Covid-19 : France, Belgique, Suisse

France (légère décélération)

Belgique (décélération)

Suisse (décélération marquée)

* Les chiffres ne sont pas strictement comparables entre les trois pays en raison de leur politique de test plus ou moins agressive, et l’évolution de celle-ci au plan local au fil des jours.

Italie (décélération très marquée)

Etats-Unis (accélération – maintenant au 3e rang, après la Chine et l’Italie)

Partager :

238 réflexions sur « Covid-19 : France, Belgique, Suisse »

    1. Ah ! C’est superbe ! Merci arkao.

      Pensez surtout à tester le simulateur ‘shodor’ qui est indiqué en milieu d’article ! Car la mobilité y est bien prise en compte, ainsi que la notion de routes…

    2. Ce soir après l’annonce du 1er ministre et attendu par les médecins pour freiner Covid 19 : lock-down en vu et scénario à l’italienne imminent pour casser la propagation. Restons solidaire en se protégeant ! C’est chaud, déjà lundi je vais bosser et moins de collègues sur le pont…bikoz zenfants. Question distanciation, au moins avec le virtuel et les téléfons, on peut encore communiquer…ce qui était impossible lors des autres épidémies graves au cours de notre histoire. Allonzenfants, tous à vos bandanas sur le nez, oups !!!

  1. 13 MARS

    suisse: 858 . +32% . rien de décide a cette heure, conseil federal en debut d apres midi (après le café et le chocolat)

    belgique: 556 . +39% . fermeture des ecoles lundi, mais pas des creches! fermeture des restos et bars. des confreres dentistes continuent a pratiquer les soin non urgent « en prenant des precautions »

    france: on va voter

  2. https://theconversation.com/comment-les-changements-environnementaux-font-emerger-de-nouvelles-maladies-130967
    Commentaire d’un ami médecin biologiste, ancien chercheur, spécialiste des OGM, mais aussi des maladies émergentes:
    « La courbe de l’émergence des maladies infectieuses émergentes étant une exponentielle et en estimant que la proportion de candidats à une pandémie sévère doit être à peu près constante, il faut s’attendre à ce que très rapidement, la survenue d’événements tels que l’actuel se passe tous les ans, puis bien vite plusieurs fois par an. La limite étant bien sûr la population humaine restante… »

    1. Le propre de la biologie tel que je commence à la percevoir est de « défaire » toutes les exponentielles tôt ou tard. Par exemple lire « Tous Entrelacés » de Eric Bapteste (ed. Belin).
      Je me suis moi-même intéressé à la nature des « signalling pathways » récemment, ces arrangements de 6 à 25 molécules qui sont sollicitées pour passer d’un stimulus (tiens, il y a des nutriments de tel type dans mon environnement) à une action (bon, la protéine « chariot » va aller stocker sa dans la vacuole »). Ou même dans le fonctionnement intime (électro-physiologique) du neurone (lien Ca2+/potentiel életrique).
      C’est assez bluffant, ce sont des réseaux d’influence qui ne vont pas beaucoup « en sucette » et dont la recette de design demeure moyennement comprise au mieux. Bien sûr, on a des cas où ça déconne, ce n’est pas pour dire que ça n’arrive pas. Les inflammations, les excès de cytokines, les maladies auto-immunes. Mais c’est dans les interstices du grand tout.
      Donc une population mondialisée pourrait effectivement pendant 30 ou 60 ans se prendre quelques vagues de virus, mais « quelque chose » se stabiliserait dans cette pure optique biologique.

      Là où nous, espèce envahissante, sommes « comme-virus » pour les autres, c’est par un biais non biochimique, qu’on appelle « culture-connaissance-soifdepouvoir-capitalisme », un biais « exosomatique ».
      Que sur notre route, nous trouvions quelques ronces et orties, voire des amanites et des ciguës, ce ne serait pas une si grande opposition que Dame Nature nous mettrait dans les pieds en comparaison de la force de notre invasion dans « son » domaine.
      (Bien que nous soyons un bout de la nature, en tant que bout exosomatique pensant, on a une « réflexivité » qu’elle n’a pas).

  3. Le Monde aujourd’hui à 11h16

    « Il faut dès maintenant appliquer le confinement maximum »

    Rémi Salomon, le président de la Commission médicale d’établissement de l’AP-HP a tweeté ce matin :

    Il faut dès maintenant appliquer le confinement maximum. N’allez pas voter, évitez les contacts à moins de deux mètres. Lavez-vous les mains souvent. A l’hôpital on se mobilise avec toutes les précautions.

  4. IMPORTANT : MONSIEUR MACRON, VEUILLEZ ECOUTER/REGARDER CECI, PUIS VOUS BOUGER LE CUL !

    D’abord ce premier témoignage d’un médecin français ; ça date d’aujourd’hui :

    Ensuite ce second témoignage IMPORTANT vient d’un français vivant en Corée du Sud ; ça date également d’aujourd’hui ; franchement, écoutez le, c’est du délire :

    IL FAUT TOUS GUEULER/HURLER, AFIN QUE NOS ELITES ARRETENT TOUTES LEURS CONNERIES ACCUMULEES EN JOUANT NOS VIES AUX DES ! ET L’IMMUNITE DE GROUPE NE MARCHERA PAS !

    1. Le confinement total, avec couvre feux à 18h, à compter de mercredi, sera annoncé aujourd’hui (nous sommes lundi, j’écris tard le dimanche ou tôt le lundi, c’est comme ça).
      Pour 5 semaines.
      Bon courage à tous !
      Gardez tous votre sang froid et votre … sang froid.
      Amicalement

      1. Et maintenant, un démenti de la part du gouvernement ; l’année 2020 promet, c’est déjà la folie sur les marchés financiers, mais c’est aussi la folie au sein des organes de presse ; de toute façon, l’Italie, l’Espagne sont déjà au stade du confinement total, alors ils s’imaginent quoi au juste nos gouvernants sachant que les français, eux, qui ne versent pas dans des discours abjectes de courte vue, se sont bel et bien abstenus hier à hauteur de 56% ?

        https://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN2130YA

  5. Hello à tous !
    La Chine semble avoir contenu le virus, on voit très peu de nouveaux cas, donc on est très loin d’une stratégie dite « herd immunity », entre 10 et 60% de la population.
    Ducoup j’ai un peu du mal à voir la stratégie à moyen/long terme, si l’on peut parler de stratégie sur ce sujet…
    Si l’europe devient immune dans 6 mois ( et à quel prix …), la Chine va t’elle se couper du monde en attendant l’apparition d’un vaccin ?
    Bien cordialement et « foot shake » !

  6. Supermarché bondé – files d’attentes de plus d’1 heure, évidemment que les 1 mètre de distance ne sont pas respectés – rayons féculents dévalisés dès 09h00 – ainsi que tous ce qui est volaille – beaucoup de personnes âgées en charge de leurs petits enfants – les caissières sans gants, ni masque, ni gel hydroalcoolique – quasi aussi exposées que le personnel soignant, mais elles auront probablement pas le maigre bénéfice de la reconnaissance de la nation.

    1. Tu plaisantes écrire l’Histoire ?

      Condamnation pour crime contre l’Humanité plutôt ?

      Ils savaient.

      1. @ CloClo, je partage votre opinion mais je n’osais pas la formuler ainsi… rester positif avec la macronie qui est en voie de rédemption par l’opération du St-Esprit.

      2. En même temps, je vais être obligé de modérer mes propres propos.

        A mon petit niveau déjà, avec mes responsabilités, malgré une population éduquées en face de moi, souvent même bien plus calée dans plein de domaines, les choses étant ce qu’elles sont, de voir le niveau d’inertie de réflexes, de prêt à penser, que bouger vite sans utiliser des moyens coercitifs et brutaux avec dommage collatéraux, malgré une perception fine d’un danger qui arrivent, c’est juste impossible à mettre en place, tu passes pour un dingue, un illuminé, un oiseau de mauvais augures. Or, nous sommes en démocratie, avec des citoyens libres, avec leurs faiblesses, leurs vies, on n’est pas en Chine, au Japon, en Corée, on ne peut pas balayer le côté culturel aussi simplement que cela. Et à force d’expliquer, parfois de t’emporter, tu es obligé d’arriver à une position de consensus, qui fait que temps qu’un problème n’est pas appréhendé par une masse critique, rien ne peut se faire, sauf à précipiter le chaos. C’est un choix, un dilemme cornélien, vieux comme notre monde mentale à nous.

        C’est ce que j’ai essayé d’expliquer, mal certainement, à P. Soubeyrand, à toi, à d’autres.

        Et je suis obligé de me dire, que malgré leurs tares, leur rapacité, leur arrivisme, ils sont en vérité humain comme nous, pas des sociopathes et leurs problèmes sont à la puissance X, et mon avis est qu’ils sont aussi démunis que nous, et que nous ferions certainement guère mieux, voir peut-être moins bien, car leur système nous on veut en changer, mais la société n’est pas encore prête.

        Seulement, oui, à la réflexion aussi, il faut punir des actes qui doivent l’être, avec le droit, sans haine, les haïr revient à SE haïr, et il faut enquêter correctement sans parti pris, voir la chaîne de décision, les facteurs et éléments qui ont conduit à ces décision aberrante puis juger et appliquer une peine, que la société elle mérite d’obtenir, sinon alors tout part à volo…

        Donc responsable et coupable, parce que c’est ainsi, quand on veut diriger des êtres humains, il faut assumer jusqu’au bout cette charge. C’est ce qui en fait la valeur et la noblesse selon moi. Sans un risque, où est le plaisir ?

      3. Pour moi, le gouvernement français a fait deux erreurs graves :

        1) Faire croire pendant un mois et demi qu’il n’y avait aucune gravité, que l’on pouvait faire à notre guise, sortir, aller aux matchs, … « On est prêt ! » Et Buzyn y a participé à cet état d’esprit, elle aurait très bien pu dire les choses sans mentir. Si elle considérait que c’était quelque chose de grave dès janvier, pourquoi n’a-t-elle pas demandé des restrictions fortes aux frontières plutôt que de nous sortir des affichettes ? Carrière, carrière ? Il y avait plein d’autres choses à organiser et qu’elle n’a pas fait, ne serait-ce que commander en urgence des masques, vu l’état des stocks. Donc ses remords actuels… c’est du foutage de gueule.

        2) Réagir trop tardivement, en pensant naïvement que les français effectueraient un virage à 180° du jour au lendemain. Comme si tout le monde avait confiance en eux. Tout ça pour essayer de garder une vie économique maximale jusqu’au dernier moment, qui était plutôt trop tard de presque 15 jours. Si effectivement ils avaient conscience de la gravité des choses dès le démarrage en Italie, ils auraient dû, dès ce moment-là, faire ce qui a été décidé lundi soir. Mais non, ce gouvernement est très bon pour regarder dans les rétroviseurs, beaucoup moins pour regarder devant. Résultat : les gains économiques à court terme des 15 jours d’indécision vont être dissous à une vitesse folle dans les pertes dues à ce retard.

        Crime contre l’humanité ? oui pour Boris Johnson et les dirigeants néerlandais, par contre Macron et son équipe (et je ne suis pas macroniste) sont largement fautifs pour leurs retards de décisions, qui va amener des morts de trop, mais ils ont quand même fini par réagir et prendre la bonne décision ce lundi, avec enfin des mesures qui vont avoir du poids dans la lutte contre ce virus.

    2. Houla, pour l’instant ce n’est que parole contre parole.
      Ce n’est pas comme ça qu’on écrit l’Histoire ni qu’on rend justice (cela dit sans sympathie particulière pour aucun des membres du gouvernement ou ex).

    3. Personnellement je spéculais encore avant-hier autour de l’idée que la crise une fois passée « les langues se délieraient » et on pourrait en savoir plus – commission d’enquête, probablement procès – sur ce qui s’est passé au sommet de l’Etat qui explique le retard à l’allumage avant réaction au bon niveau.

      Je n’imaginais pas que les langues commenceraient à se délier dès le lendemain !

      Reste qu’il ne s’agit pour l’instant que d’un témoignage. Il faudra attendre les procès pour avoir une information plus sûre.

      1. Oui on peut suspecter que pour se protéger d’une éventuelle vindicte populaire, dont on sait en des temps troublés à quelque point elle pourrait devenir violente, certains n’hésitent pas à balancer en préventif des fions contre les collègues. C’est pas moi M’sieur, c’est lui.

  7. Une fois sortis de l’actuelle pandémie et c’est 7500 (chiffre au 18/03) décès au niveau mondial, jurer promis nous nous attaquerons tous ensemble aux 290.000 à 650.000 décès que provoque la grippe saisonnière annuellement dans le monde !

    1. Vous confondez décès directs et décès indirects, épidémie en cours et épidémie terminée, …

      Bref, même des élèves de primaire comprennent mieux que vous. Alors que faire ?

      1. Cher François, le commentaire de RZ est très instructif ─ un bêtise se voulant informée et aussi généreuse.
        Rien à faire : même avec l’épidémie croissant en intensité, même avec ces mesures de confinement pour essayer d’éviter des chiffres terribles de morts, RZ croit encore que ce SRAS Covid-19 est une grosse grippe.
        (On avait lu également le chiffre des morts sur les routes ; je ne connais pas celui en Italie mais avec 2503 (18.03) il va s’approcher bientôt des 3753 en 2013.)
        Mais le pire est bien que, comme vient d’en témoigne Mme ex-ministre et Dr Buzyn (malgré son petit rétropédalage), les « experts » qui ont conseillé Macron étaient au fond sur cette même croyance véritablement mortifère.

    2. Il ne confond rien du tout. Les chiffres n’ont rien d’alarmant. Le corona c’est 10.000 décès dans le monde aujourd’hui. Il y a 2.600.000 décès dus aux infections respiratoires dans le monde. Je mets tous les zéros pour vous aider à mieux comparer ce chiffre avec la réalité du covid-19. Comme l’indique le Pr Raoult très peu de chance pour qu’il y ait une surmortalité. Mais beaucoup trop se laissent influencer par l’agitation du moment. Ne brandissez pas les taux de mortalité calculés ici et là de façon approximative ils sont tous surestimés. Pour ma part je me fie à un ancien qui n’a rien à vendre et qui connait la chanson.
      Par contre une chose qui explose de façon certaine c’est le montant des dettes des états. Des milliers de dollars et d’euros puisés dans le monopoly des banques centrales. Les Macron et autres ont un talent certains pour trouver l’argent magique qu’il disait ne pas exister il y a quelques mois à des salariés précarisés. Mais n’en doutons pas il finira comme celui distribué en 2009 et 2010 dans les poches des plus riches pour conserver leurs biens et propriétés payés par les autres ..

      1. La clameur monte autour de moi que vous n’êtes qu’un troll. J’hésite encore un peu, mais honnêtement, de moins en moins.

        « Les chiffres n’ont rien d’alarmant » Pourquoi les médecins – à l’exception d’un seul : celui que vous citez constamment – sont ils alarmés ?

      2. Je ne sais pas si vous Anton est un Troll, il a certainement un agenda en arrière plan.

        Je sais juste qu’en milieu confiné et fermé, en général on ne produit pas non plus beaucoup de réflexion.

        Et que parfois, certains signaux ne sont véhiculés que par des agents pathogènes, qui de fait son quand même nécessaire au biotope dans son ensemble.

        Je n’aime pas l’argument d’autorité, je n’ai jamais aimé, mais malgré les propos du bonhomme, je parle de Didier Raoult, ce gars est quand même une sommité dans son domaine, qu’il ne faudrait pas non plus sous estimer…

        Après, vous faites comme vous voulez.

        D’ailleurs, n’ayant pas il me semble manqué à la charte en vigueur ici même, juste pour ma gouverne, depuis des mois je peux écrire en directe sans passer par le filtre modération, et plus maintenant, traitement sélectif ou mesure de masse généralisée ?

      3. « beaucoup trop se laissent influencer par l’agitation du moment. Ne brandissez pas les taux de mortalité calculés ici et là de façon approximative ils sont tous surestimés »
        Si monsieur s’ennuie, l’hôpital de Bergame està visiter, en ce moment. Très édifiant…

      4. douin jean-philippe,

        C’est peut-être bon pour ta charge émotionnelle ta réaction Jean Phi, mais en toute franchise, rationnellement ça n’a pas de sens ce que tu dis.

        Attention l’empathie n’est pas un mode de raisonnement, la compassion est nécessaire, mais quand tu vas te faire opérer par un chirurgien, tu ne lui demandes pas si il te trouve sympa ou si il aime ses gosses, tu lui demandes de ne pas te tuer en t’opérant.

        Tu saisis ?

        Oui à l’heure d’aujourd’hui aucun scientifique ne peut dire le taux réel de létalité. On verra après.

        ce qu’on peut regarder en revanche, et les chiffre sont mondialement (pays riches, avancés) à peu prés sur, c’est le nombre de mort et le nombre de gens guéris, car le nombre réel de malade mon pauvre personne n’en a la moindre idée.

      5. Le flair, mon CloClo, le flair…

        Chouchou va ! Je passe le filtre mais après longue et studieuse analyse. Comme quoi même le langage fleuri finit par trouver son chemin. Et pas de caviardage depuis Place Publique !

        Sans doute trop de « pathos » suite au manque de sommeil. Comment appelle-t-on ces gens qui dissimulent leur absence totale d’émotion derrière le masque de la rationalité en toute occasion ? Sociotrucs là…

      6. Nicolas Anton, à quelle catégorie vous ou vos proches appartiendrez-vous ?

        Dans un document interne que @mediapart s’est procuré, le centre hospitalier de Perpignan donne les consignes pour «trier» les patients à sauver en cas de saturation.
        «4 catégories» : les «morts inévitables», «évitables», «acceptables», «inacceptables» : https://mediapart.fr/journal/france/200320/les-services-de-reanimation-se-preparent-trier-les-patients-sauver

  8. Des questions urgentes et vitales que je me pose après avoir vu et lu les deux témoignages poignants publiées ce matin (le médecin français et « quand un ami meurt… »).
    Macron, son PM et son gouvernement suivent les avis du « conseil scientifique ». Très bien.
    Alors pourquoi ce conseil ne dit-il pas qu’il faut impérativement arrêter toute activité économique non indispensable, à l’instar de ce que fit la Chine. (Exemple : trafic camion seulement pour les denrées alimentaires) ?
    Deux possibilités :
    1) – le conseil ne pense pas que ce soit (encore?) nécessaire et il ne mérite donc pas le qualificatif de « scientifique » ;
    2) – le conseil l’a dit mais le gouvernement tergiverse car il est encore animé du logiciel habituel (pro-actionnaire).
    Des proches sont encore obligés d’aller travailler et cela sans protection.

    Chaque jour où la décision d’arrêt total sera retardée coûtera davantage en vies ─ et finalement en profits : même ça Macron et son gouvernement ne semble pas vouloir le comprendre (autrement qu’en faisant la leçon aux gens certes irresponsables).
    On évoque Trump et sa bêtise obsidionale : que dire de notre président si présidentiel ?

    1. Ils n’ont rien prévu Jacques, rien, rien du tout, et je le sais. Rien.

      Ca se gère un confinement général stricte, ça toujours été le sens de mes questions et de mon questionnement lorsque je disais : mais comment on gère l’arrêt total pour que l’effondrement ne fasse pas encore plus de dégâts instantanément (malades, vieux chez eux, bouffe, essence, production alimentation, médicaments, acheminement, …. ) et pour gérer cela, sur une telle échelle, ben … une seule chaine de commandement sait le faire.

      Je vous laisse deviner laquelle.

  9. J’ai une question : comment demander à des personnes, auxiliaire de vie, qui ont pour beaucoup fait ce métier uniquement pour se nourrir et dans un second temps pour le soin, oui la société en est arrivé là, à se sacrifier pour d’autres qui sont souvent plus aisé ? Ou, comment faire rentrer un carré dans un cube?

  10. Bonjour et bonne santé à tous.

    Ce qui me frappe le plus dans les circonstances actuelles, c’est la pénurie. De masques, d’appareils respiratoires, de lits et même de PQ (en Belgique du moins, on n’en trouve quasi plus). Et tout ça après à peine quelques jours de crise. Cela me frappe surtout parce que j’apprends qu’en Asie, ils ont tout ça à profusion. Il y aurait même actuellement une surproduction de masques en Chine.
    Nos gouvernants en viennent à déconseiller de porter des masques aux particuliers, ce qui est stupide en phase épidémique, à cause de leur pénurie (ils veulent les réserver au personnel soignant).
    Il s’agit donc d’une impréparation totale. Et pire, j’ai l’impression d’être dans un pays du tiers-monde. On a délocalisé tout et maintenant on se retrouve à la merci d’une coupure des livraisons de nos fournisseurs étrangers. En cas de guerre surprise, je doute que l’on soit mieux préparés. On tiendrait deux ou trois jours pendant lesquels nos gouvernants auraient probablement le temps de faire une douzaine de réunions de crise inutiles et autant de déclarations à la Nation, histoire de ne pas perdre de points de popularité.
    Seule l’Allemagne, pays encore industrialisé, semble tenir le coup.
    La mondialisation, c’est comme une voiture de course. Sur piste, ça va vite. Hors piste, on ne va pas bien loin.

  11. Est-ce moi … je vois du « bleu » sur la « courbe » belge… Sauf erreur ce « bleu » résulte d’une simple addition de cas réels-mesurables 100% de sorties d’hôpital ( je suppose « guéris »).
    Pas de « bleu » sur les deux autres courbes…?? Why ??

  12. Les courbes quasi exponentielles présentées sous forme de graphique sont parlantes (ou devraient l’être) pour des dirigeants – quand même souvent d’un niveau HEC- qui sont censés savoir lire une courbe, même s’ils ont tout oublié des exponentielles et ne connaissent pas vraiment les systèmes dynamiques et les équations différentielles.
    Il est manifeste que dans ce régime stable de montée de la contagion où les malades et porteurs asymptomatiques sont très minoritaires, le nombre de morts obtenu corresponds au nombre de malades dépistés une quinzaine de jours avant.
    Il parait donc raisonnable que si les décideurs avaient eu à l’avance dans leur cursus, où en fonds de connaissance d’un ministère ou d’une direction de la santé un topo sur ce sujet, une décision de confinement aurait été prise une dizaine de jours avant.
    Que vaut une dizaine de jours de plus d’inactivité quand on est parti pour au moins 2 mois ?
    D’autant plus qu’en pareil cas la durée aurait été sans nul doute plus courte puisque le pic (à venir) aurait été moins haut.
    La mesure de confinement (si elle est efficace ) va casser ce régime, mais compte tenu des délais avant l’apparition des symptômes, le nombre de morts à prévoir est bien d’au moins 8000 morts pour la France, soit une année de grippe, mais probablement déjà beaucoup plus.
    Les nombres correspondant au sortants de l’hopital morts ou guéris semblent correspondre au nombre de cas une dizaine de jours avant avec un ratio particulèrement défavorable dans le cas italien, qui corresponds sans doute à un plus faible taux d’hospitalisation.
    Dans le cas belge le délai de 10 jours signifierait que l’on peut être considéré comme guéri avant le délai de 14 jours, que le séjour à l’hopital est bref (cas peu graves) ou que les tests n’ont pas lieu avant hospitalisation ?
    Pourrait-on avoir des graphiques allemands mais surtout chinois coréen taiwan singapour ?

    1. Et oui 8000 ça y est ! ce qui prouve qu’au 23 mars on était sacrément optimiste !
      Mais maintenant ça descends, alors encore 8000 ou 12000 pour cette vague ?

  13. Comme conseillé par Paul Jorion je joins mon courriel que je lui ai envoyé:

    Je me suis fait une réflexion que je voulais partager. Elle est probablement en partie fausse mais vous êtes un expert et j’imagine qu’il y a de quoi argumenter là-dessus.

    Quand je vois l’endettement que les états sont prêts à consentir pour cette crise alors que pour le réchauffement climatique cela n’a pas été possible, je me dis que nous êtres humains décidément nous n’arriverons qu’à voir le court terme.

    Ce qui m’effraye aussi c’est l’avenir quand les états devront rembourser tout cet endettement. Il va bien falloir selon la logique habituelle aller vers une austérité et le comble du comble sans doute réduire les services publics comme la santé. Donc pour sauver des vies, nous nous endettons aujourd’hui pour que demain moins de gens aient accès à des soins de qualité parce qu’il faudra bien réduire les services publics pour payer cette dette … c’est la logique même non !

    A moins qu’il y ait une annulation de dette mondiale ou quelque chose d’équivalent , j’ai vraiment l’impression que l’avenir de nos états qui s’endettent face à cette crise est toujours à la merci de ceux qui prêtent de l’argent. Puisque nous ne sommes pas capables de considérer qu’il faut toujours rembourser à ceux qui prêtent même en cas de crise majeure.

    Je me trompe peut-être complètement mais merci de m’éclairer par avance.

    Espérant que cela ouvre peut-être une réflexion chez vous (ou d’autres).

    1. A la base de la « pyramide de Maslow », les besoins « nourri logé blanchi » ne sont pas vraiment affectés par les questions d’endettement. La production agricole est en flux annuel. Le bâtiment n’est pas si critique au moins dans les pays à démographie calme (pleins de m² sous-utilisés). Donc assurer une vie décente n’est pas lié en principe à l’endettement (l’idée de gratuité est liée à ce type de raisonnement).
      C’est la projection vers toujours plus de marchandises qui fait que les allocations de capital s’étirent sur tout un spectre et que les arbitrages de la finance « raccordent » les différentes maturité de dettes qui en découlent.
      Et il y a donc toute uns sphère qui a prospéré là-dessus et qui prétend détenir les clés du futur (énergétique, médical, informationnel, agro-alimentaire, logistique, …).
      Pendant les économies de guerre, on revient à la base de la pyramide de Maslow (tous aux abris avec les stocks en Angleterre)
      Le monde futur pourrait être repensé moyennant l’acceptabilité de cette dichotomie entre production « assez efficiente » des biens de base (avec les low-techs de Bihouix s’il le faut), et ré-ingénierie de toute ce qui est extractiviste, via le capital (la pêche massive ou l’extraction massive). Les point délicats étant (i) le découplage énergétique (PIB= énergie actuellement, en gros, Jancovici etc.) et (ii) la propriété immobilière qui justifie mille choses autour d’elles (en France particulièrement : les routes des ensembles pavillonaires, donc les voitures et le monde du loisir qui va avec), et qui paralyse la redistribution des richesses via l’héritage (Piketty etc.).
      Pas rien, mais on peut articuler une pensée autour de ces axes.

      1. Né en 40, j’ai passé les 3 ou 4 premières années de ma vie seul avec ma mère dans une petite ville du Pas de Calais, proche de l’Angleterre donc remplie de soldats allemands (mal nourris, eux aussi!) Même s’il restait pas mal de chevaux chez les paysans, il n’y avait (presque) pas d’essence pour les camions qui auraient pu aller chercher de quoi se nourrir, des contrôles à la gare de chemin de fer et aux entrées de la ville. La pêche en mer était totalement interdite. Donc on mangeait très peu et très mal mais il ne semble pourtant pas que beaucoup de gens soit morts de faim.

        À la réflexion, cette survie de tous, ou plus probablement presque tous, me semble provenir du fait que les allemands étaient conscients de ce qu’avant de mourir de faim, un nombre suffisant d’habitants (qui s’occupaient de l’eau, de l’électricité, des champs et du bétail, etc) se seraient révoltés et leur auraient causé de très sérieux ennuis.

        À partir d’un certain niveau d’effondrement général, détenir des titres de propriété ou des titres de dette et autres pouvoirs assez « virtuels » (fondés sur ce qui n’est plus désormais mémorisé que sur de fragiles disques durs) ne servirait pas à grand chose. Peut-être que je me trompe ? y a-t-il des exemples ? Est-ce la complexité croissante de ce sur quoi repose le pouvoir des puissants qui leur donne l’idée de se réfugier dans des bunkers en des pays lointains ?

    2. « il faudra bien réduire les services publics pour payer cette dette … c’est la logique même non ! »

      Non.

      Avec cette logique nous serions tous morts de faim ou en train de rembourser les dettes de nos guerres coloniales, de la seconde et de la première guerre mondiale (et, croyez le ou pas, de plusieurs républiques, des deux Napoléon, de 1789, Louis XIV et beaucoup d’autres.)

    3. J’ai posé une question de ce genre dans le fil « l’amour au temps du confinement », au 23 (hier). Comme suggestion pour les entretiens annoncés par Paul.

  14. GUÉRISONS

    Regarder ces chiffres sans savoir exactement à quoi ils correspondent est plus ou moins le cas de tout le monde. On peut espérer que les épidémiologistes ont une idée de l’influence sur ces chiffres de ceux qui les recueillent et de ceux qui les transmettent. C’est moins sur à propos de ceux qui décident (y compris de ceux qui décident de ce qui doit être publié ou pas.)

    Je note par exemple que dans les chiffres de cette discussion il est question des malades « sortis de l’hôpital », ce qui est plutôt précis, alors que souvent c’est « recovered », ce qui me parait trop vague donc pas sérieux.

    Une autre question, et là certains connaissent probablement la réponse, quelle durée entre l’entrée à l’hôpital et la sortie de l’hôpital ?

    Si on ne les a pas fait sortir trop tôt (une des causes possibles de cas de « double covid-19 ») il va devenir utile de munir les guéris d’une preuve fiable de leur guérison puisqu’ils peuvent sans risque (?) vaquer à leurs occupations habituelles ou aider là où c’est utile.

    Comme il serait idiot de confiner pendant un ou plusieurs mois un nombre non négligeable de gens immunisés, cette question ne me semble pas déplacée.

    1. Merci.

      C’est ce que j’ai lu de plus clair et précis sur covid-19 (Wikipedia est pas mal non plus.)

      L’inconvénient c’est qu’il y a par moments beaucoup de termes techniques. Malgré le fait que ce texte semble être mis à jour quand les choses évoluent, est-ce que ça vaudrait pas le coup de le traduire (par exemple remplacer dyspnée par difficulté respiratoire, etc) ?

      Une solution plus simple serait d’y associer un dictionnaire.

