18 réflexions sur « Vidéo – Le point sur la transition aux États-Unis »

  1. Visiblement il essaye de trouver le moyen de se pardonner et ses enfants si il y arrive ou a le negocier ça va le faire partir plus calmement.

    1. Contrairement à vous je pense que Trump à gagné l’élection, par un raz de marée, comme le dit l’avocate Sidney Powell.
      Sinon, comment expliquer les anomalies statistiques, qui si elles ne sont pas des preuves, sont néanmoins trop nombreuses et toutes dans le même sens, pour être ignorées.
      Voir l’article de Wikipédia sur les états et comtés baromètres, qui indiquent une victoire franche de Trump.
      https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_election_bellwether_counties_in_the_United_States

      Autre anomalie : Le score inférieur en pourcentage de Biden par rapport à celui d’Hillary Clinton ou d’Obama, partout (géographiquement et ethniquement), sauf, dans les grandes villes des swing state, lieux des contestations en cours. (Des arrêts de comptage en pleine nuit, puis reprise, ce qui laisse soupçonner un bourrage des urnes).

      3
      1. William Barr, ministre de la Justice, dernier rempart officiel de Trump, avec Rudy Giuliani qui est en train de négocier (c’est plus que probablement lui) une grâce présidentielle anticipée pour lui-même, a dit hier qu’il n’est pas de votre avis. Proposez-lui vos données. Ou bien redescendez sur terre.

      2. Je suis très consciencieux, vous allez voir. Je me suis mis en quête de vos affirmations. Voici ce que j’ai trouvé :

        « Bourrage d’urnes » : Le fait qu’un grand nombre de votes ait été enregistré aux premières heures du 4 novembre est jugé suspect. Pour prendre le Wisconsin : M. Trump s’est plaint dans un tweet que Joe Biden a obtenu « un décompte de 143 379 votes à 3h42 du matin ». Mais l’explication est prosaïque : les rapports alors disent que c’est à ce moment que le centre de dépouillement de Milwaukee a terminé avec environ 170 000 bulletins de vote par correspondance. Ils comprenaient des votes pour les deux candidats, mais se sont fortement alloués pour M. Biden.

        Le timing est malheureux, mais la loi du Wisconsin ne permet pas aux comtés de traiter les bulletins de vote par correspondance avant le jour du scrutin, contrairement aux États qui ont rapporté tôt, dont la Floride. Pourtant, la marge dans le comté de Milwaukee ne semble pas bizarre : M. Biden a remporté 69% à 29%, contre 65% à 29% pour Hillary Clinton. En pourcentage du total des votes du Wisconsin, le comté de Milwaukee est passé de 14,8 % à 13,9 %. Un recomptage terminé la semaine dernière n’a augmenté le total de Milwaukee que de 382 votes.

        Il en va de même pour le Michigan, qui a fait état d’un lot similaire de bulletins de vote aux petites heures du 4 novembre. La loi de l’État stipule que les votes par correspondance ne peuvent être traités qu’un jour avant l’élection. Le saut de la nuit pour M. Biden semble provenir du comté de Wayne, qui comprend Detroit. Mais là encore, les marges ne sont pas extravagantes : M. Biden y a gagné 68% à 30%, contre 67% à 29% pour Mme Clinton. En pourcentage de l’ensemble du Michigan, le comté de Wayne est passé de 16,2 % à 15,8 %.

        Là où M. Biden a brillé, c’est dans les banlieues. Pour prendre la Pennsylvanie, il a gagné Philadelphie avec 81% à 18%, ce qui est nettement moins bien que les 83% à 15% de Mme Clinton. Entre-temps, Philadelphie est passée de 11,6 % à 10,7 % du total de l’État. Mais regardez les régions environnantes : M. Biden a battu la part de Mme Clinton de 3,1 points dans le comté de Bucks, de 3,4 dans le comté du Delaware et de 3,7 dans le comté de Montgomery.

        Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

        Voilà, j’ai trouvé ça dans le Bulletin de l’AML (Amicale Marxiste-Léniniste). Non, je me moque de vous : c’est en date d’aujourd’hui dans l’éditorial du Wall Street Journal, où une plume Démocrate n’a sûrement pas trempé depuis 150 ans.

        4
      3. La fameuse sidney powell qui a dit que c’était un complot de chavez mort il y a 7 ans ? la fameuse sidney powell, licenciée par trump il y a quelques jours?

        Vous êtes venu sur ce blog comment? quel est votre parcours? plutôt antivaccins, et le covid a été inventé par les illuminati pour asservir le monde?

        tout ça vous l’avez trouvé à partir de votre smartphone android, via le moteur de recherche google?

        Méfiez vous, des inconnus savent où vous vivez, et où vous faites vos courses.

        A vous lire

  2. Donc le FAIT que les statistiques électorales soient inversées si c’est Biden qui avait gagné et conformes à la longue série d’elections américaines si c’est Trump qui avait gagné, ne vous interroge pas?

