Afghanistan : Des loups va-t-en-guerre déguisés en agneaux humanitaires ! par Yorgos Mitralias

© Chantal Montellier
Le paysage politique américain de ces jours-ci n’a jamais été aussi clair et net. Contre la décision du président Biden de retirer définitivement les troupes américaines de l’Afghanistan le 31 Août, se rangent : L’ensemble de l’établissement politico-économique du pays, le parti Républicain et son chef Donald Trump, une grande partie de la direction du parti Démocrate et de ses groupes parlementaires, le complexe militaro-industriel et tout ce qui a un rapport direct ou indirect avec la guerre, tous les grands media (quotidiens, chaînes de télé,…) indépendamment de leur sympathies partidaires, une importante partie de la hiérarchie militaire, les centres de décision néolibéraux et atlantistes. (1) En faveur de la même décision de Biden se rangent : L’ensemble de la gauche -radicale et moins radicale- américaine ainsi que tous les grands mouvements sociaux, la plupart des organisations de vétérans, la grande majorité (selon les sondages, 63%-65%) du peuple américain.

Quant à l’Europe, contre la décision de Biden se rangent : Tous les alliés atlantiques des États-Unis et l’OTAN, la direction de l’Union Européenne et ses pays-membres, tous les grands médias, les principaux groupes politiques (Chrétiens-démocrates, Libéraux, Sociaux-démocrates, Extrême-droite), plusieurs ONG. Et en faveur de la même décision du Président américain, se rangent : D’après ce qu’on connaît, il n’y a pas des forces de la gauche européenne rangées clairement et catégoriquement en faveur de cette décision et contre les efforts persistants des gouvernements de leurs pays pour que Biden recule et consente à faire prolonger le déploiement des forces américaines en Afghanistan…

Comme par hasard, l’ensemble des forces de tout ordre (politiques, économiques, médiatiques, etc) qui se rangent maintenant contre la décision du président Biden, se sont toujours rangés ces 20 dernières années, en faveur de l’invasion et de l’occupation de l’Afghanistan par le corps expéditionnaire américain et ses alliés de l’OTAN, c’est a dire en faveur de la guerre. Et également, … comme par hasard, l’ensemble de ceux qui soutiennent maintenant la décision de Biden, se sont rangés dès le début contre la guerre, ont dénoncé en permanence ses atrocités et les inavouables intérêts qu’elle servait, et sont descendus dans les rues demandant sa fin sans conditions.

En effet, comme quand ils soutenaient la guerre et l’invasion de l’Afghanistan, de la même façon maintenant quand ils demandent que les troupes américaines ne soient pas retirées le 31 août, les divers va-t-en-guerre, tant américains qu’européens, mettent en avant la « protection des droits humains » et plus spécialement « la protection des droits des femmes afghanes » pour justifier leur comportement. Mais, tant alors que maintenant, ils mentent. D’abord, durant les 20 ans qu’elles sont restées en Afghanistan, leurs forces militaires et policières, ont rivalisé en matière d’atrocités avec les Talibans, faisant des milliers de victimes parmi les civils afghans. Quant à la démocratie qu’ils ont promise, la seule chose qu’ils ont réussi a été de créer un État afghan totalement corrompu et monstrueux qui, a l’instar de son armée, s’est décomposé et s’est effondré de fond en comble en l’espace de quelques jours, manifestement parce qu’il n’avait rien à défendre… et parce qu’il n’y avait pratiquement personne voulant le défendre…

Et ensuite, si toutes ces bonnes âmes se souciaient vraiment du sort des pauvres Afghans, et plus particulièrement du sort des femmes afghanes, ils avaient tout le temps, c’est a dire 20 ans (!) et d’innombrables occasions pour le démontrer non pas en paroles mais en actes. Cependant, ils ne l’ont jamais fait et le résultat pitoyable est devant nos yeux : Obligés de choisir entre la Scylla des Talibans et la Charybde impérialiste, la majorité des Afghans semblent, pour l’instant, préférer, mais sans illusions, la première à la seconde, car au moins elle promet la paix tant désirée.

Mais, diront-ils, tout ça c’est bien mais quid des milliers d’Afghans et d’Afghanes désespérés qui s’entassent a l’aéroport de Kaboul, et s’efforcent de partir, allant jusqu’à s’agripper aux avions et mourir ? Que dites-vous de ceux-là, est-ce que ce sont aussi des mensonges ? Évidemment, que non, ce ne sont pas des mensonges. Comme d’ailleurs, ce ne sont pas des mensonges, les dizaines de milliers d’Afghans et d’Afghanes qui tentent non pas maintenant, mais depuis 20 ans, de s’évader de l’enfer afghan, souvent en risquant leur vie. Tous ceux et toutes celles que notre bonne et si humanitaire Union Européenne entasse – indéfiniment ? – dans les divers « Moria » et ses autres camps de concentration absolument inhumains, quand elle ne lève devant eux et elles des murailles, des barbelés, des champs de mines ou la tristement célèbre Frontex, et ne les arrête définitivement et irréversiblement en les envoyant par milliers au fond de la Méditerranée.

Alors, frontières ouvertes pour les réfugiés afghans d’aujourd’hui et de demain ! Mais, en commençant avec ceux d’hier et d’avant-hier qui attendent en vain depuis de très longues années le tant désiré asile politique auquel ils ont droit. En d’autres termes, hic Rhodus hic salta ! Tout le reste n’est que pure propagande et lavage des cerveaux de ces loups va-t-en guerre bien connus qui tentent – comme toujours – de se déguiser en agneaux humanitaires…

Note

1. Il n’est pas exclu que l’acharnement de tout ce beau monde contre Biden cache une tentative, plus ou moins consciente et coordonnée, de l’affaiblir et finalement, de l’éloigner du pouvoir. Pourquoi ? Mais, parce qu’ils ne sont pas d’accord avec ses choix économiques, et surtout, parce qu’ils le considèrent – d’ailleurs, avec raison- vulnérable aux pressions de la gauche américaine et des mouvements sociaux. Alors, malgré ses efforts incessants pour les rassurer en accumulant reculades et concessions, cette « vulnérabilité » de Biden le rend à leurs yeux « imprévisible » et en tout cas, différent des autres présidents « dociles » et disciplinés.

Partager :

52 réflexions sur « Afghanistan : Des loups va-t-en-guerre déguisés en agneaux humanitaires ! par Yorgos Mitralias »

  1. @Yorgos Mitralias
    Je suis en désaccord avec votre affirmation :
    « Et ensuite, si toutes ces bonnes âmes se souciaient vraiment du sort des pauvres Afghans, et plus particulièrement du sort des femmes afghanes, ils avaient tout le temps, c’est a dire 20 ans (!) et d’innombrables occasions pour le démontrer non pas en paroles mais en actes »

    Les adversaires de Biden, menteurs, oui.
    https://www.slate.fr/story/214482/etats-unis-mission-afghane-echec-guerre-afghanistan-enquete-sigar-rapport-pentagone-biden
     » Dans un rapport du Pentagone extrêmement détaillé, publié mardi 17 août, on peut lire que la perspective de bâtir un Afghanistan stable et pacifié était «irréalisable»  »
     » «Aucune agence n’avait la mentalité, l’expertise et les ressources nécessaires pour mettre au point et gérer la stratégie de reconstruction de l’Afghanistan», ajoute le document.  »
    Mais ce sont des incapables bien plus que des pourris. Comme le démontre régulièrement PJ à propos des décideurs économiques…
    Et comme eux, ils vont tenter de cacher la poussière sous le tapis :
    https://korii.slate.fr/biz/depenses-fantomes-dette-vertigineuse-guerre-afghanistan-fiasco-financier-desastre-economique-chine
     » La guerre en Afghanistan n’est pas seulement un gâchis de vies humaines et une déroute géopolitique pour les puissances occidentales, elle est aussi un désastre économique et un gaspillage d’argent public sans précédent.  »

    Pour le reste, d’accord avec le fait que si on voulait vraiment aider, comme pour les réfugiés climatiques, il serait temps de prendre à bras le corps la question de l’accueil de tous ces gens en détresse.

    3
  2. Tiens, un brulot gauchiste sur le blog à Paul! Contribution remarquable.
    Il va sans dire que je l’approuve.

    Un détail.
    Ceux qui s’opposent à la décision de Biden représentent des intérêts puissants et variés. Parfois il s’opposent entre eux. Rien de monolithique ici, mais ils sont puissants et ne manquent ni d’argent, ni d’influence. Pour cette affaire, ils semblent unis, contre l’avis de l’opinion publique US qui en a marre de ces aventures tournant en défaite.
    Certains observateurs nomment cette troupe disparate le « Deep State », mais faut pas le dire. Il demeure qu’ils existent et sont influents.

    Reste une question.
    Le sanglant attentat affaiblit Biden. Et il a promis vengeance pour les militaires US morts dans cet attentat. Le « Deep State », qui n’existe pas, aura-t-il assez d’influence pour une action armée immédiate en Afghanistan? C’est-à-dire une relance de la guerre.
    Un indice pour la réponse: le Guardian estime qu’il faudra longtemps, très longtemps, pour retrouver les commanditaires de l’attentat. (« Biden’s vow to avenge Kabul attack could take years »).

    1. Le moment de la revanche de Biden est à peu près programmé :
      6 mois à 1 an avant la prochaine élection (de 2024), si le climat est favorable aux démocrates (AOC ?).
      Sinon, ça fera un peu du réchauffé pour 2028, même timing relatif.
      Mais pour Oussama Ben Laden, ce furent des durées de cet ordre, même si il n’y eu presque pas le choix du timing vs. les élections, parce que l’occasion n’allait pas se présenter trois fois.

      Bon, mais les mercenaires « à 6 chiffres » (comme le dit l’article du Guardian, i e payé à plus de 80 000 dollars/mois !? ) vont maintenant lorgner ailleurs,
      entre Venezuela et Philippines, pour le coup fumant suivant.

      1
      1. @ Timiota

        Je pense que l’objectif sera plutôt la Chine. Visiblement, le travail de sape médiatique a déjà largement commencé pour conditionner les esprits mous et les préparer benoitement à une énième guerre de l’Empire.

        Les armes considérables que les Talibans ont pris à l’armée US vont servir à différents objectifs de déstabilisation extérieur. La sinistre histoire suit son cours. L’administration US change de braquet, la prochaine étape est ailleurs, en mer de Chine ou bien dans la province du Xinjiang qui possède une frontière commune avec huit pays :

        la Mongolie, la Russie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, l’Afghanistan, le Pakistan, et l’Inde.

        1
        1. Salut hervé,

          Pakistan / inde ? Ouais ça s’analyse bien !

          Avant l’effondrement de ce fantasque gouvernement Afghan, j’ai lu, je ne sais plus où, que des milliers de combattants Ouïghours ont été « rapatrié » (disons qu’ils ne sont pas rentrés à pieds hein) du terrain Syrien ,où ils étaient parti faire la guerre auprès d’ISIS, vers la frontière Afghanistan/Chine (province du … Xinjiang ) et comme il y a pas mal d’arme toutes neuves dans le coin laissées sur place.

          https://www.lepoint.fr/monde/le-tabou-des-terroristes-ouigours-23-11-2020-2402244_24.php

          Ca pue du fion pour les Chinois dans le secteur, et ils auront grand soin à bien traiter les Talibans, afin d’éliminer avec eux en profondeur le nids de frelons laissé avant de partir sur les marches de leur Empire par la soldatesque US.

          2
          1. Cloclo,
            Triste paradoxe : Pékin maltraite les Ouïgours sur le sol de la RPC au nom de la lutte contre l’obscurantisme religieux justifié par la théorie marxiste évolutionniste, tandis qu’il compose avec les Talibans fondamentalistes religieux. Évidement il y a la menace terroriste, qui est réelle, mais qui a elle seule ne saurait justifier la colonisation du Xinjiang pour des motifs avant-tout stratégiques et économiques.
            Il faudra s’habituer à l’idée que la Chine est une grande puissance, avec toute les injustices et toute la démesure que cela implique. Ce n’est donc pas le moment de relâcher notre vigilance quant au sort réservé au peuple Ouïgour dans son ensemble.

            1
            1. Salut PYD,

              Tous les gouvernements, quand ils en ont la possibilité, quelques qu’ils soient, maltraitent leurs propres minorités ou d’autres puissances plus faibles limitrophes ou plus éloignées aux noms de leurs intérêts où ce qu’ils pensent être leurs intérêts.

              Le drame est juste toujours le même. La vigilance est à exercer partout et sous toutes ses formes et les dénonciations sous toutes les coutures (d’uniformes militaires ou civils). Je conchie toute forme d’Autorité instituée et naturelle.

              1
            2. PYD assène une affirmation fausse: « Pékin maltraite les Ouïgours sur le sol de la RPC ».

              Des instituts de recherche académiques italiens publient un rapport sur les questions relatives au Xinjiang. Le rapport indiquait clairement que le but de sa rédaction était de fournir au public et aux décideurs une perspective différente et de la distinguer des accusations politiques.

              Vous pouvez lire un résumé ici: https://www.newsdirectory3.com/italy-releases-research-report-on-xinjiang-issues-the-u-s-seeks-geopolitical-benefits-in-the-name-of-human-rights-blog-post/

              1. C’est curieux Nicolas, vous ‘sortez du bois’ à chaque fois que j’aborde le Xinjiang et les Ouïgours. J’observe également que citez toujours des sources qui relaient la version chinoise concernant la situation des Ouïgours au Xinjiang. Fabio Massimo Palandi l’auteur de l’article que vous citez en lien a les faveurs de Pékin. Il est même cité par le porte-parole du ministre des affaires étrangères Wang Wenbin :

                https://plus.lesoir.be/371753/article/2021-05-15/la-chronique-carta-academica-strategies-de-desinformation-et-de-diversion-de

                Qui sont les sino-béats qui dénoncent les fake-news de l’occident ? https://www.rtbf.be/info/monde/detail_situation-des-ouighours-en-chine-qui-sont-ces-sino-beats-qui-denoncent-des-fake-news-de-l-occident?id=10754692

                1. Vous voyez la différence entre le gouvernement chinois : en Chine, on cite des travaux universitaires avec des documents à l’appui. Les lecteurs peuvent se faire une opinion d’eux-mêmes. En Occident, on cite Adrian Zenz et les services secrets, mais jamais sans la moindre preuve. Les journalistes occidentaux font eux mêmes l’opinion. J’ai cité Fabio Massimo Palandi, mais je peux citer d’autres comme le livre « Xinjiang pour en finir avec les fake news » de Maxime Vivas, ou des civils belge comme le site http://tibetdoc.org/

                  1. Salut,

                    C’est remarquable cela. Effectivement, Nicolas intervient uniquement après les interventions de PYD sur la Chine et spécialement lorsque il évoque le la Xanjiang.

                    Je n’avais pas noté.

                    Pour la véracité des propos venant des uns ou des autres, il est toujours compliqué de saisir une situation dans son ensemble. Mais je n’ai pas trop d’espoir sur le comportement du Gouvernement Chinois en cas de « résistance » à l’Assimilation et à ses intérêts bien compris. Suffit de regarder ce qu’à fait la France en Algérie pour comprendre jusqu’où peuvent aller ce genre « d’évènements ». Après tout les gouvernements ne sont pas aussi sanguinaires que les gouvernements Français dans son Histoire, mais alors faut sérieusement avoir la foi en « le gouvernement du Peuple, par le Peuple, pour le Peuple » et autres mythes, contes et légendes à dormir debout….

                    1
                    1. “le gouvernement du Peuple, par le Peuple, pour le Peuple” est la définition de Lincoln pour un pays démocratique. Selon George Yeo, un politicien de Singapour, la Chine est démocratique si on suit cette définition:

                      « Il est impossible qu’un système démocratique de type américain fonctionne pour les pays d’Asie de l’Est et du Sud-Est.

                      Il est très difficile pour le reste d’entre nous de comprendre pourquoi tant d’Américains ne veulent pas interdire les armes à feu. Comment peut-on avoir une société où tout le monde peut posséder une arme à feu ? … Mais les sociétés asiatiques sont très différentes. Si en Asie vous avez une discussion à l’occidentale, si les gens perdent la face, ils ne sortent pas du lieu de la discussion en s’invitant mutuellement à prendre un verre. Non, ils s’en souviennent et veulent se venger. …

                      Même au Japon, qui a les apparences d’un système occidental, le fonctionnement de la démocratie japonaise est très japonais. Elle remonte à leurs propres traditions historiques. L’idée de factions au sein du LDP est ouvertement reconnue et acceptée. Vous avez un chef, vous suivez le chef, vous restez fidèle au chef et la démocratie japonaise continue de prendre cela en compte. C’est un héritage du système des daimyos. Quand un membre du parlement prend sa retraite, son fils ou sa fille prend la relève. Et les gens l’acceptent. »

                      1
                1. Très loin des allégations complotistes de Nicolas cette enquête minutieuse à partir de sources de première main, puisqu’il s’agit de documents trouvés sur les réseaux sociaux chinois. La situation désastreuse des Ouïgours au Xinjiang ne fait aucun doute quand on sait analyser ces images.
                  https://www.lemonde.fr/international/video/2021/01/06/enquete-video-ce-que-les-reseaux-sociaux-chinois-revelent-des-camps-d-internement-et-du-travail-force-des-ouigours_6065324_3210.html

                2. En 1945, il y a eu une famine au Vietnam, sous protectorat français. Jean Decoux évoqua le chiffre d’un million de victimes, mais ce chiffre n’a jamais été vérifié, car il n’y a pas eu de recensement fiable. Donc on ne sait rien.

                  En Chine, le premier recensement complet de la population date de 1953 (602 millions). Le deuxième date de 1962 (665,8 millions). Il est estimé que la population a diminué entre 1958 et 1962. Certes, il y a eu des erreurs politiques. Mais il est aussi question de condition météorique. Certains démographe parle aussi de moins de naissance. Mais ce ne sont que des estimations, les démographes continuent d’étudier cette période. Le problème, c’est que les gens comme vous, dès qu’ils voient une diminution de la population, parlent de millions de morts dû au grand bond en avant. On peut lire ici qu’il y a beaucoup de causes: https://www.cairn.info/revue-population-2012-2-page-329.htm

            3. Il faudrait savoir : c’est sur le sol de la RPC ou celui des Ouïgours ? Et aux dernières nouvelles, c’est pas au nom de « la théorie marxiste évolutionniste  » (vous prenez les dirigeants chinois pour des imbéciles ? ) , c’est au nom de la lutte antiterroriste .
              Avec votre vigilance envers le sort de Ouïgours, le Covid, le climat , et j’en oublie, vous arrivez à dormir la nuit ?

