« Renforcer la « gouvernance » économique dans la zone euro »

Ce texte est un « article presslib’ » (*)

Je viens de lire le document publié le 10 juin par la Banque Centrale Européenne, intitulé – je traduis de l’anglais : Renforcer la « gouvernance » économique dans la zone euro.

Wolfgang Münchau, le chroniqueur du Financial Times, écrivait hier à son sujet : « Si des sanctions, ça ne marche pas, alors, c’est sûr, des tonnes de sanctions, ça ne marchera pas non plus ». On ne pouvait mieux dire.

L’image qui me vient, c’est celle du pion chahuté qui, tandis que les avions en papier se croisent dans l’espace aérien au-dessus de sa tête et que s’amplifie autour de lui une sarabande infernale (« On se croirait en république ! », s’écriait dans ces cas-là mon instituteur – la scène, il faut le dire, se passait dans une petite nation monarchique), révise avec application son barème de punitions.

Lors d’une réunion la semaine dernière, interrogé à propos de l’espérance de vie de la zone euro, j’ai répondu : « Entre trois semaines et trois mois ». Le document Renforcer la « gouvernance » dans la zone euro ne m’encourage pas a modifier mon pronostic.

(*) Un « article presslib’ » est libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Paul Jorion est un « journaliste presslib’ » qui vit exclusivement de ses droits d’auteurs et de vos contributions. Il pourra continuer d’écrire comme il le fait aujourd’hui tant que vous l’y aiderez. Votre soutien peut s’exprimer ici.

Partager :

81 réflexions sur « « Renforcer la « gouvernance » économique dans la zone euro » »

  1. naïvement je pensais un peu comme vous, me disant que la confiance ne se mesure pas qu’en terme d’argent, mais parfois de troupe: 150 000 troupes européennes au moyen-orient par exemple n’assureraient-elle pas la pérennité des oléoducs?

    ce qui suggère que l’hypothèse de monsieur jorion est l’hypothèse optimiste dans laquelle nous opterions pour une dangereuse paix souveraine aux prix d’une monnaie mh… d’asservissement à un style de vie?

    hypothèse qu’il n’a pas exclu de modifier dans les dernières lignes..

Les commentaires sont fermés.