40 réflexions sur « Vidéo – Les États-Unis basculent dans le fascisme… dans l’apathie générale du reste du monde »

  1. Une vidéo qui met de bonne humeur de bon matin… Cela dit, en ayant écouté récemment l’émission de Rachel Maddow ou les excellentes émissions de William Raymond (qui dit aussi que le mouvement Qanon est en train d’arriver en Europe) ce que vous dites dans la vidéo ne me surprend pas…

  2. Hors sujet:
    Un article du National Geographic – Europe burns a controversial ‘renewable’ energy source: trees from the U.S.

    https://www.nationalgeographic.com/environment/article/europe-burns-controversial-renewable-energy-trees-from-us?
    Traduction:
    https://translate.google.fr/?hl=fr&sl=auto&tl=fr&text=https%3A%2F%2Fwww.nationalgeographic.com%2Fenvironment%2Farticle%2Feurope-burns-controversial-renewable-energy-trees-from-us%3F&op=translate

    L’industrie des granulés de bois est très importante.

    Annuellement , nos amis Britt importent des USA plus de 5 millions de tonnes de bois à brûler dans une centrale électrique « décarbonnée ». 5 millions de tonnes, scusez du peu…
    Or, le bois est plus CO2-polluant que le meilleur charbon.
    La COP XX n’en a pas causé.

    En sujet:
    Je ne sais pas quoi penser. Vis à vis de l’extérieur, le fascisme US est établi depuis longtemps. Je pense à la guerre menée contre le Vietnam. L’hystérie anti-communisme intérieure avait atteint des sommets rarement égalés. Cela pose la question de la santé mentale de l’opinion publique donc du corps électoral US…

    En Europe, nous n’avons pas les moyens de faire la chaine pour parer ces débordements. L’ attraction de nos gouvernants envers les USA est trop forte. Là est l’inquiétude.
    A long terme, l’histoire montre que les excès ne sont pas durables. La rivière peut sortir de son lit momentanément mais elle y reviendra. Suffit (?) de ne pas être pris sous l’inondation.

    1
    1. Daniel
      Je découvre que « like other governments, the U.K. does not count CO2 emissions from wood burning » ?
      Il y a peu, j’ai appris que le CO2 émis par les armées du monde n’est pas repris dans les statistiques des Nations-Unies !!!

  3. Merci M. Jorion pour vos alertes, « intemporelles » (qui des « vainqueurs de l’Histoire » écrira juger vos avertissements, « prophéties » avoir été digne d’intérêt général?) pourrais-je rajouter, afin de souligner leurs cotés qui éclairant l’avenir… « l’inconscient collectif et individuel », sont loin d’être aussi obscures, que ce que préfèrent en enfouir des médias mainstream, et d’autres modes à « l’apolitisme » ; sous prétexte que ce n’est pas « bon » pour leur affaire (audimat, ou intérêts particuliers électoralistes) .

    Est-ce que ce qui suit risque d’être hors sujet ?

    Plusieurs « signaux faibles », peuvent être perçus en Europe comme en France particulièrement, quant à analyser tous les cotés obscures, que la force du fascisme peut prendre. Il m’a sembler en reconnaître un entre hier et ce matin, en consultant deux médias, l’un public, l’autre privé.

    Hier dans « C à vous » sur F5, fut traité le sujet du harcèlement de notre jeunesse à l’école mais aussi dans les « réseaux sociaux »… Avec des témoignages glaçants, il y fut dit toutes les atrocités qu’une certaine jeunesse (pourquoi le terme de « défavorisée », et/ou « discriminée », ne fut même pas cité ?) subie jusqu’à l’ultime acte, suicidaire.

    Bien qu’il n’existe pas l’ombre d’un doute que la coïncidence du traitement de ce sujet « sensible », sur cette chaîne publique particulièrement, et en cette période « pré-électorale » plus précisément, ne soit pas que fortuitement la prédilection d’un agenda politique « apolitique »… quelconque… qui aurait fait diverger les « opinions » de « chefs éditorialistes » de chaînes concurrentes… étrangement sur cnews, ce matin, dans « L’heure des pros » particulièrement » rien ne fut dit au sujet de cette matière/manière de rentrer en campagne, de « Jupiter » et sa « dame », ni de la façon d’aborder cette « sensibilité ».

    Comme il ne fut pas plus question de parler, ce matin, avec Pascal Praud, de la révision du procès des auteurs – « présumés coupables » idéals parce que noirs ? – de l’assassinat de Malcom X, ayant malgré tout écopé, d’années d’emprisonnements… il m’apparaît entrevoir une forme « systémique » conduisant lentement la dérive des plaques tectoniques de l’échiquier politique français, vers l’extrême droite. Cette chaîne, ce « juge et parti pris », préférant de coutume le coté obscure de ce qu’il y a de « bon » dans le « silence est d’or », c’est le traitement neutre et impartial de l’information, qui pâti sévèrement.

    La hiérarchisation d’un choix éditorial de l’actu politique, « sociétale », etc, d’un instant T… a t-elle sciemment souhaité inverser certaines valeurs morales, et éthiques, en obscurcissant – par omission pouvant que péniblement prétendre être involontaire – ce qu’elle mit pourtant, tant de fois en exergue et en avant, lorsque l’affaire Mila, de « harcèlement », d’insultes racistes, misogynes, et autres menaces de morts, firent on ne sait plus combien de « UNE » sur cette chaîne, et bien d’autres d’ailleurs… et dans cette émission spécifiquement… ?

    Existe t-il une distinction et hiérarchisation « supématiste » a faire dans les cas de harcèlements, à l’école, dans les « réseaux sociaux », dés-lors qu’une arrive plus qu’artificiellement à faire plus de « publicité », que tant d’autres… ou pourtant des violences morales, physiques, jusqu’aux suicides, méritent aussi, si ce n’est plus, d’être reconnues (au lieu de les laisser dans le NON RECOURS)… ?

    Ou sont donc passées toutes ces « âmes charitables » – de la société civile, des élu.e.s, des « chiens de garde » et donneurs de leçons de morales »… – s’inquiétant de la montée de la violence, de la « radicalisation… », de « l’inculture », et de toutes les formes de fascisme… qui ayant appelé à manifester dans les rues, leurs soutiens, à Mila, ne mobilisent même pas un froncement de sourcil, à l’annonce du suicide d’une jeune ados harcelée, comme à l’apprentissage d’autres violences, insultes racistes, sexistes, homophobes, misogynes… commises à l’encontre d’autres jeunes… à l’école, et sur les « réseaux sociaux »… ?

    1. @ Juillot
      je passe sur vos remarques , légitimes évidemment, concernant l’actualité. Pas grand chose à en tirer, sinon que nous avons à faire à des minables sans boussole. (ou/où le pognon est la boussole) . Comprenez que je respecte votre point de vue mais le nez sur le guidon n’est pas ma tasse de thé.

      En revanche, la tendance indiquée, et que vous soulignez, est très juste, quoiqu’ancienne: le pays vire à droite et à l’extrême droite. Rien de nouveau sous le soleil, mais il est bon d’en prendre conscience de ce glissement. Vous ne le répéterez jamais trop.

      Selon une blague américaine (que j’extrapole légèrement):
      Les Democrats virent à droite, les Republicans se réfugient dans la droite extrême, les extrême droite finissent à l’asile mental (que j’interprète comme un asile du fascisme…)

      Comment lutter pour un peu de sanité?

      1. @ daniel : Merci. Le dernier commentaire qui peut peut être apparaitre répondre au votre (Juillot Pierre 19 novembre 2021 à 16 h 30 min: je ne sais comment, à vrai dire, il sera hiérarchisé dans la chronologie des messages, traités et publié par notre hôte), ne vous était pas spécifiquement destiné, même s’il peut y répondre partiellement.

    2. Comme s’il devait « nous » être plus insupportable, inacceptable qu’une « ados blanche marginale… » ne puisse pas « réussir » « en même temps » et à se faire connaitre/valoir… en exprimant de manière virulente, limite injurieuse, en tout cas plus qu’insolente, son mépris pour les religions et plus particulièrement pour une (l’Islam)… et à rendre télégénique la « figue de proue » plus que surexposée d’une dérive fascisante de l’intolérance d’extrême droite/droite extrême… et les « débats judiciaires » concernant le jugement de ceux l’ayant harcelé, insulté, menacé… ou est donc passée la « décence commune » – même sur cette chaîne du service public, et chez celles et ceux qui prétendant « apolitiser » le sujet du harcèlement pour en faire une « affaire de campagne » électoraliste, n’alimente que le duel mortifère de second tour des présidentielles opposant la macronie à l’extrême droite/droite extrême – lorsque qu’il « nous » est fait « consentir » – de notre plein grès…? – de classer dans le coté obscure, dans les oubliettes de « l’Histoire » quoi… les affaires de harcèlements (et violences morales, physiques, jusqu’aux suicides. Sans parler de l’enfer que vivent les ados et familles, les plus modestes, pauvres, précaires, en question, devant déménager, changer d’écoles, lycées, etc…) à l’école, sur les « réseaux sociaux », d’autres gamins et gamines, désireuses-eux plus de justice sociale, « sociétale » que d’être « vu.e.s à la télé », reconnu.e.s sur les « réseaux… »?

  4. Les USA préfigurent souvent, avec quelques années d’avance, ce qui arrive chez nous en France.
    Je m’étonne beaucoup du silence des médias et des politiques, qui n’appellent pas un chat un chat !
    – Politique de l’autruche; moins on en parle, moins de battage médiatique et de polémique stérile ?
    – Tactique politicienne ? Mais je crains qu’il n’ait déjà donné le ‘la’ de l’essentiel du débat en vue des présidentielles.
    Remplacez dans son discours les mots islam ou islamisme par juif ou judaïsme et vous avez le discours d’un triste moustachu,
    il y a 90 ans dans un pays voisin de la France.
    C’est Goebels, il me semble (Ministre de la propagande du III reich), qui disait : »À force de répétitions et à l’aide d’une bonne
    connaissance du psychisme des personnes concernées, il devrait être tout à fait possible de prouver qu’un carré est en fait un
    cercle. Car après tout, que sont  » cercle  » et  » carré  » ? De simples mots. Et les mots peuvent être façonnés jusqu’à rendre
    méconnaissables les idées qu’ils véhiculent ».
    Consterné que cet individu, a pu atteindre 18% d’intentions de vote dans les sondages. Pourtant, quand on écoute bien, il ne
    cache pas ses intentions vis à vis des contrepouvoirs: médias, justice, associations. ou, quand il parle des femmes !
    Qu’il se trouve tant de gens pour l’écouter et le soutenir est consternant!
    J’imagine encore mal le fascisme aux USA, plutôt des dérives autoritaires. Mais Monsieur Paul Jorion les connait mieux que nous.
    A lire : Le complot contre l’Amérique de Philip ROTH.

    1. La vraie question: Pourquoi le discours de droite attire-t-il plus que celui de gauche notamment parmi les moins riches ?

      5
      1. Parce qu’on les flatte … Le peuple français n’est il pas le meilleur de la terre ?
        On leur dit qu’ils ne sont pas responsables de leurs difficultés; tous les malheurs du monde vient des migrants (mécanisme du bouc émissaire -voir René Girard).
        Et les gens préfèrent les certitudes simples aux questions complexes.

        2
        1. La gauche a aussi ses boucs émissaires: les riches, les capitalistes, les américains, les multinationales elle répète aussi à ses ouailles qu’elles ne sont en rien responsables de leurs malheurs. Non, la réponse se trouve ailleurs.

          2
          1. La gauche a aussi ses boucs émissaires: les riches, les capitalistes, les américains, les multinationales

            Le mot « bouc-émissaire » ne s’applique pas aux catégories que vous mentionnez. Notez le « totalement ou partiellement innocent » dans la définition de Wikipédia :

            Un bouc émissaire est un individu, un groupe, une organisation, etc., choisi pour endosser une responsabilité ou expier une faute pour laquelle il est, totalement ou partiellement, innocent.

            14
      2. J’ai un jour demandé à un prolo (avec tout le respect du aux travailleurs) chaudronnier – soudeur pourquoi il votait à droite :
        « je ne veux pas payer d’impôt quand je serai riche » fut la réponse…
        Depuis, je me soucie moins du sort de la « classe ouvrière ».

        3
        1. Alors que l’impôt est un des éléments fondateur de la nation . J’ai toujours été fier de payer des impôts pas forcément de leur utilisation.

          2
      3. Non, vous êtes en train de redire ce que prône le thinck tank Terra Nova depuis 2011 même si Pech dit ne pas cautionner cette étude alors parue. Disons le tout simplement la social démocratie s’est tournée résolument vers le néo libéralisme . la social démocratie a pour l’occasion tourné le dos à toute idéologie , elle s’est dépolitisée .
        De là à dire que le discours de droite attire plus que la gauche c’est une fadaise puisqu’il n’y a plus de discours politique à gauche . D’ailleurs je n’aime pas ce mot : gauche . qu’est ce qu’il veut dire ?
        Ah Michéa viens parmi nous

        1
          1. Ce qui se passe au Chili est très intéressant au point de vue politique . Dans les pays occidentaux nous avons abdiqué face au néo libéralisme. il reste des poches d’espoir en Amérique du sud à la condition que les états unis n’y mêlent pas leur grain de sel ou bien Bolsonaro…

            les medias n’en ont pas parlé mais la « tournée » des Mapuches en Europe a été très intéressante.

            1
      4. @Hadrien

        Que nenni ! – Entendu ce soir sur France Info à l’émission  » Les informés  » : les rencontres organisées par le candidat du milliardaire Vincent Bolloré, le néofasciste millionnaire E.Zemmour, n’attire pour l’instant et majoritairement que des personnes de classes aisées.

        Au vu de son projet politique de restauration quasi-monarchiste et de son vœu d’en finir avec la république démocratique et sociale et par voie de conséquence avec l’État de Droit, je n’en suis pas très étonné.

        1. Vous oubliez les électeurs de Le Pen, plus populaires. En outre « aisé » ne se confond pas avec « riche ». Tâchez d’être moins confus.

  5. Nous vivons l’effondrement de nos confortables démocraties sans nous en apercevoir.
    D’abord la perte de la biodiversité, le pillage des ressources naturelles, déjà réalisé à 95 %.
    Ensuite la destruction de nos démocraties, en cours. Sans la protection de la démocratie US, l’Europe se divisera entre protectorats russe, chinois et US. En France, nous voyons déjà les Pétains poutinesques: Mélenchon, Zemour, Le Pen etc..
    Enfin: la guerre qui (soyons optimistes) ramènera la population à un niveau acceptable ou (si pessimistes) règlera une fois pour toute la question de l’humanité.
    Y a-t-il une alternative ?
    Pour ce, il faudrait qu’une partie significative de l’opinion commence par poser correctement le problème.
    C’est ce que j’essaie de faire sur ce blog, sans aucun succès.

    2
    1. T’as pas pensé à te suicider depuis le temps Hadrien ! Des actes exemplaires plutôt que des mots vides ! Tu passes le premier, je te suis directe parole ! J’ai bien vécu !

      4
    2. Mélenchon ? ah bon . je n’ai pas d’accointances particulières pour JLM mais le mettre avec Z et MLP ….. bizarre .

      5
      1. Vous n’avez pas tort, on peut en discuter. Je l’ai quand même mis dans le tas à cause de son nationalisme et de ses sympathies pour Poutine. N’oublions pas que Mussolini a commencé comme socialiste.

          1. N’oublions surtout pas que Trump a commencé comme homme d’affaire…

            Il a au moins eu le mérite d’aller au front lui-même et mettre ainsi en pleine lumière sa volonté fascisante…pas comme les milliardaires français qui préfèrent agir dans l’ombre en envoyant au front leurs pantins Z et MLP….

    3. @Hadrien

      Se poser les bonnes questions, c’est déjà y répondre à moitié. Au vu de vos propos confusionnistes, je comprends mieux pourquoi vous peinez à y voir clair et à convaincre autour de vous.

      1
  6. Le fascisme en France il a pour noms Bollore, Zemmour, CNEWS (Praud et compagnie), pourquoi ne pas les citer ?
    C’est maintenant qu’il faut le faire, après il sera trop tard.

    NB. Dans le cadre d’un débat politique ll n’est pas injurieux de qualifier un adversaire de fasciste.
    Une décision de justice :
    https://www.liberation.fr/france/2014/04/10/jean-luc-melenchon-relaxe-apres-avoir-traite-marine-le-pen-de-fasciste_994584/
    Ce qui est valable pour Marine Lepen devrait l’être a fortiori quand cela concerne Zemmour.

    11
  7. on ne va pas quand même s’inquiéter de ce qui se passe aux Etats-Unis et bien sûr en France avec des Bollorépinaultlagardèredassaultbouyguesniel qui ont mis leurs griffes acérées ,,tels les aigles nazis sur les médias !
    Non Non Non ! ce qui est important c’est l’approvisionnement en jouets pour Noel, c’est l’armagnac qui a souffert du gel c’est c’est c’est…tant de faits divers sans aucun intérêt qui utilisent notre temps de cerveau disponible !
    Nous avons le choix entre à ma droite le fascisme et à ma gauche l’effondrement climatique ! Probablement les deux !

    1
  8. petite info de dernière minute : Jo Biden va subir une coloscopie . Pour en revenir au sujet principal c’est à partir de faits à priori sans importance que des changements majeurs peuvent avoir lieu .

  9. Je retiens que ce ne sont pas les institutions et règles démocratiques qui provoquent le fascisme , mais qu’elles peuvent être plus ou moins faillibles ( incomplètes ?) pour le laisser éclore . Une démocratie  » centralisée » à la française sera-t-elle moins fragile devant une agression fasciste qu’un pays fédéral ? La trame du propos de Paul Jorion laisse une chance à cette option .

    L’efficace devient alors de rechercher pourquoi les reflexes fascistes , nourries d’idées simplistes , résolument fausses , sécuritaires et autocratiques , niant et « illégalisant » les oppositions , racistes , cherchant à se rendre maîtresses de la communication et de l’éducation , totalitaires ( la fin justifie les moyens )… se réveillent et recrutent dans pas mal de pays du monde , avec des tentatives de « fédération » pour le coup à la Steve Banon .

    Le déclassement social et la peur accrue du lendemain semblent en être le moteur historique et toujours actuel , et dès lors la seule confrontation politique traditionnelle entre forces de gauche ( avec leurs troupes conventionnelles ) et forces de droite ( avec leurs troupes conventionnelles ) ne suffit plus à régler un problème qui ne consiste plus à « corriger » ou réparer un système ( ça va faire plaisir à Philippe Soubeyrand ) qui produit structurellement le désastre , mais à penser un système répondant aux contraintes sociales et environnementales d’aujourd’hui , avec 8 milliards d’habitants . Gauche et droite sont elles capables de permettre l’avènement de nouveaux systèmes tels que nous en connaissons au moins un ici en tant que proposition ?

    Sinon les hommes seront à coup sur des loups pour l’homme , et les loups sont déjà nommés :

    https://www.youtube.com/watch?v=hVkWgksDZDI

    1
  10. Avant la victoire du fascisme aux USA il se déroulera une guerre civile car ce peuple est sur-armé et les Afro-Américains comme les autres minorités sont presque une majorité… Et il n’est pas certain que les crétins de nazillons gagnent la partie quand on voit leur niveau intellectuel. Toutefois, votre analyse de l’effondrement implique, au fond, également un écroulement institutionnel au niveau mondial. Voilà donc que débute la grande tragédie du XXI° siècle dans ces années 20 de cette marche vers l’auto-destruction des primates aussi cupides que stupides. Hélas.

    3
  11. Hypothèse en lien avec une autre vidéo de Paul.
    Le fascisme ne se nourrit il pas de la souffrance ? On a vu que EZ ratisse large au niveau des CSP. Mais tous ont un point commun, comme dirait EZ : la peur du « grand remplacement « . Et ça c’est une souffrance, justifiée ou non.
    Les CSP moins au chômage persuadé que « l’étranger vient bouffer le pain des français « , il est dans la souffrance sociale.
    Le bourgeois CSP plus persuadé d’être la représentation vivante de LA CULTURE FRANÇAISE (voir Monique Pinson Charlot : le ghetto du gota) est dans la souffrance identitaire.
    Le Milliardaire qui rêve de posséder le Monde (avant de mourir comme tout le monde) est dans la souffrance narcissique.
    Est ce que la pensée néolibérale n’est pas une pensée en souffrance qui n’a de choix qu’entre sa propre destruction ou la destruction du monde ?
    Est ce qu’une personne qui ne serait pas dans la souffrance aurait besoin d’être raciste, nationaliste, ultra compétitive, narcissique ?
    Je me suis souvent fait cette réflexion en constatant que les élections, et ceux à tous les niveaux territoriaux, amènent très souvent au pouvoir des personnes particulièrement incompétes et présentant un déséquilibre psychologique certain, des personnes en souffrance.
    Qu’est ce qui peut bien faire qu’une majorité de votants soit aveugle à ce point et vote pour un personnage en souffrance ?

    2
  12. Bonjour Mr Jorion,

    Dans vos livres, explorez vous les causes profondes du succès d’un Trump, et de manière plus générale, de cette recrudescence d’intérêts pour les idées fascistes?

      1. Et bien, ça aurait pu être une seule critique de l’effet Trump, sans trop creuser les causes. Comme c’est bien souvent le cas.

        Je suis ravi de votre réponse ceci dit. Pour débattre sur les causes, je vais déjà m’intéresser à votre point de vue.

  13. Les USA on réussit à faire cohabiter vainqueurs et vaincus de la guerre de sécession grâce à la richesse et la grandeur des terres conquises et aux caractères bien trempés de ses colons Ce fut une promesse de revanche remise à plus tard pour les uns et l’espoir que le temps et le progrès finiront par gommer les différences pour les autres. Je pense que la société consumériste doit beaucoup à cette nécessité pour les USA de développer une culture athée indispensable pour faire tenir cette société en haltère dès son origine. Capitalisme, libéralisme et consumérisme, les ingrédients d’une recette «miracle» qu’ils n’ont eue de cesse d’imposer au reste du monde sans en comprendre ses fondements.

  14. Je suis incapable d’appréhender le moindre concept de Heidegger, mais je reste dans un a priori insurmontable : il était nazi. En revanche, je garde toujours la même interrogation : Pourquoi Hannah Arendt a conservé à son égard une fidélité inexplicable ?

Les commentaires sont fermés.