              1. Vous semblez tout ignorer de l’histoire de la Chine contemporaine.
                Ce fut au nom de la lutte contre la féodalisme que le Tibet fut colonisé en 1950,
                Entre parenthèses, l’actuel secrétaire du Parti au Xinjiang, Chen Quanguo, l’était précédemment dans la province autonome du TIbet.
                Au Xinjiang Pékin n’emploie plus directement cette phraséologie, mais elle guide l’esprit des dirigeants si bien que de facto les Ouïgours ont souvent été traités comme des citoyens de seconde zone.
                Un des objectifs de Xi Jinping est de siniser les religions en Chine, et en l’occurrence au Xinjiang cela passe par le contrôle, voire l’anéantissement de tout sentiment religieux en s’attaquant aux rites religieux, us et coutumes des Ouïgours.
                AU Xinjiang ce n’est donc pas seulement le terrorisme qui est visé, mais la religion musulmane comme telle.

                https://www.liberation.fr/planete/2020/01/19/en-chine-le-nouveau-chemin-de-croix-des-religions_1773966/

                « …le XIXe Congrès du Parti communiste chinois, en octobre 2017, a modifié et durci ce modèle de « pluralisme non tolérant ». Xi Jinping déclarait dans son discours d’ouverture : « Nous appliquerons intégralement la politique fondamentale du Parti en matière d’affaires religieuses, veillerons à ce que les religions se sinisent (zhongguohua) et travaillerons activement à aider les religions dans leur adaptation[5]. » Siniser les religions ne signifie pas simplement développer une vision rituelle et doctrinale localisée, mais implique d’insérer leurs évolutions dans un projet idéologique global : « Développer la culture socialiste chinoise, c’est mettre en place, à la lumière du marxisme et dans le respect des valeurs de la culture chinoise, en tenant compte des réalités de la Chine contemporaine et des conditions de notre époque, une culture socialiste nationale, scientifique et populaire, orientée vers la modernisation, le monde extérieur et l’avenir, et promouvoir un développement coordonné des civilisations socialistes matérielles et spirituelles. […] Nous devons faire progresser la sinisation et la popularisation du marxisme tout en l’adaptant à notre temps, et construire une idéologie socialiste dotée d’une puissante force de cohésion et d’orientation, afin d’unir le peuple sur le plan des idéaux, des convictions, des valeurs et de la moralité   [6]. »

                http://www.pileface.com/sollers/pdf/Le%20rêve%20chinois%20de%20religion%20civile.pdf

                En somme, la lutte contre le terrorisme justifie l’éradication d’une religion, qui elle-même permet la sinisation forcée des populations du Xinjiang, qui elle-même permet de constituer sans entraves la constitution d’une zone de développement économique nécessaire à la Chine pour assoir son statut de grande puissance.

                1. @PYD

                  La religion islamique en Chine ne concerne pas seulement le s Ouighours du Sinkiang .
                  Il y a aussi une autre population islamisé: les Huis qui sont environ 20 millions

                  En faisant des recherches , Wikipedia en anglais est le plus complet
                  https://en.wikipedia.org/wiki/Hui_people

                  La population Hui ne subit pas les mêmes contraintes :
                  – pas d’action terroriste
                  – pas de volonté d’indépendance
                  – ….
                  De plus les relations entre Huis et Ouighours ne sont pas bonnes :
                  par le passé :
                  https://en.wikipedia.org/wiki/Kizil_massacre
                  https://en.wikipedia.org/wiki/Battle_of_Kashgar_(1934) avec un général musulman Hui ,Ma Fuyan , qui a combattu la rébellion indépendantiste ouïghoure

                  Récemment:
                  Les Hui critiquent le séparatisme ouïghour et ne veulent pas s’impliquer dans des conflits dans d’autres pays.
                  Hui et Ouïghour vivent séparément, fréquentant des mosquées différentes.
                   » Au cours des émeutes de 2009 au Xinjiang qui ont tué environ 200 personnes, « Tuez les Han, tuez les Hui. » est un cri commun répandu sur les médias sociaux parmi les extrémistes ouïghours »

                  Le magazine Islamic Turkistan, l’organisation militante ouïghoure East Turkestan Islamic Movement,a accusé les « Frères musulmans » chinois (les Yihewani)d’être responsables de la modération des musulmans Hui et de l’absence de Hui rejoignant des groupes djihadistes militants en plus de blâmer d’autres choses pour l’absence de djihadistes Hui, comme le fait que depuis plus de 300 ans, les Hui et les Ouïghours sont ennemis les uns des autres, l’absence d’organisations islamistes séparatistes parmi les Hui, le fait que les Hui considèrent la Chine comme leur patrie, et le fait que la langue « chinoise infidèle » est la langue des Huis

                  Même parmi les salafistes hui(Sailaifengye)et les salafistes ouïghours, il y a peu de coordination ou de coopération et les deux ont des agendas politiques totalement différents, les salafistes hui se contentant de mener à bien leurs propres enseignements et de rester politiquement neutres.
                  Cependant, ces dernières années, le mouvement salafiste Hui a commencé à recevoir des investissements massifs des États du Golfe comme l’Arabie saoudite et le Qatar, qui ont fonctionné le salafisme comme la principale secte islamique, a entraîné l’expansion du salafisme Hui et un certain nombre de salafistes Hui ont commencé à partager leur sympathie pour le séparatisme ouïghour, ce qui était un changement majeur par rapport au passé.
                  (traduction de wiki)

                  Merci de votre avis

                  1. Illicitano,
                    J’espère que vous comprendrez que cela ne m’intéresse guère d’entrer dans des considérations visant à opposer Hui et Ouïgours pour distinguer le bon Hui du mauvais Ouïgour. Personnellement je n’ai jamais nié qu’il existe un extrémisme Ouïgour, mais je ne puis l’assimiler au peuple Ouïgour tout entier. On évoque beaucoup le colonisation quand il s’agit des pays occidentaux, à raison, mais je ne saurais pour ma part jeter un voile pudique sur celle pratiquée par le régime de Pékin. La violence est injustifiable, mais interrogez-vous, peut-être, si ce n’est déjà fait, sur les conditions qui ont précipité une partie des Ouïgours dans la violence. IL y a un contexte géo-politique bien sûr, mais c’est aussi le résultat d’une politique.

  3. C’est incroyable de voir les médias occidentaux tomber des nues face à ce qui se passe en Afghanistan ! Soit ils sont stupides , de mauvaise foi , ou tout simplement fainéants . Les trois probablement .

    1
    1. J’opte pour fainéants en ce qui concerne les  » journalistes-troncs », ceux qui sont assis face camera au 20 heures.

      Les vrais journalistes d’investigation, les photos-reporters qui sont payés au lance-pierre et qui souvent meurent sur les différents théâtre d’opération ne semblent plus intéresser les rédactions ; celles-ci préfèrent embaucher des chroniqueurs racistes pour faire du buzz. Pendant les vingt ans d’occupation US, il faut dire qu’on ne les a pas beaucoup entendu les « journalistes-troncs  » . A partir du moment où l’armée américaine stationnait dans le pays, la réalité afghane ne les intéressait plus vraiment. Pourtant, il y avait de quoi réfléchir et commenter des évènements de tous ordres :

      « Guerre des drones : Le lanceur d’alerte Daniel Hale explique sa crise de conscience  » / – Site « Les Crises » –
      https://www.les-crises.fr/guerre-des-drones-le-lanceur-d-alerte-daniel-hale-explique-sa-crise-de-conscience/

    2. Yesse!
      Mais c’est pas que les médias! Les militaires US, les services secrets peut-être moins, les gouvernements en tout cas rêvaient les yeux ouverts !

      Voir James F. Jeffrey, « directeur du programme Moyen-Orient au Wilson Center, à Washington, Ancien ambassadeur en Turquie (2008-2010), puis en Irak (2010-2012), il a été ensuite envoyé spécial des Etats-Unis pour la Syrie et auprès de la coalition internationale contre l’organisation Etat islamique (EI) », sur https://www.lemonde.fr/international/article/2021/08/27/james-f-jeffrey-l-armee-americaine-a-fait-un-boulot-catastrophique_6092541_3210.html

      Pour les non abonnés au Monde, PDF ici: https://condrozbelge.com/wp-content/uploads/2021/08/lemonde.fr-James-F-JeffreyLarmee-americaine-a-fait-un-boulot-catastrophique.pdf

      1. En complément de votre intéressant PDF (( à lire absolument )) :
        https://www.theguardian.com/commentisfree/2021/aug/27/afghanistan-nato-mission-corruption-military-soldier

        ce témoignage qui aborde un élément hyper important absent de l’article du Monde : le recours massif à des sous-traitants par les américains, en particulier, qui ont délégué des missions essentielles de formation/éducation des forces afghanes à des sociétés privées américaines qui se sont goinfrées de fric (salaires à plusieurs centaines de milliers de dollars par an par personne) et souvent ont fait un boulot indigne de ce nom (mais tout le monde s’en foutait, et les forces afghanes les premières, qui pouvaient continuer à baigner dans la corruption générale sans qu’on les emmerde vraiment…).

        Le témoignage du gars est touchant, quelque part, et il pointe des fautes qui ne sont imputables qu’à nos gouvernements, et nos manières de penser (déléguer des missions essentielles à des sous-traitants privés payés grassement par l’argent des impôts sans contrôle, mais qui permettaient d’éviter / d’avoir moins de soldats morts pour l’opinion américaine), la lâcheté/misogynie/… ordinaire des soldats et officiels de l’OTAN/US/UE sur place qui toléraient sans rien dire les paroles inacceptables de certains afghans qui travaillaient pour eux et traitaient en public des femmes de sales putes parce qu’elles portaient un jeans, sans réagir, etc) .

        Il termine son témoignage comme suit :
        … » À ceux qui affirment que notre présence était indésirable et inutile, à ceux qui prétendent que nous n’aurions jamais pu espérer contribuer à améliorer l’Afghanistan, je demande de regarder les vidéos des jeunes qui s’accrochent désespérément aux trains d’atterrissage des C-17.
        Regardez les personnages qui s’installent dans des bureaux autrefois occupés par des personnes démocratiquement élues. Regardez l’attaque dévastatrice de l’État islamique.
        Notre présence a permis d’empêcher tout cela. Parfois, il est aussi important d’empêcher un changement que d’en provoquer un.
        « 

        1
        1. Otromeros
          Merci, mais je crois qu’il faut aller un pas plus loin dans la grille de lecture. Les apparentes erreurs de la coalition occidentale, en particulier étasuniennes, ne sont des manquements qu’à des objectifs officiels et prétendus. Je considérerais que leur fonction profonde est d’ouvrir de fabuleux marchés et profits au lobby militaro-industriel, et que l’échec étasunien en Afghanistan est en réalité une grande réussite de ce point de vue. Il en va de même pour les prétendues aidesau développement des pays pauvres, qui à part d’endetter les bénéficiaires, ont en général un volet non négligeable de soutien aux ventes des industries nationales des pays riches et nourrissent une corruption acceptée voire nécessaire, en tout cas sytémique. La lutte US contre les cartels de la drogue colombiens, complètement militarisée, est un échec dans sa poursuite de l’objectif déclaré, tandis que de grands actionnaires en tirent des profits merveilleux.
          Il y a bien sûr le drame des Afghans qui voudraient fuir leur pays, sur lequel les médias occidentaux mettent la loupe jusqu’à l’écoeurement, tandis que l’Union Européenne a fait de la Méditerranée la route migratoire la plus meurtrière au monde. Pour combien de couverture médiatique empathique?…Et avec la participation de tous les exécutifs élus de nos démocraties libérales… Les migrants comme les morts ne sont pas égaux dans notre miroir social.

          3
  4. La bronca contre Biden s’oubliera.

    Je ne lis rien que certains titres sur ce déferlement lacrymal à propos de l’Afghanistan aujourd’hui.
    Les pleureurs feraient mieux de se fâcher !
    Les erreurs des pays occupants sont himalayennes, et leur impréparation abyssale.
    On est dans la « peste émotionnelle » de Wilhelm Reich, que personne ne lit plus.
    Je me souviendrai toujours qu’au moment des 3.000 morts aux Twin Towers de NY, un seul pays en avait plus, de morts, chaque jour depuis deux ans. (Ha ha, lequel?)

    « Carnage », « raid le plus meurtrier » pour les Américains. Ils ont eu 13 morts, qu’est-ce qu’ils croient! Leur occupation a tué 70.000 Afghans ! Les Belges et les Français et les gentils Danois et tant d’autres ont tué aussi, et pas que des chèvres.

    Ah là là… « Nation building » et autres balivernes. La puissance des empires les aveugle et les ébranle leur propres fondations. C’est une amère bonne nouvelle. Les Britanniques qui avaient compris au XIXème siècle, renonçant à faire de ce pays une colonie pour en faire une espèce de protectorat, avaient tout oublié cent ans plus tard.

    3
  5. Sauf erreur de ma part, Il me semble que cet billet amalgame deux choses bien différentes et induite en erreur s’agissant de commenter l’attitude des Européens.
    Il amalgame ce qui serait le refus des Européens (« l’ensemble des forces de tout ordre politique ») d’accepter la décision prise par Biden de retirer définitivement les troupes américaines d’Afghanistan et leur demande d’un prolongement de l’opération d’évacuation sur l’aéroport de Kaboul. Ces deux choses n’ont pas grand chose à voir entre elles.
    La date butoir du 31 Août concerne la fin du retrait des troupes américaines ET l’exfiltration d’un certain nombre d’Afghans.
    Je n’ai pas vu que cette demande de délai supplémentaire aurait pour but de prolonger la guerre.
    Il y a sans doute des forces politiques qui auraient souhaité le maintien des troupes en Afghanistan, mais c’est loin, très loin d’être la majorité d’entre elles.

    Yougos Mitralias, pourriez-vous nous dire sur quelles déclarations officielles vous fondez vos allégations concernant l’attitude des forces politiques et les médias européens ?

    PS. Évidement depuis l’attentat terroriste, les choses se sont compliquées, l’évacuation est plus difficile à sécuriser.

    7
    1. Pff… Dambrine…

      1. Les Etasuniens avaient décidé le retrait AVANT Biden

      2. Les otanesques Européens et autres sont des toutous de l’empire US, aussi bien en capacité militaire qu’en adoration proto-mystique et qu’en intérêts marchands. Ils n’ont aucunement les moyens d’exfiltrer les collabos afghans et quelques nationaux qui traîneraient (les ONG occidentales un instant en train de quitter l’Afghanistan sont déjà revenues au pays), sans la puissance US et en réalité ils se taisent, les British un peu moins, ou se cassent des jours avant le 31 (Belgique et Pays-Bas pour le moins)

      3. USA Incorporated a une ligne téléphonique directe avec les talibans, qui sont des intégristes musulmans NATIONALISTES et ne veulent en rien ficher le boxon dans le monde, à la différence des djihadistes du genre Etat islamique qui ont une prétention internationale ou plutôt internationaliste (d’où les attentats récents)

      4. Il est évident que tous les opposants à Biden pour n’importe quelle raison profitent de la micro-actualité pour l’accabler, y compris dans son propre parti

      5. La fièvre européenne (médias irréfléchis et opinions spontanées) relève de la « peste émotionnelle » définie par Willem Reich que personne ne lit plus. Elle est amérikaine (« k »: il faut bien distinguer le pays du continent) aussi: les yankees ont eu TREIZE morts, il parait que c’est le plus qu’ils en aient eu en une seule opération, mais leur occupation a tué 70.000 Afghans, et la Belgique, la Franc(h)e, le bon Danemark, les Allemands pas encore complètement autorisés comme leurs alliés (mais ça vient), et bien d’autres, ont tué aussi, et pas que des chèvres.

      Pff… Vous en voulez d’autres? J’en ai quelques kilos.

      4
      1. Guy Leboutte,

        Vous rappelez des choses incontestables (le nombre de morts provoqué par l’occupation des forces alliées en Afghanistan) je passe sur le condescendant « collabos afghans »…les Harkis apprécieront…), mais vous ne parvenez pas à démentir ce que j’écrivais dans le commentaire précédent, à savoir qu’il n’est pas dans l’intention des Européens de poursuivre cette guerre. A la lecture de ce billet c’est pourtant vraiment le sentiment qu’on a.
        Le billet passe complètement sous silence le fait que les Talibans ont fait tomber le régime de Kaboul extrêmement rapidement. Biden a été surpris, tout le monde a été surpris, comme pour la chute du gouvernement de Saigon en 1975. C’est la soudaineté de l’effondrement du gvt Afghan et de ses troupes qui constitue la brèche dans laquelle se sont engouffrés ceux qui n’apprécient pas Biden. Pour ma part j’y vois une erreur d’appréciation, le fait qu’il ait sur-estimé les capacités de résistance du gouvernement Afghan en place, ce n’est pas une faute, j’approuve le retrait d’Afghanistan.
        Expliquez-moi en qui et pourquoi la totalité des Européens, y compris les forces de gauche de gauche seraient contre Biden ? C’est ce que dit Yorgos Mitralias, cela me semble pour le moins exagéré, sinon faux.

        4
        1. Zaranj Afghanistan à la frontière iranienne
          Prise par les Talibans 06 aout 2021
          La ville est tombée sans résistance
          https://en.wikipedia.org/wiki/Capture_of_Zaranj

          Zaranj – Kaboul : 1000km

          https://www.lemonde.fr/international/article/2021/08/15/afghanistan-les-talibans-encerclent-kaboul-au-terme-d-une-progression-eclair_6091487_3210.html

          Le 15 août les Talibans prennent Kaboul sans combat.
          L’armée afghane n’a pas bougée.

          https://www.france24.com/fr/sports/20210816-afghanistan-pourquoi-l-arm%C3%A9e-afghane-s-est-rapidement-effondr%C3%A9e-face-aux-taliban

          « Les Taliban sont entrés dimanche dans Kaboul, consacrant ainsi leur mainmise sur le pays. Au cours des dernières semaines, le groupe de combattants islamistes a conquis le pays à une vitesse étonnante, souvent sans combattre. Explications sur la faillite de l’armée gouvernementale. « 

          1
        2. Qui a été surpris?
          Personne sur le terrain.
          De multiples rapports des des services et des forces armées ont été remis à Biden, rapport qui allaient tous, sans exception, dans ce sens : les Talibans prendront le contrôle du pays à la vitesse de l’éclair.

  6. Nous devons reconnaître – hélas – que nos valeurs ne sont pas universelles. Chaque peuple a les siennes et nous devons respecter leur propre voie. C’est par l’exemple que nous pouvons propager notre conception des droits et surtout pas par les armes ou par la corruption.
    Certains « droidelomistes » s’insurgent contre la burka en Afghanistan mais sont prêts à l’accepter ici. Nos valeurs doivent de défendre ICI contre l’islamo-gauchisme et le fascisme qui progressent.

    1. Hadrien,
      Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur les valeurs propres aux Afghans et qui justifieraient qu’on trouve finalement pas si grave que ça le sort réservé à certain(es) d’entre eux, que dis-je, réservé par exemple, tenez, aux femmes ?
      A vous lire, il y aurait deux Islams, le bon Islamisme, par exemple celui pratiqué par les Afghans en Afghanistan, puisqu’il est Afghan, et ne concerne que les Afghans pris dans une généralité indivisible, et l’autre, celui qui se pratique dans nos contrées. Les femmes Afghanes devraient donc accepter le sort que leur assigne les valeurs non universelles de la religion de leur pays ?

      Ne voyez-vous pas que votre biais culturaliste enferme les Afghans dans la prison de leurs soi-disant valeurs non universelles contre l’évidence qu’il existe un peuple Afghan avec une histoire politique et sociale, culturelle, où il n’est pourtant pas difficile d’observer que nombreuses sont les Afghanes qui n’en peuvent et n’acceptent pas ces valeurs prétendument non universelles.
      S’il y a bien une chose universelle dans notre monde c’est que partout des hommes des femmes suivant les lieux, les circonstances, peuvent vouloir ne pas se soumettre ce qui est imposé au nom de la religion ou au nom d’un leg culturel qui serait à prendre ou à laisser.
      Sinon, comment justifiez-vous qu’il serait plus inacceptable de porter la Burka chez nous que là-bas ? A moins que vous partiez du principe qu’en lieu est place d’une recherche de l’universel dans le particulier (le fondement de toutes les luttes pour la justice et l’égalité) il n’existe que du contingent, et qu’après tout si les femmes sont libres dans nos contrées c’est parce que les valeurs héritées d’une tradition (la nôtre) en ont décidé ainsi. C’est le discours très conserveur qui justifie le maintien du statu quo.

      1
      1. Merci de me répondre.

        Mais vous inventez ce que je ne dis pas. L’islam n’est pas « plus acceptable » là- bas qu’ici. J’ai déjà dénoncé précédemment l’islam comme une idéologie politique et religieuse totalement incompatible avec nos valeurs (lire le Coran). C’est vrai ici comme là-bas, sauf que l’ islam y est – hélas -solidement implanté.

        Je voudrais idéalement que les Afghans et Afghanes (et Perses et Arabes etc…) s’en débarrassent mais c’est à eux de le faire, pas à nos soldats ! Nous devons nous contenter de diplomatie, par exemple proposer de prendre en charge l’éducation des filles (et des garçons).

        Quant à nous, ici, nous devons avoir le courage d’en combattre les progrès tant que c’est encore possible.

    2. @ Hadrien

      C’est bizarre, vous parlez comme Charles Pasqua (  » droidelomistes  » ) et comme Marine Le Pen ( « Islamo-gauchistes » ) et vous semblez en plus, avoir le culot de donner des leçons de moral à tout le monde. J’essaie de vous suivre dans vos raisonnements empruntés à la sphère médiatique amplement zemmourisée mais j’avoue avoir du mal au final à vous repérer dans une lutte qui vous semble heureusement personnelle, contre  » le fascisme-qui-progresse « …

      1
        1. @ Hadrien

          Relever une  » coquille  » dans un commentaire est effectivement plus simple que de répondre à une question qui fâche. N’est pas Jack-Alain Léger qui veut.

  7. @ Guy Leboutte

    votre point 3 : tout à fait

    L’attentat terroriste de Kaboul qui a tué 86 personnes ,dont13 soldats américains , a été revendiqué par l’Etat Islamique du Khorasan allié à Al Quaida , groupe djihadiste internationaliste.
    https://en.wikipedia.org/wiki/Khorasan_group

    Les talibans sont un groupe musulman nationaliste

    Pour confirmer , les Talibans sont en guerre contre l’Etat Islamique
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Darzab

    https://www.liberation.fr/planete/2018/08/03/sous-pression-talibane-l-etat-islamique-abandonne-le-nord-de-l-afghanistan_1670743/

    1
  8. Un article intéressant de Dimitri Orlov sur l’impossibilité des empires ( britannique, soviéto/russe, étatsunien) à envahir et dominer l’Afghanistan

    https://lesakerfrancophone.fr/une-etude-de-cas-de-honte-nationale
    * Étude de cas : Les Pachtounes
    * Les empires s’y cassent les dents
    * Une approche qui fonctionne

    Les Pachtounes : 60 à 70 millions répartis dans 400 tributs sur l’Afghanistan et le Pakistan et séparé par la ligne Durand
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_Durand
    https://en.wikipedia.org/wiki/Durand_Line en anglais c’est bien plus explicite

    https://en.wikipedia.org/wiki/Pashtunwali
    Le pachtounwali (en pachtoune: پښتونولي) est le mode de vie traditionnel du peuple pachtoune

    « La société pachtoune est classée comme segmentaire, un sous-type d’acéphale (sans chef). Les principales figures d’autorité sont les anciens (maliks) qui servent un chef de tribu local (khan), mais leur position de leader reste à tout moment subordonnée à la priorité accordée aux intérêts de la tribu. Toutes les décisions sont prises par consensus, ce qui limite considérablement le champ d’action unitaire. Toutefois, lorsqu’ils sont confrontés à une menace extérieure, les Pachtounes sont capables de nommer un dictateur et de le servir avec une obéissance absolue jusqu’à ce que la menace soit éteinte. »

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_segmentaire

    Une société de lignée segmentaire a des parties équivalentes (« segments ») maintenues ensemble par des valeurs partagées. Une société de lignée segmentaire est un type de société tribale.

    1
    1. Le Saker francophone est une source douteuse, plus que douteuse. Je ne doute plus du tout de ses bizarreries, pour dire le moins. J’ai un ami que m’use les neurones avec ce média.
      Et Dimitri Orlov, qui fut rafraîchissant, pioche toujours plus bas son sillon. Je crois qu’il a atteint son maximum d’incompétence, selon le principe de Peter.

      1
  9. Salut Yorgos !

    « 1. Il n’est pas exclu que l’acharnement de tout ce beau monde contre Biden cache une tentative, plus ou moins consciente et coordonnée, de l’affaiblir et finalement, de l’éloigner du pouvoir. Pourquoi ? Mais, parce qu’ils ne sont pas d’accord avec ses choix économiques, et surtout, parce qu’ils le considèrent – d’ailleurs, avec raison- vulnérable aux pressions de la gauche américaine et des mouvements sociaux. Alors, malgré ses efforts incessants pour les rassurer en accumulant reculades et concessions, cette « vulnérabilité » de Biden le rend à leurs yeux « imprévisible » et en tout cas, différent des autres présidents « dociles » et disciplinés. »

    Alors là tout se beau développement pour en arriver à cette conclusion, je suis bien obligé d’admettre que nous sommes donc en face d’une thèse conspirationniste voir carrément complotiste. Objectivement toutes les cases de ton article cochent les cases…

    Attention hein c’est pas un jugement sur la réalité ou non de la chose, mais sur sa construction ! Marrant de voir ça coller sur le blog je trouve.

    2
  10. Faut-il faire confiance aux Talibans pour laisser partir après le 31 Août dans des vols commerciaux les membres de cette ONG Afghane qui recueillaient des témoignages sur les crimes perpétrés par les forces impliquées en Afghanistan (forces de l’armée afghane, l’armée américaine – notamment l’Agence centrale du renseignement, la CIA, et par tous les groupes armés rebelles, dont les talibans.) .

    https://www.lemonde.fr/international/article/2021/08/28/armanshahr-l-ong-qui-enquetait-sur-les-crimes-de-guerre-bloquee-a-kaboul_6092614_3210.html

  11. Reste t-il un quelconque espoir de trouver une luminescence à la gauche du pays des lumières et de la déclaration universelle des droits de l’Homme et du-de la citoyen-ne… ?

    Ou est-ce que ceux et celles citoyennetés prétendant « la représenter » au mieux… qui restent de cette gauche morte et enterrée à en croire la messe dite par les « chiens de garde », « donneurs de leçons de morales historiques », « influenceurs »… pour les « temps de cerveaux disponibles » qu’à vouer un « culte féroce » à la seule « DICTATURE des émotions » sondées, capable de « réconcilier » les doutes, incertitudes, « incultures » (qui connaît « la parabole des Talents », revisitée par M. Paul Jorion…?)… avec leurs « ras le bol fiscaux », « poujadismes », « bas instincts »… seront les derniers à éteindre les lumières, d’une espèce humaine en voie d’extinction… ?

    Bien que les raisons de son extinction à cette humanité, puissent supporter assez mal de devoir moralement et de façon éthique… justifier de devoirt être sauvée des désastres qu’elle cause inexorablement, irréversiblement, sur le réchauffement climatique dont elle ne peut s’exonérer avec un modèle de croissance consumant plus de trois planètes par an… sur la perte de la biodiversité dont son productivisme intensif même avec ses « externalités négatives » polluantes, etc. peuvent que difficilement se dédouaner (exportation des pesticides, herbicides, fongicides, et autres toxines, poisons…), sur les guerres commerciales, monétaires, de « civilisation » dont les « crises sanitaires », des réfugié.e.s, etc, peuvent suffire à exempter ces « représentations des droits de l’Homme »… de n’avoir aucune part conséquente de responsabilités, dans les misères du monde qu’elles contaminent… guerres que cette humanité intériorisée se excelle à se mener contre elle même, depuis des millénaires déjà… jusqu’à en arriver à son apothéose (voir l’horloge des risques de conflit nucléaire, d’effondrements) cela n’a pas semblé empêcher notre « roi te touche dieu te guérit » de faire appel aux forces de l’esprit des lumières, pour justifier le maintient des opérations militarisées en Irak : pays ou les forces obscurcies par le « secret défense » de la diplomatie française prétendent défendre des liens intimes d’une relation occidentale et moyen orientale « cultuelle » forte… Cherchez la laïcité est vain donc…

    Surfant sur la vague, non pas des signaux de plus en plus forts pourtant du dérèglement climatique émis récemment par le dernier rapport du GIEC, et l’imprévisibilité des « catastrophes naturelles »… ni sur ceux encore plus pressens d’une crise sociale et « sociétale » en interne réagissant à l’obligation vaccinale à géométrie variable et son « pass sanitaire »… mais sur un conflit local Afghan dont les shérifs du monde ont décidé de délaisser et surtout externaliser donc les conséquences négatives des échecs des évacuations des « victimes collatérales », victimes des échecs du néolibéralisme du monde d’avant… le monde d’après de notre humanité n’a plus qu’à trouver les moyens d’inverser la hiérarchisation des valeurs morales, par nous même, pour mettre à égalité des victimes d’attentats cherchant refuge dans les pays occidentaux ou le refoulement devient la règle électoraliste des prochains scrutins cruciaux… et les victimes d’une pandémie de « non vacciné.e.s »… et autres « anti-vax »…

    Comme si les promesses jupitériennes de réengager l’esprit guerrier des Lumières… contre la menace du « terrorisme islamique » réduit à être tellement plus déshumanisé, animalisé, comme ennemi, qu’il serait presque paraître plus virulent, dangereux encore, qu’un simple virus, qui en rien vivant, a pourtant acquis une capacité d’être encore plus mortel que le premier… que les conséquences du dérèglement climatique, de la perte de la biodiversité… qui niées… sont reléguées au second plan des risques de « crises des réfugié.e.s ». et crises sociales et « sociétales » en interne et à l’internationale… comme si les agissements verticaux, dans cette guerre là, devaient acquérir une valeur symbolique, une « plus valu »… supérieure… aux reniements de soustraire de la « main magique et invisible  des marchés », la spéculation sur la hausse ou baisse des stocks gérés en flux tendus, et prix, des biens communs de premières nécessités sanitaires (gants blouses, respirateurs, oxygène de réa, médicaments, « vaccins à arn/m », réactifs de tests, etc), les paris vont bon train sur « l’armement patriotique »… et les hausses de prix d’une inoculation d’une troisième dose dans les pays riches…

    Alors que seulement 25 % de la population mondiale est vaccinée (avec une seule dose je crois… Mais combien d’Afghanes et d’Afghans, d’Irakiennes et d’Irakiens, voulant défendre la démocratie dans leurs pays, sont vacciné.e.s… ? ) ou est donc l’esprit lumineux de la gauche… qui s’honorerait à briller dans la défense de mettre en licence libre les dits « vaccins… », et tout ce dont il est indispensable et essentiel en tant que biens communs de premières nécessités sanitaires, alimentaires… à décorréler de la financiarisation, aux « États providences »… aux plus vulnérables, personnes à risques… pays qui même riches… ne peuvent subvenir et satisfaire à une campagne massive de vaccination de toute leur population, et personne à risques, « en même temps »… en faisant le choix du « pass sanitaire » de « l’obligation vaccinale » à géométrie variable en exemptant les forces du »monopole de la légitime violence de l’Etat », votant à plus de 50 % pour l’extrême droite, d’avoir à respecter l’application de la « loi et l’ordre » sanitaire… ?

    1. Veuillez, SVP, m’excuser de m’être trompé sur une donnée chiffrée, que je rectifie dans la foulée. Si plus de 3,5 milliards de doses ont été administrée à ce jour dans le monde – soit inoculées à 50% de la population mondiale – c’est qu’il y a 25% de la population mondiale qui a reçu au minimum deux doses de « vaccins… ».

  12. Bonjour
    on devrais ce souvenir de quelques phrases : le capitalisme, et l’impérialisme porte la guerre , comme les orages portent l’éclair (je n’aie plus la bonne tirade en tête ), et on croie mourir pour la patrie et on meurt pour les industriel de l’armement ou le lobby militaro industriel, on croie se battre pour de belles idées généreuses , et on se bat et meurs pour la finance.
    Plus personne ne parle de Paix, le mouvement pacifiste et out depuis plus de 40 ans.
    Nous nous sommes habituer a la guerre permanente et perpétuelle, certains préfèrent une bonne guerre a une mauvaise Paix.
    Arrêtons les logiques campistes et manichéenne.

  13. Un brûlot antiaméricain d’un tel manichéisme qu’il rend inutile tout commentaire. Cela rappelle, par le ton et par le contenu, le journal « L’Humanité » dans sa période la plus stalinienne.
    On n’en finira donc jamais ?

    1

Les commentaires sont fermés.