Vieillards ! Méfiez-vous des escrocs en ligne !

“Chers Représentants des media”

Ça c’est moi, enfin : à ma façon.

“Selon les chiffres d’Atlas VPN, les Américains âgés de plus de 60 ans ont perdu en 2020 un montant stupéfiant (ou “ahurissant”) de 966 millions de dollars dans différentes escroqueries en ligne. Dis autrement, nos aînés ont perdu 2,65 millions de dollars par jour.”

Le message ne vous a pas échappé, mais je traduis à tout hasard, des fois que vous seriez distrait par autre chose : “Les escrocs s’en prennent tout particulièrement aux vieillards, population particulièrement exposée car crédule et vulnérable (quelle honte !)”.

Et là, vous me connaissez : sceptique militant (pas seulement quant aux remèdes-miracles à la Covid-19), je m’empresse de trouver plus bas dans le courrier, les chiffres pour les autres tranches d’âge, et les recensements US n’ayant plus de secrets pour moi depuis la période 2005-06, je vous calcule les résultats suivants quant aux pertes dues aux escroqueries en ligne par pourcentage de la population (M$ pour “millions de dollars”) :

De 30 à 39 ans : 12,3 M$
De 40 à 49 ans : 16,4 M$
De 50 à 59 ans : 20,2 M$
60 ans et plus : 17,4 M$

Conclusion : les vieillards vulnérables car crédules ne s’en sortent pas beaucoup plus mal que les autres ; mieux en tout cas que les 50 à 59 ans. Les escrocs l’ont compris, qui s’en prennent à tout le monde, avec un excellent rendement.

P.S. N’oubliez pas d’acheter des pièces d’or et du bitcoin sur des sites en ligne en sortant d’ici.

Partager :

21 réflexions sur « Vieillards ! Méfiez-vous des escrocs en ligne ! »

    1. Pas de souci, tout comme C… G… ou M… S… ou O… D…, mon pourcentage sur un affolement salutaire des petits épargnants constitue mon véritable fonds de commerce 😉 .

      1. “tout comme C… G… ou M… S… ou O… D « 
        Les initiales de lecteurs qui se reconnaîtront ?

      2. Je ne vois pas qui peut être tout ce beau monde … sérieusement. Pour le bitcoin, j’ai trop peur d’avoir un crash disque le lendemain, et de perdre la clé de décryptage (si j’ai bien compris le principe, j’avoue ne pas avoir regardé cela de très près).

  1. Ils perdent moins … normal vu le niveau des retraites, les retraités (plus de 60 ans) n’ont plus assez de moyens pour se faire arnaquer.
    Ou alors ils l’ont déjà trop été avant 60 ans !
    Amitiés

  2. Après avec tout mon respect Mr Jorion, vos analyses sur le Bitcoin n’ont pas été les plus visionnaires…

    1. Vous allez rigoler : une journaliste du Monde vient de m’appeler à ce sujet, il y a exactement 17 minutes. Désolé, ma réputation sur le Bitcoin est intacte.

      P.S. Je peux encore vous aider, envoyez-moi un mail.

  3. Je voudrais mettre en garde contre un jeune assez vicieux pour tenter de m’escroquer 4 euros chaque mois .

    1
    1. Si ca peut vous consoler, Juannessy, vous n’êtes pas le seul 🙂 ! Le rapetou en question essaie même de développer encore plus son bizness…

  4. La révolution numérique permet un meilleur rendement et optimise vos capacités à faire fructifier vos gains !
    Mieux que le casino et moins cher !

    Idéal pour réduire les inégalités sociales internationales.

  5. Le Bitcoin est “fabriqué” par “minage” c’est à dire en faisant fonctionner des ordinateurs pour résoudre certains calculs complexes mais inutiles en dehors de la création du Bitcoin. Globalement il y a égalité entre une pollution “inutile” et la création de Bitcoins. Mais certains devraient se méfier qu’on ne vienne pas un jour les chercher pour avoir pollué la planète “gratuitement” à titre de réparations. Surtout quand on sait justement que le Bitcoin permet de tracer tous les participants historiques à cette gabegie !

    Est ce qu’en achetant du Bitcoin vous évitez à tout coup de vous retrouver qualifié de délinquant contre l’écologie ? Je n’en suis pas certain. Quand un crime apparait et que l’on sait tracer tous les participants il vaut peut être mieux ne pas en faire partie. Beaucoup de scandales n’ont été qualifiés ainsi que bien des années ou décennies plus tard…

    1
    1. Ah mais on les mine en Islande les Bitcoin : élec d’origine hydraulique, refroidissement facile dans l’air tant qu’un volcan comme celui de la presqu’ile de Reykjanes ne se réveille pas juste à côté.
      Idem, le pays a 3 alumineries et une usine de “ferro-silicium” à Husavik, où l’on raffine la quartzite polonaise avec parmi les réducteurs du charbon du bois de flottage sibérien.

      Vous voyez bien avec ces lunettes islandaises que le bitcoin est tellement vert qu’il mérite bien au sommet de l’évolution darwinienne dont nous ne sommes qu’on modeste vermisseau.

      1
      1. Ah oui les Islandais sont ceux qui ont le plus de relations sexuelles en Europe et on voit bien qu’il sont de toute évidence pragmatique et efficace. Cela me parait un pays très sympathique ! Je vote pour les lunettes islandaise !

        1
      2. Pour autant même en Islande cela participe au réchauffement climatique global (il a fait aujourd’hui une température de juillet de mon enfance en mars aujourd’hui ici en Bretagne)

      3. @Timiota : effectivement, rédigeant un joli livre sur le transport du bois au XXe siècle, nous avons découvert que beaucoup d’arbustes et d’arbres sont maintenant cueillis et déchiquettés en plaquettes pour l’industrie de réduction du silicium : “Pour obtenir une tonne de silicium, il faut 300 kg de bois déchiqueté, 500 kg de quartz, 100 kg de houille et 100 kg de coke. L’apport en bois permet une meilleure circulation des gaz dans le four “. ‘”Après fusion, le magma liquide est versé dans des bassins d’eau où, sous l’effet du choc thermique il se trasforme en grenailles. Ce produit se réduit en poudre pour le secteur électronique, l’aluminium, le photovoltaïque. 80 % de la production est exportée en Allemagne pour la fabrication des silicones”.
        Une entreprise de sciage de bois de Nord-Vercors livre 500 kg de bois par jour à 80 km de là, au sud de Grenoble (Livet et Gavet). Un nouveau débouché pour le bois qui nous a surpris (“Grumes et Grumiers, 100 années de transport du bois dans le Vercors et le Royans”, J.P. PERAZIO)
        Le bois de flottage sibérien est sans doute déchiqueté mais non transformé en charbon de bois ?

    2. Au chapitre des idées “astucieuses mais un peu surprenantes quand même”, je vous présente la chaudière Sato, fabriquée par la jeune pousse française WisElement – solutions pour l’éco-habitat – et qui permet de se chauffer l’hiver… en minant du bitcoin.

      Le principe est simple : au lieu d’utiliser comme radiateur l’équivalent d’une bête résistance, on utilise des ASIC tournant à plein rendement pour réaliser des hashages. Ca chauffe tout autant – 1 à 5 kW – mais en plus ça mine du BTC !

      Etant donné que l’énergie aurait de toute façon été dépensée pour le chauffage, le calcul de rentabilité du minage ne fait plus intervenir que l’amortissement du coût supplémentaire de la chaudière Sato par rapport à une chaudière classique – puisque bien sûr, les cartes graphiques coûtent plus cher que les simples résistances. Ainsi que le prix du bitcoin, naturellement.

      J’avoue ne pas avoir fait ce calcul… il faut dire que j’ai déjà une chaudière, qui me convient assez bien 🙂

      Si ça vous intéresse, le site consacré à Sato dispose d’un outil de simulation et vous pouvez faire le calcul avec leur liste de prix : https://www.wisemining.io

      Une chose est certaine : la réindustrialisation du pays est en marche !

  6. Bonjour, il me semble qu’il faudrait rapporter la perte au nombre d’usager par classe d’âge pour savoir quelle classe d’âge est la plus en danger sur internet. Comparer également les classes d’âges qui sont quasiment nées avec internet et celles qui l’ont découvert à l’âge adulte. De quoi peut-être mettre en évidence l’importance de l’éducation et les dangers de l’informatisation à marche forcée.

  7. C’est normal de s’attaquer au boomers (+50 ans), c’est eux qui ont le fric et les rentes. Les jeunes ne peuvent plus constituer un capital ou de s’acheter des biens et actions pour bénéficier d’une rente.
    Bref, l’escroquerie est différente: pour les jeunes elle ponctionne sur la trésorerie quotidienne vite pompée, pour les autres, c’est sur le capital disponible. Tous les classes d’âges sont méfiantes, mais le ‘potentiel’ d’arnaque n’est pas le même. Malheureusement pour les escrocs, les boomers ne sont pas tous très actifs sur le web, sinon ce serait bingo et rente assurée.. 😉

Les commentaires sont fermés.