162 réflexions sur « Vidéo – Comment devient-on complotiste ? »

  1. Je ne sais pourquoi, mais c’est souvent comme ça, après la lecture d’un billet de Paul Jorion, un mot ou parfois une couleur me vient spontanément en tête. Ici, ce fût « fondamental ». Alors, quand cela arrive, je fais aussitôt une petite recherche sur internet. Là, je tombe sur « Fréquence fondamentale ». Mais, avant même que je ne lise l’explication, une vague idée me revient, comme quoi il arrive parfois qu’on prenne une chose pour une autre, ou une personne pour une autre, ou bien un mot, un son… Il peut même arriver que cela se mélange, et qu’on croit avoir vu quelque chose alors qu’on l’a simplement entendu. Bon, maintenant, que j’ai dit ça, regardons un peu ce qu’en dit Wikipédia (cf. Fondamentale manquante) : « … Des recherches menées à l’Université de Heidelberg montrent que, dans des conditions de stimulus étroits avec un petit nombre d’harmoniques, la population générale peut être divisée en ceux qui perçoivent les fondamentales manquantes et ceux qui entendent principalement les harmoniques à la place. Cela a été fait en demandant aux sujets de juger la direction du mouvement (vers le haut ou vers le bas) de deux tons complexes se succédant. Les auteurs ont utilisé l’IRM structurelle et le MEG pour montrer que la préférence pour l’ouïe fondamentale manquante était corrélée avec la latéralisation de l’hémisphère gauche de la perception de la hauteur, alors que la préférence pour l’audition spectrale était corrélée avec la latéralisation de l’hémisphère droit, et que ceux qui présentaient cette dernière préférence avaient tendance à être des musiciens. »
    Or, on définit le « complotisme » comme étant un désir sous-entendu par une ‘sourde méfiance’ à l’égard du discours émanant « des gens d’en-haut », des « institutions » ou des médias « mainstream ».
    Et enfin, pour en revenir au très émouvant témoignage de Paul Jorion, nous savons aujourd’hui que, le petit bébé, dès sa naissance, reconnaît la voix de sa mère, car il bénéficie d’une certaine mémoire auditive, et qui va l’aider à faire la transition entre sa vie dans l’utérus (l’ouïe étant le sens le plus aiguisé du fœtus), et sa nouvelle vie dans le monde…
    Du coup, je me demande, qui ont l’oreille la plus fine ? Les complotistes ou ceux qui saisissent bien plus de choses qu’il n’y paraît ?

    1. Jorion n’a pas dit qu’il avait reconnu la voix du médecin , il a dit qu’il avait reconnu sa tronche …
      Ce qui prouve suite à l’hypothèse de Jorion , s’il en était besoin , comment la réalité « peut être inventée  »…

      Surtout , à se demander combien ont assisté à un accouchement ?
      Plutôt vu des yeux qui ont du mal à s’ouvrir .
      Y a t’il une sage femme dans la salle ( histoire de confronter la théorie à la pratique).

      https://www.
      .fr/article/decryptage/tout-ce-qui-arrive-a-un-bebe-minute-par-minute-pendant-la-premiere-heure-de-sa-vie-

      PS : j’ai tenté l’expérience en remontant à mes souvenirs de spermatozoïde et effectivement … j’entend encore mes copains d’alors râler : «  pourquoi lui ? Il est plus con , moins rapide , moins souple «   
      Et une voix venu de nulle part de répondre : «  peut être en effet , mais il est plus débrouillard « .

      1. En fait, c’est pas sa tronche, c’est son haleine que j’ai reconnue, je me suis dit : “Allons bon , ce mélange de Piedbœuf pour la bière, et de Cogétama pour le cigare, ça c’est le Dr. Lambert !”.

        (Incroyable mais vrai : en réalité j’ai demandé comment ça s’était passé).

        P.S. Sont pas croyables les commentateurs de mon blog (je ne sais pas où on va les trouver !)

      2. @Johan
        Jamais de prix Nobel ? Cool . Demandez à Jorion ce qu’il pense des nobels.
        Personnellement , je préfère les éclats de rire.C’est toujours ça de « prix « ..

