Le temps qu’il fait, le 26 mars 2010

USA, Europe, France

PAUL JORION, CHRONIQUEUR DU XXIe SIÈCLE

« Chaque semaine, le vendredi, l’auteur s’installe devant son ordinateur et se filme un petit clip vidéo (techniquement très amateur) intitulé Le temps qu’il fait, dans lequel il commente l’actualité économique. »

PJ : « techniquement très amateur », ce qu’il ne faut pas entendre !

« … dans un style apparemment improvisé… »

PJ : Oui : 100 %, garanti !

Partager :

62 réflexions sur « Le temps qu’il fait, le 26 mars 2010 »

  1. « techniquement très amateur » ? Ca peut s’arranger. On va tous se cotiser pour reconstituer votre modeste demeure en studio, et vous ferez votre enregistrement devant 3 caméras avec 10 gugusses en régie.

    1. Bientôt les livres de P. Jorion en B.D. chez DupuiT !!!
      Quoi de plus évocateur pour réveiller la jeune génération quasi K.O. debout:

      1 Barbe-Noire devient La barbe blanche de l’ONCLE PAUL €-;}
      2 Comment naquit la Marseillaise Comment naquirent LA VERITE & LA REALITE…
      3 Cap plein sud Cap plein emploi contre Cap…pitalisme.
      4 Guynemer Aristote.
      5 Le mystère du brick fantôme LE MYSTERE DU FRIC FANTÔME !!!
      6 Trois enfants contre les indiens Trois résistants contre le cynisme américain.
      7 Héros d’épopée Héros systémiques Post-Enron.
      8 Combattant de la vie Combattre la dictature du profitariat:MODE D’EMPLOI
      9 Robert le Diable Madoff le diable des SUBPRIMES
      10 Requins d’acier Requins de Wall street.
      11 Ecumeurs des mers Ecumeur de SAVOIRS.
      12 Chasseur de tombeaux Chasseurs de tombeaux Kapitalistes…

      Plus sérieusement, j’ai toujours eu le sentiment qu’une bonne B.D.didactique
      (style « Les avent. d’Anselme Lanturlu » de Jean-Pierre Petit)http://fr.wikipedia.org/wiki/Anselme_Lanturlu
      (Style « La grande relève de Dubouin)http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Grande_Rel%C3%A8ve
      …sur la nature de l’argent, le Capital, l’origine des injustices, etc…
      ferait mieux comprendre les enjeux que les longs discours embrouilleurs, pour l’éducation de tous !
      Qu’en pensez-vous ????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

  2. PJ : « techniquement très amateur », ce qu’il ne faut pas entendre !

    « … dans un style apparemment improvisé… »

    PJ : Oui : 100 %, garanti !

    Paul Jorion fait maintenant les questions et les réponses…
    Ou allons nous?

    1. @ Piotr

      Non Paul ne dérape pas encore, pour bien comprendre il faut lire l’article du journaliste en référence dans les commentaires, (comme si le blogg nous prenait déja pas assez de temps).

      Cordialement

  3. bonjour à tous,

    en ce début de week end, je me permet de lancer une idée concernant les vidéo de PJ. Sans grand moyen, je consulte le site dans une salle cyber et de facto, j’enregistre les pages de ce site sur une clé ainsi que d’autres média pour pouvoir les lires, au calme, chez moi et pour moins cher que de rester au cyber. Dit autrement les minutes sont comptés…

    Les vidéos sont pour le moment sur Daily, et je ne peux donc les regarder chez moi. Je fais le voeux de pouvoir un jour ‘cliquez pour enregistrer sous…’ sur ce site et ainsi ‘transporter’ les idées de ce site en vidéo à la maison. Même si PJ n’a pas un énorme serveur, il me semble qu’il pourrait utiliser sans aucun problème les sites de streaming (rapidshare,megaupload…). Une pensée pour ceux (et oui) qui n’ont déjà plus les moyens d’avoir l’ADSL.

    en vous remerciant….

    1. Bonjour Géraud,

      Idem pour moi !
      Je trouve Paul Jorion beau.. très beau… très très beau.. 🙂
      MAIS je préfère l’AUDIO !
      (en téléchargement uniquement)

      Géraud,
      lorsque les vidéos sont sur Dailymotion ou YouTube,
      c’est facile de les télécharger 🙂

      Exemple pour la vidéo d’aujourd’hui:

      Faire un copier/coller du lien de Dailymotion:
      http://www.dailymotion.com/video/xcpy85_paul-jorion-le-temps-qu-il-fait-le_news

      dans
      Le site web http://www.Keepvid.com

      ce qui donne:
      http://keepvid.com/?url=http://www.dailymotion.com/video/xcpy85_paul-jorion-le-temps-qu-il-fait-le_news

      puis faire enregistrer le lien dans..

      Cordialement

    2. Autre manière de télécharger n’importe quelle vidéo sur n’importe quelle plateforme:

      Lancer le navigateur Firefox , cliquer sur le menu « Outils »,puis le sous-menu « Modules complémentaires ».
      Dans la fenêtre qui s’ouvre,par recherche,installer un module complémentaire de téléchargement de vidéos (par exemple, »DownloadHelper »). Ce dernier,une fois installé,a son « logo » juste à gauche de la barre d’adresse;une fois qu’on est sur une page contenant une vidéo en marche au plus depuis 2 secondes,il suffit de cliquer sur le « logo » du module complémentaire (à côté de la barre d’adresse),le reste va de soi.

  4. Un électron libre peut -il faire le Québec libre ?

    On va demander à Einstein de vérifier si cette théorie tient la route .

  5. Nul n’est prophète dans son pays.
    Maxime qui reste une vérité.
    Le Québec, j’ai prévenu mon copain de Montréal. Lui qui écrivait avec une belle plume sur les problèmes du monde et qui aujourd’hui a son blog et c’est tourné vers son Montréal tout en images, il y a quelques mois. Son site vaut le détour.
    http://lesbeautesdemontreal.wordpress.com/

  6. Je n’ai plus de son. Il va falloir que j’apprenne à lire sur les lèvres!

    Merci à Julien Alexandre, qui a tenté de m’aider la semaine dernière, mais j’ai peur que mon problème de son ne soit insoluble (pour un moment), puisque mon ordi indique que tout « fonctionne correctement »… Il se comporte un peu comme le capitalisme en phase ascendante.

    1. Merci beaucoup pour votre sollicitude, Julien, mais je ne la mérite pas! Le problème vient d’être rectifié en changeant une fiche de place. En bref, je ne suis qu’un khon, comme aurait dit Boris Vian (khon = orgue du Laos. C’est le qualificatif dont il usait pour caractériser Hugues Panassié, le premier critique français de jazz à l’époque.)

      Miracle, cependant, Paul (pas Madeleine…) est revenu! Et il va aller au Québec, mazette!

    1. Focus Strategique est une sorte de think thank de droite proche de la Chambre de commerce de Montréal!
      Ça m’étonnerait que leurs idées et les idées de Paul à propos des banques soient convergentes..
      André Lorimier
      Deux-Montagnes – Québec

    2. @ lorimiera,

      C’est à croire que beaucoup de think tanks, commencent à avoir besoin d’autres « thinks » à mettre dans leurs « tanks »!

      (Votre point d’exclamation reste sibyllin, et vous n’apportez malheureusement pas d’éléments pour expliquer vos points de suspension, dommage. J’ai lu ici que la discussion avec les Chambres de Commerce n’effrayait pas Paul Jorion, et qu’il lui était arrivé d’être invité à communiquer aux Assemblées françaises et européennes, qui ne sont pas actuellement des repaires de gauchistes. La Chambre de Commerce de Montréal est-elle à ce point infréquentable? Quoi qu’il en soit, peu importe la marque du réservoir quand ce sont les idées qu’on y apporte qui gagnent sur les commissionnaires, non?)

    3. @jean-Luc
      Les chambres de commerce en Amérique du Nord, je ne sais si vous le savez, sont bien différentes de celles de l’Europe. Elles propagent les idées fondamentales de de droite conservatrice, des oligarchies, des pouvoirs établis. Au Québec, on parle des familles « de la vielle argent canadienne-française », dont l’objectif est bien sûr leur maintien et surtout leur expansion tant financière que d’influence des politiques sociales par la création de fondations.
      La chambre de commerce de Montréal est la caisse de résonance de l’Institut économique de Montréal dont les objectifs sont bien connus: privatisation, privatisation, privatisation, de la santé, de l’Hydro-Québec (EDF québécois), des garderies publiques, des transports en commun…

      Récemment, la chambre de commerce a invité et applaudi l’ancien PDG de la Caisse de dépôt et placement du Québec qui a réussi le tour de force de perdre 40 milliards de $ de nos épargnes dans de mauvais placements…Oui, je le dis et je le répète, il fut applaudi!
      Voilà le genre de gens qui accueilleront monsieur Jorion et qui, j’en suis sûr, l’applaudiront.
      J’espère que ces quelques explications seront moins sibyllines que mon précédent propos.
      André Lorimier
      Deux-Montagnes – Québec

    4. Comme j’ai déjà eu l’occasion de vous le faire remarquer, nos cousins et leurs think-tanks, sont les inventeurs, entre autres, des locutions et des concepts pour le moins ambiguës de « Tolérance-zéro » et de « Discrimination-positive »et de leurs mises en application.
      Je vous fait donc entièrement confiance Paul pour faire adopter aux chambres de commerce du nouveau monde, la notion d’interdiction du « Pari-incertain » sur la fluctuation des prix. A moins que ce soit celle de « Pari-certain »…..
      Que d’incertitudes chris d’ostie d’tabarnak! Je m’y perd.
      Mais Paris ne s’est pas fait en un jour….. C’est certain.

    5. @ lorimiera,

      Je comprends à présent votre point d’exclamation, et également les points de suspension. Merci de toutes ces précisions.

      Les mots « droite » et « Chambre de Commerce » ne me suffisaient pas pour m’alarmer de l’accueil de Jorion par Focustratégique. Je ne suis pas plus alarmé, mais au moins je comprends vos remarques.
      Je ne suis pas alarmé, car nous savons tous que si nous voulons voir évoluer les choses, le prêche pour sa seule paroisse est le plus mauvais moyen d’être entendu par ceux du dehors.
      Vous connaissez, chez Molière, la célèbre réplique de Géronte à Scapin (ce dernier vient d’annoncer à Géronte que son fils est monté sur invitation à bord d’une galère turque, et que celle-ci a levé l’ancre vers le large):
      « Que diable allait-il faire dans cette galère? ».
      Certains pourraient être tentés de poser la question pour Jorion, en le voyant monter, sur invitation, à bord du drôle de navire marchand que vous dites.
      Et si c’était en officier de pont qu’il y montait? pour un changement de cap en pleine mer… Mais chuuut! restons discret sur la manoeuvre.

      ——-

      Je voulais vous poser ces questions, monsieur Lorimier, car j’aime voir les différences d’états d’esprits que nous avons entre pays. La chose est souvent surprenante.

