« Couvrez ce confinement que je ne saurais voir ! »

Le 22 septembre, il y a un peu plus d’une semaine, je publiais un billet intitulé Un confinement qui ne dit pas son nom, où j’écrivais entre autres :

La langue s’use rapidement et, vu le mauvais souvenir qu’a laissé le confinement, il ne sera jamais question de « reconfinement » : on parlera, comme on le fait en ce moment dans les communiqués anglais et écossais décrivant les modalités du reconfinement, de simples « restrictions ».

Gageons qu’à la troisième vague, on n’osera plus parler même de restrictions, vu le mauvais souvenir que ces restrictions auront laissé elles-mêmes, mais d’« adaptations nécessaires ». Et ainsi de suite.

Il a fallu seulement onze jours pour qu’un article aujourd’hui dans Le Monde intitulé Covid-19 : en Ile-de-France, la situation sanitaire continue de se dégrader, nous annonce en sous-titre :

Des « adaptations » des mesures de restriction sont à l’étude.

Tout y est : « restrictions » et « adaptations » !

Partager :

14 réflexions sur « « Couvrez ce confinement que je ne saurais voir ! » »

  1. Confiner veut dire « être enfermé dans un espace restreint », mais également « toucher aux limites », comme lorsqu’on dit « cet entêtement confine à la bêtise ».

  2. Quand la justice s’en mêle, avec des décisions opposées : vers des mesures de restrictions et de confinements à la carte ?

    Les 5 stades de niveaux épidémiques définis par le ministère de la Santé avaient le mérite de donner 3 indicateurs clairs et des mesures à chaque niveau d’évolution, qui sont contestées et font l’objet actuellement de discussions et d’appel en justice par département.

    Rennes :Les salles de sport de Rennes ont obtenu gain de cause devant le tribunal administratif qui a suspendu la fermeture de ces établissements par arrêté préfectoral. Le juge des référés a ordonné la suspension de l’exécution de l’article 4 de l’arrêté de la préfète d’Ille-et-Vilaine qui prévoyait d’interdire l’accueil du public dans les salles de sport et gymnases situés sur le territoire de Rennes Métropole jusqu’au 10 octobre 2020.
    Il a en outre estimé qu’« en l’état des données et informations soumises au tribunal, les salles privées de sport ne pouvaient pas être regardées comme des lieux de propagation active du virus Covid-19 » et a ajouté que la mesure n’était pas « nécessaire et adaptée aux buts poursuivis » de lutte contre le virus. ( info AFP 20 minutes)

    Par contre , dans le même temps, Bordeaux ,Nice , Lyon ont été déboutés par le tribunal sur la réouverture de ces salles.

    Ca devient très, très compliqué.

    Une pandémie de ce type , avec son rebond actuel et l’expérience de la première vague , ne peut pas se permettre de telles tergiversations et nécessite une gestion de crise forte :
    – un plan clair du Ministère de la Santé , ce qui est fait
    – des indicateurs et des mesures à appliquer par tous : ce qui est fait
    – un plan de communication et de suivi : ce qui est fait

    Les mesures à appliquer ont certainement été décidées au niveau des Ministères pour trouver les bons arbitrages santé/économie .

    Elles peuvent être discutées mais à l’échelle nationale afin d’éviter toute cacophonie.

    Si la cacophonie et les dissensions deviennent trop fortes il y a risque de retour à l’état d’urgence sanitaire avec reprise en main par l’Etat.

    Pour info : Décision gouvernementale (PS) à laquelle s’oppose la Mairie(PP): Madrid dans sa totalité et sa banlieue devraient être confinées à partir de vendredi pendant 3-4 semaines; Jusqu’à maintenant ce confinement ne se faisait que pour la partie sud , quartiers pauvres à forte densité,(1M habitants), et avait été décidée par la mairie, ce qui n’a pas arrêté l’extension du rebond.

    Madrid concentre actuellement 43% des cas en Espagne:
    https://www.eldiario.es/sociedad/sanidad-notifica-177-nuevas-muertes-11-016-nuevos-casos-coronavirus-43-madrid_1_6257665.html

  3. Ne pas vouloir fermer les bars, restos, « clusters d’entreprises », salles de sport, etc, n’est-ce pas renvoyer la déresponsabilisation politique nationale et locale, et des propriétaires privés de « l’économie »… à la cellule familiale, au cercle d’ami.e.s, à la loi du plus fort, du « pas cap », de la « horde »… ou les jeunes, les personnes asymptomatiques à l’insu de leur plein grès, indécises, influençables… prennent tous les risques, si ne sont pas respectées dans le foyer, les ménages, le « groupe »… les mesures barrières, la « distanciation sociale »… que la « société civile » refuse de revivre (« reconfinement, restriction, adaptation ») dans les rues, lors de rassemblement festifs, conviviaux… d’activité prof, sportive, « sociétale »… ? Qui de l‘enfant ou du parent veut et peut vivre en s’imposant et imposant à sa progéniture, de ne plus faire de calins, bisous, de ne pas s’approcher à plus de deux mètres de distance (s’il y a la place), de porter un masque du levé au couché, de se laver les mains à chaque geste « contact » commun… ?

      1. Entre être « gentil » avec un exterminateuret être « gentil » avec les autres êtres vivants, dont les centainesde milliers morts du covid par son inactions, les enfants séparés de leurs parents à la frontière, j’en passe et des pires, je n’ai aucune hésitation. Aucune.

      2. François,
        Quand je dis que Paul a été plus gentil que vous cela peut aussi vouloir dire que vous l’êtes juste un peu moins.
        De plus vous donnez vos bonnes raisons pour m’expliquer votre post et je vous comprend et vous entend tout en ne vous suivant pas.
        Bonne journée à vous.

  4. La pandémie ne s’arrêtera que lorsque au moins 50% de la population sera immunisée, soit par une infection, soit par un vaccin potentiel début 2021…(plusieurs infections seraient peut-être nécéssaires)..
    Sans mesures de protection renforcée sur les populations fragiles, c’est entre 100.000 et 450.000 décès en France…
    Faudra-t-il annuler Noël ?

    1. D’où viennent vos chiffres.
      S’ils proviennent de Neil Ferguson qui le 12 mars avait dit à Macron que nous aurions 500.000 morts du Covid ça date.
      Ensuite vous avez pu constater comme moi que nous n’y n’arrivions pas à ce chiffre.
      Remarquez, puisque nous avons un peu plus de 600.000 morts par an en France sur 10 mois c’est ok nous y sommes !!!!!
      Il me semble que l’être humain et parfois réfractaire au statistiques.
      Le mettre en équation est difficile et casse gueule !
      C’est un être biologique qui vit dans un environnement qui l’influence ( voir L’épi génétique)
      Cet être a des émotions, ressent physiquement ce qui l’entoure et en tire souvent et parfois à son issue des connaissances et des croyances sur lui même, les autres et le monde.
      Nous avons 3,5 milliards d’année.
      Nous sommes en symbiose avec des bactéries, champignons, virus, etc.
      Ces bactéries, champignons, virus et premières algues unicellulaires… ces êtres ignorés longtemps car invisibles sont l’origine et la base fondamentale de toute vie végétale et animale, qu’ils ont créée, accompagnée et soutenue en favorisant la diversification et la complexification jusqu’aux arbres et animaux les plus majestueux, jusqu’à l’émergence d’une conscience susceptible d’en saisir toute la beauté et de s’en émerveiller.
      Notre système immunitaire qui en est issue, a eu à faire avec tout cela depuis de millénaire.
      D’un seul coup d’un seul en 2020 tout cela part aux oubliettes de l’histoire !
      Comme c’est dommage.
      Au lieu d’écouter en boucle tous ces experts, spécialistes et le reste, et se faire peur pourquoi ne pas poser ses valises et une bonne fois pour toute penser et réfléchir à tout cela.
      Nous avions le temps pendant le confinement !!
      J’ai le sentiment pour voir et accompagner des personnes qui ne vont pas bien que ce confinement pour beaucoup a été un gouffre de mal-être, de solitude, de peur incommensurable, de difficultés à évoquer quoique ce soit de ce qui leur arrivaient.
      Je résume cela en une idée leur vie a été un traumatisme !!!
      C’est bien pour cela que vous avez pu voir toute cette agitation de personnes apeurées et stressées sur les télés, radios et autres Facebook YouTube et j’en passe.
      Donc cool et si la situation peut pour être préoccupante et faire peur pour certains et je le conçois, j’aime bien cette citation chinoise : « avant de vivre vous n’aviez pas peur de naître n’ayez donc pas peur de mourir ».
      Portez-vous bien.

      1
    2. La Chine avait annulé le Nouvel An, qui aurait dû tomber dans la nuit du 24 au 25 janvier. L’épidémie a été officialisée le 22 janvier, alors que le bruit venu de Wuhan grandissait. Pas de banquets, pas de première heure du premier jour dans les temples, fermeture de tous les lieux de réjouissances qui sont montés pour les deux semaines de fête, et dans mon cas pas de repas de famille, chacun étant resté chez lui le soir du 24. Je ne sais pas si la soirée du Nouvel an à la télévision a été diffusée, nous n’avons même pas pensé à la regarder. Je suis sorti prendre l’air après minuit. Personne dans les rues et tout était fermé, dans un centre ville où la vie ne s’arrêtait jamais.

      1

Les commentaires sont fermés.