« La guerre civile numérique » – Triste huitième anniversaire

Ouvert aux commentaires.

Il y a huit ans je publiais La guerre civile numérique, un livre consacré à l’affaire WikiLeaks et ses initiateurs, Assange et Manning. Comme dans La crise du capitalisme américain paru quatre ans plus tôt, j’annonçais des changements à venir. Sur ce plan là aussi rien ne s’est arrangé depuis. Parlons-en.

Partager :

5 réflexions sur « « La guerre civile numérique » – Triste huitième anniversaire »

  1. C’est tout frais, la Chine a invité toutes les nations du monde à construire « ensemble » le nouvel internet.
    Internet nous a rapprochés individuellement et technologiquement. Sous peu, le téléphone, la télévision et tous les autres médias physiques vont disparaître, digéré par le réseau pour des raisons très capitaliste inhérente à la nature de leurs propriétaires, ceux qui paient pour que l’accès soit presque gratuit. Le capitalisme c’est aussi les économies d’échelle, les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. La jungle du début (1990) est un lointain souvenir. C’est la vitesse d’acquisition des clients et l’innovation qui permettent la conquête et la maîtrise des territoires. Ils se battent pour les « data », ils sont prêts à nous rémunérer pour des « data ». On me dit, que certain faiseur d’opinion serait en fait des pantins muni d’une IA à gros QI, ça coûte moins cher pour nous formatter.
    En peu de temps nous sommes passé de citoyen, à consommateurs et maintenant à des sources de « data ».
    Alors beep chez vous !

  2. Et nous faisons data tous les jours. (Oui, je sors. Or je voulais dire qu’il faut défendre absolument Assange tous les jours. Lire le blog Le Grand Soir à ce sujet).

  3. Une poche (une piste) de résistance, la nébuleuse Frama.
    Framadate – Framapad – Framapic – Peertube – MyFrama – Framalibre – Framablog – Framabook – Framasphere – Framabin – Framaslides – Framapiaf – Framanews – Framanotes – Framemo – Framacarte – Framagames – Framazic

Répondre à toutvabien Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.