Les États-Unis auront-ils 2 ou 7 ans d’avance sur la France ?

On aime penser en France que la nation n’est pas un « pays satellite des États-Unis », mais la réalité est à l’inverse, et la question est de manière générale de savoir quel sera le délai entre ce que l’on voit aux US et ce que l’on observera en France. Pourquoi un simple délai ? Parce que durant deux siècles, tout Européen qui « en voulait » s’exilait au Nouveau-Monde et y trouvait un terrain réceptif à son sens de l’initiative, récompensé par une aisance matérielle libérant l’esprit, ce qui faisait de fait des États-Unis, en raison de l’exode des intelligences et des volontés de réussir, une super-Europe de toutes les avant-gardes.

La question est alors : la France va-t-elle s’offrir comme les États-Unis un épisode de démagogie fascisante de quatre ans (qui en France, serait de cinq années) avant de suivre son exemple présent de ressuscitation d’un État-providence ou, mieux dit : d’un État de Bien-Être ? Ou bien va-t-elle, plus intelligemment, opérer le raccourci d’un tournant vers le socialisme dès 2022 ? 

Une personnalité généreuse, sincère, directe, le cœur sur la main, débordant d’énergie, sur la même longueur d’onde que les gens ordinaires, aimée et admirée dans tous les foyers, est capable d’opérer ce raccourci et d’épargner à la nation cinq années de délire politique, d’exclusion, et de souffrances.

Partager :

110 réflexions sur « Les États-Unis auront-ils 2 ou 7 ans d’avance sur la France ? »

  1. Biden, Macron, un(e) autre… : un homme peut-il, à lui tout seul, une femme à elle toute seule peut-elle, bousculer à ce point l’ordre établi, faire la révolution, instaurer le socialisme ? Le peu que je connais de l’histoire me rend sceptique. C’est faire bien peu de cas de toutes les forces à l’oeuvre dans la société… Ce n’est pas une raison pour se décourager mais est-ce la bonne voie ?

    4
    1. L’éminent journaliste américain, Chris Hedges — qui, selon wikipedia, a dit de la guerre en Irak ceci : « Nous nous embarquons dans une occupation qui, si on en croit les leçons de l’histoire, sera aussi dommageable pour nos âmes qu’elle le sera pour notre prestige, notre pouvoir et notre sécurité » — est à mille lieues de voir en Biden un socialiste… :
      https://www.les-crises.fr/le-plan-de-relance-de-biden-ne-reduira-pas-les-inegalites-aux-etats-unis-par-chris-hedges/

  2. « Une personnalité généreuse, sincère, directe, le cœur sur la main, débordant d’énergie, sur la même longueur d’onde que les gens ordinaires, aimée et admirée dans tous les foyers ».
    Sondage exclusif auprès d’un échantillon non représentatif des familiers du blog de Paul Jorion.
    Parmi ces personnalités, laquelle, ou lesquelles, diriez-vous qu’elle incarne non pas une mais toutes les qualités exprimées ici?
    Mélenchon; Jadot; Piolle; Hidalgo; Macron; Bertrand; Wauquiez; Retailleau. (Mais pourquoi donc je ne les ai-je pas énumérés par ordre alphabétique?).
    Curieux tout de même comme j’ai le sentiment qu’aucune ne correspond à une seule des qualités énoncées. Des « qualités » à l’exact opposé de celles que j’attribuerais à n’importe quel homme politique.
    Vous avez droit à un joker. Le mien: Gaël Giraud. Micro-trottoir au coin de ma rue (avec le masque, à distance, avant le couvre-feu). « Gaël Giraud? Il joue dans quel club déjà? ».

    6
    1. D’accord avec vous, aucune de ces personnalités ne correspond au portrait robot tracé par Paul Jorion.

      Et très bien vu pour Gaël Giraud, il serait en effet excellent ! Évidemment, avoir un ecclésiastique comme président serait sans précédent, mais bon pourquoi pas 🙂

      Le problème de notoriété est bien réel, sans doute. Puisque vous parlez de club, j’ai un nom à proposer…

      Et pourquoi pas Michel Platini 😀 ?

      1
      1. @Toulet Alexis
        Merci. Bon, Giraud a au moins deux groupies.
        Quant à l’ecclésiastique… Etre jésuite n’empêche pas de respecter la laïcité.
        Pour Platini, étant (hélas) totalement hermétique à l’art du calcio, je botte en touche.

        1. Sans doute, je n’aurais pour ma part aucune objection à un jésuite président.

          Mais tout de même une condition : étant donné que les membres de la Compagnie de Jésus prononcent les trois vœux de pauvreté, chasteté et d’obéissance, je demanderais que Giraud soit au préalable relevé par le pape de son vœu d’obéissance pour la durée d’un éventuel mandat. Parce qu’il ne faut pas pousser mémé dans les orties, tout de même 🙂 Et c’est un catholique qui le dit… quant aux Français non catholiques, si ça ne les dérange pas d’avoir un président qui doit obéissance à un chef d’Etat étranger, grand bien leur fasse, mais moi ça ne m’irait pas 😉

          Enfin bon, tout cela n’est que discussion théorique, hélas.

      2. Un sondage IFOP-Fuducial publié samedi donne M. Le Pen vainqueur au deuxième tour devant les candidats de la gauche sauf pour Anne Hidalgo (50/50). J-L Mélanchon serait largement battu (60 pour MLP contre 40 pour lui). Les candidats de droite et de centre-droite eux l’emporterait contre MLP selon ce sondage, surtout Xavier Bertrand (59/41). Je ne pense pas que Gaël Giraud se présentera il a déjà refusé de travailler pour le gouvernement Hollande (Arnaud Montebourg avait essayé de le débaucher). Michel Platini je n’y crois pas trop non plus :).

        1
        1. @Antonin Arlandis
          Autrement dit pour faire élire Marine il faut faire éliminer Macron au premier tour par Mélenchon, quitte si les réserves de voix sont suffisantes lui faire attibuer des votes de partisan du RN !
          Un peu comme le RPR avec Mitterrand et VGE parait il …

          Il faut voir alors avec intérêt les couv de Paris-Match s’il y a Méluche, c’est peut être le signe d’un soutien au RN !

          2
        2. Au moins on est fixé quand au comportement (au moins face à un sondeur) de la gauche des chantres du front républicain qui préfèrent au deuxième tour ne pas aller voter Mélenchon et laisser ainsi passer Lepen… Et après on parle de rancoeur à LFI, lol… Au final on aura bien les politiques qu’on mérite, tous autant les uns que les autres… n’en déplaise à Mr Jorion…

        3. A ceux qui croient encore que les sondages n’ont pas d’opinions ni de point de vue politique :

          IFOP : l’IFOP a pour actionnaire majoritaire la famille Dentressangle, 56e fortune de France et ex-propriétaire du groupe Norbert Dentressangle. Mr Dentressangle vaut en 2015 : 1,45 milliard d’euros, +90,8% en un an, 43ème fortune française
          https://www.capital.fr/economie-politique/norbert-dentressangle-groupe-norbert-dentressangle-942819

          FIDUCIAL :
          le chiffre d’affaires de la société Fiducial s’élevait à 1,495 milliard de dollars1 et c’était le sixième cabinet d’expertise comptable en France. La fortune de la famille Latouche est estimée à 1,66 milliard d’euros en 2020. Classé 56ème fortune de France.
          https://www.challenges.fr/classements/fortune/christian-latouche-et-sa-famille_346

          Mais je suis certain que les sondeurs ont pu travailler en toute indépendance ! 😉

          2
          1. Merci pour ce rappel. Le dernier sondage Ipsos lui donnait de meilleurs scores à Y. Jadot et A. Hidalgo au premier tour…

    2. Tiens, tiens, comme c’est bizarre ! Vous avez omis de citer, parmi ces personnalités, l’électron libre de la France Insoumise, proche des gens ordinaires, et qui possède, je crois, toutes les qualités exprimées par Paul Jorion : « le meilleur ennemi » d’Emmanuel Macron, François Ruffin.

      1. @PHILGILL
        Ma liste ne prétend pas être exhaustive! Mais j’aurais pu (et du) c’est vrai y inclure Ruffin. Rien de « bizarre » dans mon omission. Il serait bien le seul en effet à posséder la plupart des qualités exprimées par Paul. Il est bien le seul en tout cas pour lequel je pourrais dire que j’éprouve une certaine sympathie. Si je l’ai (involontairement) « oublié », c’est peut-être parce que je ne le vois pas figurer parmi les partants. Mauvaise raison: je n’imagine guère Retailleau du Bocage y aller non plus. Quant à mon joker…
        Pas sûr en outre (malheureusement) que Ruffin soit « aimé et admiré dans tous les foyers ».
        Mais nous ne parlons là que de « pour qui ». Pas de « pour quoi ».
        Cordialement!

        1. @Michel
          « … c’est peut-être parce que je ne le vois pas figurer parmi les partants. »

          Comment, vous n’avez pas encore lu le livre de Mérième Alaoui, « François Ruffin, l’Ascension d’un opportuniste, ses réseaux, ses méthodes, son plan caché pour l’Élysée… » ?!!

          Mérième Alaoui : « En quelques années seulement, François Ruffin, député de la Somme, électron libre de l’extrême gauche, a imposé son style et ses idées. Sa posture d’élu « proche du peuple » qui se paie au Smic et s’exprime sans filtre détonne. Mais est-il aussi transparent qu’il l’affirme ? Imagine-t-on l’infatigable défenseur des salariés précaires jouer finalement les patrons dictatoriaux ? Gérer seul la majeure partie des bénéfices de son documentaire à succès Merci Patron! ? Être mal à l’aise sur le thème de l’islam dans les banlieues ?
          François Ruffin est un personnage plus ambigu qu’il n’y paraît. Il se revendique par exemple du populisme, prône la fermeture des frontières, et répond opportunément à côté sur les questions liées à l’écologie ou au féminisme. Cette enquête de terrain, entre Amiens et Paris, révèle quelques vérités sur cet homme pressé de parvenir au pouvoir et de mener à bien ce qu’il considère comme une « mission ». »

            1. @Michel

              Il est peut être d’Amiens , mais il ne passe pas une partie son temps au Touquet !!!!!!!

          1. “François Ruffin, l’Ascension d’un opportuniste, ses réseaux, ses méthodes, son plan caché pour l’Élysée…”
            Et pour les autres ? C’est différent ? 😉

            1
            1. @Pascal décidément il a toutes les qualités requises et comment peut-on le qualifier de pressé dans cette démarche, 5 ans après, lui qui est deux ans plus vieux qu’Emmanuel Macron et presque autant de Najat Belkacem autre amiénoise …

      1. @Hervé
        Grand merci! Je ne connaissais pas Blast, encore moins la contribution de Giraud.
        J’ai écouté sa première intervention. Décidément remarquable. Cet homme a tout compris ou presque. Aucune illusion hélas: il ne sera d’aucun secours « politiquement » pas avant longtemps en tout cas.

        1
        1. @ Michel

          Merci à vous. Ravi ! Oui, M.Giraud : un homme remarquable . Comme tant d’autres et tant de femmes remarquables !
          Je suis d’accord avec M.Jorion à ce propos : Retrouvons le goût de l’Optimisme – certes raisonné – mais retrouvons le, ce goût du présent et du futur proche. Ne laissons plus faire les salauds au verbe creux et aux gestes assassins. Sortons de notre dépression collective et réaffirmons notre élan individuel de vie.

    3. @Michel
      “Une personnalité généreuse, sincère, directe, le cœur sur la main, débordant d’énergie, sur la même longueur d’onde que les gens ordinaires, aimée et admirée dans tous les foyers”.
      Macron, Hollande, Sarkozy, Chirac, Mitterrand, Giscard d’Estaing, Pompidou, de Gaulle.
      Tout les lauréats ont de telles qualités … ?

      Certains qui en avaient gardé l’image ont su surprendre dans les élections.
      Jusqu’à Mitterrand inclu, c’était des écrivains.
      A part Mitterrand ou Sarkozy, avocats, tous les autres ont réussi des concours de la république.
      Tous, sauf Hollande avaient été ministre.
      La plupart étaient à la tête de leur parti, ou mouvement.
      Seuls Mitterrand et Chirac ont été réélus, à l’occasion d’une cohabitation.
      Positionnés dans le temps long ils n’en étaient pas à leur première candidature.
      Macron était connu depuis peu mais tous étaient trés connus (sans toujours être favoris) un an avant l’élection.

      1. @Ruiz
        Capital (le journal) vous répond ! Attention aux crampes dans les zigomatiques !
        « Pour devenir un leader, il faut d’abord le vouloir. Tous les présidents — du Général De Gaulle à François Hollande, en passant par Georges Pompidou, Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac ou Nicolas Sarkozy — se sont hissés au sommet de l’Etat parce qu’ils en avaient le projet depuis toujours.

        Certes, l’expression du leadership est très personnelle, comme je l’expliquais dans un billet précédent. Mais quoiqu’il en soit, celles et ceux qui ne parviennent pas à imposer leur empreinte ne restent pas en poste très longtemps. Ils sont tôt ou tard éjectés du microcosme où ils évoluent — quel que soit sa taille et son importance — car nous avons tous besoin d’un chef, d’un guide, d’un être en qui nous reconnaître, quelqu’un que nous voulons admirer aussi. Cela se vérifie depuis que l’homme est homme, de la préhistoire jusqu’à nos jours. Seules les méthodes ont changé… et encore. Hier, un combat de chefs donnait raison au plus fort ; aujourd’hui, un licenciement ou une élection suffit pour en terminer avec un leader défaillant. »
        https://www.capital.fr/votre-carriere/comment-devient-on-un-leader-968262

      2. @Ruiz
        « c’est le groupe qui fait le leader », de cette vidéo, je retiens particulièrement cette phrase qui, à mon sens, me questionne particulièrement.
        https://www.youtube.com/watch?v=9Srjq2sGrMc
        Maintenant, quand je vois un leader, je me demande : qui est le groupe qui l’a mis là ?
        Pour De Gaulle, on pourrait dire que c’est le CNR, la Résistance.
        Pour Mittérand, c’est la Grande Gauche du temps où il y avait des Partis Communiste ou Socialiste qui étaient encore financés par leurs adhérents (et non par les deniers publics)
        Idem à Droite pour Chirac et Sarkozy
        Pour Hollande, c’est plutôt le côté roue de secours après le dérapage de DSK sur la moquette d’une chambre d’hotel.
        Mais pour Macron ? Qui étaient le groupe ?
        Le CAC 40 ? On va encore me traiter de complotiste.

        En tout cas, pour la réflexion de Paul sur une prochaine candidature, il semble qu’avant de trouver le leader, il faille d’abord trouver Le Groupe !

        4
  3. avez-vous une idée au sujet de cette personnalité généreuse ? Le potentiel des candidats en liste semble connu, qui s’en détache pour vous ?
    pensez-vous toujours à Thomas Piketty ? Il ne semblait pas trop motivé…
    bien à vous.

  4. Et ben, ça y est, c’est bouclé !
    Le JDD vient de nous sonder.
    « Macron : stabilité mais motifs d’inquiétude »
    Traduction (toute personnelle) : c’est un bon cheval mais si ça sent pas bon dans la dernière ligne droite, faudra trouver mieux.
    « Le Pen : en dynamique au premier tour »
    Traduction (toute personnelle) : elle dégage tout le monde au permier tour.
    « La droite enlisée, Bertrand se détache »
    Traduction (toute personnelle) : si on doit lacher Macron pour trop de casseroles, reste Bertrand qu’est assez « propre sur lui » (comme disait Coluche).
    La Gauche ? A priori, c’est juste un sujet périphérique de 1er tour.

    Eh ben, voilà, on peut passer à autre chose maintenant ! 😉

    1
    1. Bonjour Pascal

      En faisant des recherches sur le système politique de l’Irlande du Nord , suite à un autre article récent de Paul, j’ai découvert ceci:

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Consociationalisme

      « Le consociationalisme, aussi appelé consociativisme ou démocratie de concordance, est la forme que prennent les systèmes politiques démocratiques dans les sociétés profondément divisées lorsqu’un partage du pouvoir parvient à s’opérer entre leurs élites hors de toute logique majoritaire et en dépit des clivages religieux, linguistiques ou ethniques qui peuvent exister par ailleurs entre les groupes socioculturels dont ces élites assurent la représentation au gouvernement. »

      1 Les origines du consociationalisme
      1.1 Origines du concept
      1.2 Les caractéristiques de la démocratie consociationnelle
      1.2.1 L’existence d’une coalition
      1.2.2 L’usage de la proportionnalité
      1.2.3 L’autonomie segmentaire
      1.2.4 Le droit de veto
      1.3 Les conditions favorables ou nécessaires à la mise en œuvre
      1.3.1 La division importante du champ social
      1.3.2 Le multipartisme
      1.3.3 La petite taille de la société
      1.3.4 La loyauté des bases partisanes
      2 Les démocraties consociatives
      2.1 Pays-Bas
      2.2 Belgique
      2.3 Suisse
      2.4 Union européenne
      2.5 Autriche
      2.6 Liban
      2.7 Afrique du Sud
      2.8 Italie

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Arend_Lijphart

      Arend Lijphart est connu pour avoir travaillé sur le consociationalisme et donc sur la façon dont les sociétés profondément divisées parviennent à maintenir un régime démocratique en partageant le pouvoir politique entre les partis.
      Il considère que les 2 pays les plus aboutis sont la Suisse et la Belgique.

      9
        1. @Juannessy
          La Suisse en effet. Que je connais mal mais (un peu) mieux que la Belgique. Paix et prospérité, en dépit de cultures (langues, religions) différentes, qui m’ont toujours impressionné. Mais combien de temps résisteront-ils (les Helvètes) aux défis du changement climatique, de l’anéantissement du vivant, de la rareté des ressources? Sur ce plan, pas meilleurs voire pire que bien des pays européens. Ils en sont conscients (réchauffement accentué en montagne -déjà sur la trajectoire des plus 0,4°C par décennie dans le Valais-, disparition des glaciers…), se préparent; mais les mesures déjà mises en oeuvre et celles à venir suffiront-elles? La neutralité diplomatique n’est d’aucun effet ici, contrairement à 39 – 45. On est tous dans le même bateau, et il ne vogue pas sur le Léman.

          1. Depuis 2018 et cette année encore à Genève , les verts font un malheur aux élections .

            Si vous avez une solution pour empêcher les glaciers de fondre , il y a des demandeurs un peu dans tous les coins de la planète.

            Dans mon boulot ancien , je peux par contre témoigner que la Suisse se souciait d’écologie même pour les autoroutes et routes tout court , depuis très longtemps ( moi j’allais y chercher des idées en 1972 )

            1. @Juannessy
              Aucune ironie dans mes propos. Je me suis (comme trop souvent peut-être) sans doute mal exprimé. Et vous connaissez la Suisse manifestement bien mieux que moi.
              Le succès des « Verts » aux élections n’est pas nécessairement signe qu’une société va dans le bon sens. En Allemagne, ils ont surtout réussi à faire abandonner le nucléaire. Coût: 350 milliards d’euros, et ce n’est pas fini. Gain pour la planète: voisin de zéro. La Suisse a pris le même virage. Leur énergie hydro-électrique (remarquable), pilotable et décarbonée (comme le nucléaire) restera-t-elle aussi renouvelable avec la fonte des glaciers? On peut l’espérer. Et non, je n’ai pas de solution à la fonte des glaciers des Alpes. Et surtout pas prétendu en avoir une. Elle est inéluctable pour quelques siècles et sans doute davantage.
              Je n’ai pas dit que la Suisse ne se soucie pas d’écologie! Nous pourrions certainement nous inspirer d’elle à ce sujet dans bien des domaines. Mais pas pour tout. Le loup n’est (par exemple) pas beaucoup plus bienvenu chez eux que chez nous. Au demeurant, je ne cherchais pas à désigner le meilleur élève. Je souhaite sincèrement que les Helvètes aillent du mieux possible dans le bon sens. Ils sont sans doute mieux armés que nous « culturellement » pour le faire. Mais un îlot de paix et de prospérité ne peut subsister au milieu d’un océan de désastre.
              Arvi pâ!

              1. @Michel
                « Mais un îlot de paix et de prospérité ne peut subsister au milieu d’un océan de désastre. »

                Mais qui peut faire tache d’huile !!!!

                Système de concordance:

                Pierre Cormon, La politique suisse pour les débutants , et Pierre Morandi

                « Le système de concordance, également appelé démocratie de concordance ou proportionnelle, est l’un des principes de base du système politique suisse, caractérisé par la composition des organes de l’État de façon proportionnelle aux différents partis en présence, par l’intégration des forces politiques, le rejet des conflits et la recherche de solutions négociées aux problèmes.

                * Les Suisses se méfient traditionnellement du pouvoir et préfèrent le voir partagé entre plusieurs acteurs
                * Un gouvernement de concordance est plus susceptible de représenter les différentes composantes du pays
                * Il est plus à même de réunir de larges majorités, ce qui est indispensable dans un système où toute nouvelle loi peut-être attaquée en référendum par le peuple. »

                Techniquement, la Suisse a toujours eu le même gouvernement stable et consensuel, contrairement à la plupart des démocraties occidentales, qui voient une alternance régulière entre les grands partis de gauche et de droite.

                *une règle arithmétique de proportionnalité
                *une règle politique de consensus : le gouvernement doit parvenir à un compromis, même s’il est composé de partis antagonistes.

                1
      1. Merci Ilicitano
        Très intéressant, mais permettez moi de lui préférer « démocratie de concordance » 😉 . C’est plus parlant pour moi.
        Est-ce que la France pourrait cheminer vers cette démocratie de concordance ?
        Il me semble que l’obstacle majeur est notre présidentialisme hérité du Grand Charles.
        Macron en est quelque part l’apothéose avec sa volonté de supprimer les intermédiaires et de vouloir gouverner en monarque.
        Nous savons maintenant que d’avoir placé les élections législatives juste après les présidentielles, nous a fait l’assemblée pléthorique actuelle qui n’est qu’une chambre d’enregistrement du pouvoir élyséen.
        Après avoir réellement coupé la tête du Roi, il y a un peu plus de deux siècles, comment allons-nous pouvoir couper la tête (symboliquement) du Président de la Vème République pour sortir de cette impasse ?

        1. …  » Nous savons maintenant que d’avoir placé les élections législatives juste après les présidentielles, nous a fait l’assemblée pléthorique actuelle qui n’est qu’une chambre d’enregistrement du pouvoir élyséen.  » …

          « Presse(s?)-bouton » ..sans le moindre doute.
          Quelqu’un peut-il m’expliquer (aimablement) pourquoi ce phénomène où un chien (porteur de la toge macronnienne) aurait été élu serait juste une position chronologique..?
          Ce positionnement ne garantirait -il pas au contraire le recours/sursaut électoral imposant cohabitation=neutralisation du Président en cas de « surprise » malvenue (pour les uns Le Pen pour les autres Mélenchon)..?

          1. @Otromeros
            Ce sursaut n’a pas fonctionné en 2017, ou très faiblement au 2ème tour des législatives.
            Il faudrait dans ce contexte animer une alliance ou un pacte électoral cohabitationiste sans exclusive pour permettre qu' »elle qu’en soit l’issue  » après la présidentielle l’élection d’une assemblée diversifiée et contre-poids, par des désistements mutuels, tout bords confondus, équilibrés nationalement, en particulier dans le cas où le scrutin ne comporterait encore aucun zeste de proportionalité.

            1. Pardon , mais je ne vois pas pour quel motif un citoyen « normal » aurait eu , à l’époque , peur de Macron.. le « rénovateur » au coeur « grand comme ça! » gendre idéal.
              Par contre voir demain arriver MLPen (sur base de son identité passée , même adoucie) ou JLMélenchon (sur base de sa réputation médiatique sans avoir ni lu ni discuté du programme déroulé depuis cinq ans par ses fidèles) ..ça me semble un tsunami..pour tous , non? En gros rien à voir vu l’expérience depuis 2017.

              1. @Otromeros En 2017 il était évident qu’il fallait avoir peur d’un Macron pour évidement tout ce qui s’est produit (arrivée -mais pas gestion- du Covid exclue) leader hypnotique charismatique transgresseur, sans réelle expérience politique, inféodé à une idéologie financière européiste néolibérale mondialiste, au programme tardif enfumeur et consensuel, opportuniste issu de l’Ena à la compagne coach animatrice de réseau dans la haute société politique et financière, poussé par une campagne médiatique inaccoutumée,
                promoteur d’une loi dite El Khomry, bradeur d’Alstom concurenceur de la SNCF par Flixbus, préleveur de 3% de taxe sur les retraités, candidat rajeuni d’un parti du manche UMPS décomplexé aux nombreux ralliés du survivant Jean-Yves Le Drian à l’opportuniste Darmanin.
                Notre régime présidentialiste au suffrage direct montre là tout ses défauts.
                Ou ses avantages et opportunités pour qui peut orienter l’opinion.

          2. Pour le Pen il resterait l’appel à la grève générale,
            Pour Mélenchon, il resterait le putch militaire,
            Dans les 2 cas, le pays plongerait dans la guerre civile ouverte, concrétisation violente de la guerre civile larvée depuis 1983…

            1. Si Le Pen est élue, ce sera en premier lieu par la classe populaire. Une grève générale des hommes de média, je peux l’imaginer, mais je ne crois pas qu’elle aurait grand effet.

              Si Mélenchon est élu… nos militaires ne sont pas des putschistes. D’ailleurs nous n’avons aucune guerre d’Algérie en cours.

              Pas de guerre civile à l’horizon, quoi que Zemmour puisse en dire pour exhaler ses obsessions et attirer le chaland. Mais des inconvénients de nature différente suivant que l’une ou l’autre force politique « qui ait une vraie chance à date d’aujourd’hui » parviendrait au pouvoir, entre LaREM avec Macron, LR avec Bertrand ou Philippe, RN avec Le Pen.

            2. @Ar c’hazhdu

              Un putch militaire ?
              Une bien étrange proposition de votre part.
              Vous renverseriez un gouvernement légitime élu par le peuple français en appelant l’armée à la rescousse du CAC40 ?

              Il faut garder raison.

              1
              1. Ah pardon, je ne renverse rien, je n’appelle à rien, juste j’observe et je me souviens de la commune et de la semaine sanglante…

                Cela dit je rebondis sur l’apparent pléonasme d’Hervé « …légitime élu… » ; apparent, parce que le vrai pléonasme serait « légal élu » et je pose du coup la question : au vu de la faible participation du corps électoral à la dernière élection, bien que légale (i.e. conforme aux institutions), une élection avec une forte abstention rend elle l’élu légitime ?

                Quant au fait que les classe populaires feraient l’élection de MLP, la versatilité du peuple (et quelques restrictions alimentaires) les feraient rapidement « brûler ce qu’ils ont adoré », me semble -t- il.

