Elizabeth Warren et le pétrin dans lequel on est

Parfois, il faut bien le dire, je me sens un peu seul… malgré votre présence à tous, dont je vous remercie. Je synthétise ce que je trouve comme information et je vous le communique. Aucune université n’a besoin de mes services, aucune compagnie ni aucun think-tank non plus, je n’ai pas d’autre titre que « blogueur » et auteur.

Alors cela me fait très plaisir de découvrir que quelqu’un ayant l’autorité de parler avec un grand drapeau derrière elle, Mme Elizabeth Warren, la présidente du TARP Congressional Oversight Panel, dit exactement la même chose que moi.

C’est en anglais bien sûr. Désolé pour ceux d’entre vous qui me maîtrisent pas cette langue, nous trouverons peut-être un moyen de traduire cela.

0Shares

46 réflexions sur « Elizabeth Warren et le pétrin dans lequel on est »

    1. Un passage qui risque de passer inaperçu mais qui fait sens :

      Il faut remarquer dans le deuxième épisode qu’à la 3e minute et 58 secondes l’animateur prononce le mot « socialisme », et qu’ensuite il ajoute dans la foulée que « c’est la première fois depuis probablement six mois à un an que je me sens mieux ». Le rapprochement de ces deux propositions sans que ça provoque un tollé général est un signe de grands troubles internes et de changements.

  1. Je vous fais davantage confiance dans vos analyse que quiconque derrière un drapeau quel qu’il soit !
    Cette charmante dame explique très bien ce qu’il se passe, ce qu’ils souhaitent faire, mais je doute fort que ce projet marche ou voit le jour.

    Washington Post :

    Will the PPIP really help? The initial idea was to help banks raise new capital and lend money again. The truth of the matter is that there is a price at which investors would buy these assets (their current market value) – and the banks do not want to sell the assets at that market value, which would force them to recognize a loss.

    It is hoped that the leverage and downside protection offered by the government will help investors bid high enough that banks sell. If there is a way to entice the banks to sell – (and why wouldn’t bidders overpay – they assume very little risk) – and we thereby create banks healthy enough to lend once again, will they even do so? The economy’s woes are far from over – and banks are hoarding cash, not putting it to work. This past weekend, The Washington Post reported on the shrinking credit market – and quoted Citigroup CEO Vikram Pandit as saying that “…borrowers should accept a new world of tighter credit as financial institutions recover from months of bad loans and failed banks…” (http://tinyurl.com/koa6ms).

    If the banks are not lending – helping businesses grow and create jobs, is the PPIP missing the mark? In enacting the PPIP, the risk assumed by the taxpayer is huge, and the upside to the taxpayer is very unclear.

  2. Impressionnant. Je rêve d’entendre ce genre de propos d’une autorité quelconque européenne. Mais cela restera un rêve.

    Est-ce que cette petite dame ne nous dit pas tout simplement que nous ne voyons pas le bout du tunnel ?
    Et qu’en plus il y fait tellement noir que nous ne sommes pas sûrs de marcher dans la bonne direction pour en sortir ?

    1. Et qu’en plus la lumière qui vient de s’allumer au fond du tunnel est celle de l’Express de votre dernière heure ?

  3. @Bouboune

    C’est exactement cela….on ne voit pas le bout du tunnel….et il fait noir…quand un système implose c’est un trou noir pareil qu’en physique quantique !
    le PPIP est controversé, ce qu’il faudrait faire mais ne se fera pas car on ne séduira pas par les sentiments des investisseurs pour racheter un cadavre.

  4. Ce que Mme Warren nous dit: moi aussi, je lis le blog de Paul Jorion, qui n’a pas besoin d’un grand drapeau derrière lui.

    1. Sur Comedy Central. La chaine a une bonne audience, mais rien de comparable à CNN ou NBC. Euh, Fox? C’était de l’humour? 🙂

  5. Alors cela vous fait très plaisir de découvrir que quelqu’un ayant l’autorité de parler avec un grand drapeau derrière elle, dit exactement la même chose que vous.
    Si vous aviez cette autorité quel pavillon choisiriez vous?
    Le français par adoption?
    Le belge par la naissance?
    L’anglais par la formation? La reine ne vous embauche pas comme expert à la Loyds?…..
    L’état-unien par profession?
    L’Onusien par conviction?
    L’européen en mémoire de jean Monnet L’homme de l’ombre qui mis en place chez nous le prima de l’économique sur le politique… ?
    http://www.alterinfo.net/DE-GAULLE-MONNET-OU-LE-DUEL-DU-SIECLE_a35771.html
    Le rouge, le noir, le vert, le blanc, l’arc-en-ciel?

    « Toutes ces marches et contremarches, ces acclamations, ces drapeaux flottants, sont simplement de l’instinct sexuel aigri » G. Orwell

  6. @ Paul
    Non, vous n’êtes pas seul ! Un blogueur est plus libre qu’un universitaire ! Pas de récupération possible.
    Pourquoi vouloir intégrer un think tank classique. Votre blog en est déjà un !
    De plus, quel professionnel peut se targuer d’avoir plus de 155.000 lecteurs ?
    You are at the right place, at the right time.
    Serait le blues du samedi ? il est vrai qu’il fait (très chaud) aujourd’hui en Bretagne 😉
    Vous pouvez vous regarder le matin devant le miroir ? Ça vaut tout l’or du monde !
    Come on!

    PS : I love you, Mrs Warren!

  7. Merci pour l’info.
    Ce n’est quand même pas une petite chainette locale…!

    Elle va être pendue par O. et WS .cette petite dame courageuse…

  8. Il m’est clair qu’il est déterminant que les peuples doivent s’émanciper afin d’illuminer l’avenir dont nous avons besoin dans le respect de la biodiversité et ce dans les plus brefs délais. S’émanciper et agir donc. Il est vrai que chaque jour qui passe sans option, sans que nous tirions les leçons du passé pour faire la lumière sur ce présent malsain, sans changement radical, est un pas vers le mur. Certains, et je le déplore quotidiennement, profitent de la situation en toute connaissance de cause et pensent qu’une fois devant le mur il sera plus facile de trouver l’interrupteur… Mais il sera alors trop tard. Le mal aura été fait.

    Je fais partie de celles et de ceux qui se battent pacifiquement depuis des décennies et qui refusent d’emprunter ce chemin funeste. Nous avons effectivement repris le flambeau de nos pères puisque ce combat ne date pas d’hier. Nous nous battons face à un rempart gardé par des nantis englués dans leurs choix obsolètes où la noirceur de leurs actes envahissent encore les unes des journaux. Et ces stars continuent d’en tirer gloire ! Mais nous ne désespérons pas de vaincre pour qu’enfin rayonnent les lendemains de nos enfants, de la nature sauvage encore présente, de cette terre dont nous sommes issus, de notre famille.

  9. Parfois, il faut bien le dire, je me sens un peu seul…

    C’est malheureusement le sort réservé à ceux qui non seulement apportent les mauvaises nouvelles, mais ont, de plus, raison !
    Aux antipodes exactement des hommes politiques ! Fatih Birol de l’AIE, JM. Jancovici « énergéticien » (http://www.manicore.com) ou encore James Hansen « climatologue » du Goddard Institute (NASA) en savent quelque chose !
    En ces périodes propices à l’eschatologie (voir les derniers articles sur dedefensa.org), faire rêver avec des lendemains qui chanteront (enfin) ou des « grands soirs » (re-enfin !) serait préférable. Nos élus de tous bords et pays s’y attèlent avec plus ou moins de bonheur en masquant la réalité par des primes à la casse pour relancer l’économie par des ventes de véhicules alors même que ce système de transport et de société atteint ses limites de production, de consommation, de gaspillage et de croissance aux effets collatéraux délétères…
    D’aucuns parlent même d’une grippe A comme dérivatif organisé pour faire oublier que les mois qui viennent risquent d’être particulièrement douloureux (économie, emploi, énergie…). Énième théorie du complot organisée par ceux qui nous gouvernent dans quelques lieux (évidemment secrets). Bilderberg ? Al Kaïda ? et pourquoi pas Fantomas ou Dr No ?
    La crise qui nous échoit semblerait plutôt nous faire prendre conscience de l’absence de plans à long terme, du règne de l’intérêt maximum à courte échéance et de l’incapacité à imaginer un monde en mutation littéralement « apocalyptique » par sa rapidité et par la nécessité à inventer aujourd’hui un monde différent pour demain.

    Fatih Birol de l’Agence Internationale de l’Énergie a beau sonner le tocsin (http://www.independent.co.uk/news/science/warning-oil-supplies-are-running-out-fast-1766585.html) d’un pétrole que nous devrions « abandonner avant qu’il ne nous abandonne » depuis des années maintenant, peu l’écoutent à en croire cette fameuse « prime à la casse ». Il ne faut pas désespérer Billancourt, n’est-ce pas ?
    Jean-Marc Jancovici nous tient le même discours de manière factuelle et fort didactique dans ses conférences et ouvrages, pour quel résultat ? Une taxe carbone passée sous les fourches caudines d’un gouvernement espérant faire payer par la masse la suppression de la taxe professionnelle ?
    James Hansen depuis les années 80, nous prévient des risques d’un réchauffement supérieur à 2°C, d’un dépassement de taux GES supérieur à 350ppm (nous en sommes à 390 environ !) quand la normale devrait tourner à 275ppm… Le GIEC pourra produire autant de rapports alarmants pour les néophytes, optimistes pour nombre de spécialiste, qu’il veut, nos dirigeants politiques et économiques restent sourds à ces logiques bêtement physiques et mathématiques… L’économie d’abord ! qu’importe les liens de cause à effet.
    Paul Jorion et d’autres sur ce blog nous éclairent sur l’aspect financier et économique de cette crise… même motif, même punition… Au mieux les médias pas totalement Pravda-isés, le citeront ou l’intervieweront, sans grands lendemains.

    Peut-être faudrait-il fédérer hors des biais officiels, toutes ses analyses et pensées dont je n’ai cité que les plus connus (à mon humble niveau…) ?
    Heureusement qu’internet est là ! raison de plus pour persévérer !
    Merci Paul.

  10. J’aime beaucoup le côté pédagogique de cette femme, non seulement elle n’est pas ridicule mais elle dégage « enfin » une impression d’honnêteté et de compréhension de la situation bancaire aux USA. On est loin, très loin au dessus de notre Lagarde… :-/

    Merci Paul pour cette information qui comme vous le dite corrobore parfaitement vos propos et l’idée générale du blog.
    De toute façon les choses restent très incertaines, les cocoricos français de cette semaine me désolent… Coluche avait raison sur la signification symbolique du coq français… 🙁

    1. Lagarde est ministre des finances. Elle est supposée garantir la confiance dans nos institutions et nos finances. Je serais curieux de savoir ce qu’elle dit en privé.

  11. je pense qu’on nest pas dans le tunnel! (changement de paradigme)
    mais à la périphérie d’un trou noir!(ressources minerales en épuisement)
    et çà tourbillonne sec,çà va secouer dur!

  12. Deux remarques sur cette videos, et les autres videos en reponse:
    – La democratie americaine est toujours vivante. Bien plus que la notre. Quand verra-t-on en France, a une heure de grande ecoute, le pdt de la commission des finances de l’Assemblee, venir nous tenir des propos d’une telle clarte et intelligence sur l’etat de nos finances?

    – Je me demande aussi quelle mauvaise nouvelle cette vague mediatique est supposee preparer. Cette dame n’apparait pas soudainement sur les medias par hasard. Wait and see.

  13. Nul n’est prophète en son pays.
    Et votre blog a une sacré belle audience.
    Continuez vos passages dans les médias et optez peut-être pour plus de subversion. Pas encore Doc Doom mais, avec une étiquette quoi.
    Profitez de cette crise pour augmenter votre capital, annoncer, prévoir, prévenir…
    Si vous tombez juste, vous récolterez les bonnes chaires à la sortie de crise.
    L’inverse sera vrai aussi.

    Cela dit, je trouve étonnant que personne n’ait vraiment commenté l’explosion des faillites aux USA entre avril et juin: http://www.zonebourse.com/informations/actualite-bourse/economie/Hausse-spectaculaire-du-nombre-de-faillites-aux-Etats-Unis-1-13228311/

    Ca, c’est une nouvelle qui est mauvaise, parce qu’on peut imaginer que les cie ne sont pas toutes des small-business et donc, que ca fait pas mal de gens sur le carreau et pas mal de PIB en moins aussi.

  14. Bonjour à tous

    Peut être que la seule préoccupation du gouvernement est d’éviter une panique bancaire où tout le monde courrait retirer son épargne des banques par perte de confiance: le pays serait dans la rue! : ils mentiront donc sans vergogne jusque – non pas sur l’échafaud mais sur le tas de fumier de Job ? Je n’aimerais pas du tout être à leur place. La question de savoir si un imbécile ignorant peut en france devenir ministre est intéressante pour la définition de la démocratie.
    Cordiales salutations.

  15. Malgré vos qualités certaines vous connaitrez les affres de la population française âgée (en âge de travailler), de plus de 50 ans : la perspective de retrouver un emploi est quasi-nulle ! 62% de la population de plus de 50 ans est hors-circuit professionnel soit 38% en activité : le taux le plus bas d’Europe ! Je « balise » à l’idée que le développement de l’entreprise dans laquelle je travaille entraine pour moi une absence de devenir dans la nouvelle organisation : ce peut être un motif de licenciement aisé… Réorganiser l’entreprise est une astuce quand elle se développe afin de virer les vieilles têtes ou les gêneurs.
    Mon anglais n’est plus si aisé qu’avant donc je ne peux apprécier pleinement les propos.

  16. je ne comprends pas ce que dit la dame, franchement à peu près rien
    (je comprends beaucoup mieux l’anglais de la vidéo in english de Paul Jorion, mais pas tout non plus)

    donc, donc,
    (moi aussi, je suis quasi larguée)
    mais voilà, …
    par contre
    (c’est un fait )
    je remarque qu’assez vite, les « bons » textes sont traduits, les « bonnes » vidéos sont sous-titrées …
    ( dans sa vidéo « in english » Paul remercie ses lecteurs traducteurs « in english  » … , sur ce blog aussi, je remercie encore nos traducteurs d’un immense article en anglais… , parfois les traductions viennent d’ailleurs, …. je ne sais pas comment cela marche, je suis seulement émerveillée, … certes il faut attendre un peu, mais je fais confiance à Paul, et aussi tout vos messages, je comprends que la vidéo est « bonne », j’en déduis qu’elle sera sans doute sera-t-elle sous-titrée…
    et alors je me dis que dans un monde, où il y a des gens si merveilleux, qui ne ne comptent pas leur temps, ni leur argent pour que ce monde communique vers le haut …
    alors peut-être nous réussirons à dépasser de toutes ces crises … -si chacun de nous met sa petite pierre ….-

    en bref je voudrais remercier tous ces « gens », qui en tant que « gens » s’activent simplement, humainement, bénévolement et sans aucun calcul …
    je n’ai rien à donner sinon de m’activer, le plus que je puisse, pour essayer d’engager la connotation du sens de « gens » calculée d’une connotation péjorative -d’assistés, d’irresponsables …- à celle d’une connotation autrement plus positive …. )

    bien à vous

  17. est-ce que quelqu’un pourrait m’aider à décrypter la video de Bernanke interrogé par Grayson ?

    de quoi parlent-ils ? dans quel cadre Bernanke est-il interrogé ?

    1. Grayson a épluché le bilan de la Fed et s’est rendu compte que le poste à l’actif de ce bilan reprenant les swaps consentis par la Fed avait augmenté de 500 milliards de dollars.

      La Fed émet et gère le dollar. Comme le billet vert est la monnaie de référence du système monétaire mondial, la Fed, via son comité monétaire (Federal Open Market Committee), a instauré depuis plusieurs décennies des accords swaps avec bon nombre de banques centrales qui interviennent en son nom sur le marché des changes pour pousser le cours du dollar dans une direction précise ou simplement pour le soutenir. Un accord swap, comme le décrit brièvement Bernanke dans sa réponse, consiste de la part de la Fed à livrer des dollars contre une devise étrangère à la banque centrale étrangère et à récupérer ces dollars à un taux convenu au bout d’un délai que le contrat fixe. Le contrat est donc identique à un swap entre banques commerciales agissant sur le marché des changes. La différence ici est qu’il ne se contracte qu’entre banques centrales. (Ce système existait entre les banques centrales europénnes du temps du Système Monétaire Européen et fonctionnait de la même façon).

      Depuis septembre 2008, on a assisté à un revirement total dans le système bancaire anglo-saxon. Jusqu’alors, la crise pesait et faisait des victimes et le dollar en patissait. A partir de septembre, en revanche, grâce à l’engagement de la Fed d’assumer toutes pertes de change futures, les banques centrales (14 en tout) ont convenu de soutenir le billet vert. Ce que Grayson vient d’épingler est le coût de ce support.

    2. M. Alan Grayson rigole (de dépit j’imagine) car il voit bien que M. Bernanke est incapable, ne veut/peut pas
      donner de réponse réellement satisfaisante à ses questions, pourtant pointues, précises et pertinentes…mais ça,
      vous l’aurez certainement senti.

  18. Je suis également preneuse pour les explications !

    @ Paul
    Profitez de cette « accalmie » côté employeur (parce que côté boulot on peut difficilement vous reprocher de ne rien faire !), Théodore sera sûrement de mon avis !

  19. Cette Elizabeth Warren me semble plus sérieuse à écouter que notre très chère Lagarde, quel décalage c’est effarant !

    Au sujet de cette crise quelle est donc la plus grande nunuche de la classe ?

  20. 5% Level For Toxic Loans Doom Banks

    Fascinating Bloomberg article accompanies the chart above.

    More than 150 publicly traded U.S. lenders own nonperforming loans that equal 5 percent or more of their holdings, a level that former regulators say can wipe out a bank’s equity and threaten its survival.

    The number of banks exceeding the threshold more than doubled in the year through June, according to data compiled by Bloomberg, as real estate and credit-card defaults surged. Almost 300 reported 3 percent or more of their loans were nonperforming, a term for commercial and consumer debt that has stopped collecting interest or will no longer be paid in full.

    All of which means we should expect to see more bank closings later this year . . .

    Voir le graphique dans l’article. La conclusion:

    Tout ceci signifie que nous devons nous attendre à voir plus de banques fermées cette année…

  21. A La Garde, faut pas lui,en vouloir, elle a la mérite de comprendre et parler l’anglais.
    Ce qui pour un(e) français(e) est déjà du top niveau…
    Bon évidemment, ça ne dispense en rien ses faiblesses (pour être indulgent) en économie…

    Désolé mais le nombrilisme franco-français me dépasse…

  22. « Parfois, il faut bien le dire, je me sens un peu seul… malgré votre présence à tous, dont je vous remercie. Je synthétise ce que je trouve comme information et je vous le communique. Aucune université n’a besoin de mes services, aucune compagnie ni aucun think-tank non plus, je n’ai pas d’autre titre que « blogueur » et auteur. »

    C’est le prix à payer pour son indépendance et son impartialité? Mais vous êtes tout de même invité par certains médias…

    Zou une faculté universitaire à côté de chez moi. C’est des callotins… rédibitoire? 😉
    http://www.uclouvain.be/chaire-hoover.html

  23. Mme Warren est elle pas en train de dire à un moment donné que les stress tests n’ont été faits que sur les grosses banques et non pas les petites banques régionales qui sont elles en grande dificulté?

  24. @Paul

    Tout va bien. Votre statut de blogueur et d’auteur n’est pas déshonorant, surtout lorsque l’on lit vos écrits. Votre indépendance est possible grace à ce dernier.

    Les universités en France sont en vacances. Essayez les grandes écoles de commerce, après tout c’est de là que sort une grande partie des traders. Il y a évidemment les plus prestigieuses comme Hec, l’Essec, l’Escp, mais il y en a aussi en province, comme l’ESC Amiens dont le directeur, Roger Davis, est un Anglais qui a été professeur de finance et auditeur chez Price et qui a, comme vous, une formation d’anthropologue de l’université de Cambridge en Angleterre. Vous aurez sûrement des choses à échanger. Toutes ces écoles ont leur sites avec les coordonnées.

    Théodore a la chance de vous avoir à la maison entre deux clics sur votre ordinateur.

    Vous n’êtes donc pas seul. Vous avez de la chance.

  25. Bonjour, y aurait-il une âme charitable pour traduire, résumer en quelques phrases le contenu de la vidéo merci!

  26. Bonjour à tous ,
    comme Toni je suis mauvais élève et je cherche la traduction de la vidéo.
    Un grand merci !

  27. bonjour, ne parlant que très mal l anglais, quelqu’un pourrait il me dire si une traduction a été faite de cette vidéo merci

Les commentaires sont fermés.