        Évidement , si on s’arrête à l’anecdote sans en chercher le sens …
        Pour que nous ayons un souvenir visuel à la naissance , encore faudrait il que notre cerveau d’alors puisse d’une part les emmagasiner , d’autre part les interpréter .C’était le sens de la petite histoire des spermato. Supposer qu’un cerveau est entièrement opérationnel depuis la naissance me paraît sujet à caution.Pas vous?

        La pensée complotiste a le mérite de poser des mauvaises réponses , ce qui pousse à chercher les bonnes questions.L’angoisse est son moteur .L’angoisse existentielle de ne pas avoir de réponse .
        J’imagine que pour Jorion aussi, il est rassurant parfois de se dire qu’il a compris le pourquoi de son étrange sensation (quand il plonge la tête dans son bain) .Sa connaissance de la science lui dit que le problématique se situe du côté d’un ancien trauma.
        Sauf que les souvenirs d’un enfant qui vient de naître , ça n’a pas de sens .

        La pensée complotiste préfère persévérer dans le non sens , parce que pour elle , l’absence d’angoisse est primordiale, et le besoin de réponse urgente tout autant . Ce qui se fait dans l’urgence ne prend pas le temps de la critique patiente et posée.
        Le complotiste en chef qu’est Trump nous montre à quel point son besoin de valoriser sa personne ( réponse ã une éducation dėvalorisante) le pousse à faire de ses «  vérités » une réalité folle qu’il lui faut imposer aux autres.Le complotisme , comme tout mensonge , ne tient pas sur la durée.

        Ceci dit , le lien trauma/ angoisse est crédible.
        Si le fait de ressentir une forme de mal être( à ce qui peut évoquer une noyade ) ne lui rappelle pas un épisode de sa vie où il a faillit mourrir dans une tempête , j’y peux rien.
        Et si le fait de voir , lié à cet épisode de tête sortant du bain , un visage (qu’il interprète comme celui d’un médecin ) a proximité du sien ne lui évoque pas celui d’un ophtalmo , j’y peux rien non plus .
        Les émotions ont ceci d’étranges que rire peut évoquer d’autres événements joyeux , que pleurer rappeler d’autres événements tristes , qu’une angoisse peut renvoyer à une autre angoisse, que la fragilité peut être renforcé par le cumul des blessures.

        Mais bon ,plus on contredit la pensée complotiste sur les faits , plus elle se renforce parce que l’êvocation des faits ne répond pas à son besoin premier : rassurer la personne dans ses capacités de compréhension du monde.

        Le zozo vous salue.

        1. @Bernard

          1. Je n’ai jamais lu ou écouté ni un seul mot de Paul Jorion critiquant l’attribution des prix Nobel dans le domaine de la recherche de médicale ou neurologique.

          2. Il ne serait pas bon, intelligent, courageux, gentil, loyal, solidaire ni sage ou intelligent, si l’on (et cela m’inclut) était toujours d’accord à 100% avec quelqu’un.
          Prenons l’exemple d’une personne qui prend un mauvais virage sur une autoroute. Imaginez que vous soyez assis à côté d’un tel conducteur fantôme. Et vous voyez l’erreur qui est faite. Allez-vous ensuite vous asseoir tranquillement et vous dire, eh bien, c’est mon camarade, alors je vais me taire ?

          3. En ce qui concerne vos remarques sur le développement pré- et juste-postnatal du cerveau d’un.e etre humain.e: je comprends tres bien qu’on peut faire des blaques sur n’importe quoi, et je vous avoue que tres souvent j’éclate de rire lisant des phrases ou des absurdités ici au blog et ailleurs.

          Mais il y a aussi des formes de divertissements (¨vermaak¨ en néerlandais) qui se transforment dans des nanosecondes en ce que nous appelons en néerlandais ¨leed-vermaak¨: schadenfreude en allemand et en francais.

          Un petit (?!) peu le style de D. Trump attaquant a Joe Biden d’une facon lache sur son probleme de bégaiement, le criant en public ¨lazy Joe¨.

          Schadenfreude.

