Dynamique des entrées-sorties en réanimation en France (Mise à jour), par a113


1- L’augmentation en réanimation est tenace (on dépasse gentiment les 4% d’augmentation par jour avec une projection identique sur 15 jours (soit théoriquement 4*15=60% => d’où certains services sont hors-capacité).


2- Il semblerait sur les derniers chiffres que les décès repartent également à la hausse (voir courbe décès depuis 31/07), normal hélas après 2-3 semaines après l’augmentation des hospitalisations .

3- Le retour du milieu hospitalier est l’inquiétude de ne pas pouvoir faire face à ce rebond +++

4- Pour ce qui concerne le débat « France-Allemagne » ici sur le blog :

Au moins sur un point, les Allemands ont pris très au sérieux dès décembre les retours qu’ils avaient de leur collègues chinois ou allemands travaillant en Chine et ont mis au point des tests PCR spécifiques (les transmettant d’ailleurs à toute la planète), tout en organisant rapidement dépistage-traçage, ce qui n’est vraiment pas le cas en France (des médecins français exerçant à Wuhan en Janvier avaient fait pourtant remonter des infos même jusqu’à la présidence de la République – ce en mars : « La France aurait dû tenir compte de l’expérience chinoise » : après 66 jours de confinement, le Dr Klein témoigne).

Même après 9 mois « d’expérience », où l’on ose prétendre faire des traçages avec 1.000.000 de tests par semaine, avec des résultats inutilisables (temps de confirmation trop longs +++), quand 250.000/semaine avec des résultats sur 24h seraient plus efficaces.

Ceci me parait être une partie de l’explication des 4 fois plus de morts.

Partager :

52 réflexions sur « Dynamique des entrées-sorties en réanimation en France (Mise à jour), par a113 »

  1. Effectivement il y a eu un gros problème du coté de la veille sanitaire officielle.
    Au sommet on savait, quelques médecins et professeurs un peu curieux, sachant l’anglais (hum), ou mieux, sur le terrain comme le Dr Klein, savaient aussi qu’il se passait en Chine quelque chose de nouveau et de sérieux, pas une grippette en tout cas, mais à part ça l’ensemble de l’administration française et du corps médical français n’a manifestement pas pu disposer des informations précieuses qu’aurait pu fournir un dispositif efficace de veille sanitaire officiel. Agnès Buzyn a averti le premier ministre dès janvier, mais elle n’a pas communiqué avec le public, ni à tous les échelons de l’administration. Ce fut une grave erreur, qui a ajouté à l’impréparation matérielle, l’impréparation psychologique.
    On est donc arrivé à ce paradoxe, que la veille sanitaire s’effectuait sur l’Internet et même dans les Journaux télévisés où a pu s’exprimer le Dr Klein, mais qu’au niveau politique et de l’administration, ça coinçait. Je fais référence à la ministre de la santé de l’époque, mais les plus responsables ce sont bien entendu le président et son premier ministre d’alors, qui n’ont pas pris au sérieux (ou n’ont pas voulu, rappelons-nous, il fallait voter, et dans le même temps on accusait les français de ses rassembler dans les parcs ! ) la pandémie. . Malheureusement, ce sont les seuls qui ne sont pas interrogés par la commission d’enquête parlementaire.. Bug institutionnel !

    Il n’y a donc pas pu y avoir mobilisation générale à la hauteur de la menace. Les charlatans et les incrédules ( y compris au sein du corps médical au niveau professoral) ont prospéré , et nous ne sommes toujours pas sortis d’un certain climat de suspicion à l’encontre du discours scientifique crée par le manque initial d’informations officielles sérieuses et argumentées.

    1. Il ne faut pas sortir de la cuisse de Jupiter pour comprendre que :
      1) confiner 50 millions de personnes,
      2) contruire en urgence deux hôpitaux,
      cela signifie que la situation était très grave.

      On s’en rendait bien compte nous, sur le blog, dès cette époque.

      Mais non, on avait une ministre occupée à choisir la couleur et la taille de ses affichettes, fière que la France était en capacité de faire prochainement 1000 tests par jour. Persuadée que le virus ne pouvait venir que de l’extérieur – c’est une médecin pourtant -, elle considérait avec le gouvernement qu’il n’était pas utile de surveiller les frontières.

      Une belle bande de bras cassés. Ce n’est qu’à l’arrivée de Véran qu’enfin, des masques ont été commandés. Souvent après même les collectivités locales (régions, départements) alors que la santé publique est quand même dans le giron de l’état.

      1
      1. Mais Veran est aussi un politique, il faut se souvenir de ses déclarations satisfaites peu après sa prise de fonction comme quoi il n’y avait pas un seul cas en France !
        Alors que l’on sait maintenant rétrospectivement qu »il y en a eu dès décembre.
        Savait-il déjà qu’il n’y avait pas de masques …
        Quand a-t-on commencé la propagande sur les gestes barrières ?
        Combien de temps avant le confinement ?
        Qui a propagé l’idée d’une immunité de groupe sans chiffrer simultanément le coût apparent en vies humaines abrégées (? 400 000).
        On est à 10 %.

         » L’augmentation en réanimation est tenace (on dépasse gentiment les 4% d’augmentation par jour » soit probablement un doublement en 3 semaines qui est de l’ordre de 7 fois plus lent qu’en mars, mais le signe qu’il y a une quinzaine de jours les mesures appliquées étaient insuffisantes pour avoir un taux de reproduction effectif inférieur à un, seule garantie d’éviter une évolution catastrophique.
        Adepte des demi-mesures et du en même temps, les nouveautés consistent à diviser par 2 la durée de la quarantaine, ce qui aura un effet certain sur la diminution du nombre des personnes retirées de la force de travail, assurera qu’aux frontières il y aura un flux résiduel certain de recontamination, même si la quarantaine y était imposée, et convient sans doute à un choix de laisser circuler le virus, ce qui ne semble pas être le choix fait en Chine ou en Corée.
        (Plus le taux de circulation du virus est élevé, plus une réduction de la durée de quarantaine est économiquement adaptée)
        C’est aussi ne pas fermer une classe au premier cas positif ce qui améliorera sûrement les statistiques du ministère de l’éducation, allègera les tests nécessaires …
        Belle culture du résultat, comme pour la réussite au Bacalauréat 2020 avec une efficacité exceptionelle du système éducatif par la diminution des cours en présentiel ….

        Avec 50 morts par jour nous sommes donc aujourd’hui dans une situation comparable au 10 Mars soit 2 fois 3 jours (facteur 2×2 => 50 à 200) avant la date du confinement du 17 Mars, celà toutes choses restant égales à elle-mêmes, avec la dynamique actuelle à 2 fois 3 semaines soit un mois et demi du reconfinement (1er novembre).
        Il est possible même que la circulation du virus soit légèrement supérieure les méthodes de prise en charge s’étant améliorées anticoagulants, corticoïdes, oxygénothérapie entraînant probablement une moindre prise en charge en réanimation.
        Cette fois-ci il y a moins l’effet de surprise et il n’y a pas d’élections.
        Mais la décision est elle liée à la mortalité journalière ? ou à la mortalité totale encourrue -et inéluctable- après confinement, qui elle sera bien inférieure compte tenu d’une dynamique plus lente, et permettrait d’attendre un peu plus ….

        Dans un précédent commentaire (https://www.pauljorion.com/blog/2020/04/28/covid-19-france-belgique-suisse-etc-maitrise-de-la-pandemie/#comment-794424) j’étais sans doute un peu pessimiste, mais la courbe ci-dessus passe positive vers le 14 juillet …
        Ah le doigt mouillé …

        2
      2. Le blog pourrait tout à fait se constituer partie civile dans un procès impliquant cette équipe d’incompétents !
        Outre l’incompétence au niveau politique, je crois qu’il y a eu aussi un retard à l’allumage du coté du corps médical dans son ensemble qui faute peut-être d’une formation suffisante à l’université en épidémiologie, faute d’avoir gardé la mémoire des précédentes épidémies, ou « effet nuage de Tchernobyl » , n’a pas mesuré la gravité de la situation en janvier. Le blocage du coté des médecins Français reste il me semble à analyser car l’Allemagne a réagi autrement. On peut supposer que si ce corps médical Français avait été beaucoup plus alarmé qu’il ne l’a été, il aurait fait pression sur le gouvernement pour qui le prenne les mesures appropriées et on aurait pas eu le cas isolé du Dr Klein en lanceur d’alerte.
        Le cas du Dr Pialoux est il me semble emblématique de l’aveuglement, ou du moins de la minimisation de la gravité de la situation du coté des « docteurs en médecine » y compris des grands chefs de service dans les hôpitaux. Pialoux, au moins a essayé d’analyser les raisons de l’échec, puisqu’il a publié, « nous n’étions pas prêts » mais il rejette principalement la faute sur les autorités de santé.
        https://www.liberation.fr/france/2020/03/10/le-coronavirus-n-est-pas-une-grippette_1781108
        Il a fallu la publication le 27 février d’une étude dans The New England Journal Of Médecine, pour que la gravité de la maladie soit reconnue par le corps médical. Il suffisait pourtant comme tu le suggères d’allumer son poste de télé pour savoir ce qu’il en était.

      3. a PYDambrine
        fort d’une expérience de 44 ans d’exercice de la médecine , j’ai pu voir l’evolution du metier , ce qui me faisait dire de (à) mes jeunes confrères depuis 20 ans que c’étaient de formidables bio-ingénieurs qui ne s’autorisaient guère d’hypothèses cliniques et se focalisaient trop sur les aspects objectivables (chiffres , statistiques ……)
        Donc, confronté à une situation inconnue,ces réactions ne m’étonnent guère.

        j’ai eu l’occasion de suivre un enseignement de santé publique (èpidémiologie ,organisation des soins….) en 1982-83.
        pendant un cours sur la démographie médicale , une reflexion de ma part concernant le fait que le numerus clausus aller entrainer 30 ans plus tard une pénurie médicale , je me suis fait descendre par l’enseignant , m’expliquant que j’étais trop anxieux et que d’ici la on avait le temps de trouver des solutions…..
        Impressionnant,non ?
        Estimant cette branche de la médecine trop politisée , j’ai choisi une autre voie .

        5
    2. sans parler de l’ interdicition subite et completement inexpliquée de l’hydroxychloroiquine , il faudrait y voir clair dans cette affaire , tout à fait clair !

      1
      1. Et les alertes subites et impératives du même Véran, spécificité française sur les risques de l’IBUPROFENE voir aussi de certains corticoïdes ….
        qui semblent avec le recul sans trop de fondement ?

        1
      2. En parlant de clarté, en quoi ces nouvelles directives données à la police sont-elles justifiées ?
        Ah oui c’est vrai, « nous en sommes en guerre »… « Qui » est « en guerre » ? Et contre « QUI » ?

        Maintien de l’ordre: journalistes et observateurs pourront être interpellés en couvrant des manifs
        Par Stella Bandinu — 18 septembre 2020 à 16:41

        « Le nouveau «schéma national du maintien de l’ordre» souligne que les ordres de dispersions de manifestations ne connaissent nulle exception, au risque d’empêcher la presse et les ONG de témoigner d’éventuelles violences.

        Journalistes et observateurs pourront être interpellés en couvrant des manifs
        «L’exercice de la liberté d’expression et de communication, dont découle le droit d’expression collective des idées et des opinions, est une condition première de la démocratie et l’une des garanties du respect des autres droits et libertés. L’Etat a la responsabilité de garantir cet exercice.» Voici ce que l’on peut lire dès les premières lignes du très attendu schéma national du maintien de l’ordre (SNMO) paru jeudi. Ce document, qui fige une doctrine dure et valide l’usage des armes de force intermédiaire (lanceur de balle de défense, grenades), a été rendu public par le ministère de l’Intérieur après des mois de réflexion. »

        Passées ces quelques lignes, une phrase à l’accent bien moins libertaire accroche l’œil du lecteur :
        «Concomitamment, il sera proposé aux journalistes des sensibilisations au cadre juridique des manifestations, aux cas d’emploi de la force et notamment aux conduites à tenir lorsque les sommations sont prononcées, ainsi qu’aux dispositions du SNMO. Il importe à cet égard de rappeler que le délit constitué par le fait de se maintenir dans un attroupement après sommation ne comporte aucune exception, y compris au profit des journalistes ou de membres d’associations. Dès lors qu’ils sont au cœur d’un attroupement, ils doivent comme n’importe quel citoyen obtempérer aux injonctions des représentants des forces de l’ordre en se positionnant en dehors des manifestants appelés à se disperser.»

        En clair, les journalistes et les observateurs des différentes ONG pourraient ainsi être interpellés et poursuivis, faisant fi de leurs impératifs professionnels. »
        https://www.liberation.fr/france/2020/09/18/maintien-de-l-ordre-l-interieur-confirme-sa-doctrine-dure_1799862?fbclid=IwAR0ybu9K78oLAAaxwjhnnI_WLVIstN32wZ8TcHsoxWQqW-5YKQcCRNt0qdg

        Circulez , il n’y a rien à voir…. !

        2
  2. Ce matin sur France Culture, le billet politique discutait de l’argument que Ferrand a avancé : « qui aurait pu faire mieux que Macron ? Personne ! ». J’ai pensé alors à l’argument de Macron « Nous sommes en guerre ». Et qu’au bilan, il aura connu son Diên-Biên-Phu ! Après avoir connu sa « Commune » avec les Gilets Jaunes…

    3
  3. Il y a les chiffres et puis la réalité quotidienne.
    Par la presse locale on apprend le décès, à cause de la Covid-19, de telle ou telle personnalité (dont un âgé de 46 ans hier).
    Je viens d’apprendre par sms qu’une collègue de travail a été en contact la semaine dernière avec un cas diagnostiqué positif hier.
    On se met en quarantaine volontaire la semaine prochaine sans attendre que nos hiérarchies lancent la procédure, parce que l’expérience du printemps a montré l’inertie du système.

    1
  4.  » La recrudescence des virus en France met en évidence une nouvelle menace de confinement en Europe.
    L’Allemagne enregistre la plupart des infections quotidiennes depuis la fin du mois d’avril.
    La récente montée en puissance est attribuée aux réunions sociales, aux voyageurs de retour.
    Les cas quotidiens de coronavirus en France ont atteint leur niveau le plus élevé depuis la fin de la quarantaine en mai, alors que les infections européennes continuent de progresser régulièrement et laissent entrevoir un retour aux restrictions plus strictes qui ont paralysé l’activité au deuxième trimestre.

    Le bond de plus de 10 000 infections en France jeudi est le chiffre le plus frappant parmi les augmentations observées ailleurs en Europe, les nouveaux cas en Allemagne ayant augmenté vendredi de plus de 2 000, le plus grand nombre depuis la fin avril. Jeudi, le Portugal a enregistré le plus grand nombre de nouvelles infections en cinq mois, avec 770 cas, tandis que les cas espagnols ont augmenté à un rythme plus lent que la veille, mais toujours de plus de 4 500.

    Les autorités sanitaires attribuent cette augmentation aux réunions sociales, en particulier chez les jeunes, et aux voyageurs qui ramènent le virus de vacances. Cette tendance à la hausse menace de faire dérailler la tentative de relance de l’Europe, si les gouvernements sont contraints de renforcer encore les restrictions à la circulation.

    Vendredi, le ministre britannique de la santé Matt Hancock a refusé d’exclure un second verrouillage national et a déclaré que l’accélération des cas et des admissions à l’hôpital dans toute la Grande-Bretagne représente un « grand moment ». Le nombre de cas quotidiens au Royaume-Uni s’élève en moyenne à plus de 3 300 au cours de la semaine dernière, ce qui place les infections à un niveau jamais vu depuis le mois de mai.

    « La pandémie est de retour dans la plupart de nos pays », a déclaré le ministre allemand de l’économie, Peter Altmaier, avant une vidéoconférence avec ses homologues de l’Union européenne. « Nous devons nous assurer que la tendance à la reprise en Europe n’est pas entravée et menacée par l’augmentation du nombre d’infections ».

    Cas quotidiens confirmés en Allemagne
    Les spéculations ont tourbillonné vendredi sur le fait que le gouvernement espagnol pourrait être contraint de remettre la région de Madrid dans une sorte de verrouillage et éventuellement de réimposer l’état d’urgence. La forte augmentation des cas dans la capitale a déclenché une crise politique dans l’administration régionale et a forcé l’intervention du Premier ministre Pedro Sanchez.

    Le directeur adjoint de la santé publique de Madrid a provoqué un tollé mercredi lorsqu’il a annoncé de manière inattendue que les autorités allaient ordonner un confinement sélectif et limiter les réunions dans les zones les plus touchées par les épidémies. Cette décision a provoqué la colère de certains membres de la coalition au pouvoir et a suscité des rumeurs de vote de défiance au sein du gouvernement dirigé par le Parti populaire.

    L’Irlande devrait déclarer que la plupart des bars de Dublin seront fermés à partir de samedi et que les déplacements à l’intérieur et à l’extérieur de la ville seront limités, tandis que l’Autriche interdit les rassemblements en salle de plus de 10 personnes à partir du lundi après que les bars, les clubs et les fêtes privées ont alimenté de nouvelles infections.

    « Nous constatons une augmentation exponentielle », a déclaré le chancelier Sebastian Kurz jeudi à Vienne. « Nous devons réagir maintenant pour éviter un deuxième verrouillage ».

    La Grèce est prête à annoncer vendredi un deuxième paquet de mesures en quatre jours pour contenir la propagation du virus dans la région de l’Attique, y compris la capitale Athènes, selon le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis.

    « Il est clair qu’il y a un problème avec le coronavirus dans l’Attique qui doit être résolu », a déclaré Mitsotakis. Les mesures devraient inclure la limitation des rassemblements publics et la suspension des événements culturels pendant 14 jours, ainsi que des efforts pour encourager le travail à domicile dans les secteurs public et privé. « 

    1. @PAD
      Oui, ça repart à peu près partout, et l’Espagne n’enregistre pas +4500 mais + 11300, à peu près autant que la veille, malheureusement, magie de la présentation des chiffres…
      Seuils ‘symboliques’ franchis ces trois derniers jours, Allemagne 2200/j, Suisse 500/j, Belgique 2000, UK 4000, France 10600, l’Italie à peu près stable pour le moment vers 1500/1600.
      Ça risque de ne pas tenir très longtemps à ce rythme…

      1. Et je vois autour de moi … les gens se réunissant dans le cercle privé, comme si tout allait pour le mieux.
        C’est le week-end, comprenez-vous?! Et il ne sera pas masqué!

      2. @Christian Brasseur
        Données de hier en Belgique 17/09 = +1153 et aujourd’hui = +2028, peut-être un ‘rattrapage’ de stats mais alors un gros, à suivre dans les jours qui viennent…
        À noter une mortalité/jour encore faible pour le moment.

    2. Mais les jeunes il faut les laisser vivre leurs vies , quand je les vois tous engoncés avec leurs masques , arrivant à peine respirer sous la chaleur , ne pouvant même plus faire la bise , on est en train de leur voler leur jeunesse , et comment ils vont se reproduire sinon ? L’humanité pourrait bien s’éteindre faute de bébés !

      1. @blinblin
        Ah, le cinématographe a déjà pensé à ce scénario, plusieurs fois sans doute, mais je ne connais que celui-ci, plutôt un film ‘bien foutu’, je trouve…

  5. Coucou,

    Surveillez la sarthe. Quelqu’un que je connais, responsable haut niveau de la santé dans le département , s’inquietait beaucoup de l’évolution de la maladie fin aout. Ce département qui n’avait pratiquement pas été touché au début de la maladie voyait les stats s’envoler il y a 1 mois.
    Qu’en est t il maintenant ? Pas d’explosion les chiffres stagnent. a suivre.

    Mystére et boule de gomme ou des décisions locales ont peut-etre été prises

  6. Ce soir, sur 24h :
    +13.215 cas confirmés ;
    +850 hospitalisés ;
    +100 en réanimation ;
    +123 décès (dont 76 « de rattrapage », mais bon ils sont morts quand même)
    https://www.santepubliquefrance.fr/dossiers/coronavirus-covid-19/coronavirus-chiffres-cles-et-evolution-de-la-covid-19-en-france-et-dans-le-monde

    Les décès de maintenant correspondent au début de l’augmentation du nombre de cas mi-août. Voilà pour les « inquiets » corona-sceptiques qui ne voyaient pas cette courbe remonter.

    Et pendant ce temps-là, le gouvernement choisit de NE PAS FERMER les classes où il y a des cas confirmés (ce sont des lieux clos je le rappelle, avec en primaire des « non masqués »), considérant sans doute que les 947 clusters en cours (+93 en 24h), ce n’est pas encore suffisant (cluster = 3 cas confirmés minimum).

    Le mur accélère et se dirige droit sur nous… (car bien sûr ce n’est pas nous qui allons vers le mur, on a un gouvernement tellement compétent…)

    1. En Belgique le nombre de cas dans la tranche d’âge des 10-19ans à été multiplié par deux en une semaine. Si cela se confirme la semaine suivante, on ne pourra plus parler de hasard.

      1. 154 au total, 123 décès hosto et 32 en ESMS !
        @ François M :
        Comment a-t-on pu égarer 76 de rattapage à l’hopital ? et pas seulement du week-end au lundi ?
        Comment a-t-on (ou pas) comptabilisé les libérations de chambres ?
        S’agit il de diagnostics supplémentaires nouveaux post mortem ? délai du test ?
        Ou alors ne passe-t-on dans les chambres que tous les 3 jours …

        Pour ce qui est des EPAHD (ESMS) s’agit il aussi d’un rattrapage ?
        32 sur un jour c’est pas mal ! (12 000/an)
        Comment, maintenant que l’on sait, qu’il n’y a pas d’effet de surprise, est-on incapable de protéger les résidents qui par nature bougent peu, sont naturelllement isolés, et servis par des « professionnels » ?
        et qu’ils risquent beaucoup plus s’ils sont atteints de contribuer à engorger les réa des hôpitaux ?
        Comment n’y arrive t on pas -ne serait-ce que pour celà-
        à moins qu’il ne soient pas prioritaires, sauf à des soins palliatifs dans leur établissement (Rivotril sous forme injectable ..).

      2. Rien d’égaré, plutôt des recomptages je pense, c’est plus ou moins la même chose dans chaque pays.
        Pour les ESMS (dont EHPAD) les données sont mises à jours une à deux fois par semaine en général (mardi/vendredi).
        Mais aussi parfois des ‘cas’ comme hier 18/09:
        « Un établissement hospitalier de l’Essonne (91) a transmis ce jour (18/09/2020) près de 240 dossiers concernant des patients hospitalisés au cours des derniers mois. De ce fait, les indicateurs hospitaliers du 18 septembre 2020, présentés par date de déclaration, présentent une augmentation soudaine dans ce département. Cet impact est également visible à un niveau régional (région Ile-de-France) et national. Cette augmentation du nombre de personnes hospitalisées, déclarées le 18 septembre par cet établissement ne reflète pas des nouvelles hospitalisations mais des nouvelles déclarations ».

  7. Merci A113 pour vos billets.

    Quelqu’un aurait-il des infos sur le traçage du virus dans les eaux usées (projet Obépine)?
    Que disent les analyses? Informations classifiées?

    1. Vous n’avez qu’à sentir votre eau du robinet , vous detectez pas une odeur d’eau de javel plus marquée que d’habitude ? De toute façon tout le monde va l’avoir très peu passeront à travers les mailles du filet , même Bruno Lemaire l’a chopé pourtant il faisait tout bien comme il faut avec son masque et sa bouteille de gel alcoolique , ou alors faut être un ermite ou vivre dans un scaphandre , donc inutile de geindre et de s’agiter dans tous les sens !

      1. Ah l’immunité collective ! Rêve de patron assis confortablement dans son fauteuil en cuir installé dans un bureau de 50m2… Suffit juste que la secrétaire reste masquée… La vie est simple finalement… Et lorsque la populace aura été infectée grâce au brassage dans les 50m2 d’une salle de classe du primaire, du secondaire ou, si ça ne suffit pas, dans les cantines, et qu’enfin dans quelques mois il y aura décrue, ces messieurs aux costumes bien taillés vont enfin pouvoir ressortir leurs grosses voitures pour aller au casino de Deauville… retrouver la vraie vie quoi !

        Des salles de réa qui débordent… bagatelle !
        Des séquelles importantes à vie… bagatelle !
        Des profs décédés… bagatelle !

        Le grand nettoyage a commencé : on fait dire au Haut conseil de santé publique que enfants et enseignants ne risquent strictement rien lorsqu’ un cas avéré a été en classe, en ignorant royalement les études américaines qui disent le contraire, et hop, le tour est joué… Véran le répète pour que son collègue de l’EN en fasse la même chose… Dissolution des responsabilités (c’est pas moi Blanquer, c’est Véran qui m’a dit ; c’est pas moi Véran, c’est le HCSP ; c’est pas nous le HCSP, c’est les chercheurs…)

        Allez, la vraie raison de ce changement de protocole scolaire : il n’y a plus de remplaçants…
        http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/09/18092020Article637360134892670079.aspx

        Rappel : le premier français décédé était un… enseignant.

        Après avoir sacrifié les infirmiers/infirmières et médecins de ville au printemps, sacrifions maintenant les profs.

        1
  8. Cet hiver pour le streetwear, la mode sera la combinaison intégrale de labo télaid, les gants, le masque intégral avec respiration par tuyau externe, en version light, comme dans les labos où circulent vraiment les virus quoi, par ce que comme tout le monde merveilleux des médias et des scientifiques médiatiques et nos amis politiques nous l’annoncent l’hiver sera rude, le Sars Cov va se déchainer, DONC vos petits masques si fragiles n’y suffiront pas.

    Nous sommes en Guerre bordel, m^me si ceux qui vous l’annoncent ne savent pas de quoi ils parlent, ça ose tout cette engeance, m^me le monde en mode névrotique pendant que d’autres volent au-dessus d’un nid de coucous. Vous reprendrez bien une petite guerre civile en option, non ?

    Bien sur, tout le monde sait que les épidémies se caractérisent par un nombre particulièrement élevé de DC, …aussi cet automne investissez dans l’achat des équipements identiques à ceux portés dans les labos où les virus circulent activement, sinon, comme le virus lui aussi circule, il est con ce virus, vous ne passerez pas l’hiver, voire la nouvelle année à venir. Et n’oubliez pas le dentifrice pour se désinfecter les mains et les pieds, les palmes, les cure-dents, les coton tiges, le savon de Marseille garantie fabrication IHU, on ne sait jamais, ça peut servir par les temps azithromycine qui courent.
    https://www.yabiladi.com/articles/details/92735/coronavirus-nouveaux-confirmes-maroc-total.html

    D’ailleurs, Londres a déjà annulé les fêtes de fin d’année en extérieur car ils savent très parfaitement que le 31 décembre la bébète, comme les gremlins aura fait des petits et sera toujours là. . La bébète leur a fait des confidences, en off, sur sa capacité à surfer sur l’océan de la farine humaine. Roule ma poule; la cane rie.

    Il se dit dans les cercles scientifiques bien renseignés, que les humains auront tous crevé AVANT le virus, mais qu’à la fin de l’épidémie, le vilain méchant virus névrosé sera toujours en circulation, avec sa cousine proche la trop peu létale Connerie, hélàs, ainsi que nos amis bien aimés les transhumanistes, amis des gestes barrières et des babioles greffées façon cyborgs lunaparkistes, et qu’ils vont tous bien se marrer , à raison :
    « Hey man on a survécu aux pangolins, à l’asile, au bal masqué et aux fous , continuons à nous reproduire hey man, le sexe c’est divin, c’est cool…c’est le Pape qui l’a dit ! »

    Monde de merde : enjoy !

    Hasta la vista , baby !

    1
      1. @Bernard
        19 SEPTEMBRE 2020 À 17 H 18 MIN

        Force est de constater que vous n’avez rien compris, je n’en suis pas étonnée, et, peu m’importe. Quant à mon moral, je vous remercie de votre sollicitude mais il va très bien ne vous déplaise :-).
        Aussi, je vous laisse avec grand plaisir vous et votre morale moralinante qui elle a besoin de boucs émissaires et de messies pour exister, bien court et bien triste, as usual, mais c’est tellement plus pratique, ben vi et si ça peut vous vous éviter d’entendre et de comprendre par vous m^me, en outre…

        Je compatis.
        Ne dit on pas charité bien ordonnée commence par soi-même ?

      2. @ Dundee.
        Votre réponse est pleine de paradoxes .Pourquoi me questionner puisque la réponse ne vous intéresse pas?Pourquoi prétendre que votre moral est au beau fixe alors que vous écrivez «  monde de merde »?

