Rousseau et Lévi-Strauss – Texte sauvé des eaux…

Je vais le relire et je verrai si cela mérite d’apparaître ici en feuilleton.

Voici en tout cas le début.

L’HOMME, L’ESPÈCE, LA NATURE et L’HISTOIRE

Une étude structurale de la pensée de Jean-Jacques ROUSSEAU

« Tu chercheras l’âge auquel tu désirois que ton Espèce se fût arrêtée. » J. J. Rousseau III 133

C’est de Rousseau aujourd’hui qu’il fallait parler. Le grand psychosomatique s’éloigne et ses interrogations où nous reconnaissons cependant les nôtres nous paraissent fort âgées.

Tant il est moins simple de vivre en 1972.

C’est le contact avec le professeur Lévi-Strauss qui, faut-il le dire, nous encouragera à rapprocher Rousseau, son maître, du structuralisme, son œuvre. Tentative apparentée à l’idolâtrie que le Professeur eut la sagesse de décourager dans les critiques qu’il m’adressa durant ma recherche. Aujourd’hui, l’analyse structurale jugée trop courte, se voit remplacée par l’analyse textuelle qui l’intègre comme une de ses parties.

C’est la sécheresse qui caractérise le corps du travail : le chapitre IX *. Qualité détestable. À mes amis, avec qui je tente maladroitement mais quotidiennement de changer la vie, je demande de me pardonner ces pages, non parce qu’elles sont, du moins je le crois, œuvre de science, mais à cause de cette sécheresse, reflet d’un monde mourant.

Je remercie le directeur de ce mémoire, M. L. de Heusch, qui m’accorde depuis quatre ans sa confiance. Ce qui n’est pas sans mérite.

Au petit Sylvestre dont les parents choisirent le prénom en pensant à Rousseau.

Saint-Job, le 11 septembre 1974

===========
* Rassurez-vous, les chapitres 7 à 9 sont définitivement (?) perdus.

Partager :

3 réflexions sur « Rousseau et Lévi-Strauss – Texte sauvé des eaux… »

  1. Age féodal qui s’éloigne, connaissances des nouveaux mondes (indes occidentales, Océanie,…) qui commencent d’affluer, Rousseau est de ceux qui sont (structuralement ?) en position de voir en surplombe l’organisation des sociétés occidentales monarchiques comme des contingence, pleines de sclérose dans tout ce qu’il les a éloigné d’une protection des gens ordinaires, de tout ce qui a nié dans ces gens leur ressort de « décence commune », de sens communautaire de la justice.

    Comme souvent pour des « premiers qui voient quelque chose », il ne se prive pas d’aller à l’extrême de cette nouvelle direction…

  2. Décidément , tous les jeunes pensent qu’il est plus difficile de vivre à leur âge . En tout ….temps .

    L’histoire ne permet que des combinaisons entre l’homme , l’espèce et la nature .

    Les âges et les combinaisons ne deviennent provisoirement heureux que s’ils répondent aux contraintes d’environnement du moment .

    Et ce même corps qui se plaint sans cesse du présent et du futur , regrette paradoxalement le temps béni passé de la jeunesse , ce temps où il pleurnichait pourtant :

    PS : si la sécheresse évoquée confinait au technocratisme culturel , véritable piège pour le structuralisme , on s e réjouit avec vous des chapitres perdus .

    1
    1. Ne vous réjouissez pas trop vite : il me reste des caisses d’archives à ouvrir et l’une contient peut-être encore ce Chapitre IX où se trouve la malédiction de Rascar Capac qui transforme instantanément son lecteur en polyvinyle non-biodégradable !

Les commentaires sont fermés.