LA FLEUR DES BOIS

Quand je travaillais à la banque Wells Fargo à San Francisco, j’avais pour collègue John Gruenstein, autorité incontestée en matière de « risque de crédit », encore appelé « risque de contrepartie ». John avait un autre talent : celui de folk singer, et je me souviens que lors d’un pique-nique de notre département du crédit à la consommation à Angel Island dans la baie de San Francisco – île célèbre dans la première moitié du XXe siècle pour son camp de détention d’immigrés illégaux – nous avons été plusieurs à chanter en chœur durant la traversée, le « Sinking of the Reuben James », une chanson de Woody Guthrie consacrée au torpillage en 1941 du Reuben James, un destroyer américain. Il n’y avait eu que 44 survivants sur un équipage de 159 hommes.

Guthrie avait repris pour la mélodie, « Wildwood Flower », fleur des bois, un vieux classique datant de 1860 et dont le titre original était le beaucoup moins photogénique : « I’ll Twine ‘Mid the Ringlets ».

The Carter Family

Chet Atkins

Emmylou Harris

Partager :

13 réflexions sur « LA FLEUR DES BOIS »

  1. Emmylou Harris
    http://www.youtube.com/watch?v=77WJvg024j0
    Sailing round the room !

    [I…..will be…..]
    In the smoke from Mauna Loa
    Morning mist on the Shenandoah

    [I…..will be…..]
    Grain of sand in the Kalahari
    Magnolia by the Mississippi

    [I…..will be…..]
    Bird song when the day is breaking
    Words of love when your heart is aching

    Blue bonnet by the highway
    I’ll be everywhere and always

    When I go sailing round the room
    Through my window, cross the silver moon
    No flesh and bone to hold me
    I’ll finally set my soul free
    When I go sailing round the room

  2. Merci Paul de nous faire partager ces instants de musique populaire américaine.

    Ayant vécu pour mon travail 5 ans aux USA, c’est une musique dont j’ai pu découvrir bon nombre de finesses tant au niveau des mélodies et des accompagnements qu’au niveau des paroles, simples seulement en apparence. Un chanteur français a fait dans le même style dans quelques unes de ses chansons les moins fantaisistes; voir et surtout écouter « La maison près de la fontaine » – NINO FERRER
    Aux USA plusieurs autres chanteurs et chanteuses ont produit des chansons très sympa et riches en significations, à des périodes où l’emploi de certains mots ou idées avaient vite fait de classer un artiste dans les ennemis de la patrie.
    Plus récemment un chanteur comme Harry Chappin, malheureusement, ce chanteur est trop peu connu en dehors des USA. La plupart de ses chansons sont un tableau réaliste de la dureté de la vie aux USA, toujours sous une apparence de chansons de divertissement…
    http://www.youtube.com/watch?v=KUwjNBjqR-c
    Cette chanson touche tous les businessmen qui ont perdu leur vie à essayer de la gagner…

    Celle ci plus intime parle d’un jeune musicien gagnant sa pitance en donnant des leçons et se retrouve piégé par une femme mariée tombée amoureuse de lui. http://www.youtube.com/watch?v=LJ0263Sa_e8

    Pierre Vassiliu a écrit une chanson sur une histoire similaire: jeune homme pris au piège par une riche bourgeoise…
    http://www.youtube.com/watch?v=Cus-RwcqlXc

    A écouter avec attention. C’est d’une finesse émouvante…

    Paul

    1. En parlant de « bien jouer », le chet ci-dessus est connu comme un des meilleurs « picker » des sixties.
      Ce n’est pas le cas de sa Gretch sur le clip, mais il avait pour originalité d’avoir remplacé le Mi et le La sur sa guitare par deux cordes de basse, soit 1 octave plus bas, donnant ainsi l’impression d’être accompagné d’un bassiste…simple mais génial !

      1. Parmis les grands guitaristes de Jazz, Bucky Pizzarelli avait également modifié sa guitare lui ajoutant une septième corde basse, avec son fils John ils ont enregistré de nombreuses œuvres où ils utilisent avec grand talent leurs instruments.

        Chuck Wayne est un autre guitariste de Jazz qu’on peut écouter grâce à la culture « youtube » et à la passion des musiciens qui sont allés rechercher de très vieux enregistrement, les numériser et les télécharger sur la toile, pour le plus grand plaisir d’autres passionnés de jazz.: Pour les historiens de la musique on peut maintenant retrouver des enregistrements de musiciens célébrés dans les livres d’histoire du Jazz, dont on pensait ne pouvoir que lire les exploits en concert et au mieux voir quelques photos…
        Voir ci-dessous deux musiciens enregistrés en 1928: Eddie Lang et Joe Venuti, un duo précurseur de Django et Spéphane Grapelli…
        http://www.youtube.com/watch?v=zeM-uvcIQqI&feature=fvwrel

        Mais bien d’autres musiciens ou autres artistes qu’on croyait relégués au rayon livres d’histoire des bibliothèques spécialisées.

        Ici Le fameux Glen Gould
        http://www.youtube.com/watch?v=qB76jxBq_gQ
        Et d’autres très anciens musiciens, même à partir de papier perforé créés par l’artiste lui même et passés sur un piano mécanique:
        Maple Leaf Rag Played by Scott Joplin
        http://www.youtube.com/watch?v=pMAtL7n_-rc

        Paul

    2. J’ai vu Marcel Dadi faire ça, et j’en rigole encore, tout en étant complètement ébloui…
      Puisqu’on parlait de Chet Atkins…

  3. Joli, mais les nouveaux titres seraient désormais « What the fuck is going on right now », dit avé laccent US c’est en général inaudible et incompréhensible.

  4. Grand merci M. Paul Jorion pour ce petit air de liberté « Wildwood Flower » intéprété par The Carter Family ! ça fait du bien, les Etats-Unis, l’authentique, nos frères européens !

  5. Merci Paul pour ces moments musicaux. Tout le monde en profite autour de moi…même mon mari, saxophoniste à ses heures….et surtout fin mélomane. Moi, j’aime. Et comme ça rigole pas tous les jours, j’apprécie. Régalez-nous encore. Bien à vous. France Furby

    1. À quoi bon fréquenter Platon, quand un saxophone peut aussi bien nous faire entrevoir un autre monde ? (Cioran)
      😉

  6. Je dois dire que j’ai du mal à me décider :

    Est-ce que je préfère la version simple et classique de la « Carter Family » qui fleure bon la vieille Amérique ?
    Ou est-ce que je préfère la version de Chet Atkins et ses adorables harmonies supplémentaires ?

    Merci dans tous les cas !

Les commentaires sont fermés.