NOUVELLES DE LA DÉMOCRATIE

Je suis depuis tout à l’heure la retransmission en direct de l’audition de Rupert et James Murdoch, père et fils et, en ce moment, Rebekah Brooks, devant une commission du parlement britannique.

Un incident récent a été la tentative par un « entarteur » d’entarter Rupert Murdoch qui répondait aux questions que lui posaient les membres de la commission. Très significatif à mon sens a été la différence de réaction entre le fils et l’épouse du magnat de la presse au moment où l’activiste, le comédien Jonnie Marbles, attaque sa victime : le fils fait un geste pour se protéger le visage, tandis que l’épouse (Wendi Deng Murdoch, née en 1968 à Jinan, dans le Shandong) bondit sur l’assaillant avec une telle vigueur qu’un député complimentera Murdoch sur « l’excellent crochet du gauche » de son épouse (en fait, du droit).

Quelques remarques très générales. D’abord, et comme j’ai eu l’occasion de le dire à l’occasion de l’audition de membres de la firme Goldman Sachs devant une commission du Sénat américain l’année dernière, quels que soient les reproches que l’on puisse adresser aux représentants du peuple en général dans nos démocraties, de telles auditions aux États-Unis comme au Royaume-Uni, nous montrent des femmes et des hommes exerçant leur fonction de manière admirable. Bien sûr, de telles commissions opèrent une sélection entre ces représentants du peuple, mettant en avant les meilleurs.

Quant aux déposants, dont on peut imaginer aisément l’arrogance et le cynisme quant ils sont entourés de leurs pairs, leur humilité, leur générosité, leur bonne volonté à se conduire comme de véritables êtres humains quand ils se retrouvent en position d’accusés, suggèrent que, dans un cadre approprié, si on les protégeait des mauvaises fréquentations (les gens comme eux), ils feraient des grands-parents très acceptables.

Partager :

42 réflexions sur « NOUVELLES DE LA DÉMOCRATIE »

  1. Eh oui Monsieur Jorion,comme vous le dites si bien…Mais,nous le savons depuis Athénes et les Philosophes ,le pouvoir corrompt…!
    Adieu donc papy ,mamy and all family,bcbg-bobo anglo saxon,”propres sur eux” et cependant “sépulcres blanchis”

      1. Dommage que l’attentat pâtissier sur Murdoch ait capoté…

        J’ai eu la joie de partager quelques jours avec M Godin de passage sur Grenoble, hébergé chez des amis qui l’avaient invité. Il nous a tout dévoilé de ses plans machiavéliques, comment s’est fait avoir notre actuel président, par deux fois, comment Bill Gates himself y a eu droit à trois reprises.
        Murdoch en mérite au moins une pour l’ensemble de son oeuvre.

        Pour la 6ème de BHL, il s’agissait non moins que d’une véritable bataille rangée au salon du livre: une cinquantaine de gorilles philosophiques contre autant de tueurs à gags de l’internationale pâtissière! Un déluge de crème! Une pluie de tartes! Ces terroristes ne craignent aucun dispositif de sécurité et ne vous livreront les détails de l’opération que sous la torture de boire autre chose que de la bière belge 8)

      2. Vraiment génial ce Noël Godin, auteur d’un hilarant “Crème et châtiment” (1995). Mais ça fait longtemps qu’on ne voit pas d’attentat pâtissier. Au dernières nouvelles il voulait entarter le Dalai Lama. Il devrait plutôt s’occuper de Trichet, à mon avis…

        Pour les fanatiques de Godin, dont je suis:

        http://www.youtube.com/watch?v=Ai4F9HyaJwk
        http://www.youtube.com/watch?v=zoKijIoVKG0&feature=related
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Entartage

  2. Vous n’évoquez pas la mort de vieillesse de Sean Hoare, journaliste un peu intègre, à l’origine de toute l’affaire. A-t-on idée de mourir de vieillesse à son âge ? Il voulait sans doute faire l’intéressant 🙂

  3. “Un bon régulateur est un régulateur mort” Citation de Ruport Murdoch, le Grand, chef de la tribu barbare des ultra libéraux fous, prince d’occident.