      Je me souviens d’avoir reçu en France il y a une dizaine d’année un ami polonais, qui allait chez nous de surprise en surprise.
      Surprise pour lui qu’il existait en France un Parti Communiste qui osait dire son nom. Surprise surtout de voir qu’ici c’est la gauche qui est considérée majoritairement comme « progressiste », et la droite comme « réactionnaire », alors que c’était l’inverse chez lui. Surprise en découvrant les mots tendres qu’avaient alors certains journaux sérieux pour un chef de parti d’extrême gauche (pour finir de le chambouler, je lui est fait alors écouter une chanson qui passait sur les radios « sérieuses », où un de nos chanteurs les plus populaires disait son affection à la candidate d’un autre parti de gauche encore plus extrême!). Surprise donc pour lui, que l’extrême gauche n’était pas traitée en France avec la même gravité que l’extrême droite. Il a fallut ensuite que je lui explique certaines choses pour calmer ses ardeurs à fustiger « ces français qui se plaignent la bouche pleine »; il découvrait avec surprise le niveau de salaire d’ici et la liste des aides sociales, et naturellement il était tenté de comparer avec son pays, de façon simplement symétrique.

      Vous savez peut-être également que la même vision rudimentairement symétrique fait regarder en France le président actuel des USA comme une icône de gauche (il s’en est fallu de peu, en novembre 2008, pour que son portrait ne vienne remplacer le « Che » sur les T-shirt des gamins romantiques). Il reste heureusement chez nous des personnes pour avoir une vision plus nuancée (ces personnes qui ne s’offusquèrent pas lorsque Paul Jorion voulant, un jour de début 2009 sur la radio nationale, souligner le champ étroit de manoeuvre qu’aurait Obama, renomma ce dernier « Bush III » …provoquant une courte extinction de voix chez les journalistes qui l’interrogeaient).
      Je m’étais amusé un jour à comparer devant quelques amis « de gauche » un vieux programme d’Alain Madelin pour l’élection présidentielle française, que j’avais conservé, avec le programme d’Obama tel que j’avais pu le traduire d’Internet. Les similitudes étaient étonnantes. Alain Madelin était considéré ici comme la dernière borne de civilité avant l’extrême droite. Pour conserver le filtre rose qu’ils avaient devant les yeux lorsqu’ils regardaient Obama, mes amis m’ont répondu: « Mais Jean-Luc, tu ne peux pas comparer! nous avons deux pays différents! ». C’est exactement la démonstration que je souhaitais faire.

      (Concernant la France il y a un phénomène qui s’ajoute – je ne sais pas si vous avez cela au Québec.
      Un sondage vieux de neuf ans, réalisé par l’hebdomadaire « Marianne », avait cherché à savoir « pour qui votaient les journalistes ». Un sondage sujet à plein de critiques (trop faible panel, formulation des questions, etc.) qui concluait cependant que seul 6% des journalistes se disaient « de droite », alors que plus de 50% des français avouaient cette inclination.
      Les sondages ont toujours tendance à l’outrance des caricatures. Supposons donc que ce vieux sondage soit caricatural, et que les choses aient un peu évolué. Donnons aujourd’hui le chiffre de 20% de journalistes « de droite ». Les autres peuvent être abstentionnistes ou « du centre », mais le chiffre de 50% de journaliste « de gauche » ne paraît pas farfelu. 20% de droite, 50% de gauche.
      Lorsqu’ensuite on s’intéresse aux patrons des journaux, des télévisions et des radios -patrons de ces journalistes majoritairement de gauche-, on découvre que ces patrons sont dans une proportion écrasante …de droite. Un exemple qui peut surprendre: le journal d’opposition qui en France est le plus réputé pour faire l’opinion à gauche, a un patron (le bailleur de fonds de qui dépend totalement la survie du titre) qui est un ami proche de notre président, et ami aussi de ses idées de droite.
      Après ces observations, nous nous étonnons moins de la lecture qui est faite des événements en France. Cette lecture qui étonnait tant mon ami polonais.
      Et surtout nous nous étonnons moins que le champ de l’analyse politique soit en France circonscrite (par les journalistes de gauche) et bloquée (par leurs patrons de droite). Pardon pour l’aspect caricatural des conclusions que j’en tire, mais une analyse plus fine prendrait trop de temps.
      Une situation différente au Québec?)

      J’ai eu il y a quelques années le bonheur de traverser seul pendant deux mois votre pays à vélo, de Toronto à Québec, en passant par Chicoutimi et Trois-Pistoles. Ce périple à petite vitesse m’a beaucoup instruit sur ces différences de visions que nous avons parfois des mêmes choses.
      Quelque chose m’a amusé par exemple. Je suis travailleur indépendant, et c’est un peu ce qui explique que j’ai pu passer deux mois loin de chez moi, sans avoir à demander un congé spécial à mon employeur (je me le suis autorisé sans discussion!). Vers la fin de mon séjour au Québec, lorsque j’annonçais la durée de mon voyage, beaucoup de québécois pensaient que je travaillais à l’Education Nationale française! Ils avaient entendu parler des « deux mois de vacances » des enseignants français, et me parlaient de leurs deux semaines de « vacances de la Construction ».

      Vous devez d’ailleurs être le spectateur régulier ici de ces différences de visions que nous avons, car j’ai lu que, bien qu’assez cosmopolite, le « blog de Paul Jorion » a une majorité de commentateurs français et belges.

      Au plaisir de vous lire.

    6. Merci pour les compléments d’informations concernant le focustratégique .

      D’un pays à l’autre , un même mot, une même expression … peuvent avoir un sens différent .

  7. On vous écoutera au Quebec très probablement plus qu’en France – si l’on différencie « entendre » par rapport à « écouter ». La France est un vieux pays, si vieux….On vous y entendra, mais vous n’êtes pas nécessairement écouté. (Je ne trouve pas le lien dont vous parlez)

    1. Attention tout de même qu’ici au Québec où je me trouve actuellement, la « révolution tranquille »(sorte de mai 68 mais délayé sur environ 10 ans) est passée par là et cela a pas mal rapproché, hélas, les attitudes francaise et québéquoise dont les tenants du système actuel se tiennent bien la main pour « leur » essentiel (et pas le nôtre) de part et d’autre de l’Atlantique. Il reste tout de même au Québec un cadre plus large et en principe plus réceptif (jusqu’à un certain point), y compris mental et politique que le cadre francais devenu étriqué, contraignant, à tendance sectaire, l’imagination en forte baisse.

    2. Il faut ne jamais avoir « vécu au Québec », par vécu j’entends avoir fréquenté des Québécois et non des cercles français ou universitaires pour croire que la parole venue de France (même si elle est belge) ait quelque valeur à moins que cette parole ne soit le langage néolibéral donc anglo-saxon…

      André Lorimier
      Deux-Montagnes – Québec

  8. Ignace Philippus Jorion, le père de l’aseptie bancaire, en lutte contre les Toxiques, sera-t-il prophète en amérique française ?

    Oui.

    (Une note d’optimisme m’échappe, voyons si elle fera résonner les cordes… ou pas)

    Amicalementao à tous et bon week-end!

  9. J’ai eu comme une envie d’émigrer au Québec en écoutant Paul. C’est pas la première fois qu’elle me prend d’ailleurs.

  10. Paul, il me semble que nos amis québécois dans leur techniquement très amateur sont de vrais taquins.
    Dans ces trois mots, seul le très est à retenir, et peut être qu’avec un tout petit peu de technique vous pourriez améliorier grandement la qualité d’image.

    Techniquement parlant, vous êtes en dehors de la profondeur de champ de votre objectif, d’autre part les hautes lumières sont brulèes ( baisse de définition et sans relief). J’en déduis donc que votre objectif est trop ouvert par rapport à la luminosité ambiante.

    Je n’ai pas de webcam sous la main pour vérifier mes dires, vous pouvez toujours essayer cette petite astuce.

    Réduisez à l’aide d’un carton sombre (non réflecteur noir mat serait parfait), percé en son centre d’un trou de la moitié du diamétre de l’objectif de prise de vue, vous obtiendrez + de profondeur de champ et moins de luminosité.
    Le carton doit se trouver en contact avec la lentille si possible.

    Quand vous aurez trouver le diamètre exact pour un bon rendu des lumières, si la netteté n’est pas suffisante reculez vous un peu et bingo nous aurons droit à un oeil pétillant, car là malheureusement votre oeil est aussi peu expressif que la « normande » au coin de mon champ ( la bête par la crémière).

    Bon week end à vous et votre famille, Cordiales Salutations et merci pour ce blog.

    1. L’expressivité du regard de nos amis à quatres pattes est une donnée très subjective. On peut trouver qu’il y a plus de vivacité dans le regard du renard que dans dans celui du chasseur qui l’attend au coin du bois.
      De façon tout aussi subjective, je trouve qu’il y a beaucoup de « douceur » dans le regard des bovidés qui paissent dans nos campagnes.

    2. Arkao, c’est carrément le grand flou dans la profondeur, c’est comme un ressenti d’éternité paisible.

    3. Comme un ressenti d’éternité paisible…. qui s’interromp néanmoins aux portes de l’abattoir.

  11. Beau dommage………… La complainte de Jorion dans les plaines d’Abraham . Le Etc. musical du blog est négligé ces temps-ci.

    1. Bonjour, Jacques & C°

      Lors de mon intervention en 5è place de la présente liste ( voir 26 mars à 14H07)
      j’aurais aimé placer la PHOTO de Léo Ferré avec le lien attenant, question d’imager mon propos…
      Pour « Beau Dommage » est-ce P.J. ou vous-même qui l’avez placée ?
      Si c’est le cas, merci d’avance pour une explication didactique succinte.

      Bien à vous.

    2. cher svenmarq,
      c’est notre hote P.J. (alias Private Joke ) qui a placé cette merveilleuse complainte de Beau dommage suite à mes misérables récriminations culturelles.Bonnes Paques.

  12. Très intéressant oui, mais où est donc le lien que vous deviez mettre à dispo sous la vidéo ?

    Merci et continuez, ce blog est toujours le plus intéressant que je connaisse.

  13. parfois je passe trop de temps de mon temps libre sur ce blog, je m’en fatigue aussi, l’économie, la politique, les informations, tellement répétitifs, et pourtant on y est on est aussi cela, et si je reviens encore avec ce billet, c’est d’y retrouver cet esprit « même si ça ne sert à rien » dites-vous, cet esprit qui vous rend libre… pour contrecarrer la colère face au monde… si le bien se fait c’est sans même le savoir, en tous cas plus sûrement sans idée d’une récompense… bon w-e

    1. @Roma

      C’est vrai, le petit « même si ça ne sert à rien » est plus que bienvenu. Il fait du bien, finalement. Tant l’enclavement des pensées me désespère parfois. Pourtant, je devrais comprendre. Il n’y a pas si longtemps, j’étais dans le même état. Il doit d’ailleurs me rester de grosses parcelles enclavées dans ce petit organe qui me sert de cerveau.

  14. par hasard à l’instant sur le site rezo.net : La culture, mot et concept est d’origine romaine. Le mot « culture » dérive de « colere » – cultiver, demeurer, prendre soin, entretenir préserver – et renvoie primitivement au commerce de l’homme avec la nature en vue de la rendre propre à l’habitation humaine. En tant que tel, il indique une attitude de tendre souci, et se tient en contraste marqué avec tous les efforts pour soumettre la nature à la domination de l’homme
    Hannah Arendt, La crise de la culture.

  15. Et pendant ce temps là, de quoi discute t-on à Bruxelles? de la fameuse Stratégie 2020! Aucun média ne l’a souligné mais les négociations sur ce texte inodore sont entrain de buter sur 2 des 5 objectifs à long terme: l’éducation et la pauvreté. L’objectif de réduire de 25% la pauvreté, de réduire les départs précoces de l’école et de renforcer la participation aux cycles d’études supérieures sont donc simplement abandonnés pour l’instant. Ces objectifs paraissent irréalistes dans 10 ans. On entérine le marasme.

  16. Ce qui m’a le plus amusé se trouve dans les commentaires :
    « On va demander à Einstein de vérifier si cette théorie tient la route »
    Mais avant de cité un nom, il faudrait en premier savoir ce qu’il a fait. Il a transformé une proposition d’Henri Poincaré à la mode algébrique ! Prendre ceci comme référent est !
    La seule richesse d’une Nation est l’homme, l’homme dans sa diversité d’expression, il n’a jamais vraiment tord, jamais vraiment raison, les savoirs changent tout le temps au rythme des découvertes.
    Cordialement

  17. Mais est-ce que quand l’image sera meilleure, Paul aura plus de chance d’être entendu?
    Je ne vois pas le rapport?
    On peut être amateur pour une chose, et être excellent dans une autre, et c’est très bien ainsi;
    c’est cela le charme! C’est ce mélange!

  18. C’est le titre qui m’a le plus « interpellé » : PAUL JORION, CHRONIQUEUR DU XXIe SIÈCLE, à croire que ce vingt-et-unième serait déjà ou presque terminé, et que Paul en aurait fait la chronique complète. Vu comme ça, c’est amusant, mais à le lire normalement il est très banal.

  19. J’habite au Québec et je lis régulièrement le blogue de Paul Jorion. J’ai testé à deux reprises sur le terrain politique l’idée de l’arrêt des paris ( sous-jacent nu) sur la fluctuation des prix. Je dois avouer que la réception à cette idée fut étonnamment bonne.
    Ce blogue en plus d’alimenter notre réflexion sur le devenir de notre nation est une communauté fraternelle. On peut décoder facilement cette volonté de non complaisance par rapport à notre société financiarisée.
    Bravo et bienvenue à Paul dans un Québec en voie de se donner un pays.

    1. Ne dites pas a Juan Nessy que vous etes en train de racheter une partie des cyclades, il est capable de le raconter partout…………chut !!!

  20. Bonjour,

    après un (très) rapide passage sur le site de nos amis québécois, je suis un peu troublé par le vocabulaire qui y est employé et par la liste des promoteurs de ce projet qui, à l’exception peut être des caisses desjardins, fleure bon la grande entreprise (Pfizer !). On y parle d’une « fonction publique pas aussi pléthorique que l’on veut bien le croire » (sic!). J’ai vécu 2 ans à Montréal notamment dans la période où le Canada puis les états ont fait le ménage dans la fonction publique en vue de la réduction des déficits. J’ai personnellement vécu cela a travers l’exemple de mes profs à l’université de Montréal et de l’hospitalisation de certains amis et ce n’était pas beau à voir.
    Je me demande donc Paul si nous ne sommes pas encore en face d’un de ces grands mouvements de lobbying entrepreneurial dont le Canada à le secret et qui se fait plutôt habituellement dans les couloirs feutrés des allées du pouvoir. Certaines entreprises n’hésitant pas à fournir clef en main des projets de loi au gouvernement. La seule différence ici est que tout se fait à visage découvert. Qu’en pensez-vous ?

  21. Monsieur Jorion,

    Les difficultés qu’éprouve M. Obama pour faire passer une réforme de soins m’a rappelé un article de Neal Gabler
    On peut quand même s’étonner de l’aversion qu’à la population envers un système plus équitable et qui est en place en Europe depuis des décennies.

    Pour faire écho au fait que les bonnes idées commencent à émerger, un autre article (que vous avez peut-être déjà lu) où John Mauldin qui dit la même chose que ce qui se publie depuis des mois sur ce site : source (traduit en partie sur ContreInfo)
    Le fait qu’un républicain arrive à ces conclusions est une bonne nouvelle.

    Cependant le chemin entre les idées et leur application est encore long. Espèrons qu’il ne sera pas emprunté trop tard 🙁

Les commentaires sont fermés.