Gilets jaunes : si j’étais historien de l’an 2319…

Si j’étais historien de l’an 2319, de la variété dite « fifty/fifty » (cyborg moitié Homo sapiens, moitié prothèses augmentées IA) et que je tombe dans les archives sur l’exemplaire du Journal du dimanche en date du 3 février 2019 où un article en une s’intitule François Boulo, avocat et porte-voix des Gilets jaunes, et où il est dit que ce monsieur appelle en France à la grève générale illimitée le 5 février 2019, j’irais consulter aussitôt l’exemplaire du 12 février 2019 du même hebdomadaire, pour voir s’il a paru, et s’il n’a pas paru, pas plus que celui du 19 février 2019, ni celui du 26 février 2019, etc. pour faits de grève générale illimitée, mon regard serait attiré par le paragraphe de ce même entretien où ce François Boulo déclarait ceci :

… j’ai dérivé sur plein de choses et j’ai découvert Emmanuel Todd, Jacques Sapir, Frédéric Lordon, Olivier Berruyer, Paul Jorion, Les économistes atterrés… »

et je me replongerais illico presto dans les archives pour tenter de savoir qui étaient ces gars-là.

Partager :

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta