FRANCE 2, Cash investigation, « Finance folle : l’attaque des robots traders », vendredi 8 juin à 22h30

« Finance folle : l’attaque des robots traders », je suis l’un des témoins interviewés sur le High Frequency Trading.

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu, Dominique Larchey-Wendling nous offre une vidéo de bien meilleure qualité.

INTERDIT

Partager :

193 réflexions sur « FRANCE 2, Cash investigation, « Finance folle : l’attaque des robots traders », vendredi 8 juin à 22h30 »

  1. L’émission de France 2 était intéressante, même si elle adoptait un ton lourdement spectaculaire inhérent au genre (à la inside job), de peur d’ennuyer le spectateur avec des questions arides. Elle pose assez clairement les termes d’un débat (politique et quasi philosophique) qui concerne le rôle et la définition de la finance aujourd’hui dans le monde moderne. Le débat c’est: est-ce que ce sont des hommes, cupides et malveillants, par exemple les traders, qui sont responsables du marasme actuel et utilisent des instruments puissants à leur fin, ou bien est ce que ce sont les instruments puissants, les machines et algorithmes, qui échappent au contrôle et mènent la danse? Evidemment la seconde option est largement plus inquiétante car elle a un coté terminator ou matrix. La première idée est plus rassurante car elle laisse penser qu’on peut reprendre le contrôle et arrêter les éléments malveillants.
    Bref d’où vient le mal? qui est responsable? les traders ou les algorithmes? les humains ou les machines? La réalité de la finance semble participer d’un double niveau: l’humain et le technologique (qui recoupe l’opposition réel/virtuel). Les partisans de la première idée croient toujours que l’homme contrôle la technique, qui n’est qu’un moyen, et veulent ainsi dédramatiser. Pourtant, les ingénieurs qui concoivent les algorithmes ne sont pas uniquement happés par l’appât du gain a mon avis. il y a aussi le challenge d’intervenir sur le cours même de la réalité, voire de la changer. Quant aux traders, certains ne contrôlent pas forcément leur propre comportement et se laissent happer par le rythme de la machine. ils se comportent comme des addicts a un jeu video où ils perdent le contact avec la réalité. C’est ce que Kerviel a déclaré par exemple. C’est peut être bidon mais moi ca me parait crédible. Invoquer l’éternelle cupidité humaine me parait insuffisant pour décrire la réalité complexe d’aujourd’hui. Il y a bien des instruments nouveaux , d’une puissance inouïe,qui augmentent la dimension de la réalité où l’on intervient, qui augmentent la vitesse où les choses évoluent. Il y a des outils que nous manipulons autant qu’ils nous manipulent. L’homme devient « tool of his tools »comme écrit Thoreau, cité par John Von neumann dans son texte Théorie des automates qui pose les fondements de l’ordinateur (A ce sujet, le reportage s’avère proche des pensées de Jacques Ellul et de paul Virilio)
    Ce que laisse penser l’émission, c’est donc que le capitalisme actuel, financiarisé, nous échappe, de même qu’internet échappe aux autorités. De sorte que les hacker partisans des libertés ont un terrain commun avec les traders. Il échappe à notre raison, et à notre pouvoir d’action, donc à la politique. Un jeune me disait récemment lors des dernières élections présidentielles: pas la peine de voter, le pouvoir c’est l’argent et l’argent c’est du virtuel.
    On en vient à de se demander si aujourd’hui la finance ne se confond pas avec la technologie, et le reportage incite a faire l’amalgame.

  2. Il y a un rapport entre Meadows et les robots-traders . Meadows dit nous n’avons pas résolu la question démographique ….Attention au révérent Malthus qui pense pour l’humanité .
    En gros : au Néolithique la population a doublé en 10000 ans , dans l’antiquité il ne lui faut plus
    que 1000 ans pour doubler , avec la révolution industrielle 100 ans , donc on va vers le doublement en 10 ans ! Effrayant ! Mais a y réfléchir si nous doublons comme çà 10 fois plus vite c’est que nous créons les ressources ! Nous les créons grace à notre créativité . Et nous sommes méme capables je crois de comprendre et de faire preuve de créativité pour limiter notre croissance démographique , pourquoi ne le faisons nous pas ? A mon avis parce que ceux qui réfléchissent , ne sont pas les mémes que ceux qui créent . Exactement comme les robots et l’économie (réelle) , l’intelligence et l’affectivité , la quantité et la qualité . Autrement dit d’intelligence artificielle il y aura , pensée artificielle non , par suite nous arriverons à la situation
    des hommes dans Odysée de l’espace de Stanley Kubrik , ou de Kasparov , bien que ceux
    qui réfléchissent mais ne créent pas puissent nous prendre de vitesse , nous pourrons les
    mettre en échec , précisément sur cette question avant qu’ils n’aient recours au meurtre .
    C’est déjà en cours , non seulement le logiciel de Goldmann Sachs a été piqué par un Russe
    et un Chinois et leur a permis de prendre d’ici peu le controle d’un cours stratégique : celui de
    l’or , mais comme on nous l’annonce ces robots vont bientot porter le chapeau de la chute phénoménale des bourses . Ils seront les robots les plus détestés du monde , comme l’ordinateur Anglais de la météo qui les à fait sortir (les Anglais) en mer en pleine Tempéte , en leur promettant un temps superbe .
    Et Meadows apparaitra comme Malthus ou comme Li qui n’ a trouvé que des corrélations gaussiennes : un vieux radoteur .

      1. attention au graphe tel qu’il est fabriqué , le choix des unités en ordonnées et en abscisses n’est
        pas le méme .

  3. 57e seconde, le premier interlocuteur sur la dalle de la défense (il me semble) répond  » la finance pour financer des projets, oui, mais la spéculation, non »
    sans doute un des meilleurs moments, non ?

  4. Bon, je me dévoue pour l’avocat du diable…
    Tout d’abord, pour un docu qui s’attaque au trading, on y trouve quand même pas mal de spéculations ! Prétendre que le HFT peut flinguer l’économie, c’est du n’importe quoi. Que s’est-il passé après le flash crash de 10 % ? Bah rien. Et pourquoi ? Parce que lorsque des actions sont dévaluées artificiellement de 30% sans qu’aucune bombe thermonucléaire n’ait pété quelque part dans le monde, ben tous ceux qui ont du cash de dispo se jètent dessus comme des chats maigres, et les cours remontent aussi sec.
    Le reportage semble parfois s’étonner : « Comment ? Vous dites qu’il y a de la magouille dans le trading ?? » Sans blague… Le seul truc vraiment honteux que j’ai vu dans le docu c’est le crédit d’impôt pour la recherche, le reste n’est rien d’autre qu’un gigantesque poker haute fréquence avec des gagnants et des perdants.
    Je veux bien croire que le HFT puisse « choquer » les âmes sensibles (surtout celles qui n’ont jamais quitté le périph), perso, moi, ce qui me choque, c’est qu’une femme qui n’a jamais rien foutu de sa vie dispose dune fortune de plus de 20 milliards d’euros et fasse en plus la nique au fisc, enfin bon, chacun ses raisons de s’indigner, et il faut croire que s’indigner contre le HFT soit plus tendance, si j’ose dire.
    Le HFT sert-il à quelque chose ? Sûrement pas, mais je crois qu’il y a des problèmes plus dramatiques dans le monde.
    Bon c’était quand même un docu globalement intéressant, même si démago par moment, donc.
    Bon, pour terminer légèrement mon commentaire, une dernière chose : un millionième de seconde, c’est 0.000001 s, pas 0.0000001 s. Ah! les journalistes et les mathématiques…

    1. Y’a pas de perdants ni de gagnants, enfin presque pas….
      Y’a juste des tonnes de sueur allouées à cette conne tâche!
      C’est pas que j’en pince pour nettoyer des voitures de luxe pour prouver la valeur…, la vraie, mais bon.
      Votre Diable ricane pas à la hauteur du Diable….

  5. Quand la fin en soit en fait oublier les vrais raisons du chemin…
    Le but n’est rien, ce qui importe c’est la façon dont on parcourt le chemin…

    Vu que la seule mesure actuelle de notre économie est le profit financier au yeux d’un modèle de plan comptable obsolète qui n’inclue pas les dégâts ou bénéfices collatéraux, cela donne l’illusion de fonctionner comme à chaque fois que l’on remplace la pensée par une mauvaises approche des mathématiques dans laquelle on occulte une grande partie des problèmes latents.

    Les solutions simplistes ne sont jamais profitables à long terme et chaque fois que l’on remplace l’esprit humain par des réponses mécaniques on perd un peu d’humanité.

  6. a merde alors, le HFT ne sert à rien alors?
    et dire que certains se sont creuser la tête pour le mettre en place.
    Bon, ce sera plus facile à supprimer!

  7. En Suisse, les manipulations des cours boursiers vont devenir des crimes et non plus de simples délits. Les amendes pourront atteindre 10 millions de francs, selon la révision de la loi sur les bourse…

  8. Bon … et bien ressortons nos vielles revues « micro systèmes », nos bouquins d’assembleur Z80, 6502 ou 68000 … et écrivons les bombinettes logicielles qui mettront hors d’état de nuire ces machins.

    Mon dieu … la dame du crédit impôts me donne froid dans le dos.

    Dois-je en déduire (mille excuses pour le point Goldwin) que si la société B…r a fait émerger de « nouvelles connaissances » en fabricant des gaz létaux utilisables dans des camps d’extermination, pour elle tout est ok et que ce sera financé !!??

    Misère …

  9. Est-ce un hasard mais sur un temps très court nous,humains, découvrons en même temps que;

    nous sommes une seule et même espèce,

    vivant sur une planète aux ressources limitées,

    que nous sommes en train de saloper collectivement (certains + que d’autres ok)

    avec aucun moyen d’évasion crédible style hyper-espace ou moteur à anti-gravitation

    mais bon on a un truc qui permet à (presque) tout le monde de le savoir

    et de donner des idées, des idées…

Les commentaires sont fermés.