectacle ?
    Cela rejoint une conversation sur ce blog l’hiver dernier à propos de ces randonneurs, pourtant expérimentés, qui périssent dans des avalanches. La beauté fait parfois oublier les réflexes de survie primaire. N’est-ce pas là aussi le propre de l’Humanité ?
    Que ferait une IA dans ces circonstances ?

    1. @Arkao :

      L’interrogation vis à vis de l’IA , vaudrait déjà s’agissant de « selfie » !

      Sur le « conflit » entre fascination du spectacle et survie personnelle , j’avoue que ça ne me pose ( et posait très concrètement ) problème que lorsque la mise en danger de sa vie propre signifie et signifiait mise en danger de la vie d’autrui qui n’en peut mais .

      1. @Juannessy
        Mise en danger de la vie d’autrui. Bien entendu, c’est une des limites qu’on doit s’imposer en de telles circonstances. Je n’aimerai pas être à la place d’un guide de montagne qui a perdu le groupe dont il avait la responsabilité (même si le risque zéro n’existe pas).
        IA et selfies. Demandons d’abord son avis au macaque.
        https://img.lemde.fr/2017/09/14/78/0/530/530/534/0/60/0/b1cc6f0_11665-1ccfe6c.e9jduqh0k9.jpg
        https://www.lemonde.fr/big-browser/article/2017/09/14/affaire-du-selfie-de-singe-suite-et-fin-les-droits-d-auteur-seront-partages_5185695_4832693.html#meter_toaster

    2. Bonjour,

      Pas sûre, l’on a pas retrouvé de crayon à dessiner et du papier à proximité,

      Ce dilemme est intéressant,

      Personne

    3. Vous ne devriez pas faire de vieux os , vous !
      Remarquez , ca fera des vacances a Darwin !
      RIEN ne vaut de mettre sa vie en péril , RIEN !

      1. @ Vladimir
        Je n’ai pas l’intention de faire de vieux os et c’est mon problème, tant que je ne mets pas la vie des autres en danger comme le souligne Juannessy.
        Vivre, ce n’est pas seulement respirer.
        Rien de vaudrait de mettre sa vie en péril, dites-vous, même pour tenter de sauver ceux qu’on aime ?

  2. Quand la « valeur » du Selfie vendue à la presse et sa recherche d’influence les évènements, en prétendant offrir l’info… au « prix le plus »fort », dans des pays ou celle de la vie « vaut si peu » quand la « demande » est si forte, et dépasse l’entendement de ce que sa propre vie perdue, pourrait rapporter à ses proches…!?

  3. Qui étions-nous ? La photo de nous-mêmes. Qu’en fera l’intelligence artificielle ? Une espèce narcissique. Pour autant qu’on l’ait mise au parfum

    1. J’aime bien cette idée, quand et comment prendre cette décision ?
      Dans mon cas l’instinct de survient sera le plus important.
      D’autant plus que lorsque je me promène ou que je voyage ce sont mes seuls sens qui m’accompagnent pour profiter pleinement de l’instant présent.

    1. Katia et Maurice Krafft, qui étaient également présents au Mont Saint Helens en 1980, n’ont apparemment même pas eu le temps de ‘dire ouf’ (40 personnes au total) au mont Unzen au Japon en 1991, trop près de la grosse ‘nuée ardente’ ou ‘coulée pyroclastique’ de ce jour là, faute d’hélicoptères disponibles (tous pris par les journalistes) ils n’avaient pu reconnaître le volcan par les airs auparavant, il y a 27 ans quasiment jour pour jour…
      https://www.youtube.com/watch?v=Cvjwt9nnwXY

  4. J’ai revisionné les vidéos, ce qu’auraient dû faire un certain nombre de commentateurs et Paul qui nous induit en erreur avec son titre.
    Il ne s’agit pas de selfies (autoportraits) mais de photos et de vidéos de l’évènement réalisées avec des téléphones portables. Pas de dimension narcissique probante (si ce n’est de montrer à ses congénères et de dire: vous voyez, j’y étais).
    Nous sommes là dans le cadre d’un comportement visant à immortaliser un évènement inhabituel. En quoi ce serait différent d’une partie de chasse tragique peinte dans une grotte au paléolithique ?

    https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/homme-video-art-rupestre-paleolithique-etait-il-aussi-cinema-44694/

    1. Ben , le peintre photographe paléolithique a quand même pris le temps de se mettre à l’abri dans sa grotte avant de penser à la postérité .

      Sur le fond ( selfie n’est pas tout à fait vidéo effectivement ) , le narcissisme semble mieux apparaitre à la publication qu’à la réalisation .

      Participer à un blog et s’y mettre en scène peut , je crois , participer du même travers ou du même besoin , selon la dose !

      1. Absolument.
        « Être », n’est-ce pas aussi se regarder sois-même et espérer le regard des autres ?

      2. @Arkao :

        Aussi , mais ,dans mon cinéma , ça rentre pour une partie seulement du quart  » hors temps » .

        Ça laisse de la marge pour pas mal d’autres choses .

  5. Le chanteur dit dans un élan emprunt de passion et de tendresse : Les temps changent.
    Le sage dit dans un moment de lucidité extraordinaire : reste dans ta chambre, tranquillement.
    Le temps dit je te ferais plus nu qu’un ver et je compte bien collaborer avec les volcans pour y arriver.
    Le sourire simiesque en plus, oh putaing-cong ça va barder !

    1. C’est vrai que le blog est à la fois économique et sociologique .

      Attention quand même à ne pas faire de l’empreinte un emprunt .

  6. Totalement Hors sujet mais je viens de tomber sur article du Monde qui à l’air sérieux et ou on nous explique que les banques créent désormais la monnaie … ? !

      1. Les pour et les contre aussi nuls les uns que les autres : ni les uns ni les autres ne comprennent quoi que ce soit à la création monétaire.

        Au coeur de leur pédalage dans la choucroute : la confusion entre la création d’une ligne de crédit et l’allocation d’un prêt.

        Problème résolu ici-même sur le blog en 2008 et débouchant sur L’argent, mode d’emploi (Fayard 2009 – Pluriel 2017), où la mélasse est rendu transparente.

      2. Avec un belge et des suisses , on doit arriver à clarifier le sujet en bonne langue française .

        ( PS : en fin de parcours et de débat sur leur votation , je mise beaucoup sur la pédagogie suisse pour une avancée majeure dans les esprits …à moins qu’ils soient eux aussi « sur le balan » ) . ) .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.