États-Unis : Fracture du Parti républicain, l’épisode en cours

Illustration par DALL·E (+PJ)

Le 4 janvier de cette année je proposais ici un billet intitulé Aux États-Unis, le Parti républicain se fissure, où j’écrivais :

Aux États-Unis, une nouvelle session du parlement s’est ouverte hier. Comme des élections législatives « à mi-mandat (présidentiel) » ont eu lieu en novembre, renouvelant une part des élus, un nouveau Président de la Chambre aurait dû être nommé. Cette nomination se déroule en général sans anicroche : dans ce pays où de fait seuls deux partis s’affrontent, le candidat du parti vainqueur aux élections est nommé comme une lettre à le poste (sauf en 1923). Mais Donald Trump est passé par là, autorisant la frange franchement fasciste (FFF) du Parti républicain de faire entendre sa voix, en l’occurrence de refuser ses voix au candidat officiel du parti : Kevin McCarthy.

McCarthy, ayant beaucoup concédé à ceux que j’appelais les « FFF » ( = MAGA : Make America Great Again), était finalement élu.

Point d’étape intermédiaire dans mon billet du 1er octobre intitulé Le poids des soutiens de Trump hier à la Chambre et au Sénat, où je rapportais le vote du budget le 30 septembre après bien des atermoiements :

– Congrès (chambre des députés), représentants Républicains ayant voté le budget aux côtés des Démocrates : 126 ; ayant voté contre : 90
– Sénat, représentants Républicains ayant voté le budget aux côtés des Démocrates : 39 ; ayant voté contre : 9

Le 3 octobre, prenant prétexte de l’alignement de McCarthy sur les Démocrates lors du vote du budget, ses adversaires FFF prennent leur revanche en le déboulonnant. J’ai rapporté cela ici dans un billet intitulé États-Unis : fracture du Parti républicain, deuxième épisode. J’y écrivais ceci :

Hier soir, les Démocrates ont à nouveau joué la fracture du camp Républicain, avec le même succès, s’alignant cette fois, pour des raisons purement tactiques, sur un petit groupe de 8 députés MAGA décidés à faire tomber Kevin McCarthy, le président, Républicain, de la Chambre, ce que la coalition contre nature réussit à faire. […] fracturés, comme ils le sont désormais, les Républicains risquent de voir se reproduire lors d’un vote pour la Présidence de la Chambre, la même alliance que celle qui l’emporta dimanche : une coalition de Démocrates et de Républicains modérés. Un cordon sanitaire isolant les partisans de Trump est en train de se dessiner.

Résumé maintenant de l’épisode en cours :

  • – Steve Scalise, le chef de la majorité Républicaine à la Chambre, se présente aux suffrages de ses collègues. Il arrive en tête mais rapidement convaincu qu’il ne pourra pas l’emporter contre les FFF (= « MAGA »), il jette l’éponge.
  • Jim Jordan, FFF affirmé, est désormais en tête.
    – Premier vote : 20 autres Républicains votent contre lui
    – Deuxième vote : 22 autres Républicains votent contre lui
    – Troisième vote hier : 25 autres Républicains votent contre lui
    Jordan jette l’éponge.

Hier dans la nuit, The Guardian, dans un article intitulé Jim Jordan contraint de se retirer de la course au poste de président de la Chambre des représentants après avoir perdu le vote à bulletin secret, rapportait ce qui suit :

Les Républicains étant déchirés, le chef des Démocrates de la Chambre, Hakeem Jeffries (New York), a appelé à plusieurs reprises à la création d’une coalition gouvernementale bipartisane entre les Démocrates et les Républicains plus modérés. Même les opposants les plus farouches de M. Jordan ont rejeté l’idée d’un partenariat avec des Démocrates, bien que la situation puisse évoluer si la Chambre reste dans l’impasse. Vendredi, M. Jeffries, qui a reçu le plus grand nombre de voix lors des votes pour la présidence, mais qui n’obtiendrait pas suffisamment de soutien pour prendre la place puisque les Démocrates sont en minorité, a appelé ses collègues Républicains à se mettre au travail. « Embrassez le bipartisme et abandonnez l’extrémisme », a déclaré M. Jeffries.

(à suivre…)

Illustration par DALL·E (+PJ)

Partager :

20 réponses à “États-Unis : Fracture du Parti républicain, l’épisode en cours

  1. Avatar de Timiota
    Timiota

    Soutenons une solution de paix pour ces nord-américains avec deux états :;), à savoir la cistrumpie et la transtrumpie.
    La question délicate de la fréquentation de l’esplanade du Capitole sera réglée par lancienne puissance occupante (les anglais !).

    1. Avatar de Tuc-Tuc
      Tuc-Tuc

      « The alternatives are unpleasantly simple: either the war continues (along with the onerous cost of the current peace process) or a way out, based on peace and equality (as in South Africa after apartheid) is actively sought, despite the many obstacles. Once we grant that (Cistrumpians) and (Transtrumpians) are there to stay, then the decent conclusion has to be the need for peaceful coexistence and genuine reconciliation. Real self-determination. Unfortunately, injustice and belligerence don’t diminish by themselves: they have to be attacked by all concerned. »
      Edward Saïd (revisited)…

      https://www.nytimes.com/1999/01/10/magazine/the-one-state-solution.html

      1. Avatar de Otromeros
        Otromeros

        @Truc-truc 21/10 à 20h47

        Une traduction automatique donne :
         »  »  » Les alternatives sont d’une simplicité désagréable : soit la guerre continue (avec le coût onéreux du processus de paix actuel), soit une issue basée sur la paix et l’égalité (comme en Afrique du Sud après l’apartheid) est activement recherchée, malgré les nombreux obstacles.
        Une fois que nous admettons que (les Cistrumpiens) et les (Transtrumpiens) sont là pour rester, alors la conclusion décente doit être la nécessité d’une coexistence pacifique et d’une véritable réconciliation. Une véritable autodétermination.
        Malheureusement, l’injustice et la belligérance ne diminuent pas d’elles-mêmes : elles doivent être attaquées par toutes les parties concernées.  »  »  »
        (( 10/01/ 1999 ))

        revisited

        …  » Cis-  » vs « Trans-  » …!!?…Trump-iens…
        Comment dire..?

        J’en ai une autre du même style , en plus court..
         » La vie est un long fleuve tranquille. « 

        1. Avatar de Tuc-Tuc
          Tuc-Tuc

          « Palestinians and Israelis » dans la version originale d’Edward Saïd…

          1. Avatar de Otromeros
            Otromeros

            Ouais-ouais..!!…

            == Cis – Trans == ??…!!!

            https://www23.statcan.gc.ca/imdb/p3VD_f.pl?Function=getVD&TVD=1326715&CVD=1326716&CLV=0&MLV=2&D=1

            C’est bon pour une fois.. (^!^)

            1. Avatar de Tuc-Tuc
              Tuc-Tuc

              Contexte…
              👇
              Timiota
              21 octobre 2023 20h33
              « Soutenons une solution de paix pour ces nord-américains avec deux états :;), à savoir la cistrumpie et la transtrumpie.
              La question délicate de la fréquentation de l’esplanade du Capitole sera réglée par lancienne puissance occupante (les anglais !). »

            2. Avatar de timiota
              timiota

              Oui, bon en clair Cis => Cisjordanie
              (la 1ere scission post-empire-ottoman dans le coin est Cis-jordanie et Trans-Jordanie = l’actuelle Jordanie tout court).
              Cis et Trans ne sont pas les préfixes qui désignent en effet la solution à deux états en Palestine, type 1948-1967 ({Cisjordanie} / {Israël d’avant 1967})
              Mais simplement c’était l’idée d’une guerre civile devenant territoriale avec le Capitole restant revendiqué par les deux côtés.
              Faucons dans les deux camps, ça n’est pas joli comme résultat prévisible. Et ça reste adepte du capitalisme débridé, côté trans-trumpian autant que cis-trumpien.

              1. Avatar de Tuc-Tuc
                Tuc-Tuc

                Pas joli non plus le résultat entre « Transjordaniens » et « Cisjordaniens ».

                1. Avatar de Chabian
                  Chabian

                  Il y a aussi les Cisalpins et les Transalpins, avec des guerres (Marignan 1515), des Pogroms (Nimes et Aigues-Mortes vers 1900), des occupations (5 départements en 40-43)… mais tout baigne !

      2. Avatar de timiota
        timiota

        Bien vue, Saïd, irremplaçable.

        Le constat nous ramène au bien de UnLecteur sur la « guerre, phénomène cyclique ».
        Il semble qu’il faille avoir soit même combattu ou avoir eu des parents directement impliqués pour adhérer aux idéaux de paix.
        Dès qu’on passe une génération et demie, on a rongé les freins à la discorde, on ne conjure plus la peur, on veut confusément la vivre comme si c’était une mort de ne pas vivre un combat.

        Ceci dit, à maintenant un an de l’élection US, et voyant que la conflictualité ne va pas se calmer d’ici un an en Israël(*) ni en Ukraine (enlisement de l’hiver au moins, les boues sont revenues), chacun va compter sur la crise suivante pour marquer un point, il n’y aura pas d’adhésion à une ligne stable et allant vers la paix, même si Biden a des petits bouts de la martingale pour y parvenir.

        (*) (l’éradication [visée] du Hamas de Gaza sera vécue comme une opération « once in a generation » par le petit million de soldats israéliens (réservistes de tout poil compris), et vécue comme une « refondation » pour les faucons, hélas; mais pour ne pas faire trop de morts chaque jour, elle va se faire à feu « moyen », et on peut compter sur Bibi pour faire durer sur ce mode là puisqu’il en va de sa longévité politique, ou plutôt post-politique, et on peut même la qualifier de zombie d’entre les zombies dans le mauvais film qu’est cette réalité d’automne au proche-orient)

        1. Avatar de timiota
          timiota

          Bien vu; Saïd, irremplaçable.

          Le constat nous ramène au billet de UnLecteur sur la « guerre, phénomène cyclique »….
          (sorry)

        2. Avatar de Tuc-Tuc
          Tuc-Tuc

          Pas sûr du tout que Bibi passe l’hiver non, guerre longue ou pas.

        3. Avatar de arkao

          @timiota
          « Il semble qu’il faille avoir soit même combattu ou avoir eu des parents directement impliqués pour adhérer aux idéaux de paix. »
          Certains historiens considèrent à l’inverse que l’expérience du combat génère une « culture de guerre », comme par exemple des anciens de la Grande Guerre devenus bourreaux nazis, des anciens résistants français devenus bourreaux en Indochine et en Algérie.

          1. Avatar de timiota
            timiota

            Oui, c’est vrai qu’Israël de ce point de vue est connu pour générer de la violence au niveau de son service militaire, une violence palpable dans la société au quotidien, dans la queue pour monter dans le bus, etc.

            Ce n’est qu’en zones séfarades (Beersheva) qu’on sentait moins l’aiguillon d’une violence infuse et davantage de détente. Mais c’est aussi le contraste qu’on peut ressentir entre les manifestations d’impatience dans un couloir de métro parisien bondé et derrière un troupeau de biquettes en Lozère.

            Enfin, il faut voir comment cette violence, forcément « entrée » dans les soldats, y survit : en quelles proportions, et qu’est-ce qui est fait pour la désamorcer ou la canaliser en bien (pour les années 1920, 1930 : les syndicats…).

            1. Avatar de Chabian
              Chabian

              Ma conviction est que la guerre détruit le sentiment d’humanité de ceux qui la font. Bien des anciens soldats n’arrivent plus à s’intégrer (exemple : Guerre du Vietnam).
              Ils portent de lourds secrets, et ne parlent de rien. (Exemple : les soldats français de la guerre d’Algérie).
              Anecdote : mon ex-beau-fils, après avoir été Casque Bleu en Yougoslavie et en Ethiopie, s’en prenait dangereusement à ma fille dans ses cauchemars…
              Et le militarisme allemand, après la défaite de 1918, a donné les Corps Francs, auxilliaires de la police républicaine pour liquider Liebnecht et Rosa Luxembourg et bien d’autres jusque 1930 et l’arrivée de qui vous savez.
              Aux USA on a un cocktail de défaites, d’anciens GI, et de liberté de s’armer, qui nourrit le camp des trumpistes et au-delà.

  2. Avatar de tttt
    tttt

    Qui veut gagner des mill, élections avec gérard dromanin ?

  3. Avatar de gaston
    gaston

    « Embrassez le bipartisme et abandonnez l’extrémisme a déclaré M. Jeffries. (à suivre…)

    C’était hier 13 h 43.

    Depuis, tous les républicains intéressés à briguer le poste devaient se déclarer avant midi ce dimanche. C’est chose faite !

    Et ce n’est pas triste : ils sont neuf en lice dont deux seulement ont voté la certification des élections de 2020. Quant on lit les CV de ces personnages on se dit que la fracture est loin d’être réduite et que notre hôte aura encore bien des billets à nous proposer sur ce sujet :

    https://www.msn.com/en-us/news/politics/here-are-the-nine-republicans-running-for-house-speaker/ar-AA1iEN6b

  4. Avatar de Tout me hérisse
    Tout me hérisse

    Ce mercredi 25/10, le républicain ‘trumpiste’ Mike Johnson (Louisiane) a trouvé les 220 voix nécessaires à son élection en tant que ‘speaker’ de la Chambre des Représentants.
    La fracture a été bien vite réparée au bénéfice de Trump, à voir si cela tiendra au cours du temps…?

  5. Avatar de Otromeros
    Otromeros

    Peut-être ici..?? « La liberté de la presse chez les belges ».

    https://www.rtbf.be/article/belgique-la-censure-de-la-presse-est-etablie-11278276

    …(…)…

    …  » Revenons à Conner Rousseau.
    Le droit du public à l’information a ainsi été rogné au profit du droit à la vie privée d’un homme public, qui agit en public, face à des agents publics. Une dérive que l’on imagine plutôt dans des régimes illibéraux, un recul en arrière majeur en matière de liberté de la presse en Belgique. De quoi s’interroger sur la définition de la démocratie chez Conner Rousseau.

    De quoi s’interroger aussi sur l’interprétation des libertés publiques chez certains juges. En attendant, en Belgique, sachez que la censure de la presse est désormais aussi facile à obtenir que l’interdiction d’un piquet de grève. Contrairement à ce que dit l’article 25 de la Constitution : « la presse est libre ; la censure ne pourra jamais être établie ». Malheureusement si, elle peut. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta