Il n’est pas normal…

Illustration par DALL-E (+PJ)

Il n’est pas normal que des patrons de presse puissent mettre des idéologues d’extrême-droite à la tête de journaux d’information.

Il n’est pas normal qu’un appareil d’État soit condamné pour inaction devant le réchauffement climatique et autres risques environnementaux.

Il n’est pas normal que l’on laisse entendre, ou même que l’on fasse comprendre, que les défenseurs de l’environnement, les défenseurs des droits de l’Homme et les dénonciateurs de la corruption sont autant d’ennemis publics.

Il n’est pas normal qu’un représentant des forces de l’ordre vous loge une balle dans la tête pour une raison futile et il n’est pas normal que la première réaction des syndicats des représentants des forces de l’ordre soit de dire que, jusqu’à plus ample informé, il n’y a là rien d’anormal.

Devant une telle accumulation de choses pas normales, n’est-on pas en droit de se demander si la situation n’est pas devenue anormale ?

Illustration par DALL-E (+PJ)

Partager :

193 réponses à “Il n’est pas normal…

  1. Avatar de Christian Brasseur
    Christian Brasseur

    Il y a trois décennies déjà que mes collègues et moi avons eu l’occasion de sympathiser, à la frontière franco-belge, avec des gendarmes français, qui de leur propre aveu, nous ont appris que la plupart d’entre eux, détenaient déjà à l’époque la carte du FN: était-ce normal?

  2. Avatar de Hervey

    Boule de cristal.

    En « bon » banquier, Macron va investir sur les événements et mettre en oeuvre les modalités nécessaires pour une future ré-élection.

    1. Avatar de Garorock
      Garorock

      En bon banquier Macron pense aux J.O de l’année prochaine et il serre les fesses.
      Comment rétablir l’ordre sans laisser la main à l’extrème droite?

      1. Avatar de Hervey

        @Garorock

        J’évoquais un enjeu plus lointain, pas 2024.

        L’actualité du jour est en quelque sorte la version « déboussolée » des « casseroles » sur fond de « complexité » de l’époque.

        Si le bateau gîte à droite, pour aller droit faudra à un moment changer de cap et gîter à gauche.
        Après, tout est une question de météo.

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          Hervey,
          j’ai rangé pour l’instant ma boule de cristal qui lisait au-delà de 2024… 😊
          L’année est loin d’être finie et de nouvelles étincelles sont toujours possibles. Nous ne sommes pas à l’abri d’un nouveau Prigogine….
          Ici aussi les prétendants aboient contre la caravane. Leurs bouses, ils les signent à la pointe de leur goupillon, du « Z » qui orne les chars Russes labourant les sillons d’Ukraine. D’un « Z » qui veut dire zéro mais qui flatte certains égos dans les égouts du Figaro…

          1. Avatar de Hervey

            @Garorock

            Difficile de comparer la société russe et la société française, en tous cas moi j’en suis incapable.
            Puis, je ne sais pas si l’exemple de Prigogine est une réussite dont par comparaison, il faudrait s’alarmer … ou appeler de ses voeux.
            Mais j’aime bien votre style imagé, Garorock.

    2. Avatar de ilicitano
      ilicitano

      @Hervey
      Oui ,oui

      Macron et future réélection en 2027 : une rumeur qui monte.
      * voir la déclaration de J.J Urvoas
      * voir la déclaration de R. Ferrand
      * voir les décisions du Conseil d’Etat et du Conseil Constitutionnel sur une troisième candidature à la Présidence de la Polynésie qui pourrait faire jurisprudence

      Macron en marche pour 2027 !!!

      1. Avatar de Hervey

        @ilicitano

        Oui, merci.
        C’est aussi ce que je perçois depuis plusieurs semaines dans les images d’actualité où l’on peut voir de plus en plus d’assurance chez Macron dans sa gestuelle et ses sourires (sur le parvis de l’Elysée, à Bruxelles à Marseille ces derniers jours … il ne doit pas être mécontent de certaines des choses que vous citez, ça transpire à l’image.

        Je me demandais pourquoi ce sentiment amoureux.
        Bigre ! Il est amoureux du pouvoir.

      2. Avatar de Garorock
        Garorock

        L’avantage des rumeurs -surtout celles qu’on entretient sciemment d’ailleurs- et des théories du complot, c’est qu’elles détournent l’attention des bons combats qu’il faudrait livrer présentement. D’une certaine manière, cela fait partie de la stratégie du choc.

    3. Avatar de gaston
      gaston

      Macron réélu ?

      Hum ? pour l’instant les évènements profitent probablement à MPL et ses adjoints sont sur le terrain pour plaquer le programme du RN sur la situation comme l’écrit « Libé ». Propos du député RN : « On paye trente à quarante années de laxisme judiciaire, c’est pour ça qu’on propose des peines courtes des les premiers méfaits, pour que la peur change de camp ». (Thomas Ménagé)

      https://www.liberation.fr/societe/violences-apres-la-mort-de-nahel-a-montargis-ils-ont-brule-la-pharmacie-le-magasin-de-vetements-aussi-20230630_OARN6PZXC5FXNP7L2DRTKP4WII/

  3. Avatar de Garorock
    Garorock

    Le 14 juillet est en avance cette année.
    Pour une fois, le défilé a été déporté des beaux quartiers des marchands du temple vers ceux des premiers de cordée.
    Le GIGN n’est pas habillé par C.Dior, le raid n’est pas équipé par L.Vuitton, la BRI n’est pas parfumée par Givenchy mais l’ensemble a quand même de la gueule. L’ONU vient d’ailleurs de féliciter une nouvelle fois le metteur en scène…
    Quant aux feux d’artifices, nous sommes gâtés: trois nuits que le ciel est repeind en bleu, en rouge, en vert. Trois nuits que les lampions font de l’oeil à tous les danseurs de ce drôle de bal où plus personne ne veut danser un slow.
    Trois nuits sans qu’aucune « Bastille » du capitalisme n’ait été prise…

    1. Avatar de Garorock
      Garorock

      C’est le dieu argent de la religion féroce qui a logé une balle dans le corps de Nahel pour lui apprendre qu’il ne doit pas désirer avoir la même vie que M’bappé…
      Le pire est que celui qui l’a tué a probablement les mêmes désirs…
      ESt-il normal d’en être arrivés a une situation aussi débile?

      1. Avatar de Inox
        Inox

        Entre les forces de l’ordre qui deviennent fous dangereux (merci l’Article L435-1) et une partie de la population qui ne respecte plus grand chose…

        C’est l’époque toute entière qui devient débile.

    2. Avatar de Garorock
      Garorock

      oups!
      Vers ceux des premiers de CORVEE!

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        https://youtu.be/8rgAHXxPdLo
        1980 : Coluche dénonce les violences policières | Archive INA

  4. Avatar de Chabian
    Chabian

    L’occasion de rappeler une jolie formule qui a près de trente ans :
    Dans l’affaire DUTROUX, il y avait eu vraiment incurie des polices et de la gendarmerie, et même des guéguerres entre services… alors que les enfants auraient pu être sauvées.
    Mais pas de faute caractérisée. Un rapport de la « Commission d’enquête parlementaire » a conclu, quelques années plus tard par ces mots : on constate un ESTOMPEMENT de la NORME ».
    é-norme, n’est-il pas ?

  5. Avatar de Khanard
    Khanard

    je suis un fainéant indécrottable alors plutôt que de m’escrimer à chercher à produire des banalités je préfère partager ce qui existe déjà .
    D’autant plus que la Belgique est à l’honneur ; c’est ici ==>https://youtu.be/VwP9Ikznkgw.

    Olivier de Schutter, ONU

    les 20 premières minutes sont éloquentes et n’ont rien à voir avec ce que raconte Bauer

    1. Avatar de Hervey

      Attention Khanard, le bovarysme vous guette.
      🙂

      1. Avatar de Khanard
        Khanard

        @Hervey

        c’est vrai que je suis un doux rêveur proche de la naïveté n’ayons pas peur des mots . J’ai failli écrire des maux mais ça fait trop entendu .
        Par contre je ne suis pas prêt à m’identifier aux personnages !

        Khanard un jour ! Khanard toujours !

        1. Avatar de Hervey

          Vous êtes unique Khanard, comme chacun de nous.
          Afficher votre moi sans crainte.
          J’ai l’impression que vous êtes hésitant … mais peut-être que je me trompe.

          1. Avatar de Khanard
            Khanard

            @Hervey

            je garde toujours une place aux hypothèses . Déformation de mathématicien sans doute .

            Mais au fait en quoi serai je hésitant ?

    2. Avatar de CORLAY
      CORLAY

      Bonsoir, j’ai écouté Mr de Schutter intéressant. J’avais écrit à Terre Ethique 2009 pour l’agriculture et qui vient en lien avec les limites planétaires – synchronicités. Transports en commun – pas de pavillons. Oui mettre des communs & échanges. Isabelle

  6. Avatar de un lecteur
    un lecteur

    Les riches et les puissants s’accrochent et les autres décrochent. La police se transforme en milice d’état pour garantir la tranquillité des riches et les autres manifestent toujours plus violemment l’absence de justice et d’équité.
    Les priorités des riches et des puissants ne coïncident plus du tout avec celles des autres. Les premiers ont compris que pour protéger leurs acquis, les autres doivent sacrifier leur avenir.
    Les autres sont devant le choix entre l’allégeance aux riches (mourir pour rien) ou le combat pour une nouvelle société (mourir pour des valeurs).
    La mort rode, elle est là pour rester.

  7. Avatar de l'arsène
    l’arsène

    Quand on recule à prendre les bonnes décisions il arrive un moment où ça peut péter à la gueule.
    Et voilà, les émeutes incontrôlables dans les  » quartiers » ne viennent pas par hasard, car tout à été fait pour que ça explose ( comme la guerre en Ukraine, mais LOL, je m’égare dangereusement, je retire ), le plan Borloo pour les banlieues a été écarté par Macron et par pression de la droite, la loi scélérate de 2017 sous Hollande et Valls qui permettait aux policiers de tirer sur presque n’importe qui si celui-ci lui paraissait dangereux dans le futur, une loi unique en Europe digne des USA et des pays totalitaires, et je ne parle pas également du contrôle au faciès toujours unique en Europe.
    Et aujourd’hui, on parle d’État d’Urgence et il y en a une qui doit se marrer, c’est la Le Pen , Macron et ceux qui l’ont précédé auront tout fait pour qu’elle accède au pouvoir.

  8. Avatar de Juillot Pierre
    Juillot Pierre

    Quand la « norme » législative « dédiabolise » la « normalité » (hausse des morts par armes à feu, lors de « refus d’obtempérer ») de ce qui jadis, n’étaient que des classifications comme bavures policières, « injustifiées » pour un « monopole de légitime violence de l’Etat » votant plus que majoritairement, désormais en ces temps de chaos, risques systémiques d’effondrement climatique, politique, démocratique, « sociétal »… pour l’extrême droite/droite extrême et macronie se disputant son électorat individualiste… qu’est-ce que la « norme », la « normale », la normalité…?

    « Il paraît qu’il pourrait être confirmé que « l’ultragauche » fasse partie des « émeutiers » aggravant le climat chaotique actuel, de France.

    Pendant ce temps de cervelles occupées… combien d’elles restent indisponibles à s’inquiéter des urgences climatiques, de la perte de la biodiversité, et autres risques d’effondrant imminents (climatique, politique, démocratique, « économique », financier, « sociétal »…) ?

    Tiens donc !

    Est-ce que toute « l’ultragauche » (et les « écoterroristes », le « terrorisme intellectuel », les « ayatollahs de l’écologie » tant qu’on y est ?) est à suspecter d’être à l’œuvre dans cette « bordélisation » ?

    Ou est-ce que parmi les personnes très et moins jeunes, arrêtées, et autres « opportunistes »… à en croire les rapports officieux de police, commentés en boucle, par les « chiens de garde », « donneurs de leçons de morales » et autres témoignages anonymes dans les médias de masse publics/privés – « source officieuse » qui vote comme plus de 60% du personnel du « monopole de la légitime violence de l’État », pour l’extrême droite ? – il n’ y aurait en fait que quelques citoyennetés (à déchoir de nationalité ?) suspectées d’être de « l’ultragauche » (déjà qu’à l’adolescence, à cet âge ingrat » il est difficile pour le sexe masculin de définir l’âge réel selon la simple apparence pouvant paraître plus juvénile… ou mature, que valent les témoignages en question, est-ce aux enfants de parents suspectés d’être « d’ultragauche » via les « réseaux sociaux » de payer ?) …?

    Et est-ce qu’il suffit de dire à la télé, que la violence – « insurrectionnelle » à en croire l’extrême droite/droite extrême et une partie de la macronie – se déroulant dans des quartiers sensibles concentrant la misère du monde des inégalités, injustices, NON RECOURS, « discriminations systémiques » des déserts de services publics… dont personne ne veut assumer sa part de responsabilité… est-ce qu’il suffit d’affirmer que cette violence est autant « représentative » du climat de tensions « sociétales », politiques, démocratiques, etc, qu’existent dans le soit disant creuset de « représentativité » qu’est le corporatisme policier et militaire (votant toujours majoritairement pour l’extrême droite) la diversité des « opinions », la « liberté d’expression »… pour en déduire de façon simpliste, que le chaos mis en scène à coup de musique dramatique, se passe de partout en France…?

    Doit-on être « légitimement » et officiellement catégorisé « sans équivoque » contradictoire possible… comme suspect d’être un. adepte de voir du conspirationnisme, du complotisme de partout ou la défiance envers les médias mainstream, et politiciens apolitiques, puis autres théories conspirationnistes… dominent les débats publics, avec la « dictature des émotions » ne sondant que les doutes, incertitudes du « ras le bol fiscal », « poujadisme »… si l’on « refuse d’obtempérer » aux injonctions contradictoires de ce « culte féroce » de a la « vérité » vraie…?

    Est-ce qu’il n’y a pas une injonction contradictoire dans le fait que rappeler aux temps de cervelles disponibles… que l’extrême droite est entrainée et est plus qu’adepte de cramer des voitures, des centres de collecte d’impôts, et autres services publics en « déclins » selon elle… pour faire accuser « la racaille », et ou « l’inaction de l’État » face à la menace de « trop d’impôt tue l’impôt » et au « péril » de l’accueil des réfugié.e.s, pour les populations par encore suffisamment « assimilées » toujours selon elle… négliger la capacité « disruptive » à jouer les « opportunistes » de l’extrême droite/droite extrême…. est se contenter du rôle d’être « complice du pire » des naïfs-ves ?

    https://www.lexpress.fr/societe/justice/un-ex-elu-fn-condamne-a-3-ans-de-prison-ferme-pour-avoir-brule-des-voitures_1716399.html

    N’y a t-il pas une autre injonction contradictoire dans cette croyance aveugle au « culte féroce » du nihilisme et négationnisme… quant à savoir bien « nommer les choses par leurs noms », et autres adages du genre « ce qui s’énonce clairement, se conçoit bien » dans le fait que continuer à vouloir faire s’abreuver des « temps de cervelles disponibles », et à consume jusqu’à l’addiction, le risque d’overdose… à des auges suspectées d’être majoritairement contaminées, infectées par le monopole du vote majoritaire pour l’extrême droite du personnel du « monopole de la légitime violence de l’État »… ne peut que rendre rationnellement suspectes les « sources officieuses » se faisant passer pour officielles, des généralités, la « norme »…? »

  9. Avatar de un lecteur pas très régulier
    un lecteur pas très régulier

    Il y a un faible % de chance qu’une personne armée tire sur quelqu’un. C’est anormal, c’est imprévisible… mais c’est normal statistiquement qu’un jour ou l’autre, ça arrive.
    Je ne sais pas si la victime a joué à la roulette russe, en multipliant les refus d’obtempérer. Je veux dire par là, qu’elle était peut-être suicidaire ou folle. Quand on fait un rodeo (urbain), on pense dompter un taureau (ou des centaines de chevaux). Mais on joue aussi à la tauromachie, avec un policier torero en face. Quelle était donc la nature de son ivresse, la puissance ou la mort?

    1. Avatar de Thomas jeanson
      Thomas jeanson

      17 ans.

      1. Avatar de ludyveen
        ludyveen

        Merci, certains n’auront jamais 17 ans, voici un peu d’air frais :

        I

        On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans.
        – Un beau soir, foin des bocks et de la limonade,
        Des cafés tapageurs aux lustres éclatants !
        – On va sous les tilleuls verts de la promenade.

        Les tilleuls sentent bon dans les bons soirs de juin !
        L’air est parfois si doux, qu’on ferme la paupière ;
        Le vent chargé de bruits – la ville n’est pas loin –
        A des parfums de vigne et des parfums de bière…

        II

        – Voilà qu’on aperçoit un tout petit chiffon
        D’azur sombre, encadré d’une petite branche,
        Piqué d’une mauvaise étoile, qui se fond
        Avec de doux frissons, petite et toute blanche…

        Nuit de juin ! Dix-sept ans ! – On se laisse griser.
        La sève est du champagne et vous monte à la tête…
        On divague ; on se sent aux lèvres un baiser
        Qui palpite là, comme une petite bête…

        III

        Le coeur fou robinsonne à travers les romans,
        – Lorsque, dans la clarté d’un pâle réverbère,
        Passe une demoiselle aux petits airs charmants,
        Sous l’ombre du faux col effrayant de son père…

        Et, comme elle vous trouve immensément naïf,
        Tout en faisant trotter ses petites bottines,
        Elle se tourne, alerte et d’un mouvement vif…
        – Sur vos lèvres alors meurent les cavatines…

        IV

        Vous êtes amoureux. Loué jusqu’au mois d’août.
        Vous êtes amoureux. – Vos sonnets La font rire.
        Tous vos amis s’en vont, vous êtes mauvais goût.
        – Puis l’adorée, un soir, a daigné vous écrire !…

        – Ce soir-là…, – vous rentrez aux cafés éclatants,
        Vous demandez des bocks ou de la limonade…
        – On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans
        Et qu’on a des tilleuls verts sur la promenade.

        Arthur Rimbaud, Poésies

    2. Avatar de octobre
      octobre

      Non non et non ! La video est normale : les mots des flics (pas normal), l’agressivité du flic, sa position, arme à la main (pas normal), et une loi de 2017 sur la soit disant légitime défense (totalement anormale).

  10. Avatar de Muller
    Muller

    Lumpenprolétariat :

    Extrait Wikipedia : « Dans la pensée marxiste, les membres du lumpenprolétariat n’ont aucune conscience de classe, ne veulent pas en avoir, et sont incapables de mener une lutte politique organisée ; leur instabilité morale, leur paresse, leur manque d’éducation, leur penchant pour l’aventure, leur violence potentielle permettent à la bourgeoisie d’utiliser certains de ses représentants comme briseurs de grève, membres des bandes de pogrom, etc. »

  11. Avatar de François M
    François M

    C’est bien connu ; qui sème le vent récolte la tempête.

    La politique de la matraque à tout va depuis des années, contre les gilets jaunes ou les manifestants contre les réformes de la retraite, cela a modelé l’image d’une police contre le peuple et montré que le modèle pour ce faire entendre, c’est taper !

    Ce vent de violence semé depuis des années a généré aujourd’hui un ouragan. Rien d’étonnant.

    Rien d’étonnant non plus de voir des jeunes piller quelques biens ou en détruire d’autres ; quelques uns parmi les humains le font à une toute autre échelle sur les biens que la Nature nous offre, au point, contrairement aux premiers cités, de mettre l’humanité et toutes les espèces vivantes face au mur de l’extinction de masse.

    Mais bien sûr, le petit pillage des uns, c’est mal, très mal ! Le très gros pillage des autres, c’est bien, très bien. La preuve, les courbettes de Macron à Elon Musk and co….

  12. Avatar de blawete
    1. Avatar de Thomas Jeanson
      Thomas Jeanson

      Question Seveso :

      Une fois la FNSEA dissoute, que faire du poison liquide ainsi obtenu ?

      (Assurement tout à la fois herbicide, fongicide, pesticide etc etc ….)

  13. Avatar de PHILGILL
    PHILGILL

    La liste non exhaustive de choses pas normales que dresse Paul Jorion — il en évoque que quelques-unes d’après des événements récents — est néanmoins suffisante pour qu’on soit effectivement en droit de se demander si la situation n’est pas devenue terriblement anormale.
    Mais, elle nous renvoie aussi, par un autre chemin, à la « généalogie de l’impasse » dans laquelle nous nous enfonçons. Et cette impasse, comme le résume très bien le philosophe Dominique Bourg, « plonge ses racines dans les profondeurs de la métaphysique, dans la façon dont nous comprenons ce qui nous entoure, dans l’idéal de réalisation de notre humanité que nous nous assignons, et ce depuis les fonds baptismaux de la modernité. […] Quid alors de la « crise écologique » ? Il ne s’agit tout d’abord pas d’une crise mais d’une bascule physique, de la disparition de l’état du système Terre qui prévalait depuis le début de l’Holocène, il y a grosso modo douze mille ans, au profit d’un état inédit du système, jamais éprouvé par quelque être humain que ce soit. En conséquence, il s’agit également d’une bascule morale, de civilisation, les conditions ayant permis les sociétés contemporaines disparaissant rapidement. » Enfin, il ajoute : « Impossible de comprendre cette double bascule sans le recours simultané aux sciences naturelles d’un côté, humaines et sociales de l’autre. »

    Voilà pourquoi il n’est pas vain de rappeler encore une fois l’origine du mot « écologie ». Inventé en 1866 par Ernst Haeckel, biologiste darwiniste, dans son ouvrage Morphologie générale des organismes, écologie est un terme composé de deux racines : oîkos, en grec (maison, habitat, chambre, crypte, propriété), lógos (science, étude, parole, discours, raison, relation, connaissance), et qui désigne donc « la science des relations des organismes avec le monde environnant, c’est-à-dire, dans un sens large, la science des conditions d’existence ».

    Cependant, si l’écologie est une science qui peut nous aider à mettre en place un nouveau modèle de développement basé sur une transformation radicale du rapport activité humaine/environnement ; force est de constater que l’écologie (scientifique, politique) a bien du mal encore à résoudre le problème de fond que soulève la dimension métaphysique, précédemment évoquée par Dominique Bourg. À savoir, aujourd’hui, dans ce monde complexe qui se dessine devant nous, comment ressouder l’éthique à la raison, au logos ?

    Et c’est là que nous arrivons, selon moi, au nœud du problème : « la contradiction qui existe entre deux soucis dont ni l’un ni l’autre ne nous semble pouvoir être sacrifié : l’éthique, la vie morale, et la propriété privée, le droit de posséder sans que que cette possession puisse être légitimement remise en cause. » — Paul Jorion ( Le capitalisme à l’agonie)

    Par conséquent, et pour faire court, une telle accumulation de choses pas normales, est-elle le signe précurseur d’une « mise mort de l’éthique » ?

    1. Avatar de PHILGILL
      PHILGILL

      « mise à mort … » Désolé !

  14. Avatar de Juillot Pierre
    Juillot Pierre

    Pour définir ce qui est… et/ou n’est pas… « normal »… encore faut-il avoir la même perception de la réalité – « …. Mal nommer un objet, c’est ajouter au malheur de ce monde. Et justement la grande misère humaine qui a longtemps poursuivi Parain et qui lui a inspiré des accents si émouvants, c’est le mensonge…. ». Donc il faut ne pas que chacun des « percepteurs » se voulant dominant dans un rapport de force, inventent sa « vérité » en cherchant à bien concevoir un récit du « roman politique national »… différentiable des « autres »… pour que son énoncé soit suffisamment claire… afin de paraître plus crédible que l’autre (soit, sans que les images de « violences urbaines » sur les « réseaux sociaux », désormais risquant d’être censurées – que soient celles des « opportunistes » comme celles des violences policières ?- ne viennent pas/plus contredire le récit).

    https://www.slate.fr/story/97011/mal-nommer-les-choses-marine-le-pen-cite-camus

    Mais ne voila t-il pas qu’à toutes « opportunités » chaotiques, malheur peut être bon, de « bon sens »…? A condition que la narration de la « réalité objective » des faits ne correspondent pas de trop près à un scénario dystopique déjà connu, et/ou une disruption trop incohérente, improbable, en rien plausible… pour être nécessairement comprise par des « nuisibles » menant soit disant une « guerre », paraît-il « chirurgicale » contre le « monopole de la légitime violence de l’État » et autres services publics, propriétés privées, commerciales.

    Il en est une disruption, dystopique de la perception de la réalité subjective et/objective des faits, qui m’a inspiré cela :

    «  »La vérité est ailleurs » !

    C’est à se demander si le syndicalisme « d’alliance », et plus généralement, le corporatisme syndical dépassant les 90% au sein du personnel du « monopole de la légitime violence de l’État » votant à plus de 60% pour l’extrême droite – même les autres secteurs de services publics, et du privé réuni n’atteignent pas ses scores – ne prennent pas leurs rêves pour la réalité…

    Brandissant la menace de « guerre » que ce corporatisme prétend en toute « présomption d’innocence » mener « pour la nation », contre des « nuisibles », et leurs « émeutes »… son récit sur la tragédie meurtrière ayant causé la mort de Nahel, 17 ans… ne change pas d’une ligne.

    L’usage létale – fatale pour ce jeune – d’une arme à feu, contre le conducteur du véhicule, qui suspect, demanda au « maintien de l’ordre public », qu’il reste dans le même état (d’injustices, d’inégalités, de « discriminations systémiques »…) était « légitime » et mobilisa des moyens de neutralisation que la « loi et l’ordre » doivent valider… comme en rien abusifs…

    Comme si le véhicule, désormais catégorisé potentiellement comme « arme par destination », menaçait directement la vie des deux membres des forces de l’ordre, cherchant à l’interpeller pour contrôle, en toute « présomption d’innocence », et qui plus est, menaçait celle de la population alentour… l’état de « légitime défense » de la police ne devrait souffrir d’aucune discutions, tergiversations… incertitudes… Toutes injonctions contradictoires, mettant en doute cette « vérité » là, serait un « refus d’obtempérer », aux risques et périls des contrevenant.e.s.

    Comme si ce même véhicule pouvait opérer une telle accélération subite, qu’elle ne pourrait être que susceptible d’écraser instantanément les deux membres des forces mobiles, pourtant immobilisés sur le coté gauche du véhicule – en non face à celui ci donc – … obligeant afin de neutraliser l’engin, l’usage d’une arme à feu qui fut brandie en visant la tête du conducteur (usage qui jadis abusif, synonyme de bavure policière, ne devrait pas plus que ça être qu’intimidant) ne voila t-il pas qu’il nous faut spéculer, parier sur la valeur de l’avenir, de la vie du jeune et des policiers, dans un scénario plus qu’hypothétique rempli d’incohérences narratives des faits…?

    Comme si au pire des cas, l’engin à « neutraliser » par un tir létal, était équipé, à l’insu du plein grès du conducteur, et des policiers, puis de la population en danger, non seulement de 4 roues motrices, mais qui plus est, autant multidirectionnelles, que sa capacité à accélérer en se déplaçant en crabe, vers la gauche ou se trouvaient les membres des forces de l’ordre (coinçaient à un mètre d’un mur de béton), équivaudrait à la force de sa vélocité fulgurante au démarrage, en ligne droite… ne voila t-il pas qu’il nous faudrait envisager, pour comprendre la motivation réelle de la « peur d’avoir peur » du tireur… qu’une « réalité alternative » se soit invitée aux débats médiatico-politiques » (de son « libre arbitre », de son « dialogue intérieur »), dans les quelques secondes de réflexion qu’il lui fallut pour décider de comment agir, quelle valeur a quelles vies…?

    Dans la réalité, pour que les vies des membres des forces de l’ordre, et de la population, soient réellement menacées, est-ce que le rayon de braquage de l’engin, quelque soit la vitesse d’accélération du véhicule, est aussi spectaculairement court…. que les mensonges que ce syndicat de policier, en début de médiatisation de la tragédie, ont semble t-il vite tourné à la « loi » du « silence est d’or » par rapport à leurs conséquences nuisibles (corrélations nuisibles avec les mouvements sociétaux actuels) pour que soit embarqué involontairement leurs vies aux policiers, sauves dans ce « bordel » – et encore en suspectant qu’il n’y ai pas d’intention de rester accrochés au véhicule, de jouer les casse-coups quoi (histoire de se faire bien voir par la hiérarchie, les collègues, un plan de carrière, une « politique du chiffre »)…?

    Comme si toutes les disruptions « apolitiques », « sociétales » (cet acte dramatique serait donc de la faute aux abus d’usages de jeux vidéos, films violents, etc parce que des générations de policiers seraient soit disant autant « représentatives » que la composition de la « société civile » « méritent le droit à l’erreur » [fiscale ?], la « présomption d’innocence », la « légitime défense » ? Sauf que l’extrême droite, composant le vote majoritaire [plus de 60%] du « monopole de la légitime violence de l’Etat » n’est pas élu pour gouverner pas le pays, mais est arrivée à la place de « l’opposition » préférée nationalement, de la macronie) et autres disruptions climatiques, « économiques »… s’étaient coagulées, amalgamées et conjuguées d’un coup, dans la plus grande confusion, à cet instant fugace là, ayant causé la mort d’un énième jeune français (descendant de l’immigration) et à ce chaos s’en suivant, devenant le catalyseur des rébellions actuelles de la jeunesse… ce corporatisme policier (seule force syndicale que la macronie, l’extrême droite/droite extrême, n’attaquent pas de front, comme pour les réformes structurelles des protections sociales, régimes des retraites, services publics) ne fait-il pas du Trumpisme avec sa « réalité alternative » de la vision des faits…? »

    Une autre scenarii dystopique, et/ou disruptive probable qui peut vouloir être écrite par qui veut dominer les rapports de force actuellement en plein chaos, me vient à l’esprit en prenant du recul par rapport aux infos/intox diffusés en continu, aujourd’hui sur les médias mainstream (publics/privés) et les « réseaux sociaux ».

    « Les « promesses » du « retour des jours heureux » d’un « quoi qu’il en coûte » obscure, occulte…. viennent ruisseler à nouveau en assurance en dernier RECOURS, pour réconforter les propriétaires privés de commerces, d’entreprises (et d’actions…)… et des « élu.e.s locaux »… dont des infrastructures de bien commun, d’intérêt général, ont été prises pour cibles et endommagées.

    Mais quels autres pires scénarios pourraient imaginer que des « opportunistes », « nuisibles », se rendent « complices du pire » de la « profitation » de pareille aubaine chaotique , « émeutière », de « violences urbaines » (version « Stratégie du choc »), « à l’insu de leur plein grès », pour faire passer comme une lettre sans esprit, à la poste…. des coups/coûts à l’assurance, pour exploser encore plus des dépenses publiques, et dettes publiques nationales comme locales… qui renchériraient la « nécessité » plus que plausible, qu’il soit mis en place un « État d’urgence » de « plans d’austérité, de « rigueurs », de réformes structurelles néolibérales/ultralibérales des protections sociales (alors qu’il n’est plus question de parler du fond du problème de la réforme du recul de l’âge de départ à la retraite, ça tombe bien, les réformes structurelles néolibérales/ultralibérales de la « redistribution à la source » du soit disant « pognon de dingue mis dans les minimas sociaux qui fait que les pauvres le restent et se déresponsabilisent », du flicage SYSTÉMIQUE et surveillance généralisée, digitalisée, des pauvres, précaires, discriminé.e.s en toutes impunités – NON RECOURS – et de l’assurance chômage, doivent être votées pendant ce temps là), et autres réformes structurelles ultralibérales de privatisions/numérisations de services publics… qui les éloigneront de leur capacité à prendre conscience des risques de plus en plus imminents du dérèglement climatique, de la perte de la biodiversité, des guerres commerciales, monétaires, de « l’eau », de « civilisations » et des effondrements démocratiques, politiques, « sociétaux »…? »

  15. Avatar de Juillot Pierre
    Juillot Pierre

    Il est bien « normal » que je vous propose un petit dernier, concluant le « Grand débat » monacrhique du jour, pour « la route ».

    « Des énièmes « émeutes » s’apaisant… dans des « quartiers sensibles », zones périurbaines fragiles, et milieux ruraux délaissés – gérés par quels partis de l’ancien monde/monde d’après (le spectre étant large, il va de la macronie, jusqu’aux droites extrêmes/extrêmes droites) désormais, dans le mouvement de « l’apolitisme » du « disruptif » ? – tous les « donneurs de leçons de morales mainstream », tous les « chiens de garde », et autres influenceurs politiques/apolitiques ayant le plus de « notoriétés » s’entendent comme « Larrons en foire » pour qu’il ne soit pas laissé penser aux grenouilles/poissons rouges.. que ces « émeutes », ont été celles de la peur de la « faim/fin » (« Fin du monde/faim depuis le début du mois »)

    Bien que des supérettes de quartiers de pauvres, précaires, discriminé.e.s en toute impunité et de façon « systémique » (des contrôles au faciès impunis, discriminations à l’embauche, à l’accès aux logements, sociaux, au soit disant « État de droit » de la redistribution de solidaire, fraternelle, des dépenses sociales – les NON RECOURS sont la non redistribution du soit disant « pognon de dingue mis dans les minimas sociaux, qui fait que les pauvres le restent et se déresponsabilisent », ou vu par l’extrême droites/droite extrême, « un « l’assistant est un cancer de la société » – là n’est-ce pas le creuset des inégalités et injustices que provoquent les « réformes structurelles néolibérales/ultralibérales » du recul de l’âge de départ à la retraite, de l’assurance chômage, des plans d’austérité, de la privatisation/digitalisation de services publics, et de la diminution de remboursements de frais médicaux par la SC, en offrant aux mutuelles, « marchés privés » de l’assurance de « nouvelles aubaines » ? ), et des supermarchés ont été la cible de « sans dents »… « qu’à cela ne tienne », la limite entre la « réalité alternative » et ce que les faits peuvent ou ne peuvent/doivent pas révéler, reste floue et sauve …!

    La sur-exposition médiatique « héroïque » d’élu.e.s locaux, reçu en « grand pompe » par le « roi te touche te guérit »… ayant résisté jusqu’à des mises en scène en rien douteuses, n’est-ce pas, au « saccage sauvage », aux « intentions meurtrières » d’incendier des biens communs/publics/privés (bibliothèques, écoles, commissariats, mairies, domicile d’élu…), doit suffire a satisfaire la curiosité malsaine de grenouilles (mais qu’elles cessent de s’intéresser à la « vérité »)…

    Que les propriétaires privés d’entreprises, de dividendes indécents, et les touristes se rassurent. Leurs pertes seront être socialisées, et gains privatisés, même s’ils sont moins mal assurés que les plus pauvres, précaires…

    La « DICTATURE des émotions » ne sondant que les doutes, incertitudes de la variance, d’inconnu multifactoriel d’un degré « légitime d’acceptabilité », de grenouilles, devant adhérer, « consentir » ou pas, au « ras le bol fiscal », « poujadisme »… cette « DICTATURE… » saura bien plus tôt que certain soit disant expert de « L’archipélisation de la société française » chercheront à retrouver la lumière médiatique dans un énième « bouquin »… quand les études de long terme de sociologues, d’anthropologues, etc, ne continueront qu’à toujours arriver bien trop tard… cette « DICTATURE » là saura bien, en attendant que d’autres actu chassent celle ci… occuper suffisamment leurs « temps de cervelles disponibles »….

