41 réflexions sur « FRANCE 24, The F24 Interview »

  1. On les aura

    Ces mots terminaient l’ordre du jour du général Pétain le 10 Avril 1916.

    Qu’est ce qu’on aura ?
    Les pieds gelés dans les tranchées ? Mais non… les bas de laine des petits épargnants.

    Publicité et propagande sont ici réunies, revigorant au passage l’industrie de la carte postale. Les soldats donnent leur sang sur le front, il serait injuste que les civils ne participent pas à l’effort de guerre. Ainsi la campagne pour les bons de la Défense Nationale fait appel au civisme des français afin de récupérer l’or des petits épargnants. Les naïfs verront ainsi leur épargne perdre 60 % de sa valeur en quelques années, alors que pendant ce temps celle des malins fructifie. Une des plus grandes escroqueries de l’état français.

    http://rleb07.free.fr/satiric/publicite.html

    1. Et encore , si çà n’était que l’or . Pétain a jeté dans l’enfer de Verdun , comme dans un gouffre ,
      tous ceux susceptibles de demander des comptes aprés la guerre , il a fini le travail de Napoléon
      exterminer la paysannerie sur les champs de bataille . Tout ce qui avait fait la grandeur et la
      spécifité de la France a été par là englouti par le grand Moloch de la propriété privée de la Terre .
      La commune si pacifique et si patriotique les avez rendus mort de trouille .
      En ce qui concerne Napoléon et les Corses , méme pb , pourquoi n’arriva t il pas à avoir raison des Corses , et dut-il s’enfuir de son ile ?

  2. Ca me frappe toujours de voir que Paul Jorion est d’abord présenté comme Anthropologue.
    Celà laisse supposé qu’il analyse la situation de la finance avec uniquement cet oeil distant, mais ça laisse aussi croire qu’il ne connait pas forcémént très bien ce milieux.

    Je n’ai découvert que sur le blog, qu’il a en fait travaillé longtemps au coeur du système, et le connait donc parfaitement. On pourrait même dire mieux qu’un frédéric Lordon par exemple.
    Or celà semble systématiquement caché ou très atténué dans ces présentations médiatiques.
    Alors que si on le présentait d’abord comme ancien si ou ça de la finance, ça aurait un autre impact!

      1. “anthropologue” dans ce contexte ça veut dire d’abord “pas économiste”, donc “vous pouvez écouter j’ai peut-être quelque chose d’original à vous faire entendre”.

      2. @José
        On peut le prendre dans le sens là, mais perso j’ai l’impression que ce sont surtout les gens déjà convaincus comme les lecteurs de ce blog, qui considèrent l’adjectif “économiste” comme synonyme de douteux. Mais pour le spectateur moyen de ces émissions, j’ai plutot l’impression que économiste signifie encore “mec qui s’y connait” et que Anthropologue ça sonne plutot comme celui qui regarde ça de loin, celui qui ne connait pas la réalité quotidienne du milieux…

    1. En général, vous n’êtes pas consulté sur la manière dont on vous présente. L’information provient alors soit du blog (ci-dessus : ‘À propos’, rédigé par moi-même), ou de la notice Wikipedia (rédigée par la vox populi). Quand on me dit : « Je commencerai par dire que vous êtes économiste…’, je réponds : « Ne dites pas ça : les économistes hurlent chaque fois qu’on me présente comme ‘économiste’, dites plutôt ‘anthropologue’ ou ‘sociologue’, c’est ça ma formation ».

      Annette Young a manifestement consulté la notice Wikipedia en anglais, puisqu’elle mentionne ma simulation du marché boursier, chose à laquelle les interviewers français ne font jamais allusion.

      1. Que vous préfériez êre désigné comme Anthropologue plutôt que économiste je peux largement comprendre 🙂
        Mais ce que je voulais exprimer c’est plutot le fait que j’ai l’impression qu’on ne vous présente jamais comme ayant été un homme de terrain. On pourrait vous présenter comme Anthropologue de formation ET ancien Trader (ou l’inverse), ça donnerait directement du poid, car pas seulement comme penseur distant du sujet mais comme un ancien du milieux qui a connu le sujet au plus prêt.

        Si Annette Young ne s’est pas contentée de lire le premier paragraphe de la fiche Wikipedia elle a dut lire le passage suivant qui aurait put servir de présentation dans l’esprit de ce que j’exprime:
        “His interest in behavioral theory has led Jorion to work on stock market behavior as a pricing specialist and, for a period, as a trader on the futures markets in a French investment bank”.

    2. Disons pour mettre tout le monde d’accord que c’est un anthropologue qui a étudié la tribu sauvage des Financiers, isolée dans leur Amazonie de Wall Street, si difficile d’accès, et qui cherche à civiliser un peu leurs coutumes barbares… Le Lévi-Strauss des Wall-streetiens.

  3. Sur l’Anthropologie , j’ai de plus en plus des doutes sérieux . P Jorion oppose Rousseau à Hobbes par ex . Le bon sauvage contre le mauvais . Mais l’un comme l’autre sont nuls en Histoire . L’ Histoire ne commence pas par des individus .
    Quand Jules César dit ‘ Veni , Védi , Vici ‘ , il parle de lui à la troisiéme personne , il n’est pas un ‘je’ mais un membre de la gens Cornélius et pourtant c’est un personnage tardif de l’Histoire déjà .
    Au commencement n’existaient pas des individus , mais des communautés , et celles-ci n’était ni bonnes , ni mauvaises . Certaines étaient cannibales ou guerriéres , d’autres vivaient de péches ou d’élevage , ou autres , moeurs en conséquences .
    Quand P Jorion oppose les seigneurs guerriers qui s’accaparent les terres par la force aux
    marchands qui le font par l’argent il passe lui aussi l’Histoire réelle à la trappe à liquidité .
    La vérité historique est que les seigneurs n’étaient pas propriétaires des terres , ils la ‘possédaient’ en fief , c’est à dire qu’ils ne la possédaient pas . Lorsque tardivement ils se sont mis à vouloir la posséder , ils ont du passer par les notaires du Roi pour se faire délivrer un
    droit afin de mettre des moutons sur les terrains communaux . Les paysans qui n’étaient ni les
    serfs , ni les salariés qu’il voudrait qu’il soient on brulés les chateaux pour faire disparaitre ses
    parchemains diaboliques , faute de les trouver .
    La féodalité , elle méme ‘(fief ) n’est pas née des ‘invasions’ mérovingiennes , mais de la déconfiture des carolingiens et bénédictins qui s’enfuyaient en soulevant leurs robes face aux Vikings , au lieu de protéger leur peuple . De là est apparu une aristocratie , au sens des meilleurs , les meilleurs du peuple pour organiser sa défense et qui a donné les Capétiens .
    Les premiers à y parvenir ont été les Comtes de Flandre , qui ont élevé le premier des Capétiens , c’est une chose que devrait savoir PJorion qui est Belge , ce me semble .
    Par là on devrait éviter de confondre cette aristocratie , avec la noblesse que représenterait
    les détenteurs d”argent actuels en cas de libertarisme . Quand Aristote parlait d’aristocratie je
    pense que c’est bien aux meilleurs qu’il pensait , non ?

    1. Où voulez-vous en venir avec ce discours? Plus que tout, c’est cette référence renouvelée aux “meilleurs” qui est inquiétante…

      1. Préférez -vous étre gouverné par des médiocres ou des corrompus ?
        Si çà peut vous rassurer les seigneurs au départ ont joué un role bénéfique , four à pains , routes,ponts , drainages , comme gestionnaires , puis se sont transformés de génération en génération en rentiers , pour finir fin de race . De méme pour les ordres monastiques , un bon début puis une mauvaise fin . A l’époque moderne idem , les States de la fin du 19e en passant par les années 30 puis celle d’aujourd’hui , ce n’est pas la méme chose , ce qui était bon et devenu mauvais . Ne souhaiteriez vous pas comme beaucoup et moi méme voir d’autres émergér que nos dirigeants actuels dont il est clair qu’il ne sont pas à la hauteur des événements aussi bien techniquement que moralement ? Je n’envisage pas par là l’extreme-droite qui d’évidence est le retour du passé , mais l’avénement de l’avenir d’où les meilleurs ne sont pas apparus et pour cause puisqu’il s’agit du futur .

      2. Si la “méliorité” était transmissible par les gènes, je ne verrais aucun inconvénient à laisser à ceux considérés commes les meilleurs les rênes du pouvoir. Mais les choses étant ce qu’elles sont (et ceci par contre pourrait avoir des origines génétiques, quoique, à la limite, on s’en moque), la première préoccupation de la plupart d’entre eux va être de transmettre leur patrimoine, pas uniquement sous une forme matérielle, mais aussi par le biais de l’éducation, de la notoriété etc. Peu à peu, la société met en place à leur initiative des couloirs chargés de contrôler et canaliser cet héritage matériel et culturel ( pour l’aspect culturel voir Les héritiers de Bourdieu et Passeron). Les meilleurs dîtes-vous? Pour un César qui fut vomi par Subure, combien d’enfants intelligents qui finiront dans l’ergastule? Est-ce un hasard si Hugo n’est pas né dans un bordel? La méritocratie, héritière de la Révolution, atteint ses limites dès qu’elle est dévoyée par une forme quelconque d’héritage.
        Refaire un tour de manège avec une aristocratie toute neuve, non merci. Autant garder des médiocres.
        Vivre l’utopie

    2. D’escrocmagnon à Ron Paul pour retourner à Aristote en passant par la Belgique, le tout en une vingtaine de lignes. Vertigineux ou abracadabrantesque ?

  4. Excellent. I’m prefering the english version of interviews and the same for Paul Jorion who’s better than ever.
    This is the exact way corresponding an anthropologist should respond.

  5. Bonjour,

    M. Jorion, de quel programme de Sarkozy présenté à Obama parlez-vous ? Et qu’avait-il de positif selon vous ?

      1. En même temps, débarquer dans le bureau ovale en brandissant le Bancor, c’est sûr que ça doit jeter un froid….
        (Même si personnellement, vous m’avez convaincu de son bien-fondé.)

  6. Une question (voire 2) me turlupine :
    Est-ce la veste que l’on voit, posée sur la chaise, que l’on devine en arrière plan sur les vidéos du matin ?
    Autre question du même acabit, il y a une feuille blanche scotchée sur la porte que l’on peut lire en sortant qu’est-il écrit dessus ??

    1. Vous au moins, AL, distinguez l’essentiel du détail sans importance.

      1) les deux vestes sont différentes.

      2) Il est écrit “Recording”, je colle cette feuille de l’autre côté de la porte quand j’enregistre une vidéo (manifestement, il m’arrive d’oublier !)

  7. @Paul

    Je retiens un élément très particulier de cette intervention: L’image que vous employez de ce qu’on appelle (chez les océanographes?) une “vague scélérate”. Elle me paraît tout à fait pertinente.

    1. ” … moderne, Warren Buffett ne déclare avoir « gagné la lutte des classes » que pour parer à l’émergence d’une prise de conscience des rapports sociaux réels. ” Voici donc une forme nouvelle de vaccine (Barthes) consistant à immuniser le système contre l’action de ceux qui sont censés protéger le système qui protège les riches. Inattaquable ! Le vrai est un moment du faux . Philia ?

  8. J’aime beaucoup votre réponse à la dernière question:

    Mr Sarkozy went with quite a good programme [to reform the international monetary system] to visit Mr Obama who replied he wasn’t interested. It’s not only a question of having the right people, the power balance needs to be right too…
    Until things are even worse than they are now, it’s [unlikely] that there will be a sufficient push from the public opinion so that things are changed the way they should be changed

    Cela fait de vous un réaliste.
    En plus de proposer les idées de réformes qui sont réellement indispensables.

    Bravo.

  9. Bonnes questions , elles induisent la réponse : paralyser les états au moment où ils risquent
    de tomber sous controle populaire , puis paralyser les peuples .

  10. Des nouvelles de l’italie. La dette publique de l’Italie est l’une des plus élevées du monde en valeur absolue. Elle a atteint un nouveau record au mois de juin soit 1 901.9 milliards d’euros contre 1 897 milliards d’euros pour le mois de mai. Cela représente 120% de son Produit Intérieur Brut. Il s’agit du troisième mois consécutif qui voit son niveau augmenté significativement. Sur un an, elle a progressé de 3.19% en valeurs absolue. Chaque nouveau-né italien se trouve donc au moment de sa naissance à la tête d’une dette de 31 700 euros soit plus de 90 565 euros par ménage.
    Le gouvernement italien a adopté un premier plan de rigueur en juillet dernier qui proposait une cure d’austérité de 48 milliards d’euros sur trois ans. Silvio Berlusconi en propose un second pour le mois d’août qui prévoit d’économiser 45.5 milliards d’euros sur deux ans ; mesures censées mettre fin aux attaques spéculatives contre l’Italie. De l’usage de la tapette à mouches pour repousser les Huns. Le gouvernement italien propose donc près de 100 milliards d’euros d’économie sur deux ans. Autrement dit un coup de massue sur la tête des salariés et des retraités italiens. Les transferts aux collectivités locales seront amputés de 9.5 milliards d’euros et provoquera une augmentation inévitable des impôts locaux sauf à renoncer à divers services. Le second volet de ce plan prévoit la libéralisation totale de l’économie, privatisation des sociétés municipales et l’assouplissement du droit du travail concernant les licenciements et le recours massif aux contrats à durée déterminée. Seul, le service de l’eau échappe à ces mesures, le peuple italien s’étant massivement opposé par référendum à sa privatisation.

  11. We’ve been warned: the system is ready to blow.
    Only a new way of managing the global economy can prevent more mayhem in the markets and on the streets.

    http://www.guardian.co.uk/business/2011/aug/14/larry-elliott-global-financial-system

    Panic In DC As Starbucks’ Schultz Calls For CEO Boycott Of Campaign Donations, Urges Americans To Go On Strike Against Their Politicians.

    http://www.zerohedge.com/news/panic-dc-starbucks-schultz-calls-ceo-boycott-campaign-donations-calls-americans-go-strike-again

    1. C’est sûr Paul, c’est d’en haut que ça va bouger, comme toujours, c’est fort de café ? La corporatocracy… et les milliardaires … Buffet, Soros, Gates, Schultz, Arnaul… euh non pas lui.

    2. Å rajouter à la sortie (dèjà mentionné ici?) de cet analyste financier sur MSNBC qui pette les plombs et malgré tout mène une tirade très articulée… Googlez “ratigan rant msnbc”. Il condamne le système d’évasion fiscale aux USA qui vampirise leur économie depuis des décennies.

  12. Stratégie, est-ce vraiment le mot approprié? Tactique plutôt, d’autant que nos “comploteurs” semblent tout autant dépassés que nous par les soubresauts de la machine. A moins qu’ils soient aussi d’excellents acteurs?

Les commentaires sont fermés.