Peter Fonda (1940 – 2019)

Peter Fonda, fils de Henry, frère de Jane, père de Bridget, acteur culte d’une époque. Ici dans The Trip (1967) de Roger Corman, scénario de Jack Nicholson, bande-son de The Electric Flag : Mike Bloomfield, Buddy Miles, Nick Gravenites, etc.

Tout avait commencé (sérieusement) dans The Wild Angels (1966), déjà de Roger Corman. Sa meuf là, c’est Nancy Sinatra, en motarde de choc. La scène d’ouverture se passe à Venice Beach à Los Angeles, pas le front de mer beaucoup plus connu, la partie à l’arrière, crade à l’époque – bien boboïsée depuis.

Et, pour ne décevoir personne, Easy Rider (1969) de Denis Hopper, que l’on voit là aux côtés de Fonda, et Jack Nicholson en passager. Steppenwolf à la bande-son.

Partager :

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. Tout me hérisse sur

    Cette artiste lyrique est morte bien jeune, tout comme on déplore la perte très récente de Jodie Devos, soprano, à…

  2. Bonsoir GMM, bravo pour v/com. J’aime bien : moins de difficultés et de souffrances en tous genres pour un certain…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta