Aimer absolument tout le monde et pas seulement « ceux qui sont nés quelque part »

Illustration par Stable Diffusion (+PJ)

Le Monde : La guerre entre Israël et le Hamas fracture le monde intellectuel par Nicolas Truong, le 9 décembre 2023

Depuis le début du conflit, essayistes et universitaires se divisent sur l’analyse des attaques du Hamas et de la riposte israélienne, mais plus encore sur l’asymétrie compassionnelle et la grille de lecture postcoloniale d’événements qui déchirent le Proche-Orient et se répercutent en France.

Mon grain de sel ce soir :

Les intellectuels dont il est ici question n’appartiennent qu’à un seul camp : ceux qui persistent à être plutôt pour les uns et contre les autres. Personne, parmi les personnalités citées pour prendre de la hauteur, pour vanter l’universalisme et dénoncer toute logique identitaire prétendant qu’un peuple ou les fidèles d’une religion sont d’une qualité supérieure par rapport aux autres humains, voire même affirmer qu’ils sont seuls dignes du titre. Le christianisme est plutôt moribond de par chez nous et son clergé n’a jamais compris grand-chose au message combiné de Jésus de Nazareth et de Paul de Tarse, souvenons-nous pourtant que la parole s’imposa d’un dieu aimant absolument tout le monde et pas seulement « ceux qui sont nés quelque part », comme disait l’ami Georges. Jean-Jacques Rousseau suggérait que dans le doute on élargisse plutôt qu’on ne restreigne, il était d’avis que plutôt que se tromper, nous invitions aussi l’orang-outang dans nos rangs. Voilà l’esprit !

Partager :

121 réponses à “Aimer absolument tout le monde et pas seulement « ceux qui sont nés quelque part »

  1. Avatar de Otromeros
    Otromeros

    https://www.rtbf.be/article/guerre-israel-gaza-quatre-premiers-ministres-europeens-dont-alexander-de-croo-reclament-une-position-ferme-de-l-ue-revoir-notre-direct-11298474

    … » Le Premier ministre belge Alexander De Croo et ses homologues espagnol Pedro Sanchez, irlandais Leo Varadkar et maltais Robert Abela ont envoyé un courrier au président du Conseil européen Charles Michel afin de réclamer un « débat sérieux » sur la situation dans la Bande de Gaza lors du Conseil européen des 14 et 15 décembre prochains.

    « Compte tenu de la gravité de la situation et des risques d’escalade en Cisjordanie et dans la région, il est impératif que nous tenions un débat sérieux sur la guerre pendant le prochain Conseil européen qui aura lieu les 14 et 15 décembre. Nous faisons appel à votre leadership pour diriger une telle discussion, qui devrait viser à s’entendre sur un objectif clair et une position ferme de l’Union européenne », écrivent-ils dans ce message que Belga a pu consulter samedi. « 

  2. Avatar de Thomas Jeanson
    Thomas Jeanson

    … et fermer le bec à tout ceux qui vous disent que c’est pas aussi simple que ça …

  3. Avatar de l'arsène
    l’arsène

    « Aimer absolument tout le monde »
    Il y a un mois, 187 pays demandaient à l’ONU la levée du blocus économique, commercial et financier imposé à Cuba par les États-Unis, deux pays s’y sont opposés, les USA et Israël et un pays s’est abstenu, l’Ukraine, tous les autres pays ont voté pour la levée de ce blocus qui touche la population cubaine, hommes, femmes et enfants.
    Il y a quelques jours, un seul pays , les États-Unis, ont opposé une fois de plus leur veto à une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies appelant à un cessez-le-feu humanitaire immédiat dans le conflit entre Israël et le Hamas afin de stopper les massacres en cours.
    Manifestement, il existe au moins un pays sur cette planète qui est très loin d’aimer tout le monde !

    1. Avatar de Tout me hérisse
      Tout me hérisse

      La question se pose en effet : pourquoi, de la part d’un pays qui se targue d’être une démocratie, utiliser le veto qui semblerait plutôt devoir être un instrument de totalitarisme qui malheureusement ne s’appuie pas sur une volonté majoritaire et populaire telle qu’elle aurait dû être analysée…
      https://juspoliticum.com/article/L-interpretation-du-totalitarisme-en-tant-qu-extremisme-du-mythe-de-la-volonte-generale-785.html
      Concernant la guerre en cours à Gaza, les USA vont livrer 14.000 obus en urgence pour les canons de Tsahal, « l’armée la plus morale au monde »https://israelvalley.com/2023/12/10/le-chiffre-du-jour-14000-obus-seront-livres-par-les-etats-unis-a-tsahal-pour-les-tanks-merkava/
      https://www.i24news.tv/fr/actu/analyses/1700078167-tsahal-l-armee-la-plus-morale-au-monde
      Quant à Cuba, les USA considèrent toujours que ce pays soutien le terrorisme car il a admis sur son territoire les chefs de l’Ejército de Liberación Nacional (ELN) qui ont négociés la paix appliquée en Colombie, grâce au patronage de la Norvège et de Cuba.
      Figurer sur cette liste, induit toute une série de sanctions qui mènent à la situation présente.
      Il n’est pas inutile de rappeler que la Colombie a vécu une longue guerre civile avec des présidents de droite dure voulant à tout prix avoir le dessus et éliminer la rébellion populaire, cela bien sûr avec l’aval et le plein soutien des USA, puis a été élu un président plutôt classé à gauche, lequel a entamé des pourparlers de paix grâce à l’entremise de Cuba et de la Norvège.
      Le président actuel de Colombie, Gustavo Petro, demande d’ailleurs aux USA de retirer Cuba de la liste des pays ‘terroristes’ :http://www.cubadebate.cu/noticias/2022/09/23/es-una-injusticia-gustavo-petro-pide-a-los-estados-unidos-que-retire-a-cuba-de-la-lista-de-paises-promotores-del-terrorismo/
      Tout cela ne manque pas de sel car les USA ont gardés sur leur sol, et se sont opposés à leur extradition, les deux protagonistes de l’attentat à la bombe (Luis Posada Carriles y Orlando Bosch) perpétré contre l’avion de la Cubana en 1976 faisant 73 victimes…
      https://blogs.mediapart.fr/hernando-calvo-ospina/blog/061020/6-octobre-1976-lattaque-terroriste-contre-lavion-de-cubana

      1. Avatar de Ruiz
        Ruiz

        @Tout me hérisse Par cohérence le même blocus pourrait être appliqué au Qatar qui héberge les chefs du حركة المقاومة الإسلامية, littéralement « Mouvement de résistance islamique (HAMAS) jugé par certains (pas JLM) comme également terroriste.
        D’ailleurs les frappes préventives (17 octobre) sur des civils à Gaza (14 personnes ..) ne semblent pas avoir réfréné les ardeurs du Hamas à lancer l’opération du 7 novembre !
        (vengeance ?)
        https://fr.timesofisrael.com/liveblog_entry/israel-frappe-la-maison-du-chef-politique-du-hamas-a-gaza-en-exil-au-qatar-tuant-14-personnes/

        1. Avatar de JMarc
          JMarc

          « D’ailleurs les frappes préventives (17 octobre) sur des civils à Gaza (14 personnes ..) ne semblent pas avoir réfréné les ardeurs du Hamas à lancer l’opération du 7 novembre !
          (vengeance ?) »
          Ruiz, voyez comment vous vous emmêlez parfois les pinceaux et cherchez à justifier ce qui ne devrait pas l’être : « L’opération » du 7 novembre serait une réponse aux frappes du 17 octobre. Désolé, les attaques terroristes du Hamas ont eu lieu le 7 octobre et si elles étaient bien une (mauvaise) réponse à l’abjecte politique israélienne envers les Palestiniens, elles ont fait faire un saut gigantesque dans l’aggravation – pour tout le monde – de la situation.

          1. Avatar de Ruiz
            Ruiz

            @JMarc Bien vu ! Celà fait donc déjà 2 mois et il ne s’agit pas de frappes préventives mais de vengeance ciblée, afin de terroriser l’adversaire par une atteinte familiale probablement sans grand intérêt militaire.

            1. Avatar de ilicitano
              ilicitano

              La logique du gouvernement d’extrême droite actuellement au pouvoir en Israël serait-elle la logique géopolitique suivante ? :
              * Untermensch: à l’égard des Palestiniens
              * Lebensraum : à l’égard d’un Grand Israël

              1. Avatar de ilicitano
                ilicitano

                Rappel:

                Mon grain de sel ce soir :

                « Personne, parmi les personnalités citées pour prendre de la hauteur, pour vanter l’universalisme et dénoncer toute logique identitaire prétendant qu’un peuple ou les fidèles d’une religion sont d’une qualité supérieure par rapport aux autres humains, voire même affirmer qu’ils sont seuls dignes du titre » ( P.J)

  4. Avatar de marfaing
    marfaing

    Comme disait Brassens:

    Ça laisse à penser que, pour eux,
    Sans vergogne,
    L’Evangile, c’est de l’hébreu,
    C’est de l’hébreu.

  5. Avatar de Romain Vitorge
    Romain Vitorge

    Ceux qui sont nés quelque part dont on nie jusqu’à l’existence en professant « une terre sans peuple pour un peuple sans terre ».
    Parlons d’amour et de religion tant que vous voulez mais mettons en avant le respect de la justice « internationale » même si le rapport de force n’y est pas propice.

  6. Avatar de BasicRabbit
    BasicRabbit

    En cliquant sur le tag « Paul de Tarse » je suis tombé sur l’article « Progrès en philosophique naturelle du 22/08/2019 où j’ai redécouvert qu’il y est assez longuement question de René Thom.

    Quand j’ai cessé de poster sur ce blog (bien avant 2019), j’ai adressé un court mail à PJ (que je n’ai pas conservé) dont la teneur était de mémoire : « Paul, Paul, pourquoi refuses-tu les idées de Thom ? ».

    1. Avatar de Paul Jorion

      La différence entre vous et moi BasicRabbit est d’ordre religieux. Pour vous la parole de René Thom est parole d’Évangile. S’il s’était prononcé sur le papier hygiénique, vous le partageriez avec nous ici. Sur toute question, je compare son opinion avec la mienne. Si la mienne est meilleure, je la garde et jette la sienne.

      René Thom a réinventé par exemple les catégories de « pénétrable » et d’ « impénétrable » de la logique antique chinoise, sans rien savoir de la logique chinoise. C’est tout à fait considérable, et je n’ai pas manqué de le signaler : Le pénétrable et l’impénétrable, le 3 janvier 2023.

      1. Avatar de BasicRabbit
        BasicRabbit

        Pas de vulgarités. Merci.

        Vous avez déjà laissé entendre que Thom ne connaissait rien de la logique aristotélicienne :

        Entretien Roberti 30/11/2012

        « Thom s’affirme constamment « aristotélicien » mais j’ai souvent beaucoup de mal à reconnaître dans l’Aristote dont il parle, celui qui m’est à moi familier. Dit de manière un peu plus directe : je n’ai pas le sentiment qu’il ait consacré beaucoup de temps à la lecture d’Aristote. »

        Je pense à ce propos que vous n’avez pas consacré assez de temps à ce que dit Thom de l’œuvre d’Aristote, par exemple dans « Esquisse d’une sémiophysique » (sous-titré Physique aristotélicienne et théorie des catastrophes) et à « Structure et fonction en biologie aristotélicienne ».

        « Sur toute question, je compare son opinion avec la mienne. Si la mienne est meilleure, je la garde et jette la sienne. ».

        Ça m’arrive aussi, mais jusqu’à présent je me suis toujours pris un râteau. Ça ne m’empêche pas de persévérer !

        Ainsi actuellement je m’oppose à son « l’acte fondateur sépare » parce que je trouve qu’il y a contradiction avec la philosophie finaliste d’Aristote : pour moi c’est l’acte formateur qui sépare, alors que l’acte fondateur réunit.

        En tout cas je suis clairement dans le sujet du jour.

        Les philosophes belges Dominique Lambert et Bertrand Hespel s’opposent à Grothendieck sur le même point (l’opposition fond/forme) dans leur article « De la topologie de la conciliation à la logique de la contradiction », titre qui montre qu’il n’y a pas que la logique (aristotélicienne, chinoise, formelle, etc. ) dans la vie*.

        * : Thom insiste sur ce point dès la page 16 de « Esquisse d’une sémiophysique ».

      2. Avatar de BasicRabbit
        BasicRabbit

        Fusion amoureuse universelle du chaud et du froid (en rapport avec mes commentaires du billet « À l’égal des dieux »).

        C’est au chanoine belge Georges Lemaître (ai-je lu dans Wikipédia) que l’on doit la théorie de l’atome primitif, appelé maintenant théorie du big bang. Un univers initialement hyper concentré et hyper chaud qui explose en un chaos qui va à la rencontre d’un environnement hyper froid. Comment cette rencontre se passe-t-elle ? Je n’en sais absolument rien (je ne suis pas physicien). Mais je sais qu’il y a un modèle de diffusion de la chaleur bien connu des matheux.

        Lorsque j’étais d’active j’ai « explosé » géométriquement des cercles et des surfaces (tore, bouteille de Klein, etc.) en conservant leur topologie. Ça m’a toujours fasciné de voir le chaos se régulariser, et les formes géométriques réapparaître. Ce n’est pas un hasard si ce processus de diffusion a un rapport étroit avec les fonctions harmoniques (les non-matheux retiendront qu’il y a de l’harmonie dans ce processus).

        C’est très facile à programmer pour le cercle : on prend n points P0, P1, Pi,.., Pn avec Pn=P0, on les positionne au hasard sur l’écran de l’ordinateur (ce fond de la caverne de Platon des temps modernes) en conservant leur topologie (Pi relié à Pi-1 et Pi+1) puis on régule les coordonnées des points en régulant leurs coordonnées en considérant qu’abscisse et ordonnée sont des températures, la température de xi à une étape de l’itération étant la moyenne des températures de xi-1, xi et xi+1 à l’étape précédente. (On voit les points converger vers le centre de « gravité » des n points. Il faut donc zoomer de temps en temps pour utiliser tout l’écran.)
        Ce n’est pas plus compliqué pour le tore car c’est topologiquement le produit de deux cercles. C’est de voir apparaître les deux fronces sur l’écran où se projette le tore géométrique qui me fascine « philosophiquement » le plus.

        Adieu (c’est le cas de le dire!), vu l’attitude de PJ.

        1. Avatar de Otromeros
          Otromeros

          @BasicRabbit 10/12 à 15h10 écrit :  » Adieu…, vu l’attitude de PJ.  »

          (Pardonnez le, ton faussement jovial)

          Avez- vous remarqué que sur ce blog il n’y a pas que PJ comme interlocuteur ni que RThomPhiloMath comme « Maître à penser » …??

          Peut-être que d’autres ( pour vous négligeables..?) sont intéressés quelques fois//souvent//très souvent//..// par ce que vous écrivez sur certains sujets (..depuis SI longtemps..!!…^!^) ??
          [[ Quel que soit leur degré d’accord sur le contenu , condition de début de conversation(s) qui finissent (ou non) par en intéresser d’autres … qui….etc….! ]]

        2. Avatar de BasicRabbit
          BasicRabbit

          @Otromenos

          Merci pour votre soutien.

          Depuis que je recommente sur ce blog (une quinzaine de jours?) je me suis aperçu qu’il commençait à y avoir ici un nombre non négligeable de personnes -dont vous- qui ne partageaient pas totalement -voire pas du tout- l’IA-béatidude de PJ (l’IA -façon ANELLA++ bien sûr- va sauver le monde…). Je fais partie de ceux-là et je me considère même comme un extrémiste parmi ceux-là, comme un IN-béat (béat devant l’intelligence de l’Homme et, par extension, devant l’intelligence de la Nature).

          Pour moi René Thom est incontestablement LE maître à penser des IN-béats, et je milite pour en convaincre d’autres de me suivre dans cette voie, en particulier les écolos, bien sûr (quelque soit le blog sur lequel je sévis ce n’est que du Thom-Thom-Thom-Thom, comme ici https://www.youtube.com/watch?v=j4BUkhuRglU ). Jusqu’à présent j’ai l’impression de parler à des sourds…

          Pour moi Stabilité Structurelle et Morphogénèse est LE livre de Science Fiction par excellence qui devrait se trouver non pas dans toutes les bibliothèques mais sur toutes les tables de chevet, écorné et stabiloté comme l’exemplaire de PJ.

          En continuant ici mon espoir est de convaincre celui-ci de prendre la tête des IN-béats. Je suis convaincu d’une part qu’il en a la capacité intellectuelle (ce n’est pas donné à tout le monde, à moi en particulier) et l’envergure, et d’autre part que sa visibilité médiatique lui permettra de toucher un large public et donc de faire des émules. Reste à le convaincre (« Paul, Paul, pourquoi refuse-tu les idées de Thom? »).

          PJ (10 décembre 2023 10h50) : « Sur toute question, je compare son opinion avec la mienne. Si la mienne est meilleure, je la garde et jette la sienne. ».

          Pour moi c’est impossible car la pensée thomienne est monolithique : on accepte ou on refuse sa vision du monde, on ne peut pas en prendre seulement un petit peu par-ci, par là.

          Or PJ, jusqu’à présent, ne la partage clairement pas sur un point fondamental. Il l’écrit dans « Comment la vérité… », de mémoire p.192 : pour Thom la physique est une magie contrôlée par la géométrie alors que pour PJ c’est une magie contrôlée par les noms communs. autrement dit pour Thom la géométrie précède ontologiquement le langage (le langage a pour lui une origine géométrique) alors que ce n’est pas le cas pour PJ qui considère que c’est le langage qui est ontologiquement premier.

          La théorie des catastrophes est une théorie platonicienne quasiment à l’état pur (le chapitre de SSM consacré à l’épigénèse est épigraphé « Et le Verbe s’est fait chair »…) et tout lecteur de « Comment la vérité… » sait que PJ n’est pas du tout platonicien -voir ce qu’il y dit de Gödel !-.

          Pour tenter de le convaincre de changer son avis sur Platon je repars maintenant de mon « l’écran de l’ordinateur (ce fond de la caverne de Platon des temps modernes) » de mon commentaire précédent, en commençant par citer le résumé Wikipédia du fameux passage :

          « Des humains sont enchaînés dans une « demeure souterraine », en forme de caverne. Ils le sont depuis leur naissance, de telle sorte qu’ils n’ont jamais vu directement la source de la lumière du jour, c’est-à-dire le soleil ; ils n’en connaissent que le faible rayonnement qui parvient à pénétrer jusqu’à eux. Ainsi, des choses et d’eux-mêmes, ils ne connaissent que les ombres projetées sur les murs de leur caverne par un feu allumé derrière eux. Des sons, ils ne connaissent que les échos. Ces personnes ont l’air différentes de nous, et pourtant, observe Glaucon, l’interlocuteur de Socrate « ils nous ressemblent ».

          [ On notera l’analogie entre enchaînement face au mur du fond de la caverne et enchaisement face à l’écran d’ordinateur…]

          Pascal oppose l’esprit de finesse et esprit de géométrie. Thom cite Paul Valéry en épigraphe d’un chapitre de SSM : « J’ai vu bondir dans l’air amer les figures les plus profondes » et Baudelaire dans un autre bouquin :

          « La Nature est un temple où de vivants piliers laissent parfois sortir de confuses paroles. L’homme y passe à travers des forêts de symboles qui nous observent avec des regards familiers. »

          Dans son acceptation courante un tore est une surface ou un volume (selon qu’il est creux ou plein). Lorsqu’un tore topologique « explosé » se régularise sur l’écran 2D de l’ordinateur sous l’action bienfaisante de la douce chaleur, on reconnaît immédiatement un tore alors que ce n’en est pas un (nom d’une pipe, dirait Margitte !).

          Je pense qu’il est intéressant de réfléchir « philosophiquement » à ce « on reconnaît immédiatement »; le « re » est-il nécessaire? (cf. Baudelaire et *).

          L’écran de l’ordinateur : une fenêtre -in english window- sur le monde des idées platoniciennes? Je n’ai jamais essayé avec le produit topologique de trois cercles, « mon » ordi professionnel n’en était pas capable. Ça ne m’étonnerait pas qu’on voie apparaître des « figures plus profondes » que les deux fronces caractéristiques du tore. Quitte à complexifie un peu peut-être verra-t-on apparaître des champignons (nom donné par Thom à la catastrophe ombilic parabolique) ? Dans le chapitre de SSM épigraphé « Et le Verbe s’est fait chair » Thom cite le Phallus impudicus* à propos du modèle qu’il propose de formation des organes sexuels et écrit :

          « On pourra objecter à toutes ces analogies une bonne part d’arbitraire; un mathématicien pourrait même prétendre, avec raison, qu’on pourrait construire des courbes tout aussi significatives à bien moindre frais; à cela je ne puis guère répondre que j’ai été conduit à ces équations par la théorie des singularités structurellement stables, avec le postulat supplémentaire d’une symétrie bilatérale en x et l’hypothèse de la stabilisation de l’ombilic en position parabolique. »

          J’ai été étonné que quelques lignes plus tard Thom s’intéresse au triple bang supersonique. Moi, compte tenu de ce qui précède dans le chapitre, ça m’a plutôt fait penser à Bikini…

          * : Ça m’a fait penser à la possibilité d’analogie entre réseau de neurones et réseau mycélien. Thom :

          « (…) notre modèle offre d’intéressantes perspectives sur le psychisme, et sur le mécanisme lui-même de la connaissance. En effet, de notre point de vue, notre vie psychique n’est rien d’autre qu’une suite de catastrophes entre attracteurs de la dynamique constituée des activités stationnaires de nos neurones. La dynamique intrinsèque de notre pensée n’est donc pas fondamentalement différente de la dynamique agissant sur le monde extérieur. On s’expliquera ainsi que des structures simulatrices des forces extérieures puissent par couplage se constituer à l’intérieur même de notre esprit, ce qui est précisément le fait de la connaissance. »

          Adieu ?

          1. Avatar de Otromeros
            Otromeros

            … ( Adieu? )

            Plutôt à vous lire avec autant de profondeur d’écriture sur d’autres sujets…^!^…

            1. Avatar de BasicRabbit
              BasicRabbit

              @Otromenos

              Je n’ai pas attendu aujourd’hui (ni hier) pour m’apercevoir que nous n’avons pas les mêmes obsessions.

        3. Avatar de BasicRabbit
          BasicRabbit

          Magritte (et non Margitte) et la trahison des images :

          https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Trahison_des_images

          1. Avatar de BasicRabbit
            BasicRabbit

            BasicRabbit en psychanalyse.

            Le problème posé par Magritte -et, selon Wikipédia, étudié par Michel Foucault- est celui de l’interprétation. Comment interpréter ce que nous disent nos sens? Nos sens nous trompent-ils?

            C’est une question fondamentale pour tous les penseurs dignes de ce nom, en particulier Thom dont une citation favorite est héraclitéenne : « Le Maître, dont l’oracle est à Delphes, ne dit ni ne cache : il signifie », dont il fait la lecture suivante :
            « La Nature nous envoie des signes qu’il nous appartient d’interpréter ».

            Aristote traite de l’interprétation dans l’organon mais il renvoie à son traité de l’âme (l’un des premiers ouvrages de psychologie et de théorie de la connaissance, écrit Wikipédia) pour qui veut en savoir plus sur ce que nous disent nos sens. J’ai feuilleté… et conclu qu’on ne rentre pas dans l’œuvre d’Aristote comme dans un roman de gare.

            La célèbre analogie d’Aristote : « L’âme est au corps ce que la vue est à l’œil » incite à examiner d’abord le sens de la vue. Thom traite de l’âme dans « Structure et fonction en biologie aristotélicienne » (Apologie du Logos -le lecteur curieux découvrira que ce n’est pas non plus un roman de gare-). Il commence par étudier la fonction musculaire (l’âme au coude!). Puis il généralise : « J’ai proposé un modèle dynamique de l’embryologie du noyau dur des fonctions organiques universelles : celui de la blastula physiologique »; « La vie étant considérée comme une fonction, (…) l’organe « link » est la peau ».

            Quand Thom cite l’âme, il ne faut pas le prendre à la légère, surtout quand c’est dans les dernières phrases de l’épilogue de SSM et qu’il y est en même temps question de conscience (ce qui renvoie aux expériences de Libet) :

             » En écrivant ces pages j’ai acquis une conviction; au cœur même du patrimoine génétique de notre espèce, au fond insaisissable du logos héraclitéen de notre âme, des structures simulatrices de toutes les forces extérieures agissent, ou en attente, sont prêtes à se déployer quand ce deviendra nécessaire. La vieille image de l’Homme microcosme reflet du macrocosme garde toute sa valeur: qui connaît l’homme connaîtra l’univers. Dans cet essai d’une théorie générale des modèles, qu’ai-je fait d’autre, sinon de dégager et d’offrir à la conscience les prémisses d’une méthode que la vie semble avoir pratiqué dès son origine? ».

            Pour revenir à l’allégorie de la caverne de Platon et donc à la vue, existe-t-il des formes archétypes qui se manifestent à nous sans -ou avant- que nous en ayons conscience ? La figure 2D qui apparaît à l’écran de l’ordinateur après avoir lissé le chaos par diffusion de la « chaleur » est-elle connue ou seulement reconnue comme un tore ? Pour moi la question se pose parce que la présence des deux fronces fait penser à la catastrophe « lèvre » (que Thom qualifie de catastrophe de transition).

            Je n’ai pas de réponse à cette question mais il est sans doute possible d’en avoir une pour qui dispose d’un ordinateur et de motivation. On part de plein de petits bâtons que l’on fait se mouvoir au hasard. Quand des extrémités de deux bâtons sont très proches on les considère comme reliés et c’est la paire qui se déplace au hasard (articulation libre bien sûr). Il est vraisemblable que le hasard va finir par produire des cercles topologiques qu’on lissera par diffusion pour faire apparaître des cercles géométriques.

            Si cette expérience de pensée marche, ça interpellera peut-être les anti-platoniciens et, par suite, les convaincra peut-être de l’intérêt de la géométrie et de la topologie différentielles : https://fr.wikipedia.org/wiki/Classes_de_Thom-Boardman .

            1. Avatar de Ruiz
              Ruiz

              @BasicRabbit Il est classique de penser que la programmation du jeu de la vie (Conway) considère pour des raisons de continuité topologiques des règles en bord d’écran (matrice 2D) celui-ci comme une surface topologiquement équivalente dans les relations locales à un tore ce qui permets de raisonner dans un espace sans frontières (quoique fini).

              L’âme serait alors une superstructure du corps, et comme le cortex se superposerait au cervelet l’IA se superposerait au Cortex.
              I A => Immortalité de l’Ame ??

              1. Avatar de BasicRabbit en psychanalyse
                BasicRabbit en psychanalyse

                @Ruiz

                Pour moi, appeler « jeu de la vie » les jeux de type Conway est un amalgame que je refuse.

                Voir à ce propos mon tout récent commentaire de la retranscription de l’intervention de PJ face à la CNIL.

                1. Avatar de Ruiz
                  Ruiz

                  @BasicRabbit Ce n’est qu’une dénominatiuon traditionelle
                  « le jeu de la vie a été très populaire dans les années 1970-1980, en tant qu’exemple ludique d’automate cellulaire et d’application pratique de la micro-informatique alors en plein essort. »
                  http://userpages.irap.omp.eu/~rbelmont/mypage/numerique/jeudelavie.pdf

                  1. Avatar de BasicRabbit en psychanalyse
                    BasicRabbit en psychanalyse

                    @Ruiz

                    Pour ceux qui savent que les « jeux de la vie » de Conway sont des automates cellulaires, l’amalgame est encore plus fort puisqu’automate renvoie à génération spontanée et cellulaire au vivant. Ça fait un tout très vendeur, comme l’est visiblement l’IA. À se demander s’il n’y a pas un clone d’Edwards Bernays là-dessous.

                    La signification d’un mot n’étant en effet autre que l’usage de ce mot (merci Wittgenstein) il suffit de le répéter suffisamment -et les médias s’en chargent, c’est bon pour le commerce des ordinateurs…- jusqu’à ce que ça rentre dans la tête des followers.

                    Ceci dit von Neuman et Conway sont d’un niveau(mathématique et pas que) infiniment supérieur au mien. Je suis très impressionné par ce qu’ils ont fait théoriquement sur le sujet (entre autres).

                    Il est clair que l’appellation de théorie des catastrophes est très vendeuse, et que c’est peut-être une raison de son succès initial au congrès des mathématiciens à Vancouver en 1974. Voilà ce que Thom en dit de 36’20 à 36’40 https://www.youtube.com/watch?v=fUpT1nal744

          2. Avatar de BasicRabbit en psychanalyse
            BasicRabbit en psychanalyse

            Fragments du premier évangile selon Saint Jean :

            – 1 : « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu » ;
            – 2 : « Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité. ».

            Fragment de la fin de l’épilogue de Stabilité Structurelle et Morphogénèse :

            « Au cœur même du patrimoine génétique de notre espèce, au fond insaisissable du logos héraclitéen de notre âme, des structures simulatrices de toutes les forces extérieures agissent, ou en attente, sont prêtes à se déployer quand ce deviendra nécessaire. La vieille image de l’Homme microcosme reflet du macrocosme garde toute sa valeur: qui connaît l’Homme connaîtra l’univers. »

            Ma lecture de ce fragment thomien se résume en : « Le Verbe est en chacun de nous », pour moi quasi équivalent au fragment 2 de l’Évangile de Saint Jean.

            La question est : D’où vient le Verbe, le Logos ?

            Thom a abordé le problème de l’âme en commençant par la placer au coude ! ( cf. un commentaire précédent ) . Puis il monte progressivement le niveau pour finir en métaphysique.

            On peut tenter la même méthodologie en ce qui concerne le Verbe et la chair, en commençant par prendre pour Verbe la suite de symboles y=x² et pour chair la courbe (parabolique) obtenue après avoir fait le signe de croix cartésien (x’Ox horizontalement et y’Oy verticalement) (pour le non-matheux je rappelle que l’idée de représenter un point du plan par ses deux coordonnées est due à Descartes).

            Qui est ontologiquement premier ? Le Verbe ou la chair ? Je suppose qu’un chrétien dira sans hésiter que c’est le Verbe. Bien qu’il ne l’ait jamais exprimé je pense que, pour Thom, c’est la chair.

            En effet Thom est et se dit un penseur du continu : dans l’opposition Logos/Topos, c’est pour lui le Topos qui est ontologiquement premier. Et on le voit dans sa classification des singularités des fonctions différentiables (classification de Thom-Boardman) : c’est de considérations géométriques -le topos- que Thom a déduit des formulations algébriques -le logos-.

            Une lecture attentive d’Apologie du Logos va dans le même sens : c’est en fait une Apologie du Topos, comme on le pressent dès l’envoi :

            « Ce n’est pas un hasard si, finalement, l’une des meilleures applications de la théorie des catastrophes est encore le modèle de l’agressivité du chien proposé par Christopher Zeeman. Malgré son caractère non quantitatif, qui a suscité la dérision des scientifiques professionnels, il a l’avantage inestimable de montrer ce qui fait la supériorité d’un modèle géométrique sur une construction conceptuelle. Expliquer linguistiquement son contenu oblige à des paraphrases compliquées dont la cohérence sémantique n’est pas évidente. »

            Thom termine Esquisse d’une Sémiophysique en écrivant que « Seule une métaphysique réaliste peut redonner du sens au monde », et il qualifie de minimale celle qu’il propose. Pour moi elle est clairement plus aisée à accepter que l’une quelconque des trois grandes religions abrahamiques.

          3. Avatar de BasicRabbit en psychanalyse
            BasicRabbit en psychanalyse

            La théorie des catastrophes est-elle une théorie matérialiste? La réponse de l’intéressé est de 40’45 à 42’30 : https://www.youtube.com/watch?v=fUpT1nal744

            La position « Topos » de Thom, difficile à déceler dans Apologie du Logos (le titre n’y invite pas !) se précise nettement dès le début de « Esquisse d’une Sémiophysique (p.16) :

            « Notre approche n’a rien de la recherche d’un fondement logique ; c’est une approche physicaliste, qui vise à décrire un « univers psychique » lequel, à maints égards, simule l’univers extérieur des choses et des processus. La notion de « vérité » n’est à cet égard qu’une prégnance particulière, liée à l’adéquation thomiste de l’esprit et des choses. La logique formelle décrit la propagation de cette prégnance dans l’univers des propositions. Mais le problème important -en matière de philosophie du langage- n’est pas celui de la vérité (affaire d’accident, Sumbebèkos dirait Aristote), mais bien celui de l’acceptabilité sémantique, qui définit le monde des « possibles », lequel contient le sous-ensemble, éminemment variable, du réel. (…) Ici on ne cherchera pas à convaincre, mais à étendre l’intelligibilité du monde. Au lieu de fonder logiquement la Géométrie, on cherchera à fonder le logique dans la Géométrie. ».

            Thom n’aurait certainement pas écrit un livre intitulé « Comment la vérité et la réalité furent inventées ». Mais certains de ses articles et extraits de bouquins pourraient peut-être être recueillis pour former un livre de science fiction intitulé « Comment la réalité sera découverte »…

            Le chapitre XIII de PSI, dédié à la signification, commence ainsi :

            « Les chercheurs et les commentateurs de l’intelligence artificielle sont d’accord pour dire que le principal problème que pose aujourd’hui la manipulation de séquences symboliques (appelées indifféremment ici « mots » selon l’usage commun de la langue, ou bien « signifiants ») est celui de la signification. Or, nous ne disposons pas d’une théorie de la signification, et une représentation de son mécanisme nous fait entièrement défaut. » .

            J’ai tiqué quand j’ai lu cette phrase car le problème de la signification est central dans l’œuvre de Thom. Mais comme cela ne m’est apparu nettement qu’à la lecture d’Esquisse d’une Sémiophysique, j’ai pensé que PJ ne l’avait pas lu, puisque ES a été publié en 1988 alors que PJ a travaillé sur PSI et ANELLA de -disons-1987 à 1990 (date de parution de PSI). Or PJ vient de nous dire qu’il a lu SSM et ES dès leur parution. Je suis curieux de savoir ce qu’il a stabiloté dans la page 16 !

            PJ n’a pas le monopole de la violence verbale*, Thom sait également le faire (ci-dessous avec l’écrit) (je prépare psychologiquement les scientifiques…) :

            « À force de procéder à des expériences faiblement motivées, la recherche scientifique finit par perdre de la valeur et il est probable que, sous peu, la communauté n’acceptera plus de subventionner des recherches qui ne seraient motivées ni pratiquement ni théoriquement. Il faudrait, comme dit Habermas, revenir à l’idée selon laquelle à côté de la vérité proprement dite d’un résultat on doit aussi considérer son intérêt. C’est la fameuse formule que j’ai utilisée tant de fois : « Ce qui limite le vrai n’est pas le faux, mais l’insignifiant ». Et la science moderne, au point où elle en est, est un torrent d’insignifiance proprement dit. » (Paraboles et Catastrophes, 1980, p.127 de l’édition 2020)

            * : Surtout quand on sait que les commentaires sont censés être en rapport avec le billet du jour !

      3. Avatar de BasicRabbit
        BasicRabbit

        @PJ : « j’ai acheté, lu et annoté les livres de René Thom à l’époque de leur parution. ».

        Vous avez donc la première édition de SSM, et donc peut-être pas la deuxième (je joue à l’inspecteur Bourrel).

        Vous ne savez donc peut-être pas que Thom en a considérablement remanié (ce sont ses propres termes) le dernier chapitre, ré-intitulé « De l’animal à l’homme : pensée et langage » dans l’édition de 1977 .

        Pour lui le langage a une double origine. Outre la fonction sociale évidente de pouvoir communiquer avec ses congénères, Thom en rajoute une seconde, que refuseront très vraisemblablement les nominalistes :

        « La première contrainte répond au besoin de virtualiser la prédation. L’homme en éveil ne peut, comme le nourrisson de neuf moi, passer son existence à saisir les objets pour les mettre en bouche. Il a mieux à faire: aussi, va-t-il « penser », c’est-à-dire saisir des êtres intermédiaires entre les objets extérieurs et les formes génétiques: les concepts. »

        Si on accepte la vision thomienne des choses, on est conduit à modifier sa façon de penser…

  7. Avatar de BP
    BP

    Dans le message D’Amour, il est sous-entendu Partage. C’est un mot que l’on ne veut pas appliquer ni même connaître en Israël.

    1. Avatar de Grand-mère Michelle
      Grand-mère Michelle

      Pour avoir été obligée de lire et d’étudier (en partie « par cœur ») la Bible (il y a bien longtemps), je crois me rappeler que c’est surtout le nouveau testament qui évoque le Partage, par la voix de Jésus, mais pas tellement plus que d’autres notions tout aussi cruciales…

      Et c’est le pape Jean XXIII qui avait réuni un célèbre concile « œcuménique » pour tenter de réduire les grotesques divisions entre les diverses églises chrétiennes, en instituant un « carême de Partage » sensé mettre d’accord leurs pontes et « fidèles » sur un objectif pertinent et immédiat: la fin de la faim dans le monde.
      Enfin, c’est ce que j’en avais compris! Car j’y étais, jeunant, priant et processionnant consciencieusement pendant un mois avec tous les autres enfants (de l’école communale!)du village, lors d’un beau printemps de je ne sais plus quelle année-je devais avoir 10-12 ans, afin de favoriser le succès de cette entreprise difficile.

      Il faut dire que peu avant, les photos des « petits éthiopiens », avec la peau sur les os, leur gros ventre distendu et leurs grands yeux implorants(vous savez, comme celles du Yemen, vues récemment…) étaient apparues dans nos journaux, nous instruisant de la misère du monde… enfin, de ses injustices et de ses inégalités…

      Jamais très bien compris pourquoi l’ancien et le nouveau testament étaient imprimés dans le même Livre sacré…
      Sans doute parce que Jésus avait grandi en Palestine… et croyait au Dieu des Hébreux…
      Extraordinaire, que l’antagonisme de ces deux religions (+ celles qui s’en sont inspirées) se soit perpétué jusqu’à présent, causant d’autres massacres d’innocents!
      Ah oui! c’est vrai! l’Empire romain s’en était lavé les mains, avant d’opter longtemps après pour celle qui avait le plus de succès!

      1. Avatar de BP
        BP

        Extraordinaire ! Dites-vous ? Rien de plus ordinaire et plus répandu que l’égoïsme pourtant. Nos dirigeants le perpétuent sous peine de ne pas être réélus.

  8. Avatar de Quel art Pierre
    Quel art Pierre

    Chères toutes, Cher tous,
    Hiérarchiser la compassion pour les morts me semble pour le moins morbide.
    Et pourtant dans la vie de tous les jours, une jeune qui meurt d’un accident de vélo attire plus de compassion qu’un vieillard lunaire qui engueulait tout le monde à la pharmacie.
    Donc dans ma petite philosophie de néo-campagnard cela ne tombe pas sous le sens d’aimer de la même manière tout le monde.
    Autour de moi beaucoup mettent une plus valu dans ce que j’appelle le décorum autour de la mort.
    Je parle ici en valeur absolue
    Un mort victime d’exaction à droit a plus de considération qu’un mort sous les bombardements.
    A partir de là ma raison chavire.
    un mort = un mort.
    Et pourtant nous savons bien que l’histoire juste avant nous importe.
    Nous voulons savoir comment cela est advenu.
    Et donner du qualificatif, mort certes mais d’une belle mort, dans son lit, ou d’un mort rapide qui évite les souffrances.
    En fait je pense qu’une partie de la question du niveau compassionnel dépendra aussi de la manière dont la personne est morte.
    Regardez sur les plateaux télé comment certains justifient le 1 mort pour dix morts ou quinze mort ou plus par le fait que certain avant leur mort ne l’on pas vécu dignement comme si mourir déplacé affamé assoiffé et averti était une condition digne ou plus digne ou moins offensante que la torture, le viol.
    Alea jacta es, assez parler si ce n’est de l’amour, s’il en reste un peu.
    Alors oui l’amour universel et inconditionnel est à ordonner.
    Phylia et Agapé.
    Vivez avec ma tendresse et mon amour d’homme.
    Pierre de la tribu des Quel’s Art’s

  9. Avatar de CloClo
    CloClo

    « 21 Seigneur, lui dit un autre qui était de ses disciples, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. 22 Mais Jésus lui répondit : Suis-moi et laisse à ceux qui sont morts le soin d’enterrer leurs morts. »

  10. Avatar de Nikolaz
    Nikolaz

    On aimerait aussi parfois oublier Jérusalem, l’ignorer, s’en détacher. Et aussi se demander à peut bien rimer l’idée de croire dans un monde ou le progrès semble pourtant venir de la raison. Croire, c’est s’arrêter au milieu d’un chemin de doute, de pensée critique. Croire n’est probablement pas une manière de glorifier l’intelligence.
    Croire a autorisé certains millénaristes, brandissant haut leur Bible, à nous mettre dans l’inextricable situation qui se vit actuellement.
    Peut-être qu’aimer serait de donner aux hommes un peu plus de lectures que leurs livres saints.

  11. Avatar de Khanard
    Khanard

    comment voulez-vous parler d’universalisme , d’aimer tout le monde , alors que depuis au moins la Shoah , Hiroshima, le Vietnam, le Cambodge, l’Algérie , j’arrête là car la liste est trop longue, comment voulez vous donc parler d’Amour alors qu’on déshumanise à tout va !

    1. Avatar de arkao

      @Khanard
      La liste est effectivement très longue:
      https://www.hominides.com/tuerie-au-neolithique-achenheim-il-y-a-6-000-ans/
      Mais ce n’est pas une raison pour baisser les bras.

      1. Avatar de Khanard
        Khanard

        @arkao

        merci pour ce lien. je le mets en favoris

        bien sûr qu’il ne faut pas baisser les bras mais j’ai comme le sentiment que les dés sont pipés depuis bien trop longtemps . Le fameux axolotl vous vous souvenez ?

        Alors on a une chance opportune de nous faire aider par une IA pour pallier à nos souffrances .

        1. Avatar de arkao

          @Khanard
          Les traces de compassion, d’entraide et de soins sont aussi anciennes chez l’espèce que les conflits. Sinon nous ne serions plus là 😉

    2. Avatar de Lagarde Georges
      Lagarde Georges

      La liste est tellement longue, les exemples les plus éloignés dans le temps tellement anciens et les lieux où jamais rien de tel ne s’est produit tellement rares qu’il me semble qu’il vaudrait mieux partir de la constatation qu’il est toujours extrêmement difficile de s’opposer à ceux qui veulent se venger et prétendent régler les choses en éliminant définitivement leurs voisins.

      D’ailleurs, que ce soit la tribu ou le village voisin ou que ça englobe une part importante des habitants de la planète, éliminer l’adversaire n’est que très rarement possible et la reprise des hostilités la suite la plus probable.

      Dans l’enchaînement de vengeances successives dont Israel et les palestiniens ne parviennent pas à sortir, c’est ceux qui d’un côté comme de l’autre affirment vouloir éliminer définitivement l’adversaire qui comme d’habitude tiennent le haut du pavé. Ceux qui de part et d’autre préfèreraient la fin des combats préfèrent se taire.

      L’exemple des institutions judiciaires qui parviennent souvent à apaiser les désirs de vengeance et à remplacer la loi du talion par quelque-chose de plus raisonnable et de plus conforme à l’intérêt général devrait inspirer ceux qui ne sont pas impliqués directement et les pousser à contraindre les deux parties à interrompre une escalade d’agressions qui pour eux aussi présente plus d’inconvénients que d’avantages.

    3. Avatar de Timiota
      Timiota

      Le nombre de mort par unité de PIB va néanmoins en décroissant, tendanciellement. (Même si il y a plus de morts dans l’absolu).
      Consommer « facile » limite la jalousie de l’herbe plus verte dans le pré du voisin.

  12. Avatar de Chabian
    Chabian

    Et que dois-je faire de mes détestations, de mes dégouts, de mes écœurements ? Car ceux-ci sont les miens, ils me constituent en un « moi » qui me protège, qui me défend, qui me fait carapace de moi-même.
    Bien sûr mon désir me dit de m’ouvrir, de m’étendre, de me diluer dans la jouissance avec autrui, sans aucune limitation. Situation que j’ai connue sur le sein de la mère, avant que d’être moi, séparé. Découvrant ma fragilité et mon besoin de carapace, la coupure, le manque et la perte.
    Pour que ma carapace soit solide, il faut qu’elle se nourrisse d’une détestation. Celle d’un « bouc » (puant) émissaire. Le noir, le juif, le prolo, le musulman. Ainsi c’est plus clair pour moi, en pleine lumière m’arrachant des « bas-fonds » sombres. Avec pour modèle, l’homme-soldat. (Cfr Klaus Theweleit, Fantasmâlgories).
    Mais l’image inverse du « Nous aimer absolument tous » n’est-il pas un angélisme, qui envoie nos désirs dans un ciel éthéré ? Le problème n’est pas tant qu’il soit religieux (y compris la religion de l’Universel) ; c’est qu’il ne résout rien de la réalisation de mon désir concret. Il est comme un tourisme (qui reste à l’extérieur des « choses ») qui serait absolu, sans même voyager, ici, ou là : il va partout et nulle part.
    Bien évidemment, il faut surmonter le « nous-eux » (un moi-collectif, la patrie, la nation… contre des autres) qui manifeste et produit nos détestations (le Boche, le Communard…). Surmonter mais pas nier ni oublier (l’angélisme). La paix, il faut la faire ; cessez-le-feu, il faut en convenir. C’est un travail. Le paradis n’existe pas.

    1. Avatar de Paul Jorion

      Hmm.. il y a des gens comme vous qui aiment se situer clairement du côté du problème plutôt que de la solution, chacun ses goûts 😉 .

      1. Avatar de Chabian
        Chabian

        L’analysant « travaille », le psychanalyste « trouve » ? 🙂

        1. Avatar de Pascal
          Pascal

          L’un et l’autre travaillent à partir de leur point de vue mais seul l’analysant peut trouver et ce qu’il trouve c’est lui-même. Personne ne peut trouver pour nous.

          1. Avatar de Paul Jorion

            « Personne ne peut trouver pour nous. »

            Faux. Dans ma pratique, c’est moi qui trouve dans plus de la moitié des cas. Vous souvenez-vous d’Albert Janvier, l’adjoint de Maigret ? Souvent, comme l’analysant, il possède tous les indices, mais c’est Maigret qui trouve.

      2. Avatar de Grand-mère Michelle
        Grand-mère Michelle

        Hum… Comme démontré involontairement dans votre phrase (…des gens comme vous qui aiment…) , la plupart des mots de la langue française(en tout cas) ont diverses significations qui se sont imposées au cours du temps de leur utilisation…
        Et celles de l’amour sont trop nombreuses que pour pouvoir en parler ensemble sans en avoir choisi une au préalable…

        Car si parler est une des précieuses particularités de l’humanité qui ont contribué à la formidable expansion de cette espèce de faibles petits mammifères, surtout grâce à sa fonction de transmission des savoirs et des capacités(indispensable à toutes les espèces animales pour se perpétuer), nous nous trouvons à présent dans une confusion déplorable, tragique même, due au détournement de cette fonction dans un but de division qui profite essentiellement à la domination et l’exploitation de presque tou-te-s par quelques-uns, les plus forts, plus riches, plus armés… donc à « l’économie de guerre » plutôt qu’à « l’économie de paix ».
        Ce qui n’est pas nouveau, mais qui a pris une dimension inédite grâce à l’avènement du débat instantané et universel, grâce à la communication « numérique ».

        « Lorsque l’humanité sera enfin sage,
        nous passerons de la compétition dans l’individualisme
        à l’individualité dans la coopération. » (Colette Magny, en 1963, dans sa chanson « Décadence »)

        « Make love, not war », clamait la jeunesse des années 60, tant moquée, dont les plus sincères aspirations furent détournées et récupérées par le business et son arme de décervellement fatale, la publicité.

    2. Avatar de Johan Leestemaker
      Johan Leestemaker

      Medellín, le 11 décembre 2023

      @Chabian @Paul Jorion

      1. Carapace et Maigret sont deux cotés de la même monnaie.

      C’est à dire: des ¨solutions¨ aux dangers présents (et du passé), mais pas des ¨innovations¨.

      2. Ces ¨solutions¨ n’arriv(ai)ent pas à prévenir des répitions du malheur, de la violence, de la ¨human destructiveness¨, des blocages institutionnelles, structurelles, comme nous le pouvons observer nuit et jour dans les vies privées de centaines de millions de personnes au monde, dans les réalités des guerres de tous les cotés, et dans la maladie mentale qui se présente à la recherche du bonheur facil et de l’argent facil et, surtout dans le blocage de l’identification et la réalisation des solutions innovatrices.

      Parfois entouré, envahi d’un ¨miedo¨, une peur de l’inconnu?

      3. Ne surtout jamais, ne surtout JAMAIS sousestimer la force immense, paralysante de la peur.

      ¨Sociedades de miedo¨, veuillez regarder les reálités cotidiennes ici, sur le continent le plus violent, le plus menacant du monde, l’Amérique Latine.

      Vous pensez de voir de la violence en Asie? En Afrique? Au Moyen Orient?

      Ouvrez vos yeux, lisez les rapports des NNUU, et sachez que la réalité violente de l’Amérique Latine dépasse tous les cauchemars du monde.

      4. Alors: que faire?

      Continuer avec les conseils de l’Université Catholique de Louvain, exprimés dans les recettes de Francois Houtart, Enrique Dussel et autres, et organiser des oppositions armées, violentes, style de la gauche des 200 années passées?

      C’est cela la solution?

      5. Ou chercher, finalement, chercher et essayer (avec de la prudence) des voies nouvelles, une ¨social psychology¨ intelligente, cherchant des méthodes pour surmonter les réponses du passé des carapaces et des Maigrets?

      6. Et ne pas oublier cet exemple ¨étrange¨ mais important et inspirant du 1 de décembre 1948, José Figueres Ferrer.

      Et ses racines dans ses études au MIT (Boston) et de H.G. Wells.

      b.à.v. jl

      1. Avatar de Chabian
        Chabian

        Je remercie Paul et Pascal de l’interaction qui a suivi. On sait le lien qui rapproche le psychanalyste de l’autrice des Hercule Poirot…
        Je commente ici la réaction de Johan.
        Je crois comprendre que la « solution » ne produit pas une « innovation », une situation nouvelle. C’est un acte d’imposition, comme bien des réponses qui veulent « rassurer », amoindrir la peur. Autre mot : ce n’est pas une élucidation, permettant de tourner la page. Le travail psychanalytique doit amener à « élucider » l’énigme. Par contre, le message de l’amour universel me parait davantage dans « la bonne conscience ». Mais dans le cas présent, la question est bien d’atténuer les haines en nous…
        Des postures masculines typiques relèvent effectivement du blocage (source de répétition), s’alimentant dès l’origine d’une haine imaginaire, fantasmée ( « c’est la vague rouge prolo qui a causé notre défaite en 14-18 » — « c’est la présence des juifs qui pervertit le sang aryen »).
        Il est juste de souligner combien la présence de personnes et de groupes violents et maffieux comme en Amérique Latine ou l’usage trop facile d’armes comme aux USA (rappelez vous la comparaison avec le Canada voisin) délitte la société par la peur.
        Une anecdote à propos de Louvain. Vers 70, l’UCL annonce l’ouverture d’un service, de commun accord avec l’Eglise d’Amérique Latine, qui vise à encadrer et soutenir les étudiants latinos. Mais ceux-ci avertissent les étudiants belges qu’il s’agit d’une opération de surveillance et de contrôle de l’Eglise et des Etats, dans une collusion évidente, que l’UCL permet de s’étendre ! Alors nous sommes venus perturber la séance académique d’installation du service, qui n’a pas eu de suite…
        Je ne sais pas si on peut incriminer François Houtart et d’autres de la Théologie de la Libération comme étant porteurs de haine. Car justement un « libérateur » est aussi souvent un « terroriste » postulé au départ contre une violence existante.
        La sortie des situations de guerre civile nous a été enseignée/mise en pratique par Mandela avec la justice réconciliatrice. Il s’agit aussi d’une élucidation et reconnaissance avant apaisement. Moi qui ait pratiqué la médiation collective (pour l’environnement), j’y crois fortement. Mais les conditions où ce processus est possible sont malaisées à réunir. Je le dis souvent, comme plus haut : « cessez-le-feu, il faut en convenir ». Et souvent, nous n’avons pas les dirigeants politiques adaptés à la réconciliation.
        Effectivement, ce J.F. Ferrer est aussi un modèle : Il adopte une constitution politiquement libérale et avancée en accordant le droit de vote aux femmes et aux noirs, en interdisant d’obtenir deux mandats présidentiels immédiatement consécutifs et en abolissant l’armée, une première historique pour un État indépendant. Depuis ce jour, le Costa Rica est surnommé « la Suisse de l’Amérique centrale ». (Wikipedia)

        1. Avatar de Otromeros
          Otromeros

          @Chabian 11/12 à 19h26

          Je vous lis.. Je m’interroge ( surtout la fin …) et donc… :

          ————————
          ‘Moi’ :  » Pourquoi le Costa Rica, sans armée, n’a pas encore été envahi? »

          ‘bard’ :  » Il y a plusieurs raisons pour lesquelles le Costa Rica, sans armée, n’a pas encore été envahi.

          La position géographique du Costa Rica. Le Costa Rica est situé dans une région relativement stable, loin des zones de conflit. Il est entouré de pays amis ou neutres, tels que le Nicaragua, le Panama, le Honduras et le Salvador.
          La politique étrangère du Costa Rica. Le Costa Rica est un pays pacifiste et engagé dans la diplomatie. Il est membre de plusieurs organisations internationales, notamment l’ONU, l’OEA et l’Alliance bolivarienne pour les Amériques.
          La force de la population costaricienne. Les Costaricains sont un peuple fier et indépendant. Ils sont prêts à défendre leur pays, même sans armée.

          En 2010, le Nicaragua a tenté d’envahir une petite île costaricienne, Calero. Cependant, le Costa Rica a réussi à faire appel à la Cour internationale de justice, qui a donné raison au Costa Rica. Cette affaire a montré que le Costa Rica est capable de se défendre, même sans armée.

          Il est important de noter que le Costa Rica n’est pas totalement dépourvu de forces de sécurité. Le pays dispose d’une police nationale, d’une garde civile et d’une garde côtière. Ces forces de sécurité sont chargées de maintenir l’ordre public et de protéger les frontières du pays.

          Le Costa Rica est un exemple unique de pays qui a réussi à se maintenir en paix et en sécurité sans armée. Son modèle est suivi par d’autres pays, tels que l’Islande et le Panama.  »

          ‘Moi’ :  » De quelles ressources dispose le Costa Rica sur et sous son sol?  »

          ‘bard’ :  » Le Costa Rica dispose d’une variété de ressources naturelles sous son sol, dont les principales sont :

          Les minéraux : Le Costa Rica est riche en minéraux, notamment en or, en argent, en cuivre, en plomb, en zinc et en bauxite. Cependant, l’exploitation minière est encore peu développée dans le pays.
          Les combustibles fossiles : Le Costa Rica dispose de réserves limitées de pétrole et de gaz naturel. Ces ressources sont principalement utilisées pour la production d’électricité.
          Les eaux souterraines : Le Costa Rica dispose d’importantes réserves d’eaux souterraines, qui sont utilisées pour l’irrigation, l’industrie et la consommation domestique.
          Les énergies renouvelables : Le Costa Rica est un leader mondial dans le développement des énergies renouvelables. Le pays produit déjà plus de 95 % de son électricité à partir de sources renouvelables, notamment l’hydroélectricité, la géothermie et l’énergie solaire.

          Voici un aperçu plus détaillé de ces ressources :

          Les minéraux

          Les principales réserves minérales du Costa Rica se trouvent dans les montagnes de la cordillère Centrale. Les réserves d’or et d’argent sont les plus importantes, mais le pays dispose également de réserves de cuivre, de plomb, de zinc et de bauxite.

          L’exploitation minière est encore peu développée au Costa Rica. En 2022, la production minière représentait seulement 0,2 % du PIB du pays.

          Les combustibles fossiles

          Les réserves de pétrole et de gaz naturel du Costa Rica sont limitées. Les réserves de pétrole sont estimées à 50 millions de barils, et les réserves de gaz naturel à 10 milliards de mètres cubes.

          Ces ressources sont principalement utilisées pour la production d’électricité. En 2022, les combustibles fossiles représentaient 4,5 % de la production d’électricité du pays.

          Les eaux souterraines

          Le Costa Rica dispose d’importantes réserves d’eaux souterraines, qui sont estimées à 30 milliards de mètres cubes. Ces ressources sont utilisées pour l’irrigation, l’industrie et la consommation domestique.

          En 2022, les eaux souterraines représentaient 35 % de la consommation d’eau du pays.

          Les énergies renouvelables

          Le Costa Rica est un leader mondial dans le développement des énergies renouvelables. Le pays produit déjà plus de 95 % de son électricité à partir de sources renouvelables, notamment l’hydroélectricité, la géothermie et l’énergie solaire.

          L’hydroélectricité est la principale source d’électricité du Costa Rica. Elle représente environ 70 % de la production d’électricité du pays.

          La géothermie est la deuxième source d’électricité du Costa Rica. Elle représente environ 25 % de la production d’électricité du pays.

          L’énergie solaire est une source d’électricité en pleine croissance au Costa Rica. Elle représente environ 5 % de la production d’électricité du pays.

          Le Costa Rica est déterminé à devenir un pays neutre en carbone d’ici 2050. Pour atteindre cet objectif, le pays continuera à investir dans les énergies renouvelables.
          photo de profil
           »

          ‘Moi’ :  » Nommez les individus et/ou les principales organisations qui possèdent et/ou exploitent ces ressources  »

          ‘bard’ :  » Les individus et/ou les principales organisations qui possèdent et/ou exploitent les ressources naturelles du Costa Rica sont les suivants :

          Les minéraux

          Les particuliers : Les particuliers possèdent la majorité des terres du Costa Rica, y compris les terres qui contiennent des ressources minérales.
          Les entreprises minières : Il existe quelques entreprises minières au Costa Rica, mais elles sont principalement des petites entreprises.

          Les combustibles fossiles

          L’État : L’État possède les réserves de pétrole et de gaz naturel du Costa Rica.
          Les entreprises privées : Les entreprises privées sont autorisées à exploiter les réserves de pétrole et de gaz naturel du Costa Rica, mais elles doivent obtenir une licence du gouvernement.

          Les eaux souterraines

          Les particuliers : Les particuliers possèdent la plupart des terres sur lesquelles se trouvent des eaux souterraines.
          Les entreprises : Les entreprises peuvent exploiter les eaux souterraines pour leurs propres besoins, mais elles doivent obtenir une licence du gouvernement.
          Le gouvernement : Le gouvernement possède également des droits sur les eaux souterraines.

          Les énergies renouvelables

          L’État : L’État possède la plupart des centrales hydroélectriques et géothermiques du Costa Rica.
          Les entreprises privées : Les entreprises privées sont autorisées à exploiter les énergies renouvelables, mais elles doivent obtenir une licence du gouvernement.

          Voici quelques exemples concrets :

          Les minéraux : La société canadienne Infinito Gold possède une concession d’exploitation minière d’or et d’argent dans la région de Guanacaste.
          Les combustibles fossiles : La compagnie pétrolière nationale du Costa Rica, RECOPE, exploite les réserves de pétrole et de gaz naturel du pays.
          Les eaux souterraines : La société américaine Coca-Cola possède une licence d’exploitation des eaux souterraines pour ses usines de production de boissons au Costa Rica.
          Les énergies renouvelables : L’entreprise allemande ENEL Green Power exploite une centrale hydroélectrique dans la région de la cordillère Centrale.

          Il est important de noter que la propriété et l’exploitation des ressources naturelles du Costa Rica sont régies par une législation complexe. Le gouvernement du Costa Rica cherche à garantir un développement durable des ressources naturelles du pays, tout en assurant une juste compensation aux propriétaires et aux exploitants.  »

          ‘Moi’ :  » Quel est l’indice de concentration du pouvoir d’achat au Costa Rica  »

          ‘bard’ :  » Selon les données de la Banque mondiale, l’indice de concentration du pouvoir d’achat au Costa Rica en 2023 est de 0,39.
          Cet indice mesure la répartition du pouvoir d’achat entre les différentes tranches de la population. Un indice de 0 signifie que le pouvoir d’achat est réparti de manière égale entre toutes les tranches de la population, tandis qu’un indice de 1 signifie que le pouvoir d’achat est concentré entre une seule tranche de la population.

          Un indice de concentration du pouvoir d’achat de 0,39 signifie que le Costa Rica est un pays relativement égalitaire.
          Le pouvoir d’achat est relativement bien réparti entre les différentes tranches de la population.
          SIC..!!!!!!!

          Cependant, il existe encore des inégalités dans la répartition du pouvoir d’achat au Costa Rica. Les 10 % les plus riches de la population détiennent environ 40 % du pouvoir d’achat, tandis que les 10 % les plus pauvres détiennent environ 2 % du pouvoir d’achat.

          Le gouvernement du Costa Rica s’efforce de réduire les inégalités dans la répartition du pouvoir d’achat.
          Le pays dispose d’un système de protection sociale relativement complet, qui comprend notamment des programmes de santé, d’éducation et de retraite.
          Le gouvernement s’efforce également de promouvoir la croissance économique inclusive , afin de créer des emplois et de stimuler la mobilité sociale.
           »

          ‘Moi’ :  » Expliquez en détails le contenu de votre dernière phrase… en particulier l’éventuelle relation entre votre qualificatif «  » »inclusive » » » et sa suite « 

          ‘bard’ :  » Le qualificatif «  » »inclusive » » » dans la phrase « le gouvernement s’efforce de promouvoir la croissance économique inclusive » signifie que le gouvernement cherche à créer une croissance économique qui profite à tous les membres de la société, et pas seulement aux plus riches.

          «  » »La croissance économique inclusive » » » peut être définie comme une croissance économique qui permet de réduire les inégalités sociales et de promouvoir la justice sociale.

          Elle repose sur deux principes fondamentaux :

          La création d’emplois de qualité : La croissance économique inclusive doit créer des emplois de qualité qui permettent aux travailleurs de gagner un salaire décent et de vivre décemment.
          L’accès aux opportunités : La croissance économique inclusive doit permettre à tous les membres de la société d’accéder aux opportunités économiques, notamment l’éducation, la formation et les services de santé.

          Le gouvernement du Costa Rica cherche à promouvoir la croissance économique inclusive par une série de politiques, notamment :

          L’investissement dans l’éducation et la formation : Le gouvernement investit dans l’éducation et la formation pour donner aux travailleurs les compétences dont ils ont besoin pour trouver un emploi de qualité.
          La protection des droits des travailleurs : Le gouvernement protège les droits des travailleurs, notamment le droit au salaire minimum, au temps de travail et aux congés payés.
          Les politiques de développement rural : Le gouvernement soutient le développement rural pour créer des emplois et des opportunités dans les zones rurales.

          Ces politiques ont permis de réduire les inégalités sociales au Costa Rica, mais il reste encore du chemin à parcourir.
          Le gouvernement s’efforce de poursuivre ses efforts pour promouvoir une croissance économique inclusive, afin de garantir que tous les Costaricains puissent bénéficier du développement économique du pays.
           »

          ‘Moi’ :  » Quel est le rôle des syndicats dans la vie costaricaine? Quel pouvoir de décision? Proportion de travailleurs syndiqués? Chacun est-il libre de se syndiquer? Combien de syndicats et leur répartition par axes de vie sociale? Un résultat de négociations au niveau national profite-t-il aux syndiqués seuls ou à tous les travailleurs?  »

          ‘bard’ ;  » Les syndicats jouent un rôle important dans la vie costaricaine. Ils sont un acteur majeur du dialogue social et de la négociation collective. Ils sont également impliqués dans la défense des droits des travailleurs et dans la promotion de la justice sociale.

          Les syndicats ont un pouvoir de décision important dans la vie costaricaine. Ils négocient les conventions collectives, qui fixent les conditions de travail des salariés. Ils peuvent également participer à la prise de décision dans les entreprises et les institutions publiques.
          En 2023, la proportion de travailleurs syndiqués au Costa Rica est de 15 %. Cela signifie que 15 % des salariés du pays sont membres d’un syndicat.
          Oui, chacun est libre de se syndiquer au Costa Rica. La loi garantit le droit à la liberté syndicale.

          Les syndicats sont répartis par axes de vie sociale comme suit :

          Syndicats de travailleurs du secteur privé : Ils représentent environ 70 % des syndicats costaricains.
          Syndicats de travailleurs du secteur public : Ils représentent environ 20 % des syndicats costaricains.
          Syndicats de travailleurs agricoles : Ils représentent environ 10 % des syndicats costaricains.

          Les résultats de négociations au niveau national profitent à tous les travailleurs, qu’ils soient syndiqués ou non. En effet, les conventions collectives conclues au niveau national sont généralement étendues à tous les salariés, qu’ils soient membres d’un syndicat ou non.

          Cependant, les syndicats jouent un rôle important dans la mise en œuvre des conventions collectives. Ils sont chargés de veiller à ce que les employeurs respectent les conditions de travail prévues par les conventions.

          Voici quelques exemples concrets du rôle des syndicats dans la vie costaricaine :

          Les syndicats ont joué un rôle important dans la négociation de la convention collective nationale du secteur privé, qui fixe les conditions de travail de plus de 1 million de salariés.
          Les syndicats ont également participé à la réforme du système de retraite, qui a permis d’améliorer les droits des travailleurs retraités.
          Les syndicats ont également organisé des manifestations et des grèves pour défendre les droits des travailleurs, notamment le droit au salaire minimum, au temps de travail et aux congés payés.
           »

          ‘Moi’ :  » Vous écrivez :  » Les syndicats ont également organisé des manifestations et des grèves pour défendre les droits des travailleurs, notamment le droit au salaire minimum, au temps de travail et aux congés payés. »
          Citez les plus importantes depuis l’an 2000. A chaque fois indiquez si les syndicats ont été vainqueurs ou non.  »

          ‘bard’ :  » Voici quelques-unes des manifestations et grèves syndicales les plus importantes au Costa Rica depuis l’an 2000 :

          En 2000, une grève générale de 12 jours a eu lieu pour protester contre la baisse du salaire minimum. La grève a été un succès, et le gouvernement a été contraint de revenir sur sa décision.
          En 2005, une grève des enseignants a duré 19 jours pour protester contre la baisse des salaires et des conditions de travail. La grève a été un succès, et le gouvernement a été contraint de négocier une nouvelle convention collective avec les enseignants.
          En 2010, une grève des travailleurs de la santé a duré 10 jours pour protester contre la baisse des salaires et des conditions de travail. La grève a été un succès, et le gouvernement a été contraint de négocier une nouvelle convention collective avec les travailleurs de la santé.
          En 2015, une grève des travailleurs du secteur privé a duré 15 jours pour protester contre la baisse du salaire minimum et la flexibilisation du marché du travail. La grève a été un succès, et le gouvernement a été contraint de négocier une nouvelle convention collective avec les travailleurs du secteur privé.
          En 2020, une grève des travailleurs des zones franches a duré 12 jours pour protester contre la baisse des salaires et les mauvaises conditions de travail. La grève a été un succès, et le gouvernement a été contraint de négocier une nouvelle convention collective avec les travailleurs des zones franches.

          Dans tous ces cas, les syndicats ont obtenu des gains significatifs pour les travailleurs. Ils ont réussi à faire augmenter les salaires, à améliorer les conditions de travail et à protéger les droits des travailleurs.

          Il est important de noter que les syndicats ne sont pas toujours victorieux dans leurs luttes. En 2018, par exemple, une grève des travailleurs du secteur public a été brisée par le gouvernement. Le gouvernement a utilisé la force pour disperser les manifestants et a arrêté plusieurs dirigeants syndicaux.

          Cependant, dans l’ensemble, les syndicats ont joué un rôle important dans la défense des droits des travailleurs au Costa Rica. Ils ont contribué à améliorer les conditions de vie des travailleurs et à promouvoir la justice sociale.  »

          ‘Moi’ :  » Fixez seulement, sans autre commentaire et selon la même source l’indice de concentration du pouvoir d’achat pour la France, chaque pays du Benelux, l’Allemagne et l’Italie. »

          ‘bard’ :  » Indice de concentration du pouvoir d’achat
          Pays Indice
          France 0,40
          Belgique 0,37
          Pays-Bas 0,35
          Luxembourg 0,32
          Allemagne 0,31
          Italie 0,30

          Source : Eurostat, 2023

          Commentaires
          Il est important de noter que ces indices ne mesurent que la concentration du pouvoir d’achat, et non la pauvreté ou l’inégalité.
          Il est possible qu’un pays ait un indice de concentration du pouvoir d’achat faible, mais que la pauvreté soit élevée.
           »

          ‘Moi’ :  » Tenant compte du contenu informatif de votre dernier paragraphe, choisissez et précisez la meilleure source identique pour en tirer les meilleurs indices de pauvreté et d’inégalité retenus par vous, puis donnez-en les valeurs pour chaque pays retenu dans notre conversation + le Costa Rica  »

          ‘bard’ :  » La meilleure source pour les indices de pauvreté et d’inégalité est l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). L’OCDE publie des données sur la pauvreté et l’inégalité dans ses pays membres et dans certains pays non membres, dont le Costa Rica.

          Les indices de pauvreté et d’inégalité les plus pertinents sont les suivants :

          Le taux de pauvreté monétaire mesure la proportion de la population qui vit avec moins de 60 % du revenu médian.
          Le coefficient de Gini mesure la dispersion des revenus dans une population. Un coefficient de Gini élevé indique une inégalité élevée.

          Indices de pauvreté et d’inégalité pour la France, le Benelux, l’Allemagne, l’Italie et le Costa Rica
          Pays Taux de pauvreté monétaire Coefficient de Gini
          France 6,6 % 0,32
          Belgique 8,1 % 0,29
          Pays-Bas 7,2 % 0,29
          Luxembourg 4,0 % 0,26
          Allemagne 6,5 % 0,29
          Italie 9,5 % 0,32
          Costa Rica 20,0 % 0,45

          Commentaires

          Les données ci-dessus montrent que la pauvreté est relativement faible dans les pays européens étudiés. La France, avec un taux de pauvreté de 6,6 %, est le pays où la pauvreté est la plus faible, suivie du Luxembourg (4,0 %) et des Pays-Bas (7,2 %). L’Allemagne et l’Italie ont des taux de pauvreté similaires, tandis que la Belgique a un taux légèrement plus élevé.

          L’inégalité est également relativement faible dans les pays européens étudiés. La France, avec un coefficient de Gini de 0,32, est le pays où l’inégalité est la plus faible, suivie du Luxembourg (0,26) et des Pays-Bas (0,29). L’Allemagne et l’Italie ont des coefficients de Gini similaires, tandis que la Belgique a un coefficient légèrement plus élevé.

          Le Costa Rica est un pays en développement, et la pauvreté y est plus élevée qu’en Europe.
          Le taux de pauvreté au Costa Rica est de 20,0 %, ce qui signifie que 20 % de la population vit avec moins de 60 % du revenu médian.
          L’inégalité est également plus élevée au Costa Rica, avec un coefficient de Gini de 0,45.

          Il est important de noter que ces indices ne mesurent que la pauvreté et l’inégalité monétaires.
          Ils ne mesurent pas la pauvreté et l’inégalité en termes de bien-être ou de qualité de vie.
           »
          ————————–

          Pour celui (ceux?) qui a(ont) eu le courage de lire ce qui précède… reste plus qu’à CONTRÔLER l’exactitude des chiffres « avancés » par ‘bard’
          Qu’en penser (et éventuellement qu’en conclure) ?

          1. Avatar de Chabian
            Chabian

            Q’il faut contrôler l’IA en utilisant Wikipedia, où va-t-on ? 🙂
            J’y lis notamment que la corruption et l’influence des narco-trafiquants reste un problème dans ce pays-là aussi. Nul n’est parfait. Et la remarque de Johan sur ce continent est légitime.
            Les chiffres qui sont à la base de ces « % », comment sont-ils collectés et amalgamés, que valent-ils ? L’IA est-elle capable de « faire du terrain », comme diraient anthropologues, ethnologues, sociologues ?

  13. Avatar de Bertrand
    Bertrand

    Aimer est aussi une obsession satisfaite si l’être aimé récompense l’amoureux en lui provoquant un niveau de dopamine euphorisant. Aimer est aussi associé aux troubles affectifs. C’est ce que tous les adolescents amoureux ressentiront un jour. Le problème des ‘bonnes paroles’, ou commandements à l’amour, est qu’ils omettent que l’humanité a besoin de vigilance, d’obsessions, et des récompenses induites qui iront de la joie jusqu’à l’euphorie. Aimer parce que la dopamine adoucirait nos rapports sociaux n’est pas la gratification chimique qui solutionne tous nos problèmes. Les psychiatres savent qu’au delà de l’euphorie amoureuse certains développeront une obsession sombre qui deviendra problématique socialement. C’est ce que la justice a compris quand le crime devient passionnel.

    1. Avatar de Khanard
      Khanard

      @Bertrand

      Je vous aime tous !
      https://youtu.be/EpjcSFNj4BQ

    2. Avatar de Pascal
      Pascal

      « Aimer est aussi une obsession satisfaite si l’être aimé récompense l’amoureux ». C’est ma fois, une vision très « contractuelle » qui nécessite la réciprocité du don. De la même manière, réduire l’amour à des sécrétions hormonales me semble une pente glissante qui nous ramène plus à l’animalité qu’à l’humanité.
      S’il existe un amour spécifiquement humain, c’est bien l’amour inconditionnel. C’est celui des grands mystiques qui eux savaient véritablement aimer tout le monde. Or, aimer toute le monde ne suppose-t-il pas une non réciprocité ?
      Aimer tout le monde, suppose aimer aussi celui qui nous a fait souffrir (l’Everest à côté, c’est du gâteau). C’est là une bien belle ambition à laquelle je souscris. Mais le chemin est long pour y parvenir et la société dans laquelle nous vivons nous en détourne à tout moment.

      1. Avatar de Grand-mère Michelle
        Grand-mère Michelle

        « L’amour, c’est l’énergie qui attire les êtres les uns vers les autres »
        J’ignore, ne me rappelle plus, qui a écrit (plus ou moins textuellement, sans doute…) ceci (cité par Blaise Cendrars, lu par mezigue quand j’avais une trentaine d’années).
        Mais, par rapport à tout ce que j’avais déjà vécu, connu, de l’amour sous toutes ses formes, cette affirmation m’a paru vraisemblable, acceptable.

        Un peu surprise, comme vous Pascal, de lire ici que le fait d’aimer soit surtout présenté sous l’angle « hormonal », certes essentiel si l’on considère l’importance qu’il a dans la reproduction et la perpétuation des espèces animales(dont nous sommes). Mais oublier l’éventail des multiples pulsions/motivations qui nous le font rechercher ardemment,au point de l’imaginer « universel », ne peut que nous égarer sur la voie à suivre pour le trouver…me semble-t-il…
        « Aimez-vous comme je vous ai aimés, et vous serez sauvés » aurait dit le pauvre Jésus, le sacrifié, à ses disciples… et trahi par ceux-ci, jusqu’à aujourd’hui…
        Et aussi « Aimes ton prochain comme toi-même », parait-il, cet unique commandement si énigmatique, parole de « Dieu fait homme ».
        Ce Dieu, pur esprit, qui serait Unique, omniscient et Tout-Puissant, et qui habite ses créatures (par amour? ou pour connaître les sensations et les sentiments dont l’affreux ennui de son extase le prive?).
        Dieu, l’Amour, et le Monde sont des mots plaqués sur des mystères par des êtres humains incapables d’accepter les limites de leur intelligence, et de s’entendre pour profiter pleinement de leur courte vie en respectant celle des autres.

        Sans doute les grands mystiques de nos sociétés et de nos cultures très chrétiennes s’en tiennent-ils à ce mot d’ordre antique du crucifié, relaté dans le Livre le plus traduit et diffusé dans le monde lors des 20derniers siècles?

        Mais, au-delà de la symbolique des mythes, et des aspirations métaphysiques bien naturelles de notre espèce si curieuse et donc un peu plus « intelligente » que les autres, il se trouve que de récentes observations scientifiques, inspirées par les dégradations que subit notre « environnement », ont établi que toutes les espèces vivantes sont interdépendantes, donc que le phénomène de la vie est UN, que je suis l’autre et que l’autre c’est moi.
        Car la vie se nourrit de la vie.

        « Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature » clamaient régulièrement les jeunes « plus chauds que le climat » dans nos rues en 2019… jusqu’à ce que la « crise sanitaire » fasse rentrer chacun-e chez soi, dans « sa bulle »…

        « Imagine all the people
        living for today…

        …and the world will be as one! » John Lennon et Yoko Ono

        1. Avatar de Paul Jorion

          Platon, Le banquet :

          Résumé trouvé sur la toile

          Aristophane imagine un temps où les hommes étaient double, hermaphrodite en quelque sorte. Chaque individu a deux visages et deux appareils génitaux. Il résulte de ce dernier qu’il y avait trois genres sexuels : le tout-masculin (deux jeux d’organes génitaux masculins), le tout-féminin (deux jeux de sexe féminin) et hermaphrodites (un jeu de chaque). Ces hommes étaient tellement puissants qu’ils eurent l’idée d’attaquer les dieux. Zeus décida donc de réduire leur pouvoir en les divisant : les hommes n’avaient plus qu’un visage, deux bras, deux jambes – et un seul organe génital, ce qui signifie qu’il ya maintenant seulement deux genres.

          Les pauvres humains étaient désemparés et mirent à la recherche de leurs moitié, leur partie manquante. C’est à ce moment qu’Eros intervient : Eros est la force qui nous aide à retrouver notre moitié.

          1. Avatar de Grand-mère Michelle
            Grand-mère Michelle

            J’aimais bien Aristophane (du temps où je m’intéressais au theatre) qui a imaginé, inventé « la grève de l’amour » que les femmes pratiquent pour lutter contre les guerres incessantes et destructrices menées par les hommes.
            Plus vraiment d’actualité puisque la recherche du plaisir se pratique désormais majoritairement par la masturbation, chacun-e dans sa bulle, devant son écran(depuis la récupération de « l’amour libre » révolutionnaire par le business pornographique), et que la reproduction est envisagée par des transhumanistes à l’aide d’éprouvettes.
            Mais je suis perplexe devant l’ignorance, la négligence, des philosophes et autres « intellectuels occidentaux », humanistes ou pas, à l’égard des philosophies asiatiques. En effet, ces dernières ont largement creusé des sillons plus favorables, me semble-t-il, à accueillir les graines de la sagesse qui manque cruellement aux humains pour réussir à diminuer les souffrances inhérentes à l’existence.

            Pour ma part, obstinée philosophe d’occasion, je pense que si le véritable drame de l’humanité est en effet la séparation, c’est plutôt celle qui survient lors de la naissance: avez-vous déjà vu un bébé, bien propre et bien nourri, hurler dans son petit lit en agitant les bras et les jambes, perdu dans l’immense espace sur lequel il n’a aucune prise, où il se retrouve tout-e seul-e après avoir connu, pendant des mois, la douceur et la chaleur, l’obscurité et le rythme régulier des pulsions cardiaques, dans l’accueillant et protecteur cocon du ventre maternel? C’est seulement quand on le serre dans ses bras qu’il se calme…provisoirement…(nos ancêtres emmaillotaient les tout-petits, elles avaient compris…)
            Hélas, il lui faudra bien s’habituer à cette calamité qu’est la vie, où l’on est seul-e pour toujours, libre, certes, mais définitivement séparé-e et nostalgique du paradis perdu où l’on ne faisait qu’1 avec un autre être vivant.
            Non, la vie n’est pas belle, c’est un phénomène parmi d’autres, qui a surgi et disparaitra, composé de multitudes d’êtres tou-te-s différent-e-s qui pareillement mourront sans savoir pourquoi…
            Ce sont les vivants qui sont beaux et touchants, de toutes les formes et toutes les couleurs, si extraordinaires et divers, si braves, s’exténuant à survivre et à se reproduire.
            Heureusement, par chance, en parlant, les humains sont devenus un peu plus intelligents que leurs frères et soeurs du monde animal et végétal, et peuvent se ménager des moments de joie et de réconfort dans l’amour, l’amitié et la solidarité, tout en essayant au passage de comprendre ce qui leur arrive. Tous ensemble, tout-e-s ensemble, SVP!…comme chantent mes ami-e-s sans-papier…
            Qui sait, peut-être que, dans l’au-delà de cette implacable réalité, nos esprits se rassemblent pour l’éternité…
            Mais, pour le moment, il y a des urgences à affronter, pour que la vie puisse continuer et que les souffrances diminuent.
            Cette ambition ne peut-elle suffire à l’immense orgueil humain?
            Et si les machines sont susceptibles de nous aider, employons-les! Mais ne les laissons surtout pas nous séparer encore plus, SVP!

            1. Avatar de Pascal
              Pascal

              Grand merci, chère Mère Michelle. Je plussoie à 2 pouces !☺️
              Juste une petite différence peut-être de perception des premiers instants du bébé d’humain. Pour le coup, je pense qu’il y a effectivement un choc lors du passage du monde aquatique à 37° vers le monde aérien plutôt du côté de 20°. Cependant, s’il y a choc sensoriel, a-t-il autant d’impact pour un petit être à la conscience encore relativement vierge, qu’on se l’imagine ? N’est ce pas, de notre part, une interprétation à posteriori qui ne serait que le miroir de nos préoccupations d’être humain conscient voire nostalgique de ce monde sans question
              (à l’image du Paradis d’Eve et d’Adan) ?
              Oui, la machine nous « sépare » d’une part du réel et notamment de la Vie (du Vivant). J’en ai pris conscience personnellement avec l’utilisation de la voiture. Mais je le vois dramatiquement aujourd’hui avec les écrans qui se sont immiscés au coeur de la cellule familiale, avec des conséquences terribles sur le développement des jeunes enfants. Je pense également que les dirigeants de ce monde ou leurs conseillers ne perçoivent plus la Vie qu’au travers de tableurs, de courbes et de graphiques. C’est là certainement une des conséquences principales de notre aveuglement face au changement climatique. Est-ce que l’IA pourrait nous protéger de celà ????
              Au plaisir

              1. Avatar de Grand-mère Michelle
                Grand-mère Michelle

                « N’est-ce pas, de notre part, une interprétation à posteriori qui ne serait que le miroir de nos préoccupations d’être humain conscient voire nostalgique de ce monde sans questions (à l’image du paradis d’Ève et d’Adam) »
                Plutôt que « conscient », je dirais plutôt « conscientisé à dessein »
                Car l’histoire du paradis « initial » comporte l’interdiction de consommer un seul fruit (celui de l’arbre de la connaissance?) parmi tous les autres permis… et entraîne la question de l’obéissance/la désobéissance…
                Or, nous savons l’importance de l’obéissance dans les divers « ordres » des religions chrétiennes (tout comme leur collusion constante avec les divers pouvoirs terrestres).

                Entendu en octobre(au Festival des Libertés) un jeune homme, ardent participant au mouvement panafricaniste, qui parlait de la « révolution des connaissances » comme d’une solution possible pour la situation tragique du continent africain, et des populations noires en général. Mon enthousiasme pour le développement de cette expression nouvelle(pour moi-ainsi que mon ancienne participation au groupe « Tout Autre Ecole » de l’ex-mouvement « Tout Autre Chose »)m’a poussée à l’envisager de manière plus large.

                Voir: https:www.africamuseum.be/fr/learn/museumtalks/amzat_boukari

                1. Avatar de Pascal
                  Pascal

                  N’est-il pas à considérer que dans la plupart des religions (et des partis idéologiques), il serait nécessaire de distinguer le « message de base » et le travestissement qu’en font les institutions dans leur intérêt de domination (par l’obéissance) ?
                  Pour « l’arbre de la connaissance », je serais tenté d’y voir la prise de conscience de notre finitude individuelle. Conscients de notre condamnation à mourir un jour, soudain le temps est apparu alors qu’avant nous vivions tels les animaux dans l’éternité du présent. Prendre conscience que notre vie d’individu a un début et une fin peut apparaître comme une absurdité et générer de l’angoisse (existentielle) qui nous pousse vers une quête de sens. Ne serait ce pas là, l’origine du grand vide qui habite chacun de nous (plus ou moins) et que nous cherchons à combler par la construction d’une « statue intérieure » (carrière professionnelle, engagement politique, humanitaire, religieux) et/ou à défaut par certaines addictions ?
                  N’est ce pas ce grand manque que les mystiques ont réussi à dépasser ?

              2. Avatar de Grand-mère Michelle
                Grand-mère Michelle

                Merci aussi de parler de « la voiture », automobile privée, qui m’apparaît comme un des pires fléaux du XXème siècle, qui pue, qui tue et qui pollue à tout va, comme sa production industrielle, ainsi que celle de « l’énergie » que leur fonctionnement nécessite.
                Pour moi, conduire(des véhicules motorisés utilitaires ou partagés, de toute sorte) devrait être un métier, dûment appris et cautionné par des permis appropriés.

                Notez que mes réflexions au sujet de « la séparation » sont consécutives de mon examen du problème du « manque » dans le cas de toutes les addictions(notamment amoureuses).
                Ainsi, dans le cas des multiples toxicomanies, bien plus que de leur « dose », les personnes « accros » (de toute sorte, que j’ai beaucoup fréquentées et dont je suis épisodiquement, malgré mon attachement à « ma liberté ») me semblent surtout avoir besoin de ressentir régulièrement l’état de « manque » qui caractérise leur souffrance lancinante.

            2. Avatar de Khanard
              Khanard

              @Grand-mère Michelle

              c’est très rare d’avoir une référence à Aristophane sur ce blog .

              Aristophane est probablement l’inventeur du théâtre populaire au sens le plus noble .

              subversif sans être clivant, j’y vois même des traces de communisme .

        2. Avatar de JMarc
          JMarc

          « Et aussi « Aimes ton prochain comme toi-même », parait-il, cet unique commandement si énigmatique, parole de « Dieu fait homme ».
          « énigmatique » ?!
          Malgré mes lacunes en bas araméen tel qu’on le parlait dans les quartiers populaires de Nazareth et bien que la vidéo enregistrée à l’époque par ce fameux influenceur ne soit plus très audible, je comprends cette parole ainsi :
          Tu aimes ton prochain comme tu t’aimes toi-même, donc si tu ne t’aimes pas tu ne peux pas aimer les autres.
          ou encore, ce qui revient au même :
          Tu dois aimer les autres et pour cela tu dois t’aimer toi-même.

          J’ajoute qu’il est d’autant plus difficile de s’aimer soi-même quand il nous est difficile d’aimer les personnes dont nous sommes issus : la mère surtout et le père, grandes figures des divans.
          J’aime bien cette parole de Françoise Hardy dans une de ses chansons :
          « L’amour c’est de la haine qui a gelée. »
          Aimer, et pouvoir l’exprimer. Etre aimé, et pouvoir l’entendre.

          1. Avatar de JMarc
            JMarc

            Oups !
            « La haine, c’est de l’amour qui a gelé. »

            1. Avatar de konrad
              konrad

              Je « n’entends » pas la même chose dans ; « Aime ton prochain comme toi-même. »
              Dans le sens où il ne s’agit pas tant de s’aimer soi-même, sinon il serait dit « aime ton prochain comme toi-même tu t’aime », mais aime ton prochain comme un toi-même « identique ». Le prochain et moi-même sommes le même. Que nous nous aimions ou nous détestions. L’autre n’est pas différent de moi, il est le « même ». Considère-le comme un autre toi-même, de même constitution. Et c’est difficile tant nous voyons l’autre différent, étranger à ce que nous sommes en tant qu’identité séparée.
              Nous partageons beaucoup plus que ce qui nous sépare.
              Si l’IA devait nous aider, je voudrais que ce soit sur ce rapport, beaucoup plus que sur des aspects pratiques qui m’apparaissent somme toute comme des conséquences.

              1. Avatar de Ruiz
                Ruiz

                @konrad « aime ton prochain comme un toi-même « identique  » Cela ne pourrait-il pas signifier aime ton prochain en tant que toi-même, c’est à dire dans la mesure où il te ressemble !
                Ce qu’on a semble-t-il assez aiséement l’habitude de faire …

          2. Avatar de Grand-mère Michelle
            Grand-mère Michelle

            Oui oui, entièrement d’accord avec votre interprétation de l’unique commandement de Jésus de Nazareth.
            Et j’apprécie beaucoup votre humour concernant la vidéo enregistrée à l’époque, ça me détend de rigoler.

            Ce qui m’intrigue, c’est l’expression « ton prochain ».
            Dans mes délires métaphysiques fantaisistes, autant influencés par les mythes asiatiques que amérindiens(entre autres), je me suis demandé si la vie éternelle n’était pas consacrée au passage de l’esprit de chacun-e par le stade d’existence de tou-te-s les autres, de toutes les sortes, de tous les temps…
            À moins que mon « prochain » soit plus simplement celui(ou celle?) qui est près/proche de moi…?
            Mystère… que ni le brave curé du village qui enseignait le catéchisme, ni les enseignantes/religieuses de l’institut catholique secondaire, qui ont d’ailleurs fini par me virer après 3ans « d’insolence » et « d’indiscipline », n’ont réussi à m’expliquer…

            1. Avatar de Ruiz
              Ruiz

              @Grand-mère Michelle Et si le prochain désigne le suivant, et que ce soit donc l’IA (qui va nous supplanter) , l’attitude de P.J. est conforme !

            2. Avatar de Pascal
              Pascal

              « Mystère… que ni le brave curé du village qui enseignait le catéchisme, ni les enseignantes/religieuses… n’ont réussi à m’expliquer… »
              Serait-il honnête aujourd’hui de prétendre posséder La vérité sur le sens de paroles datant de 2000 ans issues d’une culture que nous connaissons seulement par bribes ? Ne sommes nous pas condamnés à l’interprétation ?
              D’autant que la parole mystique, comme celle du thérapeute ou du psychanalyste, n’éclaire que l’individu chez qui elle fait écho dans tout son être. Ainsi la quête du sens ne pourrait-elle être qu’une quête individuelle ? Ce serait en tout cas un bon moyen de vider les salles d’attente de La vérité toute faite et institutionnelle, qu’elle soit religieuse ou idéologique.

              1. Avatar de Grand-mère Michelle
                Grand-mère Michelle

                 » Ainsi, la quête du sens ne pourrait-elle être qu’une quête individuelle? »

                Oui, bien sûr, chacun-e juge de son point de vue, et chaque « point » est un lieu particulier…
                C’est d’ailleurs le drame des amants passionnés qui aimeraient tant fusionner: on ne peut que se côtoyer.
                Dans ce cas-ci, le sens de la parole énoncée il y a tant d’années doit être interrogé du point de vue du traducteur (cautionnée par l’éditeur) qui l’a transcrite en français(quand?)
                Peut-être faudrait-il poser la question à l’équipe de traducteurs de l’abbaye de Maredsous, qui, si je ne me trompe, est (ou fut, en tout cas) chargée de « mettre à jour » régulièrement l’édition en français de la Bible…
                Car, si l’on admet que Jésus a réellement existé et parlé, il existe au moins la vérité de ce qu’il a dit, à déterminer avant d’en chercher le sens (et la manière dont l’Eglise catholique a bien voulu l’interpréter…, qui a influencé des siècles de pensée francophone)

                Sans doute La vérité est-elle inaccessible à l’être humain, en depit de ses performances intellectuelles(ses capacités de comprehension), mais il existe néanmoins Des vérités.

                Julian Assange, par exemple, a dit et écrit:
                « La plupart des guerres du vingtième siècle ont débuté à partir de mensonges amplifiés et diffusés par la presse grand public. Et vous pourriez dire: « C’est une conjecture horrible , c’est terrible que toutes ces guerres commencent par des mensonges. » Et je dis non, c’est une formidable opportunité, parce que cela signifie que les populations n’aiment pas les guerres et il faut leur mentir pour les entraîner dans une guerre. Cela signifie qu’on peut, avec la vérité, les « entraîner » dans la paix. C’est une raison d’espérer. »
                Voir: « Julian Assange in His Own Words »édité par Karen Sharpe en 2021, et en français par les Éditions Investig’Action,2021

                1. Avatar de Pascal
                  Pascal

                  Malheureusement, j’ai bien peur que toutes les guerres commencent par (et se nourrissent) des mensonges. N’en serait il pas de même pour tous les conflits humains d’ailleurs ? Même si parfois le mensonge est involontaire comme dans le quiproquo.
                  Les gens de pouvoir mettent bien souvent la réalité (et la vérité) sous le tapis pour développer une réalité alternative qui servira leurs desseins.
                  Quels sont les peuples qui désirent la guerre, si ce ne sont les peuples opprimés ?
                  Pourquoi ce désir humain de dominer ? Peut-être devrait on chercher du côté du « grand vide » qui fait si peur à l’être humain, comme la solitude.

                2. Avatar de JMarc
                  JMarc

                  Peut-être que l’IA fera tomber pas mal de mensonges, sinon dans le but de nous aider, du moins par souci d’efficacité, de rationalisation, en évitant les « bruits » tels les bavardages inutiles, les malentendus, les concepts foireux etc.
                  L’IA comme Assange de l’Apocalypse contre la connerie humaine ?

              2. Avatar de Otromeros
                Otromeros

                @Pascal 13/12 à 10h14

                …  » un bon moyen de vider les salles d’attente de La vérité toute faite et institutionnelle, qu’elle soit religieuse ou idéologique.  »

                Si je puis me (re)permettre vigoureusement cette recommandation…

                https://www.pauljorion.com/blog/2023/12/09/aimer-absolument-tout-le-monde-et-pas-seulement-ceux-qui-sont-nes-quelque-part/comment-page-1/#comment-981187

  14. Avatar de ilicitano
    ilicitano

    Pascal Boniface : 7 déc. 2023

    « Si le ministère de la Santé du Hamas a annoncé que les bombardements israéliens sur Gaza ont déjà causé la mort de 16 000 personnes, il est probable que le bilan total soit DEUX fois plus élevé, auquel il faudrait ajouter le très grand nombre de blessés et de victimes d’épidémies que la situation sanitaire désastreuse pourrait engendrer.
    La disproportion de la réponse israélienne aux attaques du Hamas est telle que les ONG sont unanimes à anticiper une aggravation de la situation à Gaza, où la population ne peut ni fuir, ni même se réfugier ou se soigner.
    Un cessez-le-feu est plus que jamais nécessaire, alors que les puissances occidentales ne condamnent toujours pas fermement le gouvernement israélien pour sa violation du droit international, au risque de former, parmi les proches des victimes des bombardements, les terroristes de demain. »

    https://www.youtube.com/watch?v=UVcdSg-EO0w

    Le nombre de morts à Gaza est de 17.700 morts le 9/12 . On peut donc supposer que la réalité serait bien plus importante avec une très grande majorité de civils
    ———–
    Les États-Unis ont mis leur véto ce vendredi 8 décembre à une résolution du Conseil de sécurité appelant à un « cessez-le-feu humanitaire immédiat » à Gaza, malgré la pression du secrétaire général qui a dénoncé la « punition collective » infligée aux Palestiniens.
    Le projet de résolution qui a recueilli 13 voix en faveur, une contre (États-Unis) et une abstention (Royaume-Uni) .

    https://news.un.org/fr/story/2023/12/1141457
    8 décembre 2023 : Paix et sécurité
    Le Conseil de sécurité a rejeté vendredi un projet de résolution exigeant notamment un cessez-le-feu humanitaire immédiat, en raison du veto des Etats-Unis, membre permanent du Conseil.

    1. Avatar de Timiota
      Timiota

      Dans la schizo-morale des dirigeants israéliens, faire -10% sur la population gazaouie (-230 000), ça doit laisser « assez » de marge pour auto-échapper à l’accusation de génocide, du genre « ça commencerait à être sérieux vers–40%, comme parmi nous les juifs pendant la 2ème guerre mondiale.
      Un grand pas pour l’inhumanité.

      1. Avatar de Otromeros
        Otromeros

        Le temps presse pour les israéliens… les soldats à terre en particulier…

        Le temps qui (ne) passe (pas) … une vengeance gazaouïte inattendue, insolite, incontrôlable par les israéliens occupants..?
        ———————
        ‘Moi’ :  » Quelles sont les maladies contagieusement mortelles produites par des cadavres en pleine décomposition dans une ville détruite? Combien de jours sont nécessaires pour obtenir une contagiosité galopante?

        ‘bard’ :  » Les maladies contagieusement mortelles produites par des cadavres en pleine décomposition dans une ville détruite sont les suivantes :

        La peste est une maladie bactérienne qui se transmet par les puces des rats. Elle se caractérise par de la fièvre, des maux de tête, des maux de gorge, des ganglions lymphatiques enflés, et une toux. La peste peut être mortelle dans les 24 à 48 heures suivant l’apparition des symptômes.
        Le choléra est une maladie bactérienne qui se transmet par l’eau contaminée. Elle se caractérise par des diarrhées, des vomissements, des crampes abdominales, et une déshydratation. Le choléra peut être mortel dans les 24 à 48 heures suivant l’apparition des symptômes.
        La typhoïde est une maladie bactérienne qui se transmet par l’eau ou la nourriture contaminée. Elle se caractérise par de la fièvre, des maux de tête, des maux de gorge, des diarrhées, et des éruptions cutanées. La typhoïde peut être mortelle dans les 2 à 3 semaines suivant l’apparition des symptômes.
        Le tétanos</b< est une maladie bactérienne qui se transmet par une plaie contaminée. Elle se caractérise par des contractions musculaires sèches, des spasmes musculaires, et une difficulté à respirer. Le tétanos peut être mortel dans les 24 à 48 heures suivant l'apparition des symptômes.
        La
        rage est une maladie virale qui se transmet par la morsure d’un animal infecté. Elle se caractérise par de la fièvre, des maux de tête, des troubles du comportement, et des convulsions. La rage est toujours mortelle.

        Dans une ville détruite, les conditions sont idéales pour la propagation de ces maladies. Les cadavres des victimes, en pleine décomposition, émettent des gaz et des bactéries qui peuvent contaminer l’eau, la nourriture, et l’air. Les personnes qui vivent ou travaillent dans la ville sont donc exposées à un risque élevé de contracter une de ces maladies.

        Le temps nécessaire pour obtenir une contagiosité galopante dépend de plusieurs facteurs, notamment de la quantité de cadavres présents dans la ville, des conditions météorologiques, et de la présence d’animaux nuisibles, tels que les rats et les moustiques. En général, il faut compter quelques jours, voire quelques semaines, pour que la maladie se propage de manière incontrôlable.  »
        ————————

        Sans compter les cadavres « en sous-sol ».

        En plus, QUOI qu’il arrive… une impensable et pourtant probable « double peine » qui empêcherait/compliquerait/../ tout retour des exilés contraints depuis le 07/10..?
        Toujours pas de Presse internationale autorisée pour rendre compte , de cela aussi..!

  15. Avatar de pierre guillemot
    pierre guillemot

    Tant qu’à lire Le Monde, il vaut mieux consulter cet article sur la morale dioxyde de carbone de la fête de Noël https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2023/12/10/quel-est-l-impact-carbone-des-fetes-sapin-buche-cadeaux-ou-se-cache-le-co_6204962_4355770.html (ouvert à tous). C’est autrement riche de possibilités de mépriser son prochain et de faire monter la prière du pharisien « Je suis plus moral, plus conscient, plus éveillé. » sans risque d’éclaboussures. Je reste abonné au Monde pour lire ces merveilleux textes, à côté de celui qui est recommandé ici (en complétant ses articles d’information par d’autres publications où les caches sur les faits qui ne devraient pas exister sont placés différemment).

    A part ça, si j’étais juif, je serais très fier d’être à ce point le centre du monde et de toutes les pensées des gens qui pensent. Ou plutôt non, je me demanderais d’où vient la malédiction qui produit cet effet. Deux citations pas consolantes, l’une de celui qui a voulu décrire le problème, sans y arriver, l’autre de celui qui a voulu exposer la solution, et on sait aujourd’hui qu’il n’avait pas raison.

    L’antisémitisme, son histoire et ses causes. Bernard Lazare 1894.

    Partout où les Juifs, cessant d’être une nation prête à défendre sa liberté et son indépendance, se sont établis, partout s’est développé l’antisémitisme ou plutôt l’antijudaïsme, …
    Si cette hostilité, cette répugnance même, ne s’étaient exercées vis-à-vis des juifs qu’en un temps et en un pays, il serait facile de démêler les causes restreintes de ces colères ; mais cette race a été, au contraire, en butte à la haine de tous les peuples au milieu desquels elle s’est établie. Il faut donc, puisque les ennemis des Juifs appartenaient aux races les plus diverses, qu’ils vivaient dans des contrées fort éloignées les unes des autres, qu’ils étaient régis par des lois différentes, gouvernés par des principes opposés, qu’ils n’avaient ni les mêmes mœurs, ni les mêmes coutumes, qu’ils étaient animés d’esprits dissemblables ne leur permettant pas de juger également de toutes choses, il faut donc que les causes générales de l’antisémitisme aient toujours résidé en Israël même et non chez ceux qui le combattirent.

    L’Etat juif, Theodore Herzl, 1896.

    La question juive existe partout où les Juifs vivent en nombre tant soit peu considérable. Là où elle n’existait pas, elle est importée par les immigrants juifs. Nous allons naturellement là où l’on ne nous persécute pas, et là encore la persécution est la conséquence de notre apparition. Cela est vrai et demeurera vrai partout, même dans les pays de civilisation avancée — la France en est la preuve — aussi longtemps que la question juive ne sera pas résolue politiquement. Les Juifs pauvres apportent maintenant avec eux l’antisémitisme en Angleterre, après l’avoir apporté en Amérique.

    (note : chaque fois que j’ai essayer de citer un de ces deux auteurs dans mon commentaire à un article du Monde, j’ai été diligemment « modéré » ; ces pensées ne sont pas publiables aujourd’hui.)

    Lire en ligne https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Antis%C3%A9mitisme_(Lazare) et https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99%C3%89tat_juif

  16. Avatar de konrad
    konrad

    A l’orang-outang je rajoute les dizaines de millions de veaux, vaches, cochons et autres poulets, abattus chaque année en France pour notre alimentation…

    1. Avatar de Ruiz
      Ruiz

      @konrad Abattus certes, mais aussi nourris par des ressources végétales issues principalement de cultures écartées de la consommation humaine, et dont la survie de l’espèce (sous la forme qu’elle est devenue) est préservée.

      Alors que les dépouiles humaines ne sont pas dans notre civilisation occidentale remises dans la chaîne trophique, au mieux ensevelies ou réduites en cendres avec son lot de production de gaz à effet de serre, dans la louable intention d’éviter l’étalement urbain des cimetières.

      1. Avatar de pierre guillemot
        pierre guillemot

        Visitez l’Aître Saint Maclou, dans le centre médiéval de Rouen. Un modèle écologiquement vertueux : Quatre fosses en carré. Les cadavres sont empilés dans celle qui est ouverte (pas de cercueil, des linceuls en textile naturel biodégradable). Quand elle est remplie (six pieds plus bas que le sol), on creuse celle qui avait été le plus anciennement fermée, on ferme celle qui vient d’être remplie, et les ossements qui ont survécu sont rangés dans les galeries couvertes qui entourent l’endroit. Tout le monde est content : les défunts enterrés en terre d’Eglise (moins prestigieux que sous une dalle à l’intérieur de l’église Saint-Maclou, on ne peut pas tout avoir), la société qui démontre ainsi l’égalité de tous devant la mort (celui qui tient à sa distinction peut, contre argent, inscrire le témoignage de la fondation d’une messe dans l’église), et la municipalité qui ne pourrait pas fournir de nouveaux espaces. En ce temps-là (jusqu’en 1781, et l’ouverture d’un cimetière hors les murs au Mont-Gargan) la vie cernait la mort. Des ateliers et une école donnait sur l’enclos.

        Il faut resssusciter cette pratique sociale du charnier, avec les arguments donnés par Ruiz ci-dessus.

      2. Avatar de konrad
        konrad

        Pardon Ruiz, je ne suis pas sur de cous comprendre. Je vous parle amour et compassion et vous me répondez ressources et économie circulaire. Il y a comme un malentendu…

        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @konrad En effet ce sont 2 discours complémentaires, pas forcément colinéaires, mêmes peut-être parfois orthogonaux !

          1. Avatar de konrad
            konrad

            @Ruiz,
            Je suis resté simple. J’aime les animaux vivants, pas dans mon assiette = végétarien. 🙂

    2. Avatar de Thomas Jeanson
      Thomas Jeanson

      Une bonne nouvelle en passant,

      Je suis allé chercher 7 poules de réformes chez un producteur d’oeufs bios qui avait mis une petite annonce sur internet sans trop de convictions.

      Il n’en revenait pas, il a vendu plus de 10 000 poules en 5 jours, il a du organiser un drive poule chez lui pour gérer le traffic !

      4 euros la poule, elles ont tout le confort maintenant, la retraite au chaud.

      1. Avatar de Timiota
        Timiota

        Des voisins qui ont fait pareil disaient qu’il s’agissait d’un béguinage pour les volatiles.

    3. Avatar de l'arsène
      l’arsène

      @ konrad
      Sans parler des milliards d’insectes morts sous nos pieds en se promenant dans les bois ou morts par surdose d’insecticides dans les vignes et ailleurs.
      L’Homme est peut-être loin d’avoir atteint un degré de destruction optimal mais il est possible que l’IA y parvienne si elle considère l’Homme comme une variable d’ajustement à son existence , l’existence de l’IA, of course.

      1. Avatar de Paul Jorion

        Il y a quand même quelque chose d’un peu paradoxal chez vous les technophobes : votre unanimisme à penser que l’IA déboucherait immanquablement sur la conclusion que l’humain est une vermine. Vous n’aimez pas la machine mais vous la considérez pourtant idéalement objective et impartiale 😀 .

        1. Avatar de l'arsène
          l’arsène

          « chez vous les technophobes  »
          Je n’ai rien d’un technophobe, encore un qualificatif comme poutiniste que certains m’attribue, vous et un autre ici, complétement surréaliste me concernant.
          Pourquoi me traitez vous de technophobe alors que mon parcours, universitaire et professionnel , a baigné dans la technique et que je considère celle-ci comme un progrès pour l’humanité.
          A une seule condition : que cette  » technique » soit au service de l’Humain.
          Et là, ça coince .
          L’IA peut être un outil formidable comme la fission nucléaire l’avait laissé croire, mais on connait la suite quand une découverte majeure peut être détournée de sa fonction initiale et engendrer un chaos généralisé.
          L’IA sert déjà à massacrer des palestiniens à Gaza, et demain, quand elle aura atteint un degré cent fois supérieurs, elle servira à quoi ?
          Surement pas uniquement à lire les résultats d’un IRM, de toute façon rien ne sert de se prononcer pour ou contre l’IA, ça ne sert à rien, elle est là et personne ne l’arrêtera, mais croire que ce sera elle qui nous sauvera est vraiment de l’ordre religieux digne des témoins de jéhovah .

          1. Avatar de CloClo
            CloClo

            « L’IA sert déjà à massacrer des palestiniens à Gaza, et demain, quand elle aura atteint un degré cent fois supérieurs, elle servira à quoi ? »

            T’as remarqué aussi que la roue, la poudre à canon, le moteur à explosion, l’acier, l’électricité, l’ordinateur, aussi servent à massacrer les palestiniens à Gaza et en fait plein de monde partout. Les cailloux déjà il y a longtemps, comme les bâtons. Bref, comme disait bidule, rien de neuf sous le soleil.

            « A une seule condition : que cette » technique » soit au service de l’Humain. » Toutes les techniques sont aux services de l’Humain en fait. Après ce que l’on entend par « service »
            hélas, c’est là qu’est l’os.

          2. Avatar de JMarc
            JMarc

            « de toute façon rien ne sert de se prononcer pour ou contre l’IA, ça ne sert à rien »
            Alors pourquoi vous prononcez-vous toujours contre, comme sur d’autres sujets ?
            Un cas d’hémiplégie ?

            1. Avatar de l'arsène
              l’arsène

              JMarc
              « Alors pourquoi vous prononcez-vous toujours contre »
              Vous vous trompez, je ne me suis jamais prononcé contre l’IA, pouvait-on se prononcer contre l’invention de la poudre qui a en trainé ce que l’on sait, pouvait-on se prononcer contre la découverte de le fission nucléaire qui a entrainé aussi ce que l’on sait, en fait je ne me prononce uniquement que sur son utilisation , parfois très positive dans certains domaines et parfois très destructrice dans d’autres.
              En fait, je me prononce contre ceux qui croient dur comme fer que cette IA va sauver l’espèce humaine, j’ai comme un gros doute que cette découverte soit utilisée à des fins humanitaires quand cette technologie sera aux mains des militaires ou des états totalitaires.
              A moins que ceux qui y croient dur comme fer soient des post humanistes, ce que je ne suis pas.

        2. Avatar de Timiota
          Timiota

          Co-évolution de l’IA et de l’humain.
          La nuance par rapport à Leroi Gourhan (co évolution avec l’outil qui, comme trace de mémoire, donne la matrice (un meilleur mot est possible) du langage), c’est que l’évolution devient bi-dynamique, chaque co-évoluant ayant sa dynamique propre.
          Vers un théorème de Born-Oppenheimer de l’évolution couplée ? (l’IA se meut rapidement dans un monde humain quasi-statique).

          1. Avatar de Paul Jorion

            Ce que les LLM nous montrent, c’est que c’est l’augmentation en taille du système qui augmente sa capacité à modéliser le monde empirique donc à produire de meilleurs outils comme savoir appliqué. Ce qu’on voit aussi, c’est que le langage n’a rien de particulier : il fait partie de ces structures qui émergent avec la montée en taille du système, logique, apprentissage, conscience. Il faudrait alors montrer que c’est la sophistication croissante de la technologie qui permet au cerveau de grossir. C’est ça que dit Leroi-Gourhan ? J’ai l’impression qu’il parle seulement de développement parallèle – mais comme je l’ai dit, je ne suis pas familier de ses vues. S’il y a bien causalité croisée, alors l’apparition de l’IA était inéluctable.

            Si
            cerveau plus gros ==> meilleure technologie
            et
            meilleure technologie ==> cerveau plus gros
            alors
            écliptique + comportement colonisateur ==> IA.

            1. Avatar de timiota
              timiota

              Mais les deux flèches n°1 et n°2 n’ont pas la même « constante de temps ».

              Dans les affaires de couplage, les constantes de temps jouent un rôle majeur
              (au hasard du web : https://media.springernature.com/lw685/springer-static/image/art%3A10.1038%2Fs41598-023-31084-y/MediaObjects/41598_2023_31084_Fig1_HTML.png?as=webp)

              Mon allusion à Born-Oppenheimer (« l’approximation de Born-Oppenheimer », 1927) c’est qu’on décrit les molécules avec les noyaux qui bougent lentement (« vibrations thermiques », vers 10-30 THz), et les électrons qui s’adaptent quasi-continûment aux positions des noyaux (le nuage se déforme au fur et à mesure que le noyau bouge).
              Dans certains cas, le découplage des dynamiques n’est pas assez fort, et elles sont « vraiment couplées » de façon non triviale (« les polarons » pour faire bref). [[ Caramba, encore un truc absolument fondamental en physique et que personne ne s’est avisé d’illustrer par une vidéo digne de ce nom…, elles sont toutes bourrées d’équations, on peut comprendre visuellement l’idée, néanmoins !)

            2. Avatar de CloClo
              CloClo

              Attention la taille du cerveau n’est pas forcément corrélé à « meilleure technologie ». Je rappelle que dans le règne animal le cerveau de l’Homme n’est pas le plus « gros » et qu’il peut y avoir un rapport taille cerveau/taille globale aussi. Mais bon c’est pour parler.

              https://fr.wikibooks.org/wiki/Neurosciences/Le_cerveau_dans_le_r%C3%A8gne_animal

              Saluons au passage nos cousins qui nous battent sur la balance sur la terre ferme les éléphants, et en mer les baleines :

              https://www.universalis.fr/media/poids-du-cerveau-chez-les-mammiferes-de070076/

    4. Avatar de arkao

      @konrad
      Nous aussi nous mourons et servons ensuite de nourriture à des insectes nécrophages et à des bactéries. La crémation, c’est un peu du gâchis de nourriture 😉

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Priver les asticots de « soleil vert », n’est effectivement pas très sympa.
        😎

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          https://youtu.be/pGdacJ8UKPM?si=e9IHUTqC78quCQMy
          Quand Jancovici est à deux doigts de se syndiquer – Sophie Binet

      2. Avatar de konrad
        konrad

        @arkao,
        Nous mourrons « naturellement », on ne nous élimine pas intentionnellement pour nourrir des insectes.
        La différence se nomme : conscience.

        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @konrad Celà suppose que le vieillissement est un effet collatéral imprévu et involontaire …

  17. Avatar de pierre guillemot
    pierre guillemot

    Au mépris du droit d’auteur, un exemplaire PDF de l’article de Nicolas Truong, à supposer qu’il y ait autre chose que des abonnés au Monde (j’en suis) parmis les lecteurs de ce blog.

    https://www.dropbox.com/scl/fi/m8j8an28b8pl32x5pypx7/truong-guerre-israel-intellectuels-20231208.pdf?rlkey=fc5637qxocq6a1tulwhsjyat6

  18. Avatar de pierre guillemot
    pierre guillemot

    (commentaire volatil, ne pas retenir)

    On dirait que mon commentaire de 14h49, qui cite des auteurs que Le Monde m’interdit de citer, et contient (pour mon plaisir) une considération sur les caches qui recouvrent les faits indésirables dans les media de grand chemin, que Le Monde « modère » à chaque essai, pose un problème de fond. Les critères ici seraient-ils les mêmes que pour les commentaires d’articles du Monde ? Idée qui serait confirmée par l’admission immédiate de ma petite ineptie sur le charnier de l’Aître-Saint-Maclou, que Le Monde avait déjà admise, je ne sais plus quand. Non pas que je tienne spécialement à ce que ma pensée soit diffusée, je rédige pour le plaisir de rédiger, mais se relire plus tard est aussi un plaisir.

    1. Avatar de Garorock
      Garorock

      Quel problème de fond? Votre commentaire est en ligne, non?
      Vous voulez qu’on l’aplaudisse?
      Qu’est-il censé nous apprendre que nous ne sachions déja?

      1. Avatar de pierre guillemot
        pierre guillemot

        J’étais inquiet, en revenant devant mon ordinateur à 17h15, de voir que mon intervention de plusieurs heures avant était toujours en suspens. Je comptais sur le destin ou sur une action positive que la lecture de mon texte déclencherait. Apparemment l’approbation est arrivée dans la minute où j’écrivais. C’est un peu comme les deux qui n’arrivent pas à se parler au téléphone parce qu’ils s’appellent en même temps, ce genre de coïncidences significatives est fréquent, au moins j’en bénéficie souvent. Fin de l’anecdote (je suis flatté d’être suivi avec autant d’attention).

        Quant à : « Qu’est-il censé nous apprendre que nous ne sachions déja? », c’est le mot qui tue du commentateur jugeant un autre commentateur. Formulation parfaite, je voudrais avoir le clavier aussi heureux.

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          Une question est un jugement?
          Qu’est ce que vous voulez nous dire exactement?
          Je serai flatté de lire votre développement et vos conclusions.

  19. Avatar de Bertrand
    Bertrand

    Ceux qui décident des guerres n’ont pas d’empathie, leur demander d’aimer le genre humain serait pour eux d’admettre une faiblesse. Ils obtiennent un blanc seing quand on les idolâtres, et s’octroient le luxe de vanter leur force de caractère auprès de leurs fans. Comme la paranoïa et contrairement à l’amour, cette maladie du pouvoir est tragiquement contagieuse.

    1. Avatar de Micmac
      Micmac

      Il me semble que c’est Cioran qui estime que tout politicien possède en lui l’étoffe du tyran.
      Au passage, le bon docteur Freud nous assure que nous ne sommes nous même qu’une bande d’assassins.

  20. Avatar de Juillot Pierre
    Juillot Pierre

    Le « nomadisme » au sens de la reconnaissance en fonction d’un « droit du sol » si arbitraire suivant les époques anthropologiques… mérite t-il d’être « animalisé » comme il est rabaissé, méprisé, etc… par exemple pour des tribus d’Afrique du nord, centrale, de l’ouest, de l’est,… et d’autres territoires abritant les derniers vestiges des forêts (et « écosystèmes primitifs ») primaires de l’Humanité dans les Amériques du nord, centrale, du sud… et comme il est tenté d’être « assimilé » au sens « victimaire »… le sionisme », les juifs(ves), les « sémites » au travers du traitement momentané de l’actualité par rapport au conflit « éternel » israélo-palestinien…?

    1. Avatar de Juillot Pierre
      Juillot Pierre

      Dit comme ça… n’apparaît-il pas une drôle d’injonction contradictoire, ou se retrouve amalgamés dans le « nomadisme », l’invisibilisation « suprématiste » des « experts » du « mondialisme/de la mondialisation », soit disant « citoyen du monde » avec la « présomption d’innocence » de « mériter », le privilège de l’héritage » de « comptes aux noms de personnes morales » – sous pseudos s’y cachent ou se déroulent actuellement la fin de la COP 28, et les négociations « secrètes/défenses/commerciales… » de la libération d’otages dans le conflit israélo-palestinien, autant les doubles comptas de propriétaires privés d’entreprises, de TPE… l’immorale optimisation fiscale des plus grandes firmes, multinationales, et d’autres « rentes » de propriétaires privés d’action de salaires variables, de stock-options, de retraites chapeaux/dorées, non déclarées/taxées/imposées… – et leurs victimes rendues invisibles, invisibilisées, que sont les populations pauvres des zones (rurales en occident, et forestière dans les pays non développés et/ou en voie de développement : Chine, Amériques du sud, Afrique… puis bombardées dans la bande de Gaza [et en Cisjordanie.à Jérusalem…] n’étant même reconnu comme un État souverain) subissant en premier les méfaits du dérèglement climatique, de la perte de la biodiversité, de l’urbanisation et artificialisation galopante des sols (inondations/sécheresses dont la fréquence et l’intensité dépassent toutes « normalités ») puis la compétitivité de l’explosion démographique des populations… et subissant aussi la privatisation/marchandisation des terres arables, de cours d’eau, de sources d’eaux potables… leurs victimes de guerres commerciales/monétaires/de « civilisations »… « dédiabolisées », dédramatisées… « normalisées »… leurs victimes d’un « ancien monde », d’une guerre disruptive autant temporelle que spatiale : dans le sens que leurs inadaptabilités/incapacités « naturalisées », à s’adapter, à « s’assimiler », au changement totalitariste/radicaux/irréversibles au « monde d’après », des victimes pauvres… ne peut que « légitimer » leurs infériorités « primitives », « primaires », « animales »…?

    2. Avatar de Juillot Pierre
      Juillot Pierre

      Alors que la question de « l’immigration illégale » devrait être suspectée d’être posée, sans présomption d’innocence, de l’interdire – comme certaines manifestations de « gilets jaunes », de syndicats… contre les « réformes structurelles néolibérales » des retraites, du chômage, etc… de mouvements pacifiques du genre eXtinction Rébellion, Black Lives Matter, etc ? – à en croire le ministre de l’intérieur dont la « comédie dramaturgique » de son sursis fut reconduit par le « roi te touche dieu te guérit »… est-ce moral et éthique, respectueux de la solidarité, de la fraternité, de l’égalité des droits, de la liberté au sens de « libre arbitre »… que la migration des « comptes bancaires aux noms de personnes morales » de propriétaires privés décrits comme précédemment, s’exile en toute « légalité » même si c’est immoralement admissible, « consenti » par les grenouilles qui des mieux lotis, peuvent migrer, jouer au « nomadisme » du « monde d’après », dès que les temps et les choses se gâteront pour elles… vers les pires trous noirs de la finance… lorsque leurs victimes (comme précédemment présentées) les plus pauvres, précaires, discriminées de façon systémiques en France… qui n’auront jamais, ni les moyens, ni même l’envie – de quitter leurs familles, proches, d’abandonner leurs enfants pour les mères isolées, leurs enfants, pour les ainés(es) de la fratrie et famille [de faire revivre aux plus jeunes générations les pires sévices de la migration forcée par le dérèglement climatique, les guerres de « civilisations » intérieures et extérieures, etc] – sont autant « invisibilisées » dans la réalité de leurs « représentativités », que prises comme « bouc-émissaires » si faciles à « animaliser », que prises en otages… parce que « nées nul part » (au sens d’une « nativité » [droit du sol et du sang des plus pauvres, précaires discriminés(es)] qui ne devrait pas « mériter » de perdurer, se reproduire, dans l’espace et le temps, par rapport au problème de la « compétitivité » de la croissance démographique dans les pays et civilisations » dites développées, qui si riches d’égotismes, de pervers narcissiques, du coté obscure de la reproduction de classe d’un système de gouvernance endogamique, inquiètent les dirigeant.e.s en perte de « légitimités » – abstentions, votes blancs, nuls)…?

  21. Avatar de Vincent Teixeira
    Vincent Teixeira

    Cela rejoint les fraternités animales d’un Elisée Reclus (qu’il faudrait relire ; comme Thoreau, tant ils incarnent l’esprit d’un « idéal socialiste » qui a été complètement piétiné, laminé par les porteurs de cette étiquette politique) :
    « Si nous devions réaliser le bonheur de tous ceux qui portent figure humaine et destiner à la mort tous nos semblables qui portent museau […] nous n’aurions certainement pas réalisé notre idéal. Pour ma part, j’embrasse aussi les animaux dans mon affection de solidarité socialiste. »

  22. Avatar de Otromeros
    Otromeros

     » …aimer-absolument-tout-le-monde-et-pas-seulement-ceux-qui-sont-nes-quelque-part… »

    11/12/2023 : https://www.huffingtonpost.fr/politique/article/academia-christiana-bientot-dissoute-le-rn-et-reconquete-volent-au-secours-de-l-association-integriste_226863.html

     » Academia Christiana «  bientôt dissoute ?
     » Le RN et Reconquête volent au secours de l’ association intégriste (( et ouvertement pro-violence « vengeresse/préventive » ))

    Gérald Darmanin a annoncé la dissolution prochaine de cette association catholique et identitaire.
    Insupportable pour l’extrême droite.
    Par Romain Herreros
    …(…)…
    Dans les instants qui ont suivi la déclaration du ministre de l’Intérieur, Éric Zemmour a exprimé son indignation sur le réseau social X. « L’État de droit chez Darmanin, c’est ne pas pouvoir expulser des djihadistes, ne pas tirer sur des criminels qui menacent la police, ne pas dissoudre la Jeune Garde (groupe antifasciste, ndlr), laisser prospérer les Frères musulmans, mais pouvoir dissoudre des associations pacifiques en claquant des doigts », a-t-il dénoncé.

    Député RN de la Gironde, Grégoire de Fournas s’est de son côté dit « consterné » par la nouvelle. « Quels sont les motifs autres que ceux de faire du sport et du catéchisme ?
    Rappelons que monsieur Darmanin n’est même pas capable de fermer une mosquée à Pessac qui soutient le terrorisme ! », s’est emporté l’élu lepéniste, lui-même passé par l’extrême droite groupusculaire.
    Même colère exprimé par Nicolas Dupont-Aignan.

    L’indignation de l’extrême droite après cette annonce est montée d’un cran après le passage de Gérald Darmanin sur Europe 1 et CNews ce lundi 11 décembre.
    Interrogé sur les motifs qui ont conduit à cette décision, le ministre de l’Intérieur a manifestement confondu « Academia Christiana » avec une autre formation catholique intégriste, « Civitas », dissoute en octobre, puisqu’il a fait référence à des discours antisémites tenus lors de l’université d’été du mouvement au mois d’août.

    (Or) Ces propos, qui avaient provoqué l’indignation, avaient été entendus chez « Civitas » et non « Academia Christiana ».
    Une confusion qui a fait bondir le député RN du Gard, Nicolas Meizonnet, qui a dénoncé le « naufrage absolu » du ministre de l’Intérieur. « Hallucinant de constater que monsieur Darmanin est totalement perdu dans ses dossiers : il confond deux associations qui n’ont absolument rien à voir entre elles.
    Quelle légèreté et quelle incompétence ! », a renchéri Grégoire de Fournas, sans s’étendre sur les réels les motifs qui ont conduit à cette annonce par Gérald Darmanin.

    Citée par l’AFP dimanche 10 décembre, une source proche du dossier explique que le groupe « légitime de façon récurrente la violence physique et le recours aux armes », et ce « sous prétexte d’une prétendue menace pesant sur les Français ».
    La même source indique que l’association catholique traditionaliste « utilise un vocabulaire guerrier et incite de manière explicite ses militants à s’armer et à partir en “croisade“ ».
    Dans le viseur du renseignement

    Il est effectivement exact que l’association ne fait pas que « du sport » ou « du catéchisme » comme l’affirme un peu vite Grégoire de Fournas. « Academia Christiana » fait récemment la promotion de livres produits par des organisations dissoutes, comme l’Alvarium.

    Libération souligne par ailleurs que l’association n’éprouve aucune difficulté à inviter lors de ses rassemblements des personnalités et formations particulièrement controversés, comme l’Oriflamme Rennes, groupuscule d’extrême droite adepte des croix celtiques et des photos de militants posant visages floutés.
    Thais d’Escufon, figure de l’association dissoute Génération identitaire, a également ses habitudes au sein des événements d’« Academia Christiana ».

    Quant au contenu de son discours, il intéresse depuis plusieurs mois les services de renseignement, comme l’expliquait France 2 en février 2022.
    Dans ce reportage, un militant affirmait par exemple que « le meilleur régime politique qu’on ait eu en France au XXe siècle, c’était Vichy, nonobstant les lois anti-juives et la collaboration », tandis que le fondateur de l’association, Victor Aubert, était montré tout sourire aux côtés de l’essayiste antisémite Alain Soral.
    « Mon but, c’est d’encourager les hommes, et les femmes d’ailleurs aussi, à savoir se défendre. À prendre les armes, quoi… De manière noble », expliquait notamment un prêtre cité par France 2.
    Des éléments qui sont étrangement absents de la défense faite ce lundi par le RN et Reconquête !.
     »

    Soutenir Gérald…^!^… …pour une fois… (( La « politique », c’est compliqué …^!^… ))

  23. Avatar de Chabian
    Chabian

    Netanyahou ne prend pas le chemin de l’amour universel. Ni le chemin d’un second Etat sous l’autorité palestinienne. Gaza deviendrait un Netanyahou-stan ! Il vient de déclarer ce jour vers 18h sur X (rapporté par RFI.fr, traduit de la traduc anglaise par Deepl) :
    « J’apprécie grandement le soutien américain à la destruction du Hamas et au retour de nos otages. À la suite d’un dialogue intensif avec le président Biden et son équipe, nous avons reçu un soutien total pour l’incursion terrestre et le blocage de la pression internationale pour arrêter la guerre.
    Oui, il y a un désaccord pour le « Day after hamas » et j’espère que nous parviendrons à un accord ici aussi.
    Je voudrais clarifier ma position : je ne permettrai pas à Israël de répéter l’erreur d’Oslo. Après le grand sacrifice de nos civils et de nos soldats, je ne permettrai pas l’entrée à Gaza de ceux qui éduquent au terrorisme, soutiennent le terrorisme et le financent. Gaza ne sera ni un hamastan, ni un fatahstan.

  24. Avatar de Otromeros
    Otromeros

    INDISPENSABLE…..cure de DÉSINTOX….

    (( Ne lire que ce qui suit…rien d’autre… et courir voir/entendre… en VO..!.. : « Rapito » – « L’enlèvement » ))

     »  »  » À 83 ans, Marco Bellocchio démontre une fois de plus … qu’il est l’un des plus grands cinéastes vivants.
    Du scénario à la mise en scène, son dernier film est tout simplement un chef-d’œuvre : leçon d’histoire, plaidoyer contre l’obscurantisme religieux et époustouflant spectacle de cinéma !

    À partir du déchirement originel induit par l’enlèvement de cet enfant, de l’immense injustice qu’un tel acte évoque à nos consciences contemporaines, Bellocchio déploie toute l’ampleur de son propos et de son cinéma.
    Certes, l’époque n’est pas la même qu’aujourd’hui, l’Église n’a heureusement plus autant de pouvoir, mais les résonnances avec notre monde actuel sont plurielles et participent à l’intense émotion que le film suscite.
    …(…)…
    Enfin, une émotion qui surgit surtout de la mise en scène baroque et flamboyante de Bellocchio, de sa maîtrise absolue du clair-obscur, d’un lyrisme visuel et musical qui donne de la puissance à chaque plan.
    Il perce hors de ce film quelque chose de sacré, qui finit par nous laisser pantois, subjugués par la force du cinéma à pouvoir nous transporter dans sa forme, y compris quand celle-ci est classique, tout en élevant nos esprits, non pas vers une communion céleste, mais vers plus de beauté et d’intelligence.
     »  »  »
    (Alicia del Puppo)

    Je confirme.

    1. Avatar de Otromeros
      Otromeros

      L’affaire Mortara est nommée d’après Edgardo Mortara, né à Bologne (Italie), le 27 août 1851 et mort à Bressoux (Belgique), le 11 mars 1940.
      ((Wikipedia … à ne pas lire … avant…^!^…))

  25. Avatar de Otromeros
    Otromeros

    ‘ J + 67 ‘……………………………..GAZA-war……………………………… ‘ Xmas – 13 ‘

    Seul le temps passe..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta