L’actualité de demain : FEU SUR LE QUARTIER GÉNÉRAL ! par François Leclerc

Billet invité.

L’accord s’est fait dans la nuit sur une base proche de celle que le gouvernement allemand et le FMI avaient initialement proposée. Les déposants en dessous du seuil de 100.000 euros sont préservés et la formule de la création de deux banques, une good bank (qui va accueillir les petits dépôts) et une bad bank (qui recevra les autres) a été utilisée pour Laiki. Cyprus Bank a été préservée comme les dirigeants chypriotes se sont obstinés à le demander mais au prix de la reprise de la dette envers la BCE de Laiki (9 milliards d’euros). La BCE va continuer de soutenir Cyprus Bank. La date de réouverture des banques, annoncée pour mardi, n’a pas été confirmée. S’agissant d’une restructuration bancaire, le parlement chypriote n’a pas à se prononcer.

Les déposants au dessus de 100.000 euros dans les deux banques vont subir des pertes, qui n’ont pas été rendues publiques. Dans le cas de Laiki, les actionnaires et les créanciers prioritaires également. Enfin, une restriction aux mouvements de capitaux va être mise en place, sans que ses détails en aient été divulgués. Les discussions vont se poursuivre avec les Russes à propos de l’extension de leur prêt de 2,5 milliards d’euros.

Tels sont les faits, dans leur imprécision. Ces modalités confirment qu’un tabou a été brisé : ce sont les actionnaires, créanciers et déposants qui financent la restructuration bancaire et non plus l’État. Celui-ci prend toutefois sa part (emprunt de 10 milliards d’euros), cet aspect du plan étant problématique dans le contexte de l’effondrement du système bancaire qui, s’il est maitrisé, n’en intervient pas moins.

Même si le contrôle des capitaux est maintenu pendant une longue période, il ne sera pas possible de contenir à terme les capitaux qui avaient trouvé refuge à Chypre et il faut s’attendre à des départs importants au sein de la communauté russe, qui faisait vivre le pays. Les capacités de remboursement de l’État vont en sortir très affectées. Un plan d’austérité va devoir être adopté par le gouvernement chypriote, on revient dans du connu.

Enfin, un paradis fiscal est tombé au champ d’honneur et il a été dévoilé que la zone euro pouvait en abriter un. Une indéniable incitation à rechercher les autres ! Leurs pertes épongées, les Russes vont mettre en place de nouvelles filières : depuis plusieurs jours, ils étaient sollicités de toutes parts et n’ont que l’embarras du choix.

Partager

Une réflexion au sujet de « L’actualité de demain : FEU SUR LE QUARTIER GÉNÉRAL ! par François Leclerc »

Les commentaires sont fermés.