        Je n’aurais donc rien compris? Possible.
        A moins que vivre dans « un monde de merde » vous réjouisse …

        De mon incompréhension , vous n’en êtes pas étonnée : mépris de classe , mépris intellectuel , mépris de la différence ?
        Il aurait fallu que je vous laisse faire votre bashing pâpal sans l’ouvrir ?Juste que par les temps qui courent , c’était l’occasion de rappeler que , s’il y a un qui a le souci de la survie de l’humanité , c’est bien lui .
        Et ça ne date pas d’hier.
        Vous me parler de charité ( bien curieux de savoir le sens que vous donnez à ce mot ) , je vous parlai de justice .

        .

      3. @Bernard; 20 SEPTEMBRE 2020 À 13 H 14 MIN

        Ironiser sur le fait que vous ayez besoin de l’avis d’un « Pape » n’est en rien un « bashing », sauf à confondre une figure de style avec une insulte. Un pas que vous n’hésitez pas à franchir allègrement, pour ajouter de la confusion à votre incompréhension. Du mépris ? Pfff, mdrr. En revanche je n’ai aucun goût pour les dialogues de sourds. Ni plus, ni moins. Libre à vous de croire que je fais les questions et les réponses, ce qui est encore une fois de plus, du grand n’importe quoi…Misère…
        De fait, je n’en suis pas étonnée par ce que je vois bien que vous n’avez ni compris ni entendu quoi que ce soit à ce que j’ai dit. Donc, je ne vois pas l’intérêt de poursuivre une conversation ie un échange aussi stériles que contre-productifs. Quand à mon moral, d’abord il me semble que ce n’est pas votre affaire, en outre, votre pathos morbide vous égare. Ce sont VOS marécages !
        C’est terrible, c’est terrible, mdrrr. Aussi, merci d’avoir, un tant soit peu, l’honnêteté intellectuelle de ne pas sortir les phrases de leur contexte en les amalgamant avec du pathos de caniveau.

        Quand aux définitions claires des mots, si vous avez un problème avec cela, ce n’est pas vous méprisez de vous dire que vous êtes un grand garçon et que, gogol is your friend…et le petit Robert aussi.

        Pour clore enfin cet échange, et à contrario de ce que votre interprétation bancale; je respecte et j’estime le Pape François, autant que mon prochain; ni plus, ni moins. Il est l’un des rares papes à faire preuve d’une belle d’humanité, d’intelligence et d’humour.
        Un sauveur ? Si ça peut vous faire du bien et vous « galvaniser »…c’est votre affaire. Pas la mienne !.

        Quand à sa fonction, il a au moins l’intelligence de ne pas s’identifier à elle, ce qui prouve, si il en était besoin, qu’il a une certaine hauteur de vue, de l’humour et un recul que beaucoup, pape ou pas, pourraient lui envier…

        Caresse fraternelle au papounet.

      4. @ dundee
        Où avez vous lu que j’ai besoin de l’avis d’un pâpe ? Où avez vous lu que j’en fait un sauveur?

        Étonnant comme préjugé qui présuppose qu’un croyant ne serait qu’un mouton ( quoique en ce qui me concerne «  mouton enragé «  , peut être, parfois ). C’est surtout faire d’un croyant quelqu’un de bête ( ce qui n’est pas votre cas, j’ai bien compris )…
        Vos préjugés vous appartiennent tout comme vos paradoxes, libre à vous d’en faire le constat ou pas.

        Je reconnais au pâpe un mérite important dans la promotion de l’écologie , ce qui en fait quelqu’un hors du commun , tout comme Jorion.

        Notre discussion n’est pas constructive dites vous , mais en tout cas , elle vous fait écrire des lignes et des lignes .. Pourquoi passer autant de temps sur quelque chose d’inutile ? Encore un paradoxe qu’il vous plaira , ou pas , d’observer

        «  Caresse fraternelle au papounet «  écrivez vous tout en clamant que le mépris n’est pas votre genre.
        Assumez vos propos vous rendrait plus crédible.

      5. @ dundee
        Comme vous avez commencé une réponse par « ie «  (?) , je n’hésite pas à commencer par un «  er « .
        Lire « Assumer « .. et non point « assumez » .
        Pas d’injonction entre nous .
        Différents mais libres.

      6. Heu, vous savez lire ? Au lieu d’interpréter de travers mes propos en racontant en permanence n’importe quoi ?
        Assumez votre « surdité intellectuelle » !!!
        Brisons là !!!

      7. « Encore un paradoxe qu’il vous plaira , ou pas , d’observer »

        Quel rapport avec la choucroute papale ? De quoi vous vous m^lez ?
        L’être humain est ainsi fait, mystères et paradoxes, il me plait de les observer à MA guise.
        Je vous recommande de vous occuper des vôtres , mais peut être avez vous un problème d’ouïe ?
        et de vous occuper de ce qui vous regarde au lieu de jouer les psys de bazard .
        Donc, pas des miens ! Pour qui vous prenez vous pour vous permettre de juger du haut de votre pathos de caniveau ?

  9. Si l’on regarde uniquement le critère des décès et qu’on le compare à la vague du printemps, on est… au 17 mars.
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Statistiques_sur_la_pand%C3%A9mie_de_Covid-19_en_France

    La dynamique est plus lente, on va y rester 2 ou 3 jours…

    Le taux de positivité des tests est actuellement de 5,4%. Je n’ai pas celui de mars, mais j’ai lu qu’en plein pic il était de 20%, soit 4 fois plus que maintenant. Au 17 mars, il y a eu +1100 cas… X4 –> 4400, loin des 13.000 d’hier, qui correspond à un X12 (soit un taux de positivité de plus de 60%)… ce qui ne devait certainement pas être le cas.

    Nous avons donc, aujourd’hui, dépassé le niveau atteint le jour du confinement total en mars.

    Que fait le gouvernement ? Rien.

    Criminel.
    https://news.google.com/articles/CAIiEHcaCK1Pp7DOZn75UpFhaOgqGQgEKhAIACoHCAow3eSICzDm2YcDMNiOoQY?hl=fr&gl=FR&ceid=FR%3Afr

    On va bientôt voir des patients mourir sur des civières dans le couloir des hôpitaux.

    Mais bon, un masque ça empêche de respirer « librement » vous comprenez…

    1. Vous vous croyez protégé avec votre masque ? Déja ça ne protège que les autres , ensuite sur le terrain est ce que vous savez comment ça se passe exactement ? Le premier jour tout le monde le porte correctement , le deuxième le nez dépasse , a la fin de la semaine c’est en collier autour du cou , le changement toutes les 4 h ? N’y pensez même pas , et pourtant on parle d’ adultes , pour les enfants ça doit encore être plus folklorique , et dans les écoles avec les petits ? Un reconfinement pourquoi pas mais après la sixième vague que restera t’il de l’économie ?

      1
      1. « Vous vous croyez protégé avec votre masque ?  » Mon employeur le croit, moi je sais que non. Et le lui dit.

        Lorsque le discours du gouvernement est totalement abracadabrantesque, il est normal que les gens ne comprennent rien et fassent n’importe quoi. A noter qu’un autre pays latin, sans doute au discours plus cohérent, réussit mieux que nous (Italie).

        Genre d’incohérence : ne faites pas de fête privée, vous allez vous refiler le virus ; par contre, vous pouvez aller boire un coup en vous entassant dans un café ou en mangeant dans un restaurant, c’est safe !
        Autre incohérence : respecter les distances entre-vous, portez des masques pour protéger les autres ; mais dans les écoles, on ne respecte aucune distance, et on ne fait pas porter (avec justesse) des masques aux plus petits ! Et pas de protection suffisante des profs qui ont en face d’eux des enfants sans masque en primaire. Et pour faire passer la pilule, on raconte qu’il n’y a aucun risque (même genre de fable que « les masques ne servent à rien » du printemps dernier).

        Quand le gouvernement dit « on ne reconfinera pas » parce qu’il ne veut pas que les français en profitent pour faire la fête au maximum avant, c’est le contraire qu’il obtient : les français font la fête parce qu’ils pensent qu’il n’y a plus de danger « puisqu’on ne reconfinera pas ». Alors que s’il disait « on reconfinera si la bonne utilisation des masques n’est pas effective ou si les fêtes continuent », les choses seraient différentes.

        Dans tous les cas, il y aura confinement et confinement général… et dans l’urgence ! Avec son lot de morts en trop, aggravant le décalage avec l’Allemagne et le questionnement de Paul.

        Pourquoi confinement général ? parce que les hôpitaux des grands centres urbains seront assez rapidement saturés (dans trois semaines), et que ce ne sont pas les hôpitaux des « petites » villes de province qui vont pouvoir gérer le surplus (problèmes de transport, d’effectifs, de capacités, …).

        Pourquoi dans l’urgence ? parce que le gouvernement a dimensionné au niveau technique la réa à 12.000 (alors qu’elle était à 7.000 au pic du printemps) mais IL N’Y A PAS LE PERSONNEL SUFFISANT ! Et ça, il n’en tient pas compte, mais la réalité va le rattraper. D’autant plus qu’en ayant, avec le décret du 29 août, supprimé la protection aux salariés les plus vulnérables, il va y avoir une cohorte parmi eux qui vont faire grimper rapidement les statistiques des réas ! hélas !

    2. François M,

      « Que fait le gouvernement ? Rien. »

      « Mais bon, un masque ça empêche de respirer « librement » vous comprenez… »

      La faute au gouvernement, la faute aux êtres humains, la faute à pas de chance quoi.

      Si vraiment il suffisait de mettre un masque et de se laver les mains gentiment, pour lutter contre cette bestiole, on pourrait légitiment se demander pourquoi on entretien des armées de chercheurs et de personnel de soin. Non, c’est pour limiter la hauteur de la vague, se laver les mains et porter un masque on me glisse à l’oreille ? Sérieusement ? Diffusion aéroporté et par les mains, bref non maîtrisable en milieu ouvert à grande vitesse comme le sont nos sociétés.

      Non, et je dois bien aller dans le même sens que P.S oubeyrand pour casser vraiment l’épidémie il faut un confinement strict d’au moins 2 mois, strict = tout à l’arrêt et distribution du vital (énergie, eau et bouffe). Le reste c’est de la littérature pour neuneu, car Monsieur CAC40 a dit que bon là ça suffit, on fera avec les brancards éventuellement, surtout que monsieur CAC40 si tu veux mon avis, contrairement à ton image, il est bien sportif, pas en problème de santé du à la mal bouffe, et a accès à tous les moyens de soins nécessaire. Il peut bien être contaminé, et il l’est vu le train de vie planétaire qu’il se cogne et le nombre de personne multi groupe qu’il rencontre, au mieux il est soit asymptomatique, au pire légèrement touché. Et une fois passé le SARS COV, monsieur CAC40 est immunisé pour un temps, et s’en bat les roubignoles.

      Alors si on pouvait arrêter de faire porter la culpabilité en permanence sur les épaules péquenot moyen, qui porte mal son masque, se lave mal les mains, aime aussi faire un peu la fête, ouais mince la vie quoi, ça ferait de l’air sain à respirer.

      2
      1. @CloClo,

        Il ne me semble pas que je fasse porter la responsabilité au péquenot moyen. Relis-moi, et lis pour plus de précision la réponse que j’ai posté à barnard.

        J’ai le même point de vue que toi, et estime aussi qu’un confinement strict de 2 mois au moins serait indispensable.

  10. https://www.rtbf.be/info/societe/detail_yves-coppieters-il-faut-alleger-les-mesures-tout-en-faisant-la-promotion-des-gestes-barriere?id=10588412

    Voilà ce que l’on raconte au journal de 20h en Belgique. L’art de prendre les gens pour des imbéciles. Je ne relèverai que le passage sur le peu de répercussion du nombre de cas sur les hospitalisations. C’est sûr qu’à Marseille et à Madrid c’est fiesta dans les services de réa. Ils s’ennuient tellement… Là, on a bien compris que c’est l’immunité collective qui est cherchée. J’espère que les personnes qui en font la promotion dans la presse seront sélectionnées pour annoncer les morts du jour à la télé !

    1. Il faudrait surtout qu’ils aillent jouer au croque-mort au cimetière, histoire de voir ce que c’est que de perdre quelqu’un d’aimé.

      Aujourd’hui, en France, les hospitalisations ont doublé par rapport à il y a 7 jours. Les décès ont progressé de 50%. Mais puisque le « professeur » dit que tout va bien… Visiblement, ils ne savent toujours pas comprendre une épidémie, ce devrait pourtant être dans leurs cordes puisque c’est dans le corps de métier.

  11. à François M :

    Le 17 mars on en était à un doublement tous les 5 jours, tant du nombre de cas que du nombre de décès.

    La courbe des cas est probablement sans signification, puisque sur une même courbe on représente deux situations très différentes : des cas sous-estimés en mars vu l’absence de tests – la confirmation par un test faisait partie de la définition d’un cas, et des cas sur-estimés maintenant, à cause de l’ouverture tout-public et de cette histoire d’amplification excessive des tests PCR « >35 c’est de l’eau », dixit Raoult et Toussaint).

    Restons-en donc à la courbe des décès.
    Si on regarde la courbe de l’Inserm (qui représente maintenant 1/4 des décès je crois : ne pas s’arrêter aux commentaires de la page d’accueil, aller voir un peu plus loin les explications) sur
    https://opendata.idf.inserm.fr/cepidc/covid-19/index.html
    on voit que le décollage de la courbe décès Covid-19 (total) est incontestable surtout à partir du 1er septembre, et ce d’autant plus qu’on meurt moins grâce à l’amélioration de la prise en charge, mais que la forme de ce décollage n’est pas du tout celle de mars. En l’état actuel de cette forme, il me semble que rien ne permet d’anticiper sur la forme de la courbe à venir, ni de dire qu’on est aujourd’hui comme au 15 mars.

    Néanmoins, ça monte clairement et c’est inquiétant, d’accord.

    La réponse actuelle des pouvoirs publics semble être d’accuser des gens de diverses catégories d’être fautifs de cette augmentation. La presse accuse les jeunes qui font la fête ou vont au bistrot, vacanciers, etc. La pub gouvernementale accuse les vieux qui embrassent leurs petits-enfants.
    Ces accusations sous-entendent que les gestes barrières seraient efficaces s’ils étaient vraiment appliqués, alors que les réussites d’autres pays semblent montrer que d’autres mesures ont participé à ces réussites :
    – la détection de masse. Par exemple en Chine on voyait partout la prise de température. A l’école où j’amène ma petite-fille, on ne braque aucun thermomètre sur le front des enfants, les instits et profs n’en ont pas. Pas non plus dans les entreprises ou les cinémas etc. Pourtant ce geste ne coûte pas cher et n’est pas désagérable comme un test.
    – l’isolement des cas : il n’est réalisé que tardivement puisque les résultats des tests sont tardifs, et qu’en attendant les soupçonnés vaquent ou s’isolent à leur gré et selon leurs obligations
    – le traçage des contacts (cf sur ce blog les 1000 personnes tracées au Vietnam pour chaque cas) qui est fait d’une façon très artisanale alors que l’outil stopcovid permettrait de faire ça plus sérieusement (admettons) pour les 95% de la population qui a un smartphone (et dans le respect de la vie privée, quiconque regarde ça de près s’en convaincra).

    Il se trouve que les mesures que j’ai citées ne relèvent pas des individus, mais des pouvoirs publics, et que ça ne vient pas, alors que le décollage de la courbe Inserm remonte à mi-août (faible), et en tout cas à début septembre (plus fort), tandis qu’on sent plutôt (dans les médias ?) des velléités punitives accrues.

    … peut-être que ces remarques pourraient servir aussi au comparatif France / Allemagne…

    1. Je suis d’accord avec vous sur l’ensemble de votre analyse. Je dirai juste que la courbe des morts monte moins vite car le R0 est plus faible (actuellement de 1,5, en mars autour de 3). Mais la tendance reste la même, et avec une augmentation de 30% de la moyenne sur 7 jours, cela fait un doublement tous les 19 jours environ.

      1. Merci.

        De 5 j à 19 jours, on peut imaginer que la différence permet à certains systèmes sociaux de réagir correctement, et à d’autres non. Si on appelle DRI le délai de réaction des institutions, si DRI > R0 (je sais que je mélange tout mais vous voyez l’idée(*)) eh bien on réagira toujours de travers… Combien vaut le DRI de la France ? De l’Allemagne ? Le fait d’avoir ajouté au circuit de décision un haut conseil scientifique augmente-il ou diminue-t-il ce DRI ? (rien que bloquer une date de réunion, finaliser le compte-rendu, attendre que la secrétaire revienne de vacances pour publier le PV de réunion, est-ce compatible avec un doublement en 5j, en 19j ?)

        Il parait qu’un serpent à sonnettes frappe sa cible en 1/10ème de seconde, ce qui est trop rapide pour que certaines cibles (par ex. l’humain) esquivent, tandis que d’autres sont capables d’éviter le coup. Pourtant, un bonhomme pas au courant, face à un crotale, croit peut-être qu’il a une chance ?

        Espérons donc que ce passage de 5 à 19 inverse la relation DRI / R0… (*)

        (*) si quelqu’un de plus matheux lit ça, il se fera un plaisir de convertir le R0 en temps de doublement pour rendre ma relation un peu plus convenable…

Les commentaires sont fermés.