  4. Si ces auditions sont exemplaires pour la démocratie, je juge différemment ces auditions. Je viens d’écouter les députés anglais et ils me semblent beaucoup moins pugnaces dans leur question (mettant peu en difficulté l’auditionné qui n’est guère bousculé) que les sénateurs américains. En parallèle et pour avoir suivi, à l’époque, la commission sénatoriales dans l’affaire du Watergate par exemple, c’était bien plus passionnant, les sénateurs s’en laissant moins compter que les députés anglais. Pour les auditionnés d’aujourd’hui cela ressemble à une ballade de santé sans beaucoup d’embûches. Il ne semble pas qu’il faille en attendre quoi que ce soit. Entre gens de bonne compagnie : tout va très bien Madame la Marquise

    1. Personnellement, je ne l’ai pas entendu dire “humiliating”, je l’ai entendu dire “humbling” : qui force à l’humilité. Humilité et humiliation, ce n’est pas la même chose.

    2. C’est un marchand de sirop, de marshmallow et de guimauve, très collant ce James Bond de l’info

  5. En fait, on n’avait rien compris en les entassant dans des camps de travail.
    La vraie rééducation pour ces gens là?
    Tous les six mois, un mois à vivre dans un HLM de Clichy ou aux 4000. Bosser comme caissier de super marché ou metteur en rayon avec le niveau de vie correspondant. C’est pas méchant. Juste la réalité du système qu’ils créent.

    Chiche? une loi sur la vraie mixité sociale.

    Si on avait forcé Aristote ou Voltaire à être esclave deux mois par an, peut-être que ces grandes âmes n’auraient elles pas cautionné ce système immonde comme détestablement nécessaire.
    Je suis certains qu’un grand cerveau comme celui d’Aristote aurai été capable de concevoir un monde sans esclave.
    L’évolution de la condition humaine aurai gagné 20 siècles d’un coup.

    1. Vous avez raison Kerjean, si on inverse les positions entre detenus et surveillants, ce serait beaucoup plus saignants… Et alors?

      1. Il ne s’agit pas de punir mais d’éduquer. Quand un petit enfant frappe un petit camarade de maternelle on lui demande de se mettre dans la peau de celui qu’il a frappé.
        Nos financiers sont de grands gosses pourris gâtés.

  6. En l’absence d’un dévoilement des structures du capitalisme financiarisé, il devenait difficile d’articuler correctement les étapes de la déconfiture. Résumant son incrédulité face aux explications de Cohen, Arditi avoue d’ailleurs à cet endroit que « la tête [lui] tourne ». Il reformule : « Alors, si j’ai bien compris, ce sont les Chinois pauvres qui prêtent aux Américains riches (…) pour que ces mêmes Américains riches achètent ce qu’eux-mêmes fabriquent ? C’est un système à dormir debout ! Ça, vous l’avez dit. Ça peut pas tenir. » Cohen, très inspiré et cependant navré, adoube : « Ça n’a pas tenu ! »… laissant tout de même le téléspectateur vigilant penser que le « système » n’est pas seul à « dormir debout ».

    http://www.monde-diplomatique.fr/2011/01/CORDONNIER/20045

  7. Paul bonsoir, le ressentiment fut evoque sur le blog il y a peu, une sorte de debat… Les commentaires a ce billet seront a verse au dossier… Lecheurs de couperet, a vos claviers!…

  8. M.Jorion se passionne pour les turpitudes anglaises,elles nous feraient bien oublier les errements de nos latin-lovers.Cet été est décidément très passionnant. La démocratie est un jeu.
    Rien ne va plus!

  9. “Ils m’interdisaient les mauvaises fréquentations et ils me laissaient seul en tête à tête avec moi-même… Quelle inconséquence !”
    Lacenaire in Les enfants du Paradis.

  10. Ah bah la voilà _LA_ solution : inscrire l’argent sur la liste des drogues.

    Au-dessus d’une certaine somme perçue chaque mois, vous êtes fortement dépendant.

  11. “l’épouse (Wendi Deng Murdoch, née en 1968 à Jinan, dans le Shandong) bondit sur l’assaillant avec une telle vigueur qu’un député complimentera Murdoch sur « l’excellent crochet du gauche » de son épouse (en fait, du droit).”

    Les images de la baffe en question:

  12. Il n’est écrit nulle part que la démocratie est synonyme de suivisme moutonnant.

    Je trouve cette entartage et la baffe de la femme cougar tout à fait vivifiants.
    Un vent de fraicheur viendrait-il souffler chez nos voisins et nous montrer qu’il est toujours possible de s’indigner ? Décidément, 2011 sera l’année de l’indignation record absolu : printemps arabe, crises multiples, et maintenant les rosebifs.

    Y’a encore beaucoup de baffes à distribuer.