          Dans la recherche psychologique moderne, on a développé, et on maintient dans la contemporanité, une définition pratique assez simple et efficace de l’hystérie.

          quote
          ¨Une personne affiche un comportement hystérique lorsqu’elle ridiculise une autre personne en public.¨
          unquote

          (cfm dra. Y. Loesberg V., 1941 – 1994, Zandvoort, Pays-Bas)

          Je vous invite, mon estimé Bernard, d’ouvrir vos yeux et vos oreilles, et de seulement observer autour de vous… tout pres de chez vous, dans la rue, dans les supermarchés, et oui, aussi dans ¨l´´echange¨ entre Donald T en Joe Biden avant et apres les élections.

          Et je vous invite également de faire une comparaison entre ce qui se passe de nos jours, et ce qui se passait avant le 20 janvier passé au niveau de la présidence des EEUU.

          4. Les mots ont des conséquences… a la ¨lecture¨ (le ramassage dans les textes en hébreu) par le cerveau. Quelque chose qui parait futile, tres petite, minuscule, mais avec des conséquences énormes… bref, ce que Mme Green est en train de sentir maintenant.

          5. Pour cette raison: probablement c’est sage de montrer un petit peu plus d’étonnement et curiosíté, et un petit peu moins le comportement d’un gros bulldozer qui avance sans grace.

          Ici, dans ce pauvre pays avec un peuple et une écologie détruit.e a cause de 57 années de guerre sans (aucune) grace, on est devenu tres prudent en ce qui concerne des gros mots, c’est a dire, la grande majorité des Colombien.ne.s.

          6. Puis je vous recommander la lecture de l’article suivant, et de vous demander de laisser entrer dans votre conscience et comprehension des choses ce qui veut dire ¨des trillons de connections¨?

          Ou, et aussi, pour s’émerveiller un peu plus de la merveille qu’est vous, avec quelques milliards d’autres de notre espèce?

          https://ehp.niehs.nih.gov/doi/full/10.1289/EHP2268

          b.a.v. jl

          1
          1. @jl

            Je crois qu’il y a entre nous la barrière de la langue …Est ce bien utile de tenter un dialogue dans de telles conditions?Utile peut être , dangereux très certainement, l’incompréhension étant le risque.

            Cependant , à la lecture de vos propos , je ressens une intention qui semble bienveillante ( avec beaucoup d’optimisme de ma part ) , une fois enlevées les remarques désobligeantes dont vous n’avez pas possiblement conscience.
            Mon but n’était pas de bâcher Jorion , quel intérêt ?
            La mémoire de l’instant de l’accouchement pour un être humain est à mon sens impossible.

            De cet argument , il en fait ce qu’il en veut. Qu’un être humain échafaude des théories dans son bain , c’est très bien , ça prouve qu’il se donne le temps de penser , à contre courant d’un monde qui utilise son temps de cerveau disponible dans des activités addictives plus que constructives.
            Ce qui m’aurait intéressé , c’est de voir ce qu’il faisait de cet argument précis.

            Je ne vais pas reprendre point par point votre réponse , juste quelques précisions :
            1 .concernant les prix Nobel et Jorion , vous pouvez utiliser
            la loupe sur le côté et écrire «  prix Nobel » pour découvrir la pensée de l’auteur concernant la nobélisation .J’ai écrit «  prix Nobel «  et vous interpréter uniquement comme « prix Nobel dans le domaine de la recherche de médicale ou neurologique.
            « 
            2.vous me comparez à un bulldozer qui avance sans grâce …et vous me sortez du «  mon estimé Bernard », du « bien à vous «  , et vous prenez apparement l’humour pour des gros mots …
            Par expérience , je sais que la politesse ,quand elle se fait condescendance , n’est qu’un marqueur de milieu social .
            A choisir , je préfère l’injure populaire quand elle est franche , que la « gentillesse «  quand elle n’est qu’hypocrisie ou rituel .Au moins , dans le premier cas , il y a toujours moyen de communiquer .

            PS : votre conseil de lecture en vaudrait d’autres que je ne ferait pas , les polémiques ne m’intéressent pas , juste la vérité .Même si elle s’accompagne parfois de tensions qui ne durent pas , notamment chez les êtres qui reconnaissent la POSSIBILITÉ de l’erreur , point commun entre savants et incultes.

            Pour finir, pour être franc à défaut de « bien éduqué « selon vos critères, le mépris de classe me fatigue.
            Celui ci se fait par petites touches bien senties , inconsciemment la plupart du temps .
            J’espérai une réponse à l’argument de l’impossibilité technique de souvenir à la naissance .
            Je n’ai eu que « Sont pas croyables les commentateurs de mon blog (je ne sais pas où on va les trouver !).

            Mais je reste content , entre choses apprises sur ce blog , ce genre de réponse pour ne pas répondre sur le fond a un nom :
            Attaque ad hominem.

            Bien le bonjour chez vous .

            1. La mémoire de l’instant de l’accouchement pour un être humain est à mon sens impossible. De cet argument , il en fait ce qu’il en veut. Qu’un être humain échafaude des théories dans son bain , c’est très bien , ça prouve qu’il se donne le temps de penser , à contre courant d’un monde qui utilise son temps de cerveau disponible dans des activités addictives plus que constructives.

              Ce n’est pas que vous pensiez ça qui interroge ici, c’est que vous l’exprimiez sur un mode sardonique, qui fait penser que vous en savez davantage sur cette affaire que vous ne le prétendez. C’est quoi cet “impossible” que vous jugez devoir accoler à la mémoire de l’instant de l’accouchement ? Quel est le bénéfice que la personne que vous êtes en tire ? Je ne vous demande pas de nous apporter l’explication que vous aurez trouvée : c’est pour vous. Mais à mon avis vous la connaissez déjà.

            2. Bon moi je suis hypermnésique, c’est une catastrophe mentale ce truc, mais passons, je me souviens par flashs de trucs assez dingues ou sans intérêt, ce et y compris des rêves, qui resurgissent parfois même en état de veille lorsqu’il sont associés à des lieux ou des personnes ou des sensations. Je me souviens très bien très petit (1 ou 2 an) la sensation procurée par le fait de tomber la tête à la renverse sur le sol ou de face, ce qui m’arrivait pas mal, et je me souviens avoir “aimé” ou en tout cas montré de l’intérêt, du questionnement en fait face à cet état de chamboulement interne, le début de mes addictions en quelque sorte.

              Mais je n’arrive pas à me souvenir de la phase in utero, ou même de l’accouchement. Pourtant quand on sort on fait un effort de taré et on prends des contractions d’expulsions très violentes.

              Merci de votre attention mon nombrilisme ombilical vous en sait gré ! 😀

              1
            3. « C’est quoi cet « impossible » que vous jugez devoir accoler à la mémoire de l’instant de l’accouchement ? »

              Le fait qu’un nouveau né VOIT FLOU fait que se persuader qu’il lui est possible de reconnaître un visage précis ( le docteur bidule) est une impossibilité technique .
              Même si on admet l’éventualité d’une mémoire ultra précoce de certains bambins.
              Maintenant , si vous trouvez des raisons scientifiques de croire qu’il est possible à un nouveau né de voir distinctement , je serai heureux de l’apprendre et de considérer mon jugement comme une erreur.
              Sinon, concernant mes intentions supposées et le côté «  sardonique «  que vous prêtez à mes propos, je ne répond pas , dans un esprit d’apaisement.

              Je répète donc , en citant l’avis de spécialistes en la matière :

              « Ce n’est qu’à partir de 2 ou 3 ans, mais souvent bien plus tard, que les souvenirs peuvent être conservés pour toute la vie. Certains pensent se rappeler des événements antérieurs, mais ce sont des souvenirs reconstruits à partir de récits, de films ou de photos, et qui paraissent réels.«

              https://www.vosquestionsdeparents.fr/dossier/663/memoire-a-quel-age-un-enfant-est-il-capable-de-se-souvenir

              Et si l’on va chercher du côté de la qualité de vision d’un nouveau né , on trouve ce genre de précision:

              « À la naissance, le nouveau-né voit flou et en noir et blanc mais il est capable de fixation du regard »

              https://www.doctissimo.fr/html/sante/bebe/sa_1301_developp_vision.htm

              PS : Cloclo dans un commentaire précédent qui bien que drôle ( sardonique peut être pour certains ) était néanmoins brillant : tout peut s’expliquer par le fait que l’on soit né…
              Tout peut s’expliquer avec un peu d’imagination , ce qui est l’avantage de tout penseur et aussi son point faible.

              Bon , je me casse , je sens que je fais désordre .
              Désolé, mais content malgré tout d’apprendre des choses intéressantes ( qui ne serviront peut être à rien, ou pas , qui sait?)

              1. Pourquoi colportez-vous ces clichés d’un autre âge ?

                “Ce n’est qu’à partir de 2 ou 3 ans, mais souvent bien plus tard, que les souvenirs peuvent être conservés pour toute la vie. Certains pensent se rappeler des événements antérieurs, mais ce sont des souvenirs reconstruits à partir de récits, de films ou de photos, et qui paraissent réels.”

                C’est de la littérature de gare. Tout comme ce flou en noir et blanc : une récapitulation de l’histoire du cinéma ? C’est pas muet en plus ? Avec le texte apparaissant sur des panonceaux ?

                C’est le contraire bien entendu : la mémoire est photographique et c’est le refoulement qui enfouit et dissimule.

                1. Les habituels commentateurs du blog feraient bien de méditer et comprendre la clarté de cette dernière phrase :
                  “C’est le contraire bien entendu : la mémoire est photographique et c’est le refoulement qui enfouit et dissimule.”

                2. @ Jorion

                  « Pourquoi colportez-vous ces clichés d’un autre âge ?« 

                  « C’est de la littérature de gare. Tout comme ce flou en noir et blanc : une récapitulation de l’histoire du cinéma ? »

                  Pourquoi utiliser des attaques ad hominem , de l’ironie plus que méprisante , et des procès d’intentions pour répondre ?

                  L’ aspect positif ( de mon point de vue) à votre réponse est qu’il permet de mieux cerner les contours de la pensée complotiste qui , pour conclure , peut être le fait tout un chacun (CQFD).Voir même , pour aller plus loin encore, supposer qu’au début de ce bug de la pensée , il y a le ressenti du mépris.

                  https://www.facebook.com/6play/videos/3535797273154091/

                  L’aspect négatif ( de mon point de vue) , c’est que je n’ai pas obtenu de votre part de réponses scientifiques à la question des possibilités de la vision d’un enfant venant de naître .
                  Il y a sûrement ailleurs d’autres mines de connaissances à creuser .
                  Merci pour tout.

                  1. Pourquoi est-ce parfaitement légitime quand vous le prenez de très haut envers moi et attaque ad hominem aussitôt que je vous réponds ? Il y a dans le même genre un harceleur célèbre qui crie à la “chasse-aux-sorcières” dès que quelqu’un ne se laisse pas faire.

                    1. @ Paul Jorion
                      J’en tire comme conclusion que vous vous sentez « harcelé « par mes commentaires.
                      Et ben, l’ambiance Covid semble créer de sérieuses tensions , un autre bain peut être?
                      Je pensais me casser sous des horizons plus calmes et propices à la réflexion , mais puisque vous reposez une question …
                      Mon DERNIER argument ( promis) sera celui ci :
                      « La notion d’inconscient, présentée comme un être avec sa propre volonté, n’existe que dans la tête de ceux qui veulent y croire. De même, la notion de refoulement d’un traumatisme grave n’a jamais pu être observée, ce serait d’ailleurs plutôt l’inverse: une grande difficulté à oublier. Ce que nous dit la science aujourd’hui, c’est que la mémoire n’est pas fiable et que l’on peut très bien être convaincu d’avoir vécu un souvenir qui n’est en réalité jamais survenu ».
                      Vous en ferez ce que vous voulez , et pour ne pas aggraver votre ressenti de « harcèlement «  , je vous laisse à vos bien tristes certitudes .

                      L’avenir et ses découvertes scientifiques diront si les possibilités d’un nouveau né sont telles que vous le prétendez.
                      Mais si vos angoisses aquatiques perdurent , pensez à ce que je vous ait suggérer comme causes réelles, on sait jamais .On peut tous avoir un ressenti de noyade vu le flot actuel d’informations dû à la crise actuelle .

                      http://blogs.univ-poitiers.fr/n-yeganefar/2013/01/28/souvenirs-retrouves-inconscient-et-refoulement-psychanalytique/

                    2. Ah zut ! Un article écrit par un incompétent ! Une première dans l’histoire.

                      Mais en matière de psychanalyse, il y a beaucoup plus fort, nul ne l’ignore : Le Crépuscule d’une idole. L’Affabulation freudienne, par Michel Onfray. P…r plus haut que son c…l, à une distance stratosphérique !

                      1
                1. Refoulement des images inscrites dans la mémoire à cause d’un complexe d’oedipe avant 2 ans ? J’adore, ça dure même après :

                  https://www.youtube.com/watch?v=i_bDneKNM-c (j’adore ce dessin animé :D)

                  En tout cas tous les liens sur le sujet montre que la vue est floue au delà de 30 cm de distance dans les tous premiers moi de l’enfance, les études abondent disponibles sur le net. Pas trouver dans l’autre sens !

                  1. “… à cause d’un complexe d’Oedipe…”

                    Oui pourquoi pas, ou le temps qui se détraque 😉 Non : tout ce qui fait mal, tout ce qui blesse, tout simplement.

                  2. @CloClo “vue est floue au delà de 30 cm” celà conforte le fait que les visages les plus susceptibles de s’approcher et de faire impression sont ceux de la sage-femme, du docteur, de nos jours du père ou plus tard de la mère.

    2. @PHILGILL Il est même possible de créer des sons qui donnent l’impression de monter ou descendre continuellement …
      “la préférence pour l’ouïe fondamentale manquante était corrélée avec la latéralisation de l’hémisphère gauche ”
      Il s’agit d’une disposition à reconstituer un état du monde sur lequel raisonner en appliquant quelques heuristiques sur l’état brut perçu.
      Celà peut compenser des déficiences ou anomalies du capteur, c’est un processus courant et fondamental dans la chaîne visuelle où la tache aveugle est reconstituée de manière inconsciente et la représentation 3D.
      Celà serait alors une disposition au “complotisme” qui serait une manière de percevoir enrichie (“enhanced”).
      Comme l’hémisphère gauche est relié à l’oreille droite est-ce le mode de transmission choisi par celui qui le place à la droite du Père ?
      Afin d’interpréter un message montant lacunaire.
      Inversement le discours dans l’autre sens serait percu par l’hémisphère droit et ne devrait être soumis à aucune interprétation (vision/audition radicale de musicien ?)
      Que se passe-t-il en audition stéréophonique si l’on inverse les écouteurs ?
      De quel côté écoute-t-on son téléphone portable ?

  2. Qui dit complot, dit comploteurs (et complotistes). On met l’accent sur l’action intentionnelle et la culpabilité d’individus dans un but de nuire, ce qui empêche aux complotistes de percevoir les mécanismes mis en oeuvre qui font perdurer un système, peu importe qui est aux manettes. Alors que ces “1%” ne font que défendre leurs steaks comme tout le monde (avec des moyens plus développés pour les 1%) sans nécessairement une volonté directe de nuire aux “99%”. Dans leur esprit, ils sont arrivés par mérite. Mais le fait de défendre leurs steaks de cette manière engendre des dégâts collatéraux, alors qu’ils ne font que du business as usual. Ces histoires de complots et de complotistes nous empêchent de comprendre les mécanismes qui sont en jeu et qui gouvernent le monde. Ca favorise certains…

    1. @ Joss
      Ce que j’apprécie dans ce documentaire (avec un parti pris bien sûr), c’est qu’il ne prétend pas qu’il y a un complot des élites mais simplement une continuité de la pensée néolibérale dans la gestion de cette crise sanitaire.
      La seule chose dont je peux témoigner directement, c’est qu’aujourd’hui, comme directeur d’école, j’apprends les décisions prises par le Ministère de l’Education Nationale d’abord par les médias quand l’officialisation n’arrive dans ma boite mail que plusieurs jours plus tard ! Cela me pose question.

      1
      1. Bien que ce ne soit pas dit explicitement par l’auteur du documentaire, l’action des autorités dans la crise Covid est jugée globalement “liberticide”. On ne sait pas si à travers l’action du gouvernement ce ne serait pas l'”interventionnisme” de l’Etat qui serait visée. Une critique libertarienne du néo-libéralisme? Par ailleurs, il n’est pas question non plus de l’approche de la crise-covid en relation avec le droit du travail; un silence partagé avec les “Médias” dans leur ensemble (il y a tout de même quelques secondes consacrées au télétravail jugé lui aussi comme une mesure “liberticide”).

Les commentaires sont fermés.