85 réflexions sur « FLASH SPÉCIAL Crise de la dette publique US – Une journée de tous les dangers »

  1. Crise de la dette : Les États-Unis contre-attaquent

    De notre envoyé spécial Sir William Little – ‎le 7 août 2011
    Pékin, Chine – Suite à la décision prise par l’agence chinoise de notation Dagong[1] d’abaisser la note de la dette américaine, l’administration Obama riposte à son tour en abaissant la note démocratique de la Chine de « Démocratie populaire » à « Dictature communiste autoritaire », son plus bas niveau depuis la création du parti unique Chinois.

    http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/D%C3%A9sinformation:Accueil

  2. Monsieur Jorion,
    Si vous ne l·avez deja fait, pouvez vous decrire qui se trouve derriere ce que l·on appelle “LES MARCHES” ??
    Marches qui chaque jours, pourissent la vie des humbles de cette planete par leurs exigeances et interventions.

    1. les marchés sont inhérents à nos sociétés humaines et marchandes, c’est lorsqu’ils font la loi sans aucune régulation qu’ils posent problèmes. Il faut les canaliser pour retrouver le sens du bien commun et le respect de tous.

      1. Les marchés, ou LE marché, n’est inhérent qu’à la classe capitaliste : ce sont les exploiteurs réunis.

        Avez-vous songé, ne serait-ce qu’un instant, M. ou Madame Karluss à l’ineptie de votre première proposition, et n’avez-vous pas l’impression que les propos que vous déversez complaisamment faisant suite à cette ineptie abyssale, ne sont que des banalités sans aucun intérêt.

        Les propositions néo-keynesiennes de M Jorion : une fraction de la classe capitaliste est en lutte avec une autre fraction, cette lutte est réelle, cependant les deux fractions sont des fractions de la classe capitaliste, leur but commun est de continuer à exploiter la classe prolétarienne.
        D’où cette opposition et le ressassement du terme ” distribution” révélateur de la position des néo-keynésiens : continuez à produire, nous distribuerons plus mieux, etc..
        La question n’est pas là, comme on ne rejoue pas la révolution Française, Saint-Just, ou Robespierre ne sont plus à cette page, il ne s’agit pas de cela, est-ce surprenant , plus de siècles après la prise du pouvoir par les bourgeois? , est-ce étonnant après plus de deux siècles de luttes de classes?, c’est-à-dire de dictature de l’économie, c’est-à-dire de dictature de la classe capitaliste avec les résultats que l’on voit partout ?
        Les néo-keynésiens veulent sauver les meubles, virer les libéraux et les “corrompus” ou “incompétents” et retaper la bâtisse de l’exploitation pour la gérer, gentiment, purement, honnêtement, mais toujours dans l’exploitation, toujours dans la division de classe.

    2. Les marchés représentent la classe politico-financière, le gros étant constitué essentiellement par les multinationales les banques et la jet-set, suivie par une floppée de petits pigeons attirés par les miettes.

  3. toute cette baisse ne servirait elle pas a éliminé toutes l’économie fictive crée depuis quelques années à travers les cd’s et autres Q, pour pouvoir revenir sur des bonnes bases économiques( enfin ça depends pour qui) plus en phase avec la réalité de la production et non plus de la speculation virtuelle de ces dernières années, afin de remettre le modèle en place pour le permettre de recommencer à se gaver normallement et à long terme.
    enfin je dis çà comme une reflexion qui passe dans mon petit cerveau de travailleur.

  4. Bonjour,

    Quelqu’un peut il expliquer très clairement ce qu’implique l’intervention de la BCE dans le rachat d’obligations des états fragiles ?
    Monsieur Jorion, pouvez vous faire un billet ou une vidéo sur le sujet ?

    Merci !

  5. OCDE: Le ralentissement des grandes économies se confirme
    Mis à jour le 08.08.11 à 12h58
    Les indicateurs composites avancés de l’OCDE signalent la poursuite du ralentissement de la croissance de la plupart des grandes économies en juin, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques.

    Ces indicateurs suggèrent un ralentissement au Canada, en France, en Allemagne, en Italie, au Royaume-Uni, ainsi qu’au Brésil, en Chine et en Inde, précise l’OCDE dans un communiqué.

    Des signes d’inflexion du cycle de croissance émergent aux Etats-Unis, au Japon et en Russie, ajoute-t-elle.
    http://www.20minutes.fr/ledirect/767726/ocde-ralentissement-grandes-economies-confirme

  6. Monsieur Jorion,
    Une bonne partie des instabilités financières de ces dernières années est due au trading haute fréquence. Pourquoi une temporisation sur la réalisation des transactions n’a-t-elle jamais été mise en place? Il me semble que, si elle n’évite pas toutes les dérives (délits d’initiés et autres), elle calmerait quand même le jeu.

  7. Paul Jorion, merci de ce que vous faites chaque jour pour nous permettre de comprendre la situation.
    Je reviens sur un point : vous dites que la spéculation n’a pas toujours existé, qu’elle était même interdite. N’étant pas compétent, je ne conteste pas cette affirmation mais je vous fais remarquer que le système de Law sous la Régence a suscité (favorisé ??) la spéculation qui existait donc déjà à cette époque.

  8. Cher Monsieur Jorion,

    Votre travail d’alerte, de pédagogie et d’analyse est remarquable, autant par sa pertinence que par sa douceur, qui est une nécessité fondamentale quand on s’approche de trop près du coeur nucléaire des choses par temps de crise intense en particulier.

    Il me semble néanmoins que votre démarche est jusque là animée par une illusion que je vais ici appeler “le retour du Jedi” : l’illusion selon laquelle un petit nombre de personnes conscientes des très grands déséquilibres de l’univers pourraient du seul fait de la puissance et de la justesse de leurs pensées rétablir l’ordre naturel des choses (c’est ainsi que les choses se passent à peu de chose près dans la série Star War).

    L’idée même que vos propos, à plusieurs égards frappés d’un bon sens élémentaire qui s’est perdu (l’interdiction de la spéculation sur les variations de prix ; l’incapacité à calculer certains risques par exemples), puissent être un jour être officiellement mis en débat du fait de leurs seules pertinences procède de la même illusion.

    L’expérience montre que pour changer la réalité ou le cours des choses, deux conditions doivent être réunies. Une Autorité du discours qui se manifeste par un ensemble ordonné de propositions dans une direction orientée, et le levier d’une mobilisation de masse autour de cette direction.

    La puissance est toujours un effet de la cohérence d’un discours et de la mise en cohérence d’une communauté autour d’un discours.

    La préoccupation de ceux qui tiennent les rênes du pouvoir au moment où le sol se dérobe sous leurs pieds (et ils en sont conscients ; l’illusion est de croire le contraire), est rarement d’affronter la réalité des choses, mais plutôt de négocier avec elle, y compris en trouvant un bouc émissaire quand le temps des tergiversations a cessé.Et nous y sommes.

    Pour agir autrement, ces responsables devraient être animés par une conscience morale ou, en tout cas, que cette préoccupation pèse beaucoup plus lourd dans leur esprit par rapport à des considérations personnelles mondaines qui les conduisent à mentir et à dissimuler l’étendue exacte des dégâts. Des dégâts qui sont en fait extraordinaire puisque d’un côté, les Etats souverains ont compromis leurs leviers d’actions ; de l’autre, ils doivent assumer le poids des décisions prises en 2007/2008 qui n’ont pas eu les effets escomptés. Ce qui se dessine aujourd’hui au bout du tunnel, c’est moins de la lumière qu’un mur épais.

    Il y a deux jours, vous aviez indiqué que vous “changiez de braquet”, mais c’était à propos de serveurs informatiques.
    Ceci m’amène à vous suggérer ceci si cela n’a pas déjà été fait :

    – compte tenu de l’audience que vous avez acquis, pourquoi ne pas vous résoudre, à l’heure où c’est nécessaire, à rédiger un manifeste écrit dans une langue simple et claire qui rassemblerait les 10 ou 20 décisions clés à prendre d’urgence ?
    Quitte d’ailleurs, à poser ces décisions comme des champs, avec des modalités ou des intensités d’applications à discuter ou bien, des axes comprenant plusieurs alternatives également sujettes à discussion ?
    La solution de questions complexes sont toujours sujettes à des erreurs pour ce qui est de leur résolutions a priori ; ne peut-on en revanche décider de dire les choses comme elles se présentent et le faire savoir ?

    – A ce propos d’ailleurs, l’étape suivante serait de faire signer ce manifeste et de l’envoyer à qui de droit en plusieurs langues si nécessaire : alors il ne pourrait plus être ignoré et, enfin, un débat réel pourrait s’engager au-delà du cercle de personnes qui sont à peu près conscientes ce qui se passe et ce qui arrive.

    Imaginons une seconde que 200 000 de vos visiteurs signent ce petit manifeste, ce qui fait tout à fait partie des choses possibles, ne croyez vous pas que, dans les 10 jours, les débats sérieux seraient posés dans les termes qu’ils méritent ?

    J’imagine bien qu’entre 2008 et 2011, vous avez eu besoin de temps pour devenir audible.
    Aujourd’hui c’est acquis.
    Pourquoi ne pas engager l’étape suivante, qui est simplement aussi utile que nécessaire ?

    Cordialement

    1. Si on commençait par 200 000 donateurs à 5 € ?

      Tous les anciens syndicalistes vous diront qu’il est plus facile de récupérer des signatures que des cotisations .

      Et quand ça chauffe ( on sait rarement vraiment pourquoi ça démarre ) on est bien content de trouver des syndicats avec une ossature pour faire .

      Mon appel à versement vaut donc aussi bien pour vos syndicats respectifs que pour Paul Jorion ou vos associations préférées .

      Par les temps qui courent , c’est le seul placement sur .

  9. Au vu des graphes il n’y a pa vraiment de surprises c’était attendu , peut étre pas sous l’aspect précis que çà à pris , mais prévu . Là maintenant c’est réalisé . A part les actions qui vont s’en doute encore dégringoler .
    La crise est términée . Donc aucun changement notoire et nos dirigeants s’appréte à reprendre la routine … Jusqu à la prochaine secousse , cette fois ci dans moins de 6 mois .
    On va donc sur cette maniére de gerer , oh ! tiens là il y a pb d’échéance , vite un sceau de liquide .
    ah !… pas assez gros …palabre , celui-là ? , non celui-ci .
    Y a pas vraiment de pb au fond . De temps en temps quelque accident …

  10. Cher Paul Jorion
    Tout à fait d’accord avec vos propositions pour l’avenir du système monétaire, mais quid du passé, de la dette ? Comment l’Europe épongera-t-elle son passif: par l’austérité, le défaut ou l’inflation ? Que préconisez-vous ?

  11. Bonsoir Monsieur Jorion,

    J’ai découvert votre blog il y a peu et j’en apprécie beaucoup le contenu, et tout particulièrement vos vidéos qui me ramènent sur les bancs de l’université (j’ai 65 ans comme vous) et arriveraient même à me faire croire que je peux comprendre ce monde de la finance que vous expliquez.

    Je rejoins Charles de Mercy dans sa suggestion de former un groupe de signataires, même petit au départ ,et voudrais rajouter la suggestion que chacun des membres du groupe (qui ne l’aurait pas encore fait) envoie l’adresse de votre blog à ses connaissances et amis en demandant qu’ils en fassent autant s’ils sont également sensibles à vos idées, afin de faire boule de neige.

    Je ne prétends pas être capable de juger du réalisme de vos propositions mais elles me semblent basées sur le sens commun en ne décourageant pas la libre entreprise ni ne condamnant l’enrichissement individuel à condition qu’il soit le résultat d’un travail produisant des biens ou des services concrets.

    Il me semble en effet que la spéculation pure s’appuyant sur des millions d’ordinateurs stupides, machines infernales qui réagissent 24h/24 instantanément (le plus souvent dans le même sens car pilotés par les mêmes logiciels), est une partie importante du problème.

  12. “Il me semble en effet que la spéculation pure s’appuyant sur des millions d’ordinateurs stupides, machines infernales qui réagissent 24h/24 instantanément (le plus souvent dans le même sens car pilotés par les mêmes logiciels), est une partie importante du problème”

    Nos amis hackers WH, RH et même certains BH vont rapidement s’en charger.

  13. Merci pour la clarté de vos analyses et vos propositions de réformes . Mais le système sera-t-il capable de se réformer ? Les loups ne se transforment pas en chiens . Notre avenir est , pour l’essentiel , actuellement entre les mains de profiteurs . .Pour un Saint Just , il y a cent millions d’agioteurs et de marchands du temple !
    http://crayondenuit.canalblog.com

Les commentaires sont fermés.