                Là encore n’en déduisez pas que j’appelle de mes vœux quelque violence que ce soit, ne confondez pas le messager et le message SVP. ^^

  5. Le Pacte de stabilité et de croissance européen, le fait que la politique budgétaire ne soit plus soumise au résultat des élections, font que la possibilité du socialisme est totalement exclue.

    S’il existe une « personnalité généreuse, sincère, directe, le cœur sur la main, débordant d’énergie, sur la même longueur d’onde que les gens ordinaires, aimée et admirée dans tous les foyers », elle ne pourra faire autrement que d’avouer sa totale impuissance à stopper l’implosion de notre société dans le cadre du PSC.

    7
    1. Le système de sélection du personnel politique pré-élection n’ est en rien dicté par la Constitution mais par notre psychologie et nos pratiques collectives. Résultat, seuls émergent les plus opportunistes, gage de médiocrité.
      L’impuissance que vous relevez avec justesse est donc un sous-produit de notre système.
      La question d’un changement de cap ne se posera donc pas. Mort avant terme, à supposer que Bruxelles le permette.
      A mon avis, c’est, en partie, ce qui explique depuis au moins 2 siècles une histoire politique si heurtée, si pleine de fureurs et de violences. La droite, quand elle se sent menacée, est capable de tous les abus et même crimes. On l’a vu récemment. Ça ne fait pas un programme.

      Retournons à la sélection pré-électorale.
      Vu, d’une part notre considérable ancienneté dans ce domaine (on se souvient de la remarque de Clemenceau: « je vote pour le plus con ». Et on a récolté un fou inoffensif) et d’autre part, les dernières performances de USA en matière de médiocrité ou nullité pré-électorales, j’ai l’impression que nous les battons à plate couture depuis longtemps. Notre avance est au moins de plusieurs années.

      1. Il faut prendre la Constitution pour ce qu’elle est : une simple déclaration d’intention qui n’engage que ceux qui y croient. La preuve par le droit au travail qui y apparait en bonne place, alors que le pays n’a jamais connu autant de chômeurs ni de travailleurs pauvres.

        L’impuissance dont je parle dans mon précédent commentaire est celle d’un candidat honnête qui, élu par miracle contre l’avis des milliardaires et le matraquage médiatique de leurs journaux et télévisions, se verrait aussitôt confronté à la coalition de la haute fonction publique, de tous les partis dits « de gouvernement », des marchés et de l’UE.

        Une confrontation perdue d’avance, sauf à changer de système politique et imposer la démocratie, seule force à même de reprendre le contrôle de l’État au profit du bien commun.
        En effet, non seulement un homme honnête n’a aucune chance d’être élu dans un système ou un euro vaut une voix, mais élu par miracle il se retrouverait instantanément seul contre tout ce que la France et l’UE comptent de prédateurs financiers et économiques. Ceux qui conscients de leurs intérêts de classe réaliseraient immédiatement l’union sacrée pour faire tomber l’ennemi. Et je n’ai aucun doute que ces individus seraient alors prêts à toutes les extrémités pour imposer un gouvernement à leur botte.

        Le seul moyen d’inverser le rapport de force, de désarmer l’ennemi en replaçant l’intérêt commun au-dessus des intérêts privés, se trouve dans le changement de régime politique. Instaurer la démocratie, régime ou la parole d’un milliardaire a le même poids que celle de n’importe qui, où les gouvernants sont sous la surveillance constante des gouvernés, et ce qui nous apparait comme irréalisable aujourd’hui, respecter concrètement notre constitution, le deviendra demain.

        Ça s’appelle une utopie, et elle me semble de loin préférable au cauchemar absolu que nous annoncent les lois de la thermodynamique.

        1
  6. Espérons que le ‘socialisme sauce Étasunienne/Biden’ dure un peu plus que le ‘socialisme sauce Française/Mitterrand’ … 🙂

    3
    1. « mariage d’amour, pas de mariage forcé »
      ça c’est pour le PS
      et les thuriféraires de l’union ! l’union ! l’union !
      Elle affirme le programme d’abord.
      Et le collectif d’abord, ça c’est pour la FI.
      Quand au programme dont elle donne les grandes orientations
      il me semble très largement compatible avec celui de la FI.

      1
      1. Elle ne parle pas de compatibilité ( même si c’est un bon point de départ ), mais d’accord discuté ensemble et présenté en tant que tel à la consultation .

        J’apprécie de mon côté l’ouverture à une primaire toutes confessions se reconnaissant des affinités avec les intentions , et à des modes de répartition des mandats selon la procédure qu’elle esquisse . Ce qui est une bonne façon de se montrer aimable avec tout le peuple en ne réduisant pas le peuple au peuple de gauche dans l’urgence écologique , et en posant le jalon d’une évolution institutionnelle du régime présidentiel , voire du choix des ministres , ce qui donne plus clairement une responsabilité démocratique « amont » aux votants .

        Affaire à suivre pour vérifier que j’ai bien compris .

        1. Oui affaire à suivre jusqu’a Noël après quoi il vous restera 3 mois pour faire campagne pour ou contre les costumes de Pierre, la zigounette de Paul ou les diners de Jacques… Union de la Gauche ne signifie pas victoire, vous oubliez qu’il y a des gens à convaincre ou au moins à motiver pour aller voter et que ça prend du temps.

          1
          1. A convaincre de quoi ? de voter pour soi ?

            De mon côté j’aurai bien du mal à faire campagne aussi bien physiologiquement que par esprit missionnaire . J’écoute celles et ceux qui font campagne en essayant de repérer s’ils comprennent les choses comme moi , s’ils sont sincères , cohérents , réalistes , aimables aux autres , empathiques , créatifs , structurés , visionnaires ( c’est la partie la plus difficile et exigeante, c’est le risque partagé ).

            Seuls ceux qui aspirent à porter tout ça peuvent valablement faire campagne . Mais la campagne par construction sert à mettre à l’épreuve toutes ces attentes nécessaires , et dans le meilleur des cas les candidats interrogés participent de cette formation d’une forme de chemin collectif qui se terminera au vote .

            Il m’est arrivé de « faire campagne » lorsque j’étais directement impliqué dans le résultat ( syndicat ) mais jamais quand je suis simple citoyen dans l’affaire . Le prosélytisme n’est pas mon truc .

            1. Donc c’est bien ce que je dis vous oubliez simplement qu’il faut gagner les élections, voire vous vous en foutez, au fond ce qui compte pour vous c’est rétablir la hiérarchie des partis à gauche avec comme de bien entendu le PS (ou un quelconque nouveau nom) en tête… Dans ce cas soyez patient, après la déconfiture de Mélenchon vous aurez 5 ans et un boulevard à gauche… sous Lepen ou Macron II…

              « Mais la campagne par construction sert à mettre à l’épreuve toutes ces attentes nécessaires , et dans le meilleur des cas les candidats interrogés participent de cette formation d’une forme de chemin collectif qui se terminera au vote . »

              Ce qui se conçoit bien… , pour moi la campagne sert à présenter un programme et à mobiliser les gens pour qu’il soit mis en application, ça prend du temps, mobilise des énergies et de l’argent. Et une chose est sure : les derniers mois seront exécrables.

              1. Si vous savez mieux que les gens ce qui doit les mobiliser ….

                Mais on est bien d’accord qu’une campagne ça sert à expliquer et qu’il n’est jamais trop tôt pour le faire .

                Pour le reste je vous laisse vos poupées expiatoires et vos totems sataniques .

          1. Annie Cordy ? Une sacrée battante et une véritable athlète .

            Mais je préfère quand même Vanessa Paradis .

            De quoi ne vous remettez pas ?

            1. De celle de R. Devos, quand à la maternelle on nous demanda notre désir d’avenir professionnel parmi 20 policiers et 10 pompiers figurez vous qu’il y avait un Clown ! 🙂 … Grand émotif (sans pour autant être pathologiquement autiste) on avait du m’emmener au cirque peu avant, mais on notera que j’ai n’ai choisi ni dompteur, ni trapéziste… J’ai pas du changer beaucoup au fond 😉

              1
              1. Bon ça prouve que vous avez pu aimer ( moi aussi pour celui là ) des artistes de ma génération ( et même un peu plus vieux car il aurait pas loin de 100 ans ).

                Emotif ? Oui sans doute . Mais je n’aurais pas parier d’abord sur ce trait , vous concernant , au simple prisme de vos commentaires . Altruiste surement avec un péché mignon pour la perfection idéalisée qui peut tourner aux œillères .

                Mais c’est vraisemblablement infondé, et comme je me découvre encore parfois moi même un peu différent de ce que j’imaginais jusque là ( mais pas trop ), c’est à prendre avec des pincettes .

                1. Altruiste pas tant que ça, je crois qu’en fait j’aimerais l’être plus que je ne le suis. Par contre le pêché mignon la vous avez tout bon (et vous me semblez parler en connaisseur…), mais il me faut le faire cohabiter avec un Mr Hide bordélique à souhait et passablement jemenfoutiste, c’est pas tous les jours facile… 🙂

      1. Une anti-nucléaire canal historique et un premier ministre pro-nucléaire assumé (avec quelques arguments!): vous voulez marier la carpe et le lapin?
        C’est vrai que Hollande et son bébé Macron ont trouvé la parade: « 50% de nucléaire ». Pourquoi cinquante? Parce que c’est censé rassurer les pro en ménageant les anti. Pour le reste, ne cherchez pas une explication rationnelle, y’en a pas. D’où Fessenheim (pour commencer).
        (Ou alors je ne comprends rien à votre humour: il est vrai que j’en manque un peu).
        Cordialement!

        1. Surtout que 50% des besoin en 2050 c’est peut être bien 200% de la production actuelle… c’est une arnaque de tout petit escroc, ni plus ni moins…

            1. La vrai question est :

              Combien coute un parc renouvelable qui produise autant que le parc nucléaire actuel VS combien coute sécuriser le parc actuel.

              Si ya bien quelqu’un qui se targue d’avoir des données pour répondre c’est bien Jancovici, pourquoi ne le fait il pas?

              Et le problème de l’intermittence se pose aussi avec le nucléaire quand il fait trop chaud… il faudra donc quoiqu’il en soit passer par des investissements dans le stockage dans tous les cas que ce soit en pompant de l’eau, en comprimant de l’air ou en élevant/mettant en mouvement des masses.

    2. Blabla !

      Cette dame débarque quant à elle avec plus de 5 ans de retard ! Rien de nouveau dans tout ce qu’elle raconte !

      Et se référer au Haut Conseil sur le Climat n’est en aucun cas un gage de qualité/efficacité de candidature potentielle pour 2022…

      Et sa contradiction avec Air France, comment dire… Elle cite le Shift Project, comment dire…

      Ok ! On a compris, on voit où tout cela nous mène depuis près de 10 ans… À savoir, à rien…

      On tourne en rond ! L’appel de Paul consiste je pense à ne plus tourner en rond ! Ouvrez donc plus grand les portes !

      Bannissez les « moi je », les « je suis elu(e) », les « je suis à la tête », etc.

      Quant à récupérer politiquement le mouvement de la jeunesse, comment dire…

      Relisez donc ceci ; tant nous sommes toutes et tous toujours positionnés très exactement sur la même case du Monopoly :
      https://www.pauljorion.com/blog/2015/12/16/cop21-un-petit-coup-de-marteau-pour-lhomme-un-grand-coup-de-masse-sur-lhumanite-des-lobbies-en-liesse-la-grande-parade-des-ong-est-terminee-par-philippe-soubeyrand/

      Alors la vraie question posée demeure à ce stade bel et bien celle-ci :

      Qui pourra-être the « First Man » or the First Woman ?

      Primaire globale à gauche madame ! Et vous corrigerez enfin le « code source à gauche » !

      Il existe forcément une ou plusieurs candidatures potentielles improbables, voire inconcevables dans l’esprit de ces forces dominantes là !

      Donnons leur la possibilité de parler ! Et écoutons les !

      1
      1. @ Philippe
        Ca dépend si les électeurs mettent autant de points d’exclamation (réels ou mentaux) sur leurs bulletins de vote que j’en lis là ! :;)

  7. Euh… Pour l’énergie (donc le climat), mère de toutes les batailles, zéro pointé. Mais elle n’est pas la seule, « à gauche ». Ni, en Allemagne, tous bords confondus. Où l’on (re)verra, à l’automne, que l’écologie politique est largement soluble dans le libéralisme économique.

    1. Elle risque dans ce cas de se dissoudre dans pas grand chose , car le » libéralisme économique » , il a une sale gueule avec Corona et ça ne devrait pas s’arranger , même si ça n’est pas encore l’agonie .

            1. Ça pourrait l’être si les échéances électorales de même nature étaient concomitantes . Mais entre temps , je prêche plutôt pour des contacts , échanges , motivations et intentions communes , entre syndicats , partis , think tanks de même sensibilité .

              C’est même aussi par là que l’Europe des peuples peut se conforter , au delà de la contrainte économique commune qui commence à faire nécessité keynésienne , et rapprochement des systèmes de protection sociale , fiscaux et de défense .

        1. Je ne vois pas d’allusion à grand chose. Mais l’écologie pour ces gens-là, en Allemagne comme ailleurs, c’est pour l’essentiel un grand pot de peinture verte. Tenu par les Grünen.

          1
  8. Bonjour,

    Pour ma part, ce que je trouve le pire, c’est la première phrase de ce billet, je me suis arrêté à la deuxième virgule, j’avais besoin de faire une pause, cordialement,personne

  9. A-t-on vraiment besoin de Delphine Batho pour réussir un programme de décroissance intelligent?
    Par contre, les idées de Jancovici (et surtout du Shift Project, il n’est pas seul, cet homme!) peuvent grandement y contribuer. Qu’elles soient reprises et mises en oeuvre sous la houlette (présidentielle?) de Batho ou de quelqu’un d’autre n’a au fond pas beaucoup d’importance. Mais pour le coup je préférerais que ce soit par Giraud. Qui saurait sans doute mieux tenir les cordons de la bourse. C’est curieux, je ne le vois nulle part dans les sondages. Batho non plus d’ailleurs. Ruffin (l’affreux affairiste masqué) ronge son frein…

    1. Décroissance et énergie nucléaire réunies dans un programme politique ? C’est au-delà du grand-écart

      1. La décroissance, on n’y échappera pas. Les lois de la physique n’ont pas changé depuis le « rapport Meadows ». Rien de contradictoire avec l’énergie nucléaire.
        A moins que vous préfériez éolien plus solaire plus méthane « vert » à lisier de cochon industriel et maïs gavé aux intrants plus charbon (tant qu’il y en a) plus gaz-poutine (tant qu’il veut bien en vendre)…
        https://jancovici.com/publications-et-co/interviews/un-entretien-dans-marianne-en-juin-2020/

        1. @Michel C’est peut être préférable à rejeter dans 2 ans au bout de 12 ans du tritium dans l’océan Pacifique, ou à le faire un peu plus tard à partir de Flamanville …

          1. Préférable? Vous pensez vraiment qu’il est « préférable » de continuer à brûler des fossiles (et de la « biomasse! »)?
            Le nucléaire, c’est comme un vaccin: la balance bénéfices – risques. Le changement climatique, ce n’est pas un risque. C’est une réalité. Le nucléaire n’est pas la panacée. Mais sans nucléaire, parvenir à la « neutralité carbone », c’est mission impossible. Même les Chinois (les Chinois surtout!) l’ont compris. Ils sont assis sur un tas de charbon mais savent -quand même!- que c’est un cadeau empoisonné. Ils sont déjà champions du solaire (surtout) et de l’éolien. Dans pas longtemps ils seront champions du nucléaire. Deux têtes de série EPR en huit ans à 8 milliards pièce (avec notre partenariat…) tournent comme des horloges. Un troisième bientôt. Un plan (parce que eux, ils ont des plans!) de construction de centrales équivalent au nôtre des années 70 – 80. Sans parler de la quatrième génération en marche. Les Allemands ont fait le contraire. On arrête le nucléaire, on remplace par éolien et solaire. En gardant les fossiles pour quand y’a ni vent ni soleil (vous voulez des preuves?). Sans quasiment changer le bilan carbone de leur mix électrique. Coût: plus de 350 milliards d’euros. Avec ça, ils s’offraient un parc nucléaire tout neuf et mettaient leurs chaudières à lignite, charbon et gaz-poutine à la ferraille. Cherchez l’erreur!
            Quant au risque nucléaire: j’habite depuis plus de quarante ans à trente kilomètres du site le plus nucléarisé au monde, que j’ai « vu construire ». Ça ne m’inquiète pas, ça me rassure.

  10. Certainement une de ses plus mauvaises prestation depuis des années (sans vrai public qui fait retour ça semble lui poser problème ) et pourtant un de ses meilleurs meeting sur ce qui est traité et proposé, on notera le gros boulot des réalisateurs numériques :

    https://www.youtube.com/watch?v=AaEbLU4kF4I

    Pendant ce temps EELV et le PS se regardent en chien de faïence et se prépare à nous régaler de coups bas dans d’épiques primaire interne… D’ici mai 2022 combien de vues aura cette vidéo? ELLV et/ou le PS comptent faire combien de meeting pour toucher autant de monde en 3 mois de campagne et à quel coût (aussi bien financier qu’écologique) ?

    1. Trop fort ils la retouchent après la mise en ligne en plus, il y a des passages qui tombaient à plat qui ont disparu depuis ce matin on dirait… ce matin il cherchait ses fiches et avait un gros coup de mou au moment de la liste des 20 villes et la hop plus rien, on enchaine 🙂

    2. Problématique du lapin comme fil rouge …

      Imaginons un candidat idéal , quelqu’il soit .
      Quelles forces en présence devra t’il affronter , sur quelles force pourra t’il compter , quels événements de dernières minutes pourraient l’envoyer aux oubliettes où le propulser en avant ?

      Pour Mélenchon , vu le bashing continu qu’il doit affronter sur l’émission de TMC ( satellite de TF1) de Yann Barthès ( ou comment expliquer aux enfants comment détruire la réputation de quelqu’un en s’adonnant à la même blague , jour après jour ) , et vu la facilité qu’il y aurait à passer du gentil petit lapin d’Alice au pays des merveilles à celui beaucoup plus drôle des lapins crétins , la campagne semble déjà bouclée .

      Reste la qualité des idées d’un programme présidentiel , la qualité de l’équipe autour du leader ( et sa créativité ) , les moyens économiques nécessaires au fonctionnement d’une campagne , et les surprises de l’actualité du moment , l’émotion qui peut parcourir un pays à l’instant t , celui qui correspond à la période pré-élection.
      Reste les nouveautés d’un marketing politique , et les souffrances d’un peuple qui oublie beaucoup , mais pas tout.
      Combien de chômeurs prévisibles déjà au moment des élections ?

      1
      1. Les grandes catastrophes ne font pas de bruit au départ .

        Un départ de virus au loin , et ses quelques infectés , un début de printemps plus que compliqué …
        La France ressemble de plus en plus à un pays de tribus irréconciliables .
        Ce retour aux origines gauloises à quelque chose d’étrange , comme si un nouveau Vercingétorix était en gestation .Marine allias Vercingétorixette?

        Certains affirment que les gaulois ont perdu pour cause de pinard .
        Ben pour cette année , c’est foutu.
        Ceci dit , le pinard d’autrefois pourrait être remplacé par la cocaïne ou machin du même genre.
        Dans ce cas , juste chercher à qui profite le crime pour tenter de voir plus clair dans le brouillard actuel.

        https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/l-episode-de-gel-est-probablement-la-plus-grande-catastrophe-agronomique-du-siecle-selon-le-ministre-de-l-agriculture_4369701.html

        https://www.inrap.fr/dossiers/Archeologie-du-Vin/Ecouter-Voir/Le-vin-des-festins#.YHTgLC2vi-o

        https://www.letemps.ch/monde/quantites-precedent-cocaine-entrent-europe

        http://www.slate.fr/monde/77330/chine-trafic-drogue

    3. @ DUP

      Il semble que la situation soit fort chaotique en ce qui concerne le PS. M.Faure, le premier secrétaire du P.S a dit que son parti complètement ruiné ne pourrait pas présenter de candidat-e pour la présidentielle 2022 car la manne pour le matériel de campagne, les meetings hors de prix, les frais de transport etc, étaient au dessus de ses moyens réduits a minima. Dernièrement, M.Faure a dû passer par un licenciement de certains de ses cadres et de ses permanents car le  » parti socialiste  » ne pouvait plus les payer. En vérité, c’est toute la colonne vertébrale idéologique de ce parti qui est brisée d’où l’incapacité à reformuler une pensée cohérente et offensive / Médiatiquement, on nous vend à dessein la possible candidature de Madame Hidalgo, maire de Paris. Une façon détournée de nous vendre la canot de sauvetage de la macronnie en déroute. Car à l’évidence, celle qui vomit sur ses possibles renforts politiques et ne cesse d’insulter les écologistes, militantes et militants de EELV, ne semble convaincre que les amis de Manuel Valls. Qui irait demain voter pour Madame Hidalgo anti-écologiste et admiratrice de M.Darmanin après qu’elle ait voté au parlement toutes ses lois liberticides ? A part les électeurs de centre- droit, je ne vois pas qui d’autres s’y risquerait / Des murmures nous parlent aussi de la possible candidature de M.Montebourg qui veut retenter le coup, en copiant cette fois-ci, M.Chevènement et son idéal des  » républicains des deux rives  » . Visiblement, le même projet que Madame Hidalgo, nucléocrate et centriste. Mais ces deux personnes iraient-elles en s’affranchissant de la volonté de M.Faure de se couler dans la candidature EELV en 2022 si c’est M.Jadot qui s’y colle ? Une nouvelle zizanie en perspective au sein des décombres d’un parti qui ne convainc plus, après tant de reniements philosophiques et d’indifférence au peuple et aux personnes, une fois arrivé au pouvoir.

    4. @ Dup
      Je sais pas où vous trouver le temps de visionner plusieurs fois une vidéo de plus d’une heure ?
      Étrange.

      Ceci dit , cette vidéo en dit long sur le fatalisme de Mélenchon , évoquant sans vraiment le dire une campagne plus pour faire avancer des idées , que faites pour l’élire. ». «  Quoiqu’il arrive « …expression qui revient plusieurs fois.
      J’aime pas la façon médiatique de le présenter comme un bourrin colérique alors qu’en face de lui , il y trop de gens «  calmes et pondérés » , dont l’aveuglement tranquille face à l’injustice est porteuse d’insoumission, voir de colère .
      Vu de mon jardin, cette vidéo ressemble à une profession de foi écologique( jusqu’à la trentième minute , pour le reste faudra voir).
      Il a raison , l’eau thème ultra sensible des années qui viennent . De mon point de vue , renforcée par la dérégulation climatique certes, mais aussi par l’inconséquence technologique ( dont méthodes pour capter les pluies , Chine).

      Bon, c’est pas tout ça , l’heure de vérifier les chauffes plats dans la mini serre.
      Bonne journée.

      1. En fait le passage dont je parle est à peu près au milieu, j’avais pas fini la première écoute ( que j’avais entamé le matin sur le trône :), perdant la fin sous la douche) et en postant le lien je l’ai relancée du début, j’avoue j’écoute des trucs comme ça et je poste chez Mr Jorion en faisant des tableaux excels de coûts de production et des calendriers prévisionnels pour les commandes de matière sèche pour les mises en bouteilles à venir, et aussi en mettant en place par mail une inspection anti-incendies quinquenale obligatoire, entre autre joyeusetés… Aujourd’hui c’est quatrimestre de la déclaration d’existence au ministère, avant hier déclaracion mensuelle au consejo regulador etc. ya deux mois que je suis rentré de France et j’ai pas touché un tuyau 🙁

        1. @ Dup
          Merci pour les précisions .
          Du coup, me demande quel genre de biais cognitif peut affecter la pensée humaine quand elle médite aux toilettes.
          Comme d’autres ici , ai tendance à penser que l’avenir ne sent pas bon.

        2. Sur l’eau , ça ne fait rien qu’une bonne vingtaine d’années que les alertes existent , et que la nécessité d’étatiser la ressource et sa gestion est demandé ; Mais , comme pour le vote des délégués syndicaux dans les TPE , les occasions de se manifester en masse ne sont pas saisies :

          https://www.pauljorion.com/blog/2012/10/16/les-forces-collectives-proudhoniennes-un-complement-a-misere-de-la-pensee-economique-par-jacques-langlois/#comment-372012

          Moyennant quoi on s e retrouve aujourd’hui avec une méga-fusion Suez / Veolia …,

          PS ; formidable émission en cours sur ARTE sur le gluten et les implications marchandes , sociétales , capitalistes , industrielles … de l’agriculture et de l’alimentation et sur la nécessité là aussi de reprise en main de marché par la puissance publique .

          1
          1. « Sur l’eau , ça ne fait rien qu’une bonne vingtaine d’années que les alertes existent . »
            Tant que leur évidence n’est partagée , les bonnes idées n’avancent pas vite.
            Mais elles avancent .

            Un peu comme celles qui naquirent il y a deux milles ans …😇
            PS : si j’étais taquin , de dirai bien à Dup que pour toucher un tuyau ( au moins un au bout de deux mois) , il faut aller aux toilettes debout .Mais je ne suis pas taquin…ou si peu.

            1
            1. Quand l’évidence est partagée , c’est presque toujours qu’il est trop tard ( voir climat , ressources , pollution , disparition accélérée des espèces , glyphosate , appauvrissement des terres , déforestation , diffusion des virus nouveaux ….). Deux options pour parer aux problèmes :

              – abandonner au capitalisme le marché des réparations , en fabriquant un nouveau marché , et créer alors de nouvelles maladies ou aggraver les anciennes au prix du creusement des inégalités et de la réification des personnes ( canal historique et actuel car c’est la voie de facilité et sans doute futur, si futur il peut y avoir alors )
              – reprendre en main du marché et des échanges par la puissance publique pour réparer les dégâts et éviter d’en créer d’autres ,en mettant le capital au pas ( mais la dette , monsieur , la dette …) . Voir un bouquin qui peine à se faire connaitre .

      2. Sur le fond, Mélenchon est une vieille carne comme on dit chez nous, il doit pas être très agréable à vivre au quotidien, ceci dit je crois que ceux qui l’entourent savent le driver plutôt bien (même si parfois il s’échappe et rue dans les brancards) et je crois qu’il y a plein de gens valables et qui commence à devenir compétents autour de lui, j’ai bcp aimé la prestation de Bernalicis par exemple face au préfet Lallement en commission.

        https://www.youtube.com/watch?v=t4vSZGD5dlg

        Ne pas perdre ses nerfs devant tant de cynisme et de morgue, il fallait le faire…

Les commentaires sont fermés.