    Avec pareille mémoire de poissions rouges, pourquoi voudriez vous que les grenouilles voulues en mode « barbotage » (« au milieu coule une rivière » tranquille »/ »la vie est un long fleuve tranquille ») à l’approche du risque imminent d’un énième été caniculaire, incendiaire, sec et synonyme de stress hydrique (urgences climatiques, de la perte de la biodiversité, des crises sanitaires, de l’eau, « sociétales », politiques, démocratiques corrélées aux guerres commerciales, monétaires, de « civilisations »)… s’inquiètent du risque de la fin du monde, et faim des le début du mois des plus pauvres, précaires…. dans cette soupe, dans ce chaudron, au dessus duquel la lente montée à ébullition est imperceptible, presque irréaliste… ou douteuse à en croire les négationnistes et nihilistes…?

    Le tout « SÉCURITAIRE » des extrêmes droites, et droites extrêmes, puis d’une « faction » suspecte de la macronie, se disputant au palais de « Jupiter »… la place avec plus des « politiques sociales », sur qui d’elles, idéologies, « méritent » d’occuper le titre « d’ange » prônant sur la tête d’épingle d’un « quoi qu’il en coûte », « ruissellement » n’abondant que l’illusion d’une « croissance infinie d’un pib » ne redistribuant pas plus vers les plus pauvres,, précaires… que ce que les nouvelles zones désertiques, de sécheresses, de perte de biodiversité, nous révèlent de leur stress hydrique, appauvrissement des sols… le « suspens » est à son comble.

    Des réformes structurelles néolibérales/ultralibérales, des protections sociales (« redistribution à la source » du RSA, allocations familiales, etc fusionnés…. et redistribution conditionnée à l’obligation d’exercer un « travail gratuit » du « bénévolat contraint » durant 20 heures/semaines, et de « consentir » à un « flicage systémique » de sa dignité, vie intime de consumériste) et des services publics (bureaux de la CAF), dont les prérogatives étant encore aux mains invisibles des clientélistes, carriéristes… de mandataires locaux… menacent certaines seigneuries territoriales de droites extrêmes, d’extrêmes droites, et de gauches, écologistes…

    Mais leur tentation n’est-elle trop grande au point de préférer céder aux chantages à la « compensation Étatique » des transferts de prérogatives prioritaires locales, sociales, « sociétales » (plus de polices municipales, armées)… vers un « retour des jours heureux » d’un faux semblant « centralisme » (retour à la soit disant « verticalité du pouvoir ») des pouvoirs des dépenses sociales… donnant l’illusion de « sécuriser » (lutte contre « l’INSECURITE » à travers des proposition de supprimer les allocations familles, le RSA, etc aux familles de jeunes « émeutiers »…) ce qui est mystifié avec exagération… en terme de « fraudes sociales » …?

    Car la réalité de la gestion des « dépenses sociales », redistribuées à la source, derrière l’apparence d’un retour à « l’apaisement »… ne reviendra t-il pas à la privatisation/digitalisation désormais accélérée des services publics comme la CAF, etc… quant à la gestion du « maintien de l’ordre et la loi » publique, à des « milices privées, locales »…? »

    1. Avatar de Juillot Pierre
      Juillot Pierre

      N’oublions pas non plus que ni la gouvernance actuelle, ni les droites extrêmes/extrêmes droites, ne proposent de solutionner (en réponse aux urgences « sociétales », climatiques, « Fin du monde/faim depuis le début du mois ») autrement qu’avec plus de « SECURITAIRE », « austérités », verticalité du pouvoir, autoritarisme… les inégalités, injustices, que subissent les populations les plus discriminées, paupérisées, précarisées de façon systémique (mères isolées, etc), dont plus de 6 générations de leurs descendances n’ont plus aucun espoir d’avoir une place dans la file d’attente d’un escalier social effondré… dont plus de 15% de ces mêmes populations, n’arrivent même en vie et/ou en bonne santé à 59/62 ans (ancien âge limite de départ à la retraite)… et dont le seul horizon qui leur reste est d’être dans « l’acceptabilité/assimilation » de servir de « variable d’ajustement » (corps et âmes) au travers du « bénévolat contraint », du « travail gratuit », à une « France Travail » dont la « préférence nationale » est d’assister toujours plus, sans contrepartie les propriétaires privés d’entreprises, de salaires variables, de stock-options, de retraites chapeaux/dorées, par capitalisation, de versement indécents de dividendes, de robots industriels, de caisses automatisées de supermarchés, de bureaux de la CAF, etc, DÉFISCALISES et DÉSOCIALISES, opérant un grand remplacement du savoir faire du travail de l’emploi, des emplois, métiers, par des « machines ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. Pour le moment, nous n’avons pas encore trouvé le moyen de recharger les Tesla avec du « soleil vert ». Le bonobo…

  2. Mes excuses, vue la datation Magdalenienne de la grotte la plus connue je pensais à des sapiens. Les anciennes représentations…

  3. Ce champs me semble parfait pour être transformé en héliport! https://youtu.be/J0NG4aiRzxk?si=Gv246HHhFvk5hIQB Taxis volants : révolution ou aberration ?

  4. M’enfin Khanard et Pascal ! Rejetez-vous l’idée que mécanique et biologique puissent collaborer ? Avoir besoin l’un de l’autre ?…

  5. @Jacques Racine vous dites : « si elle cherchera à préserver toutes les différentes formes de vies ou si elle laissera…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta