Quand on devient vieux…

Mon opinion sur les Témoins de Jéhovah, je me la suis faite à l’époque où je me battais pour obtenir le statut d’objecteur de conscience.

Je ne sais pas comment ça se passe aujourd’hui, mais à l’époque, en 1972, vous étiez l’accusé d’un procès où vous deviez défendre votre cause.

Nous passions par charretées d’une dizaine, si bien que vous assistiez à la plaidoirie de vos petits camarades (les filles n’étaient pas convoquées, obtenant du coup le statut d’office 😉 ).

C’était l’Année de la protection de l’environnement et, déjà très insolent, je défendis l’opinion que les guerres et les armées qui les réalisent constituaient pour celui-ci une menace intolérable.

Mes petits camarades défendaient des positions plus conventionnelles mais néanmoins admirables comme le droit à la vie de personnes qualifiées d’« ennemies » pour des raisons le plus souvent futiles.

Quand se pointa un Témoin de Jéhovah. Qui s’en fichait comme d’une guigne des morts des guerres mais clamait avec véhémence qu’il irait en Enfer si blessé au champ d’honneur on tentait de le sauver par – gaspation ! – une transfusion sanguine.

J’ai toujours accueilli du coup avec une certaine froideur (mais néanmoins civile) les Témoins de Jéhovah sonnant à ma porte : « Merci beaucoup, oui je sais : ‘La Tour de Garde‘. Je ne partage malheureusement pas votre point de vue ! ».

Mais ce matin, quand l’une de ces deux dames à qui j’ai ouvert la porte m’a dit : « Monsieur, savez-vous qu’un jour il sera mis fin à toutes les souffrances ? » J’ai répondu : « Mais oui, Madame, bien entendu : c’est le jour où le Royaume de Dieu se réalisera sur Terre ! » Et le sourire qui illumina leur visage à toutes deux faisait vraiment plaisir à voir.

On dit que les athées, devenus vieux, se mettent à croire. Ce n’est pas ça : c’est la patience, c’est la compassion, qui progressent. Et quand ils referment la porte sur un Témoin de Jéhovah, au lieu de fulminer comme autrefois, ils préfèrent soupirer à la pensée du lot infiniment cruel du genre humain.

Partager :