17 réflexions sur « Australie : le déni des autorités »

  1. Non mais on va pas laisser notre charbon et nos minerais pourrir sous terre sous prétexte de quelques incendies…..
    Vive le pognon , y a que çà de bon!C’est comme le cochon, tout est bon…
    On vit une époque formidable!!!
    Les puissants commencent à se sentir à l’étroit dans leurs costumes idéologiques cousus de mensonges…..
    Il n’y a plus qu’a attendre et préparer le goudron et les plumes…..

  2. ‘’On the Beach’’ (film le Dernier Rivage) film de science fiction sortait en décembre 1959, l’intrigue situait l’Australie comme dernier lieu ayant échappé à l’holocauste nucléaire ; aujourd’hui, ce n’est plus de la science fiction, l’Australie inaugure un type de destruction généré par les conséquences des excès de rejets de CO2 ; save our souls on the beaches…

  3. Accepter la réalité, ce serait pour les autorités avouer leur incompétence et lacher le manche.

    Georges dans  » Ceux qui ne pensent pas comme nous sont des cons  » mets le doigt sur les raisons du blocage :

     » Entre nous soit dit bonnes gens, pour reconnaître que l’on est pas intelligent, il faudrait l’être  »

  4. Bonjour et bonne année….

    Tant que les autorités n’acteront pas la disparition du travail, elles achèteront très cher la venue d’investisseurs en faveur d’exploitations anarchiques, mais qui, selon eux, garantissent l’emploi.
    L’Australie signe d’un côté les accords de Paris, et, de l’autre, elle est la plus grande exportatrice de charbon au monde.

    Ici sur Arte, « Australie : accro au charbon ».
    Le rapport des forces n’est pas encore en faveur des activistes
    et autres défenseurs d’une économie raisonnée :
    https://www.arte.tv/fr/videos/077983-000-A/australie-accro-au-charbon/

    1. Bonjour et bonne année,

      La cause principale des incendies depuis des décenies est du à l’élevage intentif des moutons pour l’export…

  5. Il n’est plus temps de chercher à convaincre, agissons.
    Le capitalisme ne lâchera rien, il faudra aller le chercher dans sa tanière, hélas.

  6. L’absurdité des negationnistes conspirationistes est pire, ils disent que ce sont les gauchistes qui mettent le feu expres pour appliquer des taxes a la population. voilà où on en est avec ce genre de fascistes dans le monde qui ne sont plus capable de voir la réalité qui vivent dans un monde parallèle ou tout n’est que complot.

  7. Bonjour,
    Un nouvel incendie d’allumé – Trump rentre en campagne électorale en commanditant l’assassinat de général Qassem Soleimani –
    Un bâton de dynamite jeté dans une poudrière comme le commente Joe Biden

  8. Seul un traumatisme à l’échelle mondiale fera réagir la population voire les politiques qui seraient en première ligne dans les pays impactés.
    Les conséquences des incendies en Australie sont limitées en nombre de pertes humaines et c’est tant mieux. Son économie ne vascille pas encore, Sydney ne brûle pas.
    Mais qu’en sera t’il lorsqu’une canicule d’un voire deux mois frappera l’Europe comme en 2003 avec plusieurs centaines de milliers de décès à la clé ? Et je n’évoque pas la situation en Afrique générée par un degré de plus. Le déni est général, nos autorités sont celles que nous nous choississons. Les nôtres ne valent pas mieux. Seul un traumatisme global nous fera – peut-être – réagir à moins qu’inconsciemment nous ne choississions le suicide collectif en poursuivant dans la voie actuelle de l’addiction à la surconsommation à outrance tel un fumeur atteint d’un cancer qui continue de fumer tout en faisant sa chimiothérapie.
    Sur ces belles paroles … je vous souhaite à tous une bonne année. Sachons profiter de la vie avec simplicité et sagesse.

  9. IL y A LONGTEMPS QU ON SENTAIT LE CARACTERE ANORMAL ET TERRIBLEMENT DANGEReUX des incendies Morrison ET SON gouvernement n ont absolument pas fait leur travail ,ni en amont, ni pendant, ils se reveillent mollement maintenant le ventre plein et la gueule enfarinée et en se disant « intelligement » mais qu’ est ce que je pouvais faire ? je sais pas quoi faire …? Surtout les australiens, gardez le votre empoté narcissique comme le sont helas beaucoup de nos « dirigeants » dirigésjustement et essentielement par la grande finance et aveuglés par la quete du pouvoir et leUR MENTALITE DE LARBIN ET DE PREDATEUR( BIEN ELEVE) Ce sont tous d’incapables pleutreS MALHONNETES ET UN TANTINET STUPIDES seuls les pompiers ont fait tout ce q’ils ont pu le nez dans le guidon , epaulés en rien ni par les services de police ni par l armée Sauf depuis un jour et que tout va cramer Alors on pourra en extraire du charbon!! .Il ne restera que cela à faire ,et on pourra en extraire de l’or etc etc ouah quelle jouissance ca va etre ! Ils s’en moquent bien de la pollution et toutes ces conneries de rechauffement climatique ! lun clic et hop a Honolulu ?? Marseille?Tourcoing ?

  10. On peut désormais à ajouter à la sinistre liste des dirigeants qui poussent à la roue de la destruction de l’humanité, le premier ministre Australien. Partout ou presque dans les grands pays comme puissance, ou bien étendus géographiquement, les élites dirigeantes sont perçues comme étant incompétentes, et en décalage par rapport aux vrais enjeux. Comment en sortir, sinon en prenant notre destin en main ?! On ne peut plus tout attendre des élections, lesquelles ne parviennent plus à hisser au sommet que les moins susceptibles de s’atteler à la recherche des vraies solutions. Peut-être en commençant aussi par prendre au sérieux le pouvoir de nuisance, par inertie, d’un Macron. Car, quoi ? La France demeure un pays Européen qui compte, son gouvernement est coupable de ne pas décider unilatéralement de rompre avec la logique de croissance du PIB, ce qui est tout à fait à sa portée. Une politique résolument progressiste et écologique en France aurait un effet d’entraînement en Europe. Car les peuples, à la différence des élites, sont prêts, beaucoup plus qu’on ne le croit.

  11. Ma famille suit au jour le jour et avec inquiétude la situation dramatique des incendies sans précédent en Australie.
    Une des mes petites filles effectue une année tourisme/travail en Australie.
    Après un mois à Sidney elle a rejoint un ranch dans la campagne puis s’est installée à Melbourne où elle vient d’être confrontée avant le nouvel an à des évacuations surprises. Cela ne l’a pas empêché de fêter le réveillon cependant.
    Il y a quelques jours elle a rejoint la Tasmanie pour un parc naturel.
    Nous ne sommes pas pour autant rassurés, les fumées nocives atteignent actuellement la Nouvelle-Zélande.
    Les voyages forment la jeunesse mais peuvent inquiéter leur entourage.

    Et il reste encore bien des sceptiques aux manettes et aussi dans la société civile qui s’estiment détenir la science infuse face aux réalités flagrantes démontrées depuis plus de 50 ans et aujourd’hui épaisses comme des pifs sur la figure.
    Je viens encore d’entendre sur Ushuaïa Nicolas Vanier qui évoquait son dernier film « Donne-moi des ailes » et aussi les effets de seuils consécutifs à la fonte du permafrost, évoqué déjà il y a quelques années sur le blog de Paul Jorion.
    Que faut il faire donc faire pour que les entêtés se documentent enfin un minimum ?
    Comment nos sociétés peuvent t’elles confier leur destin à des dirigeants pour le moins totalement irresponsables ?
    On marche sur la tête.

    2 extraits d’articles significatifs parmi tant d’autres.

    Le Monde du 4 janvier – Impact écologique majeur
    Les incendies en Australie sont « un drame sans précédent » pour la faune et la flore
    Près de 30 % des koalas, ces marsupiaux endémiques symboles de l’île, pourraient avoir été tués dans l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud.
    https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/01/03/incendies-en-australie-un-drame-ecologique-sans-precedent-pour-la-faune_6024653_3244.html

    « S’il est encore difficile d’évaluer l’ampleur des dégâts sur la faune et la flore australienne, parmi les plus riches au monde, les chercheurs de l’université de Sydney estiment que, dans le seul Etat de Nouvelle-Galles du Sud, près de 480 millions de mammifères, oiseaux et reptiles ont déjà été tués, blessés ou forcés de fuir les flammes depuis le début des incendies. Un « drame écologique sans précédent », déplorait mi-décembre la très puissante association de défense des animaux sauvages Wires, institution dans un pays où plus de 80 % des espèces sont endémiques. »

    Un article de Libération du 23/12 nous résume bien l’attitude de 3 dirigeants importants vis-à-vis du cataclysme climatique qui nous guette.
    Des « climato relativistes », pire que les climatosceptiques.
    Trump « Une invention chinoise »
    Poutine « Personne ne sait à quoi c’est dû »
    Scott Morison userait du syndrome du rasoir de Hanlon « Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la bêtise suffit à expliquer »

    Australie : un Premier ministre en flagrant déni
    Par Christian Losson – 22 décembre 2019 à 19:41
    https://www.liberation.fr/planete/2019/12/22/australie-un-premier-ministre-en-flagrant-deni_1770711
    « Face aux cris d’alarme et au désastre écologique, le conservateur Scott Morrison préfère légiférer contre les actions pro-climat et vanter les mérites du charbon. »
    « Il est l’incarnation d’une nouvelle génération de climatosceptiques : les climatorelativistes. Pas un Donald Trump qui voit dans la lutte contre le changement climatique une «invention chinoise» pour saper la compétitivité américaine. Ni un Vladimir Poutine qui assure que «personne ne sait à quoi est dû» le plus redoutable péril pour la planète. Non, Scott Morrison, 51 ans, est plutôt du style «après moi, le déluge». Le Premier ministre australien, conservateur et libéral, ne voit donc pas vraiment de lien entre les incendies monstres qui ravagent le pays et le réchauffement climatique. Il a préféré partir en vacances à Hawaï – un séjour écourté ce week-end face à la stupéfaction générale. Aux fermiers qui souffraient en octobre d’une sécheresse record, il proposait de prier pour la pluie. A la mort annoncée de la Grande Barrière de corail, il répondait un mois plus tôt qu’elle était «saine et résiliente». »

Les commentaires sont fermés.