Statistiques du coronavirus

Ouvert aux commentaires.

Comme je vois que vous êtes nombreux sur le blog à rechercher les statistiques en temps réel du coronavirus, je crée un lien ici.

Voici ce que vous trouverez au bout du lien [le cliché ci-dessous a été pris le 6 février à 20h20] :


Ici sur le blog :

Le 26 janvier : Coronavirus : rififi en Chine, par Pierre-Yves Dambrine

Le 27 janvier : La progression du coronavirus est jusqu’ici pratiquement exponentielle, par Alexis Toulet

Partager :

123 réflexions sur « Statistiques du coronavirus »

  1. Pour éviter de n’avoir que le point de vue des idéologues comme Monsieur Dambrine, je voudrais vous donner ce lien qui explique comment le virus se propage : XXXX
    En réalité, c’est très complexe. Au début, les symptômes ne sont pas graves, ça n’inquiète personne. C’est après que ça se complique. Il n’est pas possible de comprendre la situation des nouvelles infections à coronavirus en Chine sans le contexte.

  2. Voilà la chronologie de ce qui s’est passé en Chine. Et on a ici un point de vue qui remet ce que raconte Monsieur Dambrine: XXX

      1. Ok, je ne savais pas que ce site était complotiste. C’est assez étrange que l’organe officiel du gouvernement cubain, Granma, qui n’a pas pour habitude d’alimenter les théories des complots, publie ce texte: « N’est-il pas très suspect que le coronavirus soit apparu en Chine et que Washington l’ait introduit pour affaiblir ce que beaucoup considèrent déjà comme la première puissance économique du monde, au-dessus de l’empire sous le mauvais leadership de Trump? »

        Puisque qu’on ne peut donner le lien, je vais résumé la chronologie:

        1°) En décembre, les premiers symptômes du virus étaient assez légers, ça n’a pas préoccupé les autorités sanitaires chinoises qui ont quand même signalé l’apparition d’un nouveau virus à l’OMS. Après tests et vérification, les autorités sanitaires chinoise ont confirmé qu’il n’y a pas eu de contagion entre humains.

        2°) Deux semaines après, par mutation du virus, les symptômes sont devenus plus graves. C’est à ce moment là que les autorités sanitaires chinoises ont décidé de tirer l’alarme. Mais pour ne pas paniquer la population, il y a un protocole à respecter.

        3°) Li Wenliang a appris que certains patients avaient été hospitalisés pour une infection à coronavirus. Il a alors informé par wechat que le SRAS est de retour en Chine. Le SRAS étant connu en Chine, ses messages ont provoqué la panique dans la population. En plus de ça, il n’a pas l’autorité pour informer ça au public. C’est pour cette raison qu’il a été convoqué par la police pour fausse rumeur.

        4°) Le président Xi a alors ordonné la mise en quarantaine de la ville de Wuhan. La suite, on la connaît.

        C’est ce contexte là qui n’est pas rappelé par nos médias.

      2. Hua Chunying, porte parole du ministère des affaires étrangères de la Chine a déclaré lors de sa conférence de presse en ligne du 4 février  qu’à partir du 3 janvier, la Chine, à 30 reprises, a communiqué avec les Etats-Unis sur les cas de coronavirus.
        http://www.rfi.fr/cn/中国/20200203-武汉疫情当国人还蒙在鼓里中方早已通告美国

        Li Wenliang n’avait pas autorité pour informer la population, et c’est bien cela le problème, il était pourtant plus compétent que les bureaucrates pour savoir ce qu’il fallait faire, lui et ses collègues pour combattre l’épidémie.
        S’il avait été écouté par les autorités locales et centrales, des mesures sérieuses auraient pu être prises pour lutter contre l’épidémie à un moment où il aurait été beaucoup plus facile de la circonscrire.

        Pékin savait, et a laissé les autorités locales gérer la situation, de manière catastrophique. Pourquoi ont-elles préférer prendre au sérieux ce que leur disaient les autorités locales plutôt que de prendre au sérieux l’avis d’un médecin et ses collègues qui eux étaient sur le terrain et savaient réellement ce qui était en train de se passer ?

      3. @ Dambrine Pierre-Yves

        Difficile de discuter avec vous car pour vous, d’office, c’est le gouvernement qui déraille. Vous refusez de voir une situation complexe. Li Wenliang est mort et je ne vais pas chercher à le discréditer, mais il n’a ni la compétence ni l’autorité pour affirmer cela en public. Il parlait du SRAS, alors qu’il s’agissait d’un nouveau virus. Ses messages sur wechat ont mis en panique la population, cela a mis en danger les gens. Les tests étaient en cours de vérification et seule les autorités compétentes pouvez faire une annonce à la population.

        Si Li Wenliang voulait signaler la dangerosité du virus, il y a d’autres canaux que wechat. Par exemple si vous surveillez un examen et si vous constatez une erreur d’énoncé, vous ne pouvez agir n’importe comment. Vous devez signaler cette erreur à vos supérieurs. Ensuite, vous attendez les instructions à suivre.

      4. Nicolas,
        « il y a d’autres canaux que webchat »
        Vous me semblez bien naïf, c’est justement parce qu’i n’était pas entendu par les autorités qu’il a dû avoir recours à ce moyen.

      5. @ Dambrine Pierre-Yves

        Ca me gêne ces discussions où on fait des procès d’intention. Basons nous sur des faits: la population a-t-elle paniqué ? Oui et certains ont pris la fuite. Cela les met en danger ? Oui, danger pour eux mais aussi pour les autres.

        Je préfère écouter les scientifiques, je préfère regarder des reportages comme celui là: https://www.courrierinternational.com/article/sante-expatrie-il-reste-wuhan-par-devoir-moral-et-humanitaire
        Cet article de l’orient le jour donne une autre vision de l’épidémie en Chine. La propagande déversée par les Etats-Unis et les médias aux ordres contre la Chine commencent à provoquer un réflexe de résistance chez les gens les plus politisés et ceux qui ne supportent pas que l’on utilise une épidémie comme un argument de déstabilisation politique, ce que vous faites.

      6. A votre différence je ne m’exprime pas sous le masque de l’anonymat.
        Je vais donc en rester là et laisse juge les lecteurs du blog quant à la teneur de vos propos.

      7. @ Dambrine Pierre-Yves

        Quand on n’a plus d’argument, on attaque l’anonymat et la forme. Pendant que vous y êtes, attaquez aussi mon orthographe. Dans mes messages, il y a des arguments. Oui, laissons le soin aux internautes de juger de mes propos.

  3. Les 5 nouveaux cas français sont intermédiaires entre l’hypothèse de propagation du gouvernement (uniquement des cas provenant de Chine) et mon hypothèse (contamination secondaire par des touristes provenant de Chine mais sans connaître la source). Voir mon message du 1er février : https://www.pauljorion.com/blog/2020/02/06/statistiques-du-coronavirus/#comment-759755

    En effet, la contamination en France des 5 nouveaux cas l’a été par un intermédiaire qui n’était pas un touriste mais un proche, provenant de Singapour, contaminé, et ayant côtoyé des chinois provenant de Wuhan. Ces personnes ont donc pu, des les premiers symptômes, indiquer au 15 le lien avec la Chine.

    Mon hypothèse est que des contaminations secondaires en France vont aussi arriver, mais qu’il ne sera pas possible de tracer l’origine. Elles seront donc considérées comme des grippes par le 15, les patients iront consulter auprès de leur médecin, et ce n’est que s’ils développent une forme sévère de la maladie qu’ils seront testés (et encore, même pas sûr). Entre temps, le virus aura trouvé d’autres cibles…

    Ces 5 cas montrent simplement qu’une contamination secondaire est tout à fait possible en France, et que vu le nombre de liens aéronautiques avec l’Asie, le nombre de cas comme le britannique revenant de Singapour est à mon avis assez éloigné du zéro … Le problème, c’est qu’il n’y a eu aucun traçage des personnes revenant de Chine, aucun test salivaire non plus de ces personnes, aucune mesure de quarantaine exceptée pour nos compatriotes rapatriés, aucune consigne de port du masque alors même que l’on sait qu’elles proviennent de zones à risque, …

    La FAQ du site gouvernemental a été modifiée, et ce qui était mensongé a été supprimé. Il faut rechercher de manière un peu plus subtile l’information, par exemple dans la partie « cas contact » où l’on peut lire : « les voisins du patient malade dans un avion ou un train, ou les personnes restées dans un espace confiné avec lui (voiture individuelle par exemple).  »

    Hier (sans que ne soit comptabilisé les 5 nouveaux cas français dans le tableau de l’OMS), il y avait 59 cas de contamination hors Chine, et 76 cas (dont les 64 du Diamond Princess) dont l’origine de la contamination n’est pas encore connue…

  4. Si l’on s’en tient aux cas de 2019 nCov tracés par le gouvernement chinois – aux chiffres officiels donc – en négligeant les probables cas non détectés et les possibles cas mis sous le boisseau pour raison politique, la progression de la contamination en Chine commence à donner des signes encourageants.

    Voici le taux d’augmentation du nombre de cas en Chine d’un jour sur l’autre, en données brutes (colonnes) et lissé sur les trois jours précédents (ligne continue). Le taux d’augmentation a décru d’environ 20% jusqu’à 10% en l’espace de quatre jours

    https://i.ibb.co/8zqTnxT/2019n-Cov-Chine-0121-0208.jpg

  5. Que peut on apprendre cet épidémie du coronavirus ?

    Première chose, c’est que l’humanité va connaître encore d’autres épidémies encore plus graves. On parle beaucoup de la situation en Chine, mais il y a en ce moment une épidémie inconnue au Nigeria, qui a déjà tué plus de 200 personnes. Le rôle de l’OMS est fondamental. Il est nécessaire de travailler sur un système de santé mondial.

    Deuxièmement, on voit également comment une crise peut libérer des paroles et des comportements xénophobes, dans des pays avancés avec démocratie libérale comme l’Amérique du Nord ou l’Europe. On voit aussi les failles du système de rumeurs comme arme de guerre commerciale et de déstabilisation politique. Dans le but de manipuler l’opinion publique, les rumeurs génèrent les paniques qui n’empêcheront pas les migrations de personnes fuyant et transportant la contagion. Au lieu de soutenir la guerre commerciale des USA contre la Chine et au lieu de d’inviter sur nos plateaux de télévision des personnes qui font des sketchs usés, il serait utile de suivre les recommandations de l’OMS et recréer des réflexes collectifs. La diabolisation stupide des dirigeants chinois empêche de trouver ensemble des solutions.

  6. Chen qiushi a disparu de la circulation depuis le 6 février, il était arrivé dans la ville de Wuhan un peu avant que la ville ne soit confinée pour témoigner au jour le jour de la situation sur place.

    Il s’agit simplement d’un avocat de profession qui réagit à une situation anormale, en tant que citoyen.
    Il faut savoir aussi que depuis une dizaine d’années en Chine le fer de lance des critiques en Chine viennent de juristes qui demandent simplement que la constitution chinoise soit appliquée, laquelle garantit en principe la liberté d’expression.

    Et qu’on ne me dise pas que c’est un supplétif des USA.
    Est-ce si difficile d’admettre et de comprendre qu’un sentiment d’injustice chevillé au corps suffit à motiver un tel engagement ?

    https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200207.OBS24541/l-activiste-chinois-chen-qiushi-a-disparu-a-wuhan-alerte-sa-famille.html

  7. Petit point :

    Sur le bateau Diamond Princess, il y avait 61 cas confirmés le 7 février. +3 le 8. +6 le 9. +65 le 10. Nous en sommes à 135 (sur 3 770 personnes à bord). Tout le monde n’a pas été testés. Comme quoi, lorsque l’on recherche chez des asymptomatiques, on trouve …

    Petite erreur sur le tableau de John Hopkins, puisque le Japon est passé en une journée de 25-26 à 161. Sans doute les 135 du bateau comptés en double (sur « Other », et sur « Japon ».)

    Le nombre de cas augmente lentement mais régulièrement sur l’ensemble des autres provinces de Chine (elles sont toutes avec au moins un cas). 23 provinces sur 34 ont plus de 100 cas. La relative « baisse de la progression » est-elle « volontaire », pour ne pas inquiéter les travailleurs qui doivent reprendre leur travail ? Le risque est que ce retour au travail ne relance la mécanique de la contagion…

    Le nombre de cas augmente aussi lentement mais sûrement sur les autres pays du sud-est asiatique. Toujours 0 au Laos et 1 en Thaïlande !

    80 cas de contaminations hors Chine. Désormais, la majorité des nouveaux cas détectés hors de Chine sont des contaminations également réalisées hors de Chine (hier, 5 cas sur 6, auxquels il faut rajouter les 6 cas du bateau Dimamond Princess, soit 11 cas sur 12). La Chine entière semble donc en quarantaine … ce qui freine bien sûr l’évolution du virus sur les autres pays, mais ne le bloque pas entièrement…

    Pas de nouvelles des 35 nouveaux rapatriés français de Wuhan dimanche. Y-a-t-il eu des tests (d’habitude, ils sont fait le lendemain de l’arrivée, normalement donc aujourd’hui) ? Quelqu’un aurait-il des news ? Bon, comme on dit, pas de nouvelle, bonne nouvelle !

  8. La paille et la poutre

    Li Wenliang est un héros. Ayant détecté une nouvelle maladie et l’ayant signalée, au lieu d’en être félicité et récompensé, il en a été puni. Et il est mort de la nouvelle maladie, due au corinavirus 2019-nCov, qu’il avait détectée. Mort, il a été aussitôt réhabilité.
    Julian Assange devrait être un héros de l’information et de la vérité. Au lieu de cela il meurt en prison dans l’indifférence générale. Puni lui aussi alors qu’il devrait être félicité et récompensé.
    Enfermé dans une prison de haute sécurité, mis à l’isolement, il est traité comme s’il était lui-même un virus pathogène contagieux. Honte sur notre aveuglement.
    Son cas est encore plus accablant que celui de Li Wenliang.
    Et dire que nous nous moquons du manque de transparence des Chinois…

    1. Assange, qui s’était fait l’archange de la transparence, s’est transmuté en simple organe de manipulation, instrument de la propagande russe, torpillant Clinton, torpillant Sanders, au seul bénéfice du proto-fasciste et suprémaciste blanc Trump. Qu’est-ce qui lui a pris ? nous interrogeons-nous Stiegler et moi (qui l’avions massivement soutenu) : s’est-il fourvoyé ou était-ce cela son but initial ? À l’heure qu’il est rien de tout cela n’est clair.

      1. Branco (qui est aussi dans le team d’avocat d’Assange) passait sur « La grande table », j’ai pas tout entendu, et son plaidoyer est forcément pro Assange.
        Mais il semble qu’il ait un peu pété les plombs une fois enfermé à l’ambassade équatorienne.

  9. Selon un article à paraître de Zhong Nanshan et d’autres scientifiques chinois la période d’incubation varierait de 0 à 24 jours.
    https://www.rtbf.be/info/societe/detail_coronavirus-la-periode-d-incubation-pourrait-aller-jusqu-a-24-jours-selon-des-scientifiques-chinois?id=10429441
    Le même Zhong Nanshan se veut néanmoins rassurant dans une déclaration récente à Reuters :  »
    “J’espère que cette flambée épidémique pourrait être terminée à peu près en avril”, a-t-il déclaré en évoquant la baisse du rythme de nouvelles infections dans certaines provinces chinoises… »
    https://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN2051CW

  10. Ça alors !
    Assange n’a pas que des partisans, je suis moi-même réticent à l’égard de cette « transparence » tant vantée, mais de là à faire de lui un partisan de Trump et donc quasiment un proto-fasciste et un suprémaciste blanc !?! Les USA de Trump ne le poursuivent-ils pas pour haute trahison et quelques autres chefs d’accusation du même acabit ?
    Et instrument de la propagande russe en plus évidemment !?!
    Quand on veut noyer son chien, on dit qu’il a la rage…
    D’ailleurs même s’il était tout cela ou pire encore il ne mériterait pas le sort qui lui est fait : prison de haute sécurité, isolement quasi-total, hautes doses de sédatif dit-on… en somme une mise à mort à petits feux, sans jugement, à l’abri des regards.
    Les Anglais auraient-ils oublié l’habeas corpus ?

  11. La censure en Chine a désormais un visage … masqué (voir photo) et un nom : une policière qui ne dort plus que quatre heures par nuit pour contrôler les groupes de discussion du Webchat, selon un article élogieux qui paru le 28 janvier sur Dongying, un site de news de la province de Guangdong.
    Le journaliste rapporte : « un groupe de discussion peut influencer plusieurs centaines de personnes …..Ces 7 derniers jours elles ont surveillé plus de 3000 messages d’information publique, le filtrage a permis de supprimer 100 messages nuisibles, 10 messages de rumeurs concernant le virus, et elles sont également fait du guidage direct pour 38 messages. (cela consiste pour le censeur policier à entrer directement en contact avec les auteurs des messages sur Webchat)
    Ainsi, quelques jours à peine avant que Li Wenliang ne soit convoqué par la police, était révélé de l’intérieur un pan entier du monde de la censure, s’étonne le rédacteur de RFI.

    http://www.rfi.fr/cn/中国/20200211-女网警删帖自白-一天只睡4小时

    1. Rectificatif
      L’article a été publié plusieurs semaines APRÈS l’interpellation de Li Wenliang, et d’ailleurs, cruelle ironie, le jour même de la réhabilitation par la Cour suprême du docteur de Wuhan et de six autres de ses collègues.

  12. Il semble que les chiffres donnés par Wuhan étaient faux. Le pouvoir central a repris les choses en mains. Mais le manque de moyens est tel qu’une véritable maîtrise de la situation semble encore hors de portée en Chine (article du Monde).
    En France, avec11 cas, ça va, mais si nous avions des centaines ou des milliers de nouveaux cas chaque jour, comment ferions-nous ?

    1. La situation devenait intenable à Wuhan pour les autorités médicales. Et les autorités tout court. Car selon toutes les apparences la situation n’est pas du tout sous contrôle.
      Le traitement « politique » de l’épidémie a pris le pas sur le traitement purement médical selon des méthodes scientifiques. Et bien entendu il y a sous-jacent le grave problème du nombre insuffisant de kits de détection du Covid 2019 et l’insuffisance de lits d’hôpitaux disponibles ainsi que des personnels hospitaliers.

      IL y a quelques jours avait été lancée une vaste opération de quadrillage de la ville pour détecter de nouveaux cas, habitation par habitation, et une fois l’opération terminée les responsables ont conclu au succès de l’opération.
      « ..Wuhan’s Communist Party chief Ma Guoqiang said at a news conference Monday that 10.59 million residents, about 98.6% of all households and 99% of the city’s population, had been given health examinations… »

      Yanzhong Huang, senior fellow for global health at the Council on Foreign Relations, says the top-down nature of China’s governing system tends to create “unscientific, heavy-handed” approaches to disease prevention and control. “Certainly it is very impressive, mobilizing the entire state and society to achieve an objective,” he said, “but it may not be a scientific approach in terms of finding all the infected cases.”

      Mais la réalité était bien moins reluisante, d’après de nombreux témoignages des habitants malgré des signes évidents d’une infection probable certains habitants n’ont pas été pris en compte et n’ont pas été hospitalisés. D’autres ont été envoyés en quarantaine (gymnases, hôtels, locaux du PCC, centres d’exposition ..) où l’hygiène et la promiscuité sont des facteurs d’infection. D’autres encore n’ont pas du tout été testés.

      Los Angeles Times : https://www.latimes.com/world-nation/story/2020-02-11/china-coronavirus-peoples-war

  13. J’ai lu beaucoup de choses sur le paquebot bloqué au Japon. On peut supposer que la ventilation d’une enceinte fermée est un grand vecteur de propagation d’un virus, comme d’ailleurs la VMC en général.
    Que pensent les honorables participants de ce forum?
    Est-ce qu’il faut évacuer les passagers, par humanité?
    Ou les confiner, par souci de protection de l’espèce humaine?
    Gilles

  14. bonjour et l’information qui sera qui fera le temps d e l’information et il est exact comme choix de vous la probable situation de tout l’information en sens exact, alors qui que fera le fait de sens et l’approcher de dire comme parole et exact le tout de ce sens en mot de trouver mot le courage de dire que de dire, et pourtant nous ne sommes pas au fait de vous de vous en sens de maintenir qui de forme, alors vous êtes les dire de toutes l’informations au lieu de tout dire comme si cela n’empêchait pas le fait de la réalité et il semble pour vous le coût et la valeur de prise de temps que vous formez à dire le tout de notre ancien de notre ici et pareil forte santé pour quand exprimerons nous ? Le tout de la possible façon de dire vous ? Le bien et le vraie du choix disponible et le cas du coronavirus est au lent ou au rapide que désire le tout de l’informé si cela puisse être que de votre santé et bien si cela ? A pour importance le toujours en jour et de nuit la même idée de venir; – ceci est juste un message pour englober qui fera quoi… – A quelle patiente le direct ! l’avenir est au texte pour autant même,

Les commentaires sont fermés.