62 réflexions sur « Vidéo – Chroniques de l’effondrement N° 5 »

  1. « La carte de la pollution, superposable à la carte de l’obésité, à la carte du covid, à la carte des diabétiques, carte des pauvres… »
    Ah ça fait du bien à entendre, une belle vérité, merci !

    Finalement tout est lié, bien sûr.
    J’ai toujours été frappé par le fait qu’il y a moins de covid dans l’ouest de la France. J’avais mis ça sur une meilleure « ventilation », ce qui ne doit pas être trop faux non plus.
    J’habite l’Est, la Moselle, où l’on s »inquiète de la prolifération des variants brésiliens et sud-africains.
    A tel point que le ministre de la santé est venu nous voir jeudi dernier.
    Proposition de Véran au maire de la ville (qui réclame un confinement local depuis longtemps) : 2000 vaccins.
    Non, pas 2000 par semaine, non non : 2000 vaccins en plus. Point.
    (Peut-être inefficace contre le variant en plus.)
    Fermer les écoles (juste en Moselle) 1 semaine avant les vacances ? non non….
    Augmenter les tests ? On est déjà quasi leader…
    Par contre, augmenter les contrôles, ça oui ! ça peut rapporter gros !

    14
    1. Il serait intéressant de superposer les cartes de la covid-19 et celles de la pollution et de la pauvreté aux USA, au Royaume Uni, au Japon, en Corée du Sud, en Allemagne, en Russie, en Chine, en Inde etc… Sans omettre les pays à  » variants  » comme le Brésil, l’Afrique du Sud et de nouveau le Royaume Uni.

      Je ne dispose pas de ces informations et n’ai pas reçu une formation suffisante pour me livrer à des analyses pertinentes.

      1. En Italie, la carte de la pollution colle aussi avec celle de la covid. La majorité des morts provient de la Lombardie, le coeur industriel du pays.

  2. Merci pour cette vidéo pleine d’émotion !
    Combien de millénaires avant de réussir à sensiblement faire baisser le taux d’enfants, d’adultes « cassés » ?
    Ce que vous dites à ce sujet, c’est le discours « non politiquement correct » que tiennent les enseignants entre eux, j’en témoigne, en salle des profs.
    Le constat d’impuissance, ou alors à la marge, est le même.
    Pour rester optimiste :
    J’enseigne depuis plus de 20 ans dans une zone où la pauvreté disparaît progressivement grâce… à un paradis fiscal européen tout proche, de l’autre côté de la frontière.
    J’ai pu voir l’évolution très positive des collégiens grâce à ce bol d’oxygène… aux parents.
    Tout n’est pas lié au salaire, mais tout de même : l’amélioration est très sensible, même si d’autres défauts apparaissent bien sûr.

    5
    1. Comment se fait il que ce soit le Luxembourg qui serve le bol d’oxygène aux parents de collégiens français ? Vous dites « grâce », mais vous auriez dû dire « à cause de cet état qui siphonne la fiscalité des autres états »

      Le bol d’oxygène est servi grâce à l’argent puisé dans nos poches et qui finit sur des comptes luxembourgeois au lieu d’aller dans les caisses de l’Etat français. Rappelez-moi juste qui verse votre salaire d’enseignant ?

      5
      1. Encore la caricature des pères-la-morale jaloux.
        c’est aussi un pays où la législation est stable, au fort consensus politique et social et qui a réussi sa reconversion économique en anticipant les problèmes. Le pays a travaillé longuement pour réussir sa reconversion de la sidérurgie aux services, et les frontaliers ont pris leur part dans ce travail. Ce que la Moselle n’est jamais parvenue à faire. Sans le GDL, cette région de France sombrerait dans la misère.
        Le pays est dirigé par des personnes compétentes, pragmatiques et bien formées (qui ne sont pas forcément les élus).
        Des qualités qui ne font pas oublier les problèmes (logement, racisme….) mais qui contribuent à faire du pays un des moins corrompus d’Europe (et bien moins que la France).

        Pour vous informer https://www.cairn.info/revue-l-information-geographique-2009-3-page-46.htm

        1
        1. Titre dans Le Soir : 10.000 belges ont une société au Grd Duché de Luxembourg (« opération LuxLeak »). Ma transformation matheuse : 99,9 % des belges sont grugés par les 0,1 % qui planquent leur argent au GDL et nous laissent payer LEURS impôts à leur place. (Nous sommes 11 millions de belges).
          Expliquez moi pourquoi un pays de 600.000 habitants a besoin de pomper les fraudeurs des quatre pays qui l’entourent ? Ce n’est pas cela de la corruption exportée ?
          Et reprocher à la Moselle de n’être pas un Grand Duché, c’est quoi ? C’est lui reprocher d’appliquer une solidarité au delà de sa région, tout simplement.
          Vous avez fermé votre sidérurgie ? Les frontaliers qui y travaillaient vous remercient !
          Attention, nous baignons en Belgique dans la corruption et la fraude comme partout. La seule chose qui ne risque pas de s’effondrer.
          Il y a en Europe un manque de solidarité entre pays riches et pauvres, il n’y a pas de politiques sociales européennes. Il y a une prime aux pays qui captent les profits… . Il y a juste du saupoudrage régional qui induit des distorsions et des pots de vin qu’on reproche aux pauvres ensuite (la Grèce, etc). On les traite de « père la morale jaloux » et on garde ses sous ?

          5
        2. Un des pays les moins corrompus d’europe. Quand son ministre des finances organise des rulings massifs avec les multinationales operant en europe leur proposant des imposition dérisoires avant de devenir président de la commission europeenne, je pense qu’il n’y a plus besoin de corruption. Il participe à la caste qui considère que l’argent doit se concentrer, et ne surtout pas participer à l’intêret general. Que le Luxembourg soit devenu maître rouage et en ait tiré bénéfice avec des miettes même individuellement substantielles (tout un paradoxe) pour les régions frontalières, ne vaut pas une médaille. On peut vivre grassement de recel.

          6
      2. « le bol d’oxygène…. »
        oui, j’aurais dû mettre « grâce », entre guillemet, j’ai oublié.
        Evidemment je suis conscient de cela, j’ai bien parlé de « paradis fiscal » et je sais que c’est très très méchant.
        Mais localement, c’est plus de 70 000 familles qui en retirent un salaire bien supérieur (largement) au mien.
        Dans une région qui sort de 30 ans de chômage suite à 30 ans d’exploitation et de pollution sidérurgique, on est en droit de se réjouir pour ces familles, qui ne sont en rien responsables de la situation.

        De là à m’attaquer sur qui verse mon salaire, vous y allez un peu fort non ? Est-ce la meilleure façon de convaincre quelqu’un ?
        Heureusement que j’étais déjà convaincu, sinon votre remarque aurait été contre-productive.

        3
  3. Bon-Jour à tou-te-s
    Merci-s à la Vie !

    Non je ne suis pas un artiste
    Encore moins un équilibriste
    Je vous laisse continuer la liste
    Et en faire vrai jeu de piste-s …

    Je préfère les « gens de terrain »
    A tous les techno-bureaucrates
    Car je leur trouve un esprit sain
    Loin de tous les crabes acrobates !

    Voilà un réanimateur :
    https://www.youtube.com/watch?v=HNixPe-PJOQ
    Qui sait parler avec son coeur !

    Bon voyage dans la poésie de la Vie !
    http://luami.viabloga.com

  4. J’écoute toujours avec plaisir et attention vos vidéos à tel point que lorsque un certain temps se passe dans le silence je suis inquiet.
    Donc , pour en revenir à votre vidéo une réflexion s’est faite en moi au sujet des comorbidités liées à l’obésité et diabète : est- ce que les Asiatiques n’ont pas une culture culinaire plus appropriée et saine que celle des pays occidentaux et de la mal bouffe ?

    Cordialement

      1. Je me permet de répondre pour le Japon :
        leur culture culinaire est éminemment plus appropriée et saine !

        Pour le Japon, on pense d’abord sushi, yakitori, tempura, sashimi, éventuellement ramen, mais ce n’est que la partie visible de l’iceberg.
        Les plateau repas japonais, même en mode « fast food » (le resto japonais familial est quasi aussi rapide que nos fast food) est très varié :

        Protéines végétales (tofu, soja…), poissons, poulpe, encornet, algues (wakame, kombu etc, très rire en iode et zinc), nombreux produits fermentés : tsukemono (légumes fermentés), miso (soja fermenté pour les soupes et sauces), natto (soja fermenté encore, avec une autre bactérie !), ume boshi (prune salée fermentée), et même la sauce soja, qu’on retrouve un peu partout dans leur nourriture.
        Et quand je dis un peu partout, c’est vraiment à tous les repas : un plateau classique type resto familial peut contenir, en gros :
        – bol de riz
        – 3 ou 4 tsukemono de légumes différents à croquer sur des petites assiettes
        – Tempura
        – Poisson grillé
        – soupe miso avec algues, tofu, petits crustacés éventuellement etc…
        Le principe de base veut qu’il y ait environ 30 ingrédients différents à chaque repas, sur le principe que plus on varie l’alimentation, moins on risque d’avoir de carences (ben oui…)

        En Corée ils ont le Kimchi, qu’on retrouve aussi au Japon : chou chinois fermenté assaisonné pimenté.
        Les produits fermentés japonais :
        https://www.voyagejapon.com/produits-fermentes-japonais
        Exemple de plateau repas (pas trouvé mieux en 30 sec sur internet, c’est tellement classique au Japon qu’on ne trouve pas de photo)
        https://allabout-japan.com/zh-tw/article/5841/

        2
      2. Pourtant en Belgique nous avons de TRES bonnes bières et cela ne nous a pas protégés ! Mais nous avons aussi des frites mayonnaise, car ce climat pourri (il pleut une heure sur deux, un été « pourri » est dans la norme météo) nous amène à stocker des graisses, on ne sait jamais…
        C’est le moment de formuler d’autres hypothèses possibles :
        – que la consommation de masse (liée aussi à la densité de population, donc à l’éloignement du rural produisant localement) donnerait peut-être aussi une carte des co-morbidités.:
        – et peut-être que une frustration exacerbée dans les régions de désindustrialisation induit une consommation compulsive (notamment de mal bouffe).
        En fait j’ai trouvé que le recouvrement carte de pollution / carte de pauvreté n’est pas tout à fait fondé : la désindustrialisation améliore la qualité de l’air dans des villes de vieille industrie, alors que la pollution automobile empoisonne aussi les beaux quartiers des grandes villes, donc la moyenne bourgeoisie aussi bien.

        2
    1. Justement ce soir je prépare un diner d’inspiration coréenne.
      Le kimchi, bon pour la santé et les papilles:
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Kimchi
      Une vraie drogue en fait, après y avoir gouté on ne peut plus s’en passer.
      Pour les gens pressés on en trouve à Paris dans les épiceries coréennes de la rue Sainte Anne.

      1
  5. ah j’allais oublier au sujet du ratage de l’éducation une autre idée : est-ce que la croyance au père noël n’est pas déjà une mauvaise base pour les enfants ?

    1. « Pour chaque Québécois qui célèbre la naissance de Jésus, il y en a 100 qui célèbrent la création de Santa Claus (un vieux schnock avec une grosse poche qui exploite des personnes de petite taille) par Coca-Cola ! » — Richard Martineau, « Des fêtes de Noël injustes ? », « Le Journal de Québec », 23 novembre 2020

      1. M. Richard Martineau aurait dû vérifier ses affirmations avant de les publier : Santa Claus en rouge (et blanc) existait, bien avant (plusieurs siècles) que Coca-Cola ne s’en serve pour la promotion de son soda au logo rouge (et blanc).

    2. Je ne suis pas expert en Père Noël ( sauf que Noël était le vrai et seul prénom de mon père !) , mais j’ai l’impression que dans ses premières manifestations européennes , c’était plutôt la version  » carotte » dans « l’éducation  » des enfants . Il n’était d’ailleurs pas séparable de son pendant  » bâton » avec le père Fouettard .

      En gros il me semble que c’est une légende ( issue de l’Asie mineure turque disent certains ), mise en scène pour étayer ce duo « récompense/punition « . C’est en tous cas ainsi , autant que je m’en souvienne sans anamnèse , que mes grands parents ou parents nous l’ont « vendu » , à ma sœurs et ses deux frères , sans qu’on fantasme trop sur les procédés magiques du bonhomme .

      Le message , s’il y en avait un , a par contre sensiblement été pollué quand le marché a structuré et manipulé le bonhomme-VRP , et totalement brouillé la simplicité du geste annuel . D’autant qu’on s’est débrouillé pour le faire accompagner par un petit messie et l’icone de la mère de famille et des barbus qui eux aussi apportent des cadeaux .

      Tout ça pour dire que je laisserais volontiers le père Noël tranquille pour trouver une explication à l’effondrement .

      Je ne garderai peut être que la perversion par le marché et la jouissance consommatrice !

      1
      1. Souvenir identique dans ma jeunesse dans l’est de la France
        Saint Nicolas et Père fouettard étaient indissociables et se baladaient à l’improviste dans le village, le pire fouettard étant un grand père , faisant également fonction d’appariteur du village
        On n’en menait pas large , même si on savait qui il était derrière son costume

  6. Sur la gestion du Covid : je partage a 100 % votre analyse (manque structurel de moyens depuis des decennies, agravation par la pollution, gestion calamiteuse du gouvernement depuis le debut). Mais franchement, je ne comprends pas ce que vous preconisez ? que feriez vous a la place de Macron et Veran au jour d’aujourd’hui ? un autre confinement strict comme en Mars dernier ? sinon quoi ?….

    1. 100% vous dites ? Ou plutôt 50.
      On ne joue pas à cache-cache avec ce genre de tuile.
      Il faut viser l’éradication et ne pas courir deux lièvres à la fois en pensant, tout comptes faits que la bourse est plus importante que la vie. Malheureusement les médias abondent en journalistes de cour qui bombardent les ondes et soulent les gens des mêmes slogans, chacun se spécialisant dans son propre registre de soumissions et s’évertuant à se montrer le plus apte qu’un autre à le faire partager au plus grand nombre. C’est comme un concours de bêtise pour rester en place.
      Je me demande jusqu’à quand les gens se laisseront berner par ces berceuses.

      1
      1. J’aurais aime avoir aussi la reponse de Mr Jorion car la question lui etait destinee, mais je vous reponds : eradication dites vous ?… belle idee en effet. Dans l’ideal bien entendu que cela serait le plus souhaitable. Mais enfin n’est il pas assez clair qu’a l’heure actuelle c’est totalement illusoire vu l’expansion du virus (ancien comme variants) dans le monde entier ?… meme la Chine et la Nouvelle Zelande finiront par retrouver le virus sur leur sol car leurs frontieres ne sont pas hermetiques. Et la quoi ? confinement a nouveau a chaque fois qu’un foyer est detecte ?… jusqu’a la fin des temps ?… La strategie « zero covid » est une chimere sortie de la tete de quelques virologues et technocrates totalement hors sol. Le seul espoir que peuvent avoir ces pays est que la vaccination fonctionne bien, ou que le virus et ses variants deviennent endemiques et peu virulants.

        @Lagarde Georges : donc confinement strict et poursuite de la strategie « stop and go ». Mais jusqu’a quand ?,, on nous disait a l’automne « jusqu’a ce qu’un vaccin arrive », et depuis que les vaccins sont la on ne sait meme pas encore avec certitude quel degre de protection ils offrent. Dans le meilleur des cas, ils sont tres protecteurs, et ca serait le dernier confinement auquel serait soumis la population. Mais dans le cas contraire ? Et se demande t on quel serait le degre d’acceptation de la population a un nouveau confinement strict, voire tres strict ?
        On me retroquera alors surement que cette pauvre population inculte « en a marre de la science et de la realite »….

        Pour finir, je suis bien conscient que la situation est tres problematique : l’eradication du virus est clairement illusoire, un nouveau confinement serait jouer dangereusement avec le feu (social, psychologique) , ne rien faire de plus que maintenant serait egalement jouer avec le feu (sanitaire)… la marge de manoeuvre est presque inexistante, c’est en effet totalement desesperant. Mais ce que je n’aime pas du tout c’est brandir la « Science », et en particulier les modeles mathematiques (trop simplistes dans le cas d’espece pour ne pas etre un pari hasardeux sur le futur, meme proche), comme argument imparable au reconfinement preventif. « On n’a pas le choix, les modeles nous le disent », et afficher du dedain a ceux qui ne « comprennent pas » la methode scientifique par manque de culture. Et omettre de preciser que nombre de ces modeles ce sont averes excessivement pessimistes depuis le debut de la pandemie, voire carrement faux (la seconde vague soit disant inevitable pendant l’ete) … Je precise que la modelisation mathematique est beaucoup plus fiable et credible dans d’autres contextes, notamment le changement climatique.

    2. On regarde ce qui a marché dans d’autres pays et on fait la même chose (ou du moins l’équivalent.) Avec la Chine « communiste » mais aussi Taiwan, Hong Kong et la Nouvelle Zélande (pas communistes) on a quelques exemples intéressants (d’ailleurs non dépourvus de polution et d’obésité.)

      1
  7. Bonjour Paul,

    C’est frappant ces cartes (de la covid, de la pollution, de l’obeisité, de la pauvreté, …) qui se supersosent… N’est-ce pas ?!

    Je l’ai évoqué il y a quelques jours mais la piste d’une syndémie (au lieu de pandémie) pour qualifier cette épidémie de coronavirus me parait de plus en plus crédible : ce virus se nourrit de tout ce qui affaibli déjà nos sociétés (notamment occidentales).

    J’ai donc dans l’impression que tant que nous ne prendrons pas le problème à la source, tant nous continuerons à s’enfoncer dans la crise.

    2
  8. A propos d’éducation , les parents ont bien évidemment leurs responsabilités ( je suis agréablement soulagé que parmi les premières réactions figurent celle d’un enseignant bien conscient du challenge ) , et sans doute au moins autant les intellectuels pour … :

    https://www.pauljorion.com/blog/2021/02/03/video-comment-devient-on-complotiste/comment-page-1/#comment-836281

    Sur la cartographie des handicaps , dont la pauvreté , les pollutions , les maladies , il me semble que des papiers ont déjà été pondus au moins pour éclairer les lignes supports du diabète en France . Pour avoir travaillé dès 1985 sur la constitution et l’exploitation de SIG ( systèmes d’information géographiques ) assez puissants et multicritères , en lien avec le réseau routier national et départemental ( on avait intégré même les budgets communaux , le potentiel économique et industriel des territoires …) , j’ai pu en mesurer la puissance d’interrogation , mais aussi les grandes difficultés de constitution , de mise à jour quasi hebdomadaire , de garantie de pertinence des items présélectionnés ( c’est l’histoire du pêcheur en mer et du choix de son filet ) .

    Et parfois , cette déprime absolue : maintenant que je sais quoi penser et ce qu’il faudrait faire , que fait on si on ne peut vraiment mettre en œuvre que 10 % du nécessaire et utile révélé ? Et qui convaincre d’apte à être convaincu ?

    J’en avais conclu qu’un SIG est formidable pour confirmer un problème et ses éléments , pour enrichir éventuellement l’interrogation , pour suivre l’impact d’une action dans l’évolution mesurable d’une situation .

    Mais il ne faut pas compter sur lui pour décider de l’action ( même si on les appelle souvent outils d’aide à la décision , il ne sont pas le décideur ) , et que l’action fait appel à d’autres recours et outils de mise en œuvre , qui sont souvent des mesures dites de  » bon sens  » qui n’était pas si simple que ça .

    1
    1. Ah, du savoir qui monte et a du mal à redescendre (ou lycée de Versailles), c’est donc pas comme de la sève, c’est pas comme le rôle du « retex » en aéronautique civile (donc le manque conduit au 787 MAX vite et bien).
      Et donc si on doit tenter de nommer « le monde tel qu’il doit être » , non seulement, il faut le SIG,
      mais en plus il est nécessaire que le savoir circule dans les deux sens comme de la sève,
      qu’il soit mis en Communs,… un mot pour dire « comme de la sève » et « comme des choses Communes » ?
      Séviotique ! (suprêmement ?)

      1
  9. il y a 75000 ans
    il semble que notre espèce soit passé par un goulet d’étranglement démographique très sévère ( explosion du volcan Toba )

    Aujourd’hui la multitude humaine issue de ce petit nombre
    ne paye t elle pas une certaine  » usure  » génétique

    il semble également que le QI baisse dans les dernières générations ( la pollution ne doit pas aider )

    la virtualisation l’artificialisation
    des psychismes aggravent encore
    la déchéance

    la fuite en avant qui ressemble au mythe d’Icare comme tentative désespérée de sortir de l’ornière societale
    avant qu’elle ne se transforme en fosse commune politique ?

    un malheur n’arrivant jamais seul
    on est collectivement sur endetté
    la banqueroute guette ( plus vite encore si le virus fait des siennes )

    on ressemble à ces aristocrates consanguins et ruinés

    bref on est dans la m…. !!!

    1. Boah, les théories de sénescences phylétiques (« l’espèce doit bien finir, comme l’être individuel, par une vieillisse naufragesque ») sont régulièrement ressorties dans les moments difficiles des ci-devant civilisations.
      JS. Gould, le grand paléontologue évolutionniste, cite dans le genre Hyatt, vers 1880
      (https://en.wikipedia.org/wiki/Alpheus_Hyatt)
      Ca se démonte assez facilement, mais ça révèle l’envie de lire les choses d’une certaine façon assez immanquablement semble-t-il.
      Le danger absolu de ces théories, rétrospectivement, est que vous devinez qui a pu dire ensuite « ah, oui, dans les lignées qu’on a là en ce moment, il y en a qui en rajoutent dans le style dégénéré, pas bon, mettons ça de côté » et la suite se passe dans un certain IIIème Reich.

      1
      1. oui l’utilisation  » politique  » du phénomène s’il existe est catastrophique

        c’est plutôt le côté hors sol de notre espèce qui vit pourtant sur la planète  » Terre  » qui m’interroge

        tout ce qui vit et a vécu ici ne s’extrait pas de cette contrainte environnementale ( le problème des gaz à effet de serre n’est que la partie visible de l’iceberg )

        il me semble que l’humain  » moderne à la démographie galopante  » à dépassé sa limite de compétence a vivre dans une réalité écologique incontournable

        la fuite en avant technologique s’apparente d’avantage a un déni de réalité

        un apprenti sorcier n’est pas un Dieu
        et la planète n’est pas extensible

        quant à la chimère transhumaniste ou la migration vers d’autres planètes ….

        l’artificialisation puis la stérilisation de la biosphère est en route
        en attendant les robots insectes pollinisateurs !!!

    1. Merci pour l’info.

      « La CFDT y voit une déstabilisation des régimes de garanties des salaires (AGS). “D’une part, il rétrograde des créances salariales au profit notamment de créances détenues par des établissements bancaires. »

      Priorité aux copains banquiers… Quelle honte.

      1. Cela signifie surtout que notre système bancaire ne sera pas capable de gérer la vague de faillite qui va venir… Il va y avoir de la faillite aussi dans les banques.

        Tiens, je vais aller m’en relire les résultats des crashtests bancaires réalisés par la BCE …

        1
        1. la banqueroute et le bankrun systémique ? donc !!!

          adieu veaux vaches cochons couvées

          plus besoin de régime minceur
          Les vendeurs de ces repas pourront coller au marché en fournissant

          petits salés
          couscous
          gratins
          et autres plats en sauces

          mais aussi gâteaux crémeux
          bien gras et sucrés

          bref du qui tient au ventre le plus longtemps possible pour un repas hebdomadaire

          plus besoin de bio quand le ventre crie famine

          le Liban quoi !!!!

          ou bien on est sauvé par le $ et l’ € numériques
          le revenu universel pour solde de tout compte

          au passage on perdra la moitié de la masse monétaire en circulation ( épargne et prix des actifs inclus )

          la Grèce quoi !!!