  13. Je trouve que malgré sa suffisance, la France a beaucoup a apprendre de la démocratie anglaise.
    Chez eux, les journalistes font vraiment leur boulot. Ils ont fait tomber le parlement pour leurs notes de frais.
    Aujourd’hui ils ont force a la démission deux chefs de la police, mettent a mal le plus influent et le plus craint des groupes médiatiques.

    En France, le parlement a le culot de porter plainte pour la fuite sur le prime. Les journalistes préfèrent polémiquer sur le 14 juillet que sur des sujets importants.
    Les politiques sont bien trop confortable pour reformer les choses. Jusqu’à quand ?

    1. Certains journalistes ont cette ténacité mais ont également risqué d’y laisser leur santé.
      Pensez à Denis Robert puis au confort tout relatif de notre belle démocrature.

  14. Pendant ce temps là, Lagarde Laboulette plébiscitée selon L’IPSOS par tous les Hexagoniens , Dédé la Sardine et Nanard se remplissaient les poches.
    Pendant ce temps là, on ne parlait pas de l’affaire Karachi… Pendant ce temps là…, Fukushima continuait de disséminer son poison.
    Mais déjà voici que 2012 arrive…plus rien n’importe d’autre que les couillons à convaincre.

  15. murdoch est comme tous les autres –
    leur fortune ils la doivent au mensonges-compromissions-rabaissements et exploitation des faiblesses humaines-en psychologie des ames humaines ils doivent en connaitre un rayon!!
    et exploitent au maximum le filon-

  16. si au procès du Rubygate il se passait la même chose , avec un Berlusconi enduit de crème pâtissière , je ne veux pas savoir se que ferai la petite Ruby

  17. @Paul Jorion

    ” ils feraient des grands-parents très acceptables.”

    Paul , a choisir un grand pere je prendrais plutot S.Hessel, et vous aussi me semble t’il ?

    1. Paul , a choisir un grand pere je prendrais plutot S.Hessel, et vous aussi me semble t’il ?

      Absurde. Vous pouvez être le petit-fils du Mogul Murdoch et vous réclamer ou être digne de Hessel. Mais être le petit-fils d’Hessel ne vous offrira sur un plateau ni son autorité morale, ni, et encore moins, l’autorité (doublement) sonnante et trébuchante du pape Mogul. Conclusion : je choisis l’héritage financier du Mogul en ligne directe et l’héritage indigné de l’autre. No problem.

      1. @vigneron,

        génétiquement incompatible : c’est une étude scientifique très poussée du département de biologie monétaire de l’université de pfaffenhausen sur cher qui le démontre.

  18. Très significatif à mon sens a été la différence de réaction entre le fils et l’épouse du magnat de la presse au moment où l’activiste, le comédien Jonnie Marbles, attaque sa victime : le fils fait un geste pour se protéger le visage, tandis que l’épouse (Wendi Deng Murdoch, née en 1968 à Jinan, dans le Shandong) bondit sur l’assaillant avec une telle vigueur
    Significatif de quoi?
    Elle généreuse, lui (le fils couard)? Ou Elle intéressée (par le fric et sa puissance) et lui intéressé (à sauver sa propre vie)?
    Je pense que son agressivité n’a d’égale que la valeur monétaire de son mari, et n’est induite que par celle-ci. Sa jeune épouse veille sur lui, comme sur son magot, n’est-ce pas l’accord tacite entre eux deux? Tu veilles sur moi (moi qui ait 80 balets) moi ton distributeur de billets. Je prends ta jeunesse et je te donne accès à ma fortune, mon pouvoir.
    Quand on met sa main sur un terrarium contenant un serpent et que le serpent s’élance pour vous mordre, il est instinctif de retirer sa main, et je n’en connais aucun qui ne le ferait pas. Dans un deuxième temps, on combat. Je pense ici aussi que l’action se passe en deux temps (Cf. position des uns par rapport aux autres). Ici aussi, le fils finit par se lever, même si il n’a pas lair d’être très courageux (il a peut-être peur de se faire mal 😉 ).

    1. C’est exactement ce que je me suis dit au sujet de la réaction de cette chère Wendy. En voila une qui sait défendre (chèrement?) ses investissements!

  19. “… si on les protégeait des mauvaises fréquentations (les gens comme eux), ils feraient des grands-parents très acceptables…”

    Effet de meute???

    Mais ça ne vaut pas que pour ces gens là,(qui je l’espère vont en prendre plein la …), si j’en juge par la tonalité générale des commentaires…

Les commentaires sont fermés.