18 réflexions sur « Patriotisme »

    1. Les femmes règlent les problèmes par la parole, les hommes par la castagne, Aristote l’avait déjà noté. Mais avant d’encenser les femmes sur ce point particulier, l’explication est, selon les sociobioligistes, la moindre force dans les biceps.

      Oups ! J’allais oublier l’émoji ! Le voici : 😛 (Je l’ai échappé belle !)

    1. Attention à vous, Khanard !
      Quelqu’un ne disait il pas que : la vieillesse, c’est quand le poids des expériences (souvenirs ) dépasse le poids des espérances. 😉

      1. c’est gentil à vous de vous préoccuper de ma vieillesse ! mais rassurez vous j’ai encore dans ma besace énormément d’espérances !

  1. Brel c’était déjà bien . Là c’est Brel en plus mieux !
    Un chanteur aussi misogyne interprété par une femme aussi talentueuse , c’est l hôpital qui se fout de la charité .
    Je plaisante , les plus grands misogynes affichés sont ceux qui aiment le plus les femmes . De plus , sans les artistes ( au sens large ) belges , il n’ y aurait plus grand chose d’intéressant en France .

  2. J’ai un peu de mal à comprendre…
    où est l’accent belge ..? Et la veine patriotique?
    Perso j’aime les accents et ce que je qualifierais d’esprit cocardier, qui lorsqu’il s’applique à des nationalités qui n’ont rien à voir avec la cocarde tricolore, nous transmet un rien d’exotisme , d’évanescence typique d’une originalité à laquelle on ne s’attend pas… L’âme russe qui imprègne malgré eux, certaines de mes rencontres avec mes amis étrangers, la fierté d’être et d’exister sans que ce soit un orgueil qui s’abat sur l’autre… La joie au fond de certaines âmes, le spleen de certaines autres dont la délicatesse touche à de la poésie, le sens de l’absurde que certaines encore, ont su rendre léger et troublant.
    Le particularisme subtil et très drôle de mes amis anglais, qui fait du 2ème degré tout un art en faisant semblant de trouver « inconcevable » tout ce qui n’est pas anglais, l’enveloppant d’un argumentaire à contre-emploi qui vous fait comprendre, qu’en fait, c’est merveilleux, mais qu’ils ne sauraient vivre de la sorte…Ce qui me semble tout à fait vrai ; mes amis anglais ne peuvent être qu’anglais partout où ils vivent et c’est si drôle que personne n’aurait l’idée de le leur reprocher.
    En cela ils me font penser aux parents italiens de ma famille (sans parler des Espagnols qui ne sont pas en reste)… Très italiens et incapables d’être autre chose tout en ayant un petit faible pour l’esprit cocardier à la française…

  3. Ce qui est remarquable pour une américaine, c’est déjà d’oser chanter en français, de s’exprimer dans cette langue et de le faire sans accent anglo-saxon, hormis, un peu discernable accent belge, dû sans doute à son passé familial en Belgique.
    Pour ce qui est de l’attractivité de ces ‘petites nanas chanteuses’ en ces temps sombres et passablement déprimants, une autre petite vidéo :

Les commentaires sont fermés.