  15. Courbe de la France: Le nombre de cas du 22 mars ont été remontés de 681 cas. J’ai noté 16018 cas dimanche soir et ils apparaissent à 16689 cas aujourd’hui. Le nombre de cas du 23 mars est identique. S’agit-il d’une erreur de comptage dimanche soir? d’un effet de lissage?…

  16. Bonjour,

    A vos graphiques tres interessants, pourriez vous ajouter l’évolution (en %) du nombre quotidien de décès ? Au delà de la morbidité apparente, il me semble qu’il s’agit également d’un bon indicateur de l’efficacité de la réponse sanitaire apportée à la pandémie par les différents pays.
    Merci

    1. Je vais envoyer à PJ des graphiques à moi mis à jour, en semilog, l’augmentation journalière = la pente dans ce cas…
      Le graphique des décès et cas en France en log mis à jour le 24 mars

      Graphique Timiota 24 mars

      Et la version de base du 14 mars (pour rappel)

      Graphique Timiota 02

      (s’il a le temps…)

  17. Voici une autre vue sur la situation de la France, mise à jour au 24 mars. Elle inclut le total des personnes en réanimation, paramètre crucial s’il en est puisque c’est de ce côté que les hôpitaux pourraient être débordés.

    https://i.ibb.co/TKzcHnd/France-20-03-24.jpg

    Les lignes pleines sont les moyennes sur les trois derniers jours – utiles pour suivre les évolutions. Les colonnes sont les chiffres journaliers.

    Ni la ligne noire des décès, ni la ligne bleue des réanimations ne sont bien orientées. Huit jours après le début du confinement, pas encore de décélération.

    La ligne jaune des cas détectés est beaucoup moins pertinente, sachant que les tests ne sont pas systématiquement pratiqués.

  18. Merci d’ajouter une légende à vos graphiques et d’indiquer les sources datées – bon courage pour la suite –

  19. Une bonne nouvelle pour tous…? (  » grasses  » personnelles )

    https://www.lalibre.be/planete/sante/un-tout-nouveau-test-de-depistage-du-coronavirus-en-15-minutes-voit-le-jour-en-belgique-5e7b443b7b50a6162bba611a

    … »  »  » Le laboratoire Hospitalier Universitaire de Bruxelles (LHUB-ULB) vient d’annoncer avoir développé un test de diagnostic permettant de détecter en 15 minutes la présence du virus SARS-COV-2 chez les patients présentant une infection sévère . …(…)…
    Ce test de diagnostic rapide est basé sur le principe de l’immunochromatographie ( une technique sur bandelettes comparable à un test de grossesse ) et permet de détecter directement les antigènes du virus dans les prélèvements respiratoires chez environ 60% des malades « . …(…)…
    Quelle est sa place ? La nouvelle stratégie diagnostique met en première place ce test de diagnostic rapide et dans un second temps, si le test rapide est négatif, une méthode de diagnostic moléculaire
    .  »  »  »

    Dès le début de la semaine prochaine, ce test marqué CE sera disponible.

    1. « Le gouvernement britannique a acheté 3,5 millions de tests – qui révèlent si une personne a eu le virus et est donc supposée avoir une certaine immunité – et en commande des millions d’autres, a-t-il déclaré. » – https://www.theguardian.com/world/2020/mar/25/uk-coronavirus-mass-home-testing-to-be-made-available-within-days

      « Les autorités australiennes ont approuvé un second test de diagnostic rapide pour le COVID-19, ce second test permettant de détecter directement les gènes viraux plutôt que les anticorps immunitaires. Le nouveau test a reçu l’approbation accélérée de la Therapeutics Goods Administration (TGA) en Australie. » – https://www.abc.net.au/news/2020-03-23/coronavirus-update-covid-19-germany-rand-paul-centrelink-mygov/12079738

  20. Le président-roi et l’empereur-rouge.
    Le président-roi va visiter le front et encourager le personnel soignant. Bravo. Courageux, il s’est affiché sans masque et sans grande distanciation sociale (ah la démocratie !). Mais ce soir, il visite l’hôpital militaire de Mulhouse et il porte un masque (qu’il a su se mettre lui-même : Mme Ndiaye avancera qu’il est plus intelligent qu’elle, CQFD).
    L’empereur-rouge quand il est allé à Wuhan célébrer le début de la fin du fléau, lui, il portait un masque bleu, et son entourage était à 10 m de lui. Le néo-fils du ciel a pour mission de faire tourner l’empire pour conserver son mandat et celui de sa dynastie PCC.
    Il faut dire qu’il était malséant pour le président-roi de se protéger avec un masque puisque pour tenter de justifier la pénurie de masques (volontairement organisée par ses prédécesseurs) son gouvernement a répété que c’était inutile pour les gens autres que soignants ─ qui eux-mêmes n’en ont guère. Aura-t-on bientôt un autre message officiel (*) ?
    Nos présidents-rois se succèdent, jetables, accomplissant de basses besognes au service de Certains par l’intercession d’élections légales mais vidées de sens. Il faut toutefois espérer que la santé de notre monarque élyséen soit préservée : imaginez que le président du Sénat le remplace en intérim. Ce digne monsieur enveloppé (autrefois vétérinaire, mangeait-il tous les animaux qu’il soignait ?) a poussé pour avoir les élections municipales. C’est dire l’ampleur de sa clairvoyance trumpienne.

    Arrivera-t-on un jour à dépasser la révolution néolithique en éliminant ses fondations millénaires ? Esclavage universel, patriarcat institutionnalisé, intensification de l’élevage (d’où les épidémies) et de l’agriculture (devenue industrielle) et prêtres-rois sous toutes leurs déclinaisons millénaires : des monarques ou présidents aux petits chefs d’atelier hargneux en passant par les directeurs-adjoints des hôpitaux préposés aux actions managériales ?

    (*) – Dernière minute : la Chine va envoyer à la France des millions des masques par pont aérien. Qu’en aurait pensé les pillards français du Palais d’été en 1860 ( https://www.monde-diplomatique.fr/2004/10/HUGO/11563 ) ? Auraient-ils, dans leur infini mépris envers les Chinois, imaginé que ce pays retrouve un jour sa grandeur et puisse nous aider ?

  21. L’analyse des décès estimés comme dûs au Covid19 peut elle être comparée au nombre de décès toutes causes confondues en France?

    Histoire , par exemple, d’évaluer s’il est possible que des décès dûs au covid ne soient attribués ( en masse ) à d’autres maladies .
    Ou alors , sur les tendances du graphique suivant , est il possible que l’on puisse évaluer le nombre de décès total des années 2019, et la tendance qui aurait pu être celle de 2020 sans covid ???

    https://www.offremedia.com/le-nombre-de-deces-en-france-en-2018-est-le-plus-eleve-depuis-la-fin-de-la-seconde-guerre-mondiale

    1. Il faut 10 000 décès pour sortir du bruit, on va y aller assez bien. Il ne faut enlever « que » 800 décès sur la route dans la trajectoire actuelle, et ?100 accidents du travail.
      Il se peut aussi que la moindre pollution diminue les maladies cardio-vasculaires des zurbains et gens alentours et compense, genre +2000 !
      Bref, la manip a plein de « corrélation cachées », et ce n’est que vers 20 000 qu’on pourrait attribuer le gros du « delta » au Covid (le fait qu’on soit sur la bosse des baby boomer dans la courbe des décès ne facilitant pas la chose, mais c’est pas non plus une source de bruit majeure en principe).

    1. « Du fait de la difficulté de l’identification et de le confirmation biologique de l’ensemble des cas de COVID-19, les données présentées sous-estiment le nombre réel de cas. Dans le cadre du passage en phase 3 les recommandations étant maintenant de réaliser un prélèvement à visée diagnostique uniquement pour certaines catégories de patients, cette sous-estimation devient plus importante. Santé publique France prépare de nouveaux indicateurs pour assurer le suivi de l’épidémie à la phase 3.  »

       » ma questo numero potrà essere confermato solo dopo che l’Istituto Superiore di Sanità avrà stabilito la causa effettiva del decesso. »

      « Téngase en cuenta que en este número se incluyen las personas que han muerto con coronavirus pero no necesariamente por él; pudiendo haber fallecido por otras causas anteriores a la infección. »

    2. … et , autant savoir pour l’analyse en transparence de l’historique de l’ « aventure-Covid 19 française » qui ne manquera pas d’être faite sous les yeux/oreilles de « 150 citoyens tirés au sort » au rapport chaque semaine en « prime time » sur toutes les chaînes d’info F , cet intéressant sous-article … à archiver :
      https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-pourquoi-le-taux-de-mortalite-est-il-aussi-faible-en-allemagne_3871743.html

      1. Les chiffres en nombre de lits / 100.000 habitants me paraissent élevés.
        Ça ferait environ 500.000 lits en Allemagne, 210.000 en France et 157.000 en Italie.
        ‘Curative care beds’ n’est peut-être pas la même chose que lits en réa / soins intensifs ??
        Ceci dit, il est peut-être possible d’en transformer certains en lits réa/soins intensifs, à condition d’avoir le matos et le personnel… :-\

        Pêché sur wiki:

        « L’Allemagne semble connaître un taux de mortalité des personnes touchées par le coronavirus inférieur à plusieurs pays comparables (8,29 % en Italie pour 3,5 % en France et 0,26 % en Allemagne au 20 mars 2020). Plusieurs explications ont été avancées :

        l’Allemagne aurait réalisé un grand nombre de tests de manière précoce. Selon la Fédération allemande des médecins conventionnés, 35 000 personnes ont été testées dans la semaine du 2 mars, alors qu’aucun mort n’avait encore été répertorié dans le pays, et 100 000 la semaine suivante, au cours de laquelle ont été enregistrés les premiers décès. En Allemagne, au 20 mars 2020, la capacité de tests était de 12 000 par jour, et la politique consiste à faire des tests précoces. En France, à la même date, elle est de 2 500 tests par jour; le fait que l’Allemagne réalise un plus grand nombre de tests que d’autres pays européens lui permet également de détecter précocement les porteurs potentiels de la maladie et de les isoler. Le traitement peut débuter alors que la maladie n’a pas atteint son milieu, sans parler de sa phase sévère. Ainsi, contrairement aux hôpitaux italiens et espagnols, les hôpitaux allemands ne sont pas surchargés par la prise en charge des patients dans un état critique, et n’ont pas à refuser à certains d’entre eux les soins nécessaires; l’Allemagne dispose de 25 000 lits en soins intensifs contre seulement 7 000 en France et 5 000 en Italie. Selon une étude publiée en 2012, l’Allemagne disposait de 29,2 lits en soins intensifs pour 100 000 habitants ce qui la plaçait en tête des pays européens ».

Les commentaires sont fermés.