10 réflexions sur « Vidéo – Confession au cœur de la nuit »

  1. Une amie m’a fait découvrir Twin Peaks sur le tard (en 2013), et oui il y a un avant et un après, c’est un univers qui nous emporte quelque part, sans trop savoir où. Quand la troisième saison est sorti, j’ai pas accroché en regardant les premiers épisodes. Mais un peu plus tard, j’ai redonné une chance, et j’ai fini par beaucoup apprécier, elle a fait sens.

  2. J’ai raison de trainer chez Jorion dans la nuit numérique quand je prends mon vaisseau spatial pour me perdre dans les étoiles. Depuis chez lui on entend l’infini.
    Lonylp.

  3. Bonjour bonsoir,
    Pour décrypter l’univers labyrinthique de Lynch et en particulier Twin Peaks, je recommande Pacome Thiellement (blog, livres et interventions sur le net nombreuses).

  4. L’Amour en partage selon Paul ! 😉

    Merci à la voix ! Mais il me semble avoir déjà entrevu ce magnifique tableau au hasard d’une vidéo…

    Au passage, qui joue le rôle de Laura Palmer ? Et quel autre rôle magnifique a-t-elle également joué ?

    Un indice :

  5. Une rencontre Jorion – Thiellement… totalement imprévisible ! Je crois que beaucoup d’accords pourraient se dessiner quant à l’interprétation de la saison 3 ; par des chemins vraiment très différents ils se retrouveraient sans doute sur pas mal de choses. En effet, Thiellement me semble le meilleur exégète en français de l’oeuvre de Lynch.

  6. CONFESSION AU CŒUR DE LA NUIT :
    UN VOISIN ME MET EN DEMEURE D’ABATTRE LES QUATRE ARBRES DE MON JARDIN.

    Dale Cooper : «  Shérif, quels sont ces arbres fantastiques qui poussent par ici ? », demande-t-il à son collègue Harry Truman. Avant d’enchaîner, sans transition : « Puis-je avoir une copie du rapport-légiste ? » En faisant un lien direct et surprenant entre les pins de Douglas et le corps de Laura Palmer, comme s’il s’agissait d’un seul et même sujet, Cooper renforce, dès son arrivée et peut-être malgré lui, la dimension mystique de la mort de l’adolescente.
    —Voyages à Twin Peaks de Axel Cadieux

Les commentaires sont fermés.