    2
    1. J’ai une autre question, qu’est ce vous lui trouvez de bien à trump? je veux dire en tant qu’humain d’abord, ensuite en tant qu’européen puis francais et sans doute prolétaire, au sens noble du terme( si il y en a un…)

      1. Je me permet de répondre. Ce que je trouve remarquable chez Trump, c’est qu’il ne cherche même pas à se cacher. Une qualité rare. Il se montre au grand jour tel qu’il est réellement, dans toute sa laideur. Par exemple, il dit ouvertement ce qu’il pense des femmes et sa façon de les traiter. Et à la maison blanche, il n’a même pas fait semblant d’être croyant, ce qui est exceptionnel pour un président US.

        1
  3. A propos de « vente » de grâces présidentielles par Trump , j’ai repensé aux  » Indulgences  » de l’église catholique romaine . remarque faite que pour être plus certain de susciter des demandes , Trump ne va pas jusqu’à demander « pénitence  » ou repentance aux  » grâciés » .

    1. Devrait-il leur imposer trois parcours de golf dans une propriété du groupe TRUMP et deux bouteilles de la meilleur vodka russe à y déposer à destination de Saint Donald… ? 🙂
      Et puis je pensais que le Pape ne demandait pas pénitence, mais recueillait des « briques » d’argent sonnant et trébuchant pour construire le Vatican contre des « réduction de séjour » au purgatoire…

  4. Ce qui m’hallucine, c’est la montée du refus de l’intelligence chez homo (mal nommé) sapiens. Trump et autres jouissent de supports incroyablement importants (y compris chez les européens – même sur ce blog!). Comment l’expliquer ?
    Il pourrait s’agir de prémisses de l’effondrement en cours qui après le monde naturel est en train de supprimer la démocratie.
    Les nationalismes et les racismes sont en marche. Les démocrates en opposant des mensonges (politiquement corrects) aux mensonges des maffieux s’en font les idiots utiles.
    Comme déjà dit, il faut une révolution copernicienne en sciences humaines et en politique. On s’en éloigne !

    1. @Hadrien
      Mais simplement par l’absence de transmission correcte des demandes de la base réelle aux élus réels.

      Gilles Dorronsoro essaye de l’expliquer de façon assez convaincante dans son court ouvrage « Le reniement démocratique »,
      pas très réjouissant, mais ne se faisant pas d’illusion sur les aporties (oh ! orties et apories ça pique)) de la gauche.

      C’est la version française et un peu plus « politquement engagée » (« existe-t-il encore une perspective pour un parti de gauche ? ») du travail de Gilens et Page fréquemment convoqué par PH.

      2
      1. A Timiota:
        « absence de transmission correcte des demandes de la base réelle aux élus réels ».
        1) Pouvez vous définir base réelle vs base non réelle et élus réels vs élus non réels.
        2) Je crois le problème plus simple et plus grave. Il ne se situe pas dans l’organisation de la société qui reflète les choix souvent peu conscients des peuples mais dans la mentalité humaine. Les demandes de la base (=du peuple) sont très majoritairement à l’origine des destructions de la planète (plus de pouvoir d’achat = plus de pouvoir de destruction). Même les dictateurs et plus encore les élus démocrates tentent de satisfaire à ces demandes (cfr les montants distribués par Macron pour calmer les GJ). Quand ils ne le peuvent, ils détournent le peuple vers le nationalisme, et ça marche (voir Onfray, Ruffin etc..) parce que l’humain est « tribaliste ».
        Pessimiste, je suis 😉 notamment quand je lis ce blog.

  5. L’hypothèse de la démission de Trump avant le 20 janvier 2021 afin de permettre à Mike Pence devenu président de gracier son patron est-elle encore imaginable ?

    Le soudain changement d’attitude de Trump qui, jour après jour, s’engage dans une lente transition peut-il s’expliquer par l’assurance obtenue que lui et les siens ne feraient pas l’objet de poursuites ? La demande de Giuliani est-elle en l’espèce un ballon d’essai ?

  6. Exécutions rapides -> exécutions sommaires

    Marrant, personne ne relève ce dernier point dans la vidéo qui me parait quand même pas mal important : le problème de parité, malheureusement pas vraiment encore jetée aux orties. Les mâles sont encore largement surreprésentés dans les cercles de pouvoir, que ce soit à la direction du parti démocrate, dans les conseils d’administration (le pouvoir économique, de plus en plus le vrai siège du pouvoir), etc.
    Personnellement, l’image que j’utilise est celle d’un balancier, d’un pendule : les mâles ont longtemps dominé de manière quasi absolue, le pendule est donc monté très haut d’un côté. Et nécessairement quand le pendule redescend, il monte de l’autre côté. Plutôt que de s’y opposer, il me semble plus judicieux de l’accompagner pour éviter qu’il ne remonte aussi haut de l’autre côté. Ainsi, plus les mâles choisiront volontairement de mettre plus de dames que d’eux-même au pouvoir, moins le désir de revanche de celles-ci ne devrait se développer, ce qui devrait permettre au pendule de monter moins haut…
    Réparation déséquilibres ancestraux
    mon image est le pendule

Les commentaires sont fermés.