Montrer parfois à notre mère que nous sommes ses dignes enfants

Ouvert aux commentaires.

Je ne sais pas si ça vous parle de voir cela : ce sont deux gars qui sont restés chez eux dans la fournaise du Carr Fire en Californie, à sauver leur maison.

Je ne suis pas fana de risquer de se sacrifier pour des objets, mais moi ça me parle : je retrouve des regards que j’ai connus lors de mes jours à la pêche, quand la mer autour de nous était mauvaise.

La Nature n’est pas notre ennemie, mais il y a des jours où c’est une sale vache, et où il faut lui montrer que nous sommes ses dignes enfants.

5Shares

2 réflexions sur « Montrer parfois à notre mère que nous sommes ses dignes enfants »

  1. J’attends de comparer mon ADN à celui de la nature , pour être sur que c’est bien ma mère .

    Pour les incendies , comme j’ai vécu les 18 premières années de ma vie en caserne de sapeur pompier ( dernier métier du paternel ), je les attends de pied ferme .

    Si on considère la « révolte contre la sale vache » comme une « réponse du corps » , d’où viennent à la fois la réponse et la révolte ?

    Si l’on compte sur l’incendie complet de la terre pour susciter la révolte , ça risque de ne pas le faire .

    Heureusement , il y a Arnaud ( et quelques autres ) .

    (PS : je réponds en aveugle dans la fumée, car la vidéo du W;Post a toujours la même tare )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.