Covid-19 : France, Belgique, Suisse

France (légère décélération)

Belgique (décélération)

Suisse (décélération marquée)

* Les chiffres ne sont pas strictement comparables entre les trois pays en raison de leur politique de test plus ou moins agressive, et l’évolution de celle-ci au plan local au fil des jours.

Italie (décélération très marquée)

Etats-Unis (accélération – maintenant au 3e rang, après la Chine et l’Italie)

Partager :

236 réflexions sur « Covid-19 : France, Belgique, Suisse »

    1. À cause de la levure de bière timiota…

      @Alexis : la démocratie a vite bon dos dès lors qu’il s’agit pour nos élites de justifier leur attentisme inacceptable… Pour preuve : les italiens, eux, hurlent ce matin suite à ce décret hélas ! bien tardif ; ce n’est plus de la démocratie à ce niveau d’hypocrisie… Les chinois nous avaient montré la seule voie à suivre face à ce virus mutant sournois… Comment se fait-il que nous autres européens ne soyons pas encore prêts en ce mois de mars 2020 ?

      C’est tout simplement impardonnable !

      1. Les chinois ont confiné justement parce qu’ils n’ont pas su gérer le début de l’épidémie et caché l’étendue du problème. Mais je vous laisse avoir raison, vous avez l’air tellement savant. Et je ne suis qu’un épidémiologiste.

      2. Oui mais ce genre de gar qui croive tout savoir cour les rue !!!

        Je vais lui apprendre une leçon !
        1) la Chine est un pays communiste !! Donc normal qui ont tout fermer en deux jours, il non de conte a donner à personne ! Tu ferme ta g… Et tu fait ce que le grand Mao dit !!

        2) le virus qui est le même que celui du SRASS mais juste modifier pour faire encore plus de mal ?? En tout cas un journaliste chinois qui a disparut avait fait une vidéo qu’il a poster sur les réseau sociaux avait dit (je n’ai pas peur de vous gouvernement communiste ! Bientôt la vérité ce saura ! Bref ce gar a disparut !! Celle qui a prit sa relève aussi ! De plus que bizzare ment non suelment le SRASS état aussi de type corona mais le SRASS a apparu tout comme l’ebola la ou les chinois était et sont toujour avec leur armée !! En Afrique !!! Pire encore qui ya til à YUWAN ?? Et bien un centre militaire de virus bactériologique !
        Pire encore
        1)les chinois était trop bien préparer pour répondre à cette pandémie !!
        2)leir allié russe le sont aussi !
        3) nous somme pas dans un monde de bisounours mais bien en guerre, en tout genre contre la Chine, la Russie, la Corée du Nord, la tchetchenie, et bien d’autre qui détruise
        1) nos contact en tout genre à l’étranger
        2)nous vire de certaine partie du monde en prêtent de l’argent comme en Afrique et ce faire rembourser en signer des autorisation de rester avec leur armée pendent 100 ans !
        La Grèce à signer,
        Le porugal est sur le pont de le faire aussi
        L’Afrique à déjà plus de 4 basé militaire chinoise et legipte va suivre, le Yémen aussi
        Pire
        Il hacke nos téléphone Mobil avec des virus pour voler toutes nos donnée ! Secret militaire au secret médical, ou même plan de construction en tout genre !
        Sa c’est juste une petite leçon qui vous apprend que ces bien réel la guerre est présente et ce virus y est pour quelques chose ! Les russe et chinois accuse les état Unis car grâce à leur propagande vous êtte des millier deuropein à être tellement con que vous aimer poutine l’assassin ! Allor à la place de dire que la Chine ces mieux comporter que ‘ous !! Ta bien facile de parler mais tu sait rien !!! Cette pandémie est exactement comme une armes serait ! Pas trop grave mais assez pour tuer un peut, faire peur, pour faire chuter les bourse et faire de l’Europe un pays en ruine !
        Ces exectement ce qui ce passe ! Puis l’épidémiologieste devrait savoir que ce genre de virus ‘est jamais apparus sur terre avant depuis l’homme de neandertal sinon nous serions plus la !! Par contre depuis que la Chine est à nouveau présente ces la 4ieme fois q’un virus ce fait sentir ! Et à chaque fois il utilise la même méthode de contamination !! Un animal !. À vous de faire ce que vous voiler de mes dire mais une chose es certaine ce genre de virus sont apparut en même temp si l’on conte que l’homme a des millions d’années et quio sont tous apparus dans les dix 15 ans passer !!!

      3. Arrêter de blablater, et faite ce qu’on vous demande. C’est a cause de c… Qui ne respecte pas le confinement que cela va devenir grave.
        Il est facile de critiqué et de dire moi j’aurais fait ça ou ça.
        Fermer tous vos g…….. Et obéissez, ça c’est ce qu’on fait les chinois et que vous devez faire.

      4. Devant un écran tous de savants ! Tu écris pour quoi pour qui ? Tu sais d’où il y a départ de ce virus ? Oui: montre toi, Non: reste chez toi , prie notre Dieu qui nous a donné une Terre pleine de beauté et l’homme l’a rendu un dépotoir !!! A bon entendeur…….

    2. Aucune certitude, mais peut-être est-ce que l’épidémie y est en fait beaucoup moins développée, mais simplement beaucoup mieux détectée ?

      Cela expliquerait qu’il y ait à peu près autant de contaminés, malgré une épidémie beaucoup moins avancée.

      1. Oui pourquoi pas.
        Aussi le fait que ca tombe tout de suite sur une maison de retraite ou plus tard.
        Est ce que le bas prix de l’immobilier en Allemagne +les 1euros job ne leur limite pas le nombre de vieux en ehpad ou équivalent?
        Un peu tiré par les cheveux mais le différentiel est important.

      2. Les stats sont identiques en Chine, en Corée et en Europe. On aurait pu miser sur un meilleur système de santé mais celui de l’Italie a été vite saturé. Donc oui l’attentisme des pouvoirs publics n’est pas très malin. En voulant préserver à court terme des intérêts économiques on aura une facture finalement beaucoup plus lourde.

    3. Beaucoup de pays ne publient pas tous les chiffres (contrairement à l’Italie semble-t-il)

      Les journalistes de Il Fatto Quotidiano se sont posé la question de savoir pourquoi l’Italie avait un nombre de cas très supérieur aux autres pays européens.

      Parmi les hypothèses envisagées il y a le nombre de tests sans comparaison avec le reste de l’Europe : 36 359 au 6 mars. Pierluigi Lopalco, épidémiologiste à l’université de Pise, explique que « en Italie, nous avons compris dès le premier cas positif que nous devions rechercher activement le virus parmi les cas de pneumonie suspecte présents dans les hôpitaux puis parmi ceux qui avaient été en contact avec ces cas, pas seulement chez ceux qui revenait des zones à risque et présentaient des symptôme de la maladie.

      Du coup les journalistes du Fatto Quotidiano ont contacté les autorités compétentes des différents pays européens …et les résultats sont très éloquents:

      Allemagne : par rapport aux 555 cas positifs notifiés au 6 mars 2020, un porte-parole de l’Institut Robert Koch (Rki) de Berlin – l’organisme scientifique de référence sur le Coronavirus pour le gouvernement allemand – nous a déclaré qu’il « n’est pas en mesure de fournir le nombre total de tests effectués jusqu’à présent ». Le 3 mars, ils ont fait état de « quelques milliers » de prélèvements effectués, mais pas le chiffre exact. Le 6 mars, l’Institut a ajouté : « Selon Der Spiegel, 10 700 prélèvements ont été effectués la semaine dernière ». Il semble incroyable que l’Institut de référence scientifique pour l’Allemagne prenne ses chiffres dans les médias, et non l’inverse. Les critères actuels de demande de prélèvement, établis par l’Institut, sont des symptômes moyens et sévères de pneumonie, ou légers dans les autres cas en contact avec des régions à risque ou infectées.

      France : Au 2 mars, le site du ministère de la santé faisait état d’un peu plus d’un millier de tests effectués. Il semble qu’il n’y ait plus eu de mise à jour. D’après le site, pour faire partie des tests, les critères cliniques semblent être toujours fortement liés à l’exposition aux zones à risque.

      Espagne : Le ministère de la santé a répondu qu’il ne rendait pas public le nombre de tests effectués, ni le nombre de patients en soins intensifs et les critères pris en compte pour faire partie des tests.

      Royaume-Uni : Sur le site web du gouvernement, au 6 mars, 20 338 tests ont été effectués, 163 ont été positifs et un patient est décédé. Le 3 mars, alors que l’Italie avait effectué plus de 23 000 prélèvements, le Royaume-Uni en avait réalisé 13 000. Les critères d’inclusion dans le test sont similaires à ceux de l’Allemagne. Mais avant la fin du mois de février, les symptômes ont été principalement recherchés chez les personnes qui avaient été exposées dans des zones à risque.

      Pologne : Le ministère de la santé nous a communiqué le nombre de tests effectués jusqu’au 6 mars (900) : 5 positifs (le premier notifié le 4 mars, les quatre autres le 6), zéro décès et zéro soins intensifs, mais 1 299 personnes sont en quarantaine et 6 184 en « observation épidémiologique ».

      Parmi les pays moins peuplés :

      L’Autriche rend public le chiffre de 4 000 tests effectués avec 47 cas positifs ;

      La Norvège, 1 395 tests avec 56 cas positifs ;
       
      La Suisse a effectué 3 000 tests, dont 87 positifs ;  

      La Finlande, 360 tests et 12 positifs.

      Le ministère portugais de la santé, ainsi que les ministères roumain, hongrois et néerlandais de la santé n’ont pas répondu, alors que l’OMS demande à tous les pays de notifier les cas positifs mais pas le nombre de tests effectués.

      https://www.ilfattoquotidiano.it/in-edicola/articoli/2020/03/07/il-mistero-dei-test-effettuati-molti-paesi-non-danno-i-dati/5728673/

      1. Les italiens disent souvent « prélèvements » (tamponi) au lieu de « tests », j’espère qu’on comprend quand même.

        Comme ceux qui ne survivent pas meurent en fait d’une pneumonie ou de toute autre affection déjà existante, il me semble plus que probable que beaucoup de décès dus au coronavirus version covid-19 soient classés simplement dans la rubrique « grippe » (de manière involontaire, volontaire ou entre les deux.) Un tel classement défectueux me semble être la cause la plus probable de la bizarrerie de la comparaison des chiffres internationaux publiés par Johns Hopkins CSSE.

      2. Au 3 mars inclus, en France, il y a un peu plus de 4500 tests effectués.
        https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/07/covid-19-la-france-realise-t-elle-beaucoup-moins-de-tests-que-les-autres-pays_1780818?xtor=rss-450

        Il y a deux jours, Jérôme Salomon a reconnu que la France ne fabrique pas plus de 1.000 tests par jour. De nombreuses personnes suspectes ne sont pas testées par manque de matériel (on appelle cela être prêt). C’est le cas dans le Haut-Rhin, mais même dans les coins reculés… voir l’exemple de Montgevèvre (à partir de 25’30 »)
        https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/13h15/13h15-du-samedi-7-mars-2020_3833717.html

      3. @ Anticon: que de fautes d’orthographe et d’approximations ! C’est dommage, car peut-être que la réflexion est intéressante mais je me suis arrêté de lire à « croive ».

    4. Néanmoins (chiffres d’hier soir), hausse durant les derniers 24 heures:
      Allemagne 231%
      Pays-Bas 29%
      Royaume-Uni 23%
      Autriche 22%
      Espagne 22%
      France 22%
      Suède 21%
      Suisse 20%
      États-Unis 19%

      1. Pour la Suisse, nous avons la courbe d’augmentation la plus pentue de toute l’Europe et le canton du Tessin, limitrophe de l’Italie a dû fermer la frontière et se trouve dans un état d’urgence totale car tous les services de soins sont saturés et vit dans un état virtuel de confinement à l’italienne.

      2. Ce n ‘est pas tt le monde qui a croisé Baudelaire sr son chemin…Ns ne sommes pas là pour faire de la grammaire ou de l’ortho..ce qui compte c de comprendre et de se faire comprendre si ns voulons avancer!!

      3. @ Bled

        Ce blog s’honore de la qualité des interventions, donc merci d’éviter le langage twitter/SMS.

        Je suis certain que rien ne vous empêche d’écrire « tout » au lieu de « tt », ou « sur » au lieu de « sr ». Ce dernier étant particulièrement gratiné, faire l’économie d’une lettre sur un mot qui en compte trois…

    5. « Pourquoi encore aucun décès en Allemagne ? » (Timiota, le 8 MARS)

      Le 8 mars je pensais encore que si les comparaisons entre pays ayant des systèmes de santé publique comparables et un régime politique non dictatorial n’avaient pas beaucoup de sens parce que les tests n’y étaient pratiqués ni dans les mêmes proportions ni sur les mêmes catégories de personnes, du moins l’évolution des chiffres au cour du temps pour un même pays restait significative.

      Le 11 mars, après avoir lu l’article du Monde Coronavirus : les stratégies de dépistage laissent perplexes patients et professionnels je dois dire que les variations pour un même pays sur le thème où, quand, comment, pourquoi faire des tests font que même l’évolution des chiffres contaminés, décédés, guéris dans un même pays ne me paraissent pas du tout solides non plus.

      https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/03/11/coronavirus-les-strategies-de-depistage-laissent-perplexes-patients-et-professionnels_6032554_3244.html

      Extraits: « Vu le nombre de personnes contaminées, dit-il, on a pris le parti de ne tester que les cas potentiellement graves, les sujets âgés symptomatiques et les soignants. »
      « trop de morts et pas assez de cas, puisqu’on ne teste pas tout le monde »
      « Nous, les médecins de base, on peut savoir si un cas est grave ou pas, mais on [aurait] besoin d’un test pour savoir s’il s’agit d’un coronavirus, d’une bronchite ou d’un autre virus »

      En plus il y a de bonnes raisons de ne pas faire de test plutôt que de les faire dans de trop mauvaises conditions: « les biologistes craignent les contaminations croisées dans les salles d’attente, souvent remplies de personnes fragiles. « Ce matin, une trentaine de personnes attendaient d’être prélevées debout, les unes à côté des autres. Je me suis dit : si une seule a le coronavirus, toutes les autres vont être infectées »  »

      On a des moyens de communication extraordinaires (la carte en temps réel pour tous les pays de la planète par ex) mais les informations communiquées n’en sont pas fiables pour autant. Même un nombre des décès rapportés par une suite de gens honnêtes est discutable s’ils ne peuvent établir la cause réelle des décès dus à une pneumonie.

      1. Je comprends bien, mais par exemple, quand on donne l’autorisation de fermer le cercueil (chose discutée avec arkao par exemple), et donc des instructions sur ce qu’on peut faire ou pas à la morgue comme actions (proximité du cadavre ou pas, crûment) , c’est déterminant, et cela ne peut être laissé au hasard.

        Il y a sans doute un non dit qui fait que sanitairement, on ne déconne pas (pas trop) mais que dans la transmission de l’info, on laisse une case vide qui donne lieu à ces incohérences.

        Dans la mesure où les incertitudes restent importantes, ça n’arrange pas l’idée qu’on soit bien géré…

      2. Eh oui ! Tout est dit ! Et ajoutez à cela un bon mélange/fouillis/foutoir de données à la fois asymptomatiques et symptomatiques, conduisant progressivement les gens à confondre SARS-Cov-2 (le virus) et Covid-19 (la maladie) dans toutes leurs analyses et déclarations de taux de mortalités divers et variés, et ça vous donne une bonne communication « atténuante » comme les aiment tous nos ultralibéraux patentés !

        Et voilà pourquoi les seules informations vraiment fiables à ce stade viennent de Wuhan…

        Lisez les études produites par les chercheurs chinois sur la base des données de Wuhan, et vous saurez tout sur le SARS-Cov-2, bien mieux que Sieurs Macron, Salomon, Veran, et consorts…

      3. @timiota, l’incertitude est surtout liée au fait que SARS-Cov-2 n’agit absolument pas de la même manière d’un patient à l’autre, avec des temps nécessaires avant guérison parfois très importants…

        L’échantillon allemand a peut-être simplement été chanceux à ce stade, car force est de constater que si les décès ne progressent pas très vite en Allemagne, les guérisons elles non plus :

        https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Épidémie_de_maladie_à_coronavirus_de_2019-2020

        Donc à ce stade, moi je n’y vois aucune anomalie dans les données, ça suit son cours ! Et gare par contre à l’explosion des décès à venir comme cela se produit en Italie, et comme cela s’est produit en Chine…

        Et comme de toute façon l’attentisme de nos élites très mal conseillées, n’arrange strictement rien à la situation, que nos systèmes de santé européens, quels qu’ils soient, seront tous très prochainement saturés par ricochet, eh bien absolument rien ne va s’arranger !

        Du coup, je ne vois qu’une solution envisageable à ce stade : anticiper dès maintenant la construction à la chinoise d’hôpitaux de fortunes !

        ps : Macron parlera demain soir à 20h… attendons de voir ce qu’il va bien pouvoir nous annoncer…

      4. Les recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique concernant les précautions à prendre avec les défunts touchés par le SARS-Cov-2:
        https://www.cpfm.fr/wp-content/uploads/2020/03/2020-02-18-Avis-HCSP-Prise-en-charge-d%C3%A9funt-infect%C3%A9-coronavirus.pdf
        House mortuaire désinfectée, fermeture rapide du cercueil, pas de thanatopraxie.
        La pratique consistant à aller voir et à embrasser une dernière fois le défunt avant la fermeture du cercueil ne sera pas en usage pour les victimes du covid-19.

      5. Merci arkao pour cette info…

        On nage en plein scénario Contagion, Maggie ou World War Z pour le plus extrême…

        Normal, c’est bien du SARS-Cov-2 dont il s’agit, et non d’une simple grippe saisonnière…

    6. Je reste étonné par la situation allemande avec un facteur 1/10 en terme de mortalité par rapport aux autres pays européens… C’est même un des taux les plus faibles. Mauvaise mesure, detection? Protocole médical spécifique ?

    7. Ceci n’engage que moi, n’a aucune valeur scientifique et est basé principalement sur mon expérience.
      Mais j’ai la conviction qu’une part de la réponse à votre question est là.

      J’habite maintenant depuis plus de 3 ans en Allemagne (Hambourg) et ce qui m’a principalement surpris c’est que lorsque vous êtes malades on ne vous donne pas de médicament. Qu’on s’entende, je parle principalement des maladies mineures.
      La réponse des médecins ici est très souvent « Buvez beaucoup d’eau et reposez-vous ». Très choquant la première fois, surtout quand on vient de France. En parallèle, les médecins vous donnent très facilement des arrêts de travail. Les Allemands ont cette habitude de ne pas aller travailler s’ils ont le moindre doute concernant lors santé (principe de précaution). Mes collègues allemands sont très souvent absents juste pour un rhume.

      On pourrait penser qu’il ne s’agit que de mon médecin et qu’il est un peu laxiste, mais je travaille dans une entreprise internationale et nous parlons souvent avec mes collègues étrangers (Italien, espagnol, etc.) de cette surprenante façon de soigner.

      Est-ce que cette habitude d’utiliser beaucoup moins de médicament à créer une meilleure résistance aux maladies ???? Si un médecin dans la salle peut nous éclairer ?
      J’ai quand même cette conviction que cela doit aider.

      1. On voie bien qu’en France aussi depuis quelques années on restreint les prescriptions, notamment d’antibiotique. Par soucis d’économie et d’auto-immune . Ou alors l’homéopathie est efficace en a allemagne, à rafraichir.

      2. Ce peut être la raison mais je demeure encore perplexe par l évolution des chiffres en Allemagne ( peu de mort, à peu prêt autant de cas qu en france. Quasiment pas de cas grave en traitement etc..). Cela veut il dire que très peu de cas grave se déclarent ou qu ils sont bien soignés ou si il y a une déviation de statistiques)

        Je ne doute pas que le système allemand soit un peu plus efficace que le nôtre car plus riche ( comme le pays lui même) mais à ce point..

        Y a t il sérieusement un secret et une méthode

    8. Peut-être parce qu’ils ne testent pas systématiquement post mortem comme c le cas chez nous…

      Mais leur raison de ne pas le faire peut se comprendre. Ils testent 6 fois plus que nous en prévention…

    9. Par rapport à la France, l’Allemagne a un retard d’une semaine. Le nombre de cas est plus élevé parce que l’Allemagne fait 2 fois plus de tests. En plus, suite au fédéralisme, il y’a un retard de 2 à 3 jours dans la remontée des données vers le RKI (équivalent de l’Institut Pasteur).
      Le nombre de morts va suivre avec un retard d’une semaine.

      1. Autre facteur vu sur le Guardian, une grosse partie de la cohorte de testé positif seraient des jeunes de retour de ski dans le tyrol nord ou sud (= Haut-Adige, Trentin, sud du Brenner). Du coup un public jeune, dont la chaine de contamiation, jeune aussi, a été tracée, c’est à peu près l’opposé du cas italien où il semble que les malades (âgés, cancer etc.) de Codogno ont été évacués à un certain moment vers Bergame alors qu’ils étaient déjà contaminés, provoquant une hécatombe (« hécaton » = 100 ne suffit hélas pas) dans cette ville, et expliquant aussi que Milan ne soit pas un si gros foyer comparativement, alors que c’est une grande ville très propice sur le papier (assez peu verte, peu aérée,…).

    10. L’Allemagne dis pas la vérité
      L’Italie déclare beaucoup de morts parcequ les morts sont des autres pathologie avec.
      1/4 ou moins 1 autre pathologie
      1/4 ou moi 2 pathologie
      2/4 ou moins 3 pathologie
      Les morts sans pathologie in Italie sont le 0.,8% = 14 morts

      1. Oui mais sur d’assez petits échantillons, et avec le biais que ce sont des hosto et des endroits où on soigne des pathologies de vieux (cancers) dans lequels le virus s’est massivement répandu (hostos de Bergame notamment, où ont eu lieu des évacuations de ceux de Codogno)

        (Question subsidiaire d’étymologie pour détendre l’atmosphère : Un rapport entre Codogno et Kydonia/Cotogna ? La mela cotogna en italien c’est le coing (quince, Quitten, membrillo, marmelo), la pomme (mela) de Kydonia (quelque part en Asie mineure) ?)

    11. L ‘hasard n’existe pas, c’est peut etre qu’il sont mieux prepare psychologiquement, et aussi dans leurs system inmunitaire…ahhh…que vous le croyez pas…ça n change estrictement rien…bravo L’allemagne..

    12. En Allemagne, il y a 6 lits en soins intensifs pour mille habitants contre 3 en France et 2,5 en Italie, il y a aussi 5 fois plus de respirateurs, beaucoup plus de masques et de tests, et un confinement moins restrictif mais plus sensé, les attroupements (risque de contagion élevé) sont verbalisés mais la pratique d’une activité physique (vélo, marche…) en solitaire ou entre membre du foyer, est autorisée et conseillée pour favorisé le fonctionnement des systèmes cardiovasculaires et respiratoires.

      https://www.courrierinternational.com/article/vu-dallemagne-face-au-covid-19-le-velo-protege-doublement?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&Echobox=1584710047&fbclid=IwAR3JJBYa0–D5r6uhzFT1AaPx7Z8kXf9eNkFG_G6k3QxFqxvnn3xtwZizbY

    13. Parce que nous ne sommes pas tous égaux par rapport à la détection du virus, à la récolte des données, et à la manière dont les états communiquent les informations.

    1. Merci, très bonne lettre ouverte de Marc Wathelet, Docteur en science, spécialiste des coronavirus humains.

      Quelques extraits : « Pourtant, à part le désintérêt pour l’avis des professionnels indépendants du gouvernement, rien n’est plus faux: nous ne sommes pas préparés, nous n’avons pas de plan de pandémie, les experts du gouvernement démontrent une méconnaissance des caractéristiques de ce nouveau coronavirus. Ils suivent la situation de près mais refusent de l’anticiper, et la communication reste incohérente, pour la simple raison qu’ils ne comprennent pas suffisamment la nature du danger auquel nous faisons face. »

      Nous sommes dans la même situation en France.

      « La propagation d’un virus est intimement liée à la fréquence des contacts entre individus. Plus il y a de contacts, plus la probabilité de transmission augmente. Et donc l’essence des mesures de santé publique pour un virus pandémique est de diminuer autant que possible la fréquence de contacts entre individus, ce n’est pas un secret. »

      « La ministre de la santé nous assure que nous sommes 5-6 semaines derrière l’Italie. Nous sommes 22 jours derrière l’Italie. Chaque jour compte. »

      Pour la France, c’est 8 jours de décalage avec l’Italie.

      « Dans le cas de COVID-19, différents groupes d’experts en épidémiologie concluent que le temps de doublement en absence de mesures de santé publique n’est que de 2,4 jours, ce qui est extrêmement court et explique la progression fulgurante du nombre de cas. »

      « Cependant, si on poursuit la progression de la courbe exponentielle, que trouve-t-on ? En absence de mesures de santé publique, l’épidémiologiste calcule qu’à partir d’un cas COVID-19 on obtient 1000 cas après 24 jours, OK, un million après 48 jours, oups !, et un milliard de cas à partir d’un seul cas après 72 jours… et personne ne veut y croire ‼ C’est ça la puissance explosive de la courbe exponentielle, c’est ça une pandémie, et ces chiffres sont rejetés parce que nous n’avons pas une expérience personnelle, une mémoire vivante, de la puissance destructrice d’une pandémie. »

      « le deuxième chiffre clé de l’épidémiologie : le nombre de reproduction, qui représente la contagiosité du virus. La fonction exponentielle est une série de multiplications : dans un emprunt à 2,5% sur trente ans on multiple 1,025 trente fois de suite, c’est-à-dire 1,025 à la puissance 30, et on obtient 2. Le chiffre 1,025 correspond au nombre de reproduction, tant qu’il est supérieur à 1, le coût des intérêts augmente de manière exponentielle avec le temps. »

      Bref, à lire par tous !

  1. Errata: pour une augmentation journalière du covid19 en belgique de 2 à 8 contaminés, le pourcentage est de 300 % et non de 400 %
    Cela ne change rien à l’histoire, j’en conviens.

    1. Confirmation du 1er cas au Groenland..
      Confirmation du 1er cas au Bénin
      Confirmation du 1er cas au Libéria
      Confirmation du 1er cas au Congo-Brazzaville
      Le virus COV19 se répand en Afrique et dans les endroits reculés.

      1. Trajectoires de mortalité du coronavirus
        • Le Royaume-Uni a plus de décès à ce stade de son épidémie que tout autre pays au même stade sauf l’Espagne
        • La courbe américaine s’incline légèrement.
        https://pbs.twimg.com/media/ETQhf5nXkAEeLoL?format=png&name=small

        La tendance des pays asiatiques à réagir efficacement est manifeste ici:
        https://pbs.twimg.com/media/ETQhnz-XgAEyUAK?format=jpg&name=small

        https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=Kas0tIxDvrg&feature=emb_title

  2. Je pense qu’il y a un biais
    Étant donné que la Suisse est plus petit et le système de santé un peu plus efficace, les cas doivent être mieux répertoriés que par exemple en France ou le nombre de cas doit être en fait déjà plus nombreux ! étant donné la désorganisation ambiante.

    1. C est drôle ce biais pro suisse. Venez ici et vous comprendrez que la France a un système imparfait ( et je l’ai connu) mais pas non plus digne du tiers monde.

      1. Où êtes-vous ?
        Parce que il me semble aussi que dans certaines régions d’Afrique, le nombre de cas restera totalement méconnu.

    2. Les Suisses sont plus alarmés par leurs santé c’est bien connu.
      Ayant passé 10 mois dans un hôpital public de rééducation où ma mère amenait des sacs poubelle pour boucher les trous des fenêtres en plein hiver, je sais à peu près de quoi je parle.

      1. Je suis à Lausanne. La particularité en suisse est que le coût de la santé éloigne une partie de la population du système de santé. Un rhume 150 à 230 francs ( a peu près autant d’euros ) . Des douleurs stomacales ? IRM. 850 francs . Alors pas certain que tout le monde ira se faire détecter. Selon les journaux alémaniques le coût du Covid 19 pourrait atteindre 1.7 milliards de francs , qui sera supporté par les suisses au travers d’une augmentation des primes d’assurance maladie

      2. Oui il faudrait voir ceci en détail pour être exacte mais il doit y avoir des différences plus ou moins grandes de cas répertoriés comparer aux non répertoriés selon les pays.
        le propre d’un non répertorié c’est qu’il ne l’est pas.
        Quand l’analyse a ses limites..

  3. je vais peut-être dire une bêtise, mais j’ai l’impression que l’Afrique est moins touchée, l’hémisphère sud également, la canicule nous protégera-t-elle de l’explosion pandémique ??

    1. La première fois où je suis allé en Éthiopie en 2006 , un de mes souvenirs les plus marquants à été de croiser des lépreux dans les rues d’Addis Abeba. Au fil des voyages suivants dont plusieurs en hiver, j’ai eu l’occasion d’approcher un peu plus l’état sanitaire de la population , d’aller dans des endroits où le mot hygiène est inconnu. Alors détecter le covid19 quand vous avez une population souffrant de pas mal de pathologies variées c est compliqué. Depuis deux ans environ on meurt plus de mort violente que ce soit massacré par des milices , exécutés par des paramilitaires ou par ses voisins d’une ethnie différente que les morts du covid 19 vont passer inaperçus

      1. oui, c’est l’enfer. Je comprends qu’il ne doit pas y avoir de « gestion » de cette maladie liée au covid 19, qui n’est pas une priorité, volontairement ou involontairement d’ailleurs. Merci Pierre pour cet éclaircissement.

    2. Aucun scientifique sérieux ne peut prendre le risque d’annoncer que ça va s’arrêter bientôt. À l’inverse il a été annoncé (par l’OMS il me semble) que rien jusqu’à présent n’indique que le virus ne survivrait pas aux chaleurs estivale.

      C’est une question que je me suis posé depuis longtemps: pourquoi parle-t-on de « prendre froid » alors que d’après des essais effectués en mettant en présence des malades et des non malade la transmission ne dépend pas de la température ?

      Pour ce qui est de l’hémisphère sud où c’est encore l’été, il me semble qu’il faudra attendre plusieurs semaines avant de pouvoir en tirer une indication. J’observe les chiffres de l’Australie depuis qu’il sont accessibles sur https://gisanddata.maps.arcgis.com (Johns Hopkins CSSE.) Si on considère l’Australie comme un « pays occidental » où la population s’entasse dans un petit nombre de grandes villes, d’où un grand nombre de gens ont du aller passer le nouvel an chinois, les chiffres actuels (76 contaminés, 4 morts, 20 guéris) sont modestes.

      Comme pour les autres pays, on ne peut pas connaitre le nombre de cas de covid-19 confondus avec une « grippe ordinaire » …

      1. merci Georges pour votre réponse. Je me disais aussi que le virus aurait peut-être du mal à survivre à une canicule de 40° C… un peu comme notre corps qui monte en température pour se (nous) défendre d’une invasion microbienne pathologique.

      2. https://sciencepost.fr/le-coronavirus-pourrait-il-disparaitre-avec-le-printemps/

        « Etienne Decroly* pense que la propagation du coronavirus dans un pays tel que l’Australie va permettre d’en savoir davantage sur l’effet saisonnier de l’épidémie. En effet, le climat australien actuel s’approche de celui que nous connaîtrons dans quelques mois. Il faut donc se montrer patient avant d’obtenir des indications précises et mesurables. »

        * il est directeur de recherche au CNRS, laboratoire Architecture et Fonction des Macromolécules Biologiques (AFMB) de Marseille

        Donc: 1) il faut attendre un peu 2) c’est quand même rassurant de savoir que tout le monde n’oublie pas que c’est (la fin de) l’été sur la moitié du globe.

  4. Plus je lis, ici, et ailleurs, sur cette épidémie, et en regardant le petit tableau sur la mortalité collé par PJ ce jour, en article, je me dis que :

    Les personnes à risque sont majoritairement très âgées, et touchées par d’autres complications. Et aussi toutes les personnes avec des insuffisances respiratoires et cardiaques quelques soient leurs âges. C’est donc vers eux que doivent se concentrer les moyens.

    Mais en quoi péter économiquement des zones géographique va changer quoique se soit à ça ? Le confinement massif c’est pas très efficace, et c’est même certainement plus dévastateur par le niveau de désorganisation générale qu’il peut engendrer et l’impact mentale. Qui va approvisionner, alimenter, assister, produire, maintenir ?

    Bien sur que les règles d’hygiène et quelques précautions complémentaire type « sas de protection » physique et hygiénique surtout à destination des populations à risque, est un excellent principe de « philia ». Mais péter le système en pleine crise sanitaire c’est courir des risques majeurs bien plus graves et systémiques, qui eux vont vraiment avoir un impact massif sur toute la population, avec des conséquences autrement moins prévisibles et plus néfastes.

    La leçon à tirer, ce n’est pas de prendre exemple sur la Chine, mais de réorienter grandement notre système de santé pour lui donner les moyens (personnel, matériel, locaux) d’affronter ce genre d’épisode qui va se reproduire très certainement et de former les populations sans en faire un drame. On mourra tous de toute manière. Culpabiliser les gens est contre productif, ça c’est une constante. Et si vous les gonflez trop, pour les méthodes radicales, ils sauront choisir les originaux aux aboyeurs sans dents. De l’argent et des ressources il y en a ! On ne change pas de bateau en plein milieu de la tempête, mais va falloir en changer après, pour ça, pour la pollution, pour la biodiversité, pour notre survie en tant qu’espèce. Seulement cela ne peut se faire qu’en portant très haut et en affirmant certaines valeurs (ouverture, confiance, acceptation du risque).

    Mais est-ce la moyenne d’âge ici qui font péter les plombs à certains ?

    1. @CloClo
      Il n’y a pas qu’un problème de surmortalité des personnes très âgées. La multiplication d’arrêts maladies pour une part importante de la population active est tout aussi susceptible de provoquer « une désorganisation générale », dont assurément les plus pauvres et les plus faibles seraient les premières victimes. Alors il vaut mieux essayer de contenir au plus vite cette pandémie.

      1. Arkao,

        Entre des arrêts maladie qui s’étalent et un blocage massif, si tu ne vois pas la différence, je crois que je ne peux pas grand chose même en argumentant.

        Contenir la pandémie ? Espérons, mais il est aussi probablement, … trop tard, et faudra affronter la vague scélérate avec les moyens du bord, vu qu’on a depuis des années tout foutu en l’air niveau santé. Et il faudra en tirer les conséquences avant son retour éventuel cet automne.

        Mais là, mais ce n’est que mon avis, pas plus éclairé que 99,99999999 % des gens sur ce caillou, briser en plus le système économique comme ça d’un coup, sans filet, sans solution de secours, et précipiter des millions de personnes dans la tourmente, je pense que les conséquences seront bien plus catastrophiques à terme, que les milliers de morts présents.

        Si on raisonne en coût/bénéfice pas sur que toutes vos histoires de « containment » soit dans le sens que vous pensez pour peu qu’on veuille bien prendre en compte tous les paramètres.

        Je lisais que François ne voulait pas perdre son père de 80 ans, et moi non plus, ni le sien, ni le mien qui a le même âge et souffre du coeur. Et le plus étrange dans cette histoire, c’est que j’ai été en revanche sacrément heureux d’apprendre que les enfants de moins de 10 ans s’en sortaient plutôt très bien, vu que j’ai entre autre un enfant de 7 ans.

      2. @CloClo
        Tout bloquer pendant un mois ou laisser trainer sur une année ? Je ne suis pas expert pour calculer risques et bénéfices de l’un ou de l’autre des comportements. Contrairement à vous, cela ne me semble pas évident, désolé je suis un peu ramollo du bocal.
        Peut-être est-il effectivement trop tard, alors embrassons-nous fraternellement quels que soient les risques, mixons nos miasme dans une apocalypse virale et place aux jeunes, en espérant qu’ils rebattissent un monde meilleur 😉

      3. Tu sais Arkao dans la vie, parfois ceux qui t’ont précédé te laisse une expérience qui te sert de support dans ta propre vie.

        Ma grand mère a chopé la tuberculose, une belle saloperie, alors qu’elle était mère de 3 enfants. Mon grand père qui a vécu en fait 70 ans avec elle, a toujours dormi avec elle, chaque soir, de sa belle de vie, dans son lit, parce que c’était elle, car certaines choses ne peuvent pas s’expliquer, c’est au delà de la raison, en fait si, c’est la pure et unique raison qui fait ce que nous sommes au plus profond, mais elle n’est pas accessible à tous quand on péte les plombs. Faut juste accepter la vie. Ca n’empêche pas d’être réaliste et conscient. Mais ça aide à éviter le délire.

        Oh, ça se fera toujours tous ensemble bande de nazes, pas isolés et confinés comme des pestiférés, enfin pas cette fois encore. Savoir raison garder.

      4. @CloClo
        J’entends vos arguments et je les respecte. Cependant, nous ne vivons pas qu’en couple, qu’en famille, mais en société qui plus est globalisée à l’échelle planétaire. Pour faire court, je ne verrais pas d’un mauvais œil qu’on interdise aux riches occidentaux d’aller se dorer la pilule en Afrique au risque de contaminer un continent qui n’aurait pas les moyens de faire face à cette épidémie. Faut voir un peu plus large que nos pépés et nos mémés. Faut pas réserver notre empathie à notre petit cercle proche. Il s’agit d’une pandémie.

      5. Tiens en parlant de pépé et mémé,

        Je parlais de la Tuberculose Arkao, tu te souviens, et que mon grand père malgré la maladie de ma grand mère dormait avec elle chaque nuit. Oui à l’époque pour le meilleur et pour le pire avait encore un sens. Donc, je lisais ça sur une petite réflexion crachotante :

        https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200326.OBS26625/des-chercheurs-neerlandais-analysent-l-effet-du-vaccin-bcg-contre-la-tuberculose-sur-le-coronavirus.html

        https://www.europe1.fr/sante/coronavirus-et-si-le-vaccin-contre-la-tuberculose-pouvait-le-neutraliser-3958490

        Peut-être une piste qui explique pourquoi les enfants et les jeunes sont moins ou pas touché, puisque la durée d’efficacité va autour de 15 ans pour le BCG.

        J’ai toujours écouté les belles histoires de papy et mamy, faut se laisser guider par ses intuitions.

        Allez la bise.

  5.  » Il ressort des études récemment publiées que 80 à 85% des sujets infectés par le SARS-CoV-2 n’ont pas ou peu de symptômes, alors que 15 à 20% développent une maladie plus sévère, souvent associée à un âge avancé ou à d’autres comorbidités. »
    Vous devez donc diviser par 0,2 le « nombre de cas » du graphique afin de décrire correctement la réalité du terrain. Cela donne beaucoup plus d’infectés donc, mais ne vous affolez pas puisque du coup le taux de létalité s’en trouve considérablement réduit et rejoint celui de la ..grippe. Et comme il n’est pas possible de mourir 2 fois à part dans les James Bond le nombre de victimes par infections respiratoires devrait être quasi équivalent à n-1.
    C’est ce qu’explique patiemment depuis le début le seul expert mondial à savoir de quoi il parle (français en plus !). Mais quand on suit les faiseurs sans écouter les « sacheurs » ont fini par raconter n’importe quoi.

    1. Pouvez vous nous donner la référence au « 80% à 85% des sujets infectés n’ont pas ou peu de symptômes » ?

      Vous confondez peut-être avec : 80% des cas avérés (dont certains asymptomatiques) ne développent pas une maladie grave. Ce qui est tout à fait différent. On parle des cas testés positifs uniquement.

      Il y a des cas asymptomatiques (et contagieux) mais je n’ai rien vu sur leur pourcentage (ou plutôt sur un pourcentage très faible, de l’ordre de 1%)

      1. Par ailleurs je rappelle que le Pr Raoult a déclaré que la chloroquine pouvait très bien aider le malade à combattre le virus suite à une étude chinoise. La réponse du gouvernement est de ne pas en donner ! Raoult a répondu que ce serait une faute professionnelle que de ne pas en donner. S’il y avait véritablement un risque de plusieurs milliers de morts voir millions pas une seule moitié du quart d’une seconde ils auraient osé contredire ce spécialiste. Que chacun prenne ses responsabilités mais foutre une économie parterre se chiffre en milliers de morts également et sur 10 ans. Mais en cas de problème je sais où aller son institut est à 10 mn de chez moi..

      2. Je vous ai mis le lien mais visiblement bloqué. Tapez les mots entre guillemets vous trouverez.

  6. Il y a environs 10 ans, j’avais lu une statistique qui disait que les jeunes mourraient bien plus jeunes que nos ancêtres.
    Ce n’était pas le covid -19 qui était analysé mais l’ensemble des pathologies ayant entraîné la mort.
    Ça serait bien que cette statistique soit présentée à la veille des élections municipales aux populations en âge d’aller voter ou pas.

  7. @CloClo : « Mais en quoi péter économiquement des zones géographique va changer quoique se soit à ça ? »

    Parce que le système de santé n’est pas capable d’hospitaliser 20% de malades d’une épidémie comme celle-là, et que supprimer les contacts humains permet de lisser la venue des malades dans les hôpitaux. Car les 20% ont besoin de soins pour survivre (assistance respiratoire, oxygénation, …) C’est quoi le plus important : la vie économique ou la vie humaine ?

    https://twitter.com/Conflits_FR/status/1236577540321554432

    Est-ce normal de se poser la question suivante en début d’épidémie, car on n’est pas dans le plein ?
    https://twitter.com/Conflits_FR/status/1236568433514381313

    L’Italie est juste en avance de 8 jours sur nous. Et encore, ce n’est même pas sûr, vu qu’ils ont fait beaucoup plus de tests, ils ont trouvés beaucoup plus de cas !

    1. « L’Italie est juste en avance de 8 jours sur nous ».
      Un peu de mal à vous suivre là-dessus, dernière mise à jour, + 180 en France, + 1500 en Italie.
      Mais bon, à voir les chiffres demain matin…

      1. Difficile de deviner ce qui vous échappe : 180 avec un taux de croissance de 30% (ce qui est ± observé), donne effectivement 1.468 (± 1.500) au bout de 8 jours.

      2. J’ai lu ce soir + 19% en France (de 949 à 1126) et + 25% en Italie (de 5883 à 7375), peut-être parce que c’est dimanche ? 🙂
        Et je me demande même si les premiers cas déclarés en France n’ont pas précédés les premiers cas en Italie ??
        Une progression me paraissant plus forte (pourquoi ? ) chez nos voisins transalpins, c’est tout.
        Mais comme j’ai dit plus haut, à voir les chiffres demain…

      3. – Le nombre de cas détectés annoncé le 8 mars en France était de 1 126
        – Le nombre de cas détectés annoncé le 29 février en Italie était de 1 128
        – Il y a huit jours entre le 29 février et le 8 mars
        – La vitesse de progression du virus est à peu près la même entre les deux pays
        ===> D’où le calcul « 8 jours de décalage »

        Ce calcul est valable sauf à supposer que les Italiens avaient fait davantage de tests au 29 février que les Français au 8 mars. Dans ce cas, une plus grande proportion des cas italiens auraient été détectés au 29 février que de français au 8 mars, donc le décalage serait un peu inférieur à 8 jours

      4. vous multipliez le resultat du jour précedent par 1.3 chaque jour , amusez vous à poursuivre au dela de 8 jours 🙁

    2. « C’est quoi le plus important : la vie économique ou la vie humaine ? »

      Mais enfin, qui ici, pense en ces termes ? Tu poses très mal la question !

      La question est quand même aussi de savoir si l’arrêt de l’activité économique ne risque pas en fait d’entraîner des conséquences létales et dramatiques encore plus violente à court, moyen et long terme qu’on ne peut même pas voir en prenant ce genre de décision.

      Comment on soigne simplement les gens, les gens qui sont maintenus à domicile, pour d’autres pathologies, si on a plus personne pour le faire ? On les nourrit avec quoi si on ne produit plus ? Comment si on a plus de livraison ?

      Comment on fait la maintenance dans les hôpitaux si y a plus de sous-traitant car consignés à la maison ? Et ainsi de suite ! Si tu bloques ce qui fait le réel, attend à toi à ce que tes problèmes soit multiplié par un facteur entre 1 et X par cette simple décision et ça n’empêchera pas la vague d’arriver dans les hôpitaux, et aux autres de mourir chez eux. Vous balayez ces objections trop vite en faisant de la moraline !

      1. François,

        Quand un préfet prend la décision de fermer les écoles 15 jours, que se passent-ils ?

        Ben les grands parents sont obligés de prendre le relais. Quelle belle idée, des enfants jeunes dont on sait qu’ils sont généralement de super contaminateurs avec des personnes âgées. Beau programme en perspective. Le mieux est l’ennemi du bien.

        J’ai bien peur que la bêtise fasse in fine et comme prévu par les gens informés, bien plus de victimes en fait que des ciblages bien pensés.

      2. « Comment on fait la maintenance dans les hôpitaux si y a plus de sous-traitant car consignés à la maison ? Et ainsi de suite ! Si tu bloques ce qui fait le réel, attend à toi à ce que tes problèmes soit multiplié par un facteur entre 1 et X par cette simple décision et ça n’empêchera pas la vague d’arriver dans les hôpitaux, et aux autres de mourir chez eux. Vous balayez ces objections trop vite en faisant de la moraline ! »

        Exactement, Oui Cloclo, ! Mieux ça créerait un véritable chaos sans nom. Sans parler du climat délétère de parano et de défiance contraires à tout esprit d’entr’aide, de confiance et de PHILIA, de courage, plus que nécessaires dans ce genre d’épreuve collective. Défiance et parano : un monde de m…rde et de cauchemards, si on ne sort pas de cet esprit de c…nerie pure et de défiance c’est de cela dont nous crèverons, alors évitons le PIRE, se montrer à la hauteur : Haut les COEURS !!! Covid est bien un révélateur ! Petit mais….costaud. En doutiez-vous ?

      3. @Dundee
        Vous partez du présupposé qu’en cas de confinement strict se serait le règne du chacun pour soi, de la défiance, de l’égoïsme. Pourtant, notre espèce en des circonstances extrêmes comme des catastrophes naturelles, peut faire preuve d’empathie, de dévouement, d’entraide, jusqu’au sacrifice de sa vie. Pourquoi privilégier un scénario plutôt que l’autre ?

      4. Cher Dundee,

        Je suis parfois mal compris, c’est de ma faute, je suis polémique, mais c’est exactement cela, ne pas arrêter le système comme ça, c’est stupide, pourtant dieu (ouais j’y crois pas) sait que je déteste ce monde actuel, mais c’est celui qui vit en ce moment, pas mon utopie, et dans ces conditions, il est évident que toutes personnes en contact avec des personnes fragiles, doit faire très attention, pour ne pas favoriser la contamination, en appliquant des règles strictes d’hygiène ou de confinement, nettoyage, préparation, il faut que tout le système et il le fera se tende pour faire face avec les moyens du bord, mais pour le reste entre nous tous, les autres ne pas sombrer dans cette peur ridicule et sans issue, continuer à vaquer à notre activité, à nos occupations, de s’adapter mais pas de bloquer, c’est ridicule, hier soir avant le confinement de l’Italie du Nord des milliers de personnes ont fuit la région par Train, voitures, cheval, vélo (bon là je déconne un peu) ! Exactement ce qui est arrivé en Chine.

        Alors, je vais me répéter mais vous êtes stupides ceux qui hurlent au blocage au confinement, c’est ainsi, c’est pas humain votre truc, c’est un tic de facho, de mec qui se prend pour une divinité, ce qui est humain, c’est d’affronter avec ses petites mains (propres) et aussi d’accepter.

        Rien ne remplacera jamais une caresse, un contact chaud, avant le grand saut, vos bulles aseptisées me font en vrai gerber.

      5. Vous savez CloClo, coronavirus ou pas, on meurt globalement seul au fond d’une chambre d’hôpital avec un perfusion dans le bras, un tuyau dans le nez, et rarement avec une caresse et un contact chaud.

      6. @Arkao

        « Pourquoi privilégier un scénario plutôt que l’autre ? »
        Je ne privilégie absolument rien, j’observe beaucoup.

        « Pourtant, notre espèce en des circonstances extrêmes comme des catastrophes naturelles, peut faire preuve d’empathie, de dévouement, d’entraide, jusqu’au sacrifice de sa vie. »
        Oui, bien sur, tout à fait en accord, et c’est bien à cette lumineuse partie de nous m^me que je fais appel, dans mon comment. 😉

      7. @CloClo :
        Les mesures de précaution, fallait les prendre il y a un mois. Mais à l’époque, de grands cœurs généreux criaient à « il n’y a rien, ça ne sert à rien. » Résultat : le virus n’a pas attendu, il s’est bien répandu un peu partout, et ces mesures là, que tu souhaiterais maintenant mettre en œuvre, et bien c’est trop tard.

        Notre gouvernement a 1 mois de retard dans ses décisions. Toi aussi, dans ta réflexion. Les décisions de consigner tout le monde, il les prendra, mais il les prendra trop tardivement, comme les décisions précédentes, ce qui fait qu’un problème complexe deviendra un problème insurmontable. Et une catastrophe sanitaire.

        Il y a des gens qui sont plus ou moins indispensables au fonctionnement d’une société. Je suis désolé, mais un match de football, ça peut être reporté sans problème, et ça permet d’éviter à des milliers de personnes d’être collés l’un contre l’autre tout autour du terrain.

        Idem, si la maintenance de ma ligne téléphonique n’est pas faite, tant pis. Si la maintenance d’un ou deux appareils à l’hôpital n’est pas faite, tant pis. Il se trouve que, par un heureux hasard, tous les appareils ne tombent pas en panne en même temps, et que si l’absence de maintenance d’un appareil provoque une mort de trop mais que le confinement en a évité 200, et bien il me semble que le confinement est préférable.

        Quant à la nourriture, il a des stocks. Au pire, quelques rations militaires pour ceux qui sont en panne. Et on peut vivre quelques jours sans manger, ça ne tue personne.

        Quant à la fermeture des écoles, c’est justement pour éviter que l’ensemble des enfants soit contaminé, et donc que l’ensemble des grands-parents du village le soit aussi. Car école ou pas école, les grands-parents voient leurs petits enfants le mercredi ou le week-end … A moins de faire un décret qui interdit au virus de se transmettre aux grands-parents le mercredi, je ne vois pas comment éviter cela !

      8. @CloClo
        8 MARS 2020 À 20 H 45 MIN

        Pas besoin de se battre inutilement la coulpe cloclo, j’ai bien compris et je suis d’accord, ecco tutto va bene !
        Accepter et se protéger pour protéger les autres itou, par des règles d’hygiène élémentaire, mais bon pour les petiots , entre nous, ça peut vite devenir compliqué, ils sont encore plus « tactiles » que les adultes, et ils ont besoin d’attention et d’affection. Pas simple, mais il faut expliquer, avec humour par exemple.

      9. « on meurt globalement seul au fond d’une chambre d’hôpital »

        Non, pas obligatoirement, il y a aussi l’accompagnement au mourant. En outre, les protocoles hospitaliers de fin de vie se sont humanisé et amélioré, m^me si dans les faits le personnel n’a pas vraiment le temps, voire pas du tout, il sait le prendre, et c’est ce que je trouve de profondément humain en ce qui les concerne; surtout quand la famille et/ou les proches sont, eux, aux abonnés absents !

      10. « Les mesures de précaution, fallait les prendre il y a un mois. »

        François, vous avez un petit problème, pas grave, mais persistant. Vous pensez pouvoir prévenir des choses qui dans la réalité ne relève pas véritablement de notre pouvoir, ni de nos moyens en sociétés ouvertes et connectées.

        Vous allez me répondre que si, qu’on peut empêcher une propagation, tout compartimenter, et moi je vais vous rétorquer que non, car c’est impossible, et que oui, comme quelqu’un l’a écrit, ça va être une courbe en sinusoïdale, pour cause de différents facteurs accélérants et/ou limitants en fonction du temps, et que tous le monde ne sera pas touché. Et que parmi les gens touchés la très grosse majorité ne verra absolument rien d’autre qu’une semaine d’arrêt maladie. Que certains ne se rendront compte même de rien en plein cluster où ça tombe comme des mouches. C’est ainsi, et c’est tant mieux.

        Mais votre fixette fout en revanche un peu les jetons, pour tout vous dire, plus que le virus lui même. Car si par mégarde une poignée de gens de votre acabit se trouvait en responsabilité, j’ai bien peur que vos réactions soient carrément bien plus nocives pour la société dans son entier. Je ne parle pas d’un peu de bon sens, se protéger et protéger autrui dans la limite des ses moyens, mais votre propension, commune à d’autre commentateurs, de rendre les gens pauvres gens responsables et coupables comme des criminels.

        Heureusement, vous écrivez juste sur le blog de PJ.

        Ouvrez les yeux, en quoi le confinement de Wuhan a-t-il bien empêché que l’épidémie devienne mondiale ? En quoi ? Ben en rien ! Triste et unique réalité. Quelles mesures de précautions auraient-ils alors fallu prendre initialement ? Je vous laisse y réfléchir, avec vos petits bras musclés.

      11. Cloclo
        C’est exact les mesures de confinement de Wuhan n’ont pas suffi à éviter une pandémie.

        Zhong Nanshan, expert officiel de la commission de la santé en Chine, note tout de même dans un article publié dans un journal médical de la province de Guangdong, le Journal of Thoracic Desease, qu’un confinement de Wuhan appliqué 5 jours plus tôt aurait permi de diviser par 3 le nombre des contaminés.

        http://www.rfi.fr/cn/中国/20200308-钟南山又发声-假如早5天封城

        Des internautes ont embrayé :  pourquoi pas 13 jours plus tôt ? 
        Oui, pourquoi 13 jours ? 
        Parce que cela correspond au 7 janvier, date à partir de laquelle Xi Jinping a, selon ses propres dires, commencé à donner des instructions pour lutter contre l’épidémie.

        http://www.rfi.fr/cn/中国/20200308-武汉疫情封城钟南山如果早5天之说恐惹烦低级红-网批为啥不早13天

        Il me semble qu’on peut raisonnablement tenir une position intermédiaire entre : dire que la Chine a été magistrale dans son action, et dire qu’elle n’a pas freiné (il est vrai un peu tard) la progression du coronavirus.
        Le régime politique chinois est ambivalent, il permet de mobiliser rapidement une fois qu’une décision a été prise, mais encore faut-il que les décisions soient prises au bon moment. Son curieux attelage avec l’OMS n’a pas facilité la tâche non plus : Pékin confinait Wuhan, mais ne voulait pas stopper les liaisons aériennes.

      12. @CloClo : les italiens sont des sacrés farceurs, ils jouent au même scénario que les chinois …

        Plus sérieusement, ce que tu n’as pas compris, c’est qu’on n’aura pas le choix. Donc, le faire le plus tôt possible permet une résolution de la crise plus simple (disons plutôt moins compliquée) et plus rapide (disons plutôt moins lente). En plus, il y aura moins de morts.

        Ce n’est pas un entêtement de ma part, c’est la réalité de la situation. La France n’a que 8-9 jours de décalage avec l’Italie.

      13. @ François,

        Première observation, je ne suis pas formé ni compétent en médecine, ou en crise épidémique. Mais cela n’empêche en rien d’argumenter, car, dans plein d’autres domaines, le CHOIX, ne peut pas être laissés uniquement aux experts ou autoproclamés tels.

        « Plus sérieusement, ce que tu n’as pas compris, c’est qu’on n’aura pas le choix. Donc, le faire le plus tôt possible permet une résolution de la crise plus simple (disons plutôt moins compliquée) et plus rapide (disons plutôt moins lente). En plus, il y aura moins de morts. »

        On a donc toujours le choix, mais répéter sans cesse la même chose ne transforme pas une affirmation en démonstration.

        En quoi confiner, et entendons nous bien, tu penses à maintenir enfermer chez eux, tous ceux qui ont un toit, permet une résolution plus simple et plus rapide ? Car tu t’abstiens bien de nous dire combien de temps il faut le faire. 2 semaines, 3, 4 ? Car, si tu le fais disons en France, ok, toute la nation assignée à résidence, 2 semaines, faudra quand même nourrir les gens et maintenir un minimum de service, énergie, eau, déjà premier obstacle, comment ? Puis, une fois si jamais ça marche ton truc, on remet le pays en marche, mais, mais, mais, nos voisins eux qui sont en décalages, sont potentiellement, la source d’un retour de boomerang, si on échange avec eux, sauf à fermer totalement la frontière… Mais comment tu redémarres en vase clos, si on n’a rien produit pendant 2 semaines ? Moralité, (pour le dire ainsi), tu relances à très court terme ton épidémie chez toi très certainement. Tu comptes donner ce traitement de cheval tous les deux mois ? 15 jours d’arrêts tous les 2 mois jusqu’en mai ? Bah bon courage.

        Et tu penses sérieusement que tout cela fera moins de mort ? Moi j’en doute sérieusement. Je pense même tout le contraire, et potentiellement c’est la dévastation qui peut s’enclencher, car l’économie, c’est le réel, c’est la production de biens et de services, qui nous sort de notre état de nature, et là ce n’est pas chose une qui touche les anciens fragiles ou les fragiles qui seraient contaminé par COV19, mais alors là tout le monde sans distinction 100% d’impact, avec une mortalité tout azimut multifactorielle, qui finirait d’achever bien entendu tous les malades graves du COV19.

        Déjà dans le Haut Rhin, des personnels hospitalier ne peuvent plus venir car ils n’ont pas la possibilité de faire garder leurs enfants comme les écoles sont fermées… Bravo la solution !

        Pour moi, vous n’êtes pas sérieux, ce n’est pas exercer sa responsabilité et son sens des priorités en faisant cela.

        Mais coller des articles (italiens) de praticiens débordés, qui sont à bout, et qui implorent que tous le monde reste chez soi pour arrêter l’hémorragie qu’ils subissent, je les comprends. Mais c’est voir malheureusement le problème par un bout de la lorgnette, pas dans son ensemble. Attention, mon discours ne veut pas dire qu’ils faut s’en battre les coucougnettes de l’hygiène, de principes de prudence, de certains confinements ponctuels, ou toutes actions raisonnée en ce sens. Mais confiner des régions de millions d’habitants en les maintenant chez eux, je pense que c’est un « remède » (c’en est pas un en plus) qui peut être bien pire que le mal.

      14. Bon en même temps, en 68, le pays a bien été paralysé pendant 5 semaines, sans que tout s’effondre. D’ailleurs comment ont-ils fait ?

        Tu vois je ne suis pas fermé sur rien, mais je veux qu’on m’explique comment se font les choses concrétement pour apprécier une mesure telle que : « Confiner 60 millions de personnes chez elles  » ! Ce qui déjà oubli tous les sans abris, les migrants, les marginaux, tous ceux qui vivent en état de promiscuités… Et qui sont bien sur le territoire.

      15. CloClo :
        A mon avis, le gouvernement fera tout pour ne pas passer à l’étape de confinement mode « Italie » avant dix jours ; et donc faire une annonce le 22 mars au soir si LREM s’est pris une bonne tôle aux municipales ; le lendemain dans le cas contraire. Ce sera donc le 22 mars au soir.

        Bien sûr, comme tout, cela s’organise. Certaines professions restent prioritaires et un service minimum doit être organisé ; concernant l’approvisionnement en nourriture et médicaments, il est possible d’organiser des « jours de sortie » par exemple en prenant en compte le dernier chiffre du numéro de la carte d’identité. Les 0 et 5 le lundi, les 1 et 6 le mardi, … Cela régule l’accès aux boulangeries, magasins d’alimentation et aux pharmacies et peut être vérifié par les patrouilles de police facilement.

        Tous les commerces non prioritaires sont fermés : loisirs, bars, fringues, concessionnaires auto, bricolage, ameublement, vêtements, horlogerie, …

        Les services de base sont conservés : électricité, eau, gaz, téléphonie, média, plomberie, essence, éventuellement en « service minimum ».

        Seules les usines de fabrication de nourriture de base continuent leur exploitation : farine, pâtes, laitage, … Le ramassage et traitement du lait est conservé, le transport de la nourriture des dépôts vers les magasins est également conservé,… Les personnels concernés possèdent une carte de circulation (éventuellement électronique, envoyée par email ou via une appli dédiée) qui leur donne le droit de faire l’aller – retour chez eux / usine, …. Etc, etc, etc…
        Il y a assez de fonctionnaires à Paris dans les ministères qui peuvent être capables de faire le tri. Encore faut-il l’envisager.

        Il faut à mon avis un bon mois de confinement avant de pouvoir faire baisser la pression qu’exercera le virus.

        Les hôpitaux commencent à être saturés en France (La Pitié Salpétrière, …), des opérations planifiées non urgentes sont annulées (CHU Besançon par exemple).

    3. Peut-être ici..?

      Pour « comprendre » presque à 100% la pertinence du tracas d’ « étalement maximum à réaliser » des occurrences nécessitant ventilation… et DONC un lit dédié et spécialisé … important de publier la statistique des durées d’hospitalisation du cas « grave »-type reconnu , que ça se termine par une guérison(sortie) ou un décès(sortie).
      On « voit » de suite l’intérêt de cette présentation( théorie des files d’attente)… et les dilemmes (critères? d’admission) qui ne manqueront pas d’advenir sous peu si la « thèse Wathelet » que vous recommandez en lecture devait s’imposer..

  8. Du point de vue de la guerre économique qui bat son plein sur le globe, l’origine chinoise du virus et la solution chinoise pour l’éradiquer va leur donner un avantage de plusieurs mois pour renforcer leurs positions.
    Au doigt mouillé, d’ici une semaine la Chine se remet en selle, tandis que les Européens puis les Américains, Trump en tête, vont plonger dans l’inconnu des quarantaines tout azimute avec des porteurs qui vont réamorcer des foyers de si et de là.
    Quand le darwinisme économique prime sur celui du vivant.

  9. Tiens petit retour de quelques hôpitaux en France ce soir, sondage personnel :

    C’est la désertion ! Les patients « classiques » ne viennent plus, ils ont trop peur du Corona virus.

    Combien vont passer à côté du bon diagnostic de leur pathologie propre parce que pas diagnostiqué ?

    Un risque potentiel vs un risque réel. Qui peut savoir.

    Mais au moins tout les branleurs du WE soir trop éméchés ou bagarrés se démerdent chez eux.

  10. Bonjour
    Plusieurs remarques sur vos différents intervenants et vos interventions sur l’épidémie actuelle.
    Votre comparaison des taux de mortalité est problématique dans la mesure où les dénominateurs ne sont pas de même nature. Nous ne savons pas combien de personnes sont infectées par ce coronavirus. Il est epidemiologiquement probable que de nombreuses personnes sont ou ont été infectées sans symptômes (d’où la difficulté d’endiguer l’épidémie) ou avec des symptômes bénins comme un rhume ou une toux. Le nb de cas de grippe est une estimation, un sondage en population générale grâce à un réseau de médecins sentinelles. Un syndrome grippal dans un contexte d’épidémie confirmée par des tests devient une grippe. Donc cela ne rime à pas grand chose de faire ce genre de comparaison. Pour mémoire dans mon service de psychogeriatrie il y a eu 14 cas de grippe avérée tous chez des personnes vaccinées. Plusieurs sont dans un état alarmant du fait de co morbidité. Dans le même temps 1 personne est morte de pneumonie bacterienne malgré l’antibiothérapie, co morbidites importantes là aussi dont bien sûr l’âge pour cette dernière et 1 autre personne est morte après avoir décompensé un diabète à l’occasion d’une forte fièvre mais sans être très âgé (moins de 70 ans).

    D’autre part le dernier article nous expliquant doctement que le coronarovirus ne donne pas de grippe est typique des confusions épistémologiques des spécialistes de la santé. La confusion réside dans la non distinction entre nosologie et étiologie. On peut avoir les mêmes symptômes que la grippe dans des milliers d’occurrence. C’est l’étiologie virale ou bactérienne qui fait la distinction. On peut admettre ce genre de distinction en clinique infectieuse si l’une des occurrences produit un risque particulièrement élevé ou une symptomatologie particulière. Mais en général on parle clinique (nosographie et nosologie) et peu virologie tant la variété des occurrences est importante numériquement sans entraîner de panique particulière. Alors oui une fois n’est pas coutume je serai d’accord avec la formulation de notre ministre : je ne pense pas qu’il soit si absurde de parler de grippe pour les symptômes non diagnostiqués de covid19. Je parierais assez volontiers que c’est ainsi qu’on a présenté les choses à nombre de malades en pleine épidémie de grippe dans la mesure où la grande majorité a guéri spontanément en quelques jours.
    J’aurais infiniment préféré de la part de mon blog favori qu’on analyse avec un regard plus critique cette psychose mondiale.
    J’espère que cette épidémie suivra la même que toutes les épidémies : une courbe sinusoïdale… et non exponentielle comme cela a été répété un certain nombre de fois sur ce blog. Une courbe exponentielle aurait signifié que tout le monde aurait rapidement contracté la maladie. Ce n’est évidemment pas le cas et ne le sera pas.
    Amicalement

    1. @ Dr Michel Bass,

      Toute personne qui va commenter sur un blog devrait se soumettre à cette injonction : ai-je vraiment la capacité d’apporter une contribution pertinente ou du moins puis-je poser une question faisant avancer le débat ?
      N’ayant aucune légitimité pour m’exprimer sur des questions de médecine (virologie, épidémiologie…) je dois donc essayer de comparer des interventions et de les juger selon d’autres compétences anciennes (maths par ex.).
      La médecine moderne est tout à la fois très efficace (en s’appuyant sur diverses sciences) et encore bien démunie (face aux virus, cancers, maladies psychiques…). Je refuse donc tout point de vue « mandarinal » : dans ma vie j’ai vu des grands pontes se tromper lourdement tout en gardant une grande assurance. La médecine est aussi un art et se montrer pontifiant devant ses malades fait partie de sa fonction chamanique, au risque de dégâts létaux.

      Je me permets donc de vous faire ce commentaire critique sur votre position. Vos arguments sont intéressants (pourraient-ils expliquer le zéro mort en Allemagne ?) mais également assez dérisoires.
      Dire au début d’une courbe qu’elle sera une sinusoïde plutôt qu’une exponentielle est pour le moins curieux : comment l’affirmer après quelques semaines ? Plus problématique encore votre assertion : « Ce n’est évidemment pas le cas et ne le sera pas. »

      Je vais faire un détour à partir de deux cas.
      Le bug de l’an 2000. Après coup des gens ont osé nier le problème en disant qu’il n’avait pas lieu à paniquer. Eh oui, de tous les informaticiens ont été mobilisés et ça a marché.
      La maladie de la vache folle. Après coup des gens ont osé nier le problème : idem. Eh oui, on a exterminé des milliers de troupeaux de vaches et ça a permis de ne pas se retrouver 20 ans après face à un problème terrifiant.

      Je nous souhaite de refaire le point dans six mois. Comme nous l’espérons la pandémie sera sous contrôle et selon moi parce que des mesures à a la hauteur auront été prises. Raconter qu’il y a une psychose mondiale est selon moi irresponsable mais vous pourrez toujours avancer que vous aviez raison de la même manière que dans ces précédents que j’ai évoqués…

      1. Oh punaise ! Merci Jacques !

        Un jour, lorsque j’aurais un âge un peu plus avancé que celui d’aujourd’hui, probablement un âge assez proche de celui de notre hôte, en tout cas si les Dieux SARS-Cov-2, CO2 eq. et El Nino, etc., me le permettent, ce dont je doute fortement à ce stade, je pense que je me consacrerai entièrement à la réalisation d’un inventaire à la fois délicat et particulier : celui de l’ensemble des prédictions/projections/prévisions ayant permis de sauver l’Humanité à plusieurs reprises tout au long de son Histoire pour le moins inique, et de quelle manière toutes ces analyses furent ensuite déniées/ignorées/oubliées par cette même Humanité…

        Les sachants/croyants sont bien gentils, mais en attendant, leurs personnes ont bel et bien besoin de nous, ne leur en déplaise… Ils ont juste un peu trop tendance à l’oublier en effet une fois toutes ces crises passées ; celle-ci n’échappera pas hélas ! à cette règle…

  11. Connaissez-vous une seule maladie dans l’histoire de la médecine qui ait progressé de manière exponentielle ? Même les grandes épidémies de peste, de choléra et la grippe espagnole n’ont pas suivi une telle progression.
    Le caractère sinusoïdal d’une épidémie s’explique facilement par la progression simultanée de l’immunité dans la population.
    Ce qui est important en l’occurrence c’est que ne connaissant pas la létalité de ce nouveaux virus, cela nous impose évidemment de prendre des précautions pour ne pas réitérer 1918-19 ( mais les facteurs ayant conduit à ce désastre ne se limitent pas à un manque d’endiguement).
    Déjà le pic épidémique est passé en Chine. Son intensité a évidemment été minimisée par les mesures prises. Mais jusqu’à quel point pour le moment on ne sait pas. Le nombre de mort aussi par conséquent. Mais là létalité et la contagiosité restent malgré tout et heureusement faibles.

    1. @ Michel Bass,
      Je vais finir par croire que vous ne savez pas ce qu’est une courbe sinusoïdale.
      C’est incroyable car les exemples que vous donnez sur les très grandes pandémies citées montrent exactement ce que fut leur progression exponentielle. Évidemment on sait que dans la nature les arbres ne grimpent jamais au ciel que ce genre de croissance finit par s’arrêter.
      Par contre où voyez-vous un caractère sinusoïdal à la Grande peste ou à la grippe espagnole ? Il y a bien sûr des répliques, de nouvelles épidémies mais le mode sinusoïdal supposerait que l’épidémie frappe avec la même force. A moins que vous ne vouliez parler de fonctions périodiques en amortissement. ..

      Vous me confirmez que vous faites partie des médecins pontifiants.

      Toutvabien le 9 mars 2020 à 10 h 23 min, )fil du billet Le Covid-19, une très grosse grippe ? (I) Principes généraux, par François) a mis ce lien et comme Timiota, je le rappelle car il y a là une vraie information :
      https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/le-covid-19-est-un-reel-danger-deux-scientifiques-font-le-point-sur-le-coronavirus-sars-cov-2

    2. Bien sûr qu’il y a des pics, qu’à un moment cela cesse d’être une progression exponentielle. Tout à une fin.
      Mais aux abords du pic, et amont et en aval et sur une durée non négligeable, les conséquences sont dramatiques. En Lombardie, les hôpitaux connaissent aujourd’hui une situation comparable à celle qu’a connue Wuhan. Les hôpitaux parviennent à saturation, sont au bord de l’explosion.
      En Lombardie un médecin explique que dans son hôpital, ils ont commencé par réserver quelques lits pour les malades sérieux du coronavirus, puis ceux-ci ont occupé la moitié des lits, et désormais, aujourd’hui ils occupent c’est la quasi totalité des lits de l’hôpital. Des opérations sont reportées …
      Ils en sont aussi à effectuer un tri parmi les malades du nouveau coronavirus, ce qui suscite d’ailleurs une polémique au sein du corps médical, l’ordre des médecins n’y étant pas favorable. Faut-il privilégier les plus de 70 ans, ou les plus jeunes ? Certains préfèrent privilégier les plus jeunes, les plus vieux malades ayant moins de chance de s’en sortir..
      Ce médecin termine en disant que le nombre des morts est sans doute sous-évalué.
      Libération de ce jour, dans l’article intitulé : « Dans mon hôpital il y a deux décès par jour ».

    3. L’attente ne devrait pas excéder une quinzaine pour voir les réactions en milieux confinés comme les prisons ou les hôpitaux.
      Lorsqu’on ne sait pas on peut toujours imaginer. Je ne dis pas que c’est la solution mais ça invite chacun à la prudence.

    4. Ce qui me fait peur c’est qu’avec ce virus les personnes ne semblent pas s’auto immuniser , elles pourraient être reinfectées une fois guéries , sinon même à 2 % de taux de mortalité on prendrait le risque de se le chopper et une fois guéri on pourrait revivre plus ou moins peinards comme avant

  12. Proposition d’analyse de la situation en France à la date du 9 mars 2020 :

    Sur la base des données d’ores et déjà connues, il est possible d’approcher la valeur d’une variable importante dans le cadre de cette épidémie de Covid-19 que provoque le virus SARS-Cov-2. Et nous pouvons par exemple utiliser les seules données d’ores et déjà connues pour la France afin de la calculer, tout en comparant le résultat obtenu avec les données en provenance de Chine, bien avant le renforcement là bas des mesures de confinement.

    Cette variable, c’est le nombre de porteurs potentiels du virus SARS-Cov-2 au cours du temps. Et il est possible d’approcher sa valeur en France à la date du 9 mars 2020 au matin, partant du principe que tous ces porteurs potentiels sont soit des porteurs sains (non identifiables), soit des cas d’ores et déjà confirmés, soit des cas toujours en cours d’incubation et circulant librement parmi la population jusqu’au 22 mars 2020 grand maximum, c’est à dire dans le pire des cas, au terme des quatorze jours d’incubation nécessaires, soit 28 jours depuis le patient 0 français théorique pour cette analyse, le 24 février 2020.

    Pour procéder, nous pouvons utiliser une fonction de type exponentielle de base a ressemblant à ceci :

    f(x)=exp((x-1).ln(a))+(1+b.(x-1))

    Avec a la base de l’exponentielle, b le coefficient directeur de la droite d’appui de l’exponentielle au patient 0 (ou presque), et x le nombre de fins de journée écoulées depuis le patient 0.

    Nous devons approcher le plus précisément possible les valeurs de a et de b sachant qu’au 9 mars 2020, soit 14 jours depuis le patient 0, le nombre de cas confirmés est de 1.209 patients connus (nous allons nommer cette valeur réelle R). Nous allons calculer les valeurs de la fonction f pour chaque valeur de a et de b, en imposant qu’à la date du 9 mars, cette valeur que nous appelons J de la fonction f soit toujours égale à R, ou dit autrement que J-R soit égale à 0. En procédant ainsi, nous ne retenons donc que les courbes qui passent à la fois par le patient 0 qui est bien au nombre de 1 à l’issue de la première journée, puis par 1.209 patients, 14 jours après, c’est à dire le 9 mars au matin.

    Ensuite, nous devons minimiser un taux d’erreur que nous allons définir ainsi. A partir des données françaises connues, va se former une surface située entre la courbe issue des données réelles et celle que nous devons approcher avec la fonction f. Pour établir un premier taux d’erreur du calcul ainsi réalisé depuis les données françaises, nous pouvons comparer cette surface avec la surface que forme la courbe réelle avec l’axe horizontal des abscisses (x-1). Mais ce n’est pas suffisant. L’échantillon des données étant à ce stade beaucoup trop étroit, nous pouvons établir un second taux d’erreur en s’appuyant par exemple sur les données en provenance de Chine. Afin de déterminer quel pourrait être le résultat le plus proche de la réalité, nous pouvons ensuite minimiser au maximum l’écart entre ces deux taux d’erreur.

    Pour ne pas surcharger les calculs, nous pouvons fixer 4 décimales après la virgule pour a, une décimale après la virgule pour b, et 3 décimales après la virgule pour les taux d’erreur exprimés quant à eux en %.

    Partant de ces règles, voici le résultat obtenu ; surlignées en rouge, les valeurs qui pourraient être retenues à ce stade, avec un taux d’erreur de l’ordre de 7,88%, le nombre de porteurs français potentiels à la date du 9 mars étant indiqué en avant dernière colonne de droite, et plus à droite encore, l’estimation du nombre de personnes qui pourraient être directement menacées à l’avenir en France par ce virus à cette même date, et ceci en tenant compte notamment du dernier taux de létalité communiqué par l’OMS le 3 mars 2020, à savoir 3,4%…

    Voir le tableau suivant :

    Voilà pourquoi il faut agir dès maintenant en ordonnant le maintien à domicile pendant au moins quinze jours d’une large majorité des français… En Chine, l’accroissement exponentiel de l’épidémie est bel et bien STOPPE de cette manière… L’Italie l’a bien compris et fait désormais de même…

    1. Juste x900 par rapport à ce qui a été dépisté. Mais comme ça ne colle pas avec le calendrier politique (élection municipale). Macron sait que s’il fait comme en Italie (qui sera suivi très bientôt par l’Espagne, qui est au même niveau que nous) il perd encore plus aux prochaines élections… Donc le peu à sauver électoralement mérite quelques futurs milliers de morts en trop non ?

      1. De toute façon, il faut annuler/reporter ces élections. Les maintenir fait partie des âneries de l’Etat ! Pourquoi ?

        Parce que plus que jamais en pareille circonstance, on ne doit surtout pas chahuter les maires qui connaissent actuellement parfaitement leurs fonctions ! Ce n’est donc pas le moment d’en changer. C’est du bon sens…

        Concernant un facteur de x1.000 plutôt, entre mesure des cas confirmés de Covid-19 (supposée fiable dans ce calcul) et estimation du nombre de porteur de SARS-Cov-2 à l’horizon de 14 jours et circulant actuellement librement dans tout le pays, c’est un peu grossier, mais on peut voir ça comme ça en effet si rien n’est fait.

        La balle est maintenant dans le camp de Macron. Il n’a pas le choix. Il doit prendre la bonne décision.

      2. Je crains que demain il ne fasse qu’une demi-mesure. A savoir uniquement annoncer la phase 3, mais pas de confinement à domicile. Ce qui nous amènera, selon le Pr Caume de la Pitié Salpétrière, à une situation à l’italienne (au niveau de la saturation des hôpitaux).

      3. Non François, ce ne seront pas a priori des demi-mesures… mais attendons sa déclaration de ce soir pour en être tout à fait certain.

        Hier soir, je vous répondais entre autres, ceci :

        « De toute façon, il faut annuler/reporter ces élections. Les maintenir fait partie des âneries de l’Etat ! Pourquoi ?

        Parce que plus que jamais en pareille circonstance, on ne doit surtout pas chahuter les maires qui connaissent actuellement parfaitement leurs fonctions ! Ce n’est donc pas le moment d’en changer. C’est du bon sens… »

        Et voici ce que nous apprenons en ce moment même :

        https://www.lejdd.fr/Politique/coronavirus-lelysee-envisage-maintenant-le-report-des-municipales-3954939

        Il n’a plus le choix de toutes façons, il doit tout STOPPER !

      4. @Philippe,

        Et bien, finalement, il a fait des demi-mesures ! Mesure de fermeture des écoles, et une limitation minimaliste des regroupements ; mais aucune mesure ailleurs : on laisse ouvert tout le reste (commerces non indispensables, élections, transports en commun, relations internationales, …)

        Les hôpitaux sont à deux doigts d’être débordés. Il faut absolument bloquer la propagation du virus en confinant les gens. Car avec l’inertie de l’incubation (5 à 7 jours), plus l’inertie entre l’apparition des symptômes et la gravité de la maladie (7 à 9 jours)… dans deux semaines ce sera abominable.

    2. Il ne vous reste plus qu’à comparer le nombre de morts au 22 mars avec votre estimation des porteurs au 9 mars ce qui donnera le taux de létalité réel ..

  13. Comment ça se passe de l’autre côté des Alpes ? Voici quelques instantanés

    Et non je ne parle pas italien, mais la traduction automatique fonctionne tout à fait correctement merci pour elle

    – Des gens meurent maintenant que nous aurions sauvés il y a trois semaines (1)
    « MILAN. «Des gens que nous aurions sauvés il y a jusqu’à trois semaines meurent maintenant. C’est une guerre.  » La petite chronique est celle d’un diplômé de l’hôpital de Bergame qui demande à rester anonyme. « Au cours des 48 dernières heures, j’en ai dormi trois », dit-il, car pendant 17 jours, il s’est retrouvé dans l’urgence du coronavirus dans laquelle la Lombardie a sombré. «Il y a aussi la vague de collègues infectés», dit-il, «et ça fait une drôle d’impression d’admettre ceux qui jusqu’à la veille étaient avec vous de l’autre côté »

    – 60% de la population italienne pourrait être contaminée, si les comportements ne changent pas (2)
    « Italiens, restez à la maison si vous le pouvez » est l’appel d’un Walter Ricciardi choqué « par ces Italiens qui étaient tranquillement encombrés par la mer ce dimanche pour manger du poisson ou prendre un apéritif comme si de rien n’était »
    (…) « Le problème – essayez de faire comprendre aux gens qui minimise Ricciardi – est qu’aujourd’hui, beaucoup de raisons croient que la possibilité d’être infecté est en tout cas une possibilité éloignée, car ils jugent les plus de 7 000 positifs à ce jour aussi peu que le fait qu’en Italie, nous sommes 60 millions « . Un discours qui pour l’épidémiologiste ne résiste pas. « Ceux qui pensent ainsi ne savent pas qu’un virus de ce type peut se développer sans trouver de résistance, car un vaccin manque et parce qu’étant nouveau, toute la population n’a pas d’anticorps pour y faire face ». Mais s’étendre jusqu’où ? Les courbes des graphiques élaborées par les épidémiologistes, non seulement en Italie, indiquent jusqu’à 60% de la population, ce qui, en observant les taux de létalité actuels, signifierait compter plus d’un million de décès et assommer nos hôpitaux, qui avec tant d’accès ne pourraient plus guérir ni les patients coronavirus ni ceux atteints d’autres pathologies graves, lesquelles ne se mettent pas en grève. »

    – Nous devons choisir qui traiter et qui ne pas traiter, comme dans toute guerre. Restez à la maison ! (3)
    «A l’intérieur de la salle d’urgence, une grande salle avec vingt lits a été ouverte, qui n’est utilisée que pour des événements de masse. Nous l’appelons Pemaf, ou plan d’urgence pour le maxi-influx. C’est là que se fait le triage, ou le choix.  »
    (…) «Dire qu’ils ne meurent pas du coronavirus est un mensonge amer. Ce n’est même pas respectueux de ceux qui nous quittent. Ils meurent du Covid-19, car sous sa forme critique, la pneumonie interstitielle affecte les problèmes respiratoires antérieurs, et le patient ne peut plus supporter cette situation. La mort est causée par le virus, pas par autre chose »
    (…) Et vous médecins, pouvez-vous endurer cette situation?
    «Certains en sortent écrasés. Cela arrive au petit jeune et au garçon nouvellement arrivé qui se retrouve tôt le matin à devoir décider du sort d’un être humain. A grande échelle, je le répète »
    (…) Que pensez-vous des dernières mesures gouvernementales? « Peut-être qu’elles sont un peu génériques. Le concept de fermeture du virus dans certaines zones est correct, mais il arrive avec au moins une semaine de retard. Ce qui compte vraiment, c’est autre chose ».
    Quoi?
    « Restez à la maison. Restez à la maison. Je ne me lasse pas de le répéter. Je vois trop de gens dans la rue. La meilleure réponse à ce virus est de ne pas faire le tour. Vous n’imaginez pas ce qui se passe ici. Restez à la maison. »
    (…) Trouvez-vous une explication à tout cela?
    «Je ne cherche pas. Je me dis que c’est comme une chirurgie de guerre. Nous essayons seulement de sauver la peau de ceux qu’on peut. Voilà ce qui se passe.

    C’étaient des instantanés de la zone la plus touchée de France le 16 mars… pardon, je veux dire d’Italie le 8 mars.

    (1) https://www.lastampa.it/topnews/primo-piano/2020/03/09/news/quelli-che-prima-salvavamo-ora-muoiono-gli-ospedali-lombardi-verso-il-collasso-1.38567792 Ce n’est que le début de l’article, le reste est en zone payante
    (2) https://www.lastampa.it/cronaca/2020/03/09/news/coronavirus-decisivi-i-prossimi-otto-giorni-a-rischio-il-60-per-cento-della-popolazione-1.38567643
    (3) https://www.corriere.it/cronache/20_marzo_09/coronavirus-scegliamo-chi-curare-chi-no-come-ogni-guerra-196f7d34-617d-11ea-8f33-90c941af0f23.shtml

  14. Je me suis amusé à rapporter le nombre de nouveaux cas des 2 derniers jours par rapport à la population du pays:
    Colonne 3: population
    Colonne 2: Nouveaux cas / population (x 100 000 pour y voir plus clair)
    Ordre décroissant sur colonne 2

    Italy 4.42 62000000
    Iran 2.22 82000000
    Switzerland 1.46 8400000
    South Korea 1.41 51000000
    Sweden 1.02 10000000
    Belgium 0.83 11000000
    Netherlands 0.81 17000000
    France 0.69 69000000
    Spain 0.59 46000000
    Germany 0.45 82000000
    Hubei 0.20 58000000
    UK 0.17 63000000

    Notre ministre de la santé, en Belgique, nous explique que tout est sous contrôle et que prendre des mesures comme en France n’est vraiment pas approprié… ouf, moi qui croyait qu’il fallait être plus énergique; heureusement qu’il y a des sachants pour nous guider.

  15. Merci Paul, pour que nous puissions poursuivre ces calculs, pourriez-vous nous dire d’où viennent les chiffres. Y a-t-il un site web (pour chaque pays?) qui suit l’évolution

  16. C’est curieux cette tendance pour la Belgique à ne plus suivre une exponentielle en Belgique. Est-ce que ça ne coïncide pas avec les pénuries de tests disponibles dans les labos ? Forcément, si on ne mesure plus…

    1. Très bonne question ! D’autant que cette tendance semble bel et bien se confirmer ce matin avec seulement 239 cas confirmés… Il faut voir si cela se confirme demain matin.

      Les labos ? Ou bien ne serait-ce pas tout simplement les belges eux-mêmes qui se révéleraient finalement bien plus responsables que tous les européens réunis, n’attendant pas des mesures politiques pour décider de rester bien au chaud chez eux en attendant que cette crise biologique passe ?

      1. Ce sont les instructions qui ont été données aux médecins généralistes. En cas de patient suspect, lui dire de rester à domicile, mais pas de test. Les tests sont réservés pour les hôpitaux apparemment.

    2. En France aussi a priori on s’écarte plus tôt de l’exponentielle Chinoise. Et les allemands eux aussi.

      Les français seraient-ils de plus en plus nombreux à rester sagement chez eux ?

      Ou bien en effet, est-ce le simple fait d’un dépistage uniquement sélectif ?

      Ou bien encore, tout simplement, la conjugaison des deux événements ?

      Et j’écris tout cela connaissant assez bien la famiglia italiana… C’est qu’ils sont têtus ces italiens… Pires que nous les français… Et les espagnols semblent prendre hélas ! le main chemin que les italiens…

      Ma que vergogna ! 😉 (sourions un peu en dépit de la merdasse)

      ps destiné @Paul : vous doutiez qu’un acaryote puisse réussir là où des tergiversations politiques et juridiques sans fin échouent quasiment toutes, sans exception, en permanence ? Mais Paul, c’est qu’il est chinois cet acaryote là ! Lui au moins, il n’y va pas avec le dos de la cuillère…

  17. Masques anti-postillons et gants jetables: en fabriquer soi-même ?

    Idéalement on devrait en trouver à l’entrée de chaque salle d’attente, super-marché, bureau de vote, etc. Il faut espérer que dans quelques temps et/ou la prochaine fois ce sera le cas.

    En attendant on pourrait peut-être les fabriquer (papier essuie-tout, tissus léger ou capable de passer dans la machine à laver, autres idées ?)

      1. Je crois sincèrement que celle-là, il faudrait pouvoir la voir affichée partout, dans les bus, dans les métros, dans les trains et les avions, les halls de gare, les grandes surfaces, les hôtels, partout…

        Franchement Excellent !!!

    1. Vue la taille du virus (quelques microns à quelques dizaines de microns)… le papier essuie-tout ou le tissus léger, c’est comme empêcher le passage d’une bille dans une buse d’assainissement de 120 cm de large …

      1. c’est un dixième de micron, François, ce petit virus, le volume est un dix-millième de celui d’une cellule. C’est pourquoi chaque cellule ne peut en reproduire « que » 100 à 1000 (les « virions ») avant de clamser/lyser/péter.

      2. Merci. Je l’avais lu quelque part, mais b oublié. La vieillesse me rattrape, la coquine. J’aurai dû vérifier avant, mais pas eu beaucoup de temps !

  18. Des médecins portent plainte contre l’Etat.
    https://mobile.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-des-medecins-portent-plainte-contre-l-etat_3860715.amp
    La double absence de masques réellement protecteur pour le personnel de santé et de tests fait que les médecins généralistes se retrouvent en première ligne face à des malades que le 15 leur envoye car nos services d’urgence ne testent plus que les cas graves. Merci à eux en tout cas d’être sur le b pont.
    On va se retrouver, dans quinze jours, avec un nombre de médecins généralistes infectés impressionnant, un vrai scandale sanitaire dans celui plus général de la gestion du coronavirus chez nous, et de l’hopital publique.
    Sans médecin généraliste, et des hôpitaux débordés comme en Italie, le nombre de morts qui sera associé au coronavirus risque d’être énorme. Triste record pour la France.

    Certains pays ferment leurs frontières ou imposent une quarantaine à ceux qui entrent chez eux, dont la Chine. Elle a sans doute estimée que des affichettes étaient insuffisantes. Cela risque d’être la norme, car le virus sera impossible à vaincre.

    On est toujours sur la même trajectoire que l’Italie, où la situation là-bas est dramatiquement catastrophique. Macron et son ministre ne pourront pas dire « on ne savait pas ». Franchement il ne peut plus retarder la décision de confinement généralisé.
    https://mobile.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/video-nous-sommes-a-bout-de-forces-le-cri-de-detresse-d-une-urgentiste-en-italie-face-a-l-epidemie-de-coronavirus_3861825.html

    1. Eh oui hélas !

      Mais comme il y a depuis des semaines, ici ou ailleurs, partout en France, tout un tas de sachants/croyants dégénérés qui n’ont eu de cesse de véhiculer une soi-disant bonne parole en comparant ce SARS-Cov-2 à l’influenza, tout en jetant en pâture de l’argumentum ad nauseam les seules personnes qui pouvaient réellement faire la différence, eh bien on en est là en effet…

      Avec en prime l’Etat français, qui lui vient de perdre en beauté une nouvelle journée supplémentaire, avant de prendre la seule décision qu’il aurait dû prendre il y a au moins deux semaines, à savoir : TOUT STOPPER !

      Les prochaines plaintes seront hélas ! bien pires encore, mais celle des médecins est d’ores et déjà la bienvenue…

      Tout cela n’est qu’une leçon biologique, CERTES IMPORTANTE, mais qu’il va falloir retenir pour la suite, car cette pandémie de SAR-Cov-2 n’est qu’une toute petite étape à franchir avant l’extinction finale du fait de l’emballement climatique d’origine anthropique en cours… Cette crise biologique n’est en fait qu’une strate de la crise systémique globale en cours…

      Il faut réellement TOUT STOPPER ! Car le pire est toujours devant nous !

      https://www.pauljorion.com/blog/2016/11/24/du-crepuscule-a-la-nuit-de-medicis-de-lelection-de-donald-trump-symptome-politique-philosophique-et-psychologique-dune-crise-systemique-globale-hors-de-controle-au-symptome-climatique-par/

    2. Ces masques ont tout bonnement disparu d’internet , même en seconde main sur le bon coin , je pense que ce n’est que le début du rationnement , d’autres produits vont suivre , car si tout le monde reste chez soi comment les rayons des hypermarchés vont être approvisionnés ?

      1. J’ai un masque, je l’ai acheté sur Amazon (N.B. je n’ai pas d’actions dans la firme – ni dans aucune firme au monde 😉 ). Je l’ai reçu il y a une dizaine de jours. Seulement je l’avais commandé il y a un mois. Pourquoi il y a si longtemps ? Parce que je lis le Blog de PJ : « Lucidité et élucidation ! ».

      2. « je pense que ce n’est que le début du rationnement  »

        Ah non alors, tonnerre de mille sabords, pas de ration-ne-ment du PQ !!!

      3. @ Dundee
        « Ah non alors, tonnerre de mille sabords, pas de ration-ne-ment du PQ !!! »

        Un peu de débrouillardise, que diable… Voyons, il suffit d’aller dans la forêt la plus proche y cueillir quelques orties 🙂 !

      4. @Dundee et Toulet Alexis
        Gardons les orties pour la soupe et choisissons mieux selon Rabelais:

        « Je dis et maintiens qu’il n’y a tel torchecul que d’un oison bien duveté, pourvu qu’on lui tienne la tête entre les jambes. Et m’en croyez sur mon honneur, car vous sentez au trou du cul une volupté mirifique, tant par la douceur de ce duvet que par la chaleur tempérée de l’oison, laquelle facilement est communiquée au boyau culier et autres intestins, jusqu’à venir à la région du cœur et du cerveau ».

        Une alternative au broyage des poussins mâles ?

      5. « Un peu de débrouillardise, que diable… Voyons, il suffit d’aller dans la forêt la plus proche y cueillir quelques orties ! »

        @ Alexis Toulet
        Thanks, nice of ya, don’t worry, j’ai de la ressource, question d’habitude 😉
        Quand aux orties, que nenni, je les cueille avec des gants en coudoutchouc de jardinacheu pour faire de la T.M (rhum ou Vodka ça le fait très bien) ou un macérat huileux, ou quiche ou pesto ou soupe, bref pas sur les miches !

        @ Arkao
        Merci Arkao de vos charmantes recommandations pour mes délicates parties , non non non les oisillons il faut les laisser vivre. D’un coup d’un seul, je ne suis pas persuadée que les vers Rabelaisiens soient si séduisants et si créatifs au premier degré …pourvu qu’elles soient douces, mdrrr. 😉

  19. Trois médecins hospitaliers dans l’Oise alertent : les capacités régionales en réanimation sont déjà saturées ; les gens ne portent pas de masques dans les transports en commun bondés comme d’habitude …

    A part ça Olivier Veran est encensé dans moult médias pour sa com’ irréprochable et d’aucuns évoquent même un « sans faute ». Comprenne qui pourra.

    https://www.mediapart.fr/journal/france/120320/covid-19-il-n-y-pas-de-prise-de-conscience-alertent-les-hospitaliers-aux-avant-postes?fbclid=IwAR3yLhprofOK5jTrgSwE6_Vyo3Jx2U7sFK7NVQuClet7BQYXitqFdBP_GN8

    1. Il n’y a rien à comprendre cher Pierre-Yves…

      Nous nous apprêtons à vivre l’équivalent de la guerre des tranchées de 14-18…
      Face à nous, un ennemi très clairement identifié : le SARS-Cov-2…
      Nous sommes donc toutes et tous à ce stade, comme des poilus devant rester à tout prix en parfait état d’obéissance…

      Et s’ils doivent fusiller l’une ou l’un d’entre nous pour l’exemple, ils n’hésiteront pas une seule seconde…

      En définitive, nos élites n’ont toujours rien appris de mieux pour mener une guerre après plus d’un siècle…

      Et dans un siècle environ à partir d’aujourd’hui, surtout si nous continuons de feindre de ne toujours pas comprendre ce qui est réellement en train de se passer sous nos yeux hagards, alors des IA se chargeront pour nous de reconnaitre enfin nos fusillé(e)s de 2020, comme ce fut déjà le cas tout récemment pour nos poilus fusillés…

      https://www.lexpress.fr/actualites/1/culture/1914-18-francois-hollande-donne-une-place-aux-fusilles-au-musee-de-l-armee_1297834.html

      En matière de gouvernance, l’hypocrisie ne connait aucune limite…
      La pandémie de SARS-Cov-2 est aussi là pour nous le rappeler…

      Un objecteur de conscience…

      ps : de mémoire, seuls les chars permirent de sortir de l’impasse meurtrière de la guerre des tranchées de 14-18… je ne crois pas hélas ! que des chars puissent suffire dans le cas du SARS-Cov-2…

      1. Les chars…et les Américains (à la Première comme à la Deuxième). Mais je ne crois pas qu’on puisse espérer de l’aide non plus de ce côté là.

      2. Au fait Pierre-Yves, tu te souviens bien de ce que tu me disais lorsque j’écrivais qu’il devrait utiliser l’article 16 ?

        Non parce que :

        https://www.lejdd.fr/Politique/coronavirus-lelysee-envisage-maintenant-le-report-des-municipales-3954939

        Alors le « message », ce sera pour ce soir, 20h00…

        Sinon oui arkao, je crois moi aussi que l’on ne puisse guère espérer quoique ce soit du côté des américains cette fois-ci……… Ce SARS-Cov-2 mène à lui seul la WWIII…

    2. Philippe,
      le report des municipales tout le monde en parlait sauf le gouvernement qui l’excluait.
      Si Macron veut frapper les esprits il n’aura pas de difficultés à reporter les municipales.
      Concernant l’article 16 tu pourrais avoir raison, je n’exclue pas qu’il le sorte, mais ce serait plus pour la com’ que pour son utilité réelle. La politique c’est beaucoup l’art de marquer les esprits pour donner le sentiment qu’il y a quelqu’un qui tient le manche.

      1. Moi je ne pense pas Pierre-Yves, les prochaines semaines vont se révéler extrêmement dures pour l’ensemble du pays. Une gouvernance réduite permettant de biaiser l’hyper complexité chronophage de la cartographie cognitive du droit, devient donc plus que nécessaire à ce stade, notamment du fait du retard accumulé face à la progression de SARS-Cov-2. La communication étatique n’a donc strictement rien à voir là dedans…

    3. @Pierre-Yves
      « A part ça Olivier Veran est encensé dans moult médias pour sa com’ irréprochable et d’aucuns évoquent même un « sans faute ». Comprenne qui pourra. »

      Il y a longtemps que les journalistes – sauf quelques rares – n’enquêtent plus. Ils recopient les dépêches AFP qui, elles, reprennent les communiqués de presse. Quand on voit par exemple l’absence de réaction de certains aux énormités scientifiques de certaine, on peut douter de leurs compétences.

  20. Le Cantique des Cantiques oui, pour parler le même langage que Sars cov2 et lui faire fermer son grand bec viral invasif, l’Apocalypse non. Quantique do it better !

    Préparez-vous au big bang quantique
    Par Cyril Fiévet I Publié le 18 Février 2020
    « Fin 2019, Google a annoncé avoir atteint la « suprématie quantique », le stade auquel les ordinateurs traditionnels se trouvent dépassés par des machines d’un nouveau type. Petit tour des activités qui pourraient être bouleversées. »

    « CRÉER DE NOUVEAUX MÉDICAMENTS
    « L’informatique quantique promet de jouer un rôle majeur dans la chimie, la pharmacie et la médecine. « Si vous essayez de comprendre la nature, qui relève par essence de la mécanique quantique, il n’y a aucune raison d’utiliser des bits et une logique binaire. Il faut utiliser d’autres objets, qui suivent les mêmes lois naturelles, comme les qubits [bits quantiques] », explique Jerry Chow, directeur de l’équipe d’informatique quantique expérimentale chez IBM. »

    « Les implications sont considérables pour la conception de nouveaux médicaments et de nouveaux matériaux, ou la compréhension de réactions catalytiques et de toutes les interactions moléculaires, qui sont trop complexes pour être calculées aujourd’hui. Avec l’informatique quantique, nous disposons vraiment du potentiel pour chercher des solutions et calculer des choses que nous ne pouvions calculer auparavant », résume-t-il. »

    « Prenez les protéines, ces longs brins d’acides aminés présents dans les cellules de tout être vivant, dont la forme définitive et la fonction ne s’établissent qu’une fois repliés sur eux-mêmes. Prédire le repliement de ces protéines, grâce à des modélisations 3D, est aujourd’hui extrêmement complexe et coûteux. À tel point que les scientifiques font appel aux internautes pour les aider à mener les calculs nécessaires, à travers des projets collaboratifs menés depuis de nombreuses années, comme Foldit et Rosetta@Home (Université de Washington) ou encore Folding@Home (Université Stanford). »

    « L’informatique quantique pourrait radicalement changer la donne, en rendant possibles et rapides des modélisations et simulations qui jusqu’alors nécessitaient des semaines de calculs, offrant au passage une compréhension inédite des dynamiques moléculaires. De quoi accélérer la recherche de nouveaux traitements.  »
    https://www.wedemain.fr/Preparez-vous-au-big-bang-quantique_a4557.html

    1. Ce soir après l’annonce du 1er ministre et attendu par les médecins pour freiner Covid 19 : lock-down en vu et scénario à l’italienne imminent pour casser la propagation. Restons solidaire en se protégeant ! C’est chaud, déjà lundi je vais bosser et moins de collègues sur le pont…bikoz zenfants. Question distanciation, au moins avec le virtuel et les téléfons, on peut encore communiquer…ce qui était impossible lors des autres épidémies graves au cours de notre histoire. Allonzenfants, tous à vos bandanas sur le nez, oups !!!

  21. 13 MARS

    suisse: 858 . +32% . rien de décide a cette heure, conseil federal en debut d apres midi (après le café et le chocolat)

    belgique: 556 . +39% . fermeture des ecoles lundi, mais pas des creches! fermeture des restos et bars. des confreres dentistes continuent a pratiquer les soin non urgent « en prenant des precautions »

    france: on va voter

  22. https://theconversation.com/comment-les-changements-environnementaux-font-emerger-de-nouvelles-maladies-130967
    Commentaire d’un ami médecin biologiste, ancien chercheur, spécialiste des OGM, mais aussi des maladies émergentes:
    « La courbe de l’émergence des maladies infectieuses émergentes étant une exponentielle et en estimant que la proportion de candidats à une pandémie sévère doit être à peu près constante, il faut s’attendre à ce que très rapidement, la survenue d’événements tels que l’actuel se passe tous les ans, puis bien vite plusieurs fois par an. La limite étant bien sûr la population humaine restante… »

    1. Le propre de la biologie tel que je commence à la percevoir est de « défaire » toutes les exponentielles tôt ou tard. Par exemple lire « Tous Entrelacés » de Eric Bapteste (ed. Belin).
      Je me suis moi-même intéressé à la nature des « signalling pathways » récemment, ces arrangements de 6 à 25 molécules qui sont sollicitées pour passer d’un stimulus (tiens, il y a des nutriments de tel type dans mon environnement) à une action (bon, la protéine « chariot » va aller stocker sa dans la vacuole »). Ou même dans le fonctionnement intime (électro-physiologique) du neurone (lien Ca2+/potentiel életrique).
      C’est assez bluffant, ce sont des réseaux d’influence qui ne vont pas beaucoup « en sucette » et dont la recette de design demeure moyennement comprise au mieux. Bien sûr, on a des cas où ça déconne, ce n’est pas pour dire que ça n’arrive pas. Les inflammations, les excès de cytokines, les maladies auto-immunes. Mais c’est dans les interstices du grand tout.
      Donc une population mondialisée pourrait effectivement pendant 30 ou 60 ans se prendre quelques vagues de virus, mais « quelque chose » se stabiliserait dans cette pure optique biologique.

      Là où nous, espèce envahissante, sommes « comme-virus » pour les autres, c’est par un biais non biochimique, qu’on appelle « culture-connaissance-soifdepouvoir-capitalisme », un biais « exosomatique ».
      Que sur notre route, nous trouvions quelques ronces et orties, voire des amanites et des ciguës, ce ne serait pas une si grande opposition que Dame Nature nous mettrait dans les pieds en comparaison de la force de notre invasion dans « son » domaine.
      (Bien que nous soyons un bout de la nature, en tant que bout exosomatique pensant, on a une « réflexivité » qu’elle n’a pas).

  23. Le Monde aujourd’hui à 11h16

    « Il faut dès maintenant appliquer le confinement maximum »

    Rémi Salomon, le président de la Commission médicale d’établissement de l’AP-HP a tweeté ce matin :

    Il faut dès maintenant appliquer le confinement maximum. N’allez pas voter, évitez les contacts à moins de deux mètres. Lavez-vous les mains souvent. A l’hôpital on se mobilise avec toutes les précautions.

  24. IMPORTANT : MONSIEUR MACRON, VEUILLEZ ECOUTER/REGARDER CECI, PUIS VOUS BOUGER LE CUL !

    D’abord ce premier témoignage d’un médecin français ; ça date d’aujourd’hui :

    Ensuite ce second témoignage IMPORTANT vient d’un français vivant en Corée du Sud ; ça date également d’aujourd’hui ; franchement, écoutez le, c’est du délire :

    IL FAUT TOUS GUEULER/HURLER, AFIN QUE NOS ELITES ARRETENT TOUTES LEURS CONNERIES ACCUMULEES EN JOUANT NOS VIES AUX DES ! ET L’IMMUNITE DE GROUPE NE MARCHERA PAS !

    1. Le confinement total, avec couvre feux à 18h, à compter de mercredi, sera annoncé aujourd’hui (nous sommes lundi, j’écris tard le dimanche ou tôt le lundi, c’est comme ça).
      Pour 5 semaines.
      Bon courage à tous !
      Gardez tous votre sang froid et votre … sang froid.
      Amicalement

      1. Et maintenant, un démenti de la part du gouvernement ; l’année 2020 promet, c’est déjà la folie sur les marchés financiers, mais c’est aussi la folie au sein des organes de presse ; de toute façon, l’Italie, l’Espagne sont déjà au stade du confinement total, alors ils s’imaginent quoi au juste nos gouvernants sachant que les français, eux, qui ne versent pas dans des discours abjectes de courte vue, se sont bel et bien abstenus hier à hauteur de 56% ?

        https://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN2130YA

  25. Hello à tous !
    La Chine semble avoir contenu le virus, on voit très peu de nouveaux cas, donc on est très loin d’une stratégie dite « herd immunity », entre 10 et 60% de la population.
    Ducoup j’ai un peu du mal à voir la stratégie à moyen/long terme, si l’on peut parler de stratégie sur ce sujet…
    Si l’europe devient immune dans 6 mois ( et à quel prix …), la Chine va t’elle se couper du monde en attendant l’apparition d’un vaccin ?
    Bien cordialement et « foot shake » !

  26. Supermarché bondé – files d’attentes de plus d’1 heure, évidemment que les 1 mètre de distance ne sont pas respectés – rayons féculents dévalisés dès 09h00 – ainsi que tous ce qui est volaille – beaucoup de personnes âgées en charge de leurs petits enfants – les caissières sans gants, ni masque, ni gel hydroalcoolique – quasi aussi exposées que le personnel soignant, mais elles auront probablement pas le maigre bénéfice de la reconnaissance de la nation.

      1. @ CloClo, je partage votre opinion mais je n’osais pas la formuler ainsi… rester positif avec la macronie qui est en voie de rédemption par l’opération du St-Esprit.

      2. En même temps, je vais être obligé de modérer mes propres propos.

        A mon petit niveau déjà, avec mes responsabilités, malgré une population éduquées en face de moi, souvent même bien plus calée dans plein de domaines, les choses étant ce qu’elles sont, de voir le niveau d’inertie de réflexes, de prêt à penser, que bouger vite sans utiliser des moyens coercitifs et brutaux avec dommage collatéraux, malgré une perception fine d’un danger qui arrivent, c’est juste impossible à mettre en place, tu passes pour un dingue, un illuminé, un oiseau de mauvais augures. Or, nous sommes en démocratie, avec des citoyens libres, avec leurs faiblesses, leurs vies, on n’est pas en Chine, au Japon, en Corée, on ne peut pas balayer le côté culturel aussi simplement que cela. Et à force d’expliquer, parfois de t’emporter, tu es obligé d’arriver à une position de consensus, qui fait que temps qu’un problème n’est pas appréhendé par une masse critique, rien ne peut se faire, sauf à précipiter le chaos. C’est un choix, un dilemme cornélien, vieux comme notre monde mentale à nous.

        C’est ce que j’ai essayé d’expliquer, mal certainement, à P. Soubeyrand, à toi, à d’autres.

        Et je suis obligé de me dire, que malgré leurs tares, leur rapacité, leur arrivisme, ils sont en vérité humain comme nous, pas des sociopathes et leurs problèmes sont à la puissance X, et mon avis est qu’ils sont aussi démunis que nous, et que nous ferions certainement guère mieux, voir peut-être moins bien, car leur système nous on veut en changer, mais la société n’est pas encore prête.

        Seulement, oui, à la réflexion aussi, il faut punir des actes qui doivent l’être, avec le droit, sans haine, les haïr revient à SE haïr, et il faut enquêter correctement sans parti pris, voir la chaîne de décision, les facteurs et éléments qui ont conduit à ces décision aberrante puis juger et appliquer une peine, que la société elle mérite d’obtenir, sinon alors tout part à volo…

        Donc responsable et coupable, parce que c’est ainsi, quand on veut diriger des êtres humains, il faut assumer jusqu’au bout cette charge. C’est ce qui en fait la valeur et la noblesse selon moi. Sans un risque, où est le plaisir ?

      3. Pour moi, le gouvernement français a fait deux erreurs graves :

        1) Faire croire pendant un mois et demi qu’il n’y avait aucune gravité, que l’on pouvait faire à notre guise, sortir, aller aux matchs, … « On est prêt ! » Et Buzyn y a participé à cet état d’esprit, elle aurait très bien pu dire les choses sans mentir. Si elle considérait que c’était quelque chose de grave dès janvier, pourquoi n’a-t-elle pas demandé des restrictions fortes aux frontières plutôt que de nous sortir des affichettes ? Carrière, carrière ? Il y avait plein d’autres choses à organiser et qu’elle n’a pas fait, ne serait-ce que commander en urgence des masques, vu l’état des stocks. Donc ses remords actuels… c’est du foutage de gueule.

        2) Réagir trop tardivement, en pensant naïvement que les français effectueraient un virage à 180° du jour au lendemain. Comme si tout le monde avait confiance en eux. Tout ça pour essayer de garder une vie économique maximale jusqu’au dernier moment, qui était plutôt trop tard de presque 15 jours. Si effectivement ils avaient conscience de la gravité des choses dès le démarrage en Italie, ils auraient dû, dès ce moment-là, faire ce qui a été décidé lundi soir. Mais non, ce gouvernement est très bon pour regarder dans les rétroviseurs, beaucoup moins pour regarder devant. Résultat : les gains économiques à court terme des 15 jours d’indécision vont être dissous à une vitesse folle dans les pertes dues à ce retard.

        Crime contre l’humanité ? oui pour Boris Johnson et les dirigeants néerlandais, par contre Macron et son équipe (et je ne suis pas macroniste) sont largement fautifs pour leurs retards de décisions, qui va amener des morts de trop, mais ils ont quand même fini par réagir et prendre la bonne décision ce lundi, avec enfin des mesures qui vont avoir du poids dans la lutte contre ce virus.

    1. Houla, pour l’instant ce n’est que parole contre parole.
      Ce n’est pas comme ça qu’on écrit l’Histoire ni qu’on rend justice (cela dit sans sympathie particulière pour aucun des membres du gouvernement ou ex).

    2. Personnellement je spéculais encore avant-hier autour de l’idée que la crise une fois passée « les langues se délieraient » et on pourrait en savoir plus – commission d’enquête, probablement procès – sur ce qui s’est passé au sommet de l’Etat qui explique le retard à l’allumage avant réaction au bon niveau.

      Je n’imaginais pas que les langues commenceraient à se délier dès le lendemain !

      Reste qu’il ne s’agit pour l’instant que d’un témoignage. Il faudra attendre les procès pour avoir une information plus sûre.

      1. Oui on peut suspecter que pour se protéger d’une éventuelle vindicte populaire, dont on sait en des temps troublés à quelque point elle pourrait devenir violente, certains n’hésitent pas à balancer en préventif des fions contre les collègues. C’est pas moi M’sieur, c’est lui.

  27. Une fois sortis de l’actuelle pandémie et c’est 7500 (chiffre au 18/03) décès au niveau mondial, jurer promis nous nous attaquerons tous ensemble aux 290.000 à 650.000 décès que provoque la grippe saisonnière annuellement dans le monde !

    1. Vous confondez décès directs et décès indirects, épidémie en cours et épidémie terminée, …

      Bref, même des élèves de primaire comprennent mieux que vous. Alors que faire ?

      1. Cher François, le commentaire de RZ est très instructif ─ un bêtise se voulant informée et aussi généreuse.
        Rien à faire : même avec l’épidémie croissant en intensité, même avec ces mesures de confinement pour essayer d’éviter des chiffres terribles de morts, RZ croit encore que ce SRAS Covid-19 est une grosse grippe.
        (On avait lu également le chiffre des morts sur les routes ; je ne connais pas celui en Italie mais avec 2503 (18.03) il va s’approcher bientôt des 3753 en 2013.)
        Mais le pire est bien que, comme vient d’en témoigne Mme ex-ministre et Dr Buzyn (malgré son petit rétropédalage), les « experts » qui ont conseillé Macron étaient au fond sur cette même croyance véritablement mortifère.

    2. Il ne confond rien du tout. Les chiffres n’ont rien d’alarmant. Le corona c’est 10.000 décès dans le monde aujourd’hui. Il y a 2.600.000 décès dus aux infections respiratoires dans le monde. Je mets tous les zéros pour vous aider à mieux comparer ce chiffre avec la réalité du covid-19. Comme l’indique le Pr Raoult très peu de chance pour qu’il y ait une surmortalité. Mais beaucoup trop se laissent influencer par l’agitation du moment. Ne brandissez pas les taux de mortalité calculés ici et là de façon approximative ils sont tous surestimés. Pour ma part je me fie à un ancien qui n’a rien à vendre et qui connait la chanson.
      Par contre une chose qui explose de façon certaine c’est le montant des dettes des états. Des milliers de dollars et d’euros puisés dans le monopoly des banques centrales. Les Macron et autres ont un talent certains pour trouver l’argent magique qu’il disait ne pas exister il y a quelques mois à des salariés précarisés. Mais n’en doutons pas il finira comme celui distribué en 2009 et 2010 dans les poches des plus riches pour conserver leurs biens et propriétés payés par les autres ..

      1. La clameur monte autour de moi que vous n’êtes qu’un troll. J’hésite encore un peu, mais honnêtement, de moins en moins.

        « Les chiffres n’ont rien d’alarmant » Pourquoi les médecins – à l’exception d’un seul : celui que vous citez constamment – sont ils alarmés ?

      2. Je ne sais pas si vous Anton est un Troll, il a certainement un agenda en arrière plan.

        Je sais juste qu’en milieu confiné et fermé, en général on ne produit pas non plus beaucoup de réflexion.

        Et que parfois, certains signaux ne sont véhiculés que par des agents pathogènes, qui de fait son quand même nécessaire au biotope dans son ensemble.

        Je n’aime pas l’argument d’autorité, je n’ai jamais aimé, mais malgré les propos du bonhomme, je parle de Didier Raoult, ce gars est quand même une sommité dans son domaine, qu’il ne faudrait pas non plus sous estimer…

        Après, vous faites comme vous voulez.

        D’ailleurs, n’ayant pas il me semble manqué à la charte en vigueur ici même, juste pour ma gouverne, depuis des mois je peux écrire en directe sans passer par le filtre modération, et plus maintenant, traitement sélectif ou mesure de masse généralisée ?

      3. « beaucoup trop se laissent influencer par l’agitation du moment. Ne brandissez pas les taux de mortalité calculés ici et là de façon approximative ils sont tous surestimés »
        Si monsieur s’ennuie, l’hôpital de Bergame està visiter, en ce moment. Très édifiant…

      4. douin jean-philippe,

        C’est peut-être bon pour ta charge émotionnelle ta réaction Jean Phi, mais en toute franchise, rationnellement ça n’a pas de sens ce que tu dis.

        Attention l’empathie n’est pas un mode de raisonnement, la compassion est nécessaire, mais quand tu vas te faire opérer par un chirurgien, tu ne lui demandes pas si il te trouve sympa ou si il aime ses gosses, tu lui demandes de ne pas te tuer en t’opérant.

        Tu saisis ?

        Oui à l’heure d’aujourd’hui aucun scientifique ne peut dire le taux réel de létalité. On verra après.

        ce qu’on peut regarder en revanche, et les chiffre sont mondialement (pays riches, avancés) à peu prés sur, c’est le nombre de mort et le nombre de gens guéris, car le nombre réel de malade mon pauvre personne n’en a la moindre idée.

      5. Le flair, mon CloClo, le flair…

        Chouchou va ! Je passe le filtre mais après longue et studieuse analyse. Comme quoi même le langage fleuri finit par trouver son chemin. Et pas de caviardage depuis Place Publique !

        Sans doute trop de « pathos » suite au manque de sommeil. Comment appelle-t-on ces gens qui dissimulent leur absence totale d’émotion derrière le masque de la rationalité en toute occasion ? Sociotrucs là…

      6. Nicolas Anton, à quelle catégorie vous ou vos proches appartiendrez-vous ?

        Dans un document interne que @mediapart s’est procuré, le centre hospitalier de Perpignan donne les consignes pour «trier» les patients à sauver en cas de saturation.
        «4 catégories» : les «morts inévitables», «évitables», «acceptables», «inacceptables» : https://mediapart.fr/journal/france/200320/les-services-de-reanimation-se-preparent-trier-les-patients-sauver

  28. Des questions urgentes et vitales que je me pose après avoir vu et lu les deux témoignages poignants publiées ce matin (le médecin français et « quand un ami meurt… »).
    Macron, son PM et son gouvernement suivent les avis du « conseil scientifique ». Très bien.
    Alors pourquoi ce conseil ne dit-il pas qu’il faut impérativement arrêter toute activité économique non indispensable, à l’instar de ce que fit la Chine. (Exemple : trafic camion seulement pour les denrées alimentaires) ?
    Deux possibilités :
    1) – le conseil ne pense pas que ce soit (encore?) nécessaire et il ne mérite donc pas le qualificatif de « scientifique » ;
    2) – le conseil l’a dit mais le gouvernement tergiverse car il est encore animé du logiciel habituel (pro-actionnaire).
    Des proches sont encore obligés d’aller travailler et cela sans protection.

    Chaque jour où la décision d’arrêt total sera retardée coûtera davantage en vies ─ et finalement en profits : même ça Macron et son gouvernement ne semble pas vouloir le comprendre (autrement qu’en faisant la leçon aux gens certes irresponsables).
    On évoque Trump et sa bêtise obsidionale : que dire de notre président si présidentiel ?

    1. Ils n’ont rien prévu Jacques, rien, rien du tout, et je le sais. Rien.

      Ca se gère un confinement général stricte, ça toujours été le sens de mes questions et de mon questionnement lorsque je disais : mais comment on gère l’arrêt total pour que l’effondrement ne fasse pas encore plus de dégâts instantanément (malades, vieux chez eux, bouffe, essence, production alimentation, médicaments, acheminement, …. ) et pour gérer cela, sur une telle échelle, ben … une seule chaine de commandement sait le faire.

      Je vous laisse deviner laquelle.

  29. J’ai une question : comment demander à des personnes, auxiliaire de vie, qui ont pour beaucoup fait ce métier uniquement pour se nourrir et dans un second temps pour le soin, oui la société en est arrivé là, à se sacrifier pour d’autres qui sont souvent plus aisé ? Ou, comment faire rentrer un carré dans un cube?

  30. Bonjour et bonne santé à tous.

    Ce qui me frappe le plus dans les circonstances actuelles, c’est la pénurie. De masques, d’appareils respiratoires, de lits et même de PQ (en Belgique du moins, on n’en trouve quasi plus). Et tout ça après à peine quelques jours de crise. Cela me frappe surtout parce que j’apprends qu’en Asie, ils ont tout ça à profusion. Il y aurait même actuellement une surproduction de masques en Chine.
    Nos gouvernants en viennent à déconseiller de porter des masques aux particuliers, ce qui est stupide en phase épidémique, à cause de leur pénurie (ils veulent les réserver au personnel soignant).
    Il s’agit donc d’une impréparation totale. Et pire, j’ai l’impression d’être dans un pays du tiers-monde. On a délocalisé tout et maintenant on se retrouve à la merci d’une coupure des livraisons de nos fournisseurs étrangers. En cas de guerre surprise, je doute que l’on soit mieux préparés. On tiendrait deux ou trois jours pendant lesquels nos gouvernants auraient probablement le temps de faire une douzaine de réunions de crise inutiles et autant de déclarations à la Nation, histoire de ne pas perdre de points de popularité.
    Seule l’Allemagne, pays encore industrialisé, semble tenir le coup.
    La mondialisation, c’est comme une voiture de course. Sur piste, ça va vite. Hors piste, on ne va pas bien loin.

  31. Est-ce moi … je vois du « bleu » sur la « courbe » belge… Sauf erreur ce « bleu » résulte d’une simple addition de cas réels-mesurables 100% de sorties d’hôpital ( je suppose « guéris »).
    Pas de « bleu » sur les deux autres courbes…?? Why ??

  32. Les courbes quasi exponentielles présentées sous forme de graphique sont parlantes (ou devraient l’être) pour des dirigeants – quand même souvent d’un niveau HEC- qui sont censés savoir lire une courbe, même s’ils ont tout oublié des exponentielles et ne connaissent pas vraiment les systèmes dynamiques et les équations différentielles.
    Il est manifeste que dans ce régime stable de montée de la contagion où les malades et porteurs asymptomatiques sont très minoritaires, le nombre de morts obtenu corresponds au nombre de malades dépistés une quinzaine de jours avant.
    Il parait donc raisonnable que si les décideurs avaient eu à l’avance dans leur cursus, où en fonds de connaissance d’un ministère ou d’une direction de la santé un topo sur ce sujet, une décision de confinement aurait été prise une dizaine de jours avant.
    Que vaut une dizaine de jours de plus d’inactivité quand on est parti pour au moins 2 mois ?
    D’autant plus qu’en pareil cas la durée aurait été sans nul doute plus courte puisque le pic (à venir) aurait été moins haut.
    La mesure de confinement (si elle est efficace ) va casser ce régime, mais compte tenu des délais avant l’apparition des symptômes, le nombre de morts à prévoir est bien d’au moins 8000 morts pour la France, soit une année de grippe, mais probablement déjà beaucoup plus.
    Les nombres correspondant au sortants de l’hopital morts ou guéris semblent correspondre au nombre de cas une dizaine de jours avant avec un ratio particulèrement défavorable dans le cas italien, qui corresponds sans doute à un plus faible taux d’hospitalisation.
    Dans le cas belge le délai de 10 jours signifierait que l’on peut être considéré comme guéri avant le délai de 14 jours, que le séjour à l’hopital est bref (cas peu graves) ou que les tests n’ont pas lieu avant hospitalisation ?
    Pourrait-on avoir des graphiques allemands mais surtout chinois coréen taiwan singapour ?

  33. Comme conseillé par Paul Jorion je joins mon courriel que je lui ai envoyé:

    Je me suis fait une réflexion que je voulais partager. Elle est probablement en partie fausse mais vous êtes un expert et j’imagine qu’il y a de quoi argumenter là-dessus.

    Quand je vois l’endettement que les états sont prêts à consentir pour cette crise alors que pour le réchauffement climatique cela n’a pas été possible, je me dis que nous êtres humains décidément nous n’arriverons qu’à voir le court terme.

    Ce qui m’effraye aussi c’est l’avenir quand les états devront rembourser tout cet endettement. Il va bien falloir selon la logique habituelle aller vers une austérité et le comble du comble sans doute réduire les services publics comme la santé. Donc pour sauver des vies, nous nous endettons aujourd’hui pour que demain moins de gens aient accès à des soins de qualité parce qu’il faudra bien réduire les services publics pour payer cette dette … c’est la logique même non !

    A moins qu’il y ait une annulation de dette mondiale ou quelque chose d’équivalent , j’ai vraiment l’impression que l’avenir de nos états qui s’endettent face à cette crise est toujours à la merci de ceux qui prêtent de l’argent. Puisque nous ne sommes pas capables de considérer qu’il faut toujours rembourser à ceux qui prêtent même en cas de crise majeure.

    Je me trompe peut-être complètement mais merci de m’éclairer par avance.

    Espérant que cela ouvre peut-être une réflexion chez vous (ou d’autres).

    1. A la base de la « pyramide de Maslow », les besoins « nourri logé blanchi » ne sont pas vraiment affectés par les questions d’endettement. La production agricole est en flux annuel. Le bâtiment n’est pas si critique au moins dans les pays à démographie calme (pleins de m² sous-utilisés). Donc assurer une vie décente n’est pas lié en principe à l’endettement (l’idée de gratuité est liée à ce type de raisonnement).
      C’est la projection vers toujours plus de marchandises qui fait que les allocations de capital s’étirent sur tout un spectre et que les arbitrages de la finance « raccordent » les différentes maturité de dettes qui en découlent.
      Et il y a donc toute uns sphère qui a prospéré là-dessus et qui prétend détenir les clés du futur (énergétique, médical, informationnel, agro-alimentaire, logistique, …).
      Pendant les économies de guerre, on revient à la base de la pyramide de Maslow (tous aux abris avec les stocks en Angleterre)
      Le monde futur pourrait être repensé moyennant l’acceptabilité de cette dichotomie entre production « assez efficiente » des biens de base (avec les low-techs de Bihouix s’il le faut), et ré-ingénierie de toute ce qui est extractiviste, via le capital (la pêche massive ou l’extraction massive). Les point délicats étant (i) le découplage énergétique (PIB= énergie actuellement, en gros, Jancovici etc.) et (ii) la propriété immobilière qui justifie mille choses autour d’elles (en France particulièrement : les routes des ensembles pavillonaires, donc les voitures et le monde du loisir qui va avec), et qui paralyse la redistribution des richesses via l’héritage (Piketty etc.).
      Pas rien, mais on peut articuler une pensée autour de ces axes.

      1. Né en 40, j’ai passé les 3 ou 4 premières années de ma vie seul avec ma mère dans une petite ville du Pas de Calais, proche de l’Angleterre donc remplie de soldats allemands (mal nourris, eux aussi!) Même s’il restait pas mal de chevaux chez les paysans, il n’y avait (presque) pas d’essence pour les camions qui auraient pu aller chercher de quoi se nourrir, des contrôles à la gare de chemin de fer et aux entrées de la ville. La pêche en mer était totalement interdite. Donc on mangeait très peu et très mal mais il ne semble pourtant pas que beaucoup de gens soit morts de faim.

        À la réflexion, cette survie de tous, ou plus probablement presque tous, me semble provenir du fait que les allemands étaient conscients de ce qu’avant de mourir de faim, un nombre suffisant d’habitants (qui s’occupaient de l’eau, de l’électricité, des champs et du bétail, etc) se seraient révoltés et leur auraient causé de très sérieux ennuis.

        À partir d’un certain niveau d’effondrement général, détenir des titres de propriété ou des titres de dette et autres pouvoirs assez « virtuels » (fondés sur ce qui n’est plus désormais mémorisé que sur de fragiles disques durs) ne servirait pas à grand chose. Peut-être que je me trompe ? y a-t-il des exemples ? Est-ce la complexité croissante de ce sur quoi repose le pouvoir des puissants qui leur donne l’idée de se réfugier dans des bunkers en des pays lointains ?

    2. « il faudra bien réduire les services publics pour payer cette dette … c’est la logique même non ! »

      Non.

      Avec cette logique nous serions tous morts de faim ou en train de rembourser les dettes de nos guerres coloniales, de la seconde et de la première guerre mondiale (et, croyez le ou pas, de plusieurs républiques, des deux Napoléon, de 1789, Louis XIV et beaucoup d’autres.)

    3. J’ai posé une question de ce genre dans le fil « l’amour au temps du confinement », au 23 (hier). Comme suggestion pour les entretiens annoncés par Paul.

  34. GUÉRISONS

    Regarder ces chiffres sans savoir exactement à quoi ils correspondent est plus ou moins le cas de tout le monde. On peut espérer que les épidémiologistes ont une idée de l’influence sur ces chiffres de ceux qui les recueillent et de ceux qui les transmettent. C’est moins sur à propos de ceux qui décident (y compris de ceux qui décident de ce qui doit être publié ou pas.)

    Je note par exemple que dans les chiffres de cette discussion il est question des malades « sortis de l’hôpital », ce qui est plutôt précis, alors que souvent c’est « recovered », ce qui me parait trop vague donc pas sérieux.

    Une autre question, et là certains connaissent probablement la réponse, quelle durée entre l’entrée à l’hôpital et la sortie de l’hôpital ?

    Si on ne les a pas fait sortir trop tôt (une des causes possibles de cas de « double covid-19 ») il va devenir utile de munir les guéris d’une preuve fiable de leur guérison puisqu’ils peuvent sans risque (?) vaquer à leurs occupations habituelles ou aider là où c’est utile.

    Comme il serait idiot de confiner pendant un ou plusieurs mois un nombre non négligeable de gens immunisés, cette question ne me semble pas déplacée.

    1. Merci.

      C’est ce que j’ai lu de plus clair et précis sur covid-19 (Wikipedia est pas mal non plus.)

      L’inconvénient c’est qu’il y a par moments beaucoup de termes techniques. Malgré le fait que ce texte semble être mis à jour quand les choses évoluent, est-ce que ça vaudrait pas le coup de le traduire (par exemple remplacer dyspnée par difficulté respiratoire, etc) ?

      Une solution plus simple serait d’y associer un dictionnaire.

  35. Courbe de la France: Le nombre de cas du 22 mars ont été remontés de 681 cas. J’ai noté 16018 cas dimanche soir et ils apparaissent à 16689 cas aujourd’hui. Le nombre de cas du 23 mars est identique. S’agit-il d’une erreur de comptage dimanche soir? d’un effet de lissage?…

  36. Bonjour,

    A vos graphiques tres interessants, pourriez vous ajouter l’évolution (en %) du nombre quotidien de décès ? Au delà de la morbidité apparente, il me semble qu’il s’agit également d’un bon indicateur de l’efficacité de la réponse sanitaire apportée à la pandémie par les différents pays.
    Merci

    1. Je vais envoyer à PJ des graphiques à moi mis à jour, en semilog, l’augmentation journalière = la pente dans ce cas…
      Le graphique des décès et cas en France en log mis à jour le 24 mars

      Graphique Timiota 24 mars

      Et la version de base du 14 mars (pour rappel)

      Graphique Timiota 02

      (s’il a le temps…)

  37. Voici une autre vue sur la situation de la France, mise à jour au 24 mars. Elle inclut le total des personnes en réanimation, paramètre crucial s’il en est puisque c’est de ce côté que les hôpitaux pourraient être débordés.

    https://i.ibb.co/TKzcHnd/France-20-03-24.jpg

    Les lignes pleines sont les moyennes sur les trois derniers jours – utiles pour suivre les évolutions. Les colonnes sont les chiffres journaliers.

    Ni la ligne noire des décès, ni la ligne bleue des réanimations ne sont bien orientées. Huit jours après le début du confinement, pas encore de décélération.

    La ligne jaune des cas détectés est beaucoup moins pertinente, sachant que les tests ne sont pas systématiquement pratiqués.

  38. Merci d’ajouter une légende à vos graphiques et d’indiquer les sources datées – bon courage pour la suite –

  39. Une bonne nouvelle pour tous…? (  » grasses  » personnelles )

    https://www.lalibre.be/planete/sante/un-tout-nouveau-test-de-depistage-du-coronavirus-en-15-minutes-voit-le-jour-en-belgique-5e7b443b7b50a6162bba611a

    … »  »  » Le laboratoire Hospitalier Universitaire de Bruxelles (LHUB-ULB) vient d’annoncer avoir développé un test de diagnostic permettant de détecter en 15 minutes la présence du virus SARS-COV-2 chez les patients présentant une infection sévère . …(…)…
    Ce test de diagnostic rapide est basé sur le principe de l’immunochromatographie ( une technique sur bandelettes comparable à un test de grossesse ) et permet de détecter directement les antigènes du virus dans les prélèvements respiratoires chez environ 60% des malades « . …(…)…
    Quelle est sa place ? La nouvelle stratégie diagnostique met en première place ce test de diagnostic rapide et dans un second temps, si le test rapide est négatif, une méthode de diagnostic moléculaire
    .  »  »  »

    Dès le début de la semaine prochaine, ce test marqué CE sera disponible.

    1. « Le gouvernement britannique a acheté 3,5 millions de tests – qui révèlent si une personne a eu le virus et est donc supposée avoir une certaine immunité – et en commande des millions d’autres, a-t-il déclaré. » – https://www.theguardian.com/world/2020/mar/25/uk-coronavirus-mass-home-testing-to-be-made-available-within-days

      « Les autorités australiennes ont approuvé un second test de diagnostic rapide pour le COVID-19, ce second test permettant de détecter directement les gènes viraux plutôt que les anticorps immunitaires. Le nouveau test a reçu l’approbation accélérée de la Therapeutics Goods Administration (TGA) en Australie. » – https://www.abc.net.au/news/2020-03-23/coronavirus-update-covid-19-germany-rand-paul-centrelink-mygov/12079738

  40. Le président-roi et l’empereur-rouge.
    Le président-roi va visiter le front et encourager le personnel soignant. Bravo. Courageux, il s’est affiché sans masque et sans grande distanciation sociale (ah la démocratie !). Mais ce soir, il visite l’hôpital militaire de Mulhouse et il porte un masque (qu’il a su se mettre lui-même : Mme Ndiaye avancera qu’il est plus intelligent qu’elle, CQFD).
    L’empereur-rouge quand il est allé à Wuhan célébrer le début de la fin du fléau, lui, il portait un masque bleu, et son entourage était à 10 m de lui. Le néo-fils du ciel a pour mission de faire tourner l’empire pour conserver son mandat et celui de sa dynastie PCC.
    Il faut dire qu’il était malséant pour le président-roi de se protéger avec un masque puisque pour tenter de justifier la pénurie de masques (volontairement organisée par ses prédécesseurs) son gouvernement a répété que c’était inutile pour les gens autres que soignants ─ qui eux-mêmes n’en ont guère. Aura-t-on bientôt un autre message officiel (*) ?
    Nos présidents-rois se succèdent, jetables, accomplissant de basses besognes au service de Certains par l’intercession d’élections légales mais vidées de sens. Il faut toutefois espérer que la santé de notre monarque élyséen soit préservée : imaginez que le président du Sénat le remplace en intérim. Ce digne monsieur enveloppé (autrefois vétérinaire, mangeait-il tous les animaux qu’il soignait ?) a poussé pour avoir les élections municipales. C’est dire l’ampleur de sa clairvoyance trumpienne.

    Arrivera-t-on un jour à dépasser la révolution néolithique en éliminant ses fondations millénaires ? Esclavage universel, patriarcat institutionnalisé, intensification de l’élevage (d’où les épidémies) et de l’agriculture (devenue industrielle) et prêtres-rois sous toutes leurs déclinaisons millénaires : des monarques ou présidents aux petits chefs d’atelier hargneux en passant par les directeurs-adjoints des hôpitaux préposés aux actions managériales ?

    (*) – Dernière minute : la Chine va envoyer à la France des millions des masques par pont aérien. Qu’en aurait pensé les pillards français du Palais d’été en 1860 ( https://www.monde-diplomatique.fr/2004/10/HUGO/11563 ) ? Auraient-ils, dans leur infini mépris envers les Chinois, imaginé que ce pays retrouve un jour sa grandeur et puisse nous aider ?

  41. L’analyse des décès estimés comme dûs au Covid19 peut elle être comparée au nombre de décès toutes causes confondues en France?

    Histoire , par exemple, d’évaluer s’il est possible que des décès dûs au covid ne soient attribués ( en masse ) à d’autres maladies .
    Ou alors , sur les tendances du graphique suivant , est il possible que l’on puisse évaluer le nombre de décès total des années 2019, et la tendance qui aurait pu être celle de 2020 sans covid ???

    https://www.offremedia.com/le-nombre-de-deces-en-france-en-2018-est-le-plus-eleve-depuis-la-fin-de-la-seconde-guerre-mondiale

    1. Il faut 10 000 décès pour sortir du bruit, on va y aller assez bien. Il ne faut enlever « que » 800 décès sur la route dans la trajectoire actuelle, et ?100 accidents du travail.
      Il se peut aussi que la moindre pollution diminue les maladies cardio-vasculaires des zurbains et gens alentours et compense, genre +2000 !
      Bref, la manip a plein de « corrélation cachées », et ce n’est que vers 20 000 qu’on pourrait attribuer le gros du « delta » au Covid (le fait qu’on soit sur la bosse des baby boomer dans la courbe des décès ne facilitant pas la chose, mais c’est pas non plus une source de bruit majeure en principe).

    1. « Du fait de la difficulté de l’identification et de le confirmation biologique de l’ensemble des cas de COVID-19, les données présentées sous-estiment le nombre réel de cas. Dans le cadre du passage en phase 3 les recommandations étant maintenant de réaliser un prélèvement à visée diagnostique uniquement pour certaines catégories de patients, cette sous-estimation devient plus importante. Santé publique France prépare de nouveaux indicateurs pour assurer le suivi de l’épidémie à la phase 3.  »

       » ma questo numero potrà essere confermato solo dopo che l’Istituto Superiore di Sanità avrà stabilito la causa effettiva del decesso. »

      « Téngase en cuenta que en este número se incluyen las personas que han muerto con coronavirus pero no necesariamente por él; pudiendo haber fallecido por otras causas anteriores a la infección. »

    2. … et , autant savoir pour l’analyse en transparence de l’historique de l’ « aventure-Covid 19 française » qui ne manquera pas d’être faite sous les yeux/oreilles de « 150 citoyens tirés au sort » au rapport chaque semaine en « prime time » sur toutes les chaînes d’info F , cet intéressant sous-article … à archiver :
      https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-pourquoi-le-taux-de-mortalite-est-il-aussi-faible-en-allemagne_3871743.html

      1. Les chiffres en nombre de lits / 100.000 habitants me paraissent élevés.
        Ça ferait environ 500.000 lits en Allemagne, 210.000 en France et 157.000 en Italie.
        ‘Curative care beds’ n’est peut-être pas la même chose que lits en réa / soins intensifs ??
        Ceci dit, il est peut-être possible d’en transformer certains en lits réa/soins intensifs, à condition d’avoir le matos et le personnel… :-\

        Pêché sur wiki:

        « L’Allemagne semble connaître un taux de mortalité des personnes touchées par le coronavirus inférieur à plusieurs pays comparables (8,29 % en Italie pour 3,5 % en France et 0,26 % en Allemagne au 20 mars 2020). Plusieurs explications ont été avancées :

        l’Allemagne aurait réalisé un grand nombre de tests de manière précoce. Selon la Fédération allemande des médecins conventionnés, 35 000 personnes ont été testées dans la semaine du 2 mars, alors qu’aucun mort n’avait encore été répertorié dans le pays, et 100 000 la semaine suivante, au cours de laquelle ont été enregistrés les premiers décès. En Allemagne, au 20 mars 2020, la capacité de tests était de 12 000 par jour, et la politique consiste à faire des tests précoces. En France, à la même date, elle est de 2 500 tests par jour; le fait que l’Allemagne réalise un plus grand nombre de tests que d’autres pays européens lui permet également de détecter précocement les porteurs potentiels de la maladie et de les isoler. Le traitement peut débuter alors que la maladie n’a pas atteint son milieu, sans parler de sa phase sévère. Ainsi, contrairement aux hôpitaux italiens et espagnols, les hôpitaux allemands ne sont pas surchargés par la prise en charge des patients dans un état critique, et n’ont pas à refuser à certains d’entre eux les soins nécessaires; l’Allemagne dispose de 25 000 lits en soins intensifs contre seulement 7 000 en France et 5 000 en Italie. Selon une étude publiée en 2012, l’Allemagne disposait de 29,2 lits en soins intensifs pour 100 000 habitants ce qui la plaçait en tête des pays européens ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.