  10. On aurait aimé un petit coup de main quand à la couleur des choux suite à l’émission Lepen/Darmanin… non seulement dans son contenu mais aussi dans le fait que le service public nous serve ça… C’est bien joli de focaliser sur les USA mais…

  11. Bonsoir,
    La superposition des cartes me semble très lacunaire, car elle oublie l’aspect dynamique des épidémies. On ne peut pas s’arrêter à des facteurs de gravité pour expliquer l’augmentation d’une occurrence et la prévalence de la maladie dans certains lieux.
    La Covid a beau être une maladie zoonose, on voit bien que son déplacement n’est pas imputable à une autre espèce que la nôtre. Donc si l’on devait essayer de comprendre la propagation virale d’une maladie à vecteur humain il faudrait commencer par l’analyse des flux humains liés aux commerces, aux migrations (+guerres) et aux tourismes.
    Un pays qui serait par exemple en début ou en fin de beaucoup de flux humains aurait donc plus de facilités à gérer la dynamique de la maladie une fois la première crise passée qu’un pays de passage pour une multitude de flux.
    Un deuxième point important est la situation géographique, une ile ou une péninsule est plus facile à contrôler.
    Et enfin la pyramide des âges de la population et la propension du pays à concentrer les personnes âgées dans des foyers.
    Exemple de la France:
    http://3.bp.blogspot.com/-0FV5K7PEsa8/U3nRXnwD60I/AAAAAAAAAyQ/8haZJMfpJoc/s1600/France+connexions+flux+re%CC%81seaux+avec+l'Europe.jpg
    https://geodes.santepubliquefrance.fr/#bbox=-1437320,6775601,3339053,1847697&c=indicator&f=0&i=covid_hospit.hosp&s=2021-02-13&t=a01&view=map2
    Nota :
    -que les aéroports et grands axes routiers sont bien plus critiques que les ports de commerce.

    5
  12. Dans les commentaires à ce sujet, j’avais aussi été frappé que les parents disent le faux et puis le vrai, le magique et puis le réel. En quelque sorte, ils prennent en main la toute puissance du Père Noel. A nous, enfants à l’âge de raison, de faire notre affaire de cela. De prendre notre liberté et notre sens critique v-a-v de la première Fake News de la vie.
    C’est pourquoi je ne sais ce qui est le contenu d’une « bonne éducation » : je ne suis pas convaincu de ce thème de Paul. N’est-ce pas déresponsabiliser l’être asocial par le biais de la faute de ses parents ? Mais Paul va le développer.
    C’est vrai que nous avons reçu plein de messages de nos parents, sur le travail et l’honnêteté, le respect des rituels sociaux et autres traditions. Mais aussi que nous avons eu avec eux eut d’autres des « modèles » de l’insertions sociale, de la convivialité du travail ou associatif/sportif, et aussi sur le couple et la sexualité, sans que tout cela ne soit dit explicitement. Nous entrons dans le monde de l’adolescence avec ces « règles du jeu » à redéfinir par essais et erreurs bien souvent.

    1. C’est vrai que nous avons reçu plein de messages de nos parents, sur le travail et l’honnêteté…

      Le contenu des messages individuels me semble moins essentiel que la cohérence de l’ensemble et du degré d’adhésion effective des parents à ce qu’ils affirment.

      1
  13. Sur la question du Père Noël (en tant que presque vosgien je confirme la similitude avec le Saint-Nicolas. Dommage pour la disparition du père Fouettard, personnage haut en couleur et qui me fascinait tout autant. ) : il est entendu qu’il s’agit d’un conte. On ne ment pas à nos enfants, on enrobe d’un peu de magie des moments privilégiés. Il convient de dire la vérité lorsque la question se pose, voilà tout. Ceux qui crient au mensonge me semblent ne pas s’être remis de ce désenchantement 😉

  14. Le XVIIIe siècle et son Mouvement des Lumières a été la cause, outre de grands changements politiques, de fortes évolutions des sciences et des techniques, évolutions qui ont nécessité un énorme développement de l’enseignement. En effet, alors que c’était presque toujours le cas jusque là, les parents n’ont plus été en mesure de transmetre les connaissances nécessaires à leurs enfants pour qu’ils puissent s’adapter à une société sans cesse et profondément transformée.

    On pourrait résumer la chose en disant que la société occidentale actuelle ne peut se passer d’une formation scolaire pour tous durant au moins une bonne dizaine d’années (baccalauréat) suivie autant que possible d’une specialisation durant plusieures années (université ou autre.)

    Malheureusement, aux yeux de ceux qui financent cette éducation (les parents et l’Etat) ce qui importe c’est le diplôme obtenu et la place qu’il permet d’occuper dans la hierarchie sociale et pas du tout l’adéquation des connaissances acquises aux bouleversements qu’entraine ce que que nous persistons encore à nomer « le progrès ».

    L’incompétence de ceux qui gouvernent n’est elle pas le résultat de l’incompétence de ceux qui les élisent ?

    1
  15. Et voilà Trump de nouveau acquitté …

    https://www.lemonde.fr/international/article/2021/02/13/le-proces-en-destitution-de-donald-trump-risque-de-se-prolonger-avec-la-convocation-de-temoins_6069866_3210.html

    https://www.lemonde.fr/international/article/2021/02/14/etats-unis-donald-trump-acquitte-sans-gloire-dans-son-proces-en-destitution_6069883_3210.html

    La leçon est que les sociétés partout se divisent en deux de plus en plus, de manière irrémédiable probablement, le risque d’un conflit interne partout est majeur et il en découlera un conflit externe global dans la foulée.

    1. @CloClo
      la société américaine se divise en quatre : à Gauche : le courant Aoc+Sanders+…. , au centre gauche : Démocrates .
      à Droite : au centre droit , les Républicains , puis la Droite « dure » : Tea-Party+Trump.
      un peu comme chez nous ….. ?

      1
      1. 2, 4, 8, 12 ? Un peu comme chez nous ? En fait il y a partout à la base X millions de gens, qui peuvent se regrouper en N courants et qui in fine se divisent toujours en deux camps du simple fait du système électoral, oui comme chez nous. Les abstentionnistes n’étant pas considérés comme un camp. Tu peux le tourner comme tu veux, ça fini toujours en deux camps lorsqu’il faut absolument choisir, par construction.

        1. Oui, c’est ça, ça fini toujours en deux camps comme par exemple en Italie cette semaine.

          Bon, je blague et suis d’accord que l’Italie c’est très spécial vu que les personnes y comptent nettement plus que les partis et qu’entre la Sicile et le Trentin-Haut-Adige/Südtirol la solidarité spontanée est aussi forte qu’entre le Portugal et l’Estonie ou Chypre et l’Irlande.

          N’empêche qu’en prometant 209 milliards d’euros à l’Italie on peut arriver à y regrouper (le temps d’un éclair?) tous les partis dans un même gouvernement.

      2. @CloClo
        je veux dire qu’il me semble qu’aux USA , la donne a fondamentalement changé et que cela risque de devenir difficile à gérer pour Biden , avec deux oppositions , une à sa gauche , l’autre (bicéphale) à sa droite …
        on l’a vu hier soir au sénat pour le vote de l’empêchement.

  16. Eh bien toutes mes excuses pour l’émotion qui vous saisit en fin de vidéo!

    Les affects affectent donc bien, mais qui pourrait en douter? Et parler de l’intime demande du courage, ce que je respecte infiniment.

    Mais une voix en moi me chuchote que je ne suis pas tout à fait un sale c…!

    Sinon, rien redire à propos cette intéressante réflexion sur la superposition des cartes en début de vidéo, c’est très stimulant, merci.

    Bon dimanche,

  17. Les dinosaures c’était la faute à la méchante comète
    Pour achever l’humanité il aura suffi d’un virus mort-né sans autre programme que celui de proliférer au sein d’une civilisation occidentale accaparée à amasser de l’argent sans aucune valeur pour le vivant et tout le reste de l’Univers.
    Le nombrilisme se découvre meurtrier.

Les commentaires sont fermés.