Vidéo – Le canari dans la mine

À un moment je dis à deux reprises « spécialiste » là où j’aurais dû dire « généraliste ».

Bonus :

Je vois que si vous avez regardé la vidéo ci-dessus, YouTube enchaîne aussitôt sur une autre, que j’ai ajoutée du coup ci-dessous.

Ce n’est évidemment pas un sbire quelconque chez YouTube qui a décidé de ça, c’est évidemment de l’Intelligence Artificielle. Il n’y a pas de rapport immédiat entre les deux vidéos, sauf que l’IA a vu qu’il y en avait un. Ce qui prouve à quel point elle est plus forte que nous et pourquoi – et je sais que je me fais beaucoup d’ennemis en disant ça – c’est elle qui nous sauvera à la dernière minute.

Partager :

6 réflexions sur « Vidéo – Le canari dans la mine »

  1. Cher Visionnaire au talent prophétique, merci de cette petite séquence qui est grande par le souvenir de votre Mère exemplaire, de votre vision pleine d’intelligence adaptée à notre époque et même un peu au-delà, merci pour votre modestie du savoir donc du pouvoir, c’était passionnant ce matin de vous écouter comme si Hegel avait pu s’enregistrer avec le sourire.
    Merci.

  2. De l’art et de la manière d’être le canari dans la mine de sorte que la viabilité, la soutenabilité , les affects, les contraintes de ceux qui vivent le nez dans le guidon (et qui ne peuvent les exprimer) puissent être évalués et révélés , composant ainsi la représentation de l’absurdité du monde avec ses illusions managériales. Or les approches mécanistes du monde avec les recettes de cuisine managériale (aux prophéties autoréalisatrices) ont envahi et gangrené tous les lieux de débats transformant les discussions en échange de « prévisibilités » percluses d’éléments de langage évacuant toute vraie réflexion . Le monde des experts s’érige en rempart contre celui des universalistes…
    Il y a une volonté de revenir sur toute velléité de transversalité dans les disciplines (on s’éloigne de ce qu’avait initié le structuralisme); l’humain (et tout ce qui le concerne, société comprise) est découpé en « fonctionnalités » mécanistes ramenées à l’organe, où l’on espère y circonscrire tout problème qui se présente. Car la trame de ce dont on ne veut pas débattre c’est l’organisation économique/fiscale/financière . On reconstitue genre « LEGO » sur cette trame les fonctionnalités organiques humaines pour vous persuader que le Frankenstein qui en résulte c’est vous (homo économicus) …
    Le système économique par contre, c’est l’Immaculée Conception: Pas touche! Et même, vous êtes fortement enjoint de ne pas seulement le regarder (la sociologie c’est caca_ les sciences humaines c’est caca _ « fabrique de chômeurs professionnels »). On est allé jusqu’à liquider en France le courant d’économie politique (il y avait des sciences humaines dedans…caca) …
    Pour vous persuader que vous avez tort de vous plaindre du système, en guise à la fois de généraliste et de psychamaliste, on convoque les « Sorbonnacoles » (souvent gestionnaires de fonds ou pas loin) , sorte de docteurs « Knock »censés vous dire que si ça vous gratouille, c’est juste un problème de bile…donc bon sang, mais c’est bien sûr ! Ce n’est qu’un problème de « confiance »! Alors ils vont vous faire le catéchisme pour restaurer votre conscience dans leurs intérêts bien compris…
    La police cela ne va pas, ha bon sang, mais c’est bien sûr, à cause du racisme! Pas à cause de l’encadrement, des ordres qu’on leur donne , des officines, des âmes damnées dont on se sert occultement, de l’abandon de l’impartialité de l’état…
    Les délocalisations et le dumping (fiscal, social, normatif, environnemental) le problème? Mais non c’est la compétitivité des Français bien sûr…
    Les nouvelles « négritudes » (« appartement cercueil », « tribus des rats », bidonvilles, extrême pauvreté exploitée, promiscuités subies…) qui favorisent les pandémies? Mais non voyons, c’est les déplacements et le tourisme et c’est une fatalité, il faut s’y faire ! Ce n’est pas les États voyous, les dictatures de marché, les écocides et les négriers…
    L’économie libérale a un problème de morale? Pas du tout c’est la morale le problème, elle empêche le business et rend les gens pauvres!
    Pardon d’avance pour ce florilège des médias « mainstream » qui sans doute nous saoulent tous et qui fabriquent des plateaux univoques entre chien de gardes et faux contradicteurs comme après 2007….

  3. Merci pour votre pensée discursive (digne d’Aristote), votre parole en totale adhésion à vos énoncés, une approche multidimensionnelle de notre humanité, une association libre libérant nos connexions mnésiques, la rigueur dans le raisonnement.

  4. C’est pas le tout de le victimisé, ceux qui l’encourageaient vont maintenant le plaindre…, il faudrait aussi le rendre coupable.
    Quelqu’un a-t-il énoncé les faits et décisions,par Trump, qui ont été susceptibles (directement ou indirectement) de rendre possible la mort, » humiliation ou la chosification de certains citoyens ?
    après Cour suprême Et Zbouing on l’envoie nettoyer les toilettes publiques à Harlem.
    With his beautiful Smile

  5. Y a plus qu’à , mais le moment vraiment le plus douloureux c’est lorsqu’on s’aperçoit que personne ne vous attend plus dans le rôle où l’on sait être  » le plus doué  » :

    https://www.pauljorion.com/blog/2020/07/07/video-comment-expliquer-le-derapage-macron/comment-page-1/#comment-811556

    PS 1 : un bémol sur la clé  » empathie » comme clé unique de la vison et compréhension qui fait découverte et sens . Clé absolument nécessaire , mais dans dans un trousseau de 4 clés .
    PS 2 : « valeur ajoutée  » semble effectivement plus approprié que  » plus value » , pour un pourfendeur de la spéculation !

  6. Juste en passant, lorsque j’avais fait une psychothérapie, j’ai un jour dit, en parlant de mon patron de ce temps là : « Il m’a pris » (cf la vidéo 5:01) . Le psy m’a fait comprendre de bien réaliser ce que je venais de dire. Ca m’a bien amusé, et 25 ans plus tard, je m’en souviens encore 🙂

Les commentaires sont fermés.